Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

   

 

Il y avait sur la terre un peuple tranquille appelé « sauvages » ;

Leurs coutumes ancestrales étaient d’avoir tout en partage.

Nul ne disait, j’achète, je vends, je garde, je fais des réserves…

La tribu n’était qu’une grande famille libre comme Dieu en rêve.

Toute leur science était fondée sur l’abnégation et l’unité ;

L’honneur distinguait ceux qui excellaient en générosité.

Leur chef, de son regard faisait régner la paix et l’harmonie.

Le bonheur le plus parfait s’exprimait par leurs symphonies.

Les valeurs qu’ils exaltaient faisaient pâlir l’or des minerais ;

Ce métal, jadis abondant dans leur sol, nul ne s’en souciait.

La fécondité, la joie et l’abondance marquaient leur croissance… 

Hélas ! Jusqu’à la visite des « cow-boys », assassins en puissance, 

Qui exterminèrent des millions d’ Indiens sur leur propre terre.

Après avoir fusillé les vieillards et massacré les pères,

Ils percèrent de leurs glaives les enfants de cette illustre race.

La vue de l’or excite la fureur sanguinaire des rapaces.

Incendiant leurs huttes, pillant leurs troupeaux, occupant leurs terres.

Ce génocide monstrueux fut appelé injustement une guerre.

Les collines et les vallées qui ont bu le sang de ces victimes

Témoigneront au jour du jugement, de la violence des crimes.

Les cris de millions de mourants, s’élevant vers le firmament,

Sont aujourd’hui rappelés  par les violentes tornades du jugement.

Les puissances de la nature commémorent la fin des malheureux.

Mille ans après la résurrection des élus du fils de Dieu,

Renaîtront de la vase infecte, des pécheurs adeptes de « l’égo »,

Chargés du sang de leurs victimes et du souvenir de leur magot. (1)

La divine justice fera revivre les atrocités des avares.

Et la fin de ceux qui par convoitise se conduisent comme des barbares.

Devant le trône blanc où siège le Grand Juge de l’univers,

Se présenteront tous ressuscités, les chercheurs d’or de la terre.

Ce métal précieux pour les cupides de notre civilisation,

Sera un fardeau accusateur qui réclame la condamnation.

Quel dossier accablant ! Des richesses pillées, trempées dans le sang !

Causant le désespoir des accusés, Jadis invincibles tyrans.

Tous les pillards, qui ont ramassé au mépris de toute justice,

Comparaîtront avec leur gros butin et les fruits de leur malice.

Tel un mouton malade chargé de laine véreuse, se présenteront,

Les acquéreurs injustes de la terre qui ont amassé par séduction.

Car Dieu ressuscitera et amènera toute œuvre en jugement. (2)

Chacun sera jugé selon ce qu’est son œuvre, une vie durant.

   Pendant notre passage dans les sentiers de ce monde enchanté,

A la barre, avec quel butin serons-nous dignes de nous présenter ?

Serons nous reconnus, chercheurs d’or ou  acquéreurs d’argent ?

Devrons nous revoir les dépouillés qui vivent éternellement ?

Les anges diront : « nous avons tout filmé. Revois ta vie de cruauté…

Et les tornades enflammées purifieront la terre de toute avidité. (3)

Les élus couronnés et glorifiés assisteront au jugement ;

Verront leurs oppresseurs et assassins en proie aux pires tourments. (4)

« A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra,

Se prosterner devant moi, dit l’Eternel. Et quand on sortira, on verra

Les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi.

Car, leur vers ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ;

Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur ». (5)

La violence des injustes chargés d’argent ne subsistera pas devant Dieu. (6)

 

(1) Ap 20. 7-15   ;    (2) Ec 12. 15-16   ;   (3) Ml 4. 1-3   ;    (4)  Ap 20. 10   ;   (5) Es 66. 23- 24   ;   (6) Soph 1. 11

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog