Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 143 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le

Je suis Martiniquais. Vers les années 1976, étant très actif à l’église Adventiste, j’ai bénéficié de deux voyages en Haïti ; Un pendant un festival de laïques, et plus tard, avec un groupe de congressistes, nous avons eu quelques jours de visites en attendant un visa pour pénétrer en Amérique, où nous devions transiter avant le départ vers la Jamaïque.

   Pendant ces deux périodes, des visites touristiques du pays nous étaient offertes gratuitement par l’œuvre Adventiste.  J’ai vu, hors des villes, ce que l’on appelle la misère du bas peuple qui subsiste, sans emploi, sans aucune subvention gouvernementale, sans assistance sociale etc. Après avoir dialogué avec plusieurs citoyens, je me suis rendu compte que le franc français, multiplié par la monnaie du pays, pouvait aider un parent nécessiteux à nourrir sa famille pendant plusieurs jours. Alors, j’ai décidé de leur faire parvenir de petites sommes d’argents qui, distribuées aux plus démunis leur seraient d’un grand secours.

    J’en ai parlé à un pasteur Martiniquais qui était employé dans l’un des bureaux de l’Union

des adventistes, mais il m’a dit que dans ce pays, qui était sous un régime totalitaire, prendre un tel risque produirait des réactions négatives des autorités.

    Les années ont passés, et en  fin 2007, un pasteur Haïtien, transféré en Martinique, m’a donné l’assurance que c’est maintenant  possible, par le changement politique favorable qui s’est produit ; Alors que la situation économique du bas peuple demeurait telle.

    Par le moyen des adresses qu’il ma suggérées, je suis entré en contact avec plusieurs membres d’églises, et ils m’ont certifié la pureté d’un frère de confiance, capable de recevoir et distribuer l’aumône avec intégrité.

    En 2003, j’ai été providentiellement convaincu par la lecture de la bible (Deut 26-28 ; Mat 6) et des songes, que Dieu a  prescrit une dîme secrète comme aumône pour les nécessiteux.

    Cette prescription a réjoui mon cœur, je me suis appliqué à bien la saisir, car elle me permettait, même en tant que retraité aux faibles moyens, de maintenir cette initiative de bienfaisance, même si je serais seul à la financer. La vraie richesse, pour celui qui ne recherche pas un « atout commercial » n’est pas l’acquisition des finances, mais l’obéissance et l’abnégation légale dans la gestion du peu que l’on possède.

    Contrairement à mes inquiétudes, mon épouse et mes enfants, nous avons réuni la première offrande, qui s’élevait à 400 euros.

Le mois suivant, plusieurs Adventistes se sont portés volontaires pour négocier dans cette œuvre de bienfaisance qui est déjà vieille de quatre ans. A raison de deux distributions par mois, c’est une multitude de nécessiteux qui ont reçu le soutien financier. Que le nom de Dieu soit béni et que soient abondamment bénis tous les généreux donateurs qui ont soutenu ce plan de bienfaisance avec fidélité et constance.

Voici le plan que j’ai proposé à l’association (VAD) qui s’est constituée pour le service sur le territoire d’Haïti. Cette œuvre se fait prioritairement dans les églises parce que plusieurs autres Associations travaillent en faveur du peuple.

Association (embryonnaire) « Aumône Chrétienne -- PCA.

Projet CESAIRE Adolphe,  et des Adventistes de la Martinique en faveur d’Haïti.

« J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger »

 

Frère salut. Voici mes propositions pour un bon fonctionnement du plan de soutien
  1. Je t’envoie un mandat par Western Union. La somme est fonction de la générosité des donateurs.
  2. 5% de la somme est offert au promoteur s’il n’est pas un salarier de la mission.
  3. La totalité de la somme qui est une offrande de bienfaisance devrait être distribuée dans un délai d’un mois maximum. La discrétion devrait faire partie du plan afin d’éviter des conflits.
  4. Le montant de l’assistance remise ne dépassera pas $ 15 US, sauf dans certains cas exceptionnels qui devraient être justifiés. Le comité de la société de bienfaisance de l’église jugera  s’il y a lieu de faire des dérogations.
  5. Chaque membre d’église recevant ce soutien pour l’alimentation familiale, devra écrire son nom, son prénom, la somme reçue et sa signature (sur une feuille présentée par le promoteur.)
  6. Cette feuille qui atteste les opérations me sera réexpédiée sans retard (par courrier rapide : DHL) afin que je rende compte aux différents donateurs et que je puisse préparer une collecte pour une autre offrande. Cette prochaine offrande pourrait être accordée aux nécessiteux d’une autre église adventiste qui se situe dans un secteur difficile. La priorité sera donnée aux églises les plus touchées par la crise et les catastrophes naturelles.
  7. Cette distribution, préparée par le promoteur de l’église : (en s’adressant à une banque pour avoir des pièces de monnaie), pourrait de préférence s’effectuer lors d’une convocation spéciale des nécessiteux. Réunion pendant laquelle le promoteur leur expliquera le but du plan de soutien et la discrétion dont devraient faire preuve les bénéficiaires. (Les absents nécessiteux : Maladie, vieillesse, infirmité etc ; Recevront l’aide à domicile). Cette réunion se terminera par la prière en faveur des donateurs ainsi que des supplications afin que Dieu intervienne et développe cette œuvre de bienfaisance comme il a été fait par l’Apôtre Paul pour l’église de Jérusalem ( 2 Corinthiens. 8 et 9)

Les photos qui nous font revivre le service sont pour nous donateurs une stimulation appréciable. Ces frais seront tirés de l’offrande globale. Les lettres de remerciement sont très appréciables.

Devoirs des bénéficiaires

 

a)    Si un des membres du comité de bienfaisance ou de Dorcas participe aux déplacements, il est convenable qu’une somme soit votée et lui soit donnée pour sa participation. Il est juste que ceux qui travaillent dans la vigne reçoivent un salaire raisonnable. « Chaque peine mérite son salaire ».

b)    Si un pasteur participe aux déplacements, le comité doit juger si c’est nécessaire de le dédommager car il peut lui aussi être limité dans ses ressources. (Ces dédommagements laissés à la discrétion du comité figureront sur le rapport).

c)    Je propose que la loi qui régit la gestion biblique  (Deut. 26 et Matthieu 6. 1-4) soit rappelée par le Pasteur ou l’orateur du jour, avant la remise des enveloppes : A savoir :

     1)  La remise volontaire de la dîme (prémices des revenus) à l’église pour le salaire des pasteurs et le soutien des institutions supérieures.

     2)  Ils auront la responsabilité individuelle de chercher parmi les membres de leur famille ou voisins, des nécessiteux avec lesquels ils partageront secrètement un dixième des quinze dollars ($ 1,5 US) qu’ils reçoivent. (Matt. 25. 31-40) Ceci afin de les faire participer à la libéralité sociale, qui est une source de bénédiction par le sacrifice. (Quand tu fais l’aumône, que ta main droite ne sache pas ce qu’a fait ta main gauche. (Mat. 6 : 3). Ce geste est appelé dans la Bible: droiture, droit, équité, charité, libéralité, générosité, sacrifice, miséricorde, aumône, dîme etc.

    Ces conseils de gestion restent conditionnels, dans la mesure ou tous ne seront pas en mesure de les assimiler en si peut de temps ou de les appliquer. Ceux qui le peuvent seront une source de bénédiction pour leur famille, la société et l’église. Des actions de grâce monteront vers le Créateur pour cette générosité collective.

   Que Dieu bénisse toutes les associations caritatives qui œuvrent en faveur des pauvres. Qu’il bénisse nos bien-aimés qui traversent la crise et sont victimes des catastrophes naturelles. Que le Seigneur vous donne le dévouement pour cette œuvre et le courage de vous sacrifier pour porter le secours dans les secteurs difficiles.

Dieu dit : Quiconque donnera un verre d’eau froide à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi qu’il l’a donné, et il ne perdra point sa récompense. (Matthieu 10. 42)

 

A chaque rapport, plusieurs photos nous font voir les visages des bénéficiaires

 

(1)   Photos des correspondants agissant sur place.

 1A 2A  
  3A  4A

 

(2)  Une signature ou un emprunte digital confirme la réception du soutien.

  1B   2B
  3B 4B

 

(3)  Distribution de bible, livres spirituels et soutiens financiers, après l’évangélisation.

1C     2C
 

 

(4)  Les aveugles, infirmes, vieillards, malades, orphelins sont toujours prioritaires.

  1D 2D  
  3D 4D

 

(5)  Pendant les inondations et cyclones, denrées alimentaires plus le soutien financier.

1E    2E
  3E 4E

 

(6)  Les laïques soutenus financièrement se mettent à l’œuvre pour évangéliser.

1F    2F
 

 

(7)  Les colporteurs secourus à chaque occasion, persévèrent avec un courage renouvelé.

  1G   2G
  3G 4G

 

 

(8)  Après trois années de distributions financières dans plusieurs districts, nous avons proposé un repas fraternel dans plusieurs des temples, avant la donation du soutien financier aux responsables de familles. Programme couronné de succès.

1H    2H
  3H 4H

 
  

Nous avons aujourd’hui trois centres de bienfaisance : Dans le Nord, le Sud et le centre.

   Voici les trois hommes de Dieu qui se chargent sur place de porter secours aux nécessiteux.

Sur un appel téléphonique, ils font exactement ce que vous souhaitez et vous rendent compte de l’opération. (Il y a des orphelins, des aveugles, des infirmes et des malades, nécessiteux)

 

Pour le centre

 

           Nom : RIDORE

 

           Prénom : Jean -Marc Dominique 

Adresse : Rue Conty 42 (Ville) Jacmel (Pays) Haïti

tél : 00509- 38-46-93-39

 

Pour le Sud d’Haïti

Nom : Simprévil

Prénom : Jacques

Adresse : mission Adventiste sud d’Haïti

Cayes, Route Nationale 2

Ville : Bergeau

Haïti

Tél : 00509 36 71 78 96

Pour le Nord :

Nom : Pantaléon

Prénom : Jean-Michel

Adresse : Mission Adventiste du Nord 22-23  J, bp 78

Haïti

Tél : 00509 37 11 75 85

   Chers lecteurs, vous pouvez leur offrir un repas par l’intermédiaire d’un de ces trois missionnaires… Il vous suffit de remplir, à l’adresse de l’un d’eux, dans un des bureaux de poste, un mandat dit : Western Union. Votre obole se multiplie par cinquante, traduit en gourdes.

   La joie céleste que votre don procure à ceux qui reçoivent et à vous qui donnez, est supérieure à celle que produit le contenu des coffres forts de Mammon.

    De plus, Si vous nourrissez les affamés, au dernier jour, vous entendrez la voix de Dieu qui vous dira : J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger… Prenez possession du Royaume éternel qui vous a été préparé dès la fondation du monde (Matthieu 25)

 

Jésus dit : La fin de toutes choses est proche. Ceux qui ont fait le bien ressusciteront pour la vie éternelle. Ceux qui auront fait le mal (de tout épargner au mépris de la droiture et la justice) ressusciteront pour le jugement dernier. (Jean 5 : 29)

 

Celui qui arrose sera lui-même arrosé ; (Prov 11 : 25)

 Donnez et il vous sera donné ; On versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée, et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. Luc 6 : 38

Dieu aime celui qui  donne avec joie (2 corinthiens 9)

 

    Bon nombre de faux dieux (appelés sauveurs) sont accroupis dans des coffres forts attendant l’arrivée du butin. Ils se réjouissent de l’épargne qui produit la mort des misérables affamés créés à l’image du vrai Dieu.

Voir les commentaires

Publié le

   

Le calendrier lunaire éternel

 

Pour le vainqueur de l'église triomphante (Ap 12 : 1; Osée 2: 21-22), celui qui pratique la justice par le partage des prémices, et la droiture par la pratique du droit social: (Il donne aux indigents, sa justice subsiste à jamais,     Ps 112: 9; Ez 18), pour ces chercheurs qui sortent de Babylone, la lune détermine un mois éternellement renouvelable qui se repère sur les doigts d’une main : 1) L’Auriculaire correspond au 1°- Sabbat béni et sanctifié à la création du monde (C’est le septième jour après la nouvelle lune, 7e lumière du soleil transmise par la lune à la terre). 2) L’annulaire correspond au 2°- Sabbat (Le 14 e jour du mois ou du cycle lunaire) Ce jour du mois de Nissan est destiné à la consommation de la Pâques annuelle, fondement de l’Alliance. 3) Le Majeur correspond au 3°- Sabbat. 4) L’index correspond au 4°- Sabbat ;  Il y a 2 Sabbats avant la pleine lune du quinzième jour et 2 avant la nouvelle lune, faisant un total de 28 jours. Le cycle lunaire comporte 29 jours et demi. Le Pouce représente, la fête solennelle de la nouvelle lune. (Ez 46 :11 )  L'Alpha de la Création, jour Zéro, Gen 1: 1.  Le Sabbat est l'oméga de la Création. Ces 5 solennités de 24 h sont une distinction pour l’église triomphante. (Esa 66:23-24; Siracide 43: 6- 8) Cette femme pure enveloppée du soleil (Président du jour) et la lune sous ses pieds, (calendrier éternel du temps), elle adore Dieu d'après le calendrier luni-solaire, établi par le Créateur, avant la création de la race humaine. (Gen 1:14) 

 

Par le calendrier astrologique, en vigueur encore aujourd'hui, Babylone a perverti les lois du temps :    A l’origine, le mot « jour » est attribué à une durée qui va du coucher du soleil à l’autre. De zéro heure à minuit est un décalage occulte, stratégique ;  La traduction de l'hébreu devrait spécifier: jour originel ou jour de la création. Car une durée qui va au dela du coucher du soleil n'est pas un jour tel que le Créateur le conçoit. 

 Une « semaine » est composé de 7 jours dans le cycle lunaire, dont le premier est comptée au lendemain de la nouvelle lune. Une lunaison détermine 4 semaines: 2 dans la lune croissante et 2 dans la lune décroissante. Un décalage de cette période originelle est une perversion de la loi du temps; C'est le vin de la fureur de l'impudicité babylonienne; (Ap 18). La traduction de l'Hébreu devrait spécifier: Semaine originelle ou semaine lunaire, car 7 jours hors du cycle lunaire des 4 semaines mensuelles, n'est pas une semaine biblique, mais un décalage qui introduit l'individu dans l'osccultisme.

Le « samedi » qui n’est pas un des 7°- jour du cycle lunaire est une confusion. Celui qui a été institué par l'occultisme chaldéen c'est la désignation du jour consacré au 7e "dieu" de Babylone: Saturne le Moloch, devant lequel les gens du temps offraient des sacrifices humains. Déclarer ce jour, jour de Sabbat c’est attribuer au jour profane une bénédiction et une sanctification mensongères qui annulent l’efficacité des lois du Créateur. (Deut 13; Ez 13)  Nous devons réparer cette brèche faite à la loi du Créateur. (Esa 58; 12 -14) Le samedi de Saturne n'a jamais été le Sabbat béni et sanctifié depuis la création du monde. Il a été institué comme substitut, par des sorciers astrologues, environ 1800 ans après la création. Il ne sera jamais le saint Sabbat hors du cycle lunaire, et ceci jusqu'à la fin du monde.  Aucun des sept astres et des 7 jours de la bête monstrueuse  ne sera jamais transformé en un jour béni, même si le monde entier est dans l'admiration derrière la bête (Ap 13: 8; Ap 17) Ce cycle babylonien est opposé au calendrier luni-solaire de l'église triomphante (Ap 12: 1) Le salaire de cette profanation est cité dans Esaïe 66: 22- 24

 Le « mois » est une durée de 29 jours 12 heures se terminant par la nouvelle lune. Le décalage occulte des mois babyloniens corrompt toute la race humaine, vendue au péché. Le repos mensuel de la nouvelle lune est le seul repère des vrais Sabbats bénis et sanctifiés. Le dragon dans les neurones de notre race s'irrite contre la nouvelle lune et les 4 Sabbats lunaires. (Ap 12: 17)  Le Sabbat lunaire est éternellement fixé le 7, 14, 21, 28. Le jour qui suit ou le deuxième jour, tous les trois mois, (29 jours 12h  + 29 j 12h produisent un mois de 30 jours). Le dernier jour du mois biblique est le repos solennel de la nouvelle lune. Le Sabbat lunaire et le repos de la nouvelle lune sont éternels. Le ciel et la terre passeront mais les Paroles de Dieu et son calendrier luni-solaire ne passeront point. (Jér 31: 31 -37)  La brêche faite à la loi divine sera réparée par les prémices irrépréhensibles. (Ap 14: 1- 6; Esa 58)

 L’ « année » commence avec la première lunaison du printemps. C'est une durée définie par 12 lunaisons et un tour de la terre autour du soleil. Ces noms attribués aux périodes de temps astrologiques de douze mois est une agression par laquelle Babylone a pris la domination des consciences de la race humaine. La conséquence est: « Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance. (Osée 4 : 1-6)   Le message de l'ange cité dans Apocalypse 18 est une invitation mondiale à sortir du calendrier babylonien avant les fléaux de la colère de Dieu.(Soph 1; Jér 8)

Seront châtiés par Dieu, et jetés dans les cellules enflammées des enfers, tous ceux qui couvrent la présidence de la lune de honte, et jettent par la parole, la confusion sur la présidence du Soleil; (Esa 24: 21- 23)

Les religions qui s’adaptent à l’armée des cieux :  (Jér 8) Soleil, lune, mars, mercure, Jupiter, vénus et saturne le Moloch vénéré le samedi, (Deut 17 :2-7) séduisent toute la terre pour la mort éternelle. La sanctification ne sera jamais le produit du mensonge ou de la profanation des solennités éternelles. (Esa 1 )

 

Avertissement contre ceux qui combattent le Sabbat lunaire et la nouvelle lune : Dieu, voyant à la fin des temps que des religieux arrogants se prononceront contre le Sabbat lunaire qui est béni éternellement, ainsi que le repos de la nouvelle lune, a donné au prophète Zacharie son message : Voici la plaie dont l’Eternel frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem : Leur chair tombera en pourriture tandis qu’ils seront sur leurs pieds, leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites, et leur langue tombera en pourriture dans leur bouche. Zac 14 : 12. S’attaquer à la loi consiste à attaquer le Créateur. Quel triste destin  pour les religieux défenseurs de Saturne ou de Baal, attribuant à l'une des têtes de la bête le patrimoine céleste: Bible, louanges, les saint Noms du Créateur, les promesses, la Loi... Tout ce qui permet de réaliser un chiffre d'affaire extraordinaire. (Ap 3: 17)

  

Restauration des lois dans le nouveau temple

 



  Ainsi parle le Seigneur l’Eternel : La porte du parvis intérieur du côté de l’orient restera fermée les six jours ouvrables ; Mais elle sera ouverte le jour du Sabbat, et elle sera ouverte le jour de la nouvelle lune. (Fête solennelle de fin du mois). Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel et l'adorera à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes. (Ez 46)



 

Restauration indispensable des lois en ruine, pour la fin des temps



  Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines, tu relèveras des fondements antiques ; On t’appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable. Si tu retiens ton pied pendant le Sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du Sabbat tes délices, pour sanctifier l’Eternel en le glorifiant, et si tu l’honore en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, alors tu mettras ton plaisir en l’Eternel, je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père, car la bouche de l’Eternel a parlé. (Esa 58)



 

Le substitut supplante le sabbat du septième jour



     Affirmer que le samedi ouvrable, jour de Saturne le Moloch est le sabbat béni et sanctifié constitue une offense au Créateur.  Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu le jugera ; Mais s’il pèche contre l’Eternel, (en déclarant béni et sanctifié, un des jours ouvrables) qui intercédera pour lui ?   (1 Sam 2 :25). La bénédiction spirituelle et la sanctification ne peuvent provenir de la fausseté.  (Ez 13) Si c’est une muraille couverte de plâtre, elle s’écroulera quand viendra la tempête. (Ez 13 :10-16) Ce substitut du vrai Sabbat produit par l'enseignement théologique, une profanation systématique des 5 solennités éternelles prescrites pour le bonheur des enfants de Dieu. (Esa 48: 18-22) Les Saturnales, fête du samedi et sacrifices des premiers nés ont été désapprouvées par Moïse au pied du mont Sinaï. (Ez 20) Environ 3000 hommes honorant Saturne en forme de veau d'or ont été exécutés; (Patriarches et Prophètes, page 294) Shadrack Meschac et Aged Négo ont refusé de se prosterner devant Saturne, 7e idole de Babylone.
(Dan 3) Le calendrier luni-solaire est cité à la page 324 de Patriarches et Prophètes.


   Israël colonisé par Babylone, a adopté le calendrier civil de 12 mois, imposé par les colonisateurs, vers le sixième siècle avant Jésus Christ. (La Bible en français courant, page 394)
Toutefois, le Roi de Perse, sur l'ordre de Dieu, a ordonné la reconstruction du temple et le respect du calendrier religieux lunaire de 12 mois lunaires conforme aux lois de la création. (Ez 46; Patriarches et prophètes, page 324)
Dans le calendrier civil imposé aux nations, le premier "mois" de l’année babylonienne a été décrété par la Reine Sémiramis qui a donné naissance à son fils Appollyon, le 25 décembre. (Ap 9 : 11)  Ceci, après la mort de Nemrod. (Voir les deux Babylones)

Dans le calendrier luni-solaire de la création, le premier mois de l'année est le mois Nissan, commence au lendemain de la nouvelle lune de Mars, (mois babylonnien étranger au calendrier luni-solaire).
De même que le soleil ne peut emprunter l'orbite de la lune, un jour de nouvelle lune (solennité mensulle) ne peut jamais, depuis la création du monde, tomber le même jour que l'un des quatres Sabbats lunaires. Ce sont deux commandements distincts. Sortir de Babylone est un appel universel pour le salut de ceux qui peuvent encore comprendre ces choses. "Beaucoup chercheront à entrer mais ne le pourront pas". (Luc 13: 24)

La protection providentielle promise dans le Psaume 91 est une promesse divine pour les adorateurs qui se conforment au calendrier luni-solaire: Nombres 10: 9- 10.
 

 

Le calendrier de la Bible



   Le mot hébreu rendu par « mois » (yèrah) signifie « Lunaison » ou cycle lunaire. (Esa 29 :1)


Le mot hébreu « hodesh » rendu par « mois » Genèse 7 :11 vient d’une racine qui signifie « nouveau cycle»

 

NissanIyyarSivanTamouzABEloulTishriHeshânKislevTebethShebat Adar
            
111111111111
222222222222
333333333333
444444444444

5

55555555555
666666666666
777777777777
888888888888
999999999999
101010101010101010101010
111111111111111111111111
121212121212121212121212
131313131313131313131313
141414141414141414141414
151515151515151515151515
161616161616161616161616
171717171717171717171717
181818181818181818181818
191919191919191919191919
202020202020202020202020
212121212121212121212121
222222222222222222222222
232323232323232323232323
242424242424242424242424
252525252525252525252525
262626262626262626262626
272727272727272727272727
282828282828282828282828
292929292929292929292929
30  Nouvelle Lune                  30           30                  30                                   


Dieu à prescrit une succession de mois lunaires qui commencent au lendemain de la nouvelle lune, jour de fête spirituelle et sociale. Cette fête solennelle est la commémoration de la création de la planète terre; Gen 1: 1 Le premier jour du mois est la première lumière du soleil, transmise par la lune à la terre. (Voir le livre d'Enoch sur Google)

 

Le vin de Babylone, l’impudicité

Dans le dernier appel adressé au monde avant les fléaux, nous retenons un point important appelé « vin de Babylone » qui provoque l’impudicité spirituelle et une orientation dramatique pour la vie après la mort.

   Voici l’extrait de l’Apocalypse : Après cela, je vis descendre du ciel un ange qui avait une grande autorité, et la terre fut éclairée de sa gloire. Il cria d’une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone, la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprits impurs, un repaire de tout oiseau impur et odieux, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe. (Ap 18 …)

Depuis que les descendants de Cham, installés à Babylone, ont choisi les 7 astres de l’armée des cieux, calendrier solaire qui plus tard fut imposés aux nations, la guerre contre la vérité fait  des milliards de victimes. (Ap 13)

 Le christianisme également enivré et impudique, dans ce texte est semblable à une reine, souvent ivre lors des fêtes, alors elle ignore son époux, et se livre à  des relations intimes passionnées avec ses 7 ministres. On dit dans sa parenté qu’elle est très impudique. Etant mariée, si elle a des infidélités avec un seul  des 7, cela ne change pas l’adaptation du mot « Impudique » à sa personne. Ainsi, les 7 idoles de l’armée des cieux, (Deut 4 : 19), ou les 7 abominations qui sont : Soleil, (Baal) ; lune, (Astarté) Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch, sont respectivement adorées : Le Dimanche, (Soleil, en anglais : sunday) ; lundi, (la lune, monday) mardi, (Mars, tuesday ) ; mercredi, (Mercure, wednesday) ; jeudi, (Jupiter, Thursday) ; Vendredi, (Vénus, friday) et samedi, (Saturne, Saturday) ; Ces jours occultes sont désapprouvés dans toute la Bible sous le nom de l’Armée des cieux ; (Deut , chapitres 13 et 17 ; Ez 8 ; Ap 17…)

Ces idoles issues de la sorcellerie chaldéenne, inconnues comme idoles avant le déluge sont très subtiles dans la tromperie spirituelle. Voici une image :  Jacob fut trompé par son beau père ; Ce n’est qu’au petit matin qu’il a vu que ce n’est pas Rachelle, celle qu’il venait d’épouser qui était dans son lit ; Celle qu’il avait choisi et pour laquelle il avait travaillé 7 années.  Cette tromperie est identique à l’adoration que les croyants prétendent offrir au Créateur. (Ap 13 : 8) De même, dans le monde antédiluvien, des anges en rébellion contre Dieu, se sont fait hommes et ont séduit et trompé les filles d’Adam. Ces unions illicites ont engendré des géants, mi-hommes, mi-diables. (Voir le livre d’Enoch parmi les Apocryphes ainsi que les fossiles de géants sur Youtube ou Google).

 De là, nous pouvons conclure ce qui suit : Les châtiments de l’enfer et la mort éternelle sont, sans doute accompagnés d’une grande déception et d’une grande surprise irrémédiable, c’est l’échec d’une vie religieuse dévoué à une cause qui n’est que le produit d’une tromperie mondiale. Des prisons de l’abîme, j’imagine que l’on entend entre les cris, les pleurs, les hurlements et les grincements de dents : Je ne savais pas… Ils m’ont trompé… J’ai cru aux mensonges… Ces maudits m’ont dépouillé et m’ont fait perdre l’éternité… J’ai profané sans le savoir les jours sacrés : Les Sabbats lunaires, les fêtes mensuelles, les nouvelles lunes et les fêtes annuelles… J’ai violé la justice y compris les prémices… J’ai méprisé la droiture sociale par avidité… J’ai vécu sans intégrité… Tout ce que j’ai appris était mensonges… (Voir « le paradis et l’enfer sur youtube.) 

Voici quelques éléments de réflexion :

Ces idoles de l’armée des cieux s’attribuent :

  1. l’identité du Créateur, seul  Dieu. (Ez 16) Parmi elles il y a des « idoles» femelles, appelées déesses, telles que : Astarté qui représente la déesse lune, et Vénus la déesse de l’érotisme. Elle est présentée dans la mythologie en vêtement transparent, prête à se livrer à la prostitution avec Jupiter.

 Selon la Bible, au ciel, il y a Dieu, mais pas de déesse ni de médiatrices dans lesquelles se camouflent des esprits de démons érotiques. Ce titre honorable « Dieu » étant celui qui convient au Créateur, à Jésus et au Saint-Esprit, c’est absolument abominable de l’adapter à des astres qui se concrétisent par des fétiches et des idoles muettes, souvent monstrueuses.

De plus, dans l’antiquité, plusieurs empereurs romains ainsi que des rois arrogants se faisaient appeler « dieu » et imposaient l’adoration de leurs sujets sous peine de mort à quiconque ne se  prosterne pas devant leur malfaisance éphémère. La Bible les identifie ceux qui s’attribuent ce titre comme des Abominations (Voir sur une concordance biblique le mot : « Abominations » (1 Rois 11 : 6-7)

 Les 7 nymphes de Babylone ainsi que les signes du Zodiaque sont appelés de grandes abominations. (Ez 8) Lors du règne des rois impies, Israël se détournait du saint Sabbat lunaire, (Ez 46) pour vouer leur adoration à Saturne le Moloch du samedi ou le veau d’or devant lequel le peuple sacrifiait des enfants innocents. (Deut 13 ; Ez 8 ; Jér 7 ; Ez 20 ; Deut 17…)

  1. Ces 7 idoles réclament l’adoration mondiale lors du jour qui leur est attribué par l’astrologie, science fondamentale de l’occultisme Babylonien ; Ainsi, les 5 jours sacrés du cycle lunaire ainsi que les fêtes annuelles passent pour des jours profanes qui inspirent le dédain. Sont méprisés surtout les : Sabbats lunaires, Nouvelles lunes et les fêtes annuelles.  (Ez 46 ; Nom 10 ; 2 Chr 31 : 3 ; Néh 10 : 33 ; 2 Chr 8 : 13…)

Le jour profane de l’idole est respecté et les jours sacrés sont foulés au pied. C’est la cause des futurs fléaux ; (Ap 18 : 4 ; Soph 1 ; Jér 8…) La profanation des jours sacrés sera punie au-delà de toute mesure mentalement imaginable. (Esa 66 : 22- 24 ; Ap 14 ; Ez 28 : 18 ; Ez 32 ; Esa 33 ; Ap 16) Aucun esprit méchant siégeant dans les neurones n’aime ces jours sacrés. (Ap 12 : 17) Leur colère se manifeste par des accusations gratuites, des menaces, des calomnies, de la médisance, des persécutions, des condamnations à mort, des mesures d’exclusion et du mépris. Finalement, ceux qui persévèreront dans l’obéissance à Dieu, refusant l’implant de l’Armée des cieux ne pourront ni acheter, ni vendre. (Ap 13…) Alors, Dieu prendra en charge les fidèles, les nourrira et exterminera les adorateurs de la Bête à 7 têtes. (Esa 65 : 8-16 ; Esa 33) Les chrétiens tués seront glorifiés u ciel. (Ap 2 : 10)

  1. Ces idoles s’approprient toutes les Paroles divines de toutes les Bibles afin de mieux tromper les habitants de la terre ; Exemple de tromperie : Beaucoup de prédicateurs ayant la connaissance du calendrier lunaire biblique par l’étude de l’Hébreu, affirment tout de même publiquement : Saturne est le dieu : (Saturday) son jour, le samedi est pour eux « croyants babyloniens » le vrai sabbat.

Question : Comment le jour (samedi) institué par 7 sorciers de Babylone (1 Roi 11 : 7) environ 2000 ans après la création du monde, peut ‘il être consacré à Saturne le Moloch et également au Créateur ? C’est là, l’impudicité spirituelle. Cette affirmation criminelle et trompeuse est acceptée par des millions de personnes qui sont tenues en captivité par un calendrier solaire babylonien, dont plusieurs seront peut-être perdues après la mort, (Causes : idolâtrie et profanation des jours sacrés) ;

 De plus, l’âme présentée en jugement réalise qu’elle est sans intégrité, sans justice ni droiture au jour de la comparution individuelle devant le Grand Juge des nations. (AP 18 : 23- 24)  Supposer une âme religieuse qui comparait après 60 années de militantisme… Le Juge lui dit : Pendant vos 60 années dans le christianisme, vous avez profané 780 repos solennel de nouvelle lune et 3120 Sabbats lunaires…  Vous avez volé les prémices destinées à la nourriture du peuple… Violé la droiture sociale qui est l’aumône… Ame méchante et révoltée… Vous connaissez le décret divin transmis par le prophète Esaïe  au chapitre 66…  Le feu et les vers immortels pour les profanateurs…  (Voir « Ecrits Apocryphes chrétiens, 795…)

Noter une supposition : Les séducteurs du 7e jour, avertissent sans doute leurs élèves qui seront pasteurs et leur dit : Le silence est d’or, mais aussi d’argent… Maintenant que vous connaissez l’Hébreu et le Grec, jusqu’à votre départ de ce monde, vous ne devrez jamais dire : Samedi est le 7e jour du calendrier Romain ; 7e jour du calendrier solaire astrologique ; 7e jour de l’armée des cieux ; 7e jour produit par l’occultisme chaldéen ; 7e jour consacré au veau d’or ; 7e jour du Moloch Saturne, (Saturday) ; 7e jour hors du cycle lunaire ; 7e jour en opposition avec le calendrier lunaire ; 7e jour institué par 7 sorciers, astrologues et Zombies, charlatans et magiciens de Babylone ; 7e jour choisi par Jéroboam ; (1 Rois 14) ; 7e jour consacré à la 7e statue  défiée par Schadrack, Meschac et Abed négo ; (Dan 3). (Voir « La Bible Intertestamentaire » page 1305) 7e jour destiné à la fête de Saturne appelée les Saturnales du samedi, célébrée au pied du Mont Sinaï : (Patriarches et Prophètes, 294)

 Et pourtant, malgré toute ces réserves des ténèbres, le silence trompeur ainsi que les affirmations mensongères de certains religieux sont aujourd’hui perceptibles dans la lecture des écrits Apocryphes et sur certains sites Internet.  (Voir : The Lunar Sabbat and SDA Church, 4 angels publications) J’ai reçu ces livres susmentionnés, plus précieux que l’or, en commandant sur Internet par « Amazon ». Je réalise par sondage personnel qu’il y a des loups qui ont déconseillé leur publication. Leurs blasphèmes et ses conséquences les suivront après la mort, et jusque dans la honte éternelle ; (Jude 10-19)

  1. Ces idoles revendiquent toutes les promesses des écritures saintes qui leur sont pourtant étrangères, car la mission des saints hommes a toujours été de combattre l’idolâtrie, l’astrologie, le paganisme, l’avidité, le capitalisme et le mensonge dans le monde ;  Aujourd’hui, dans la bouche des prédicateurs la proclamation des promesses divines est souvent identique à l’appât dans le piège. Le mensonge utilise les promesses de la Bible ainsi que le spectacle de la prédication afin de faire du profit au Nom de Jésus. (2 Tim 3) Méfiez-vous des flatteurs. (Rom 16 : 18)
  2. Ces idoles adaptent toutes les sciences religieuses là où s’exerce leur suprématie cosmique, (AP 18 ; Jér 8.). Ayant  les gouvernements associés à leur influence. Il est écrit : « Toutes les nations ont bu le vin de la fureur de son impudicité ». Dieu a demandé à Abraham de quitter la Chaldée où se manifestait la tyrannie du roi Nemrod contre tout individu insoumis aux 7 idoles de l’armée des cieux. Ils étaient jetés vivants dans la fournaise de Saturne, lors des Saturnales du samedi (Voir : La Bible intertestamentaire 1247…)
  3. Idolâtrie : Le père d’Abraham, sculpteur, leur donnait une forme humaine ou animale en fonction de la mythologie du temps. Il est mort brûlé dans l’incendie de sa maison où il fabriquait ces idoles maudites ;  C’est dans ces temps que les Babyloniens commencèrent à jeter leurs enfants vivants dans la fournaise de Saturne, ainsi que des prisonniers politiques (Deut 13 et 17)

 C’est l’une des raisons pour lesquelles Israël revenant d’Egypte a fait disparaître tous les royaumes idolâtres, adaptés au calendrier solaire de l’armée des cieux et faisant des sacrifices humains. (Deut 13 ; Jér 7 ; Ez 20)

 La face de la terre sera rasée, ravagée, brulée par les fléaux à cause de l’armée des cieux  et ses abominations ; (Soph 1…)

. Votre jour d’adoration correspond à quelle nymphe des 7 ? Hors du calendrier lunaire, il ne peut y avoir un salut qui soit le produit de 5 profanations des jours sacrés du cycle lunaire, le mépris des fêtes annuelles ainsi que les 4 fêtes de saisons , par conséquent, pas de Salut dans la violation des lois du temps (Jér 31 : 35- 36)

Voici un destin opposé : Il est écrit dans la Bible Intertestamentaire : Quand Abraham a refusé d’adorer les 7 idoles de Babylone, Nemrod l’a fait jeter dans la fournaise de Saturne le Moloch, lors des Saturnales du samedi.  Par l’intervention divine, le feu, jaillissant hors de la fournaise, a carbonisé 83500 idolâtres dans la foule convoquée pour le spectacle. Abraham se retira sans être touché par l’odeur du feu et sans égratignure. Cela est relaté à la page 1253 de la Bible intertestamentaire, livre qui fait trembler les blasphémateurs agents des ténèbres, marchands d’évangile. (2 Tim 3 : 1-5 ; Ap 18) 

Identification : On peut identifier les 7 idoles facilement car leurs  adorateurs militent comme des marchands de dieux et d’évangile. Dieu dit qu’ils  s’enrichissent par la puissance de leur avidité financière : Notons encore quelques facteurs négatifs des fausses religions, afin de nous corriger avant de périr dans la ruine de Babylone ; (Ap 18). Et suite à notre mort, afin que notre âme ne soit pas jetée dans le magma des prisons de la géhenne. (Esa 24 : 21-23) Voici quelque autres faussetés trompeuses que dénoncent les prophètes ;

Le christianisme trompeur fonctionne :

 Sans justice, car la justice, depuis la chute d’Adam et d’Eve exige que les adorateurs apportent tous, sans exception, des animaux et des denrées alimentaires, prémices de leurs biens, afin que le peuple convoqué soient nourris par le sacrifice des prémices qui est de 10% des biens reçus de Dieu (Deut 26 ; 2 Chr 31) ; Le Créateur, par ces convocations, est comme un Roi qui convoque son peuple pour le mariage de son fils. Pendant les fêtes, il n’y a rien à acheter. Tous seront rassasiés par la générosité des parents honorés. (Mat 22) Si la cupidité anéantit ces ordonnances sociales, nous avons pour devoir  de combattre notre avidité par tous les moyens, dans nos cœurs, dans notre gestion et dans l’église que nous fréquentons. Sans justice, c’est le magma des enfers qui nous recevra. (Esa 14… ; Ez 28 : 1-10 ; et 14 : 12…)  A la fin, dans la dernière église, la loi triomphera de la cupidité. (Ap 14 : 1-5)

Nouveau christianisme et réforme : Connaissez-vous aujourd’hui, un successeur des saints Apôtres qui dit à l’auditoire : A la dernière convocation, nous avons collecté X euros de prémices. Selon l’ordre reçu du Maître, je ne suis pas autorisé  à voler, à emporter ou à épargner un centime de cet argent sacré qui servira pour nourrir le peuple de Dieu répondant à la sainte convocation, chaque nouvelle lune, chaque Sabbat lunaire et chaque fête annuelle ; (Mat 10 : 7-10 ; 2 Chr 31 : 3 ; Nom 10 : 9-10) Et de même que Jésus et ses saints Apôtres s’en nourrissaient, après avoir partagé le pain et les poissons, nous prédicateurs, successeurs des Apôtres, participerons au repas collectif ; (Deut 26 ; 2 Chr 31) Le reste de l’argent, sera distribué avec équité tout comme les repas de la Pacques ou les emblèmes de la sainte cène. (1 Cor 11 : 23 ; 2 Chr 31…)

 Un élu sanctifié de la dernière église  ne souille pas son âme en s’emparant des pièces d’argent consacré par une ordonnance perpétuelle. (Ap 14 : 5) Sans l’amour de l’argent, les prisons de la géhenne seraient presque vides et une multitude connaîtrait les réjouissances du paradis ;  (Luc 16 : 19…)  L’âme du riche : (pasteur, trésorier, prédicateur, commerçant, boss, etc.)

Toute âme qui ne passe pas par la repentance, peut être couverte de chiffres maudits comme le crocodile géant dans la vase, couvert d’écailles. Les gestionnaires qui se repentent, se réforment et cessent de piller les biens du peuple seront blanchis, épurés purifiés. (Dan 12 : 12 : 10) Ils seront déclarés par le Grand Juge : Ame intègre, juste et droite par l’œuvre sociale accomplie ; (Ap 19 : 7-9)

  •  

A l’église triomphante, tous sauront que l’argent des dons sacrés se transforme en combustible pour dévorer l’âme des cupides marchands d’évangile qui n’auront de repos ni jour, ni nuit, et ceci pendant des millénaires ; (Ap 14 : 9- 11; Voir également, « l’enfer » sur Youtube) Le titre gravé sur l’âme de certains est : « Voleur de dîmes et voleur d’offrandes sacrées».

  1.  Les fausses religions fonctionnent Sans droiture, car la droiture est  une dîme à distribuer aux nécessiteux du peuple, droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve ; (Esa 48 : 1-11 ; Deut 26).

Dans le christianisme apostolique, fidèle à la Sainte Alliance, les bergers disaient : Les nécessiteux de notre assemblée recevront l’argent qui leur est nécessaire et le surplus sera envoyé vers les pauvres de tel pays ou telle contrée connue où l’église souffre de la faim ; Ainsi agissait Saint Paul ; (2 Cor, chapitres 8  et 9).  Après le repas collectif, lors du miracle des pains et poissons, les apôtres ont reçu l’ordre de porter les restes aux pauvres de la ville : L’étranger, l’orphelin et la veuve, les mendiants, les infirmes, les vieillards, les malades etc ; (Marc 8 ; Mat 25 : 31- 40) C’est ici la pratique de l’aumône que Jésus recommande à l’église triomphante de la fin des temps. (Ap 12 :1)

Cette ordonnance sociale ( appelée : le bien, le droit, la charité, la générosité, la fidélité, la droiture etc), si précieuse pour pouvoir faire face au jugement après la mort,  (Voir Ecrits Apocryphes chrétiens) a été exclue du christianisme et les dons du droit social des pauvres, destinés à 6 catégories de nécessiteux est rendu impossible par endoctrinement religieuse, en tout point conforme à l’avidité Babylonienne (1 Tim 6 : 9- 10)

Mais, après la mort, l’âme porte les chiffres de l’escroquerie gravés sur une plaque métallique, qui justifie son châtiment dans une des prisons de la géhenne ; (Ez 32 ; Esa 14 ; Jac 5 ; Ez 28 ; Voir : Ecrits Apocryphes chrétiens ; ou « L’Enfer » sur  You tube)

Jugement après la mort : Dans les écrits Apocryphes de saint Paul nous trouvons cette précision importante : Ce n’est que 7 jours après la mort que l’âme est présentée en jugement. Tous les actes terrestres sont posés sur la balance de la justice. Après la délibération elle est conduite au paradis si elle avait fait le bien prescrit dans l’Alliance, pendant sa vie terrestre ; Mais vers une des prisons de l’enfer si les œuvres mauvaises ont été plus lourdes que le bien dans sa vie terrestre.  Beaucoup réalisent qu’elles ont été leurrées pendant toute une vie. (Luc 16 : 19- 31) Les marchands qui commercialisent Dieu ne veulent pas que les croyants soient avertis ; Ces connaissances gênent l’existence et l’exportation des cargaisons d’argent vers Babylone (Ap 18) Quel effroyable destin est réservé au gagnants égoïstes qui sont des trafiquants ! Aux riches ! Aux hommes chargés d’argent ! (Soph 1 : 11) Aux esclavagistes ! (Jér 22 : 13) Quelle terrifiante douleur attend les révoltés portant les chiffres du magot ? (Esa 66 : 22-24 ; Ap 14 ; Ez 28 ; Esa 14 ; Ez 32)

  1.  Les fausses religions fonctionnent Sans intégrité, car l’intégrité est la distinction obtenue par le contrôle céleste des opérations financières terrestres. Quand le Roi Josias fêtait la Pacques, il offrait pour la nourriture du peuple 30 000 brebis et chèvres, et 3000 taureaux.  Ce Roi juste et droit veillait sur la pratique de la justice et la droiture dans la gestion de ses biens, avec intégrité de cœur, (2 Chr 35) ; Il sanctifiait les jours sacrés, les nouvelles lunes et les fêtes annuelles, conformément à la Loi de Dieu transmise par Moïse. Dans le temps de ces rois fidèles, le juif qui profanait un jour sacré s’exposait à des sentences impitoyables prescrites par la Loi. (Ex 31 : 12-17)

Le roi intègre, juste et droit ne vient pas à l’adoration pour recevoir de l’argent, mais pour donner sa contribution et régulariser le partage des biens reçus, afin que nul ne souffre de la fin en Israël. Les Rois : David, Ezéchias, Josias etc, respectaient cette même conformité à la sainte Alliance.

  1. Profanation mondiale ; Aujourd’hui, dans le christianisme commercial, la plupart des institutions adaptées aux 7 têtes de la Bête, ne fait aucun cas de la date fixée pour les fêtes annuelles. Rome prescrit certaines fêtes avec un décalage de plusieurs jours par rapport au calendrier lunaire. La nouvelle lune ainsi que les 4 Sabbats du cycle lunaire sont foulés au pied avec arrogance ; (Esa 24 : 21-23)

 Lors des prédications, plusieurs grands prédicateurs n’offriront pas une bouteille d’eau ou un pain à une personne affamée. (Zac 14 : 16-21), Ils n’offriront pas un cercueil à une famille pauvre endeuillée ; Ceux, parmi les pauvres qui en sollicitent sont envoyés vers les associations caritatives. (Jac 2 : 14- 26) Le christianisme moderne enfante des gémissements et lamentations ; (Jér 5 : 26-31) D’où vient l’idée de recevoir et d’épargner de l’argent consacré ? Certainement du plus profond des abymes. (Ez 28 : 1-10)

  1. Crimes contre Dieu : Le christianisme également commercialise les ordonnances divines : En passant sous silence la loi des prémices à partager sous forme de nourriture, les théologiens font une nouvelle prescription intéressée, nommée « dîmes et offrandes »  un sacrifice à acquérir, à épargner, à consommer et à exporter vers Babylone, et un sacrifice sans partage. ( Jac 5) Des ordonnances sociales pour le peuple qui sont très saintes, sont audacieusement emportées, dilapidées, exportées vers les pays les plus riches de la planète. (2 Tim 3 ; Ez 28)

Une malédiction : Imaginez, dans l’ancienne Alliance, la Pacques à Jérusalem où ont été conduits environ 10 000 taureaux et 100 000 chèvres et chevreaux pour le sacrifice perpétuel et la nourriture du peuple convoqué ; Si une armée étrangère intervient et emporte tout ce que les prêtres du temple ont reçu pour la nourriture du peuple… Jugez vous-même si cette prise sacrilège serait une bénédiction pour les pillards !

 Les marchands de l’évangile, s’emparant des fonds sacrés, appellent les cargaisons d’argent « Bénédictions incomparables pour le trésor de Jésus » (Ap 18 ; 11- 24) Bénédictions éternels ;  Prospérité en Jésus ;  Ils disent : Nous sommes bénis… Et les banques disent : Amen ! Alors que les anges totalisent jusqu’aux centimes pour le dossier du jugement dernier où chaque chiffre sera une pièce à conviction. (Ap 20 : 11-15)

Qui est-ce qui peut dire qu’il a vu Jésus ou ses Apôtres plonger leurs mains dans les coffres du temple ? Transportant le butin dans des sacs ?  Les vrais saints de Dieu ne peuvent être tentés par l’or ou l’argent. Les saints de l’église triomphante ne vont pas vendre leur « droit d’ainesse » pour un plat de monnaie consacrée. (Mat 10 : 7- 10) Il est écrit : Nul ne peut servir Dieu et Mammon, que l’on pourrait appeler « capitalisme religieux » (Mat 6 : 24)

  1. Consciences hypnotisées : Les consciences le sont par la psychologie et la théologie lucratives, tout en plaçant les chercheurs de salut dans une fausse espérance : Les prédicateurs proclament : Vous êtes sauvés si vous croyez seulement… Nous sommes tous sauvés, et si ce n’est pas le cas pour vous, venez chez nous… Nos doctrines nous enseignent de recevoir à chaque rencontre « tout vos petits sous, dîmes et offrandes »…  Quand les pièces tombent dans les sébiles, charmés par le son des pièces, nous chantons en cœur : « Votre Bruit est doux ! Donnez, donnez, donnez, donnez tout vos petits sous, pour les païens (imaginaires) donnez les, Jésus les veux tous ! Votre bruit est  doux ! Donnez tout : Votre bruit est doux… »  Les prédicateurs ne savent pas que l’âme porte après la mort, le chiffre totale des acquis, jusqu’au jugement dernier. (Ez chapitres 28 et 32 ; Esa 14) Après la mort, le doux bruit des pièces emportées devient semblable au bruit du magma incandescent d’où jaillissent des hurlements inhumains incessants. (Ap 14 : 10- 11)
  2. Les votes de l’inquisition : Dans les comités à hui clos, loin d’agir comme Jésus, les gros médisent et dévorent les petits, (Les âmes sans défense sont accusées, dépouillées, radiées, exclues) Les prédicateurs costumés, toujours cravatés s’approprient des ressources de plusieurs décennies ; (Ils se disent : Tout l’argent donné par ces idiots nous appartient, surtout, pas de restitution).  Dans les instances supérieures des institutions religieuses, les cadres s’entredévorent  à coup de licenciements et procès à répétition. Il arrive que dans certaines assemblées, plusieurs pasteurs, devenus riches, se retirent avec le magot et changent de pays ; Tout cela est fait au Nom de Jésus. Ap 3 : 17 Toutes ces réflexions déplorables peuvent être corrigées individuellement et collectivement par la réforme sans laquelle il n’y aura pas de réveil. (Ez 9 ; Ap 7)

                                    

Le premier verre de vin Babylonien dans la version Second :

Il est écrit : Dieu appela la lumière, jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin, ce fut le premier jour. Gen 1 : 5

Si le traducteur tenait compte de la valeur des mots utilisés par Dieu, il écrirait : Ainsi, il y eut une nuit, puisque du coucher du soleil, à sa réapparition Dieu dit que c’est une nuit…  Le traducteur dit que c’est un soir, hors, en français, le mot « soir » ne désigne pas toute la nuit, mais une moitié.  Et secundo Si Dieu dit que la partie du jour éclairée est appelé « le jour », (Afin de distinguer en français le jour de 24 heures, on dit : Une journée. le traducteur ne devrait pas utiliser le mot matin, car, dans le calendrier de la sorcellerie chaldéenne, il est admis que le matin commence après minuit et se termine à midi.

 Les deux mots utilisés (Soir et matin) contredisent ouvertement les propos du Créateur et pervertissent les lois du temps qui exercent leur pouvoir sur toute la création terrestre. Ces lois sont les seuls repères des jours sacrés, sanctifiés au ciel, honorés par les anges saints, vénérés par les autres créations de l’univers et bénis par Dieu.  A la fin des temps, ces lois du temps distingueront les vrais adorateurs des idolâtres qui disparaîtront à cause de l’adaptation de leur culte à l’armée des cieux. (Jér 8 ; Soph 1 ; Deut 17 ; Ap 14…)

Dieu dit : ce fut le premier jour.  Ce premier jour étant le repère de tous les jours sacrés, (Sabbats, nouvelle lune et fêtes annuelles) le traducteur devrait ajouter : premier Jour qui sera le premier du cycle lunaire ou de la lunaison car les deux mots Hébreux « Hodesh et Yèra » indiquent un cycle lunaire de 29 jours 12 heures ; Si dans la sorcellerie babylonienne, un mois de la science occulte varie entre 28 et 31 jours, et le jour de la nouvelle lune est réparti à dessein au centre des mois solaires occultes, ce n’est pas le cas pour le calendrier luni-solaire où les deux luminaires, placés sous le contrôle des anges de Dieu, ne varient jamais d’une seconde sur la durée de leur rotation. Ils constituent le calendrier éternel dont le reniement produira pour les infidèles, les châtiments les plus terrifiants : Ap 14 ; Esa 66 : 22-24 ; Zac 14 : 12 ; Esa 24 : 21-23 etc. D’ailleurs, aucun gouvernement ne devrait accepter d’utiliser le mot « mois », d’une durée de 28 jours évoluant jusqu’ 31 jours. Ces différentes valeurs pour un même mot est une confusion. C’est comme celui qui dirait : Il y a des semaines de 10 jours et d’autres de cinq. Si un million a un chiffre manquant, ce n’est plus un million.  Le calendrier solaire produit une confusion spirituelle. (Rom 2 : 18-32) Ainsi, le saint livre devient une vérité souvent altérée par l’influence babylonienne. (Ap 18)

Verset 14 ; Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendu du ciel pour séparer le jour d’avec la nuit ; Que ce soit des signes pour marquer les époques, les jours et les années ;

Un bonne traduction transcrirait : Que ce soit des signes pour marquer les limites des jours (au coucher du soleil) ; les cycles lunaires mensuels (appelés mois), les 4 semaines d’un cycle ; (4x7=28 : en Hébreu : Asonia, Ebla, Bénaces, Erae) Les jours sacrés (4 Sabbats bénis et une nouvelle lune confirmés par les doigts d’une main) ; Les saisons, (4 saisons dans l’année) ; Les années (13 lunaisons, commencent toujours à la première lunaison du printemps). Voir sur Google « Le livre d’Enoch ».

Les lois du temps, rejetées par les nations qui étaient des colonies babyloniennes ont influencé le christianisme de façon négative : Les jours sacrés, bénis et sanctifiés sont devenus l’objet d’une dérision générale ; Dieu dit que la lune est couverte de honte et le soleil de confusion. (Esa 24 : 21-23) Les prédicateurs dépensent beaucoup d’argent afin d’envoyer des érudits audacieux, tourner en dérision le calendrier lunaire immuable et éternel. (Mat 23 : 12) Le monde est appelé par les prédicateurs à la profanation systématique des jours sanctifiés et bénis, alors que l’écriture dit que sera puni de mort, celui qui viole ces lois relatives aux Sabbats lunaires. (Ex 31 : 12- 17 ; Nom 10 ; Ez 46 ; Esa 66)

Prophétie : Dieu annonce pour la fin des temps, une réparation de la brèche faite à la loi du temps. Il y aura une restauration du calendrier lunaire. Et les 4 saints Sabbats bénis depuis la création seront à nouveau célébrés ; (Esa 58) Cette réparation sera accompagnée de la générosité apostolique, (Ap 12 : 1) C'est-à-dire 0% de capitalisme ; 0% de convoitise du produit de la sébile, 0% d’épargne ; 0% d’exportation vers Babylone. 100% des prémices pour le peuple convoqué à chaque nouvelle lune, chaque Sabbat (lunaire) et chaque fête annuelle. (2 Chr 31.) Il y aura 100% de dîme droiture ou aumône à distribuer aux  nécessiteux du christianisme ; (Esa 56)

Partage ton pain avec celui qui a faim : Par ce moyen, les 6 catégories de pauvres que Jésus a désignés comme bénéficiaires des prémices, dîme et offrandes individuelles et collectives, seront soutenus dans toutes les nations pauvres nouvellement évangélisées ; (Mat 25 : 31-40 ; Esa 58 ;) Cette orientation des offrandes ne concerne pas les coffres forts maudits où les fausses religions cachent les ressources des pauvres. (2 Tim 3) Certaines promesses de Dieu s’accompliront dans la vie de ceux qui parviendront à l’intégrité, l’abnégation, la justice et la droiture ici-bas ; (Esa 58)

Un autre verre de vin babylonien dans la promesse de la nouvelle Alliance

Texte de base : Jérémie 31 : 31-40

Nous résumons ;  Bien que tout le texte doive-être examiné, nous choisissons de faire un petit résumé :

Verset 31… Voici, les jours viennent dit l’Eternel où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda, une Alliance nouvelle ; Non comme l’Alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Egypte ; Alliance qu’ils ont violée, quoi que je fusse leur Maître, dit l’Eternel. Mais, voici l’Alliance que je ferai avec la maison d’Israël. Après ces jours là dit l’Eternel : Je mettrai ma Loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur, (Le pentateuque) , et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple… Continuez la lecture sur votre Bible.

Verset 35 : Ainsi Parle l’Eternel qui a fait le soleil pour éclairer le jour… (Le Soleil n’a pas été créé par Dieu pour seulement éclairer le jour mais aussi pour fixer les limites du jour qui passe, le commencement de celui qui succède ainsi que le début de la première veille de la nuit. Cette phrase amputée prête à  confusion et celui qui en est ivre ne tien aucun compte de ces lois qui pourtant sont en rapport avec l’éternité).

Suite : Et qui a destiné la lune et les étoiles pour éclairer la nuit… (La lune n’a pas été créée par Dieu pour seulement éclairer la nuit, mais pour :

  1. Marquer par son cycle,  la durée du mois biblique qui est exactement un cycle lunaire de 29 jours et demi ; Psa : 136 ; (En Hébreu : Hodesh et Yèra)
  2. Déterminer le repos mensuel, fête sociale fixée éternellement au jour de la nouvelle lune ; (Nom 10 ; Esa 66 : 22-24)
  3. Déterminer avec précision le premier jour de chaque mois, ce qui est la première réapparition de la lune, au lendemain de la nouvelle lune ;
  4. Etablir les 4 Sabbats lunaires, deux dans la lune croissante et deux dans la décroissance ; Nommés en Hébreu : Asonia, Ebla, Bénaces et Era ;
  5. Servir de repère pour les jours sacrés, jours de fêtes annuelles, qui sont sanctifiés au ciel, mais rejetés par la race humaine ; Nous les humains, nous sommes dominés par la sorcellerie babylonienne qui a institué le calendrier solaire de l’armée des cieux, afin de causer la profanation des jours sacrés et la ruine éternelle des coupables ; (Jér 8) Un aperçu historique  déplorable est donné par les tourments des prisonniers du Führer en Pologne ;
  6. Servir de calendrier lunaire éternel, régissant toute activité sur terre, sur mer, dans l’espace et dans les cieux ;
  7. Indiquer aux croyants, tirés de Babylone, la voie de l’obéissance aux Alliances, sur laquelle repose la sécurité vitale, l’accomplissement des promesses divines et l’accession pour certains à la vie éternelle destinée à ceux qui obéissent à Dieu et sont intègres, justes et droits ; (2 Chr 31)
  8. Fournir aux croyant élus les raisons des plaies et fléaux qui précèdent la fin du monde comme il en a été pour Sodome et Gomorrhe ; (Soph 1)
  9. Confirmer la vérité annoncée, par les persécutions et les stratégies du démon accusateur, lorsqu’il contrôle les neurones des humains en révolte, placés en position d’autorité ; (Mat 5 : 10-12)
  10. Faire savoir les raisons pour lesquelles, beaucoup de rebelles du solaire, en révolte contre le calendrier éternel du Très Haut, se retrouverons dans les prisons de l’enfer, hurlant de douleur, pour avoir de leur vivant, couvert la lune de honte et le Soleil de confusion. (Esa 24 ; 21-23)

Toute les précisions salutaires se trouvent dans «  Le livre d’Enoch, tomes 1 et 2 » ; Lecture gratuite sur Google ; Egalement : « La Bible Intertestamentaire » ; « Ecrits Apocryphes chrétiens, tomes 1 et 2 ».

 

  •  

Ainsi parle l’Eternel :  Si ces lois (du temps et la Tora) viennent à cesser devant moi, dit l’Eternel, la race d’Israël cessera pour toujours d’être une nation devant moi… Verset 36.

On pourrait traduire ainsi : Si les lois écrits par Moïse et le calendrier luni-solaire sont exclus de l’esprit des habitants de la terre, soumis à l’Armée des cieux, offrant aux astres leur dévotion et profanant tous les jours sacrés, il n’y aura pas d’élu à la fin des temps. (Esa 24 : 21-23 ; Ap 14 ; Jér 8 ; Soph 1 ; Ap 13 et 16…) Ex : Pharaon a décrété 7 jours d’abstinence de tous travaux serviles, sous peine de mort, lors du mariage de Joseph à la fille de Potiphar nommée : Aséneth. Si vous étiez dans ce pays pendant ces jours prescrits, auriez-vous travaillé ? (La Bible Intertestamentaire, page 1591) Le Salut dans la profanation des jours sacrés, n’est-ce pas une illusion aux conséquences funestes ? (Néh 10 : 33 ; Ex 31 : 12-17)

Les valeurs sacrées attaquées par le christianisme commercial

 L’intégrité a fait place à toute sorte de profits ; La justice confirmée par les offrandes des prémices pour nourrir les adorateurs constitue un des éléments qui confirment l’intégrité du croyant vainqueur de la cupidité générale. (Ap 14) S’il n’est pas irrépréhensible face aux ordonnances sociale, quelle inquiétante et terrifiante comptabilité pour l’âme en  jugement ?

Il est écrit : Observez ce qui est droit, pratiquez ce qui est juste, car mon salut ne tardera pas à venir et ma justice à se manifester. Heureux l’homme qui fait cela, (pratiquant la justice et la droiture. Esa 56 : 1) Quand la planète sera enrobée de feu, ceux qui sont intègres, juste et droit ne seront pas combustibles ni sensibles au feu. Comme Chadrack, Meschac et Abed Négo, refusant l’adoration de Saturne le Moloch, 7e monstre de l’Armée des cieux, les vainqueurs jouiront de l’immunité. Les élus vivront dans le feu exterminateur avant d’être enlevés vers leur Seigneur, grand vainqueur du mal. (Esa 33) Pasteurs et prédicateurs de toute la terre!  Je vous en supplie, ne volez pas l’argent consacré du peuple… Le châtiment est trop épouvantable… (Voir youtube : « Le paradis et l’enfer »)   

Fête des Saturnales du samedi au pied du Sinaï

Voici un dialogue fictif : Quelqu’un dit : Moïse est resté sur la montagne,  un incrédule répond : Il ne  redescendra pas ; Un  autre dit : « J’ai vu le dieu… » -  Où l’as-tu vu ? -  Il se balance, accroché aux oreilles des femmes… Faisons une collecte et nous moulerons le dieu… Un autre dit : Faisons Saturne en forme de veau… Nous aurons une nuit de délices, telle que Pharaon nous l’offrait en Egypte ; car il suffit de brûler quelques enfants devant la gueule du veau, et toutes les femmes seront disposées pour la suite … (Ez 20). Ils fêtèrent les Saturnales du samedi, jour consacré à la 7e idole de l’Armée des cieux. Quelles en sont les conséquences à long terme ? 603550 hommes sortis d’Egypte, moins trois sont morts dans le désert. (Nom 1 : 46… Patriarches et Prophètes 294) La mort de Moïse et son enlèvement au ciel n’est pas un châtiment mais un transfère glorieux vers le paradis pour ce saint homme, ami de Dieu ; (Jude 9)

Voici le dieu d’aujourd’hui

Attention ! Chrétiens d’aujourd’hui ! Avez-vous vu le dieu ?  Il est entre les mains des bébés portés par leur maman… Lorsqu’il se décroche, il tombe dans la sébile ; Il est dans le salaire des pauvres, des mendiants, des vieillards ; Collecté après la prédication, il est transporté dans des sacs, caché dans des coffres forts sécurisés, exporté par avion vers Babylone. Il est extrait du corps de l’église comme le sang, coulait des blessures du crucifié… Ses acquéreurs, après leur mort, ont leur place dans les abymes où la terreur est plus qu’épouvantable et les cris des prisonniers semblables à ceux des sangliers en castration (Luc 16 : 19- 31 ; Esa 14 ; Ez 28) Avant qu’il ne soit trop tard, fuyez le dieu du christianisme lucratif. Il conduit à un destin épouvantable. (Ap 14 : 8-11) Si quelqu’un était prédestiné à recevoir de l’argent sans travailler, il serait né avec une poche ventrale, comme un Kangourou…

 

Prière : Seigneur Jésus, guéris mon âme de l’ivresse qu’a produit en moi, le vin de Babylone ; Pardonnes mes profanations involontaires des jours sacrés ! Purifie mon cœur du désir de recevoir de l’argent sacré sans travailler ; Purifies mes mains de la manipulation injuste des choses consacrées ! Aides-moi à faire le bien aux 6 catégories de pauvres qui sont les frères de Jésus ! (Mat 25)  Amen ! 

Voir les commentaires

Publié le

 

 

 

Objectifs babyloniens (Ap 13 :7-8)

 

 

     Dieu a ordonné de lapider un homme qui a volontairement violé le vrai Sabbat ! (Nom 15 :30) Voila le type de profanation et sa sentence que Babylone souhaitait pour l’humanité entière. (Ap 18 ; Ex 31 :12-17 ; Héb 10 : 26-31)

 

 

 

     Ainsi, ces puissances antiques des astrologues et devins, voulant séduire le monde, ont pris l’initiative de supprimer le premier jour du mois situé après la nouvelle lune, afin que le cycle des cinq jours de repos, fixés par le Créateur soit  méconnu de tous. Par cet objectif :

 

 

 

1)       Elles éloigneraient les croyants de la bénédiction attachée au Sabbat du septième jour qui n’est plus repérable ;

 

2)       Produiraient une succession de semaines au mépris des (4) sabbats et de la nouvelle lune exigés par le Créateur ;

 

3)       Elles feraient du repos de la nouvelle lune un objet de mépris pour tous les croyants, tout comme avant le déluge ;

 

4)       Bel recevraient finalement l’hommage des adorateurs d’un jour ouvrable quelconque proposé aux nations ;

 

5)       Eduqueraient les croyants pour qu’ils appellent le mal, « bien » (le  jour ouvrable), et le bien « mal », (le jour béni) ;

 

6)       Imposeraient par la violence à l’humanité, le repos d’un jour quelconque identique au sacrifice profane de Caïn ;

 

7)       Plongeraient la race des croyants dans la révolte qui a commencée au paradis céleste, une des causes de la chute ;

 

8)       Gagneraient les enfants d’Abraham qui se livreront souvent sans le savoir à la profanation du jour saint et béni ;

 

9)       Provoqueraient les jugements de Dieu sur les conséquences de cette profanation, c’était le rôle du déluge ;

 

10)    Feraient des Noms divins, un « atout commercial » par lequel les pauvres des nations sont dépouillés ;

 

11)    Etabliraient par stratégie, un transfert mondial des ressources extraites des pays pauvres vers les pays riches ;

 

12)    Produiraient des doctrines de sabbat qui semblent être vraies mais sont fausses, hors du cycle lunaire ;

 

13)    Retireraient du cœur des promoteurs intéressés, les vertus charitables et humaines qui honorent le Créateur ;

 

14)    Feraient de l’iniquité (argent acquis par violation du droit prescrit), une mondiale accumulation des acquis ;

 

15)    Feraient de chaque prédicateur, un propriétaire égoïste qui séquestre et dispose des ressources collectées ;

 

16)    Utiliseraient les images de la famine pour acquérir des fonds, parfois partiellement transmis aux destinataires ;

 

17)    Rendraient impossible une carrière professionnelle hors du cycle babylonien proposé par le calendrier ;

 

18)    Anéantiraient par la violence le cycle lunaire pour que les cinq  repos mensuels soient mondialement profanés ;

 

19)    Garderaient pourtant le respect du cycle lunaire immuable pour certaines professions et activités humaines ;

 

20)    Feraient échouer l’œuvre de Dieu qui désire redonner l’image de son Fils aux croyants désintéressés ;

 

21)    Prépareraient le monde pour une adhésion économique sans laquelle nul ne pourra ni acheter, ni vendre ;

 

22)    Familiariseraient petits et grands à toutes profanations qui conduisent à une culpabilité irrémédiable.

 

 

 

Décision personnelle en toute conscience

 

 

 

    Face à ces initiatives babyloniennes, j’implore le secours divin pour étudier le conflit cosmique, comprendre les conséquences de la désobéissance sur ma vie, mon avenir et mon salut éventuel. Je demande au Sauveur, le pardon de mes profanations et un secours particulier pour me conformer à ses commandements, tant que je vivrai. L’argent, la carrière professionnelle, la religion, la théologie, les dogmes, les persécutions, les menaces d’exclusion, tout ce qui suggère la désobéissance et la profanation du vrai jour de Sabbat béni et sanctifié, constituent des pratiques spirituelles qui  conduisent au jugement dernier. (Ap 20 :11-15) Toute une éternité, après la résurrection, pour regretter de n’avoir pas su choisir entre le bien et le mal, entre l’abnégation et la cupidité, entre l’obéissance hors de Babylone et la profanation avec Babylone ; Une honte éternelle suivit d’une comparution devant un tribunal universel pour haute trahison contre le Créateur et soumission aux lois astrologiques proposées par des sorciers chaldéens.

 

 

 

Lors de l’inquisition en Israël et en Europe, des millions de protestants appelés « hérétiques » soumis aux commandements de Dieu, ont été persécutés, éliminés, beaucoup ont été brûlés vifs,  torturés, condamnés à mourir de faim dans des prisons, des cadavres de protestants ont été livrés aux flammes, par ce qu’ils s’étaient jurés fidélité à Dieu et une insoumission aux puissances rebelles et tyranniques. ( Héb 11 ; Dan 7) Pour le Créateur, la mort n’est qu’un doux sommeil à ne pas craindre. Pour plusieurs, c’est une délivrance salutaire. (Ap 2 :10)

 

 

 

Religion et responsabilité individuelle

 

 

 

    L’obéissance aux lois qui régissent le mois lunaire est une affaire de conscience individuelle. Aucune communauté n’est indispensable pour parvenir à cette conformité. Et cette soumission n’impose nullement que l’on se sépare de son assemblée qui se réunie un jour ouvrable de « l’armée des cieux », mais nous apporte une édification spirituelle ainsi que des épreuves successives pour former notre caractère.

 

 

 

   L’éducation spirituelle est progressive, elle dure jusqu’à la tombe. Par les religions qui utilisent la sainte Parole, Dieu sanctifie le caractère de certains croyants, afin qu’ils deviennent le sel de la terre, améliorant la vie sociale et économique de ceux qui souffrent dans un monde impitoyable.

 

 

 

   Dans une congrégation religieuse, l’enseignement de la Parole Sainte,  la consolation, la miséricorde, l’exercice de l’abnégation,  le tissage des liens qui unissent cette famille, sont grandement profitables pour l’éducation familiale et la connaissance nécessaire pour être utile à la collectivité. Sans ces valeurs, que deviendrait la société ? (Héb 10 : 25-31)

 

 

 

La Foi face à l’impossibilité professionnelle d’obéir à Dieu

 

 

 

    Lorsqu’un des commandements de Dieu inquiète le transgresseur involontaire, il doit faire de cela un sujet de prière persévérante, afin que Dieu lui propose, avec le temps, une sage solution au problème.  (Ps 34 :5-23) Tout est possible à Dieu. (Mat 19 :26)

 

 

 

Conquête mondiale de Babylone avant sa chute finale

 

 

 

    Il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur  toute tribu, tout peuple, toute langue et toute nation. Et tous les habitants de la terre l’adoreront, (aux jours ouvrables imposés), ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’Agneau qui a été immolé. Ap 13 : 7-8

 

Si le Christ, ses prophètes, ses apôtres, les martyrs, les hérétiques ont été livrés, persécutés, exterminés par des religieux,

 

C’est la séduction religieuse qui conduira l’humanité à la mort éternelle. (Ap 13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 50 mensonges de Babylone à vaincre individuellement par les lois du temps

 

      Le grand astrologue, devin, magicien, Cusch, sorcier de Babylone a proposé aux nations le calendrier de l’armée des cieux : (Dimanche, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi). Par ce moyen il est entré en guerre contre la Loi éternelle du temps, (L’une des premières institutions divine ; Genèse 1) ce qui implique une action contre la Bible, contre Dieu, contre les prophètes et leurs messages, contre Jésus, contre le Saint Esprit, et contre la race humaine ;

 

 C’est Dieu qui a donné l’ordre de se prosterner devant le temple de Jérusalem chaque nouvelle lune et chaque sabbat (Ez 46).

 

 Ces mensonges contre le Créateur sont également contre le rôle présidentiel du soleil et de la lune. (Gen 1 : 16 ; Ps 136 : 8-9)

 

     L’écriture dit : Je me réjouis de ta Parole comme celui qui a trouvé un grand butin. Je hais, je déteste le mensonge ; J’aime ta Loi. Ps 119: 162 ; Tu fais périr les menteurs. Ps 5 :7 ; Leurs lèvres profèrent la fausseté.

 

   La racine du mal : Puisque les mots hébreux « hodesh et yèrah » qui se traduisent par le mot « mois » signifient un cycle lunaire, (Gen 7 : 11 ; Esa 66 :23), cycle qui se termine éternellement par la fête solennelle de la nouvelle lune, jour de repos mensuel succédant au quatrième Sabbat de chaque cycle lunaire : Babylone et ses filles, en s’y opposant avec la puissance des armes, les sciences théologiques et le massacre des opposants à travers les millénaires, elles ont produit les conclusions mensongères qui en découlent, ce qui constitue partiellement le vin de la fureur de son impudicité : (Ap 18 :3)

 

Dieu commande de l’adorer chaque samedi du calendrier babylonien !  (Ez 46 : 1-11 ; AP 13 :8)       Mensonge…     

Dieu a sanctifié le samedi institué par Cusch, astrologue, devin, occultiste et magicien (Ap 18 :2-3)  Mensonge…

Les heures du samedi ou du dimanche babylonien sont bénies et sanctifiées ! (Ap 17)                          Mensonge…      

Dieu a béni une des 7 têtes de la bête écarlate, ou une de ses 7 montagnes ! (Ap 17 : 9)                         Mensonge…

Jésus a introduit son peuple dans le calendrier de l’armée des cieux, jadis interdit ! (Dt 17 : 2-7)        Mensonge…

Les religieux soumis à ce calendrier ne seront pas détruits à la fin du monde ! (Soph 1 : 1-5)               Mensonge…

Le samedi ou le dimanche babylonien commence et s’achève au coucher du soleil ! (Ap 13 : 8)          Mensonge…

La semaine est un cycle de 7 jours quelconque décalés hors du cycle lunaire ! (Ps 136 : 8-9)               Mensonge…                     

Le mois biblique est un nombre indéfini de jours, classé hors du cycle lunaire ! (Gen 1 :16-18)           Mensonge…

La nouvelle lune n’est pas la fête perpétuelle de la fin du mois biblique!   (Nom 10 : 10)                             Mensonge…

Jésus a commandé la profanation  systématique du repos solennel de la nouvelle lune ! (Lc 16 :17)            Mensonge…

Jésus a commandé la profanation des 4 Sabbats mensuels, bénis et sanctifiés ! (Mat 5 :17)                   Mensonge…

La mort de Jésus a aboli la Pacques du 2° Sabbat, 14° jour après la nouvelle lune. (Ez 45 : 21)            Mensonge…

L’année biblique n’est pas une division de 13 cycles lunaires, mais 12 mois ! (Dan 7 :25)                    Mensonge…

La justice de Christ pulvérise les lois du temps déterminant le sabbat béni ! (Mat 5 : 17)                       Mensonge…

La profanation des sabbats lunaires et la nouvelle lune, est agréée par Dieu ! (Jac 2 :10)                       Mensonge…

Le temple de Jérusalem, selon la Loi, s’ouvrait seulement les 4 Sabbats lunaires (Ez 46)!                      Mensonge…

Le vendredi consacré à Vénus est le jour de la préparation du saint Sabbat de l’Eternel (Luc 23 :54)  Mensonge…                 

Jésus est mort le vendredi saint romain et non le 13e jour après la nouvelle lune. (Ez 45 :21)               Mensonge…

Jésus était dans la tombe un samedi babylonien et non le 14e jour après la nouvelle lune.                     Mensonge…

Jésus est ressuscité le dimanche de Pâques (inexistant) et non le 15e jour après la nouvelle lune.        Mensonge…

Le nom des jours astrologiques babyloniens ( de lundi à dimanche) est cité dans toutes les Bibles.     Mensonge…

Le Sabbat et la nouvelle lune (Fête solennelle) seront gardés par toutes les religions. (Heb 4 :5-6)      Mensonge…

La semaine des pains sans levain qui succède la Pâques n’est pas en rapport avec le cycle lunaire.     Mensonge…

Offrir à Dieu un jour d’adoration quelconque suffit pour qu’il soit béni et sanctifié. (Ap 13 :8)           Mensonge…

La semaine de la création répétée sans le repos mensuel (N. Lune) perpétue le repos du vrai Sabbat.  Mensonge…

La Bible demande que Dieu soit craint et adoré de samedi en samedi sur toute la terre. (Ap 18)           Mensonge…

La convocation de la nation juive se faisait chaque Sabbat sans la nouvelle lune (Nom 10 : 10)           Mensonge…

La future loi du dimanche américain confirmera la sainteté du samedi babylonien.  (Ap 13)                 Mensonge…

La profanation involontaire du Sabbat et de la nouvelle lune ne sera jamais pardonnée. (Act 17 :30)  Mensonge…

Le samedi devient saint si des millions d’adeptes l’adoptent comme Sabbat. (Rom 3 : 10-17)               Mensonge…

Les juifs étaient libres de répondre aux saintes convocations fixées par Dieu. (Lév 23 :29)                  Mensonge…

Tous les adorateurs sanctifiés qui n’ont pas connu le vrai Sabbat seront perdus (Act 17 :30)                Mensonge…

Dieu n’a pas créé le mois universel qui se termine toujours par le jour de la nouvelle lune. (Ez 46)     Mensonge…

Sortir de Babylone pour le chrétien n’exige pas le respect des 5 solennités mensuelles. (Esa 1 :13)     Mensonge…

L’église de Dieu est déjà sortie de Babylone, de son trafic et de son calendrier astrologique! (Ap 18) Mensonge…

L’église du reste est l’église militante (Laodicée) et non l’église triomphante ! (Sop 3 :13)                    Mensonge…

Babylone  impose pour Dieu, le culte des septièmes jours (Samedis) de l’armée des cieux. (2 Ch 34)  Mensonge…                           

La révélation du vrai sabbat béni et sanctifié n’est pas en rapport avec la lune ! (Ps : 104 : 19) !          Mensonge…

La justice de Jésus annule l’adoration aux jours de Sabbats et nouvelle lune ! (Mat 5 :18)                     Mensonge…

Un caractère agressif et cupide sera sanctifié par Dieu chaque samedi babylonien ! (Jér 23 ; Ez 34)    Mensonge…

Le vrai Sabbat n’aura pas de rapport avec les dîmes prémices à partager aux nécessiteux… (Esa 58)  Mensonge…

La justice et la droiture sociale dans le partage, n’auront pas lieu dans le vrai Sabbat ; (Esa 1 : 27)      Mensonge…

Tous les religieux rebelles entreront librement dans le Vrai Sabbat et la nouvelle lune. (Héb 4 : 5-6)  Mensonge…

Si les esprits mauvais sont dans les neurones, ils réagiront positivement à chaque nouvelle lune.         Mensonge…

Le Saint Esprit affermira les chrétiens qui méprisent les Sabbats lunaires saint et béni. (Ez 20 : 21)     Mensonge…

Les prémices irrépréhensibles le seront par la profanation des fêtes solennelles ! (Esa 1 :13)                Mensonge…

La violence et l’avidité babyloniennes ne se transmettent pas aux saturniens ! (2 Tim 3 ;Jc 5)               Mensonge…

Offrir à Dieu un jour de l’armée des cieux n’est pas identique au sacrifice de Caïn ! (Jude 11)              Mensonge…

Si les fidèles qui parlent de la lune sont radiés et licenciés, Babylone sera vainqueur ! (Ap17:14)        Mensonge…

 

    Il est écrit : Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge ; Afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. (2 Th 2 : 9-12)  

               

    Confusion babylonienne :   Un seul chiffre quelconque tiré d’un nombre, fait de ce dernier un mensonge.

La sanctification et le salut sont annulés par le mensonge doctrinal. La justification est un don gratuit. (Rom 3 :24)

La justification suivie de la désobéissance consciente annule le processus de la rédemption. (Héb 10 : 26-30)

 

   Adoration contre nature : Si Dieu désapprouve les abominations contre nature, (Rom 1 : 18-31 ; Lév 20 :13 ; deut 27 : 21) Nous nous y retrouvons bien dans le cycle babylonien : 1) De samedi en samedi jusqu’au réveil de la conscience, à la deuxième résurrection, suivie du jugement dernier et jusqu'à la mort éternelle pour adoration contre nature dans la semaine de l’armée des cieux ; 2) Profanation des Sabbats lunaires ; 3) Mépris de la fête solennelle de nouvelle lune. (Deut 17, soph 1) ; 4) Endurcissement du cœur contre l’appel à l’obéissance légale. (Héb 3 et 4) Commercialisation frauduleuse de la vérité. (Ap 18 : 9-24) Refus catégorique de toute réforme publiée par l’ange d’Ap : 18 et Esa 58.

 

  Dieu dit : A chaque Sabbat (4 Sabbats mensuels) et à chaque Nouvelle lune, (fête solennelle de fin du mois) Le vrai peuple d’Israël, sorti de Babylone, doit se prosterner devant l’Eternel. Ez 46 ; Esa 48 :17-22)

 

C’est ici le test par lequel sera éprouvée la pureté de la conscience des adorateurs qui se préparent pour le scellement. (Ap 7)

 

Les défenseurs de Babylone prétendent que : N’importe quelle doctrine ou lien professionnel, croyance religieuse, salaire misérable, poste honorifique à l’église, persécution des proches,  peuvent neutraliser ces lois, hypnotiser la conscience et faire triompher le mensonge accompagné de son butin qui se chiffre en millions d’euros. (Ap 12 : 7-12) Les élus de Dieu avant les temps de détresse, sortiront de Babylone où Dieu n’est qu’une marchandise. (Ap 18 : 11-24)

 

Dieu appelle tous les chrétiens à la victoire finale  contre les mensonges, la tromperie et l’avidité financière  de Babylone (Esa 48 : 17-20)

 

La persécution finale est ainsi prophétisée : Ils combattront contre l’Agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Ap. 17 :14. Le calendrier lunaire en application produit la division entre les membres d’une même famille, d’une église ou d’une collectivité. Dieu respecte la liberté de pensée et d’action de chacun, car il y aura un jugement dernier pour rendre compte, chacun sera jugé selon ses œuvres.(Ap 20 :11-15)

 

Par la fidélité, la justice, la droiture, la grâce  et la miséricorde,  Dieu sortira ses élus de Babylone. (Ap 12: 11-12 ; Osée 2 : 21-22)

 

La colère, l’exclusion, la radiation criminelle sans restitution, la violence contre ceux qui pratiquent ces Lois de l’adoration, permettent d’identifier le dragon qui se manifeste contre les vrais adorateurs. (Ap 12 : 17)

 

 Les vrais adorateurs, de la fin des temps, adoreront le Père en esprit et en vérité selon les lois du temps et non selon une doctrine propre à un groupe quelconque: (Jean 4:23)

 

Identification des méchants : Si le doux Jésus pratiquait l’exclusion avant les temps du jugement dernier, comment serait-il appelé le Sauveur ? Dans le cratère d’une des sept montagnes, se trouvent : l’esprit de compétition, l’aristocratie, l’exclusion, la calomnie, la médisance, le capitalisme, l’avidité, l’oppression, le rejet de toute justice et le reniement de la droiture sociale etc.

 

Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez de Babylone, mon peuple ! Afin que vous ne participiez point à ses péchés (profanation des lois du temps et acquisitions destinées à la grande ville) et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Ap 18 :4 ; Ap 14 :9-12 et Ap 16.

 

 

Schadrac, Méschac et Abed-Négo, face à un des sept fétiches de Babylone (Daniel 3)

 

 

 

   Quand les quatre jeunes hébreux avançaient, enchaînés vers Babylone, ils prirent une ferme résolution de garder les lois de la Sainte Alliance que leur nation avait unanimement rejetées. (Deut 13 et 17 ; Jér 5)

 

   Quelques années plus tard, devant l’obligation de se prosterner devant une idole représentant un des 7 dieux de Babylone soleil (Baal)  lune (Astarté) Mars, Mercure, Jupiter, Venus et Saturne, ou d’être jetés dans une fournaise ardente ;  Bien que ce roi soit l’un des plus grands tyrans que la terre ait connu, ils répliquèrent d’un commun accord : « Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée… (Qu’elle se nomme : Saturne, Apollon, Baal, Moloch ou une des autres idoles des enfers).

 

 

 

   Identification : Ces idoles, enrobés d’or, cargaisons d’or pillées aux nations vaincues et massacrées ; Ils communiquaient au roi de Babylone le pouvoir d’exterminer ses opposants sur toute la terre et de les dépouiller en emportant leurs richesses, ressources et patrimoine. Les tonnes d’or, ramenées du temple de Jérusalem qu’ils ont brulé et dépouillé, confirmaient la supériorité infernale et l’avidité insatiable des 7 idoles del’armée des cieux. Tous les produits agricoles, tous les troupeaux volés et consommés sur place, par son armée innombrable, durant un siège de plusieurs années,  ainsi que le butin emporté des différents territoires, vers la « grande ville » nous permet de déduire que ce sont des « dieux » voraces, pillards, voleurs, criminels, capitalistes, ravageurs, qui ne reculent devant ni les cheveux blancs, ni les bébés, ni les écrits des prophètes, qu’ils livraient aux flammes. Des idoles d’or qui transforment leurs adeptes en esclavagistes monstrueux, aussi insensibles que des vampires.

 

 

 

   Identification : La vie de Jésus en tant que Roi des rois nous donne une autre identification opposée où l’on retrouve le respect de la vie et des biens d’autrui, la générosité, la perfection de la bonté par le sacrifice, la sainteté et un désir constant de relèvement des victimes de la méchanceté humaine et démoniaque. Le Christ ne convoitait jamais l’or ou l’argent terrestre ; (Prov 8) Car sa grandeur, sa gloire et sa pureté démontrent que ces choses constituent une peste qui excite la convoitise et l’instinct criminel. Le Christ, Roi des rois n’allumait pas une fournaise pour radier, excommunier et détruire ses adversaires qui ont cherché plusieurs fois à le tuer avant de l’avoir crucifié. Un seul ange du ciel pourrait exterminer l’humanité entière, mais le Créateur a une grande affection pour toutes ses créatures et ses ennemis qui trompent et pillent la race humaine.

 

 

 

Le vin de la fureur de son impudicité : Les 7 astres en fétiches d’or de l’armée des cieux, se sont attribués les noms et patrimoine divin, les transférant sur le jour de la semaine qu’ils ont substitué, afin que l’adoration du jour saint décalé soit un leurre par lequel l’adorateur rend hommage à une des têtes de la bête à 7 têtes, tout en croyant s’incliner devant le Créateur. Ainsi, Saturne l’idole des enfers, reçoit l’hommage du Créateur le samedi, substitue des vrais Sabbats du 7, 14, 21, 28e  jour après la nouvelle lune, seul repère universel, qui est également un repos et une fête mensuelle et éternelle. Les mots : jour, semaine, mois, années, sont usurpés, décalés et pervertis dans une débauche des valeurs du temps attribuées à chaque durée par le Créateur.

 

 

 

Poursuite du pillage sur toute la planète : Ces fétiches d’or de l’armée des cieux se sont attribués les Noms Saint, les vertus du Christ, et le patrimoine du Créateur, (La Sainte Bible) afin d’en faire une puissance d’extraction financière, supérieure à l’efficacité des armes de guerre, capable de dépouiller en douceur, les individus de toutes les nations, même les plus pauvres. Si Jésus appauvrissait ou dépouillait les pauvres en faveur des riches, Son idéologie serait identique ou pire que celle qui a transformé la vie terrestre en fournaise. Jusqu’à aujourd’hui, le butin véhiculé vers les villes, filles de Babylone, donne une identification des idoles couvertes d’or mais envoutées par l’argent des peuples, qui envoient des « marchands » par toute la terre afin de charger de monnaie en retour, des avions gros porteurs vers Babylone et ses filles. (Ap 18 : 11- 16)

 

 

 

Restauration : La révélation du vrai Jésus, sans un judas subtile à ses cotés, et la révélation de ses lois du temps apporteront des changements dans le christianisme triomphant, qui sera un mouvement social en faveur des dépouillés et des misérables. Mouvement conforme aux lois de la Sainte Alliance. (Esa 58, Jér 31 : 33- 36 ; Esa 2 et 56) Mouvement possédant une gestion pure, sans iniquité sur les chiffres transférés au ciel. (Ap 14 : 5)

 

 

 

   Jusqu’à la fin du monde, les idoles de Babylone, qui composent l’armée des cieux inspireront l’acquisition des ressources financières, continueront le pillage des nations, la radiation et l’extermination des opposants. (Ap 13 : 11- 18) Mais ils seront châtiés par le jugement prévu dans les cours célestes. (Ap 18 : 21 et 8 : 10- 13)

 

 

 

  Schadrac, Méschac et Abed-Négo : Sur des dizaines de milliers de juifs amenés en captivité, couchés par terre devant Saturne le Moloch, ces trois jeunes étaient les seuls résistants. Ils furent radiés comme gouverneurs et jetés dans la fournaise ardente, mais, rejoint par le Fils de l’Homme, le feu n’a eu aucun pouvoir sur eux, sur leurs  vêtements, leur cheveux, et même l’odeur du feu ne les a pas atteints. (Dan 3 : 27) C’est un symbole de l’église triomphante, pratiquant la justice et la droiture, subsistant dans la fournaise mondiale des derniers jours. (Ap 12 :1 Esa 33 : 13- 16)

 

 

 

   Aujourd’hui encore, les mêmes démons avides de pillage, qui exerçaient leur cruauté par le caractère impitoyable et tyrannique du roi de Babylone, propose par la prédication mondiale, la vénération d’une des sept idoles de l’armée des cieux, œuvre de la sorcellerie des chaldéens ; Calendrier astrologique responsable de la profanation mondiale des saints jours de repos, mis à part depuis la fondation du monde. (Ap 13) La marque de la Bête sera la vénération consciente d’un de ses 7 astres de l'armée des cieux.

 

 

 

Ami chercheur, si tu désire suivre les traces des 3 hébreux :

 

·         Choisiras-tu Saturne le Moloch, en célébrant les Saturnales, le samedi de l’armée des cieux ? (Act 7 : 39- 43)

 

·         Préfèreras-tu Baal des temps modernes, en célébrant le jour du Soleil, le dimanche ? (Jér 8)

 

·         Choisiras-tu une des 7 idoles de l’armée des cieux, afin de provoquer le Créateur en associant son Nom à ta vénération idolâtre, selon le calendrier occulte de Babylone ? (2 Rois 23 : 4- 5 ; 2 Ch 33)

 

·         Saisiras-tu l’opportunité d’acquérir des biens dans l’armée des cieux, tout en profanant les 5 solennités mensuelles du Créateur, jours bénis et sanctifiés, destinés à l’adoration du vrai Dieu ? Qui sera capable de te protéger des effets destructeurs du feu des derniers jours ? (Esa 43 ; 2 Pier 2 : 10- 13)

 

·         Rechercheras-tu le luxe et l’esprit d’acquisition que procurent les 7 idoles de Babylone, jusqu'à ce que les fléaux soient versés sur une race religieuse, indocile et idolâtre ? (Soph 1 ; Ap 14 : 6- 12)

 

·         Te laisseras-tu vaincre par les mensonges théologiques adaptés à l’armée des cieux, qui hypnotisent la conscience des croyants, chercheurs de salut gratuit ? (1 Tim 6 : 9- 16 ; 2 Tim 3 : 1-5 ; Ap 18)

 

·         Te laisseras-tu décourager par les persécutions et les menaces de radiation des chefs de l’armée des cieux, au point de profaner les 5 solennités mensuelles de l’Eternel ? (1 Pier 4 : 12- 19)

 

·         Te laisseras-tu gagner par un « Christ moderne » qui développe ton appât du gain, tout en t’éloignant de la pratique de la justice, la droiture, la grâce, la fidélité et la miséricorde ? (Os 2 : 21-22)

 

·         Si, en tant que prêtre, tu avais vécu du temps d’Ezéchias, et tu avais reçu 1000 taureaux et 7000 brebis pour nourrir le peuple, allais-tu mettre le tout en épargne pour ne point partager ? (2 Chr 30 : 24)

 

·         Si le repos du 7e, 14e, 21e et 28e jour après la nouvelle lune, fête mensuelle, est réservé à quelques uns, seras-tu de ce petit nombre persécuté mais privilégié des cieux ? (Ap 12: 1; Héb 4)

 

·         Tes riches pasteurs et ton assemblée, (fut elle grande), de quel secours seront-ils quand les fléaux frapperont les injustes et les profanateurs de la nouvelle lune et des 4 Sabbats mensuels ? (Soph 1)

 

·         Que feras-tu quand les cavernes d’Ali baba et leurs gardiens voleront en éclat, sous les missiles et les météorites destructeurs ; Quand la marque de la bête sera le sceau des damnés de l’éternité ? (Ap 13 : 11- 18 ; Amos 5 : 23-24)

 

·         Que feras-tu quand viendront les calamités, la désolation et l’angoisse ;  Quand le Saint-Esprit se retirera d’un monde violent, en lamentation, subissant les plaies et fléaux apocalyptiques ? (Dan 12 : 1)

 

·         Dans quel groupe seras-tu placé au dernier jour : Avec ceux qui ont pratiqué l’abnégation, la justice et la droiture, les prémices irrépréhensibles qui montent à la rencontre du Seigneur dans les airs, ou avec les révoltés qui vivront une angoisse inexprimable, en criant : perdu… perdu… Je suis perdu… Mes orateurs et mes bergers ne m’ont pas dit toute la vérité !

 

·         Puisque tout est possible à Dieu, pourquoi ne lui remets- tu pas tes inquiétudes, tes profanations et tes dispositions de cœur, afin qu’il te donne la foi nécessaire ainsi que la volonté, pour te classer un jour parmi ses vrais adorateurs qui sortent de Babylone, et qui se prosternent pour adorer Dieu chaque nouvelle lune et chaque Sabbat luni-solaire ?

 

 

 

Jésus dit : Je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra de la Loi un seul iota, ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18.

 

 

 

Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel aux jours de Sabbat (4 repos hebdomadaires dans le cycle lunaire) et aux nouvelles lunes (Repos mensuel, solennité instituée depuis la création du monde) Ez 46 :3 Il faut ajouter aux jours de fêtes annuelles et aux fêtes de saisons. (Lév 23)

 

 

 

Jésus a eu ses mains clouées parce que, par elles, il rappelait aux hommes et aux démons, l’autorité divine du calendrier luni-solaire : Ses 4 doigts : les 4 Sabbats mensuels de chaque cycle lunaire, et le pouce, symbole de la nouvelle lune.

 

 

 

Après le jugement dernier, le châtiment des adorateurs de l’armée des cieux, est publié en ces termes : « Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi dit l’Eternel, ainsi, subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, et quand on sortira, on verra les cadavres de ceux qui se sont rebellés contre moi, car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 : 22- 24 » (Sur terre, en manifestant la révolte jusqu’à la mort contre les lois du Créateur, ils ont profané, foulé au pied le Sabbat lunaire et la nouvelle lune, au profit d’une des idoles de l’armée des cieux. Jér 8) Dimanche pour adorer l'Ostensoir, samedi pour adorer Saturne le Moloch.

 

 

 

  Dieu a fait la lune pour marquer les temps : (Semaines, mois lunaire, années de 13 cycles lunaires, les Sabbats et les fêtes, Ps 104 : 19)

 

 

 

  Avant le retour de Jésus, il est écrit qu’une grande étoile ardente tombera du ciel et beaucoup d’hommes mourront par les eaux. (Ap 8 : 10-13) La couche d’ozone trouée, ne pourra plus les repousser ; Les étoiles tomberont du ciel ; (Marc 13 : 22-26) Si, déjà,  les petites météorites enflammées tombent du ciel, ce n’est que le commencement des calamités. (Jér 25 : 32) Ces événements ont pour but de réveiller les consciences endormies. (Mat 24 : 29- 35)

 

 

 

Avant l’extermination progressive des civilisations en révolte contre Dieu et les lois morales, (Soph 1) sortiras-tu de l’armée des cieux et entreras-tu dans le vrai repos ? (Héb 4)

 

 

 

Radiation familiale et carbonisation des premiers nés

 

 

 

 

 

 

 

Histoire antique

 

 

 

    En Egypte d’antan, les esclaves assistaient aux fêtes en l’honneur de telle idole nationale de la semaine astrologique où telle autre correspondant à un des signes du Zodiaque. Tous fêtaient Baal le dieu soleil (dimanche) nommé Osiris ; Astarté la déesse lune (lundi) nommée Isis ; Mars, (mardi) ; Mercure, (mercredi)  Jupiter, (jeudi) ; Vénus, (vendredi) et Saturne le Moloch, ou « Saturne l’Africain » (le samedi).  Saturne est le monstre de la carbonisation, de la part duquel les médiums faisaient promettre la prospérité économique, les pluies de saisons, l’abondance des moissons et le succès à la guerre, à condition qu’on lui offre dans la fournaise placée à ses pieds, des premiers nés vivants. L’espérance de gagner beaucoup d’argent sale et d’obéir aux rois poussait les familles à sacrifier leur premier né, ou même d’acheter un enfant esclave afin de l’offrir comme sacrifice à Saturne le Moloch. (Jér 32 : 34- 35). En temps de guerre, certains rois et gouverneurs brûlaient leurs enfants dans la fournaise de Moloch afin d’avoir du succès. Le comité de famille se réunissait pour décider quel enfant offrir lors des Saturnales. Le premier né est le premier enfant male. Parfois, il y avait les enfants des épouses, ceux des concubines, ceux des esclaves nés à la maison. Le comité de famille avait plusieurs séances et confrontations avant de trouver l’enfant qui sera radié et carbonisé.

 

 

 

 Question : Le désir de s’enrichir neutralise t’il tout sentiment de tendre paternité et toute affection naturelle ?

 

Selon la justice immuable de la réciprocité, quand Dieu a puni les esclavagistes égyptiens, en faisant mourir leurs premiers nés, l’angoisse nationale leur a rappelée la mort des bébés offert à Saturne ainsi que des bébés males hébreux, jetés dans le Nil sur ordre de Pharaon ainsi que la souffrance des parents dépressifs et impuissants.

 

 

 

Fêtes nationales en Egypte

 

 

 

   Lors des Fêtes du taureau ailé (Baal) et celle de Saturne, 7e abomination de Babylone (le veau d’or; Voir Patriarches et prophètes, page 294) plusieurs manifestations nocturnes des Saturnales du samedi étaient animées par la musique et des danses. Des femmes aux mœurs déchaînées enflammaient les passions masculines. Dans le tourbillon de ce « carnaval », sans identité et sans pudeur, à la faveur des ténèbres, elles se livraient toutes à la débauche pendant le reste de la nuit. Les hébreux, en Egypte, autorisés pour la circonstance, sans repère et sans connaissance du Dieu d’Abraham, trouvaient ce défoulement utile et très agréable pour oublier un instant la dureté de leur servitude. Les viandes sacrifiées aux idoles, la débauche et l’alcool étant gratuits, tous se livraient au défoulement dansant par ordre du roi. Plus tard, le roi Balak sur le conseil de Balaam a utilisé ce piège immoral, afin de pervertir le peuple juif, et pour pouvoir les attaquer quand le Dieu Saint s’éloignerait d’eux. (Nom 25)

Jéroboam a fait deux veaux d'or, représentations de Saturne, afin de détourner les 10 tribus d'Israël de l'adoration qui se faisait à Jérusalem, chaque nouvelle lune, chaque Sabbat lunaire et chaque fête annuelle. L'adoration de Saturne se fait le samedi au lieu du Sabbat. (1 Rois 12: 25...)

 

 

 

3000 exécutés au pied du Sinaï, plus tard 625000 moururent dans le désert 

 

 

 

   Après leur sortie d’Egypte, pendant que Dieu dictait à Moïse, les lois du Pentateuque,  ce désir de débauche nationale leur est revenu et ils s’y sont vautrés à nouveau. Moïse à donné l’ordre d’exécuter tous les débauchés, de sorte qu’il en tomba 3000 en un seul jour, et par la suite, 625000. (1 Cor 10 : 8) Défoulement, danses érotiques, adultères, fornication, idolâtrie, ces crimes non délaissés ont reçu leur sentence : Le salaire du péché c’est la mort. Dans la nouvelle Alliance, fort heureusement, depuis la mort de Jésus, tout pécheur repentant, (décidé à sortir de l’immoralité) est gratuitement justifié par la grâce de Jésus Christ. (Rom 3 : 23- 24) Alors que Dieu indiquait à Moïse le nom des nations qui sacrifient des enfants en les jetant au feu devant Moloch, (des nations impies qu’Israël plus tard, aurait à détruire), à la faveur de l’oisiveté, des agents idolâtres avilissaient les hébreux pour que Dieu se retire du milieu d’eux. (Lév 20 : 1-5 ; Deut 13 et 17) Une lecture générale de la Bible nous permet de savoir que l’idolâtrie n’a pas été vaincue par Israël.

 

 

 

Dieu dévoila son plan au peuple d’Israël

 

 

 

 L’Eternel parla à Moïse et dit : Consacre-moi tout premier-né, tout premier-né des enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux : Ils m’appartiendront. (Ex 13)

 

  Cet objectif était de fournir au peuple saint, des naziréens, (Nom 6 : 13- 21) : Des prophètes dans toutes les familles d’Israël ; Des juges plus puissants et moins sensuels que Samson ; Des hommes remplis du Saint Esprit aussi pures que Samuel, aussi nobles que Daniel, aussi fermes que Moïse ; Des hommes consacrés comme David, capables de mener Israël à la conquête des nations afin que ce peuple saint devienne la première des nations, soumettant la terre entière à l’autorité de Dieu, selon la promesse : L’Eternel fera de toi la tête, et non la queue, tu seras toujours en haut et jamais en bas, lorsque tus obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, que je te prescrit aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique. (Deut 28 : 1-14) La justice, la droiture, la sainteté et la fidélité des premiers nés consacrés seraient une puissance capable de faire capituler les forces occultes de Babylone qui recommandaient les sacrifices humains pendant les Saturnales.  

 

 

 

  L’opposition cosmique se lève

 

 

 

 La consécration des premiers-nés à Dieu fit trembler Babylone, puissance opposée qui soumettait le monde par la puissance des armes, l’occultisme et l’astrologie.

 

  Alors, l’autorité de chaque peuple fut dressée pour exécuter la volonté des rois et gouverneurs, par la statue de Saturne. Selon Wikipédia, (Internet) c’est une forme humaine masculine, ayant parfois une tête de loup, placé devant une fournaise destinée à carboniser des sacrifices vivants. Seuls Schadrack, Méschac, Abed-Négo ont survécu à cette exécution. Ils ont choisi la mort plutôt que de se prosterner devant Saturne, lors des Saturnales du samedi, et le Dieu d’Israël a neutralisé le pouvoir du feu de Moloch sur leur personne, leurs vêtements et leurs cheveux. (Dan 3) Sur des centaines de milliers de captifs hébreux, 3 seulement refusaient de rendre hommage à Saturne le monstre adoré le samedi.

 

 

 

 Contre offensive babylonienne

 

 

 

   Afin d’annuler le plan de Dieu, qui ordonnait la présence d’un homme consacré dans chaque famille d’Israël, Babylone a ordonné pour toute la terre, le sacrifice de tous les premiers nés, à jeter vivants dans la fournaise, pendant la fête des Saturnales qui commencent un samedi de décembre mais dure plusieurs jours. (Voir Internet) En plus des premiers nés, les prisonniers politiques, les premiers nés des rois ; Tous ces sacrifices vivants avaient pour but de gagner la faveur des dieux que nous appelons diables, à la lumière des écritures. Ainsi, les futurs héros du Tout Puissants seraient tous carbonisés par leurs propres parents. Et Israël, sans naziréens, sans juges consacrés, ne pourrait plus conquérir les nations, mais resterait asservi aux puissances occultes des rois barbares. Selon l’ordre donné à Moïse, par la réciprocité de la justice divine, la nation qui brûle en sacrifice ses premiers nés doit être détruite. Dans les écritures saintes, Ces crimes sont désignés comme de grandes abominations. (Ez 8) Certaines versions de la Bile traduisent « Passer leurs enfants par le feu », alors qu’il fallait traduire : exterminer l’enfant innocent en le jetant vivant dans la fournaise.

 

 

 

Identification des dieux babyloniens

 

 

 

   Saturne le Moloch a également une mythologie monstrueuse où les gouverneurs affectionnent particulièrement la destruction de la vie des êtres sans défense, ex : Pharaon avait donné l’ordre à son armée de jeter tous les enfants males dans le fleuve, afin de faire échouer la prophétie d’un futur libérateur pour Israël. Il n’avait pas la patience d’attendre les Saturnales pour les carboniser. Dieu crée la vie et l’entretien avec une délicatesse perfection ; Le diable commercialise, opprime, excommunie, radie et extermine tout être sans défense.

 

  Le roi Hérode a ordonné le massacre des nouveau-nés jusqu’à l’âge de deux ans et au dessous qui étaient à Bethlehem, dans l’espoir de faire mourir Jésus, le libérateur promis. Hérode était un saturnien sadique, aussi cruel que les monstres des enfers.

 

   Le mépris de la vie du plus faible, se retrouvait dans le combat imposé aux gladiateurs, s’il tombe… Tuez-le !

 

L’excommunication, l’exclusion, le licenciement arbitraire, le rejet de l’autre, la radiation des membres sans défense et la séquestration de leurs libéralités, sont encore l’œuvre inspirée par ce monstre appelé Saturne le Moloch, œuvre machiavélique adaptée à chaque pays et chaque civilisation.

 

Attention, l’histoire ne se termine pas à la tombe ; Si, après la vie terrestre, les victimes se retrouvent au paradis, et les méchants, en enfer, dans le feu et le soufre, ils y seront pour avoir traité ainsi les créatures de Dieu.

 

Hélas ! Les sales richesses de la prospérité Babylonienne, tant convoitées par les citoyens qui carbonisaient leurs enfants, provenaient des génocides, des massacres et du pillage des ressources de toutes les nations vaincues.

 

Les soldats avaient pour mot d’ordre : « Si l’individu a une dent en or, tuons-le et prenons la dent ».

 

 

 

Les Saturnales et la chute d’Israël

 

 

 

La Bible dit qu’Israël a souvent reproduit ces fêtes des Saturnales accompagnées des sacrifices de premiers nés : Ils ont bâti des hauts lieux pour brûler leurs fils et leurs filles : (Jér 7 : 31) Je les souillai par leurs offrandes quand ils jetaient dans le feu leurs premiers nés ; (Ez 20 : 26) Ne vous prostituez-vous pas après leurs abominations, en jetant vos enfants dans le feu, vous vous souillez encore aujourd’hui par toutes vos idoles ; (Ez 20 : 30-31) Je  tournerai, moi, ma face contre cet homme qui livre ses enfants à Moloch, et contre tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Saturne le Moloch. (Lév 20 : 1-5) La justice réciproque atteindra tôt ou tard les exterminateurs. (Ap 13 : 10)

 

Livrer quelqu’un à Moloch, c’est également le faire choisir le jour de Moloch pour rendre son culte. Ces lois astrologiques sont venues à l’existence après le déluge de Noé, lors du règne de Nemrod.

 

A la fin, Dieu se lèvera contre les radiateurs impitoyables vénérant un des 7 astres de l’armée des cieux. (Sop 1)

 

 

 

Le crime abominable contre le Créateur

 

 

 

Attribuer au Créateur l’offrande du Samedi de Saturne, comme saint Sabbat, consiste à rendre le vrai Dieu responsable des sacrifices de millions d’innocents, jetés vivants dans la fournaise, pendant le règne des empires universels. Plusieurs rois ont replacé ce monstre (Saturne) dans la cour du temple de Jérusalem. (2 Chr 33 : 4- 6) Egalement dans les hauts lieux, sur les collines élevées de tout le territoire. Manassé se demandait : Lequel vénérer : Saturne’tan ou Satan’turne ? Il jetait ses fils vivants dans la fournaise de Saturne. (2 Roi 33 : 6) L’hommage du samedi devant le monstre s’accompagnait de ces sacrifices humains. Le roi croyait que les démons saturniens lui donneraient de l’argent et de l’or… Mirage ! Il s’est damné pour rien…

 

 

 

La Bible dit : Si un homme pêche contre un autre homme, Dieu le jugera. S’il pêche contre l’Eternel, qui intercédera pour lui ? (S’il pêche en affirmant que Dieu a béni un des 7 jours astrologiques babyloniens, alors que c’est faux, qui intercédera pour lui ?)

 

 

 

 

 

Jours d’adoration dans le premier et le deuxième temple de Jérusalem

 

 

 

·         Voici, j’élève une maison au Nom de l’Eternel mon Dieu, pour la lui consacrer… Pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. 2 Chr 2 : 4

 

·         Salomon offrait ce qui est prescrit par Moïse pour chaque jour, pour les Sabbats, les nouvelles lunes et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. 2 Chr 8 : 13

 

·         Le roi Ezéchias donna une portion de ses biens pour les holocaustes du matin et du soir, et pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la Loi de l’Eternel. 2 Chr 31 : 3

 

·         Jours d’adoration dans le deuxième temple : La porte du parvis extérieur sera ouverte le jour du Sabbat, elle sera ouverte le jour de la nouvelle lune… Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes. Ez 46 : 1-3

 

 

 

L’amour de l’argent produit la profanation naturelle des saints jours bénis et sanctifiés qui sont éternellement fixés : Le 7, 14, 21, 28e jour après le repos mensuel de la nouvelle lune. Changer, déplacer, ignorer, mépriser ces jours saints est encore un grand mal. Les portes de l’enfer s’ouvriront pour les avions et les navires qui transportent l’argent du faux Christ, tiré des familles pauvres et exporté vers les grandes villes. (Ap 18 : 11- 24)

 

 

 

Un désir de prospérité, peut ‘il nous rendre indifférents et sourds à l’appel : Sortez de Babylone ! mon peuple ?

 

Produire le culte du samedi antique, avec les sacrifices de radiations, en y adaptant les saintes écritures et les Noms du Dieu de la vie, est ce que cela consiste à livré à Saturne une multitude qui mépriseront la nouvelle lune et les Sabbats bénis ? N’est-ce pas se charger de corps et d’âmes d’hommes ?  (Ap18 : 13)

 

 

 

 Les enseignants sont responsables devant Dieu des conséquences de leur enseignement. Si leurs adeptes, après la résurrection, ont perdu la vie éternelle qu’ils devraient obtenir par la pratique de la justice révélée dans la Sainte Parole, (de laquelle, ils n’avaient pas à extraire un iota), ils seront détestés par leurs victimes, agressés par une multitude de désespérés en révolte, condamnés par la justice universelle et rejetés par Dieu. (Jér 25 : 34- 38)

 

Riche, honoré et distingué sur terre, applaudis derrière les pupitres, les voila brusquement sortis du sommeil hypnotique que donnent la prospérité économique et l’éloquence. (Ap 3 : 14- 22)

 

 

 

Les solennités de l’Eternel sont gardées : Quand le Créateur vit la jouissance que tirent les religieux de l’oppression, l’injustice, l’exclusion, la radiation sans restitution, la servitude, l’exploitation et la manipulation des êtres subordonnés sans défense, avec des règlements tels que : (Faisons les rouler sans leur donner de carburant… Faisons-les travailler sans salaire… Nous n’employons que des laïcs bénévoles… S’il tombe radiez-le… Le commerciale mangera sur le bénéfice de ses ventes, s’il réussit à vendre… Ils feront des briques sans paille…)  En retour, un décret éternel est sorti : Je jurai dans ma colère, ils n’entreront pas dans mon repos. (Héb 4)

 

Une réforme intelligente où la loi retrouve son rôle bienfaisant ouvrira peut être la porte vers le repos pour tous les vainqueurs. Jésus a promis le secours du Saint Esprit à ceux qui aspirent à la justice : Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. (Mat 5 : 6)

 

 

Voir les commentaires

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog