Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 143 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le

Le plus grand des pièges contre les chefs religieux  et la race humaine a pour abréviation : NAGBAS.  (Ez 34)

Stratégie militaire : Dans un film, j’ai vu un acteur qui jouait le rôle de Salomon, roi d’Israël. Alors qu’une puissante armée montait contre son pays, il fit creuser, après un virage dans le flanc de la montagne, une falaise imprévisible qui coupait l’unique route, où pouvaient s’écraser des millions de guerriers. Quand l’armée d’Israël se manifesta de l’autre coté, l’armée étrangère, avec ses chars, ses héros, ses chevaux et ses combattants, tous vaillants meurtriers, pleins de cupidité et excessivement avares,  ils s’élancèrent au combat en poussant des cris de guerre et tous tombèrent dans les profondeurs de ce qui est devenu leur tombeau. Il n’y a pas eu de survivant, pas de pillage. Le piège les a tous engloutis. Leur objectif était de massacrer Israël, piller l’or du temple, l’argent et les richesses de la nation. S’ils réussissaient, de retour, tous diraient : NAGBAS… NAGBAS … Ce qui veut dire : Nous avons gagné beaucoup d’argent sale ... Beaucoup d’or … Nous avons des milliers de belles femmes pour le plaisir et des esclaves, des sans salaire,  pour le fouet et le profit… (Ez 32 : 17-32) Nos banques vont fleurir … Nous sommes sauvés pour quelques années…

 

Visions : Sur You Tube nous trouvons des visionnaires qui disent avoir vu en enfer, dans l’une des milliers de cavernes enflammées, des pasteurs et des chrétiens. Il semble que leurs châtiments dans les grottes infectes soient plus éprouvants que ceux du commun peuple qui se trouvent dans d’autres cavernes ténébreuses destinées aux pécheurs selon la nature de chaque péché gravé sur le front. (Ez 32 : 27) L’âme est gravée comme une stèle militaire portant les noms des défunts.

 

La grâce : Disons selon la Bible, les péchés gravés sur l’âme sont ceux qui n’ont pas fait l’objet de confessions à Christ, de restitution, de rejet par la repentance, suivis d’une soumission inconditionnelle aux commandements de Dieu clairement exprimés par Moïse.  (Ez 18 ; Ac 17 : 27-31)  Certains chefs religieux, en enfer, sont  très irrités contre Jésus,  (Luc 13 : 28 ; Mat 25 : 30) L’appât terrestre des religieux, «Le Jésus commercialisé » s’est transformé en Juge sévère… De son regard terrifiant qui brille plus que le soleil, Jésus lit les écritures gravées sur l’âme de chaque damné. (Jér 17 : 1) Ex : Les chauffeurs de camions ne disent pas : Je transporte 20 ou 30 tonnes, car le tonnage est gravé sur le châssis. Jésus proposait à chaque pécheur la possibilité d’effacer ces écrits immortels en accédant à la repentance et la conversion : Dieu proposait à tous avant la tombe : J’efface tes transgressions comme un nuage et tes péchés comme une nuée. Reviens à moi car je t’ai racheté. (Esa 44 : 22) Hélas ! Avec ces promesses, les prédicateurs disent : NAGBAS …

 

Jésus pleure : Les visionnaires rapportent les larmes de Jésus face à certains prisonniers dans les tourments. Il déplore cette détresse et verse des larmes abondantes, (Jér 14 : 17) mais Il ne change pas les décisions et les sentences de la justice divine. Jésus est souffrant comme un père, chef religieux qui voit revenir à la maison, ses fils drogués. Le Rôle de Jésus, selon la Bible, consiste à offrir le pardon, la justification suivie du baptême chrétien, la rectification des œuvres mauvaises en œuvres bonnes prescrites par la Loi. (Mat 6) Ce qui n’est possible que durant une certaine période de la vie. Au jour de la mort, ce processus s’arrête. Le chapitre de Deutéronome 28 révèle les conséquences heureuses de l’obéissance et les conséquences déplorables de la désobéissance à la Loi ; (le pentateuque ; Lire Deut 26 à 30) Sans la repentance et le pardon, sans  la pratique de la justice et la droiture sociale, tous péchés et imperfections sont gravés sur l’âme immortelle. (Jér 17) Ex : L’âme de Judas porte probablement ces écrits : Rusé, menteur, maudit voleur, cupide, idolâtre criminel, traître, avare, capitaliste intrépide, actionnaire des banques, ennemi de son Créateur etc.  Ses chiffres d’acquisitions sont lisibles jusqu’aux centimes... Argent très sale semblable à un cadavre puant. Il dit : Avec Jésus … NAGBAS…

 

En  réfléchissant sur les peines de l’enfer, nous pouvons supposer que les chefs religieux disent individuellement : « Sur terre, je n’avais pas compris la pensée divine telle qu’elle fut transmise par nos érudits  intéressés. (Esa 55 : 8-9 ; Sop 1 : 11) ; Sur terre nos pensées fonctionnaient selon les lois de l’enfer.  Notre devise se résume en cette phrase : Par ce qui est divin, sur terre « Nous avons Gagné Beaucoup d’Argent sale ».

 

        Ex : Le père d’Abraham, sculpteur de l’antiquité faisait des idoles de toutes tailles, vendaient ces abominations et  en tiraient profit …  Il pouvait dire : JAGBAS : J’ai gagné beaucoup d’argent sale. (La Bible, Ecrits Intertestamentaire, 683-692)

Refusant les conseils de son fils, (Abram), il a continué à en fabriquer, à les mettre sur le marché jusqu’au jour où il a péri avec ses idoles trompeuses et criminelles dans l’incendie de sa maison où étaient les monstres en gueules de bois. Déduisons ceci : Si Saturne, la statue faite de plusieurs métaux (Dan 2 : 31 … Ap 9 : 20-21) ; 7e tête du dragon volant, ainsi que la première tête de la Bête monstrueuse, (Le soleil représenté par l’Ostensoir et l’Ostie), ne rapportaient beaucoup d’argent, ces idoles seraient vite abandonnées, méprisées et jetées à la poubelle des nations ; Mais, avec ces têtes de la Bête, les érudits du calendrier solaire diront un jour : Avec nos dieux … NAGBAS …

 

 La repentance en enfer, pensée fictive: Ex : Un des prisonniers dans sa cellule enflammée s’exprime : Si on nous disait sur terre qu’il existe un vrai Dieu, notre réaction naturelle était : Avec ce dieu …  Nous pouvons faire beaucoup d’argent sale… Les chiffres maudits gravés sur notre âme prouvent que notre dieu était le profit financier. Nous les portons jusqu’aux centimes sur nos fronts. Ce sont, semble t’il,  des tatouages immortels.

 

Vision déplorable ; La surprise de ce procédé ignorée pendant toute une vie est celle-là : Quand l’âme se sépare du corps, des millions de démons voient le bilan chiffré des acquisitions iniques, gravé sur le front du gagnant. L’un des deux ensembles de lettres et chiffres sont gravés : Pour les vainqueurs, ils portent le sceau de Dieu : Intégrité, fidélité, justice et droiture, (Ez 33 ; Ap 7 ; Osée 2 : 21-22) ; Autrement, pour les perdus, les acquisitions iniques totalisées (Jér 14 : 7)  Ces chiffres sont si nombreux que nul ne peut les lire, c’est en caractères célestes inconnus sur terre.  Les porter ? Ils sont comme du magma en fusion et puent comme un cadavre de plusieurs semaines. (Jér  14 : 7 ; 8 : 10 ; Ez 32 : 27) Certains visionnaires disent que tous les péchés sont gravés sur une plaque métallique, comme identification des coupables destinés aux châtiments.  C’est comme une page imprimée, immortelle, terrifiante… Le feu ne détruit ni les chiffres ni leur puanteur ; Ils sont là comme identification. (Esa 14 : 11)

 

 Voici quels étaient les leurres théologiques sur terre : NAGBAS = « Nous avons gagné beaucoup d’argent sale»

  1. Avec ce Dieu qui se dit Créateur, en adaptant son culte à notre calendrier solaire de la Bête… NAGBAS
  2. Avec ce livre appelé une Bible et ses différentes versions que nous avons commercialisées … NAGBAS  
  3. Avec le crédit attribué au Nom du Père Eternel selon notre appellation théologique … NAGBAS
  4. Avec notre religion qui se faisait passer pour la seule bonne et véridique sur terre … NAGBAS
  5. Avec ce beau Nom de Jésus qui est l’appât céleste et l’attraction des âmes perdues … NAGBAS
  6. Avec la transmission de la croyance au Saint–Esprit dont nous nous disions remplis … NAGBAS
  7. Avec la foi qui produit par le salaire,  le dévouement professionnel au service de l’église … NAGBAS
  8. Avec de belles prières et le jeûne par lesquels nous avions la confiance du peuple … NAGBAS
  9. Avec la prédication passionnée de l’évangile en publique comme en privé … NAGBAS
  10. Avec nos temples et leurs sébiles, leurs trésoreries, collectes, sollicitations, dîmes, offrandes … NAGBAS
  11. Avec nos écoles religieuses payantes soutenues par les salariés de l’Etat … NAGBAS
  12. Avec nos hôpitaux, cliniques, universités,  et leurs chiffres d’affaires annuels … NAGBAS
  13. Avec nos imprimeries, maisons d’éditions, librairies,  boutiques de produits … NAGBAS
  14. Avec les esclaves bénévoles (Missionnaires en fonction) qui travaillent sans salaire … NAGBAS
  15. Avec la dîme prémices destinée à la nourriture du peuple, mais placée en épargne dans les banques sécurisées, accumulée dans des coffres forts, consommée et exportée vers Babylone …  NAGBAS
  16. En excluant par la doctrine, la dîme aumône, droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve, destinée aux pauvres affamés, mais mise en épargne dans notre trésorerie gloutonne et rapace … NAGBAS
  17. En prenant possession de toutes sommes collectées, sous le couvert de la confiance collective et sous le prétexte : «Au Nom de Jésus…  Confiez-nous tout pour l’œuvre locale et mondiale» … NAGBAS
  18. Avec cette possibilité en Christ d’assurer la gestion globale des institutions religieuses...  NAGBAS
  19. Avec l’exploitation des talents,  distingués chez certains commerciaux ou  laïcs, esclaves bénévoles … NAGBAS
  20. Avec les collectes sollicitées pour les pays en famine ou victimes de catastrophes … NAGBAS
  21. Par des mariages stratégiques (Choix de l’épouse aisée) et des échanges commerciaux … NAGBAS
  22. En prenant et en revendant au Nom de Jésus, les terrains et les temples construits par l’église locale … NAGBAS
  23. En plaçant le butin total des églises en épargne afin de percevoir des intérêts annuels … NAGBAS
  24. En épargnant des salaires tirés de l’argent du peuple pour les années éventuellement difficiles ... NAGBAS
  25. En sollicitant des dons pour Jésus, après chaque prédication et les prières de guérison … NAGBAS
  26. En orientant les moribonds visités, afin de percevoir leurs biens « pour Jésus » … NAGBAS
  27. En choisissant les adeptes parmi ceux qui possèdent et donnent généreusement la dîme … NAGBAS

Désespoir éternel : Un chef religieux en enfer, dit : Je suis tombé dans le piège financier … Mon âme, depuis qu’elle s’est séparée de mon corps mort, est couverte de chiffres maudits. Si je pouvais m’en séparer ou mourir … Mais ici, en enfer, la mort n’existe pas.  Quel redoutable publication gravée sur le front pour le jugement dernier. (Ap 20 : 11) Quelle honte éternelle ! Si sur terre, je savais la puanteur des acquisitions religieuses et la bassesse de celui qui va placer des sacs d’argent à la banque !

 

La réforme, une Opportunité : Etant encore en vie, par la repentance et la réforme  absolue, nous pouvons, avec la grâce de Christ nous éloigner du profit inique des sollicitations financières et de cette commercialisation du Dieu Saint ; Business où le prédicateur pense qu’il est gagnant et il se dit : Je suis sauvé pour quelques années. (2 Pi 2) Il est pleinement possible de s’engager sur la voie de Christ comme les Apôtres ; Ils distribuaient les offrandes, dîmes, prémices en faveur des pauvres et se gardaient d’en épargner selon l’ordre de Jésus. (Mat 10 : 7-9 ; 2 Cor 2 : 8 et 9 ; Ac 2 : 45)

 

La puissance des liens financiers : Le saint apôtre Jean voyait que les adorateurs  de Saturne, l’idole à plusieurs métaux de Nabuchodonosor, 7e fétiche de Babylone, vénéré le 7e jour du calendrier solaire de la Bête (Saturday) 7e monstre appelé le Moloch ou le veau d’or de Jéroboam ; 7e jour appelé samedi consacré aux Saturnales (Patriarches et Prophètes 294) ; Le saint Apôtre voyait que les promoteurs des Saturnales lucratives ne se repentiront pas, ne se sépareront pas du butin, de la commercialisation des valeurs divines, ne sortiront pas des Saturnales, ne cesseront pas la profanation des jours sacrés du calendrier lunaire (Zac 14 ; Ap 9 : 20-21)  …

Réfléchissons … Le profit est ‘il un lien indestructible pour le cœur où domine la cupidité ? Il est écrit :  Et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, (Radiations) ni de leurs enchantements, (Doctrines), ni de leurs impudicité, (Adoration de l’idole Saturne par le respect de son jour de vénération)  ni de leur vols. (Ajoutons : vols d’argent sacré collecté au Nom de Jésus, mais non remis aux pauvres  Ap 9 : 21 ; Act 2 : 45).

 

Conclusion : Après la mort, l’âme non repentante du chef religieux, non convertie, porte dans l’éternité, le bilan chiffré des acquisitions iniques ; Le bilan et les conséquences de la profanation des jours sacrés lunaires au profit des fêtes solaires lucratives de la Bête ; Le total et les conséquences des péchés de la chair : adultères, fornication, sodomie, homosexualité etc ; Le profit religieux de l’emploie des laïcs, esclaves sans salaire ; Le détournement des finances de l’église, fonds sacrés destinés aux besoins du peuple, mais investis dans les acquisitions terrestres, dans les frais de fonctionnement des institutions, dans les biens fonciers et le béton armée ; Sont gravés également, la révélation des crimes cachés pendant la vie ; La radiation des membres faillibles et le refus de restitution légales …  Les conséquences de chaque parole, chaque pensée …Quelle charge ! Quelle charge !

 

Impossibilité pour la justice divine :

  1. Aucune âme intéressée, en quittant son corps, couverte de chiffres iniques provenant de la sébile ou de toute autre stratégie, ne peut recevoir le vêtement blanc pour les mille ans. (2 Pier 2 : 3)
  2.  Toutes les transgressions sont gravées sur chaque âme. Alors l’âme avide réalise après avoir quitté le corps que le Royaume ne consistait pas en biens à recevoir et à mettre en épargne. (De 27 :19)
  3.  Les Apôtres ne se souillaient d’aucune acquisition ; Ils partageaient tout sans placer en épargne.

    Ex : Sur terre, les comptables ou les directeurs d’entreprises qui volent l’argent de l’entreprise se retrouvent souvent devant la justice, face aux juges, aux avocats, aux chiffres et aux experts comptables.
  4. Le calvaire était la pédagogie du sacrifice où les désirs d’acquisitions pouvaient être anéantis. (1 Tim 6)
  5. La couronne ne sera pas posée sur une âme couverte : De gains, de péchés, de collectes usurpées, etc;
  6. La satisfaction d’un désir inique, gravée sur l’âme,  ouvre les portes de d’enfer redoutable. (Ez 28 : 1-10)
  7. La vie victorieuse exige la mort du désir illégitime qui est une convoitise.  (Ap 12 : 11)

     

    Croyants : Si vous avez été dépouillé, consolez-vous ; Les peines éternelles constituent la justice contre ce qui est gravé sur le malfaiteur : Le butin de la tromperie, les doctrines lucratives, la manipulation de la Loi,  le profit inique, le bénéfice injuste, l’épargne des acquisitions, le pillage religieux, la débauche, le mensonge, l’oppression, l’idolâtrie, le meurtre, les doctrines stratégiques etc ;  Si les pensées et les paroles prononcées vont en justice, comme nous le lisons dans le testament de Job, (La Bible Intertestamentaire). Qu’en sera t ’il des actes malveillants ?

     

    Exception salutaire

     L’église triomphante, composée de croyants sortis du Christianisme lucratif, (Ez 34)  aura l’abnégation des saints Apôtres de Jésus. (Mat 10 : 7-10 ; Ap 12 : 1 ; 14 : 1-5)  Elle partagera tous les dons reçus entre les pauvres et les croyants nécessiteux. Il n’y aura pas en elle, le désir d’acquérir ou de garder l’argent du peuple. Malgré la persécution des grégoriens, elle adorera l’Eternel aux jours sacrés lunaires (No 10 ; Néh 10 ; 2 Chr 31 ; Ez 46) Elle est irrépréhensible, parfaite et pure. (Ap 14 : 1-5)

     

    Le Roi Ezéchias, intègre, juste et droit allait participer à l’adoration lors des jours sacrés du calendrier lunaire (2 Ch 31 : 3)

    Il ne venait pas adorer Dieu avec le désir d’emporter l’argent sacré du peuple. Il donne, selon la Loi : ses offrandes : Prémices, (10% de ses biens) ; Sa dîme sociale appelée aumône, (10% de ses biens) offrandes diverses selon son cœur généreux ; (2 Ch 30 : 24).  Il organisait la réception et la distribution des lots de produits alimentaires et des sommes d’argent en ordonnant que les bénéficiaires  soient à partir de l’âge de trois ans. (2 Ch 31 : 15-16)

     

    Avidité : Les Rois et gouverneurs impies, destinés aux tourments éternels de l’enfer, pillaient et dépouillaient le temple en imposant un pourcentage sur tout ce qui a une valeur. Jésus dit : Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire … (Jean 10 : 10).  Solliciter, recevoir, encaisser, stocker, consommer, exporter les biens du peuple … NAGBAS ;  Voila les chiffres abominables gravés sur l’âme des damnés qui se disaient ambassadeurs de Christ sur terre.

     

    Il est écrit : Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. (Dan 12 : 2 ; NAGBAS … La honte des acquisitions religieuses non distribuées).

     

    Prière : Seigneur Jésus purifie nous du désir de solliciter de l’argent et d’acquérir les biens d’autrui à placer en épargne, qui seront un jour gravés sur notre âme.  Nous redoutons ces terrifiants chiffres immortels iniques ! Quelle dramatique surprise ! Quelle honte éternelle !  (Jér 5 : 27- 31 ; Ap 9) Avant l’élimination des habitants de la terre qui ont commercialisé Dieu, aide-nous à restituer tout argent collecté aux pauvres et donne-nous la vraie conversion. Nous désirons, par ta grâce, l’écriture sur le front telle que : Pardon et grâce, intégrité dans notre gestion, fidélité dans le respect des jours sacrés lunaires, justice par le partage des prémices, droiture par la distribution de l’aumône, ce qui est miséricorde, abnégation et sanctification. (Ap 9 : 4 ; Ez 9 ; Ap 7) Merci Seigneur pour la réforme qui est possible aujourd’hui si tu interviens dans nos cœurs !

     

    Il est écrit : Je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et qui garde ses vêtements. (Ap 16 : 15)

    L’apôtre Jean voit l’église au ciel et il écoute un dialogue : L’un des vieillards prit la Parole et me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont ’ils et d’où sont ’ils venus ?

    Je lui dis : Mon Seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; Ils ont lavé leurs robes et ils les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. C’est pour cela qu’ils sont devant le Trône de Dieu et le servent jour et nuit dans son Temple. Celui qui est assis sur le Trône dressera sa Tente sur eux. (Ap 7 : 13-15)

Voir les commentaires

Publié le

Le principe de la vie éternelle, mystérieux et caché est probablement identique à celui-ci : Si un étudiant prépare un examen et quelqu’un lui indique les matières spécifiques qui lui seront demandées, il aura cinq chances sur dix de réussir. De même, le but de ce dialogue fictif est de sensibiliser le chercheur sur les points importants de la sainte Alliance. Dieu dit : Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance ; Or la connaissance est un enseignement écrit dont la pratique est rejetée. La suite du verset dit : Puisque tu as rejeté la connaissancePuisque tu as oublié la Loi de ton Dieu, j’oublierai aussi tes enfants. Osée 4 : 6. La connaissance généralement rejetée est celle qui s’oppose à la cupidité.

 

Après la lecture biblique suggérée dans le titre, lisons les propos sans idées préconçues. Afin de rendre plus réelle les points importants que nous percevons, nous improvisons un dialogue qui a lieu en enfer : Deux Lévites ont fait leur carrière au service du temple.  Après leur mort, les deux âmes se retrouvent prisonnières, couchées dans des cellules proches, en proie aux tourments au même titre que les grands pécheurs décédés après avoir fait le mal sur terre.

 

Surnommonsles deux âmes prisonnières : Dathan et Abyram.

 

  1. Dathan dit : Abyram, Ici, dans cette grotte infecte, il n’y a que du feu, de la pourriture, des tourments et des cris de douleur sortent de chaque cellule en feu … Notre âme est pire que celles des zombies malfaisants ;  Jamais, je  n’ai supposé  qu’il existait un tel châtiment contre des péchés qui nous paressaient ordinaires. As-tu connu le prophète qui faisait beaucoup de miracles,  il s’appelait Jésus-Christ ?  il parlait souvent de la géhenne, de l’enfer, du jugement des méchants, mais personne ne prenait ses avertissements au sérieux. Sa pauvreté et sa sévérité nous repoussaient. Il parlait avec autorité comme s’il était Dieu (Esa 53)

 

  1. Abyram répondit : Oui, parfois, je l’ai écouté de loin… Quand il parlait, surtout par des paraboles,  il disait à la fin : Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. Cela veut dire qu’il reconnaissait cette loi : Sur terre, chacun entend en fonction des intérêts en jeu et des influences qui le dominent.  Nous, nous  étions salariés, placés sous l’autoritarisme des supérieurs et sous la domination Romaine qui fut très meurtrière.  Nous n’avions pas le droit de le suivre de près. Même en se cachant pour l’écouter on risquait de se faire excommunier, licencier, radier, exécuter et même lapider, car nos supérieurs le détestaient. Par notre salaire de misère nous étions lestés, Jamais libre d’écouter ou de penser par nous-mêmes. Nous étions victimes des autorités du temple qui cherchaient constamment à l’assassiner, même secrètement. Etant salariés, nous étions obligés d’être solidaires.
  2. Dathan reprend : Pour quelles raison es-tu comme moi, emprisonné dans la géhenne, qu’as-tu fais de mal ? (Ez 34)

 

  1. Abyram répond :   -  Comme tous les hommes ayant un train de vie satisfaisant, j’avais des relations discrètes avec les belles jeunes femmes que j’employais, et parfois avec celles qui me demandaient de l’argent ou du pain…  A part ces crimes abominables, J’ai aussi plusieurs autres iniquités affreuses en forme de chiffres gravés sur mon âme … (Ez 32 : 27- 28) Je suis semblable à un journal de comptabilité, mais ce sont des chiffres criminels.

 

  1. Dans mes tourments et mon désespoir, Je demande 1000 fois pardon au Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, car je ne comprenais pas bien les exigences sacrées de la prêtrise… Et j’interprétais mal  les Paroles du Dieu Saint que  les scribes lisaient pour le peuple ou celles que j’entendais lors des conseils ; Voici des exemples : (Nous les adaptons  à toute la Bible par nécessité salutaire pour la fin des temps).

 

  1. :Abyram ajoute : Moïse disait que la vie sainte  réclame une obéissance inconditionnelle, (Deut 28) j’entendais : La vie des saints dépend des finances  et des sacrifices donnés pour le rituel ; (2 Tim 3 : 1- 9)
  2. Asaph disait : Dieu vient des cieux, il crie : Rassemblez-moi mes fidèles qui ont fait Alliance avec moi par le sacrifice ; (Ps 50 : 1- 6) J’entendais : Le rassemblement des fidèles nous donnait l’abondance par les sacrifices. C’était aussi le moment de gagner quelques ronds en changeant les monnaies étrangères ;
  3. David disait : L’intégrité est le premier degré de la sainteté ;  (Ps 119 : 1), J’entendais : L’intégrité du peuple qui  apportait les dons prouvaient qu’il existe la sainteté ;
  4. Salomon disait : Craindre Dieu est le début de la sagesse ; (Pro 1 : 7) J’entendais : On ne peut craindre Dieu si on n’est pas châtié à chaque désobéissance. Par conséquent, on prospérait dans l’abondance de la sagesse ;
  5. Moïse disait : Pour les prêtres,  le partage des prémices est un devoir ; (Deut 26 ; 2 Chr 31) J’entendais : Pour nous, Lévites, nous avions les prémices du peuple à recevoir, et cela suffisait largement, sans avoir à mettre les nôtres …
  6. Salomon disait : Les prémices appartiennent à l’Eternel ; (Prov  3 : 9)  J’entendais : Avec les prémices, nous avons une richesse éternelle ; Il suffit de savoir épargner une partie, le peuple accepte  tout ;
  7. Jean disait : Les élus irrépréhensibles serons des prémices qui ont pratiqué cette ordonnance avec intégrité : (Ap 14 : 1-6) ;  J’entendais : Nous devons être irrépréhensibles en veillant sur la consommation des saintes prémices, car il y avait beaucoup de donateurs cupides et voraces dans le peuple, lesquels n’en étaient pas dignes ;
  8. Jean disait : Les prémices atteindront la perfection : (Héb 12 : 23 ; Ep 4 : 11- 14) J’entendais :  10%  est le salaire sacerdotal de la perfection, et la perfection c’est la sainte prêtrise au service du saint temple ;
  9. Jean disait : A la fin, Les 144000 prémices vivants seront des vainqueurs, (Ap 14 : 1- 6) J’entendais : Un tien vaut mieux que deux tu l’auras ;  L’épargne est plus importante que le nombre de vainqueurs ;
  10. Moïse disait : La dîme prémices est pour nourrir le peuple de l’Eternel ; (Deut 26 ; 1-11 ; 2 Chr 30 : 34) J’entendais : La dîme prémices est la bénédiction que donne le peuple aux prêtres ; Plusieurs Lévites ont de gros ventres ;
  11. Moïse disait : Le droit de l’affamé : L’étranger, l’orphelin et la veuve, c’est la dîme « aumône » ; (Deut 26 : 12- 19 ; Mat 6) J’entendais : Réclame le droit à l’affamé, dis- lui : donne moi ta dîme, tu seras béni ! Ne me la donne pas, tu seras maudit ! Et il la donnait par la peur des malédictions ; (Deut 27)
  12. Salomon disait : La bienveillance est le don fait aux indigents ; (Prov  14 : 9) J’entendais : Nous avons l’abondance par les dons des indigents, car les riches ne donnent que des miettes ;  Ils sont très bien, veillant sur leurs possessions ; C’est pour cela ils sont dans un feu plus ardent, dans les grottes inférieures.
  13. Jésus disait : Une pièce détournée de son orientation légale fait perdre l’éternité, (Mat 18 : 6- 9) J’entendais : Une pièce retenue par omission ne sera pas connue par les anges qui nous observent depuis le ciel ; Je me trompais, car j’ai le bilan des acquisitions subtiles, gravé sur mon âme, et ceci jusqu’aux centimes ; (Ez 32 ; Ecc 12 : 14)
  14. Jésus disait : La pièce détournée fait,  parmi les anges, un scandale et conduit dans la géhenne, (Mat 18 : 6- 9) J’entendais : Dans la vocation lévitique,  le vol est pré pardonné par un sacrifice sanglant, et le sang annule la culpabilité qui conduit à la géhenne ; C’était faux, car rien ne s’efface par la mort d’une bête herbivore.
  15. Jésus disait : Les offrandes gagnées et détournées révèlent un scandale, il vaut mieux se crever l’œil qui convoite une offrande très sainte (Mat 18 : 6-9) ; J’entendais : Les Romains étaient les premiers à produire le scandale en pillant les ressources du saint  temple ; Nous, les prêtres, nos chefs prenaient les restes, les miettes du trésor ;
  16. Dathan réplique : Tu es dans l’erreur…  Toutes les offrandes versées sont très saintes : Les prémices représentent la grande sainteté et la perfection du Messie promis, le don de Dieu ; La dîme, droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve, est un symbole de la miséricorde de Dieu, ses dons accordés à ceux qui sont dans la misère.  Voici un exemple : David et ses hommes, en mangeant les pains de proposition reçus, n’étaient pas coupables, étant plusieurs affamés en fuite ; (1 Sam 22) Les prêtres non coupables de profanation des choses très saintes ont été massacrés au nombre de 85, y compris certaines villes sacerdotales ; Le Roi Saül responsable de toute cette profanation collective a vu mourir ses fils et son armée, tous massacrés par des incirconcis, puis, il s’est suicidé, abandonné de Dieu qui l’avait fait oindre pour Roi D’Israël.  Cela veut dire qu’un pain de proposition ou une pièce des offrandes profanées sème la mort,  suivit des tourments de la géhenne. C’est pourquoi le prophète a dit : Si ta main (habile) est pour toi une occasion de chute (par la profanation des choses consacrées), coupe-la ; (Mat 18 : 6-9) Certainement, Saül et son armée sont couchés plus bas que nous en enfer, dans un degré où les flammes sont plus agitées et les vers plus voraces ; (Ez 31 : 16- 18). Tout empire universel qui pille et consomme les saintes offrandes, entre en auto-extermination et plus tard, descend dans les entrailles de la géhenne. (Ez 32 : 18- 32)

 

  1. Abyram continue : C’est ce que je ne comprenais pas, Dathan, je prenais tout à la légère … Pour moi, il fallait toujours sortir gagnant en toute chose.   Si on est béni, on prospère en toute occasion ; Les banques disent Amen !

 

  1. Jésus disait : Celui qui est injuste dans les petites choses est injuste dans les grandes, (Luc 16 : 10) J’entendais : Ce n’est pas la peine de remettre les petites pièces que me confiaient les petits enfants pour le trésor de Jérusalem. Les anges ont tout totalisé et cela fait une somme fabuleuse, comme le butin d’un très grand meurtrier.
  2. Saint Paul disait : La perfection est le lien de l’abnégation, (2 Cor  8 et 9) ; J’entendais : La perfection n’est pas possible dans la gestion des biens de Dieu ;  C’est pourquoi l’enfer est pavé d’âmes de  prêtres couchées ; (Esa 33)
  3. Ezéchiel disait : La nouvelle lune, Alpha de la création, est une solennité éternelle, (Ez 46) ; J’entendais ; Pour nous les prêtres, la nouvelle lune était chargée d’obligations perpétuelles ; Il fallait servir et nourrir la nation convoquée. Cela nous faisait beaucoup de fatigue, mais pour le peuple, beaucoup de réjouissance ;
  4. Moïse disait : Dieu exterminera les ennemis du peuple saint qui adore Dieu à chaque nouvelle lune, chaque Sabbat, et chaque fête annuelle, (Nom 10 : 9- 10) ; J’entendais : Voici la cause de toutes les guerres entre Israël et les grandes nations diabolisées ; Les gens démoniaques poussent des cris de terreur à la nouvelle lune ; Les démons n’aiment pas cette fête…  Nouvelle lune, Sabbats lunaires, fêtes annuelles, voila ce qui énervait le diable et ses esprits mauvais, avant même que l’archange Michel les chasse du ciel ; (Esa 14 : 3- 23 ; Ap 12 : 7- 12)
  5. Esaïe disait : Le feu et les vers consumeront ceux qui violent la nouvelle lune et le Sabbat lunaire, (Esa 66 : 22-24) ; J’entendais : Dieu est trop bon pour punir de la sorte ; C’est maintenant, ici en enfer que je comprends tout ;
  6. Jésus disait : Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés, (Luc 6 : 37) J’entendais : Aux conseils du saint temple, nous sommes habilités à calomnier, radier, lapider les indésirables.  Sans l’autorité Romaine qui nous bridait, il ne resterait très peu d’adorateurs et surtout pas de prophète ; Le nombre des radiés est gravé sur mon âme ; Le bilan des prémices retenues est gravé sur mon âme ;  Le profit que j’ai tiré du droit des pauvres est gravé sur mon âme ; L’aumône non distribuée est gravée sur mon âme ; L’argent reçu et non transférer…  Le bilan de toute ma vie est plus affreux que le plafond de notre grotte enflammée …
  7. Moïse disait : Les adorateurs babyloniens de l’armée des cieux : Soleil, lune, Mars, Mercure, Vénus et Saturne le Moloch, disparaîtront de la terre pour toujours, (Deut 13 ; Soph 1 ; Jér 1 ; Ap 14 J’entendais : Ce n’est pas grave car ceux-là ont toutes les richesses et les bénédictions de la planète ; Ils ont des cargaisons d’argent ; (Ils croient pouvoir se payer des extincteurs contre l’atome en fusion de la géhenne) …
  8. Ezéchias disait : Je donnerai les holocaustes pour les  4 Sabbats et la nouvelle lune, (2 Chr 31 : 3) ; J’entendais : Aucun démon n’aime entendre cela ; Nous non plus ; Nous préférions la fête des Saturnales que Salomon et ses concubines nous ont léguées ; Au moins, a cette fête du samedi de décembre, il y avait de la forte musique, du vin et des femmes prédisposées …  On les faisait oublier le cris des enfants sacrifiés ; (Deut 12 : 31 ; Jér 7 : 31)
  9. Jérémie disait : Maudit, est celui qui fait travailler son prochain sans lui donner de salaire  (Jér 22 : 13) ; J’entendais : Oui, mais ils réussissent, ils deviennent riches,  tout comme l’armée de Pharaon au fond de la mer en furie ;  Les plus riches de la terre sont des esclavagistes. Ils sont tous, plus bas que nous dans la géhenne ; (Ez 32)
  10. Les fils de Koré disaient : Les riches  et les avares ont l’intelligence des loups accapareurs, ils ne partagent pas leurs biens : (Ps 49) J’entendais : Oui, mais leurs enfants réussissent leur doctorat ; Chez eux, c’est toujours la fête ;  Ils ont beaucoup de femmes, et d’ici, j’entends les cris d’épouvante de leurs âmes emprisonnées ;
  11. Jean disait : Le faux sabbat de Saturne (Samedi) tombera et la lune retrouvera sa présidence éternelle, (Siracide 43 : 6-8 ; Ap 12 : 1 ; Ap 18) ; J’entendais ; Des deux, je préférais le plus lucratif ; C’est pour cela que nous pourrissons ici dans ce feu épouvantable ; Ici, je comprends tout ce que j’ignorais… C’est pénible, les flammes atomiques … Nous n’avons de repos, ni jour, ni nuit ; (Ap 14 : 10- 11)
  12. Moïse disait : Toute désobéissance a pour salaire, les malédictions de Deutéronome 28 : 15- 68 ; J’entendais ; Souvent, il y a plus de peur que de mal … Salomon, entre les griffes de ses concubines corrompues disaient qu’après la mort, il n’y a rien … (Ec 9 : 5).  C’est aussi ce que je croyais avant d’être porté dans ce lieu de supplice.
  13. Saint Paul disait : Notre Dieu est un feu dévorant, (Héb 12 : 29) ;  J’entends maintenant une autre interprétation de cette Parole sainte. C’est le cas de presque toute la prêtrise, couchée dans des cellules enflammées de la géhenne. Nous sommes tous tombé dans le piège universel. Nous étions désignés par des titres : Honorable prêtre, Grand pasteur, digne ministre du culte, bon berger, grand missionnaire, Monsieur le prédicateur de l’Eternel, vénérés et applaudis par l’assemblée. Et pourtant, moi en tant que lévite, je subtilisais les fonds sacrés, comme la vapeur de carburant absorbe les flammes. (Ap 18)
  14. Moi, Lévite, Je dis : Nous sommes semblables à l’homme de la brousse qui a vu une fuite de pétrole ; Il a signalé à sa tribu et tous, pendant la nuit, ont fait des réserves. A l’aube, quand le village dormait, quelqu’un a apporté du feu et les cabanes se sont embrasées. Oui,  nous avons fait des acquisitions sur terre : dîmes, prémices, générosités, offrandes, collectes, dons à transférer, biens fonciers etc. Mais ces choses saintes ne deviennent inflammables qu’après la mort, quand le corps retourne à la poussière, et l’âme portée par les anges au fond du séjour des morts, dans les profondeurs effroyables des abymes. Alors, nos acquisitions terrestres : Les saintes valeurs détournées au Nom de Dieu, notre impudicité, le profit de notre cupidité, nos profanations, se transforment en flammes dévorantes. Ezéchiel voyait, couchés dans leurs cellules, les grands rois de la terre, semblables au buisson ardent que Moïse contemplait sur la montagne ; (Ex 3 : 2)
  15. Nos dettes non payées sur terre et nos tromperies  dans le transfert des fonds nous accablent éternellement ;
  16. Aucun royaume universel, ayant pillé le temple de Jérusalem, ne pouvait subsister. Après avoir dépouillé le trésor, leurs puissants corps d’armées devenaient plus tard la nourriture des rapaces  et leurs âmes sont portées dans les entrailles de la planète pour être châtiée par les flammes de la géhenne. (Ez 32) Voici 3 exemples:  a) Belchatzar, roi d'un empire universel, ses femmes et son gouvernement ont bu dans les coupes du Temple de Jérusalem ; Le soir même, ils ont été tous massacrés par l'armée de Perse, (Dan 5) ;   b) Pilate s'en servait à volonté selon les lois romaines ; Très peu de temps plus tard, il s'est suicidé, d'après les historiens.   c) Hérode s'en servait avec arrogance et les produits faisaient fourmiller des vers dans son organisme. Une année après, il en est mort, dévoré par les vers. (Act 1é: 23)
  17. Il y a des âmes saintes qui ne seront pas portées ici, ni dans les cinq autres degrés des enfers :
    1. Les vrais prophètes n’acceptaient pas l’argent et les dons des adorateurs ;
    2. Elie sait pourquoi il a refusé l’argent de Naaman après sa guérison instantanée. (2 Rois 5)
    3. Jésus ne recevait pas l’argent des gens qu’il guérissait, ni de ceux qu’il ressuscitait ; (Mat 10 : 9)
    4. Les Saints Apôtres ne recevaient pas l’argent après la prédication et les miracles, cela leur était formellement interdit ; (Mat 10: 9)
    5. Saint Paul recevait de l’argent mais il fermait vite les sacs qu’il envoyait à Jérusalem. (2 Cor 8 et 9)  Il savait que cette argent consacré se transformerait plus tard en feu dévorant. Il savait que celui qui vole une pièce des saintes offrandes sera dévoré par la géhenne ; Dieu n’est pas sévère, c’est la cupidité et le profit tiré des choses saintes qui  consumeront les coupables. Malgré sa longue  patience,  presque toutes les religions commercialisent  Dieu et son patrimoine ; (Ap 18: 11- 24)

 

  1. Le Christ promettait de créer une nouvelle race de disciple, 144000 prémices irrépréhensibles, fidèles, intègres, justes et droits, de manière qu’aucun chiffre monstrueux et maudit ne soit gravé sur leur âme. Ceux-là, si certains meurent avant le retour de Jésus, leurs âmes seront portées au paradis. Ce continent où règnent les bon anges et la joie de vivre avec tous les justes qui attendent la résurrection et le don de leur corps céleste, un corps incorruptible, glorifié. (1 Cor 15 : 51- 57) Après sa mort, Jésus a vidé le paradis en ressuscitant les justes ; A nouveau, il glorifiera ceux qui y vivent et les emmènera dans la maison de son Père. (1 Thes 4 : 13- 18) Prière: Seigneur! Qualifie-nous pour accéder à ces vertus célestes.

 

  1. Pour nous, Dathan, c’est trop tard… Trop tard… Nous buvons le vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et nous sommes tourmentés dans le feu et le soufre devant les saints anges et devant l’Agneau. (Ap 14 : 9- 11).  Si c’était possible de revivre sur terre ? Nous serions purs comme l’or … Ici, nous comprenons tout ... Tout ... Sur terre, la peste des acquisitions nous a emportée ...

 

Rectification du numéro 35 :

 

Ce n’est pas Dieu qui est le feu dévorant. Jésus dit que Dieu est un bon Père. Mais ce sont : l’argent et les biens offerts à Dieu lors des cérémonies, détourné ou retenu malgré l’avertissement des Alliances, Leur orientation légale n'est pas respectée; L'intégralité des sommes reçues n'est pas transférée. Le produit de l'oppression des sans salaires, C'est ce qui constituent le carburant du  feu dévorant de la géhenne. Si aucune parole ne peut s’effacer de notre film terrestre d'une vie entière, aucune acquisition ou transaction ne peut disparaître de notre dossier céleste. (Ap 20 : 11- 15) Aujourd’hui, une réforme est nécessaire...  Même si les chefs religieux disent que « c’est un fou en liberté qui a écrit ces choses ».

 

Sacralisation des offrandes: Si un gros poisson vorace avale un petit poisson armée, Ce dernier se gonfle comme un hérisson, donne la mort à son agresseur, et se retire tranquillement de ses entrailles. Les pites (Petites pièces) de la veuves sont aussi dangereuses. Totalisées, elles étonnent les anges du ciel, se retrouvent gravées sur l'âme du mort. (Ez 32: 27- 28)

 

Elève ta voix comme une trompêtte : Si les autres chercheurs religieux donnent leur version de la connaissance par laquelle un pécheur peut devenir : intègre, juste et droit, avant le jour du scellement des élus, (Ap 7 et 9 : 4) ce serait une merveilleuse révélation, de savoir comment éviter la géhenne. Il n’y a pas de salut qui est donné comme un cadeau de père Noël ; Une grâce inconditionnelle. (Voyez sur you tube ou Internet, les visions de ceux qui ont visité l’enfer).

 

    Exprimez-vous ! Dites nous la vérité qui nous affranchira de toute servitude religieuse. Les plaies et fléaux emporteront des millions  de marchands de salut ; (Jér 25 : 34 ; Ap 18 : 11- 24)  Mais le chrétien repentant, parvenu à l’intégrité,  la  justice et la droiture ne craindra rien, même pas la mort. (Ap 2 : 10 et Ap  12 : 11)

 

      Préparation spirituelle : Celui qui découvre les sujets d’examen éternel cherchera le secours divin pour la préparation spirituelle, (Ez 18; 1 Jean 2: 29; 1 Jean 3) Car Dieu ne prend pas plaisir à envoyer quiconque dans la géhenne. Si le méchant revient de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra et ne mourra pas. (Ez 18 : 21)  Jésus promet son aide à celui qui désire changer de pratique ; (Jean 14 : 15- 31)

 

   Adoration légale :  Les vainqueurs feront partis de l’église triomphante, (Ap 12 : 1),  habillée du soleil, l’astre qui fixe les limites des jours à son coucher ; Et cette église sera régit par le calendrier luni-solaire qui détermine de la part du Créateur, les 4 Sabbats de son cycle : Assonia, Eblae, Bénasse, Erae, et la fête éternelle de la nouvelle lune, l’Alpha de la Création, (Gen 1 : 1) Deux Sabbats avant la pleine lune et deux avant la nouvelle lune. Le Saint Sabbat béni étant l’Oméga de la Création, Le premier est la 7e lumière du Soleil transmise par la lune à la terre. 14e jour veut dire 14e lumière transmise par la lune croissante. (Voir Le livre d’Enoch sur Google). La volonté humaine, éclairée qui s'oppose au respect des fêtes annuelles et des fêtes de saisons, précisées par des repères du cycle lunaire, s'oppose à Dieu, à la vie, à la justice établie du Créateur par l'adoration... Justice prescrite pour l'univers, mais, méprisée par le camp opposé à Dieu. Le conflit se situe autour de l'acceptation ou du refus d'adoration. C'est grave... Mon Dieu, vient au secours de mes neurones empoisonnés! (Ap 14)

 

   Angoissant destin : Les marchands de salut qui couvrent la lune de honte et le soleil de confusion, au profit de l’armée des cieux : Baal du dimanche ou Saturne du samedi, seront enfermés captifs dans des cachots de la géhenne, et après les 1000 ans ils comparaîtront pour être châtiés. (Esa : 24 : 21- 23)

 

Les juifs, au pied du Mont Sinaï, ont adoré Saturne le Moloch, et fêté les Saturnales du samedi.   Ils ont radié et brûlé leurs enfants. 3000 ont été exécutés sur ordre de Moïse. (Ez 20 ; Act 7 : 43) ; Patriarches et Prophètes 294.

Schadrack, Meschac et Abed Négo ont refusé d’adorer Saturne le Moloch ; (Dan 3) 7e idole de l'Armée des cieux; 7e monstre de l'occultisme babylonnien; 7e jour de leur calendrier impudique ; Faux Sabbat dressé contre les lois du temps originel.

La convocation pour l’adoration a lieu éternellement, chaque Sabbat lunaire, chaque nouvelle lune et chaque fête annuelle. (Nom 10 : 1-10 ; Ez 46) Patriarches et prophètes, pages 324).

 

    Avertissement  aux moqueurs : Ainsi parle l’Eternel : A chaque nouvelle lune et chaque sabbat, (lunaire) toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel. Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi, car Leur vers ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point, et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 : 23 : 24.

 

Moïse, le saint homme de Dieu dit : Vois, je mets aujourd’hui devant toi, la vie et le bien, la mort et le mal ; Choisis la vie afin que tu vives… (Deut 30 : 15)

Voir les commentaires

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog