Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 143 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le

 Dans ce songe, (que j’ai eu en Mars 2011) je me trouvais avec une multitude de chrétiens bien vêtus, tous debout sur un terrain vague. Ce qu’il y avait de particulier est que chaque personne portait des écritures gravées sur le front. Ces mots, semblent- t’ils, étaient en relation avec les croyances religieuses respectives. Plusieurs personnages ayant l’aspect d’un ange, immobilisaient les chrétiens, l’un après l’autre, afin de faire la lecture des mots placés sur le front. Etant assez proche des individus examinés, alors que j’attendais mon tour, j’ai remarqué, l’ange au moyen d’un surligneur, recherchait deux mots. S’il trouvait le mot justice, il continuait ses recherches pour trouver le mot droiture. Si ce dernier n’existait pas, il ne surlignait pas, et passait à un autre.  S’il trouvait le mot droiture, il surlignait les deux : « Justice et droiture », puis passait au suivant.  D’après ce que j’ai vu, ces mots se faisaient rares.Je suis sortit du sommeil sans avoir été examiné.


Ceci peut avoir une relation avec plusieurs passages des écritures, je cite trois :

- Je vis un autre ange qui montait du coté de soleil levant, et qui tenaient le sceau de Dieu vivant ; Il cria d’une voix forte aux quatre anges, à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit : Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusque à ce que nous ayons marqué du sceau, le front des serviteurs de notre Dieu. Apocalypse 7 : 1-3

- Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur leur front. Apocalypse 9 :4

- L’Eternel règne à jamais, il a dressé son trône pour le jugement ; Il juge le monde avec justice,

- Il juge les peuples avec droiture. Psaumes 9 :9
Vous ne savez, ni le jour, ni l'heure!

Commentaire

Il semble, d'après les écritures saintes que seuls les justes auront le privilège d'être scellés; Hors la justice que Jésus accorde gratuitement doit être confirmée par le don des prémices, offrandes destinée depuis le calvaire aux pauvres et nécessiteux (Mat 6; Mat 25: 31...)

L'autre complément de la justice est la droiture ou l'aumône destinée aux affamés. Ces deux dîmes destinées à la bienfaisance confirme la nouvelle naissance et les dispositions célestes que reçoit le chrétien justifié. Aucun disciple ne peut pratiquer ce qui ne lui a pas été enseigné. Les religions ont souvent l'objectif de neutraliser les exigences de la Loi par leur gestion, leurs doctrines et leurs pratiques.

L'argent des prémices ou l'aumône, épargné et consacré à d'autres réalisations telles que: Construction de temples, écoles, cliniques et tous ce qui se réalise par les religieux capitalistes disqualifie les gestionnaires pour le scellement finale. Les projets doivent se réaliser au moyen d'offrandes spéciales, sans anéantir la justice et la droiture exigées par la Loi. (Deut 26; 27; 28)

Toute la gestion chrétienne étant gravée sur le front, comme dossier immortel, la pratique de la droiture et la justice distinguera les justes qui n'attendent pas un vêtement blanc comme un cadeau de père Noël. (2 Pier 2)

Voir les commentaires

Publié le

 Les religions sorties à la conquête des nations ont sélectionné leurs doctrines lucratives :

Elles présentent aux assoiffés de salut, des promesses et histoires préférées:

A chaque prédication: "Dieu a tant aimé le monde"... "Nous sommes sauvés"...

Par la foi seulement nous recevons: Justification, sanctification, glorification... Ce n'est point par les oeuvres ... Il n'y a rien à faire ... C'est par grâce ...

Mais ils passent sous silence les lois et sentences qui prépareraient l'âme pour la comparution au redoutable jugement.

Ainsi, les prédicateurs formatés méconnaissent les Alliances d’hier ; (Mat 24 :5)
Telles que l'alliance avec Noé; Le Sinaï, l'Alliance avec Moïse, inaugurée au calvaire.

 Souvent, les clauses vitales sont placées sous silence remplacées par des croyances identiques aux mirages ; 

Mais, les observateurs, favorisés par les diffusions multiple de témoignages de You Tube, analysent, approuvent et désapprouvent chaque chose.

Questions qui viennent à la conscience: Les doctrines et croyances choisies contribueront elles au salut des adeptes ?

- Au jour de l'enlèvement de l'église, les adeptes, seront ils prêts, fidèles, purs, saints, justes et droits, scellés pour l'éternité ?

- Les pasteurs, seront'ils enlevés avec leur troupeau, tous vêtus de blanc, irrépréhensibles en toute chose ?

Il est écrit: « La justice trébuche sur la place publique et la droiture ne peut approcher » (Esa 59 :14) Exigences divines absentes des prédications.
 

Une réforme et un réveil doivent avoir lieu pour changer ces choses actuelles.

Nous sommes si loin de la justice de Christ qui exige le partage équitable des ressources.

Cette justice parfaite, remplacée par des croyances gratuites sera, à la fin des temps rétablie dans les églises. (Ap 14)

Dans la nouvelle église triomphante, voici la nouveauté:

Certains prédicateurs diront à leurs assemblées:

Dieu ne m'a pas envoyé ici pour recevoir de l'argent, sans rien donner, mais pour assurer la distribution des ressources. (Mat 10: 7-10)

Nous partagerons le produit de la sébile et serons irrépréhensibles. (Ap 14)

Nous chercherons dans la Bible les exigences de la perfection, car Christ vient changer son église avant de l'enlever. (Act 2: 44-45)

Du temps d'Ezechias, il y eu des familles de lévites, recevant les prémices et la dîme aumône, partageaient tout sans se rendre coupables de pillage  ;

Pour ces prêtres consacrés le sang expiatoire et le partage immédiat des offrandes paraissaient supérieur à la vie. (2 Chr 31)

Vous aurez à spécifier la nature de vos offrandes, afin que leur orientation soit respectée. Je ne veux pas être jeté en enfer pour de l'argent sale. (Jac 5)

Je ne désire pas passer l'éternité en enfer pour avoir volé ou gardé votre argent consacré à la cause du Seigneur. (2 Pier 2)

Dans le passé, les banques faisaient savoir le signal du trop plein pour que cesse l'arrivée des sacs d'argent...

A ma mort, je ne désire pas me présenter devant Dieu en jugement avec la responsabilité de ce capital pourri non distribué selon la Loi.

Je ne vais pas voler un euro de vos prémices, ni épargner un euro de votre aumône. Les pauvres connus des pays voisins recevront notre soutien.

La même loi qui bénit éternellement le prêtre intègre, juste et droit, accompagne l'âme du disciple saint au jugement dernier (Mat 24: 45-51)

L'approbation du Juge face à la bienfaisance effectuée a plus de valeur qu'un couronne royale et un trône terrestre.

Nos dépenses en rapport avec notre local seront sollicitées hors de la justice et la droiture envers les pauvres.

Bientôt le jugement : Dieu a prévu un dixième de toutes valeurs comme sainte aumône, cette bienfaisance peut faire pencher la balance du Juge de l'univers.

Viellons à pourvoir aux besoins des affamés, des pauvres, des malades, des vieillards... C'est l'ordre de Jésus. (Mat 25: 31 ...)

Le mot « aumône » désigne un privilège individuel plus qu'un sacrifice ; Pour les nécessiteux ce sera une grande consolation à chaque nouvelle lune.

Le mot "prémices"  désigne une offrande à consacrer aux adorateurs nécessiteux. Ce don s'accompagne également d'une satisfaction céleste. (Pr 3: 7-10)

Par le Nom de Jésus, je remplirai mes fonctions de gestionnaire de façon que je n'ai point à rougir lors de ma comparution.

Je ne garderai pas une pièce de l'argent consacré comme obstacle à mon salut.   

 Je ne dirai pas que certains écrits sacrés sont de douteux apocryphes ? (Osée 7))
Par leurs témoignages fidèles nous rechercherons les lumières cachées nécessaires à notre salut. (Osée 4 :8))

 
 Nous reconnaîtrons comme doctrine, ce qui contribue à la sainteté et à la perfection de chaque membre d'église.

Tous bénéficieront de la générosité collective et seront dans l'abondance ?

Nul ne doit damner son âme pour un profit quelconque, et tous nos employés et   missionnaires recevront un juste salaire.,

De plus, les pauvres des pays voisins et éloignés recevront une partie de notre générosité, car ils sont fait à l'image de Dieu.

Nous veillerons au respect des jours sacrés du calendrier lunaire afin de ne pas mourir en profanateurs. (Ap 12: 1)

Le mystère de la justice, c’est la présence de Jésus qui contrôle notre vie journalière et nocturne, afin de terminer notre préparation pour son retour.

Donnez aux pauvres et Dieu vous le rendra au septuple, vous épargnera son courroux. (2 Cor 8 et 9)

Socialisme : Heureux les fatigués, vieillards, infirmes qui reçoivent de leur gouvernement, un minimum vital,

Que Dieu bénisse ces hommes et femmes politiques qui accordent le droit social aux défavorisés ;

Puisse Dieu réveiller la conscience des riches qui administrent le patrimoine terrestre, car les catastrophes de la fin viennent tout raser.

Lors du bilan au jugement dernier, chaque centime injustement retenu témoignera contre l’orateur malhonnête. (Jac 5 :1-6)

   Ainsi parle l’Eternel, je ferai de la droiture une règle et de la justice un niveau,

Et la grêle emportera le refuge de la fausseté et les eaux inonderont l’abri du mensonge. (Esa 28 :17).

Prière : Seigneur réveille mon esprit à la pratique de la justice, la droiture, la sainteté, la bienfaisance et la miséricorde en Christ!  (1 Jean 2 :29)

Voir les commentaires

Publié le

Si la vie est maintenue par le sang que renouvellent les produits alimentaires ;

L’oxygène et la nourriture sont les premiers nutriments qui peuvent nous satisfaire.
Le bien-être dépend du sang chaud qui circule dans nos veines et nos artères.

Tu travailleras six jours afin de produire la nourriture qui t’est nécessaire ;

Les tiens se réjouiront et se rassasieront de ce que rapporte ton salaire. (Exo 20 :9)

Quiconque te réduit en esclavage est pour la justice éternelle, un adversaire,

Comme la sangsue qui cherche la vie en se gavant de ce qu’elle peut extraire,

Mais trouve la mort par la gloutonnerie qui lui apporte plus qu’elle ne digère.

De même, pour la croissance du capital, certains font de Mammon leur partenaire,

Ce qui fait de la terre un lieu de supplices, de tourments et de profondes misères.

Religions : Si un missionnaire, consacré au service de la foi, ne reçoit aucun salaire,

Il est traité, pire que les esclaves de Pharaon qui servaient dans un système similaire.

Ils étaient pourtant nourris, mais gémissaient à chaque pas dans cette affreuse galère,

Torturés par le fouet jusqu’à la mort, bâtissant un tombeau, vain purgatoire funéraire,

Où ces rois impitoyables se reposeront près des richesses pillées lors des guerres.

Il y aura un jugement dernier pour les petits et les grands profiteurs de la terre.

Il y aura un jour pour la justice éternelle, contre ceux qui rendent la vie de l’autre amère,

En exploitant les pauvres, maîtrisés par le fouet, les contrats ou doctrines délétères.

Si nul ne peut servir Dieu et Mammon, plusieurs des érudits ont prouvé le contraire.

Certains immeubles parasismiques où sont couvés de fameux comptes bancaires,

Abritent le fruit de l’esclavage dans lequel l’homme et sa cellule familiale dégénèrent ;

Des affamés se prostituent sans que les éloquents trouvent cela extraordinaire.

Soupirs, larmes,  gémissements, plaintes, s’élèvent comme de lugubres prières, (Ez 2 :10)

Vers le Créateur qui prépare de redoutables dossiers contre ces injustes prospères.

Jadis, afin de purifier la planète des méchants voraces, un déluge fut nécessaire,

Avant lequel, hommes, femmes, bêtes et dinosaures, sur les montagnes se réfugièrent,

Mais la furie des eaux les débusqua tous, alors violemment emportés, ils y expirèrent,

Car de gigantesques vagues balayaient les sommets et refuges peu salutaires,

Pour ceux qui gardaient dans leur conscience ce qu’ils avaient retenu des salaires ;

Leur mépris de la justice et de l’aumône faisait régner la fornication et l’adultère.

Le ciel et la terre sont réservés pour le feu venant du céleste sanctuaire, (2 Pier 3 :7)

Car c’est là haut que s’accumule toute injustice pour le jour de la divine colère.

Les orateurs, audacieux ici-bas, parviennent toujours à s’éloigner des chimères,

Car ils sont diplomates pour exploiter même ceux qui les trouvent téméraires ; (Ps 73)

Par ce moyen, plusieurs placent à l’étranger de multiples comptes bancaires.

Pour tous profiteurs qui oppriment leur prochain, il y aura un juste enfer ; (Ap 21 : 8)

La souffrance imposée leur sera attribuée quand ils revivront dans la chair.

Après cette purification produite par la justice, il y aura une nouvelle terre, (Ap 21 :1-8)

  Il est écrit : A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra

Se prosterner devant moi dit l’Eternel. Et quand on sortira (de la ville Sainte), on verra

Les cadavres de ceux qui se sont rebellés contre moi,

Car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ;

Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. (Esa 66 : 22-24

   Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur (Héb 3 : 7-19)

Car, si à la tombe, s’arrête toutes valeurs, la résurrection sera un pénible calvaire,

Car Dieu a immortalisé toutes stratégies et leurs redoutables chiffres d’affaires.

Il nous fera bientôt sortir de notre sarcophage en argent qui nous sert de bière ;

Alors, le bénéfice d’une heure sans salaire révèlera la bassesse du caractère. (Jér 22 : 13)

Par la furie des fléaux la supériorité des gagnants sera mise en lumière,

Et la justice universelle réprouvera toute oppression au jour de la colère.

  Tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas

Que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu… Moi je châtie tous ceux que j’aime,

Aie donc du zèle et repens-toi. Celui qui vaincra (Mammon) je le ferai asseoir avec moi sur mon trône,

Comme moi j’ai vaincu et je me suis assis avec mon Père sur son trône. (Ap 3 : 14 :22)

 

 

 

 

Connaître le combustible de l’enfer ?

 

Le but de cette réflexion n’est pas d’effrayer le lecteur, mais ouvrir un champ d’investigation.

Dans les visions, Jean vit une grande foule que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de toute langue et de tout peuple, qui se tiennent devant l’Agneau, revêtus de robe blanche et des palmes de victoire dans leurs mains. Ap 7 : 9. Ce sont de grands pécheurs et parfois des criminels qui ont cherché et trouvé la connaissance de Christ, par laquelle ils sont devenus des pratiquants de la justice, pures, intègres, justes et droits, parfaits en Christ,  Prémices irrépréhensibles, des térébinthes de la justice. Esa 61 : 1-4

 

  Si j’échoue dans ma préparation, après le jugement,  mon chiffre d’affaire injuste se transformera en feu ardent.  Les soudeurs savent que l’oxygène et l’acétylène, produisent en sortant des chalumeaux, un feu capable de fondre le métal même très épais.

De même, l’enfer, tel qu’il est décrit dans la Bible et publié sur plusieurs liens Internet, serait la combinaison de deux malédictions : Le péché et l’iniquité.

 

Après le jugement dernier qui durera tant que les milliards de pécheurs n’ont pas tous comparu pour répondre de leurs œuvres, il est écrit : Chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort, et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. (Ap 20 : 11-15)

 

Comment identifier les deux types de combustibles des enfers ?

 

Le péché : Quiconque pèche, transgresse la Loi et le péché est la transgression de la Loi. 1 Jean 3 : 4 (En hébreu, la Tora  désigne les 5 premiers livres de la Bible)

 

Examinons brièvement le domaine religieux en vu d’une réforme éventuelle ;

    Si l’on se réfère aux 10 commandements qui font partie de la Loi : Ex 20 : 1 -17 ;

Le premier interdit la vénération des 7 idoles de Babylone : Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch ; Ce sont les abominations de l’Armée des cieux ; Les signes du Zodiaque et tout autre image sculptée. Ce sont les objets du paganisme ; Ce dernier commercialise des croyances intéressées associées au capitalisme religieux. Les commerçants de ces dieux ont un chiffre d’affaire qui s’accumule jusqu’au ciel. (Ap 18 : 5) La cupidité est une idolâtrie à vaincre par la puissance de la grâce de Christ. (Col 3 :5)

 

Le second : La fabrication et la vénération des images taillées ; Chaque idole sollicite des sacrifices ; Saturne le Moloch sollicite des sacrifices humains. C’est l’iniquité des pères qui perdirent ceux qui sont sortit d’Egypte. L’influence de l’idolâtrie (Les 7 dieux de Babylone et le veau d’or), produit l’immoralité, le meurtre et la débauche ; (Ez 20)

 

Le  3e : L’adaptation du Nom de Dieu dans la loi des acquisitions est abominable ; C’est au Nom du Dieu Créateur, de son Fils et au moyen de sa Parole que le monde est séduit, paganisé et dépouillé. (2 Pier 2) ; Avec le Nom de Dieu on fait beaucoup d’argent, comme Balaam, sans redistribution équitable, sans intégrité, sans justice ni droiture. (Jude 11)

 

Le  4e : Le vrai Sabbat de la création tombe le, 7, 14, 21, 28e  jour après le repos mensuel de la nouvelle lune. Le samedi de Saturne le Moloch, substitut du vrai Sabbat est une vénération lucrative dont le produit surpasse celui de beaucoup d’industries. L’éternité révèlera ce bilan chiffré qui se transformera en feu et soufre ; Il est temps de remplacer le substitut par le vrai ;

 

Le  5e : Le respect, l’obéissance et l’honneur dus à Dieu et aux parents ; Plusieurs s’en détournent pour gagner de l’argent. Dieu n’est pas honoré par le butin injuste de ceux qui disent qu’ils ont réussi dans la vie professionnelle sans moralité ni justice, (Jude : 16)

 

Le  6e : Ne pas tuer un être humain, dès sa conception jusqu'à sa mort ; Beaucoup de criminels tuent ou payent un médium pour tuer quand l’argent ou les biens sont en jeu ; Il est possible de reconnaître que l’éducation reçue est parfois un piège, mais Dieu nous y arrachera ;

 

Le  7: Ne pas pratiquer la sexualité hors des liens du mariage ; La sexualité commerciale est souvent choisie pour satisfaire ses passions, s’amuser ou pour survivre. La débauche semble invincible pour beaucoup de pauvres affamées et ceux qui sont éduqués par l’audio visuel ;

 

Le  8e : Ne pas voler ce qui appartient à Dieu ou au prochain ; Le Nom de Dieu et sa Parole, peuvent être utilisés par ceux qui commercialisent l’évangile ; Les sommes gardées accompagnent le trompeur jusque en enfer ; Seul Judas s’est fait propriétaire des fonds versés.

 

Le  9e : Eviter le mensonge, la médisance et la calomnie contre son prochain ; L’accusateur de nos frères, chassé du ciel, est une langue humaine accusatrice. Une fausse interprétation des Ecritures peut conduire au crime : « Radiez-le, j’ai oui dire qu’il a péché ». (Ap 12)

 

Le 10e : S’abstenir de désirer ou de prendre ce que Dieu ne nous a pas donné. Si un esclavagiste se fait propriétaire en volant le produit du travail des exploités en esclavage, un homme intègre ne s’empare pas des sommes collectées sous quelques motifs religieux. Si le berger emporte la nourriture destinée aux moutons placés en enclos pendant l’hiver, ce troupeau périra. Ainsi, dans plusieurs camps d’extermination, les gradés du Führer privaient les prisonniers juifs de nourriture qu’ils emportaient chez eux et formaient des monticules de cadavres squelettiques. Le péché convoité a souvent une valeur comptable : 30 pièces d’argent… 3000 pièces d’argent... Et, au Nom de Jésus,  le coupable se retrouvera dans la grande famille : « Gog et Magog » (Ap 20 : 7-10).

Les prémices irrépréhensibles qui vont à la rencontre du Seigneur sur les nuées (1 Thes 4 : 13-17 ; Ap 14 : 1-5) n’ont pas utilisé à des fins personnelles les : Prémices, dîmes sociales, générosités et toutes les ressources venant du peuple.  Ils sont irrépréhensibles dans l’intégrité, la justice et la droiture. Par sa grâce, le Christ accomplira cette purification dans les cœurs.

 

L’iniquité : Tu hais tous ceux qui pratiquent l’iniquité ; Tu fais périr les menteurs, Tu déteste les hommes de sang et de fraude.( Psa 5)

 

L’iniquité est également le profit que l’on réalise en religion ; Voici quelques cas :

1°-  En supprimant par des doctrines le dixième des prémices. Jésus dit qu’un seul iota ne sortira de la loi, y compris les prémices. (Mat 5 : 17-20)

         En gardant les prémices, sans les redistribuer au peuple selon la loi des sacrifices ; Lév 7 :28-38. Le vrai sens du mot « Dîme » est : recevoir et partager en faveur du peuple. La garder est une profanation du sacré. Acan s’est rendu coupable de cette iniquité. (Josué 7) Le Pharaon est dans sa tombe avec l’or volé.

                        3°-  En ignorant par l’enseignement ou le silence, le dixième du droit social, (aumône ou droiture) « La justice trébuche sur la place publique et la droiture ne peut approcher ; Esa 59) Quand l’aumône est recommandée, ces fonds sont souvent gardés  et stockés en  placements bancaires, sans faire don à l’étranger, l’orphelin, la veuve éprouvée, le sinistré, l’affamé, selon la prescription de la Sainte Alliance ; (Deut 26 : 12- 19 ; Mat 6 : 1- 5) Le chercheur qui change de pratique donnera l’aumône secrètement, comme le dit Jésus.

                        4° - En recevant des offrandes des auditeurs de la part de Dieu, pour les peuples qui sont dans la famine, sans les redistribuer intégralement aux nécessiteux avec équité ; Exploiter les photos des affamés et mourants est un crime abominable. (Mat 23)

                        5°-    En tirant un bénéfice du mensonge : Guéhazie à trompé Nahaman le Syrien. Par la prédication de l’évangile lucratif, ils séduiront beaucoup de gens ; (Mat 24 : 5)

                         6°-  En épargnant le profit de la fausse doctrine : Laodicée à échangé sa couronne contre les richesses terrestres. (Ap 3 : 17) ;  Les prémices et la dîme sociale sont des lois sociales prescrites en faveur du peuple ainsi que pour les affamés. Si l’on s’en empare, sans redistribuer légalement, ce sera la honte éternelle. Un changement doit s’opérer.

                         7°-  En utilisant les doctrines comme force de loi, afin de recevoir le rôle sacré  de gestionnaire du Très-haut, ainsi que la possession des générosités ; (Mat 24 : 5)

                          8°-    En réalisant le profit de la ruse en affaire ; La commercialisation du patrimoine divin ; La séquestration et la vente des biens du peuple ; Ex : Les membres font des sacrifices pour acquérir des biens : Terrains et temples, comptes bancaires ; Les bergers prennent possession du patrimoine collectif sous le Nom de Dieu ; Après quelques temps, ils le revendent sans honte et font un gros bénéfice. Ces stratégies chiffrées au ciel, produisent une grande indignation angélique, parce qu’elles sont réalisées sous les Noms du Dieu Saint ;

                          9°-   Collecter de l’argent pour un objectif noble, tout en sachant qu’il ne sera jamais réalisé honnêtement, c’est une escroquerie audacieuse ; (2 Tim 3)

                           10°-   Faire travailler les misérables adeptes sans leur donner de salaire ; Les déclarer esclaves bénévoles afin de leur refuser un pain ou un litre de carburant ; (Jac 5)

                           11°- Enseigner que l’argent reçu servira pour l’évangélisation mondiale, alors que cet argent sert à réaliser d’autres projets matériels ; L’iniquité est aujourd’hui aussi répandue que le sable de la plage. Mais Dieu propose une réforme individuelle. Ez 18 ; Esa 58

 

Dieu dit : Autant les cieux sont élevés au dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au dessus de vos voies et mes pensées au dessus de vos pensées. Esa 55 ; 9

 

Voici plusieurs interprétations du mot Dîme

 

    Quand un père de famille est angoissé parce qu’il n’a rien à donner à son épouse et ses enfants malades et affamés ; Si un ami lui apporte une dîme, il éprouve un soulagement émotionnel, bénit Dieu et son bienfaiteur, puis, achète ce qui est nécessaire pour les nourrir et soigner ses malades.

    Quand un faux berger entend le mot « Dîme » défini dans les saintes écritures, il l’interprète ainsi : Voici mon opportunité… Je serai financièrement sauvé… Ce sera mon salaire… l’avenir de mes enfants… Les banques vont me garder ce butin en sécurité…

    Quand un ours entend le bêlement d’une brebis, il se dit : Ca y est, j’aurai un repas…

 

Dieu est Père de l’humanité entière : Je pense que Dieu le Père est devenu angoissé à la vue des souffrances qui torturent ses pauvres créatures, victimes de la voracité des grands.

    Pour atténuer cette misère provoquée par l’avidité, Dieu a donné à son peuple la forme de justice sociale la plus parfaite : Un dixième de prémices pour nourrir le peuple convoqué et un dixième de charité pour les démunis affamés. Avant le déluge, Noé fut le seul à respecter ce plan merveilleux. Plusieurs Rois fidèles en Israël se conformaient strictement à ces lois.

   La moindre altération dans l’exécution de ce plan social, porte atteinte au peuple pauvre, torturé par l’angoisse, la souffrance et la faim. Celui qui agit par cupidité cause la mort, et jette le blâme sur Dieu qui a institué la loi sociale pour diminuer les souffrances humaines.

 

 Toute gestion terrestre est transférée au ciel ; Sur celles des élus le sceau doit être apposé : Intégrité, justice et droiture. Sans le sceau céleste, les chiffres constituent le combustible qui détruira l’âme et le corps dans la géhenne. (Esa 33 : 14-16) La cupidité est un envoutement qui semble incurable. Par elle, Dieu, son Fils, le Saint-Esprit et son patrimoine sont réduits en marchandises, humiliés et commercialisés. (Ap 18 : 3) Le croyant qui s’écarte du plan social de la Loi n’honore pas Dieu et il sera déçu à la fin, confondu par son butin.

 

Le prophète Esaïe souligne d’autres péchés fréquents au chapitre 66 de son livre :

Manger de la chair de porc, ou toute autre chair mentionnée comme impure dans la loi (Lév 11). Il est fait mention de chauves souris, insectes et reptiles.

Profaner systématiquement le repos mensuel de la nouvelle lune par coutumes, par séductions  doctrinales en s’adaptant à l’armée des cieux ; (Jér 8 ; Soph 1)

Fouler au pied les 4 Sabbats lunaires, tout en vénérant une des sept idoles de l’armée des cieux ; Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le moloch vénéré le samedi des Saturnales. La séduction étant mondiale, l’appel au changement le sera.

 

Les profanations mentionnées sont des révoltes contre le calendrier luni-solaire de la création, et contre l’ordre donné par Dieu pour le service du temple de Jérusalem. (2 Chr 2 : 4 ; Ez 46)

 

L’église triomphante des derniers jours

 

Un grand signe parut dans le ciel : Une femme enveloppée du Soleil, la lune sous ses pieds et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Ap 12 : 1

 

Le Soleil : L’église des derniers temps qui est entourée de la lumière du Soleil, semble être une reproduction des vertus de Jésus dans le caractère de chaque membre vainqueur. (Eph 4 : 13) Jésus est le Soleil de justice et d’équité. Le Soleil est également président du jour ; (Ps 136 : 8) Depuis la création, chaque jour se termine au coucher du soleil, sur toute la terre.

 

La lune sous ses pieds, Dieu a choisi la lune comme calendrier présidentielle pour marquer les temps. (Ps 104 : 19) Un mois dans la Bible est un cycle lunaire : chaque lunaison se termine à la nouvelle lune, fête solennelle, jour sanctifié pour une sainte convocation ; Jour choisi par Dieu pour bénir les mariages, les fiançailles et les réjouissances nationales.

La semaine se termine le 7e jour, compté après la nouvelle lune ; Dans chaque cycle lunaire, il y a 4 Sabbats bénis et sanctifiés et une fête mensuelle. Ces solennités sont éternelles. Un vrai Sabbat ne peut tomber le même jour que la nouvelle lune, car ce sont deux commandements distincts. Babylone a rendu cette confusion possible.

 

Les douze étoiles, peuvent représenter l’enseignement des douze apôtres qui sont les témoins de Christ, enseignants sélectionnés pour les adeptes du christianisme mondial.

Il est dit des vainqueurs : Je laisserai au milieu de toi, un peuple humble et petit, qui trouvera son refuge dans le Nom de l’Eternel.

Les restes d’Israël ne commettront point d’iniquité, ils ne diront point de mensonges et il ne se trouvera pas dans leur bouche une langue trompeuse ; Mais ils paîtront, se reposeront et personne ne les troublera. Soph 3 :13

 

A la naissance, nous recevons inconsciemment deux calendriers 

 

    Etant éduqué hors d’Israël, dans un territoire soumis jusqu’ici à la domination astrologique babylonienne, (Ap 18) nous ne sommes pas sensés tout savoir sur le calendrier luni-solaire. En découvrant un symbole de l’activité lunaire, telle qu’elle est précisée dans la Bible, on trouve cette représentation dans les mains du crucifié et les nôtres :

Les cinq repos mensuels sont spécifiés par les doigts d’une main : Le premier Sabbat lunaire de la création qui est le 7ejour correspond à l’auriculaire, l’annulaire le 2e Sabbat, le majeur 3e sabbat, l’index 4e Sabbat, le pouce, jour sacré de la fête mensuelle de nouvelle lune. Les démons dans les dominateurs civils et religieux, par la crucifixion attaquaient ces lois. Il en sera ainsi jusqu’à la fin des temps.

 

Opposition : Si un prédicateur colonialiste qui avait adapté son culte à l’armée des cieux (Jér 8 :1-3) attaque verbalement ce calendrier lunaire, il s’élève par conséquent contre les lois divines du temps, fonder bien avant la création de la race humaine, race qui a perdu son calendrier et son humanité ; Il devrait réaliser qu’il peut séduire beaucoup de gens pour sauver les coutumes de sa religion ; Mais la lune qui détermine le calendrier éternel du Créateur, continuera sa mission présidentielle sur les lois du temps, et se retrouvera sur la nouvelle terre, à la honte des profanateurs arrogants.  (Esa 66 : 22-24) Ce calendrier lunaire a été institué par Dieu, environ 3200 ans avant que la puissance occulte Babylonienne n’impose le calendrier astrologique des 7 jours dont le samedi est consacré à Saturne le Moloch, 7e Idole de Babylone que Schadrack, Meschac et abed-Négo ont refusé d’adorer. (Dan 3 ; Zac 14 : 12).  Dieu, sera  t’il confondu par un homme ? Saturne, le Moloch des saturnales en ciment, placé derrière sa fournaise ardente, sera-t-il vainqueur ? (Ap 17 : 14)

 

Recherches honnête : Tout en respectant les convictions religieuses de chacun, il serait avantageux de chercher dans une concordance biblique, dans les sites sur Internet, tous les textes se rapportant au sujet et ne pas prendre le risque de s’opposer à Dieu, car les prophètes ont annoncé pour la fin des temps, la réparation de la brèche faite par Babylone à la loi de vie et d’adoration. (Esa 58 ; Ap 14 et 18) Tout chercheur sincère trouvera la vérité divine.

 

 Appel adressé aux nations : Sortez de Babylone, mon peuple ! C’est le cri de l’ange cité dans Apocalypse 14 et 18. Quelle grande patience et quel grand amour, dont le Créateur fait preuve pour que personne ne soit ignorant et perdue pour profanation des solennités instituées par le Créateur, depuis la fondation du monde, et ne soit consumé par le péché et l’iniquité, or noir inflammable.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le

 

Présupposons Judas ressuscité, désappointé mais heureux de voir des milliards d’individus.
Avec son ange gardien, il discute et cherche à justifier son attitude envers Jésus.
En désespoir de cause, il se glorifie d’avoir opté pour le pillage secret des biens,
Car dit-il : «  Depuis le déluge Dieu a béni les tyrans voleurs qui ont surpassé les Romains
Il ajoute : « ça ne me fait rien d’être nu car je ne suis pas seul dans ce mal être, (Ap 3 :17-18)
Seulement, la cicatrice laissée par la corde me gène car elle me fait reconnaître.
  L’ange lui dit : -  « Tu sais… Devant l’univers, ta gestion et ta vie seront publiées !
Tu te reverras passant après les miracles et les sermons, recueillir les générosités,
Egalement quand tu t’isolais, la nuit pour compter pièces et billets que tu admires,
Mettant secrètement de côté ce que tu jugeais nécessaire pour ton éventuel avenir.
Les opérations et les fraudes de chaque vingt quatre heures seront affichées,
De sorte que tu verras par le logiciel, combien au total, tu as pu épargner.
Après ta déception, quand tu t’es pendu, j’ai remis à Dieu le DVD de tes années,
Ceux qui t’ont connu et tes collègues les apôtres ont été très contents de le visionner,
Car tous te regardaient comme le plus savant et le plus doué des disciples. ( Ap 20 : 11-15)
-          «  Oui ! Je l’étais...  Je suis fier d’avoir prouvé la supériorité des finances ;
Les Romains se sont montrés capables de faire entrer les mondiales redevances,
Par ce moyen, ils ont dominé la terre avec puissance, prestige et efficacité,
C’est Dieu qui leur a donné la gloire et les richesses de toutes les royautés...
Aucun de leurs mercenaires n’est resté sans salaire, dans la misère et la détresse.
Si les juges publient que j’étais un voleur, pour avoir épargné quelques pièces,
Je ne fus pas le premier ni le dernier dans le contrôle habile des subventions, (Ez 28 : 4-5)
Si le Christ avait confié à un autre collègue compétant la charge de cette fonction,
Il ne ferait pas autrement, car on ne devient pas ministre des finances,
Si on n’est pas capable de se distinguer par le profit, moteur de la prestance.
Et d’ailleurs, quel empereur, quel roi connu, quel diplomate de la bourse,
N’a pas été béni par Dieu en pillant les nations pour avoir des ressources ?
Si ceux qui ont dominé le monde, ont suivi avant moi cette stratégie parfaite,
C’était afin d’éviter à leurs mercenaires, la famine, la honte et la disette. (2 Pier 2)
J’ai l’honneur d’avoir inauguré le règne de la cupidité dans le christianisme,
Grâce à mon principe, cette multitude ressuscitée a raté la couronne de l’altruisme.
J’ai institué l’irréparable frustration des bénévoles, favorable au pire capitalisme,
Sans laquelle, les bergers ne seraient pas convoqués pour répondre de ce crime. (Mic 3))
De plus : L’argent reçu par ceux qui dévorent fut comme l’herbe broutée par les herbivores,
Point de partage, point de charité, point de secours pour les affamés, laïcs bénévoles.
Aujourd’hui, si nous  les ressuscités, sommes nombreux comme le sable de la mer,
C’est que les érudits religieux ont suivi ma stratégie afin d’éviter la misère. (Ap 20 :7-8)
A travers les âges, l’envoûtement des acquisitions l’a toujours emporté sur le bien,
Mais, mes collègues choisis par Christ pour éclairer le monde ne comprenaient rien ...
Sur terre, Christ nous disait que l’obéissance et l’intégrité sont des valeurs supérieures,
Mais sans un gros butin à la banque on perd même son éloquence de prédicateur.
Si le Christ ne s’était pas laissé arrêter, j’aurais de plus, gagné trente pièces d’argent…
Et j’aurais placé une nouvelle épargne pour assurer mon avenir et celui de mes enfants.
Quand Jésus était notre pédagogue, nous savions qu’il était le plus riche des hommes ;
Je l’ai vendu, sachant qu’il avait ce pouvoir de se libérer et de monter sur le trône.
S’il avait accepté je deviendrais le ministre des finances mondiales, assis à sa droite ;
J’occuperais dans son royaume la place prestigieuse que tous ministres convoitent.
   Pour la vie au ciel, j’ai échoué, parce que l’argent était pour moi une « bénédiction ».
Les gestionnaires présents qui m’ont suivi, ont paralysé l’œuvre mondiale d’évangélisation...
En éliminant la justice par une cruelle frustration et la droiture sociale par l’épargne,
Ils ont fait du profit financier, le fruit inique et immortel de leurs campagnes. (Jac 5 :1-6)
   Disons qu’ici, ressuscité,  on ne comprend pas les choses comme dans la première vie ; (Esa 55 :8-9)
Je donnerais tout ce que j’ai épargné pour éviter cette destinée avec des monstres avides.
Un jour, à la barre du tribunal, je dirai que je m’étais trompé, comme tous les anges du démon,
Nous avons choisi de défendre des valeurs qui semblaient réussir dans de mondiales conventions…
Le Nom de Jésus produisait la richesse pour les bergers, et un train de vie supérieur. (Mat 23 :14)
Hélas ! Quel piège ! Quel traquenard ! La cupidité … Source de l’éternel malheur ! (1 Tim 6 :9-10)

Mes collègues, les apôtres ne sont pas à mes cotés, parce que le Maître les a interdit de toucher à de l'argent et de l'or. S'ils avaient le droit de se remplir les poches et de placer quelques pièces en banque, nous serions ensemble pour aller en enfer avec les démons. (Mat 10: 7-10)

Voir les commentaires

Publié le

 

 Tout est prêt… Les taureaux prémices sont près de l’autel, déjà attachés.
Agés tous d’un an, leur sang bientôt aspergé servira à expier les péchés.
Aujourd’hui, pour cette tribu c’est un grand jour, c’est le Sabbat des prémices.
Une grande fête spirituelle est organisée par Abraham, Sara et leur fils.
Isaac, l’enfant de la promesse est le premier né,  jeune prince à l’honneur.
Les autres serviteurs d’Abraham, plus d’un millier partagent son bonheur.
Jadis étrangers, ils viennent de toutes les nations visitées par l’épée,
Ce sont des survivants gardés des carnages, causés par violence et cupidité.
Mis en vente, enchaînés sur le marché et maîtrisés au moyen du fouet,
Ceux-là ont été achetés  par ce bon patriarche qui est leur nouveau maître.
Tout de suite libérés, ils sont vêtus et éduqués par des conseillers paternels.
Pas de fouet,  de durs travaux, de menaces ni de châtiment corporel.
Oui ! Abraham est vénérable par l’abondance donné à ces miséreux,
Vénérable par la liberté et la vie sociale choisie pour chacun d’eux.
Vénérable parce que, traités comme ses enfants, il ne leur manque de rien.
Son regard est celui d’un Père qui se préoccupe du bien être des siens.
Les voila ! Conduis par le chœur et les musiciens, ils avancent vers l’autel
Par leurs louanges, ils expriment une joie débordante et éternelle.
Arrivés, tous s’agenouillent et le patriarche élève ses deux mains,
Fait monter sa prière vers Dieu, alors que l’émotion gagne les siens.
Il plaide, mentionne des noms et confesse des péchés sur les bêtes ;
Puis, le sang des taureaux égorgés dans la foi au futur messie, efface la dette.
La chair cuite, des herbes amères et des pains sans levain sont distribués,
Toutes les familles participent au repas sacré, boivent et mangent à satiété.
Les anges envoyés des cieux se réjouissent et éclatent en louange dans les nues,
Car Dieu est honoré par l’abnégation et la droiture d’Abraham envers  sa tribu.
   Aujourd’hui, Si des nations exposent leur vie contre les «  profitassions »
Comment un prédicateur ose t-il présenter à Dieu le profit abusif de sa vocation :
Des comptes regorgeant de prémices, brebis des pauvres et des mendiants ?
   Après la convoitise royale, l’Eternel envoya Nathan vers David, et il lui a dit :
Il y avait dans une ville, deux hommes, l’un riche et l’autre pauvre. Le riche avait des brebis et des bœufs
En très grand nombre. Le pauvre n’avait rien du tout qu’une petite brebis qu’il avait achetée ;
Il la nourrissait et elle grandissait chez lui avec ses enfants ; Elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe,
Dormait sur son sein, et il la regardait comme sa fille. Un voyageur arriva chez l’homme riche.
Et le riche n’a pas voulu toucher à ses brebis ou à ses bœufs, pour préparer un repas au voyageur qui était venu chez lui.
Il a pris la brebis du pauvre et l’a apprêtée pour l’homme qui était venu chez lui.
La colère de David s’enflamma violemment contre cet homme, il dit à Nathan :
-           L’Eternel est vivant !  L’homme qui a fait cela mérite la mort.
Et il rendra quatre brebis pour avoir commis cette action et pour avoir été sans pitié.
Sans pitié sont les impitoyables riches qui, aveuglés, se déclarent les seuls accrédités des cieux ;
Sans pitié, ceux qui défient la droiture sociale et la justice spirituelle parce qu’ils se disent miséreux ;  
Sans pitié, les prêtres exclusifs qui épargnent les prémices pour ne point partager le saint repas ;
Sans pitié, les « pharaons » qui exploitent des esclaves sans salaire, les opprimant jusqu’au trépas ;
Sans pitié, l’aumônier qui  ne partage pas l’aumône, forme une épargne qui sera de l’argent sale ;
Sans pitié, ceux qui exploitent le Dieu Saint et son Fils comme un vulgaire patrimoine commercial ;
Sans pitié, les éloquents qui consomment égoïstement les fruits du travail de naïfs croyants ;
Sans pitié, celui qui qualifie  X de « bénévoles » afin de refuser un pain aux affamés militants ;
Sans pitié, les distingués qui s’opposent à Dieu en détruisant l’œuvre des publications célestes.
Sans pitié, le missionnaire chargé d’appauvrir le peuple qui mangent de l’argile dans la détresse ;
Et Nathan dit à David : Tu es cet homme là… L’Eternel pardonne ton péché, (2 Sam 12 :13)
Tu ne mourras point, car l’Eternel est miséricordieux envers celui qui veut restituer. (Ez 33 :14-15)
L’offrande du pauvre fermera le ciel, car la droiture et les prémices sont très saintes. (Lév 6 ; 17-23 )
Se trouver en jugement pour ces œufs de basilic entassés par le capitalisme et ses contraintes, (Esa 59 :5)
Voila la honte éternelle de ceux qui présentaient au monde, la justice de la rédemption. (Dan 12 : 2)
L’Eternel choisit Abraham pour qu’il enseigne la droiture et la justice à ses descendants. (Gen 18 :19)

 

Voir les commentaires

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog