Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 143 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le

Le Saint Sabbat biblique luni-solaire différent du samedi babylonien

 

    Le saint commandement : Souviens-toi du jour du repos pour le sanctifier…Tu travailleras 6 jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais, le 7e jour  est le jour du repos de l’Eternel ton Dieu ; Tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours, l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu et il s’est reposé le 7e jour ; C’est pourquoi l’Eternel à béni le jour du repos et l’a sanctifié. Ex 20 : 8

 

Quel est le jour de repos béni et sanctifié depuis la création, régissant le service du temple de Jérusalem ?

 

Réponse :Ez 46 : 1, 3. Voir également : Nom 10 :10 ; Esa 1 :13 ; 66 : 22-23 ;Os 2 :13 ; 2 Chr 31 :3 etc.

    Ainsi parle le Seigneur l’Eternel : La porte du parvis intérieur restera fermée les six jours ouvrables ; Mais elle sera ouverte le jour du Sabbat, et elle sera ouverte le jour de la nouvelle lune. Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel, aux jours de Sabbat (Repos hebdomadaire, chaque 7e jour du cycle lunaire) et aux nouvelles lunes (repos mensuel, fête solennelle, sociale et spirituelle ; Elle se renouvelle le dernier jour des douze mois lunaires que comporte l’année biblique ; Ce repos est éternellement situé à la fin de chaque cycle lunaire ; Le seul repère des Sabbats bénis et sanctifiés, profanés et foulés aux pieds par les hommes pécheurs).

Note: Le Sabbat veut dire: La 7e lumière du Soleil, transmise par la lune à la terre. Dans le cycle lunaire, il y a Deux Sabbats dans la lune croissante, 14 jours avant la plaine lune, et deux Sabbats de la lune décroissante, avant la fête solennelle de la nouvelle lune. Ce calendrier luni-Solaire est redonné par Dieu à l'église triomphante; Ap 12: 1; (Voir sur Google le "Livre d'Enoch") Les quatres semaines lunaires sont: Assonia, Ebla, Bénaces et Erae, suivis de Néoménie qui est la fête éternelle du jour de la nouvelle lune.

 

Comment compter les jours pour trouver le vrai jour du Sabbat béni et sanctifié ?

 

Réponse : Ez 45 : 20-21    Le 7e jour du mois… Le mot « mois, moon, méni » en hébreu (Hodèsh et yèrah) signifie un cycle lunaire, et dans certaine version, une lunaison. Il se termine éternellement par la fête de la nouvelle lune ; Le saint Sabbat et la fête sacrée de la nouvelle lune ne sont pas des solennités autorisées aux croyants non sanctifiés. (Esa 1;10-15) Ces jours de repos bénis sont réservés aux « fiancés » de l’Agneau : (Osée 2 :21-22 ; Héb 4) Dieu dit pour l'église triomphante : " Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma Parole, et que tu n'as pas renié mon Nom, j'ai mis devant-toi une porte ouverte que personne ne peut fermer... (Ap 3: 7- 13) Le 7e jour qui n'est pas situé parmi les quatre (7, 14, 21, 28) qui succèdent à la nouvelle lune, jour zéro, est un des jours profanes.

 

Qui a changé par leur calendrier astrologique, les temps et la loi prescrits par le Créateur ? (Dan 7 : 25)

 

    Histoire : Sous le règne de Nemrod. (Gen 10 :8) Les astrologues ont changé le calendrier lunaire du Créateur, par le calendrier solaire de l’armée des cieux ; (Deut 17 : 2-7) IIs ont choisi 7 astres qui sont les 7 (idoles païennes) de l’armée des cieux ; Les 7 têtes de la bête sur laquelles la femme prostituée est assise (Ap 17) : - Soleil : Dimanche ; - Lune : Lundi ; - Mars : Mardi ; - Mercure : mercredi ; - Jupiter : jeudi ; - Venus : vendredi ; - Saturne : samedi... Les Saturnales constituent le faux sabbat babylonien imposé aux nations qui ont bu le vin de la fureur de son impudicité. (Ap 18 : 3) Les 7 astres présentés par l'astrologie babylonienne comme des "astres adorables" sont appelés dans la Bible, 7 abominations ; (Ez 8) Ces 7 vénérations ont pour but d'effacer de l'esprit des habitants de la terre, les jours sacrés lunaires, les fêtes annuelles, les sabbats lunaires, les fêtes de saisons, les nouvelles lunes ; Le veau d'or fabriqué par Aaron était une représentation de Saturne, et la fête était les Saturnales; (Patriarches et Prophètes, pages  294) Lors de cette fête, les juifs ont brûlé leurs enfants premiers-nés; (Ez 20) Jéroboam a choisi de conduire 10 tribus à l'adoration du veau d'or, afin de les détourner des jours sacrés qui se célébraient à Jérusalem. (1 Rois 14)

Schadrack, Meschac et Abed Négo ont refusé de se prosterner devant Saturne le Moloch, lors des Saturnales d'un samedi de décembre. (Dan 3) 

 

Le Christianisme s’est adapté au calendrier Babylonien, et a provoqué une profanation mondiale, un rejet de la nouvelle lune et des 4 Sabbats bénis et sanctifiés et des autres jours sacrés du Créateur. Le dernier appel divin est lancé aux habitants de la terre: "Sortez de Babylone, mon peuple". (Ap 18) Cessez de profaner les jours sacrés du Créateur!

 

Avant la fin du monde, les religions adaptées à l’armée des cieux seront-elles toutes exterminées ?

 

     Ainsi parle l’Eternel : Je détruirai tout sur la face de la terre ; Je détruirai les hommes et les bêtes, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, les objets de scandales (acquisitions matérielles injustes) et les méchants avec eux… Ceux qui se prosternent devant l’armée des cieux, (Soph 1 : 1-18) Jusqu'à la fin des temps, il y aura le faux sabbats consacré au Moloch qui réclamait, dans l'antiquité des sacrifices humains. (Ez 20) Le samedi est également le jour des radiations criminelles dans les églises du 7e jour du calendrier solaire. Les pasteurs présentent ce jour, la liste des noms à radier, et font voter les assemblées, comme lors de l'inquisition romaine.

 

Profanations des défunts d’Israël qui ont adapté leur culte au calendrier du faux sabbat (Samedi).

 

     En ce temps-là, dit l’Eternel, on tirera de leurs sépulcres, les os des rois de Judas et les os de ses chefs, les os des sacrificateurs, les os des prophètes et les os des habitants de Jérusalem. On les étendra devant l’armée des cieux, qu’ils ont servis, qu’ils ont suivis, qu’ils ont recherchés, et devant lesquels ils se sont prosternés ; On ne les recueillera point, on ne les enterrera point, et ils seront comme du fumier sur la terre. Jér 8:1-3

 

Peut-on changer le calendrier luni-solaire de la création qui régit le service du temple de Jérusalem ?

 

    Voici la plaie dont l’Eternel frappera tous les peuples qui ont combattu contre Jérusalem , (et son calendrier éternel) : Leur chair tombera en pourriture tandis qu’ils seront sur leurs pieds, leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites, et leur langue tombera en pourriture dans leur bouche. Zac 14 :12 Ceci est possible avant la mort et après la résurrection des méchants qui ont de leur vie profané le vrai Sabbat, le repos de la nouvelle lune et les fêtes sacrées du Créateur. (Esa 66: 22- 24)

 

Le premier devoir du chrétien de la fin des temps qui recherche l’approbation divine

 

   Tu répareras la brèche faite à la loi de Dieu et sortiras de Babylone avant les fléaux de l’Apocalypse : Ap 18.

Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines ;  Les lois du temps lunaire ont été ruinées par Babylone. Gen 1-2

Tu relèveras des fondements antiques ; Le calendrier de la création est luni-solaire, un fondement antique, institué avant la race humaine.

On t’appellera réparateur des brèches ; Beaucoup de croyants, avant les fléaux, répareront la brèche faite au vrai Sabbat lunaire et aux jours sacrés du Créateur.

Celui qui restaure les chemins et rend le pays habitable ; Les 50 mensonges qui découlent de l’adaptation d’un service de culte au calendrier de l’armée des cieux seront démasqués : www.mara-natha.fr n° 103

Si tu retiens ton pied pendant le « vrai » Sabbat pour ne pas faire ta volonté en mon Saint Jour ; Si tu fais du sabbat tes délices pour sanctifier l’Eternel en le glorifiant… Je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père. (Esa 58.)

 

Vivrons-nous longtemps ? Certainement, la fin est proche, et nul ne sait ni le jour ni l’heure. Les menaces de guerres mondiales, de catastrophes imprévisibles, de RFID, d’épidémies incontrôlables, la chute prochaine des astéroïdes géants, certaines de ces signes font partie de l’actualité. Mais le privilège nous est accordé, par sa grâce, d’entrer dans le repos en respectant le calendrier luni-solaire du créateur. (Héb 4) La Parole de Dieu nous annonce qu’il y aura 144000 prémices, fidèles et irrépréhensibles qui traverseront ces temps de troubles sous la garde du Tout Puissant. Ils porteront le sceau de la victoire finale apposés sur leur front avant le temps de trouble ; (Ap 7 ; Ap 14). Etes-vous candidat ? Désirez-vous une belle cérémonie d’enterrement dans le mensonge, plutôt que l’obéissance aux commandements de Dieu qui conduit à la vie éternelle ?

 

Comme Abraham, suivons Jésus, le chemin, la vérité et la vie, (Jér 22 :15-16 ; Prov 8 : 17- 21 ; Esa 1 :27)

 

 Le pied droit rappelle la pratique de la droiture ; Synonymes : Equité, aumône, charité, bienveillance, miséricorde, générosité, amour, droit, fidélité, libéralité etc. Ces 10% de charité secrète détruiront certainement la cupidité emprisonnant nos neurones.

 

 Le pied gauche rappelle la pratique de la justice : La loi des prémices (10%) pour la nourriture du peuple dépouillé, atteste que l’on reconnait Dieu comme le propriétaire unique de la planète terre. Dans la gestion, le partage équitable des prémices tel qu’on le trouve dans la distribution des emblèmes de la sainte cène, atteste une abnégation propre aux vainqueurs de l’église du reste. (2 Chr 30 : 24 ; et chapitre 31) Les deux grands commandements, ordonnent le partage équitable de l’argent et des biens en faveur du peuple.

 

 Les deux mains attestent la loi du temps: L’auriculaire : le 1er Sabbat ; l’annulaire : Le 2e Sabbat ; Le majeur : Le 3e Sabbat ; L’index : Le 4e sabbat ; Le pouce : Repos solennel de la nouvelle lune ; Repos mensuel.

 

Persécution : La Bible dit que les vainqueurs auront à affronter la colère du dragon persécuteur qui déteste la nouvelle lune et le Saint Sabbat ; (Ap 12 : 17). Le dragon habite dans les neurones et s’exprime par les religieux de l'armée des cieux, ainsi que tout profanateur qui milite pour vous maintenir dans la profanation incurable et la mort éternelle.

Celui qui observe les commandements de Dieu et garde la foi de Jésus, respecte le repos du vrai Sabbat, sera traité de fou, menacé par tous les moyens, ridiculisé, on dira qu’il est possédé de démon comme il a été pour le Maître, rejeté par les membres de sa famille et de son église. Mais le consolateur le consolera. (Mt 5 :10-12)

 

Celui qui est dans une communauté, doit-il craindre la radiation sur l’ordre des pasteurs ?

 

Le plus bas degré que peut atteindre un être religieux est celui de l’inquisiteur impitoyable qui se fait juge à la place de celui qui a été couronné Juge des vivants et des morts. (Jac 4 :12) Sept radiateurs religieux sont pires que 70 vampires. La radiation criminelle sans la restitution des dons et générosités atteste la vraie nature des pillards qui dépouillent la race humaine. Cette richesse n’est pas sale mais elle est pourrie. Les ressources d’une vie : Temps, talents, argent, dévouement sans limite, dîmes, offrandes, sont engloutis par ces radiateurs sans scrupule. Il y aura un jugement dernier pour évaluer le butin séquestré aux radiés de tous les âges. Un radiateur est un héritier des assassins qui livraient les protestants à plusieurs formes de tortures, à la prison sans chauffage ni nourriture, au bucher ou aux bêtes féroces pendant 1260 années. Le pillage de leurs biens permet d'identifier le dragon à l'oeuvre. Sortez du milieu d’elle, mon peuple ! Ap 18

 

Le rapport entre les lois du temps et la préparation spirituelle pour la fin des temps ?

 

Car, comme  les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Eternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom ;

A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes (moqueurs) qui se sont rebellés contre moi, (contre la nouvelle lune et contre le Sabbat lunaire béni et sanctifié) Car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s’éteindra point, et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 : 22-24

C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous, un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur Tout Puissant. (2 Cor 6 :17)

Celui qui vaincra sera revêtu de vêtement blanc, Je n’effacerai point son nom du livre de vie… (Ap 3 :5)

 

 

 

Dialogues

 

    Un ami de ma famille, docteur en théologie du 7e jour, à décidé de me rendre visite pour me persuader que je serais peut-être dans l’erreur.

   Avant son entrée en matière, il m’a fait remarquer qu’il connait parfaitement plusieurs langues, y compris l’Hébreu et le Grec, et occupe un poste de grande responsabilité en Métropole.

 

Première question qu’il me posa :

  • Dieu a-t-il bénit le Septième jour de la semaine ?

    Ma réponse catégorique fut : non.

    Il ne s’attendait pas à une réponse négative sur cette affirmation mondialement tolérée;

    Me regardant d’un air interrogatif, il répliqua :

    Par quelle réflexion es-tu parvenu à cette conclusion ?

     

        Alors, je lui exposai la réflexion que je développe ici :

        Quand toi, tu cites le mot « semaine », tu te réfère au calendrier actuel qui propose le samedi consacré à Saturne, depuis les lois astrologiques écrites par Cusch, beau père de Nemrod qui était astrologue, devin, sorcier, magicien, féticheur, médium, idolâtre etc. (Gen 10)

        Ces 7 idoles de l’occultisme Babylonien qui sont les 7 grandes abominations de l’armée des cieux : Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch, n’existaient pas en forme d’idole avant le déluge ; C’était seulement des planètes du système solaire. Puisque le samedi est dérivé du nom de Saturne, Babylone et ses colonies célébraient la fête des Saturnales un ou deux samedis de décembre ; Pendant ces fêtes, les sacrifices humains et surtout des enfants innocents étaient offerts au moloch, jetés vivant dans la fournaise placée devant Saturne. (Deut 12 : 31)

       C’est cette fête que les juifs sortis d’Egypte ont célébrée au pied du mont Sinaï. Aaron a fait la représentation de Saturne en forme de veau d’or et les familles ont brulé leurs enfants dans la fournaise de saturne ; (Ezéchiel 20 ; Patriarches et prophètes page 294)

       Scadrack, Meschak et Abed-Négo ont refusé de se prosterner devant Saturne lors des Saturnales. (Dan 3)

         Ces abominations n’existaient pas du temps des antédiluviens. Et d’ailleurs, Dieu ne bénirait pas un des jours idolâtres qui représente une des sept têtes de la Bête à 10 cornes. (Ap 17)  Quiconque adaptait son adoration à l’une des 7 têtes de la Bête, devait être jugé et exécuté ; C’est un grand crime devant Dieu ; (Deut 13 et 17) ; C’est une des causes de la fin du monde : Soph 1. Choisir un des jours de l’Armée des cieux pour rendre un culte au Créateur expose l’idolâtre à pourrir à la vue de l’astre qu’il a choisi ; Jér 8.

       L’écrivain Héllen White reconnait le calendrier luni-solaire, le repos mensuel de la nouvelle lune et les trois fêtes anbnuelles. (Patriarches et Prophètes, page 324)

     

    Sa Deuxième question fut :

       Quel jour que Dieu a-t-il béni ?

     

    Ma réponse fut celle-ci :

        Si tu m’avais posé la question en précisant : Dieu a-t-il béni le 7e jour de la première semaine du cycle lunaire ; Car à la création Dieu a choisi comme calendrier  les deux astres, le Soleil pour marquer la fin des jours et la lune qui détermine par son cycle, les mois (29 jours 12 heures) ; les semaines (Il y a 4 semaines qui font 28 jours dans un cycle lunaire ; Les années, (Une année lunaire est le total de 12 cycles se terminant à la nouvelle lune. L’année lunaire commence à la lunaison du printemps. (Gen 1 : 14- 16; Esther 3: 7) Toutes ces lois éternelles sont bien exposées sur Internet : Calendrier lunaire ; Sabbat lunaire ; Lunar Sabbat ; Fêtes juives etc.

     

    Et j’ajoutai, ma réponse serait « Oui » si tu ne t’étais pas basé sur le calendrier de l’armée des cieux qui sont les 7 grandes abominations dénoncées dans les écritures saintes. (Deut 13 ; et 17)

     

  • -A toi maintenant de poser une question, me dit ‘il

  •  

          Heureux de cette opportunité, je lui ai dis : Je ne connais pas l’Hébreu, et je connais très peu le Français… Mais j’ai lu sur une feuille volante, deux mots qui ont retenu mon attention : Le premier est « Yèra et l’autre, hodesch », dans les Bibles en version française les traducteurs transcrivent par le mot : « mois », voici ma question :

     

    Ces deux mots indiquent ‘ils une période mensuelle qui se termine à la nouvelle lune, jour de repos solennel et jour de fête en Israël ?

     

       En me fixant du regard, d’une manière soucieuse, il dit : Oui !

      Heureux d’entendre cette confirmation de la bouche d’un grand docteur,  j’ajoutai : Nous n’avons plus besoin de continuer, car si tu reconnais que le mois se termine à la nouvelle lune, depuis la création, tu admettras que le 7e jour est bien dit, compté après la nouvelle lune, le 7, 14, 21, 28 de chaque cycle lunaire. Et tu reconnais qu’il y a deux Sabbats dans la lune croissante et deux dans la lune décroissante, suivis du jour solennel de la nouvelle lune. Tu reconnais que le premier Sabbat veut dire 7e lumière du Soleil, transmise par la lune à la terre ; Le 2e Sabbat, 14e lumière …

     

    Alors, devant cette évidence, il ajouta, (il reconnaîtra, s’il lui arrive de lire ce compte rendu, que j‘évite de reprendre le mot à mot:

  • Frère X, il y a le Sabbat lunaire et la fête de la nouvelle lune, mais moi … Et la suite est négative.

     

  • En conclusion, avant de se séparer, je lui ai dit : Voici un thème de recherche et de méditation : « Le samedi de Saturne n’a jamais été le vrai sabbat, depuis la création du monde, et ne sera jamais le vrai Sabbat, hors du cycle lunaire, jusqu'à la fin du monde.

     

    Deuxième dialogue

     

    Un autre théologien, sur la recommandation de mon épouse, m’a rendu visite et m’a posé cette question :

    J’ai appris que tu as trouvé une nouvelle lumière ; fais moi part de cela !

    Après lui avoir défini le calendrier luni-solaire, il m’a dit :

    Tu as raison ! Je reviens d’un voyage touristique en Israël. C’était vendredi au coucher du Soleil, j’ai invité la juive qui nous guidait, à nous conduire dans la dévotion qui introduit le saint Sabbat, et elle s’excusa en disant :

        Je suis très honorée par l’invitation de pasteur x, mais je ne peux accepter car, dans ma famille et ma région, nous adorons Dieu selon le calendrier lunaire, qui était respecté par Abraham, Isaac et Jacob, alors que vous les Européens, vous faites un sabbat solaire proposé par les Romains, qui ne tombe pas le même jour. Ce n’est pas le même calendrier. Notre saint Sabbat se situe 4 fois 7 jours après la nouvelle lune.

    Cet honorable pasteur m’a dit : « Depuis qu’elle m’a parlé, je fais des recherches approfondies. C’est la vérité qui m’intéresse, grâce à Internet, je pense que je trouverai toute la vérité ».

     

    Heureux d’avoir entendu cette confirmation venant d’Israël, nous nous sommes séparés après une prière commune. (Liens : Le livre d’Enoch ; Le calendrier lunaire ; Lunar-Sabbat ; Le deux Babylones etc.)

     

    David dit par inspiration divine : Aussi je hais toute voie de mensonge ; Ps 119 : 104 et 128 : Je hais, je déteste le mensonge ; J’aime ta Loi. Ps 119 : 163.

     

        Le mensonge religieux est puissant pour produire des millions de morts, Et cet échec peut être causé  par une profanation involontaire des saints commandements de Dieu passés sous silence ou contrefaits.

     

        La fausseté de l’enseignement des prêtres, dressait le peuple juif contre le Messie envoyé du Père : Jésus de Nazareth.      Le jour du jugement vient. Ce jour où l’on saura cela : Connaître la vérité et prêcher le mensonge est le plus grand des crimes contre l’humanité (Ap 19) Ceux qui reçoivent le mensonge doctrinal sont mentalement (empoisonnés).

     

     Sur un des journaux français, la police arrêta une prostituée séropositive depuis deux ans, mais qui continuait son activité professionnelle sans avertir ses clients. Elle recevait environ une dizaine chaque jour dans sa voiture aménagée.

Cantique pour l'adoration: Titre: Ton jour Seigneur (174 Hymnes et louanges)

Complément de la louange sur les doigts de la main

 

  1. Ton jour Seigneur des temps lunaires, d’adoration céleste,

Bénis ce jour où tous tes anges unissent leurs louanges. (Nom 10 ; Ez 46)

 

  1. La nouvelle lune, repos mensuel, repère des fêtes perpétuelles

Image du pouce, ce jour zéro, l’alpha de la création. (Gen 1 : 1-2 ; 2 Ch 2 : 4)

 

  1. L’auriculaire, premier Sabbat sanctifié dans le cycle,

Septième lumière des luminaires,  bénie par notre Père. (Gen 2 : 1-3)

 

  1. Notre annulaire, doigt de l’Alliance, Quatorzième jour du cycle,

Christ notre Pâques fut crucifié à l’heure du sacrifice. (Ez 45 : 21)

 

  1. Puis le majeur, troisième Sabbat, 21 jours du cycle,

Repos divin pour l’univers, répulsif aux grégoriens. (Héb 4)

 

  1. L’index enfin, vingt huitième jour avant la nouvelle lune,

Dernier Sabbat saint et béni pour le repos d’Israël. (Néh 10 :33)

 

  1. La lettre « M » parle du mois, gravé dans le creux des mains,

Signe cloué par le solaire contre les lois lunaires. (Ap 12)

 

  1. Profanation des jours sacrés enfante la colère,

Dans les cavernes des enfers hurlent les idolâtres (Ap 14 : 6-12)

 

  1. Le choix du saint calendrier fit de Noé l’héritier

Mais les rebelles du solaire furent châtiés sous la terre. (Gen 6 et7)

 

  1.  Suivons Noé, intègre et droit, fidèle avec sa maison,

Par Christ vainqueur les mains percées nous arrache du solaire. (Ap 18)

 

  1.  L’église habillée du soleil, quittera cette terre,

La croix et son calendrier gravés sur sa bannière. (Ap 12)

 

  1.  Levons nos mains vers l’Eternel aux jours sacrés lunaires,

Bientôt monteront les élus, sans sébiles éphémères. (1 Th 4 : 13-18)

 

  1. Lamentations, terreurs, effrois couvriront cette terre,

Angoisses et cris de désespoir dans les lois du solaires. (Ap 21 : 7-8)

 

 

Voir les commentaires

Publié le

 D’après la Bible, quand l’harmonie régnait par l’obéissance inconditionnelle aux lois de Dieu conçues pour l’univers, la maladie, la souffrance, l’injustice, la méchanceté,  l’oppression, le mal, la destruction de l’homme par l’homme  et la mort n’existaient pas.  L’immortalité, la santé et le bonheur éternel régnaient sur toutes les créatures de l’univers. La Bible dit que l’iniquité a pris naissance au ciel, puis, cette avidité est venue pervertir les valeurs dans nos neurones. L’iniquité est le produit de l’égoïsme, et presque toute la race humaine en est affectée ; Si Dieu nous guérit de ce trouble, nous retrouverons l’humanité perdue. D’après la révélation biblique, avant la création du monde, au ciel, dans le cœur du premier ange, économe de Dieu, l’iniquité a pris naissance.

 

Voila ce que révèle Dieu par ses prophètes :

Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé, jusqu'à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. Par la grandeur de ton commerce, tu as été rempli de violence et tu as péché. (Ez 28 : 15-16)

Par la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires. (18)

Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au dessus des étoiles de Dieu ; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée ; à l’extrémité du septentrion ;

 Je monterai sur le sommet des nues ; Je serai semblable au Très Haut. Esa 14 : 11-16

Par ta sagesse  et par ton intelligence, tu t’es acquis des richesses, tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors. Par ta grande sagesse et ton commerce, tu as accru tes richesses et par tes richesses ton cœur s’est élevé. (Ez 28)

 

Qu’est ce que l’iniquité ?

 

   On peut déduire que c’est l’opposé de l’intégrité et de l’abnégation. Voici une recommandation commentée : Tu n’auras pas dans ton sac deux poids différents, un gros et un petit. (En d’autres mots : Pas de favoritisme, d’oppression, d’exploitation, de pot de vin, de paroles mensongères, de ruse, de manipulation stratégique etc)

Tu auras un poids exact et juste. (Une évaluation honnête, sans tirer un profit quelconque d’une faiblesse humaine ou d’une interprétation des valeurs spirituelles)

Car quiconque fait ces choses, quiconque commet une injustice ou une iniquité est en abomination à l’Eternel. Deut 25 : 13-16 (Celui qui trompe son prochain, exploite les bénévoles, opprime son prochain par abus de pouvoir se rend abominable devant Dieu. Les Egyptiens, patrons tyranniques des esclaves sans salaires hébreux se sont rendus odieux à l’Eternel, avant d’être exterminés dans la mer en furie).

 

L’iniquité, une Frustration 

 

On déduit que l’iniquité est une injustice qui est également une frustration. Voici ce que dit Dieu : A vous maintenant, riches ! Pleurez et gémissez à cause des malheurs qui viendront sur vous. Vos richesses sont pourries… Votre or et votre argent sont rouillés ; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos cœurs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours ! Ces trésors constituent le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés. Ils ont crié, et les cris (plaintes et gémissements) des moissonneurs sont parvenus jusqu’aux oreilles du Seigneur des Armées. (Jacques 5 : 1-6)

   Dans le monde religieux, ainsi que dans certaines entreprises, les ouvriers travaillent, certains reçoivent des miettes d’un juste salaire, beaucoup d’autres ne reçoivent rien ; Les patrons d’une certaine religion, leur donnent une appellation de servitude telle que : Laïcs, bénévoles ; Ce titre les prive de la possibilité de recevoir une bouteille d’eau ou un litre de carburant. Le trésor injuste des cadres, placé en banque avant que le trop plein ne soit exporté, est le produit de la frustration des sans salaires et des cadres qui reçoivent des miettes d’une juste rétribution. Ces salaires retenus, accumulés, exportés, forment le chiffre d’affaire ; C’est une grande iniquité qui transforme la vie terrestre des bénévoles en grande tribulation ; Une vie de tourments et d’échecs pour les adeptes asservis et dépouillés jusqu’à la tombe.

Si chaque peine ne produit pas de juste salaire, la souffrance, les gémissements, l’angoisse de la pauvreté réveillent la vengeance divine. (Voir l’Egypte écrasée et la mer furieuse utilisée par le juge de l’univers contre les esclavagistes.  Bientôt, ce sont les fléaux annoncés dans l’Apocalypse qui ruineront les oppresseurs et leurs œuvres maléfiques. La nature se déchaînera contre la race des méchants. Ce qui est arrivé du temps de Sodome se reproduira à grande échelle. (Luc 17 : 29-30)

 

L’iniquité dans les religions 

 

 Si vous êtes membre d’une église de 12 personnes actives. Parmi les douze, il y a un trésorier. Les prémices, les dîmes et les offrandes qu’il reçoit ne sont pas redistribuées selon les lois des sacrifices : (Dons à recevoir, à présenter au Seigneur et à redistribuer au peuple ; (2 Chr 31 : 11-20). Votre église deviendra riche par une accumulation inique, ce qui est un capitalisme, produit de la frustration générale. Les 12 membres seront douze malfaiteurs associés. Par prosélytisme, votre groupe peut atteindre 12 millions ou plus, mais son fabuleux trésor non redistribué fera de chaque membre actif, un capitaliste, de chaque pauvre et de chaque bénévole, un frustré ; Les affamés seront torturés par la rétention des offrandes qui leur revenaient de droit. Et tous ceux qui se dévouent dans cette collectivité sans salaire sont des frustrés. Cette cupidité façonnera la perception mentale du groupe qui deviendra un nombre important de capitalistes, évoluant dans une fausse espérance théologique, tous contribuant à développer le butin de l’iniquité ou de l’appât du gain. (Jér 8 : 10)

 Reportage : La pauvreté et la mort régnaient autour d’une pyramide où l’or, l’argent et les perles des grands Pharaons étaient stockés ; Richesses ramenées des pays voisins, assiégés, massacrés et dépouillés. Vue du ciel, la richesse qui est la dépouille des misérables a une puanteur de cadavres en décomposition.

 

   Dans l’ancienne Alliance, les animaux, les produits, l’argent et l’or apportés au temple ne devaient jamais être épargnés ou séquestrés par la prêtrise ou la royauté, mais redistribués au peuple avec équité. C’est au péril de sa vie qu’un Israélite violerait le droit ou la justice, sous le règne du Roi David. (Ps 101 : 7-8)

 

Le roi Salomon s’est laissé piéger par les abondantes réserves faites par son père David, destinées au peuple comme droit spirituel et social. (1 Rois 11). Il a choisi par favoritisme de pourvoir aux besoins de ses 1000 femmes, de leurs servantes, leurs serviteurs, leurs proches parents, leurs chiens, leurs idoles, leurs temples et les prêtres dirigeants de cérémonies idolâtres réclamées par ses femmes étrangères. La conclusion de sa vie : Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel.(1 Rois 11 : 6)

   Tout être humain est fils et filles du Créateur : Dans le peuple de l’Alliance, les pauvres, infirmes, malades, personnes âgées, les étrangers employés ou en visite dans le pays,  les orphelins et les veuves ont droit, (selon la loi Deutéronome 26) à la consommation des prémices lors des fêtes solennelles, (10% des ressources à partager) et les pauvres démunis doivent recevoir sans contre partie, la dîme de la deuxième et de la troisième année. La dîme de la première année étant destinée aux familles des lévites. Priver le peuple et la multitude des défavorisés de ce droit social en Israël, est un crime aux conséquences déplorables indescriptibles. La négligence du droit social produisait la ruine nationale. (Jér 5) Tout gouvernement socialiste reconnait ce droit au minimum vital. Le Christ dit des religions : Et parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mat 24 :12 ; En d’autre terme, le partage des prémices et le droit social (Aumône) seront méprisés et supprimés dans toutes les religions. Les prédicateurs iniques présenteront le Créateur comme un père Noël qui donne le salut en cadeau à ceux qui s’intègrent dans leur assemblée et répéteront : Vous n’avez absolument rien à faire, mais apportez-nous vos dîmes, vos offrandes et tout ce que vous pouvez donner « au seigneur insatiable ». Vous aurez le beurre et l’argent du beurre, tout est gratuit.

 

L’iniquité dans l’enseignement 

 

 Mais vous, vous vous êtes écartés de la voie, vous avez fait de la loi une occasion de chute pour plusieurs ; Donner par les doctrines une interprétation de la Loi qui profite au capitalisme, constitue un commerce malhonnête, ce qui produit un trésor inique. Sans redistribution des ressources, le verger devient un désert aride sans eau, où tous les maux se développent et la mort règne. Dieu entend les cris, les lamentations, les gémissements et les soupirs de ses enfants souffrants et frustrés. Les grands oppresseurs enfantent par leurs doctrines de nouveaux hommes d’affaires. Les grandes villes de Babylone, avant d’être visitées par les fléaux, les catastrophes naturelles et la guerre reçoivent les finances de tous les  pays évangélisés. Convaincus de participer à l’évangélisation mondiale, (super prétexte), les pauvres membres donnent généreusement et les immeubles parasismiques poussent comme des champignons sur du bois pourri.

Ses iniquités se sont accumulées jusqu’au ciel (Ap 18 : 5) Ce passage ne fait pas seulement allusion aux tours qui atteignent les nuages, construits avec le sang des pauvres membres leurrés, mais également à la comptabilité des chiffres d’affaires, immortalisés au ciel où mille milliers et dix mille millions d’anges forment le jury du divin tribunal où les dossiers du jugement sont préparés. (Dan 7 : 9-14)

Presque tous ceux qui écoutent un prédicateur, sont des chercheurs de salut. Les séduire en leur présentant l’objectif du Christ comme un cadeau de père Noël, sans les exigences de la loi est une iniquité. Ils arriveront à la grande déception des perdus pour avoir donné leur intelligence à un séducteur religieux. « Gémissez, pasteurs et criez ! Roulez-vous dans la cendre, conducteurs de troupeaux ; Car les jours sont venus où vous allez être égorgés. Je vous briserai et vous tomberez comme un vase de prix. Plus de refuge pour les pasteurs, plus de salut pour les conducteurs de troupeaux ! Jér 25 : 33-38. Leurs œuvres  sont le produit du Salut sans loi et de la gestion sans équité.

 

L’iniquité prédominante dans la pensée religieuse 

 

Autant les cieux sont élevés au dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au dessus de vos voies, et mes pensées au dessus de vos pensées. ( Esa 55 : 6-9)

   Judas, disciple de Jésus, se croyait propriétaire des dons qu’il avait à gérer et à redistribuer équitablement. Pourtant, dans le Judaïsme, si le prêtre lévite épargnait un animal parmi les sacrifices, pour son compte personnel, la lèpre l’attaquerait comme ce fut le cas pour Guéhazie et bien d’autres. Lors des assemblées, le souverain sacrificateur avertissait publiquement les éventuels trompeurs ainsi : Attention à la plaie de la lèpre ! Le Roi fidèle ou le prophète en mission lui couperait la tête, pour avoir profané une offrande sainte.

    La pensée qui enfante l’iniquité est à tous les niveaux, une passion pour le gain. A cette fin, sur terre tout est commercialisé : Même les sportifs ont souvent des alliances avec les plus hauts degrés de la sorcellerie, afin de gagner face aux concourants. Ce n’est pas le plus fort qui gagne, mais le plus engagé dans la sorcellerie. Le bilan du jury céleste prouvera un jour que Dieu et son patrimoine ne sont que des marchandises par lesquelles les plus rusés dépouillent les plus pauvres. Comme dirait un professeur avertissant ses élèves en théologie : « Avec ce Saint Esprit et ce livre noir, nous pouvons faire beaucoup d’argent ! Comme les abeilles transportent le pollen vers leur ruche, par votre entremise, vous tous théologiens, les avions transporteront les ressources des misérables vers Babylone.

 

L’iniquité, une passion pour gagner de l’argent par tous les moyens

 

    Dieu a souhaité instituer une structure sociale individuelle et nationale ; A cette fin, il a donné des ordonnances parfaites en rapport avec la gestion. Quand la conscience est sensibilisée sur la nécessité de la générosité, le cœur et la conscience accompagnent les dons qui sont des sacrifices, consentis souvent par des gens les plus pauvres. Cet argent, alors est consacré, la Bible dit : Dévoué par interdit. Lorsqu’il n’est pas distribué selon le dessein du Créateur qui l’a institué pour nourrir les affamés, soulager la souffrance des défavorisés, pourvoir aux besoins des orphelins, des endeuillés, des veuves nécessiteuses et des étrangers introduits dans l’Alliance, il devient, entre les mains des gestionnaires, de l’argent très sale. Son accumulation a des conséquences désastreuses sur la société souffrante, et le Nom de Dieu qui suscite les générosités est blasphémé parmi les observateurs de la religion, qui considèrent le Dieu des religieux comme un capitaliste vorace,  matérialiste, et indésirable. Les religions qui accumulent de l’argent produisent l’effet inverse sur la conscience des chercheurs. L’argent propre sacrifié comme offrandes, devenu sale en séquestration, est une iniquité abominable. Priver l’exploitation agricole d’eau pour ne pas payer la facture et toutes les plantes mourront. Les trésors dans les pyramides étaient également empestés par l’odeur d’une multitude de cadavres pourris, formant le cortège des femmes exécutées pour  accompagner le Pharaon mort.

 

   Jésus en visite sur terre, avait l’âme dégouttée devant le nombre de mendiants, d’infirmes, de prostituées, d’aveugles, d’orphelins qui ne recevaient rien des prédicateurs insensibles et égoïstes. (Mat 23)

   Les belles jeunes filles privées du droit social, pratiquaient la prostitution pour manger et survivre ; Les infirmes et les aveugles pratiquaient la mendicité, les hommes pauvres volaient les riches, chacun doit satisfaire sa faim et les besoins urgents de sa famille. Les vrais coupables sont les gestionnaires religieux qui étaient les professionnels de la cupidité. Le droit social prescrit comme une dîme consacrée aux nécessiteux ou aumône secrète les fait sourire. (Mat 6) Le chiffre d’affaire des religions, indique que l’iniquité d’hier est aujourd’hui, en quelque sorte, multipliée par les 2000 ans, puisque l’iniquité s’est accrue, la charité du plus grand nombre s’est refroidie. (Mat 24 : 11-12) Les doctrines qui justifient l’inexistence de ce devoir social sont celles qui font de la religion une des succursales de l’enfer pour les adeptes. Le Christ dit : Malheur à vous, pharisiens cupides, vous dévorez les maisons des veuves et vous faites pour l’apparence de longues prières. (Mat 23 : 14).

 

L’iniquité dans le commerce des croyances religieuses

 

« Par ta sagesse et par ton intelligence tu t’es acquis des richesses ; Tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors. Par ta grande sagesse et ton commerce tu as accru tes richesses, et par tes richesses ton cœur s’est élevé ». Plusieurs docteurs en langues étrangères ont traduit les écrits des saints prophètes et ont rendu possible la diffusion de la connaissance de leurs messages. Si le bien qu’ils ont fait leur rapporte des richesses égoïstement employées, ils auront atteint le même objectif que les démons ; Leurs œuvres sont des témoignages immortels de l’impureté de leurs mobiles. Supposons leur constat : Après la résurrection des injustes, plusieurs diront probablement : Moi, docteur en langues, j’ai commercialisé Dieu et son patrimoine, comme un père qui vend ses filles sur le marché… Ma honte, c’est mon chiffre d’affaire immortel… Mes richesses, mon argent, mon or et mes réalisations d’hier ont prouvé que j’avais perdu l’humanité. C’est trop tard… Trop tard… Trop tard… Il est redoutable, ce juge des nations…

   Ta religion, te permet elle de faire cette même erreur lucrative ? Pourras-tu sortir de la spirale de mort du capitalisme ?

   Songe : Un homme a vécu en rêve les terreurs de la fin du monde, et une voix du ciel lui répétait, comme l’orage : Qu’avez-vous fait sur la terre ? Qu’avez-vous fait sur la terre ? Qu’avez-vous fait sur la terre ?

 

Qui est le vrai Christ sans iniquité que tous doivent chercher à connaître et à imiter ?

 

   La Bible répond : On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu Puissant, Père Eternel, Prince de la Paix. (Esa 9 :5) Il n’y a point en lui d’iniquités. Ps 92 : 16

   Un père admirable : J’ai connu de vrais pères de famille, retraités,  qui font vivre leurs enfants et petits enfants encore au foyer avec leur modeste pension mensuelle, sans garder un centime pour leurs besoins personnels. Beaucoup de pères travaillent honnêtement jusqu’à la tombe pour le bien-être et l’avenir de leurs enfants. Si Jésus crée 3000 poissons cuits, il fait remettre un à chacune des 3000 personnes. Il mangera après que tout le monde soit servi. Il fait de même pour tout argent reçu. Il n’est pas vorace ni cupide, mais il est Admirable. Le stage proposé aux apôtres avait pour but de les rendre semblables à leur Maître équitable. Le vrai Christ n’est pas venu distribuer des passeports pour le ciel comme le ferait un père noël, mais un changement de l’intelligence afin le disciple accompli partage équitablement les dons reçus des membres d’église : Argent, biens immobiliers, aliments etc. Sans cette compétence, la carrière religieuse conduira certainement en enfer.

 

  Un père inique : Dans certains pays où les hommes sont très religieux, plusieurs des pères vendent leurs filles encore jeunes enfants et les livrent à l’épouvante quand l’acheteur, futur époux, est un violeur légal et un tyran. Dans d’autres pays, certains hommes vampirisés vendaient des êtres humains pour l’esclavage et la mort. Voyez le regard, les larmes et les cris des petits enfants en vente sur le marché des esclaves. L’appât du gain qui enfante l’iniquité,  est une définition du capitalisme qui communique à tous les cupides une cruauté monstrueuse ; Le chiffre d’affaire atteste la cruauté des bergers du troupeau. Par conséquent :

 

Le vrai Christ, Père Affectueux, Fils du Père Eternel, Tendre, Saint, Juste et droit, n’est pas capable :

 

1.        De réaliser un dépôt bancaire qui est le produit de la frustration des travailleurs ; (Jac 5 : 1-6).

2.        De faire sa fille ou son fils parcourir des kilomètres en voiture, sans lui donner du carburant et autres nécessités ; (Missionnaires bénévoles, laïcs, diacres, diaconesses, colporteurs, prédicateurs ; 2 Tim 3)

3.        De laisser ses enfants, travailler, sacrifier leurs ressources pendant des décennies, faire l’acquisition d’un terrain, réaliser un temple, consentir à de grands sacrifices, puis les bergers qui se disent ministres de ce Père Affectueux s’emparent des biens et deviennent propriétaires par manipulation doctrinale stratégique ; (2 Pier 2)

4.        De laisser sa fille ou son fils, souvent faire du stop, pour aller travailler dans le temple, sans lui donner le salaire horaire, destiné à pourvoir à la nourriture des enfants ; (Diacres, diaconesses, Dorcas ; Mic 3)

5.        De mettre en épargne les offrandes des prémices destinées à la nourriture du peuple pendant les saintes convocations qui ont lieux chaque nouvelle lune, chaque Sabbat et lors des fêtes solennelles. (Ez 46)

6.        De priver les pauvres, (affamés, dépouillés, chômeurs, étrangers, orphelins, veuves du peuple), de ce qui leur revient de droit : Aumône, libéralité, générosité, bienveillance, dîme, charité etc.

7.        De dépouiller les pauvres en leur imposant des sacrifices et offrandes destinées aux riches inconnus et au béton armé. Le sang des pauvres est leur moyen de subsistance. Leurs offrandes légales doivent soulager les plus pauvres.  (Voir le bon samaritain, la veuve de Sarepta, les deux pites de la veuve,  Dorcas, les collectes de l’Apôtre Paul envoyées aux nécessiteux de Jérusalem etc.

8.        De sermonner par des paroles d’évangile les gens affamés et nécessiteux, qui ne peuvent trouver de quoi se nourrir, les laissant aller sans rien leur donner ; (Voir les miracles des pains et poissons).

9.        De renier et radier son fils ou sa fille qui a chuté dans un moment de faiblesse ; (David, après sa chute a été pardonné, relevé, sanctifié et glorifié ; Marie Madeleine a été délivrée et sauvée ; Pierre a été pardonné et relevé) Un radiateur est un antéchrist séduisant ; Son venin (le jugement qu’il porte contre celui qui tombe) vient de son « manuel d’église », petit manuel des inquisiteurs impitoyables.

10.    De publier les fautes de ses enfants faillibles derrière un pupitre comme le faisait Nébucadnetsar à l’encontre des compagnons de Daniel qui refusaient de se prosterner devant Saturne le Moloch, 7e dieu de Babylone, vénéré les samedis lors des Saturnales. Jésus ne juge pas le coupable mais lui donne une nouvelle chance.

11.     De renier ses Paroles données à ses saints prophètes, mais classées « Apocryphes » par les blasphémateurs, qui craignent de voir le capitalisme religieux démasqué. (2 Tim 3)

12.     D’abandonner ses disciples intègres, qui ont pratiqué la justice et la droiture : Dans les eaux de la mer en furie lors du déluge (Gen 6 : 8-9) ; Dans la fournaise de Saturne le Moloch (Dan 3) ; Dans la fosse aux lions (Dan 6) ; Exposés aux armes et Saül et plus tard des philistins (David et les siens) ; Dans le feu à venir qui incendiera la planète (2 Pier 3 : 5-7) ; Dans les futurs plaies destinées aux habitants de la terre (Ap 16) ; Dans la honte et l’extermination des peuples qui ont adapté leur culte à l’un des 7 jours dédiés à l’armée des cieux (Soph 1) ; Dans les ravages que produiront bientôt la chute des astéroïdes géants (Ap 8) Dans la ruine de cette planète corrompue par le capitalisme et l’immoralité (Jude).

 

 

Autres iniquités

·         Si dans votre famille il y a cinq personnes ; Maman apporte 15 yaourts et dit : Il y aura trois par personne, celui qui consomme 4, a violé l’ordre de maman, a lésé un des cinq membres et a commis l’iniquité. Le chrétien vainqueur est comme Jésus, il ne commet pas d’iniquité par voracité ;

·         L’ouvrier qui se fait payer plus d’heures qu’il n’accomplit au travail, qui profite de l’absence du chef pour lambiner, se prélasse au bureau, profite de la faiblesse féminine, commet une iniquité ;

·         Les parents décédés, laissent une maison et un terrain ; Ex : Parmi les cinq enfants, un d’eux garde la maison pour sa famille et jouit du terrain ; Les 4 autres sont lésés ; Le bien n’étant pas partagé, la famille qui en jouit sans tenir compte des autres héritiers, commet l’iniquité ; Il a frustré ses frères de l’héritage non partagé. Son avidité est si grande qu’il ne partage pas le produit des arbres fruitiers.

·          Si Dieu dit à un gestionnaire : Tu donnes 20% de mes biens à telles créatures de mon royaume ; S’il garde 1%, son épargne est une iniquité ; C’est violer l’ordre définie par la Loi divine.

·         Quand Dieu dit aux habitants de la terre : L’ordonnance des prémices est de 10% de toutes les ressources qui vous sont accordées, garder 1% est une iniquité. Les vainqueurs en Christ de la fin des temps seront des prémices irrépréhensibles dans la gestion terrestre. (Ap 14 : 4-5)

·         Quand la loi dit : Apportez à la maison de l’Eternel, vos prémices, et les prêtres feront le partage équitable en faveur du peuple ; L’épargne illégale  est une iniquité définie par la comptabilité céleste.

·         Pour déraciner l’égoïsme et faire du disciple un être charitable, Dieu ordonne le respect du droit des affamés (l’étranger, l’orphelin et la veuve) : 10% d’aumône, générosité appelée la dîme. Eviter cette obligation par égoïsme ou par endoctrinement est une iniquité. 9%, dénonce 1% de cupidité ; 10% retenus dénoncent 100% d’iniquité. Ces ordonnances démasquent les trésors iniques des religieux.

·         Un gestionnaire religieux qui s’empare des offrandes très saintes de la sébile au nom de sa doctrine, est placé sur la même voie que les esprits avides devenus démons. Il se fait propriétaire des dons sacrés.

·         Aucune somme d’argent déposée pour une cause religieuse, n’appartient aux prédicateurs ou pasteurs, car ils sont responsables de partager équitablement ce qu’ils reçoivent, comme Jésus l’a enseigné par la distribution des emblèmes de la sainte cène. L’argent épargné par endoctrinement est une iniquité.

·         L’argent non distribué selon les besoins de chacun porte atteinte à la Sainteté et la gloire de Dieu. C’est un capitalisme corrompu. (Act 2 : 45) Quand les chenilles provenant des papillons de la nuit dévorent la ruche, les abeilles vivent une grande détresse et meurent dans une grande impuissance.

·         La loi dit : Chaque nouvelle lune et chaque Sabbat lunaire, (Le 7, 14, 21, 28e jour après la nouvelle lune), tu adoreras le Créateur. (2 Chr 2 : 4 ; 2 Chr 8 : 13 ; Ez 46) Profaner un de ces jours saints est une des grandes iniquités contre le Créateur. Remplacer les jours saints par celui de Saturne le Moloch, ou du Soleil, et vous anéantissez le Signe de l’Alliance éternelle, le signe de vraie sanctification et d’obéissance perpétuelle. (Ex 31 : 12-17 ; Ez 20 ; Voir les Saturnales sur Internet)

·         Offrir à Dieu un des jours de l’armée des cieux (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus, saturne le Moloch), calendrier de la sorcellerie babylonienne, est une impudicité spirituelle. (Ap 17 et 18) C’est la marque de la Bête : (Ap 13 : 11-18)

·         Absence d’honnêteté : Des millions d’adeptes s’inclinent quand l’ostensoir (Soleil en or ou en argent) est levé pendant la consécration vers le milieu de la cérémonie. Jamais, un ministre du culte ne dira : « Voici : Nous levons le dieu soleil que vous recevrez en forme de disque à avaler sans mastiquer… Prosternez-vous, recevez et adorez le dieu soleil, car ce jour lui est consacréIl est le plus grand dieu du ciel astrologique selon la mythologie babylonienne »… Hélas, jusqu’à la mort, nul ne saura que ce « libéra » ne libère pas des croyances antiques de la sorcellerie babylonienne.

·         Absence d’honnêteté dans les Saturnales : Les théologiens qui invitent le monde au jour de Saturne le moloch, à rendre un culte à Dieu, devraient avoir l’honnêteté de dire : « Nous vénérons Saturne le Samedi du calendrier de l’armée des cieux imposé par les rois de Babylone. Si vous ne voulez pas vous prosterner devant Saturne le Moloch, choisissez qui vous voudrez adorer »… Ainsi, l’iniquité est un silence imposée, c’est la diffusion du mensonge profitable et un manque d’honnêteté dans l’usage de la parole. C’est une forme d’hypnotisme spirituel, provoqué par ce vin de la fureur de son impudicité, où les adeptes crédules s’adaptent avec confiance et ferveur aux doctrines religieuses. (Ap 17 et 18)

·         Désirer faire un profit injuste par la diffusion ou la prédication de l’évangile est une iniquité audacieuse. Ce chiffre d’affaire, butin d’une carrière religieuse, sera dans le dossier du coupable lors du jugement dernier comme une plaie cancéreuse. Similitude : D’abord de beaux seins séduisants, puis, plus tard, les plaies cancéreuses font leur apparition car la silicone était toxique ; Quel drame ?

·         Désirer acquérir de l’argent sans travailler, en se faisant passer pour un envoyé du ciel, est une iniquité subtile. La prédication de l’évangile, parfois, rapporte une iniquité plus volumineuse que beaucoup d’industries. Jésus-Christ ferait une œuvre sociale de ces ressources ; Dieu serait identifié et glorifié.

 

  L’iniquité, mobile principal des génocides :

 

   Au moyen âge, les églises, les temples et les mosquées, demeuraient le siège des générosités. Le trésor grossissait comme un cadavre puant exposé au soleil, jusqu’au jour où une nation plus puissante assiégeait la ville, (souvent pendant plusieurs années), exterminait le peuple moribond, affamé, squelettique et volait tout ce qu’il y a de précieux. Les prêtres torturés à mort révélaient le lieu où se cachait le trésor. La vue de l’argent et l’or transformait les militaires envahisseurs en démons pillards, voleurs impitoyables, monstres cruels et sanguinaires ; Une vraie définition des vampires est donnée par ceux-là qui exterminent les êtres humains pour voler leurs ressources. De retour après le massacre, le roi inique et ses prostituées se paraient de l’or et des perles volées, sans s’enquérir du nombre de victimes exterminées et d’autres déportées... Du sang… Du sang… Du sang… L’iniquité est le mobile de toutes les guerres, de tous les massacres, de beaucoup de divorce, de meurtre, mais également de la prédication de l’évangile commercialisé.

 

L’iniquité et le profit financier

 

   Jésus, pauvre et souvent affamé ne désirait pas tirer profit des habitants de la terre. Les générosités créées ou reçues étaient partagées équitablement. Si Judas cachait quelques pièces, c’est parce qu’il ne recherchait pas l’intégrité, la pureté, la sainteté, la justice et la droiture ; Pour Judas, ces vertus étaient celles des pauvres, comme Jésus, qui ne seraient jamais distingués sur un trône universel, où les héros se distinguent par l’exposition des objets luxueux qu’ils ont volé en tuant les possesseurs. Plus ils sont criminels, violents et méchants, plus ils admirent l’or et l’argent. Quand un criminel voit une femme parée d’or, il devient excité, violent, et cherche comment s’en emparer. Si un mort est mis à la tombe avec une dent en or, ces criminels ne tardent pas à ouvrir la tombe pour extraire l’or de la pourriture. De même, plusieurs religieux reçoivent systématiquement de la main et du cœur des petits enfants, les pièces de monnaie qui ne seront jamais remises aux affamés squelettiques présentés en photos. Quelle audacieuse iniquité ?

 

La parole de Dieu est la lumière, l’iniquité produit les ténèbres

 

Le groupe électrogène, le carburant, le fil conducteur et les ampoules, donnent la lumière. Celui qui fait fonctionner un groupe sans renouveler le carburant provoque les ténèbres. Faire travailler son prochain dans une église ou une institution religieuse sans lui donner de salaire, consiste à militer pour le règne des ténèbres. Cette frustration détermine la destinée des oppresseurs. Il est écrit : Malheur à celui qui fait travailler son prochain, sans le payer, sans lui donner de salaire. Jér 22 :13. Au jugement dernier, il devra régler les factures de la frustration des misérables qu’il traitait de « laïcs bénévoles » L’iniquité est immortalisée au ciel. (Ap 18 :5)

 

L’église du reste triomphe de l’iniquité :

 

   Je  laisserai au milieu de toi un peuple humble et petit, qui trouvera son refuge dans le nom de l’Eternel. Les restes d’Israël ne commettront point d’iniquité, ils ne diront point de mensonge, et il ne se trouvera pas dans leur bouche une langue trompeuse, mais ils paitront, se reposeront et personne ne les troublera. Soph 3 : 12-13

 

Récupération mondiale des disciples de Christ :

 

   Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, j’en veux aux pasteurs ! Je reprendrai mes brebis d’entre leurs mains, je ne les laisserai plus paître mes brebis, et ils ne se paîtront plus eux même ; Je délivrerai mes brebis de leur bouche, et elles ne seront plus pour eux une proie.

Car, ainsi parle le Seigneur l’Eternel : Voici, j’aurai soin moi-même de mes brebis, et j’en ferai la revue. Comme un pasteur inspecte son troupeau quand il est au milieu de ses brebis éparses, ainsi, je ferai la revue de mes brebis, et je les recueillerai de tous les lieux où elles ont été dispersées… Je porterai secours à mes brebis afin qu’elles ne soient plus au pillage, et je jugerai entre brebis et brebis. J’établirai sur elle un seul Pasteur, qui les fera paître, mon serviteur David (Type de Jésus Christ) Il les fera paître, il sera leur Pasteur.

Elles seront en sécurité dans leurs pays, et elles sauront que je suis l’Eternel, quand je briserai les liens de leurs jougs et que je les délivrerai de la main de ceux qui les asservissaient.

Vous, mes brebis, brebis de mon pâturage, vous êtes des hommes ; Moi, Je Suis votre Dieu, dit le Seigneur l’Eternel. (voir Ez 34) De toutes les religions, Dieu sélectionnera et mettra à part ses candidats pour l’examen final et le sceau de la rédemption. Ils deviendront des prémices irrépréhensibles (Ap 7 et 14)

 

Identification du vrai Dieu, hors du capitalisme sauvage 

 

L’Eternel est juste, il est mon rocher, il n’y a point en lui d’iniquité. Ps 92 : 16. Tu n’es point un Dieu qui prend plaisir au mal ; Tu hais ceux qui commettent l’iniquité ; Tu fais périr les menteurs. Ps 5 

L’Eternel me dit : Va, crie ces Paroles vers le nord et dis : Reviens, inconstante Israël ! Dit l’Eternel. Je n’aurai plus pour vous un visage sévère, car je suis bienveillant, - Oracle de l’Eternel- Je ne garde pas ma colère à toujours. Reconnais seulement ta faute : Car c’est contre l’Eternel ton Dieu que tu t’es révoltée. Jér 3 : 12-13

Cependant, tous ceux qui te dévorent seront dévorés… Ceux qui te dépouillent seront dépouillés, et j’abandonnerai au pillage tous ceux qui te pillent. Mais je te guérirai, je penserai tes plaies, dit l’Eternel. Jér 30 : 16-17. C’est Dieu qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies. Ps 103 : 3

Prière : Seigneur ! Guéris-moi du capitalisme pestilentiel, germe de l’iniquité !

 

Commandements éternels de l’adoration du vrai Dieu

 

En effet, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, -Oracle de l’Eternel- Ainsi subsisteront votre descendance et votre nom. De nouvelle lune en nouvelle lune, et de sabbat en Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel.  Esa 66 : 23-24

 

   Un commandement de Dieu ne peut gommer un autre : De même que le soleil ne peut emprunter l’orbite de la lune,  la fête solennelle de la nouvelle lune (repos mensuel) ne tombera jamais le même jour que le vrai Sabbat béni et sanctifié, (repos hebdomadaire dans le cycle lunaire) et cela est ainsi éternellement, selon la Loi.  Le 4e Sabbat lunaire précède éternellement le jour de la Nouvelle Lune ; Solennités contre lesquelles le dragon et ses partisans politiques et religieux sont entrés en guerre depuis la royauté de Nemrod, et seront en guerre contre ces lois du temps jusqu’à la fin du monde. (Ap 12 : 17) Craignons, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore. (Héb 4)  La présidence de la lune, comme calendrier éternel, nous fixe 5 rendez-vous mensuels pour l’adoration du Créateur. (Ez 46).

 

Opposition religieuse ouverte contre ces lois

 

   En foulant au pied la justice, la droiture, la nouvelle lune et les Sabbats lunaires, les chefs  religieux, conscients ou inconscients de leurs actes se placent sur le même pied de guerre que les sorciers, astrologues et aristocrates babyloniens qui ont contrefait le calendrier divin afin de priver la race humaine des faveurs qui découlent d’une obéissance inconditionnelle et de l’approbation divine. (Esa 48 : 17-20)

 

   Hors de la sanctification réelle et l’abnégation que produit la vérité, Le caractère religieux du méchant sera imprégné de : Mensonges, violence et mépris contre la fête solennelle de la nouvelle lune et des vrais Sabbat, violence contre ceux qui s’y conforment, violence contre ses proches par des menaces de radiation et d’extermination ; Il aura l’avidité et la cupidité babyloniennes et appellera l’argent des dons sacrés : « une bénédiction du ciel à emporter » ; Il sera solidaire dans la calomnie, la médisance au comité de malfaisance et prononcera des accusations ouvertes contre son prochain. S’il est prédicateur, il utilisera le pupitre et l’éloquence audacieuse pour prouver que ces commandements sont anathèmes ; Il traitera de fou et d’égaré celui qui s’y conforme. Riche de ses gains et rapines doctrinales, ses radiations seront sans aucune restitution. Dans toute collaboration il y aura la ruse du supérieur qui maltraite et dépouille l’inférieur. Ses prédications ? Une agression publique contre Dieu et ses lois méprisées. Ils disent : Nous n’acceptons pas vos nouvelles lumières !

Sa doctrine ? Une flatterie mensongère ; Daniel et ses trois compagnons, fidèles justes et droits jusqu'à la mort ont survécus à toutes ces agressions à Babylone. Jésus a dit : A leurs fruits on les reconnaîtra. (Mat 7 : 15 -21).

 

   Sous quel drapeau combattrons-nous ? S’il nous reste un mois biblique ou en d’autres termes, un cycle lunaire à vivre, nous entrons dans le repos par la sanctification de : 4 Sabbats, 7, 14, 21, 28e jour, comptés après la nouvelle lune, et un jour de repos mensuel, solennités éternelles du Créateur de la vie.

   Il y a donc un repos de Sabbat (lunaire) réservé au peuple de Dieu ; Car celui qui entre dans le repos de Dieu, se repose de ses œuvres comme Dieu s’est reposé des siennes. Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. Héb 4 : 9-11

 

   Le jour de Saturne le Moloch ou du soleil ne sera jamais le jour saint et béni, s’il ne se situe pas le 7e jour après la nouvelle lune, repère mensuel. La vraie sanctification, par laquelle Dieu fera sortir son peuple de Babylone, de la vénération de l’armée des cieux et des Saturnales, (Ap 18 : 4) est l’œuvre mondial du Saint-Esprit ; C’est lui qui produira  en ceux qui croient : La foi, la fidélité, l’équité, la justice, la droiture et l’adoration ? (Ez 18)

 

L’iniquité, échec d’une vie

 

    Dieu dit des religieux capitalistes qui choisissent l’iniquité, fournissant aux comptables célestes la douleur d’enregistrer le chiffre d’affaire évolutif de chaque assemblée, accompagné du cri des victimes, des gémissements de la pauvreté, des soupirs de ceux qui sont privés de salaire, de nourriture, incapables de pouvoir se payer des soins contre la maladie ou le deuil dans la famille etc. Contre les oppresseurs capitalistes toujours prêts à châtier par radiation leurs subordonnés en position de faiblesse, Dieu dit : Je jurai dans ma colère, ils n’entreront pas dans mon repos. Héb 4 ;  Quelle sentence éternelle aux conséquences terrifiantes ! Jusqu’à la fin, ils rendront hommage à Saturne le Moloch, 7e dieu de Babylone, se prosternant devant une des 7 têtes de la Bête. (Ap 17) L’iniquité les retiendra dans la vénération de l’armée des cieux. (Jér 8)

   Leurs messages et leurs arguments contre la justice, la droiture, la nouvelle lune et le Sabbat lunaire sont enregistrés au ciel et immortalisés pour le grand jour du jugement. (Mal 3 : 13-15) Afin de mieux séduire les chercheurs, ils proclamaient : Venez… Tout est gratuit… Pas d’œuvre… Pas de réparation… Pas de restitution des objets volés… Pas de prémices… Pas de droiture… Si vous acceptez le Jésus de ma religion, vous entrez au ciel, les yeux bandés ! Jésus a fait tout ce qu’il y avait à faire... Nous sommes sauvés, Alléluia !

Saturne est une idole qui a les yeux bandés jusqu’à l’ouverture des saturnales qui ont lieu les samedis de décembre. (Voir Internet wikipédia)

L’iniquité produit les mêmes joies et la même déception soudaine que le voyage du Titanic.

Voir les commentaires

Publié le

Dans une grande entreprise de pétrole, une très belle secrétaire  a conçu un plan de conquête. Sur le nombre de directeurs et de gros salariés, elle s’est fixé un objectif de séduction stratégique. De condition modeste, au départ elle a pu obtenir, grâce à l’art cultivé, tout ce qu’une femme désire : Villa, piscine, voiture coûteuse, servantes, serviteurs, train de vie supérieur etc.

En remontant ses souvenirs, au moyen de son album de photos, elle montrait à une ancienne collègue :

« Ce beau séducteur, j’ai failli l’aimer, il m’a donné tant de choses pendant l’année où nous sortions ensemble ! Quand j’ai compris qu’il m’avait trop donné, je me suis fais voir avec cet autre distingué que tout le monde appelle « monsieur le directeur» ; Dès nos premiers contacts, il s’est engagé à me rendre heureuse… J’ai tant reçu de lui que j’ai jugé bien de changer… Et elle continu la longue liste, en disant : Sans le renouvellement de mes « amours » et sans mes petits sortilèges, je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui. Avec mes rides naissantes, je me nourris du souvenir de mes aventures… Mais je me sens encore capable de dépouiller une grosse tête du troisième âge… Ce sont des chercheurs de plaisir et d’aventures… Il suffit de savoir leur donner ce dont leurs épouses les privent. Mes compliments leur font perdre la tête… Mes boissons les rendent passionnés… Quand ils m’ont tout donné, je les change… Le riche Salomon et le fort Samson se sont bien laisser prendre par de belles étrangères.

   

Voila une similitude avec l’évangélisation des peuples noirs, telle que certains théologiens le conçoivent ; Toutes les contrées évangélisées fournissent un butin comme fruit de la manipulation mentale, dont les chiffres dépassent ce que peut concevoir l’esprit humain. Le principe fondamental de l’extraction est celui-ci :

 

·         Tous les peuples de la terre, mais surtout les gens de couleur, ont soif de salut et veulent tout savoir sur l’amour divin ; Si nous les persuadons du grand amour gratuit de Dieu, (pardon gratuit, justification gratuite, enlèvement au ciel gratuit, vie éternelle gratuite) leur générosité se manifestera d’une manière extraordinaire et nos acquisitions nous ouvriront toutes les portes du paradis « terrestre ». Le verbe donner pour eux sera sous entendu pour nous, le verbe recevoir. Nous les persuaderons qu’en donnant tout ce dont ils peuvent, ils deviendront riches en bonnes œuvres… Et nos avions seront prêts pour l’exportation des ressources.

·         Il nous suffit de dire aux adeptes qui sont des salariés qu’en donnant les deux dîmes à « Dieu », plus les offrandes pour différents projets et ils seront heureux de se dépouiller pour assurer l’évangélisation mondiale. De toute façon, nous avons reçu de notre « dieu » la mission de mettre tout en épargne, pour nous, nos enfants et nos collègues qui sont dans les grandes villes de Babylone. Dieu dit qu’il donne l’abondance à quiconque saura manipuler les langues et l’éloquence. Tout est possible avec la Parole de Dieu, ce sont les meilleurs arguments pour persuader et récolter les ressources des peuples. Il suffit de savoir choisir les promesses stimulantes qui sont en faveur de nos croyances, il y en a tant !

·         Et puisque ça ne va pas durer, la maladie, la mort et l’apostasie les écarteront, nous ferons en sorte qu’en renouvelant les adeptes au fil des ans, nous garderons notre chiffre d’affaire, car nos supérieurs grogneraient s’ils reçoivent moins que la somme fixée en convention… Dans chaque district, l’extraction doit évoluer, mais ne jamais diminuer. Les gouvernements ne nous reprocheront pas la réussite financière et l’acquisition des propriétés acquises par les négriers au prix de grands sacrifices ; car nous donneront le plus valu.

·         Nous pasteurs devons posséder de gros véhicules et nous vêtir comme des gens riches, de manière à influencer nos adeptes, car ils admirent les aristocrates, les riches, les chefs d’Etat, les ministres et tous ceux qui réussissent sur terre. Le Jésus juif qui marchait sans chaussures et cherchait sa nourriture dans les arbres n’attirerait personne à lui en ce siècle difficile, car les gens ont honte de la pauvreté et son cortège de privations. Le très saint père le Papes est adoré de tous parce qu’il est très riche ; Le fauteuil des Césars sur lequel il s’assied est en or ; Il bénit de sa main parce qu’il a des perles enchâssées dans ses bagues en or pur, des valeurs qui seraient suffisantes pour nourrir une nation pauvre pendant une année. Il réussit, même en vendant de petits flacons d’eau non potable, mais mystérieuse et bénie. La quantité vendue n’est jamais suffisante pour noyer un petit démon ou même éloigner un invisible esprit de cupidité. Avec sa sagesse lucrative il a même fait de Jésus, jadis pauvre, un crucifix en or massif perché au sommet de sa canne. Jésus bénéficie de son abondance, car cet or tiré des peuples dépouillés ne sera pas refondu avant la fin du monde. La gloire de l’empire Romain se trouvait dans la puissance de l’or et l’argent emportés après le massacre des peuples résistants.

Nous, bergers, nous sommes beaucoup plus avancés que Dieu dans la réussite de ce que les érudits appellent "Bénédiction". Sa Parole propose des ordonnances sacrificielles en faveur du peuple. Nous, nous changeons l'orientation des fonds reçus et nous atteingnons le paradis perdu avec son luxe, son confort, son épargne à couper le soufle, sa noblesse par laquelle nous aurons un cercueil de valeur et une tombe carrelée, couverte de bougies. Si Jésus ne nous aidait pas, les banques s'enflammeraient, les avions transportant le magot trimestriel tomberaient au fond des océans, les tours parasismiques s'effondreraient, et tout l'argent du bon dieu serait perdu... Perdu... Perdu...  Mais heureusement, notre dieu est un papa doudou, il aime voir notre "bénédiction".

·         Nous avons à nous mettre en garde contre nos jeunes théologiens, avec leur compétence tout feu toute flamme. Ils pensent qu’ils ont pour mission de dénoncer la fraude religieuse au nom de la justice ; Mais s’ils prennent ce risque, ils ne seront jamais salariés dans notre institution. Si quelqu’un donne une interprétation autre que ce qui est inclus dans nos doctrines infaillibles ou nos croyances immuables, nous devons l’écarter par radiation, licenciement ou le chasser du milieu de nous… Car c’est au moyen de ces dogmes intéressés que nous sommes parvenus à la prospérité concurrentielle mondiale. « On ne change pas une équipe qui gagne » les ressources des nations négrières pauvres et illettrées.

·         Le seul sujet préoccupant est celui du bilan d’une vie de service, publié au jugement dernier, car il paraît que les chiffres du profit tiré de chaque territoire évangélisé seront : comptés, pesés et publiés. La belle secrétaire mourra dans son luxe, témoignage d’une débauche stratégique qui, après le jugement dernier, l’enrobera de feu et de vers géants, dévorant sa chair corrompue. Elle ne conçoit pas vivre ou mourir hors de ses acquisitions impures. Comme une reine, elle expirera dans la prospérité.

·         Les chefs religieux ne changeront pas de stratégie pour servir à la manière du Christ, pauvrement vêtu, sans chéquier, sans dépôt bancaire, sans patrimoine, sans carrosseries luxueuses, sans pignon sur rue. Sa mission était le don parfait de sa personne en faveur des victimes de la classe dominante. En contre partie, le patrimoine acquis chez les nègres confère une certaine distinction à l’étiquètte. Cette jouissance dans l’abondance des dieux nous fait oublier pour un instant, les flammes de l’enfer que nous amplifions pour persuader les résistants qui nous écoutent. Le proverbe dit : Mieux vaut être roi sur terre que mendiant au ciel. Le roi terrestre est celui qui empoche, libre à lui d’en disposer…

 

Questions importantes à se poser avant le scellement : 

 

·         Si la conquête pour Dieu a pour fin la croissance d’un capital illégitime, quel sera le destin des promoteurs ?

·         Si le butin d’une carrière de prédication et cure d’âmes témoigne contre l’avidité des promoteurs, comment s’en dégager avant la fin du monde ?

·         Si le chiffre d’affaire atteste que Dieu était la marchandise, comment se blanchir face à cette trahison ?

·         Si notre appartenance à une religion fait de nous une main poilue par laquelle les manipulateurs réussissent l’extraction des ressources d’un peuple pauvre et nécessiteux, comment s’en dégager ?

·         Si la religion nous place dans une spirale où nous déplorons notre descente aux enfers, chargés de sacs d’argent, comment nous éjecter ?

·         Si nous avons exploité la bonne volonté des bénévoles, diacres et laïcs, sans jamais leur donner un pain pour leur service, puis ils sont morts dans un dénuement extrêmes, comment y remédier ?

·         Si notre religion bannit la réception et le partage équitable des prémices, selon les besoins des membres nécessiteux, comment réparer cette avidité afin d’être du nombre des prémices de la fin ?

·         Si les super volcans en éruption ou les missiles mettent fin au transport aérien des ressources vers Babylone, que ferons-nous avec cette accumulation de richesses ?

·         Si notre religion méconnait la dîme sociale sous forme d’aumône secrète et nous prépare à entendre la sentence de Jésus couronné Roi des rois qui nous reprochera en ces termes : J’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger, comment nous affranchir de ce formatage égocentrique ?

·         Si la justice et la droiture sont étrangères aux doctrines qui nous semblaient véridiques, comment rectifier notre gestion céleste, afin que les anges ne pleurent sur notre cupidité ?

·         Si le pire des monstres en forme de statue, Saturne le Moloch vénéré le samedi, devant lequel les rois et leurs peuples brûlaient vifs leurs fils et leurs filles ; Si ce Moloch réclame encore la vénération du samedi des Saturnales, et pire encore, nous impose d’offrir au créateur ce 7e jour comme substitue du vrai Sabbat, comment sortir de l’hommage rendu à l’armée des cieux ?

·         Si les élus qui seront dans la ville sainte ont adoré Dieu sur terre chaque nouvelle lune et chaque Sabbat lunaire, le 7,14, 21, 28e jour de chaque cycle lunaire, comment puis-je être de leur nombre ?

 

La religion : D’après l’histoire Sainte, la religion se révèle l’ennemi des prophètes, l’ennemi des apôtres, l’ennemi de Jésus, l’ennemi des protestants libres, appelés hérétiques, condamnés par la religion dominante, l’ennemi de la vérité ; Et jusqu'à la fin du monde, la religion se chargera de sortir les habitants de la terre de la vérité et de la justice sociale afin que chaque individu soit un égoïste et profanateur professionnel des solennités divines.

Pour l'identification des idolâtres damnés de la planète, la sainte Parole déclare: Leurs idoles sont de l'argent et de l'or... Ps 115: 4; Tous ceux qui trafiquent sont détruits, Tous les hommes chargés d'argent sont exterminés. Sop 1: 11.

La Bible ne dit pas que Jésus réclamait de l'argent après ses oeuvres extraordinaires et ses journées de bienfaisance. Il reconaissait la responsabilité de l'oeuvre sociale dont les prêtres étaient chargés. L'église triomphante recevra et distribuera les dons reçus, conformément aux ordonnances de la Loi, (Ap 12: 1; Deut. Chapitres 26 à 28; Mat 6 ), sans détourner ou épargner une seule pièce par tromperie ou à des fin égoïstes. Jésus est Très Saint, sa sainteté est symbolisée par toute offrande religieuse. Le contrôle de toute gestion terrestre se fait au ciel. (Ap 22: 11-12)

 

Le message universel est défini dans l’Apocalypse, chapitre 18 ; Extraits : « Je vis descendre du ciel un autre ange qui avait une grande autorité, et la terre fut éclairée de sa gloire. Il cria d’une voix forte, disant :

Elle est tombée, elle est tombée Babylone la grande, elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux. Parce que toutes les nations ont bu le vin de la fureur des sa débauche… Babylone a proposé 2 substituts : Le jour de Baal et le jour consacré à Saturne le Moloch, 1e et 7e idole de la semaine occulte de l’armée des cieux. Nous les impudiques avons bu ce vin, et une fois ivres, nous avons changé les solennités du Créateur : La Nouvelle lune, (repos mensuel) et le Saint Sabbat luni-solaire contre le samedi de Saturne le Moloch. Dieu propose la nouvelle lune comme repère pour compter les jours ; Babylone propose ses substituts et entraine la race humaine dans une profanation irrémédiable.

La justice de la comtemplation : Qui vénère Baal sera changé à son image. Qui vénère Moloch, sera changé à son image impitoyable et inhumaine. (Ez 8)

Sortez du milieu d’elle mon peuple ! Sortez de l’armée des cieux ! Sortez de Babylone ! Jésus revient !

La vérité masquée par le mensonge www.mara-natha.fr

Le diable régnant à Babylone décide contre nous : Si les lois du temps (No 10) expriment la volonté du Créateur et déterminent ses jours sacrés d’adoration et les jours profanes pour l’exercice du travail, nous changerons les temps et la Loi. (Dan 7 : 25 ; lien : vérité révélée) Ceci, par notre calendrier solaire grégorien.

Les agents des ténèbres décident la mort de la race humaine: Si la profanation de ces jours sacrés lunaires produit sur les enfants d’Adam et d’Eve : la mort du corps, la désapprobation divine, la condamnation de l’âme en jugement et le rejet de l’âme en enfer pour le châtiment éternel, nous changerons ces lois en utilisant les mêmes mots que le Créateur et ils ne sauront pas distinguer la vérité du mensonge ; Voici notre stratégie pour que toute l’humanité soit rejetée par Dieu pour profanation  des heures saintes et nous rejoigne en enfer :

La vérité dit : Le jour originel est composé d’une nuit et d’une journée, du coucher du soleil à l’autre. Les heures sacrées commencent et s’achèvent au coucher du soleil, première loi du Créateur (Gen 1 et 2)

Le mensonge dit : Un jour est composé d’un « soir » : de midi à minuit et d’un « matin » : de minuit à midi. Nous ferons disparaître le repère des heures sacrées dont la profanation produit la mort éternelle.

La vérité dit : Le mois est éternellement un cycle lunaire de 29 jours 12 h comportant 4 sabbats et une nouvelle lune, repos mensuel, fête sociale, repère unique des jours sacrés du Créateur pour l’univers et l’adoration ;

Le mensonge dit : Le mois pour nous est une durée hors du cycle lunaire  variable entre 28 et 31 jours. Nous utiliserons la même appellation pour chaque durée et personne ne nous échappera sur terre.

La vérité dit : La semaine est une durée de 7 jours comptés après la nouvelle lune. Il y a 4 semaines dans chaque cycle lunaires, 4 Sabbats, 2 dans la lune croissante et 2 dans la décroissante ; (lien : le livre d’Enoch)

Le mensonge dit : Une semaine pour nous sera 7 jours successifs placés hors du cycle lunaire et nous proposerons le jour de Saturne comme substitut du Sabbat, et Saturne recevra l’adoration lors des Saturnales.

La vérité dit : Le trimestre est composé de 3 cycles lunaires, durée d’une saison. L’année commence avec la lunaison du printemps au mois Nissan ou Abib (Esther 3 : 7) Le premier jour de chaque saison est une fête.

Le mensonge dit : Un trimestre sera 3 périodes similaires mais décalés  dans le temps. Les saisons ne commenceront plus au lendemain de la nouvelle lune ; ils profaneront les saisons et le Créateur les vomira.

La vérité dit : L’année immuable est de 354 jours, ce qui représente 12 rotations de la lune autour de la terre.

Le mensonge dit : L’année solaire pour nous est de 365 jours et nous ne dirons jamais « année solaire ». Alors, les habitants de la terre ne sauront pas la différence, ils seront rejetés en profanant toutes les fêtes sacrées.

La vérité dit : Les fêtes de l’Eternel seront : la nouvelle lune, les 4 Sabbats du cycle lunaire, les 7 fêtes annuelles et les 4 fêtes de saisons. La profanation d’un des jours sacrés produit la révolte contre le Créateur, le péché d’orgueil et d’arrogance, la 1e mort, le jugement, la 2e mort  et le châtiment en enfer avec les démons.

Le mensonge dit : Nous auront des fêtes ayant les mêmes appellations, un calendrier solaire identique à celui du Créateur ; Par ce moyen nous supprimerons les jours sacrés lunaires et la race humaine sera rejetée comme nous l’avons été depuis l’Eden. Le Créateur fera disparaître ces idolâtres par des fléaux, des catastrophes, des étoiles géantes en chute, des astéroïdes, des comètes, des armes de destructions massives et nous lâcherons des virus, des pestes, des poisons dans les médicaments, l’air, l’eau et l’alimentation, afin d’éliminer la race humaine qui profane les jours sacrés et conçoivent des mariages contre nature. Nous les aurons tous en enfer.

La vérité dit : Si le méchant revient de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra et ne mourra pas. Toutes les transgressions qu’il a commises seront oubliées, il

vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée. (Ez 18)

Le mensonge dit : Si la droiture est une dîme aumône destinée aux pauvres, nous aurons des pasteurs chargés de recevoir cet argent qui sera vite placé en banque. Le donateur et le pasteur seront des voleurs associés.

La vérité dit. Honore l’Eternel avec les prémices de ton revenu (Deut 26 ; Mat 6 ; Pr 3 : 9) Tes prémices sont 10% de ton revenu que Jésus te demande de donner à ses frères affamés. (Mat 25 : 31…)

Le mensonge dit : Nous aurons des pasteurs, des trésoriers, des comptables sans scrupule pour recevoir cet argent et le placer en banque dans nos maudits coffres forts, avant de le consommer et d’exporter le trop plein vers Babylone. Si les pauvres ne reçoivent rien, pasteurs et membres seront associés à notre œuvre de malfaisance mondiale. Ils auront, sur leur âme ces chiffres d’acquisitions religieuses qui authentifient la commercialisation de Dieu, de son évangile et du Saint Nom de son Fils.

Nous supprimerons par nos règlements, la bienfaisance que le Créateur recommande et les cupides périront.

 

Le mensonge dit à propos des promoteurs du 7e jour du calendrier solaire grégorien: Nos fidèles adorateurs qui vénèrent notre idole à plusieurs métaux, vue en songe par Nébucanetzar, Saturne (Saturday) 7e astre de l’armée des cieux qui sont : (Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch ou le veau d’or, ne se repentiront pas de leurs œuvres lucratives. (Ap 9 : 20-21) Nous les unirons à notre religion mondiale œcuménique et ils œuvreront avec nous pour réalise l’église mondiale, recevront notre puce par notre monnaie. Ce sera le nouveau protestantisme « pour tous ».

Dieu dit : Sortez du milieu d’elle, mon peuple afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n’ayez point de part à ses  fléaux, (Ap 18).

 

Voir les commentaires

Publié le

Avez-vous vu « l’inquisiteur  impitoyable », caractérisé par une cruauté et une avidité de vampire ?

Pour la honte de son église, même à un âge avancé, il fait exterminer les chrétiens, avant de mourir.

Leurs biens sont livrés au pillage et leurs descendants n’ont pas de cours de justice pour les secourir.

Ce radiateur au visage cadavérique  méconnait les lois divines de restitution régissant le divin empire ;

Mais, cette cruauté et son sale butin permettent d’identifier ceux qui font du croyant, un martyr.

Dans l’histoire : Le processus de pillage des juifs prisonniers laisse les  plus douloureux souvenirs :

Vêtements, bijoux, argent, même leurs dents en or étaient arrachées avant de les faire mourir.

Si c’est au nom de la justice que le pillage est fait, est-il juste de garder ce que ces voleurs ont pu ravir ?

Souvent, un roi tyrannique séquestre les biens des peuples et nations éliminées dans le but de s’enrichir,

Et la malédiction acquise transforme en désert l’emplacement de ce qui était de puissants empires.

En religion, l’inquisiteur s’arroge le droit de vous dépouiller avant, publiquement de vous maudire :

Pourtant, la Bible dénonce plusieurs exemples de lâcheté que la justice éternelle devra bannir :

Abimélec, cruel fils de Gédéon, il radia à mort 70 de ses frères avant de s’introniser, grand vizir ;

Son destin macabre, prophétisé par Jotham, fut fixé par celui dont la prophétie ne peut mentir :

Une femme lui écrasa le crane avant qu’il ne se suicide  lâchement afin d’éviter la honte à subir.

Josué a fait lapider Acan avec l’or et l’argent volés dans lesquels ce dernier avait mis son plaisir.

Judas s’est pendu après s’être débarrassés des trente pièces d’argent qu’il n’a pas su blanchir ;

Balaam a épargné les sacs d’argent de Balack, en dévoilant contre Israël,  une stratégie pour les avilir ;

Aaron n’est pas mort vêtu en dignité nationale, car Dieu gardait la souillure du veau d’or en souvenir.

Si vous êtes gardien d’une association religieuse, que faire du personnage que vous désirez punir ?

Radiez-le ! Mais, rendez-lui les générosités qu’il fit à votre institution  pour vous soutenir ; (Ez 18)

Sans restitution, si vous gardez ses dons…  Ses gémissements immortels s’élèvent pour vous maudire ;

Des pièces d’argent séquestrées, voila le passeport authentique pour la deuxième résurrection à venir ;

Si nos mains sont plaines de sang, de salaire et du droit refusé aux employés que nous faisions souffrir,

Si notre mission a été l’extraction de ressources de peuples pauvres à destination des avions et navires,

Notre seule couronne sera la joie de parcourir la terre en croisière avec ceux qui affectionnent le plaisir.

Le vêtement de fin lin éclatant et pur n’est pas conçu pour l’usurpateur que la justice devra punir ;

Car des chiffres d’affaires acquis par vocation d’orateur produiront bientôt gémissements et soupirs...

Accablés, tous comprendront pourquoi Jésus s’était fait l’un des plus pauvres afin de nous enrichir ;

Voila l’identification du vrai Sauveur, loin de dépouiller les humains, il choisissait de s’appauvrir,

Acceptant de porter un seul vêtement,  sans bourse, sans épargne pour assurer aux siens un avenir,

Errant de lieux en lieux, évitant les prêtres préoccupés par la gestion, sans lieu permanant pour dormir,

Des anges de Dieu en forme humaine leur apportaient de quoi éviter les préoccupations et les soupirs.

Ces treize guerriers du renoncement dépendaient chaque jour de la providence pour se nourrir ;

Jusqu'à la mort, le Christ remit le seul bien gardé, le vêtement arraché et livré à des soldats vampires.

Les méchants s’identifient par l’appât du gain, le pillage, la rapine par laquelle ils peuvent s’assouvir.

Ils se disent à leur conseil : S’il est en faute, radions-le car il est pauvre et ne pourra pas nous nuire !

Toute sa générosité était pour notre dieu, et notre dieu a tout placé en épargne afin de nous enrichir...

Où sont les gestionnaires qui ont des mains pures dans la distribution des biens qu’ils ont pu obtenir ?

Choisir des êtres, avides collecteurs pour bergers,  voilà l’imprudence des âmes assoiffées de repentir ;

Ces orateurs sans honte reçoivent des dons sacrés, épargne secrète qu’il leur est interdit de répartir,

Car, une loi du faux christianisme est celle de la grotte qui absorbe les rivières qui y viennent s’engloutir.

Par le socialisme, plusieurs gouvernements s’endettent face à la multitude de ses pauvres à nourrir ;

Des expert comptables travaillent pour trouver le rééquilibre des budgets déficitaires à recouvrir.

Mais il semble que plusieurs institutions religieuses soient exemptes de cette responsabilité de secourir;

Idéologie qui a été crucifiée pour faire place au capitalisme contre lequel la justice de Dieu devra sévir.

L’enfer ici-bas est le résultat de la voracité de ceux qui reçoivent au Nom de Dieu sans jamais répartir.

L’enfer à venir est la fournaise dans laquelle on se souviendra des stratégies consenties pour réussir ;

Déjà, la vision de la vallée de feu s’ouvre, (Internet) invitant tous les oppresseurs capitalistes à réagir.

Supposons des plaintes désespérées des perdus ressuscités qui se lamentent et s’angoissent à en mourir :

Jamais, plus grand malheur ne frappera les distingués religieux, perdus, qui n’ont plus rien pour se vêtir :

Comment avons-nous pu être, sur terre, des gestionnaires avares au point de recevoir et tout retenir ?

N’y avait-il personne pour nous mettre en garde contre nos doctrines lucratives et nous avertir ?

Comment avons-nous pu être des mains poilues dépouillant ceux qui avaient du mal à se nourrir,

Convaincus jusqu’à la fin que c’était pour le Dieu redoutable que nous prenions ce malin plaisir ?

Comment des croyances intéressées et des dogmes lucratifs ont pu à ce point nous étourdir ?

Les idiots qui sont dans le ciel ont semé et nous avons moissonné sans leur donner de quoi se nourrir…

Nous étions propriétaires des biens terrestres que d’autres misérables ont peinés pour acquérir…

C’était en toute confiance que nous faisions preuve d’éloquence pour attirer, persuader et convertir !

Dans l’abondance des générosités, nous nous sommes éloignés de la modestie des prophètes et des martyrs.

N’avions-nous pas une conscience capable de nous reprocher le colossal profit qui a pour rôle d’asservir ?

La Madone, assise dans sa barque a reçu plus d’or que nous, mais en forme d’idole, elle ne pouvait en jouir !

La sainteté des dons reçus par la prédication a corrompu nos âmes avides au point de nous en pervertir…

Hélas ! Hélas ! Cette monnaie était une peste du cerveau dont les virus ont pour ultime  but d’endurcir…

La restitution de cet argent nous aurait permis d’éviter la destinée terrifiante des méchants et des vampires ;

Si les pluies de bombes sur les villes n’avaient pas brûlé les coffres forts  qui ne cessaient de se remplir,

Nous aurions peut-être le temps de restituer les restes aux nécessiteux indigents au lieu de les appauvrir …

Maintenant, c’est trop tard pour réparer ou restituer… C’est même vraiment trop tard pour gémir,

Car le tribunal du jugement dernier redéfinira l’extraction d’une vie et les cargaisons qui nous feront pâlir…

Il est écrit ; Malheur à celui qui fait travailler « un esclave bénévole » sans lui donner un salaire. (Jér 22 :13)

Regrets : Si les laïcs devaient chercher leurs repas dans la mendicité… Les diaconesses dans la prostitution…

Les commerciaux missionnaires dans les associations caritatives… Les jeunes religieux dans la drogue…

Les épouses de missionnaires bénévoles chez leur concubin ! Les enfants affamés chez les voisins…

Ces films terrestres alimenteront les flammes éternelles où le corps et l’âme souffriront. Il est écrit :

Et le diable qui les séduisait fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la Bête et le faux prophète.

Et ils (cupides et gagnants) seront tourmentés jour et nuit, au siècle des siècles. Ap 20 :10 ; Il est écrit :

S’il rend le gage, s’il restitue ce qu’il a ravi (par endoctrinement), s’il suit des préceptes qui donnent la vie,

Sans commettre l’iniquité (la fraude ou l’injustice),  il vivra et ne mourra pas. Ez 33 : 15 ; Il vivra toujours…

Sur son front sera apposé le sceau des héros : Intégrité, justice, droiture, grâce  et miséricorde. (Os 2 : 21-23)

Bientôt les fléaux précéderont la fin des temps… Tous les hommes chargés d’argent seront exterminés. Soph 1 : 11

Si un soldat pénètre dans l’incendie avec sa cartouchière, ses dynamites et ses grenades, survivra t-il ?

Les prémices irrépréhensibles traverseront la fournaise comme Schadrack, Méschac et Abed-Négo ; (Dan 3)

Le feu n’aura aucun pouvoir sur les élus qui ont pratiqué la justice et l’équité enseignées par la sainte scène :

Le partage équitable des valeurs locales qui constituent le patrimoine sacré de l’église du reste. (Sop 3 : 12-13)

De plus, le don systématique d’une générosité destinée aux affamés, aux dépouillés et aux souffrants,

Attestera une sainte droiture répondant aux exigences du Christ dans la personne des pauvres. (Mat 25 : 31-40)

Ce vainqueur en Christ se prosternera et adorera Dieu, à chaque nouvelle lune et chaque Sabbat ; (Ez 46)

La fête solennelle de la nouvelle lune et des Sabbats lunaires créent la violence chez les âmes perdues.

Pour les gagnants, leur part sera dans l’étang  ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. Ap 21 :8)

Heureux (Les croyants qui restituent les biens d’autrui) qui lavent leur robe, afin d’avoir droit à l’arbre de vie,

Et d’entrer par les portes de la ville. ( Ap 22 : 14) Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec ceux qui restituent.

 

Voir les commentaires

Publié le

Je profite de la liberté d’expression que me donne Internet pour faire connaître aux lecteurs curieux ma radiation de l’église adventiste.

 

 

 

 Voici le résumé historique et la succession des faits :

 

·          J’ai été un membre actif à l’église Adventiste depuis le 19 juillet 1970. Très zélé pour mes convictions doctrinales, j’ai commencé la prédication publique en 1972, par ce que l’on appelait la « voix des jeunes ». En 1976, j’ai quitté ma profession de Moniteur d’auto Ecole pour me consacrer au développement de la religion par la vente des livres Adventistes et simultanément, l’activité missionnaire. Trois ans plus tard, ayant été le champion des ventes, j’ai été appelé à assumer la fonction de directeur adjoint des publications, fonction que j’ai assurée jusqu’à mon licenciement en 1997, avec toute l’équipe des missionnaires appelés « colporteurs ». Tous ont été licenciés pour « raison économique » ; Ce qui était une stratégie pour abolir cette entreprise de placement des livres pour les Editions Vie et Santé. Ce choc a été très éprouvant pour tous ceux qui se consacraient nuit et jour à l’activité missionnaire et à la diffusion des livres religieux.

 

A partir de cette épreuve, je suis resté chômeur et missionnaire bénévole, œuvrant dans quelques églises, suivant la demande.

 

·          En Décembre 2011, j’ai prié pour que Dieu me fasse connaître si le samedi du calendrier actuel est le jour du Sabbat sanctifié et béni depuis la Création. Cette question est sur le livre : Préparation pour la Crise finale P 199.

 

·          Alors, une semaine plus tard, Dieu à ouvert mon esprit sur l’existence du calendrier biblique, différent de celui de « l’armée des cieux » que je suivais jusque là en toute confiance. J’ai alors compris que je rendais hommage à Dieu, le samedi, jour de Saturne le Moloch, selon ce qui m’a été enseigné depuis 42 ans. (Deut 17 :2-3 ; Jér 8 : 1-3) En moins d’une heure de temps, pendant un service funèbre tenu par le président de la Fédération ( J. J. C.) au Morne des Esses, j’ai, par inspiration de nouvelles pensées, écrit la définition exacte du calendrier biblique et comment reconnaître le vrai Sabbat, tel qu’on le trouve intégralement sur mon blog au numéro 101. De retour à la maison, j’ai retrouvé le calendrier hébreu de la création dans un de tiroirs de mon bureau ; il y a quelques années que je l’avais classé sans comprendre sa définition. J’ai, alors contrôlé mes nouveaux écrits qui y concordaient parfaitement. En retapant ces écrits, j’ai ajouté les références bibliques. A ce moment, j’ai découvert des vérités logiques que j’ignorais jusque là, puisque je n’ai pas étudié la théologie, ni les langues étrangères. Après la publication sur mon blog, de cette réflexion, j’ai reçu une succession de compléments qui se rapportent au sujet principal. je les ai développés successivement, de 101 à 109, pendant les premiers mois de la nouvelle année babylonienne. J’ai découvert à ma grande surprise que le mois biblique est un cycle lunaire, se terminant à la nouvelle lune et l’année biblique, composée de 12 cycles lunaires, commence au lendemain de la nouvelle lune de Mars. Par conséquent, la Pâques annuelle, suivie de la semaine de pain sans levain, se situe 14 jours après la nouvelle lune de Mars, mais pas n’importe quel jour de l’année, choisi par un comité quelconque. (Ez 45 : 21)

 

En Janvier 2012, les 3 premiers samedis du mois de Janvier de l’armée des cieux, (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch),  correspondaient au cycle des sept jours de la Création, savoir le 7, 14, 21, 28e jours succédant à la nouvelle lune de samedi 24 décembre 2011. Je me suis mis à pratiquer l’adoration, selon ce nouveau calendrier, avec une de mes filles, car bien avant moi, elle a fait de cela un sujet de prière et Dieu lui a confirmé cette évidence par des songes ainsi que l’étude de la Bible et des recherches sur Internet. (Nouvelle lune et fêtes juives ; Calendrier juif, ou sur le livre édité par « Vie et Santé » : Préparation pour la Crise finale, page 206 etc)

 

D’après les échos qui me sont parvenus, sur l’initiative secrète de la Fédération Adventiste

 

·          Quand « monsieur le pasteur, président de la Fédération Adventiste » responsable de l’église qu’elle fréquente avec son mari et leur fille, a su qu’elle sanctifie le vrai Sabbat et le repos de la nouvelle lune en plus du samedi dédié à Saturne le Moloch, il a réuni son comité disciplinaire et à voté son exclusion de son poste de directrice des enfants.

 

·          J’ai publié le compte rendu au chapitre 107 de mon blog. Le pasteur, inquisiteur impitoyable a pour devoir de faire une dernière visite aux exclus de l’église, ou de leur faire parvenir un courrier funeste.

 

·          Pendant cette visite, au mois de mai, j’ai présenté mes écrits à ce pasteur des pasteurs, concernant le calendrier biblique, et il m’a promis d’en faire une étude et de me faire une réponse écrite. Ce qui n’a pas été fait jusqu'à ce jour. Dans son mécontentement il m’a menacé de retirer un complément de retraite que je perçois pour 21 ans et demi de service. Je lui ai rappelé que depuis mon licenciement stratégique injustifié en 1997, ses prédécesseurs m’ont refusé 6 mois de salaire qui représentaient la moitié de ma prime d’ancienneté, selon le code du travail. J’ai, depuis 16 ans, produit des réclamations écrites qui sont restées sans réponse jusqu'à ce jour. Au dessus des tribunaux d’Etat, il y a le tribunal divin qui tranchera ces cas semblables à ceux des esclaves qui sont jetés aux crocodiles après une vie de service dévoué dans la construction des pyramides. Tel a été spirituellement mon sort et celui de tous les commerciaux missionnaires, appelés « colporteurs ».

 

·          Loin de me faire une réponse, le président a fait afficher à l’église une lettre circulaire dans laquelle il souligne que la nouvelle lune et le Sabbat luni-solaire (le 7,14, 21, et 28e jour après la nouvelle lune, repos mensuel, ne sont pas bibliques). Bien que la Bible, version Louis Segond mentionne 25 fois, la nouvelle lune, repos mensuel et le Sabbat, repos hebdomadaire. Si un iota ne doit pas être supprimé de la Loi, c’est le fondement même des lois du temps qui est anéanti par des hommes audacieux qui n’ont aucune crainte d’affronter la lettre de la Loi.

 

·          J’ai eu des échos, plus tard, qu’il a donné l’ordre au pasteur stagiaire, (Y. M. R.) responsable de l’assemblée que je fréquente,  de me radier le plus tôt que possible ; Et au mois de juin, le stagiaire et son comité d’exclusion ont voté ma radiation pour infidélité à la doctrine infaillible du samedi de l’armée des cieux ; Ce qui est faux, car jusque là je gardait respectueusement le samedi, tout en sanctifiant le jour de la nouvelle lune et le vrai Sabbat. (Quand les trois compagnons de Daniel ont refusé de se prosterner devant Saturne le Moloch, lors des Saturnales du samedi, ils ont été radiés et jetés dans une fournaise ardente, placée devant la statue d’or.)

 

·          Bien qu’il y ait plusieurs comités à huis clos, où les inquisiteurs impitoyables se sont consultés, ces différentes délibérations sont  restées, pour moi strictement secrètes jusqu’en novembre 2012.

 

·          En fin octobre 2012, j’ai participé avec mon épouse à une semaine de retraite spirituelle, qui a eu lieu à Sainte Lucie. Bien sur avec plusieurs des membres de ces comités qui avaient, depuis juin, voté ma radiation.  Jamais, aucun d’eux ne m’a révélé leur plan machiavélique, mais ont continué à collaborer joyeusement avec moi en toute fraternité, comme des virus d’une maladie incurable en incubation.

 

·          En octobre, une proche m’a confié ce que lui a dit le pasteur stagiaire : « Le président de la Fédération m’a demandé de le radier, mais je ne trouve pas de faute en lui »… La cause supposée ? (Il a publié sur Internet la révélation cachée du mystère du vrai Sabbat de la création et il continue à rendre hommage à Saturne le Moloch le samedi avec son épouse, c’est ce qu’on lui reproche)… Je sais que, lors des Saturnales, la liberté de penser et de s’exprimer conduit à la radiation et à l’extermination dans la fournaise placée devant Saturne le Moloch. Un des pasteurs Adventistes m’avait averti en ces termes : Tu dois savoir ce qu’est appelé à souffrir tout réformateur.

 

·          En fin novembre, j’ai été convoqué à une réunion d’affaire disciplinaire où le pasteur stagiaire, assisté de son supérieur, « aumônier à la prison de Ducos » allaient présenter leur dessein d’exclusion criminelle à l’église. Tout ce monde, me saluant avec le terme «Frère x… Frère bien aimé » ;  je me dis : C’est vraiment la cruelle hypocrisie des parents qui couvraient de baisers leur premier né avant de le jeter vivant dans la fournaise devant Saturne, lors de la cérémonie des Saturnales, le samedi. (Jér 7 : 31)  En jugeant de la sorte, quelqu’un qui dévoile sur son blog, ce que Dieu révèle comme fruit de ses recherches, est-ce que cela ne consiste pas à entrer en guerre, non contre l’individu, mais contre Dieu qui lui dévoile successivement ce qu’est la vérité par rapport aux mensonges ? (Voir le n° 103 de mon blog). Plusieurs croyances doctrinales font de nos pensées, des mensonges, qui ne seront pas dévoilés avant l’anéantissement des religions colonialistes. En éliminant l’opposition intellectuelle, certains chefs d’Etat totalitaires confortent leur suprématie. Les radiateurs spirituels, dans ces cas, sont appelés des « tontons macoutes de Jésus ». La religion n’est pas menacée par des réflexions nouvelles, mais elle est appelée à s’adapter par l’analyse des arguments avancés, afin de ne pas reproduire l’expérience des nations du temps de Noé ainsi que du temps de Sodome.

 

·          Avant de me présenter, j’ai fait parvenir aux membres du comité d’exclusion, un courrier mentionnant les 17 raisons pour lesquelles je ne souhaite plus faire partie de l’église Adventiste qui s’est révélée l’église du faux septième jour, afin qu’ils ne se glorifient pas de leur radiation criminelle.  J’ai déclaré que 7 radiateurs font pires que 70 vampires pour détruire une assemblée. L’idéologie du Moloch dans la mythologie est celle qui, lors des Saturnales du samedi, réclame des êtres en sacrifices vivants qui connaîtront une carbonisation des plus terrifiantes. Ce désir d’éliminer ceux qui sont sans défense, se transmet aux théologiens qui se font inquisiteurs impitoyable. Ils disent derrière les pupitres: « Notre église mondiale est la seule église du Seigneur sur la terre, nous avons pour devoir de la purifier des membres faillibles, des pécheurs et de toute nouvelle lumière ».

 

·          Je me suis rendu à la réunion d’affaire au temple du Gros-Morne et j’ai exposé les deux péchés qui me sont reprochés :

 

 Voici le premier :      Mon exclusion du nombre des « anciens » prédicateurs, en 2002, parce que j’avais prouvé par la Bible et l’esprit de Prophétie que la droiture est une dîme secrète ordonnée pour l’œuvre individuelle de la bienfaisance, ayant pour synonymes : Droiture, droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve, aumône, générosité, fidélité, bien, bienveillance, libéralité, charité, miséricorde etc. Les anciens et pasteurs, gardiens des  doctrines infaillibles, se sont réuni en comité d’exclusion urgente et ont voté ma radiation de la liste des prédicateurs, en disant que cela n’est pas dans les 27 doctrines adventistes ; C’est une nouvelle lumière, formellement interdite à l’église mondiale.

 

 

 

Deuxième péché : Publication sur mon blog, de la révélation des deux calendriers, celui qui est éternel, rappelé dans Ezéchiel 45-46 et celui de Babylone (Le calendrier d’aujourd’hui cité comme le programme de l’armée des cieux) qui est formellement déconseillé par Dieu 21 fois dans la Bible, car c’est le produit de l’astrologie associée à l’occultisme. Voici quelques références : Deut. chap13 et 17 ; 2 Roi 17 : 16- 17 ; 2 Roi 21 ; Jér 7 et 8 ; Soph 1 ; Ez 8 : 5- 18 etc. (Voir une concordance pour les autres versets).

 

 

 

Après le vote où à peu près six personnes ont levé leur main sacrilège, je les ai avertis des sentences de Zac. 14 : 12 et Esaïe 66 : 22-24. A savoir, ceux qui violent dans cette vie la nouvelle lune et le Sabbat luni-solaire seront, après le jugement dernier, enrobés de feu et dévorés par des asticots géants affamés.

 

   J’ai vu que les deux pasteurs, avec leur sourire moqueur, échangent des regards de complicité. J’imagine leurs pensées ; l’un dira du regard : « Cette radiation nous fait gagner 42 ans de dîmes ; L’autre, sans doute rectifiera : 42 ans de dîmes au pluriel, car il était très généreux et très actif, entièrement dévoué à toute sollicitation. Avec sa générosité et le bénéfice de ses services, nous bâtirons du parasismique avant la chute des astéroïdes ou des missiles. Hélas ! Nous resterons attachés à Moloch, comme il le dit si bien, et Saturne nous sera favorable car c’est là que nous pouvons garder un salaire confortable. Que le samedi de l’armée des cieux soit un substitut du vrai sabbat, ce n’est pas important, nous avons d’autres chats à fouetter ».

 

 

 

·             Bien que imparfait, je ne me sens coupable d’aucune faute contre l’église, car même en m’adaptant au calendrier biblique et en adorant Dieu et en le sanctifiant chaque nouvelle lune et chaque Sabbat, je me rendais au temple avec mon épouse dans le respect de cette église selon notre coutume dans la vénération du jour de saturne le Moloch.

 

 

 

 

 

Bilan négatif d’une carrière religieuse :

 

 

 

 En m’intégrant dans cette religion, je pensais acquérir et trouver chez les cadres, une aspiration à atteindre le caractère de Jésus : Saint, parfait, miséricordieux, juste et droit ; Mais il semble que l’influence qui se dégage de la vénération du jour consacré à Saturne le Moloch, a produit exactement le contraire. Voici quelques exemples des compétences que je désapprouve :

 

 

 

·          Honoré dans cette congrégation religieuse, par ma nouvelle éducation je suis capable de :

 

 Raconter des histoires invraisemblables, pourvu qu’elles me permettent de faire rire les auditeurs ;

 

·          De recevoir de l’argent régulièrement, sommes qui souvent, ne parviendront que partiellement à destination ;

 

·          D’affirmer au monde entier que le samedi de Saturne le Moloch est le Sabbat béni et sanctifié depuis la création, même si la connaissance de l’Hébreu prouve le contraire ; Les esprits de Saturne le Moloch rient aux éclats ;

 

·          De neutraliser la loi des prémices et la distribution légale du produit de cette ordonnance entre tous ;

 

·          De radier celui qui revendique le respect du droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve ; Je n’accepte aucune libéralité à partager, ni aumône, ni droiture, ni libéralité, ni droit social pour secourir les défavorisés car ces ordonnances ne sont pas dans mes doctrines infaillibles ;

 

·          De recueillir des calomnies sur la vie privée des membres d’églises afin de les discipliner ou les radier de mes registres, mais sans jamais chercher à savoir leurs difficultés économiques ou le montant des factures qu’ils n’ont pas pu payer ; Les conséquences de la discipline sur leur vie émotionnelle ne troublent pas mon salaire ;

 

·          De prendre la place de Dieu sur le Trône céleste et prononcer un jugement impitoyable contre toute brebis blessée, accidentée, fécondée ou malade ; Je juge et je purifie l’hôpital en chassant et en tuant les malades ;

 

·          De me déplacer avec mon ordinateur portable super luxe, sur lequel j’ai une liste de noms en rouge, à jeter dans la fournaise émotionnelle de Saturne. Je les poursuis pendant des années s’il le faut, avant de les chasser ;

 

·          De prier pieusement, lors de mes visites, avec les pauvres qui ont faim, mais non de leur apporter des courses ;

 

·          De réclamer plusieurs dîmes aux membres afin de charger l’avion qui partira en direction des grandes villes d’Amérique ; Il faut leur confier cet argent avant la tombée des missiles annoncés par les prophètes ;

 

·          De faire rouler les laïcs zélés en mission, sur des millions de kilomètres sans leur donner un litre de carburant ou même de l’eau pour rafraîchir leur moteur… Rien pour eux… Ils se sont fait laïcs, esclaves bénévoles ;

 

·          D’envoyer un missionnaire commerciale (colporteur), travailler sans salaire ; S’il vend, il mangera sur le bénéfice,  et paiera ses charges patronales et sociales ; S’il ne vend pas, il n’a qu’à prêter de l’argent pour manger et nourrir sa famille ; S’il ne peut payer les charges, il n’aura pas de retraite ou pension dans sa vieillesse ; Je me réjouis de savoir qu’ils ne seront pas nombreux dans ce travail, et je ne permettrai pas à mon épouse ou mes enfants de s’engager dans cette galère où s’enchaînent les misérables par des contrats inhumains ;

 

·          D’employer des misérables diacres et diaconesses, pour travailler au service des temples, jour après jour, année après année, sans salaire, sans jamais leur donner un pain pour leurs enfants ou un centime pour payer le taxi ;

 

·          De confondre l’opposition en les écrasant par le moyen de mes prédications spécialement adaptées ;

 

·          De mépriser le repos de la nouvelle lune et des Sabbats luni-solaires par respect pour Saturne le Moloch ;

 

·          Je suis tout puissant avec mes comités d’exclusion et mon assemblée est souveraine pour voter contre ceux que je dénonce publiquement ; Il suffit de les présenter comme anathèmes, et nous serons tranquilles dans les Saturnales.

 

·          Je suis capable de faire Dieu approuver mes desseins funestes par le choix et la sélection de sa propre Parole adaptée à l’état d’esprit des supérieurs qui ont écrit le « manuel d’église ou plutôt manuel de liquidation ».

 

·          D’ignorer les primes d’ancienneté des missionnaires salariés que je place en exclusion, ou le droit à la retraite des missionnaires âgées, fatigués et dépouillés ;

 

·          D’ignorer les personnes âgées qui ont été employés à mi-temps pendant leur carrière dans l’institution ;

 

·          Je suis capable de réussir économiquement dans ce monde en crise, même si je dois opprimer Dieu, vendre Dieu, exploiter Dieu, exclure Dieu, radier Dieu, réduire Dieu au silence en la personne de ses envoyés.

 

 

 

Vêtement blanc ou noir ? Si chaque imperfection susmentionnée constitue un des fils du vêtement de l’âme, ce tissu sera aussi noir que ces mauvaises œuvres, qui pourtant peuvent être vaincues par un réveil de la conscience et par la sanctification victorieuse. (Ap 3 : 17 : 22) Chaque fil noir peut être lavé par le sang de Christ, si le chercheur aspire à une réforme générale afin d’être, à la fin, vêtu du vêtement blanc phosphorescent, dont les deux pièces sont la justice et la droiture. (Ap 7 : 13- 14 ; Esa 1 : 27 ; Osée 2 : 21- 22 ; Ap 19 : 8 ; Job 29 : 14).

 

 

 

Le vrai Jésus est juste et droit, miséricordieux et compatissant : Quand le gestionnaire honoré est semblable à Jésus, si un missionnaire parcoure des kilomètres pour la mission, il lui paye au moins le carburant consommé. Quand le gestionnaire est semblable à Jésus, si un pauvre travaille au temple (Dorcas, diacre, diaconesse) il recevra un juste salaire horaire, car Dieu dit : Chaque peine mérite son salaire. ( Mal 3 : 5 ; Luc 10 : 7 ; Jér 22 : 13 ; Jac 5 : 1-5 ; Hab 2 : 5-14)

 

 

 

La vraie sanctification fait du disciple, un saint, juste, droit et miséricordieux comme son Maître Jésus-Christ. Il n’affectionne pas la monnaie, mais la justice dans les rétributions. (Ap 22 : 11-12)

 

 

 

Comment expliquer tout le mal dont souffrent les exclus et les opprimés religieux ? En examinant les effets désastreux de l’armée des cieux dans toute la Bible, on se rend compte que la cause première est souvent l’influence de Saturne le Moloch qui endurcit le cœur avide des gestionnaires. Même dans le désert, Israël brulait ses fils premier nés, c’est une radiation crapuleuse, une pratique infernale… Raison pour laquelle ceux qui sont sorti d’Egypte ne sont pas entré en Canaan, à l’exception de Deux : Caleb et Josué. (Ez 20)

 

   La bonté et la sanctification ne peuvent être le produit du mensonge, surtout lorsque ce mensonge est publié contre le Créateur et contre le salut par la vérité et la justice que beaucoup d’hommes recherchent. (Mal 2 : 8- 9 ; Act 7 : 43 ; 2 Thes 2 : 9- 12 ; Ap 18 : 23- 24)

 

 

 

Le crime spirituel : Cette révélation que j’ai reçu en décembre 2011, du calendrier luni-solaire, opposé au calendrier de l’armée des cieux, me place devant une réalité inquiétante que voici : En acceptant des croyances religieuses qui semblaient véridiques, je me rends compte que mes 41 ans de militantisme, d’écoute attentive et d’étude, m’ont rendu coupable de la profanation inconsciente de 2132 vrais Sabbats et  533 nouvelles lune…                        Sous l’Ancienne Alliance, il est écrit que la profanation consciente d’une seule solennité est passible de mort par lapidation. (Nom 15 : 30- 36) Séduire et tromper ceux qui nous font confiance en affirmant que Dieu à béni le samedi de l’armée des cieux institué par Babylone, jour consacré à Saturne le Moloch, devant lequel des millions de premiers nés étaient carbonisés à travers les âges, c’est un crime contre le créateur et ceux qui nous écoutent.         N’importe quel jour de l’armée des cieux reste pour Dieu une abomination.  L’histoire sainte nous définit cette affirmation comme le plus grand des crimes par ses conséquences terrestres et éternelles. (Jér 7 et 8 ; Soph 1 ; Ap 14 : 6- 13) Enivrer l’esprit des gens en leur faisant boire du vin de la fureur de l’impudicité babylonienne : (Saturne est représenté par une forme masculine nue portant souvent une tête de loup) ; Inviter l’esprit du chercheur à lui rendre hommage le samedi, comme l’a fait le roi impie Manassé, est plus grave que la destruction du corps. (Ap 18)  L’hommage hebdomadaire à l’une des sept idoles de l’armée des cieux rend possible annuellement : 12 profanations du repos mensuel de la nouvelle lune, et 52 profanations des Sabbats bénis et sanctifiés par le Créateur. Voici l’impudicité dont se rend coupable celui qui se fait instruire par les promoteurs d’une religion. Si une épouse s’attache à son amant, et trompe ouvertement son mari 65 fois dans l’année, comment peut-elle lui parler de : fidélité, amour, soumission et harmonie conjugale ?  Un faux enseignement astrologique produit la dégénérescence du caractère, l’intolérance  et l’avidité dans les acquisitions malhonnêtes.

 

   La vérité sanctifiante est d’abord le repos recommandé pour le service d’adoration des deux temples de Jérusalem : A chaque nouvelle lune, repos mensuel et chaque Sabbat, 4 repos hebdomadaires dans chaque cycle lunaire. Quatre fêtes de saison et 7 fêtes annuelles. C’est le calendrier éternel du Tout Puissant. (2 Chr 1 : 4 et 8 :13 ; 31 : 3 ; Néh 10 : 33 ; Ez 46) Face à ces lois du temps, fondées avant la race humaine, les moqueurs deviennent des combustibles. (Mal 4) Les plaies et fléaux sont le salaire de la profanation mondiale des jours sacrés.

 

 

 

  L’œuvre finale : La prophétie dit que Dieu appellerait son peuple hors de Babylone. (Ap 18) Hors de la vénération de saturne le Moloch, à qui appartient le samedi de Zéro heure à minuit. (Act 7 : 43) Dieu accomplira toute sa Parole, et ce n’est aucune puissance terrestre  qui troublera éternellement l’accomplissement des prophéties. (Jude 8- 15)  Voici le test : Ceux qui s’opposent à la sanctification du jour de la nouvelle lune, repos mensuel, ainsi que les 4 Sabbats sanctifiés et bénis qui la succèdent, qu’ils sachent que c’est contre le Créateur qu’ils entrent en guerre. Il y a suffisamment d’exemples bibliques pour avertir ceux qui s’opposent à toute nouvelle lumière ; (Prov 1 :23-27). La profanation des jours bénis et sanctifiés depuis la création du monde cessera certainement dans la vie des vainqueurs en Christ. (Esa 58 : 12- 14)

 

 

 

Victoire en Christ : Parmi ces militants qui répareront la brèche faite à la loi de Dieu, il y aura des pasteurs qui ont retrouvé leur humanité, des gens de toutes les classes de la société, surtout des défavorisés et de petits enfants qui feront entendre l’avertissement final, avant l’arrivée des fléaux cités dans l’Apocalypse. La radiation criminelle, sans restitution disparaîtra avec les méchants et leur butin non restitué. (Hab 2 : 12-14) Où mène le profit ? Pierre lui dit : Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent. Act 8 : 20

 

 

 

Radiation criminelle : Si votre chien est malade, vous lui payé un séjour chez le vétérinaire, avec ce que cela coûte. L’idée ne vous vient pas de l’abandonner dans une forêt sans nourriture.

 

Si votre fils, gros salarier, offre une maison à celle qui l’a séduit, après quoi il se fait chasser par un concurrent vicieux et méchant, approuverez-vous sa copine radiatrice ?

 

Si vous vous associer pour faire l’acquisition d’un bateau, et après des années de traite, votre associé vous radie sur le contrat d’acquisition, vous ignore et disparait avec le bateau, serez-vous content de votre sort ?

 

Si vous séduisez les gens en leur exigeant des versements de dîmes salariales, après quoi vous les radiez sans rien restituer, n’est-ce pas criminel ?

 

Depuis que le monde est monde, les hommes et les femmes qui recherchent la fidélité envers Dieu sont, radiés, condamnés, sciés, brûlés, torturés, pourchassés, parce que la liberté qu’ils ont prise réveille la fureur du dragon qui trouve une jouissance dans l’extermination des élus de Dieu. (Héb 11 : 37- 40) Si un iota ne disparaîtra de la Loi (Le pentateuque), avant la fin du monde, (Luc 5 : 18) ; Et supposons que la lune au sens figuré, soit le iota éternelle de la terre, l’adhésion aux institutions religieuses qui suppriment sa présidence des lois du temps comporte des conséquences éternelles. (Esa 66 : 22-24) Sortez du milieu d’elle, mon peuple ! (Ap 18) Ne profanez pas une solennité divine sciemment en disant que vous ne serez pas châtié par le Créateur, juge des vivants et des morts. Ainsi parle l’Eternel : J’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés. 1 Sam 2 : 30

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le

Il semble que les prophètes n’ont pas trouvés le langage et les mots capables de décrire la condition horrifiante des pécheurs entêtés qui ressuscitent pour comparaître en jugement et qui devront souffrir les atrocités qui précèdent la seconde mort. (Ap 14 :9-11) Si cette période est plus longue que la première vie, quelle souffrance ?

   Dieu dit qu’ils ont particulièrement refusé de se reposer et d’adorer le Créateur le jour de la nouvelle lune, des quatre Sabbats lunaires qui se comptent après la nouvelle lune, des 4 fêtes de saisons et de 7 fêtes annuelles, selon le calendrier de la création (Ez 46 : Esa 66 :22-24). Cette profanation volontaire et consciente des saints jours de repos révélait leur révolte contre le Créateur de l’univers.

 

Par le prophète Jérémie, (8 :1-2) Dieu dit qu’ils ont adapté leur cultes et activités selon le calendrier produit par la sorcellerie babylonienne qui a institué les sept jours de l’armée des cieux en imposant un faux sabbat appelé (samedi, jour consacré à la vénération du faux dieu Saturne, Substitue du prince des ténèbres).

 

Le créateur reproche aux perdus leur rébellions contre les lois du temps, en ces termes :

  • Ils ont aimé (Ce calendrier babylonien occulte : Les pasteurs le recommandent, s’y adaptent et causent la profanation des jours saints et bénis, des sabbats situés le 7,14, 21, 28e jour après chaque nouvelle lune) ;  (Ap 18)
  • Ils ont servi un des sept astres du calendrier solaire : (Servir Saturne consiste à contribuer financièrement et par ses talents au développement de toutes doctrines adaptées au 7e jour de l’armée des cieux) ; (Deut 17)
  • Ils ont suivi : (Suivre ce calendrier consiste à respecter ses fêtes profanes, à produire des programmes d’adoration falsifiés en  imposant au Créateur un jour ouvrable qu’il n’a pas béni et sanctifié depuis la fondation du monde)
  • Ils ont recherché : (Ils s’y sont référer pour chaque rencontre en rendant hommage à l’idole Saturne, à l'année solaire qui se termine en décembre, 10e mois) ;
  • Ils se sont prosternés : (En s’agenouillant dans les temples pour adorer le jour consacré à l’astre, Saturne (le samedi) ou le Soleil, (dimanche), on rend hommage aux démons babyloniens qui est à l’origine de ce calendrier occulte. En ce faisant, on profane le vrai Saint Sabbat, la nouvelle lune, les fêtes annuelles, les fêtes de saisons. (Nom 10)
  • Ils seront comme du fumier sur la terre : Quand, après la guerre, il y a plusieurs milliers de cadavres sur le sol, les êtres vivants s’éloignent de cette région. Les blessés pourrissent avant de mourir. Les cadavres des religieux seront exposés devant les astres du solaire qui recevaient leur adoration.

La vue de ces rebus des enfers sera si repoussant que Dieu dit qu’ils seront pour toute chair un objet d’horreur. (Esa 66)

Leur ver ne mourra point : Ce seront des êtres vivants couverts d’asticots et vers géants, dévorant leur chair brûlée ; (Voir You Tube)

Leur feu ne s’éteindra point : Les flammes les brûleront sans leur donner la mort, ce sera un tourment indescriptible, difficile à imaginer pour des vivants qui ne meurent point avant leur temps. (Esa 66 : 22-24)

.

Voici la plaie qui frappera ceux qui ont combattu contre les lois et le calendrier de Jérusalem ; (Zac 14 :12)

  • Leur chair tombera en pourriture tandis qu’ils seront sur leur pied ; (Le jour de la nouvelle lune est foulé au pied par des moqueurs arrogants ; Les fêtes sacrées sont profanées; Les Sabbats luni-solaires sont ignorés et méprisés par des prédicateurs, pasteurs, salariés, et par les victimes de la grande séduction évangélique mondiale)
  • Leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites ; (De nos yeux, nous avons vu les lois, mais nous choisissons les croyances lucratives, mensongères, par lesquelles nous séduisons les cœurs des auditeurs contre les lois immuables de Dieu, au point de les faire mépriser la nouvelle lune et le Sabbat)
  • Leurs langue tombera en pourriture dans leur bouche ; (Trompé soi-même, nous trompons ceux qui nous écoutent, et nous les détournons de leur devoir prioritaire, telle que la justice à pratiquer ; (Justice confirmée par la loi des prémices, et concrétisée par la répartition équitable des valeurs, réalisée à la sainte cène) Nous présentons un Jésus colonialiste adapté aux cœurs égoïstes. La médisance et la calomnie sont utilisées pour noircir la réputation du prochain ; Avec la langue, nous commercialisons le patrimoine céleste de sorte que Dieu est une source de gain produisant une montagne d’iniquités.

 

Le plus grand mal que l’on peut faire contre le Créateur, contre Jésus et ceux qui nous écoutent

 

  • Kusch et 6 autres astrologues ont fait un grand mal, en imposant le calendrier des enfers à Babylone et à ses colonies, excepté à Israël pendant un certain temps, jusque à la conquête de Nabuchodonosor. (Dan 1-3)

 

  • Manassé, roi d’Israël a choisi les lois et les idoles de l’Armée des cieux. Il vénérait Saturne dans le temple de Dieu. Sa captivité et sa repentance sont pour nous un exemple de la miséricorde de Dieu envers ceux qui s’égarent et égarent les autres. (2 Rois 21) Aujourd’ hui le Saint-Esprit désire restaurer l’âme de tous les croyants. (Ap 18)

Le plus grand mal que l’on peut faire contre Dieu et la race humaine est de recommander un des sept jours du calendrier de l’armée des cieux, qui est le vin de la fureur de son impudicité. (Ap 14 ; 15 ; 16)

Samedi n’est pas le saint Sabbat s’il n’est un des 7e jours après la nouvelle lune, repère et repos mensuel. Ces solennités sont éternelles (Ez 46)

Le plus grand bien que l’on peut faire aux humains, c’est de leur enseigner comment sortir de Babylone. (Ap 18) et comment adorer Dieu, le vrai Sabbat, celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau. (Ap 14) Les vainqueurs, 144000 prémices irrépréhensibles seront bientôt scellés par la fidélité, l'intégrité, la justice et la droiture. (Esa 1 :27)

A celui qui vaincra, Je donnerai à manger de l’arbre de Vie qui est dans le paradis de Dieu. Ap 2 : 7.

 

 

Saturne (Mythologie) wikipédia (Plus un commentaire)

 

TEMPLE : A Rome, le temple de ce dieu « idole » était sur le penchant du capitole, lieu qui fut dépositaire  du trésor public. La raison est que du temps de Saturne, c'est-à-dire l’âge d’or, il ne se commettait aucun vol.

LOIS DU TEMPS : Saturne tenait un faux à la main pour marquer qu’il préside les lois du temps. (Fermant la semaine occulte babylonienne)

RITUELS A CARTHAGE : Les carthaginois offraient au dieu « Ba’al Hammon, appelé « Saturne l’Africain  ou le Moloch» des sacrifices humains lors des fêtes. Le jeu des flutes et des tympanons faisaient un si grand bruit que les cris des enfants immolés ne pouvaient être entendus, ni celui des parents impuissants. (Dan 3)

 

RECHERCHES SUR INTERNET : Cette statue a, tantôt en forme humaine dans sa nudité masculine impudique, ou une tête animale et les bras tendus au dessus de la fournaise placée devant elle. Elle recevait, lors des Saturnales qui ont lieu le samedi, des milliers d’enfants innocents, ou des prisonniers, jetés vivants afin d’être carbonisés, comme sacrifices, dans le but d’obtenir des vœux. Les rois du moyen âge utilisaient la fournaise de Saturne pour carboniser l’opposition par une radiation accompagnée du pillage des biens. Pour que le pillage soit total, ils faisaient brûler également la famille du condamné. Les chefs offraient leur premier né.

  Les Saturnales, fêtées dans les différentes régions et colonies babylonienne, plus tard, de la Perse, la Grèce, la Rome antique, chez les cananéens, et aussi en Israël, (Jér 32 : 35, 2 Roi 23) car toutes les nations étaient colonisées et pratiquaient les Saturnales comme religion d’Etat. Les rois attribuaient leur prospérité à ces abominables sculptures qui inspiraient l’effroi et recevaient des sacrifices humains à chaque convocation nationale. Israël depuis le désert, n’a cessé de carboniser ses premiers nés, les offrant à Saturne. (Ez 20 : 26 )

   Les nations perpétuaient devant Saturne les cruautés les plus inhumaines, et les formes d’exécutions les plus impitoyables que l’on retrouve dans l’histoire. Tous attribuaient à cet abominable idole : la fertilité du sol, les pluies de saisons, la prospérité par tous les moyens, y compris par le sacrifice des vies humaines, les victoires militaires, l’abondance des récoltes, la fécondité des femmes et la soumission de tous par la terreur nationale.

 

   Certains chefs de familles achetaient des enfants sur le marché des esclaves prisonniers, afin de les offrir en sacrifice par le feu. Tous citoyens qui faisaient preuve d’insoumission aux ordres des rois tyranniques étaient jetés dans la fournaise de Saturne. Nabuchodonosor en fit une démonstration pour soumettre et terroriser ses dizaines de milliers de prisonniers parmi lesquels il y avait les captifs d’Israël devenu idolâtre. (Dan 3)

Schadrac, Méschac et Abed Négo furent, bien qu’ils étaient gouverneurs, jetés dans l’une de ces fournaises, parce qu’ils refusaient de se prosterner devant Saturne, le Moloch d’environ 30 m De haut. (Voir wikipédia)

 Aujourd’hui encore, lors des Saturnales, les prédicateurs procèdent, avec leur comité, aux radiations criminelles sans restitution, après quoi ils se réunissent avec une grande ferveur saturnienne pour prendre la sainte cène homéopathique, au Nom du Seigneur… lequel ? A Dieu sont attribués les crimes d’exclusions et le pillage.

 

Religions : De même que l’on identifie les monstres babyloniens par la destruction de la vie humaine, on retrouve cette identification chez les théologiens qui trouvent leur jouissance dans la radiation sans restitution. C’est la loi du plus fort qui exploite et extermine le plus faible, après l’avoir dépouillé au Nom de Jésus. (Jac 5)

 

Le samedi consacré à Saturne, septième idole de l’armée des cieux (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne), mais offert ou imposé au Créateur comme saint Sabbat, est l’une des plus subtiles séductions et l’une des plus grandes abominations dont les promoteurs du christianisme se soient rendus coupables. Jér 8 ; Sop 1 ; Act 7 : 42-43 ; Ez 20 ; Ap 14 ; 16 ; 18. Les 7 têtes sont les 7 astres en forme de monstres demi-humains. (Ap 17)

Toutes les nations ont bu le vin de la fureur de son impudicité et se sont enrichis par la puissance envoutante de son luxe. (Ap 18) Le jour de Saturne a été la plus grande des malédictions pour la race humaine et pour Israël.

 

Le Créateur dit : Sortez du milieu d’elle mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu se souvient de ses acquisitions iniques. A cause de cela, en un même jour, ses fléaux arriveront : la mort, le deuil, la famine, et elle sera consumée par le feu, car il est puissant, le Seigneur Dieu qui l’a jugée… (Ap 18 : 8)

Ainsi parle l’Eternel : Observez ce qui est droit (10% d’aumône secrète Deut 26 : 12- 19) Pratiquez ce qui est juste : Pratique et répartition équitable des prémices. (Dt 26 ) Car mon salut ne tardera pas à venir… (Esa 56 )

A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant l’Eternel. Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi, (contre la nouvelle lune et contre les 4 Sabbats du cycle lunaire). Car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. (Esa 66 : 22-24) Sortez de l’armée des cieux ! Sortez de la tente (Samedi) de Moloch ! (Act 7 : 43). Sortez de Babylone ! (Ap 18) La fin de toute chose est proche ! (1 Pier 4)

Les romains disaient : Bonnes Saturnales ; Les chrétiens disent : Bon sabbat pour défier le Créateur. (Ez 20 :31)

La nouvelle lune est le repos mensuel ; Le Sabbat : Le 7, 14, 21, 28e jour, compté après la nouvelle lune. (Ez 46) Hors du cycle lunaire, la profanation systématique des solennités prouve que la race humaine est en guerre contre son Créateur. (Ap 13 et 14) 

 Quel que soit le nombre de jours qu'il nous reste à vivre, faisons la paix avec Dieu par une obéissance inconditionnelle aux lois du temps. 

 

Voir les commentaires

Publié le

Jésus n’enseignerait pas à ses disciples de prier en utilisant l'impératif. Ce  temps est un ordre qui donne naissance à une création, quand il est utilisé par le Créateur.

Jésus adressait au Père très Saint, des prières en forme de supplications, accompagnées d'humilité et de foi. Chacun peut supposer les phrases d'une supplication, sensée plaire à Dieu.

 

Voici un exemple :

 

 

Notre Père qui es aux cieux,

 

Accorde-nous le pouvoir et la faculté de sanctifier ton Nom et le Nom de Jésus Christ ;

 

Daigne faire venir le règne de ton Esprit dans nos cœurs et dans notre intelligence ;

 

Apprends-nous ici-bas à faire ta volonté comme elle est faite au ciel ;

 

Accorde-nous la santé, le travail ainsi que le pain quotidien à partager  avec l'affamé ;

 

Pardonne-nous nos offenses et aide-nous à pardonner à ceux qui nous offensent ;

 

Fortifie-nous afin que nous ne soyons pas vaincus par les tentations ,

 

Mais délivre-nous du malin, de ses ruses, de ses pièges, de son avidité et de sa cruauté,

 

Car c’est à toi qu’appartiennent aux siècles des siècles : Le règne, la puissance et la gloire bienveillante. Amen


~~ Pourquoi existent-ils plusieurs versions des écritures saintes ?

Certains diront : C’est parce que aucune n’est parfaite.

Comparons ces deux traductions d’une même prière :

Notre Père qui es aux cieux, Que ton Nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel, donne nous aujourd’hui notre pain quotidien… Mat 6 : 9- 11

Ordres impératifs : Toutes ces Paroles saintes constituent des formules répétées par les chrétiens du monde entier. En examinant de près, on verrait qu’aucun monarque n’accepterait de recevoir des ordres de qui que ce soit ; Et cet ordre : Donne nous (immédiatement) du pain quotidien consiste à imposer au Créateur (béni éternellement), un devoir identique au défi du tentateur : Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains ! (Mat 4 : 1- 11) Je te donne l’ordre et tu exécutes… Si tu es le Fils de Dieu, prouve- le, en obéissant à mes ordres !

Le supérieur s'adresse à un subordonné:  Celui qui prie de la sorte se place dans une position de supériorité par rapport au Créateur auquel il impose un ordre à exécuter. Il dit : Notre Père qui es aux cieux, si tu es Père, voici ton devoir : Donne- nous aujourd’hui, le pain quotidien… Le peuple sorti d’Egypte s’adressait à Moïse ainsi : « Donne nous du pain et de la viande » … Sous-entendu : Nous verrons bien si tu en es capable, toi et ton Dieu ! (Ps 78) Si tu n’es pas capable, nous te lapidons !

Lumière ou ténèbres ? Si les Paroles de Dieu constituent des lumières pour la pensée humaine, toute traduction superficielle ou erronée, emprisonne l’intelligence du chercheur, et dans ce cas, la prière le rend arrogant et désagréable à son Créateur ; Exemple :

Dans le désert: Quand Aaron remplissait la fonction de responsable du peuple, en l’absence de Moïse, certains idolâtres lui ont imposé cet ordre : Lève-toi ! Fais-nous des dieux qui marchent devant nous ! (Ex 32). En voulant les satisfaire, il commit plusieurs erreurs :

a)     Aaron a perdu sa dignité en recevant les générosités du peuple ; Moïse ne lui a pas donné cette fonction ; Dans le piège mondial des humains, il y a comme appât, l’or,  l’argent, et les acquisitions. La responsabilité de celui qui reçoit le don, sans tenir compte de l’orientation fixée par les Alliances et de la conscience des donateurs, est exposé à avilir son âme par l’épargne bancaire ainsi que l’escroquerie subtile qui consiste à se rendre propriétaire des fonds reçus. Ainsi agissait Judas Iscariote.

La cupidité cause la mort d’une multitude de pauvres gens. Le nombre et les conséquences seront publiés au jugement dernier. (Esa 57 : 12) b)

b)   Idolâtrie : Aaron leur fit une représentation de Saturne en veau d'or, et ils ont tous fêté les Saturnales du samedi, en offrant des sacrifices de premiers-nés. (Ez 20); Pratiques vécues en Egypte où cette fête de Saturne a lieu chaque année, un samedi de décembre. (Voir sur Google : Les Saturnales)

c)   Orgie sexuelle : Cette initiative les a maintenues dans des pratiques ténébreuses (Musique, danses, excitation et orgie sexuelle), abominations qui sont désapprouvées par les prescriptions des Alliances perpétuelles, passées jadis avec Noé et Abraham.

d) Environ 3000 hommes ont été exécutés sur ordre de Moïse, pour avoir refusé de se détacher de Saturne et des Saturnales. (Patriarches et Prophètes, page : 294)

   Une préfiguration : Cette même initiative causera la perte d’une collectivité mondiale, à la fin des temps ; Ils refuseront de se séparer de la vénération de Saturne, 7e tête de la Bête, Babylone. (Ap 17 et 18),  7e abomination des cananéens exterminés pour idolâtrie. Par adaptation du culte à la vénération monstrueuse recommandée par les érudits, (Jér 8)

    un grand nombre refusera volontairement d’adorer le vrai Dieu selon le calendrier luni-solaire, et piétineront avec arrogance le jour de la nouvelle lune, (Alpha de la création Gen 1: 1)  les 4 Saints Sabbats du cycle lunaire et les fêtes solennelles du Créateur. (Nombre 10 : 1-10 ; Ez 46 ; AP 18)

Captivité à Babylone:    Sur les milliers de juifs conduits en captivité à Babylone, il n’y a que les trois fidèles : Schadrack, Meschak et Abed-Négo, qui refusèrent d’adorer Saturne le Moloch des Saturnales. (Dan 3)

La Bible TOB : Une autre version de la Bible améliorée : Les traducteurs de la Bible TOB ont essayé d’atténuer les ordres impératifs de cette prière (le notre Père) en transcrivant ainsi : Notre Père qui es aux cieux, fais connaître à tous qui Tu es, fais venir ton règne, fais se réaliser ta volonté sur la terre à l’image du ciel. Donne-nous aujourd’hui le pain dont nous avons besoin… Mat 6 : 9 -11

   Constat déplorable : Dans cette traduction également, nous avons le mode impératif, où le pécheur donne des ordres à Dieu. Il ne demande pas humblement des vertus et du secours. Il dit à Dieu : A toi de faire ce que je t’ordonne.

Réfléchissons un peu sur cette cinquième réclamation impérative : Donne- nous du pain

Est-ce à Dieu de donner du pain aux humains ?

Le 4e commandement dit : Tu travailleras 6 jours et tu feras tout ton ouvrage… Celui qui pratique le commandement aura suffisamment de revenu pour se procurer la nourriture quotidienne qu’il partagera avec sa maisonnée sans négliger la justice et l’aumône des affamés. Voici un exemple :

Saint Joseph : Il y a dans les livres apocryphes, l’exemple honorable de saint Joseph le charpentier qui travaillait et subvenait aux besoins de sa première épouse et de ses 6 enfants : 4 garçons, deux filles. Après le décès de son épouse, il a accepté de prendre en charge, la jeune vierge Marie, (bénie éternellement) qui est devenue son épouse de sorte que Jésus le Sauveur du monde, (béni éternellement), fut son dernier Fils adoptif. Disons : Quelle noble mission a été sa vie ! Quel noble exemple nous a-t-il laissé. Il a travaillé jusqu'à cent onze ans et a pourvu aux besoins de sa grande famille. (Voir sur Google : « La vie de Joseph le charpentier, parmi les livres apocryphes)

Saint Paul : Sous l’inspiration céleste, l’Apôtre dit : Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus. 2 Thes 3 : 10)

Jésus- Christ a eu faim : Après avoir jeûné 40 jours et 40 nuits, il eu faim. (Mat 4) • Etant le Fils du Créateur béni éternellement ; Celui qui a créé le monde et tout ce qui existe dans l’univers, en collaborant avec son Père, (Col 1 : 15- 17)

• ayant ce pouvoir de créer des pains et des poissons (bien cuits) pour cent millions d’affamés si c’était nécessaire ; (Mat 14)

• Ayant répondu à la revendication arrogante des juifs sortis d’Egypte en leur fournissant la manne et de la viande (De la manne pendant 40 ans et de la viande pendant quelques temps) Non seulement la nourriture quotidienne, mais tout ce qui était nécessaire au bien être de 600 000 hommes de pied, sans compter les enfants ; (Ex 12 ; Ps 78)

Après son Baptême, Jésus, dans le désert, affamé et sans force, n’a jamais dit : Que ces pierres deviennent des pains ! Ou Mon Père qui es aux cieux, donne-moi aujourd’hui du pain quotidien ! Sur la croix, Jésus tenaillé par la soif a dit : J’ai soif ; Il n’a pas dit : Père donne-moi de l’eau !

Humilité de Jésus : Sa mission se déroulait surtout dans le jeûne, la prière humble et une dépendance totale du Père bon et miséricordieux. Celui qui a créé le corps humain, (Dieu)connait ses caractéristiques. (Ps 94 : 9)

Note sur les Apocryphes : Les puissances du capitalisme oppressif ont utilisé des érudits commerçant pour interdire ce qu’il y a de plus précieux sur terre : les écrits des saints. Louez soit Dieu pour les publications qui nous sont accessibles par Internet. (Les apocryphes de l’ancien et du nouveau testament) L’Apôtre Paul dit : Examinez toutes choses et retenez ce qui est bon. (1 Thes 5 : 21)

Vaine parole : Dire à Dieu : Donne-nous le pain quotidien, alors que notre réfrigérateur, notre congélateur, sont remplis de toutes sortes d’aliments ; Notre compte bancaire est bien garni etc. Est-ce faire preuve de piété ? Il faudrait plutôt dire : Tu nous as donné l’abondance, rends nous capable de partager avec l’affamé, l’étranger, l’orphelin et la veuve nécessiteuse. (Deut 26 : 12- 19)

Dans la prière, l'intercesseur accuse Dieu : Quand le coupable veut attribuer à Dieu la responsabilité de sa chute, il se fait accusateur, et il dit à Dieu: "Ne nous induis pas en tentation ou ne nous soumet pas à la tentation"...

Le Saint-Esprit répond par l'Apotre Jacques : (1: 13) Que personne lorsqu'il est tenté, ne dise, c'est Dieu qui me tente, car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

Par la répétition collective, plusieurs deviennent menteurs : L'ordre est donné à Dieu: Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé.

Si une personne sur 1000 est capable de pardonner certaines petites offenses, il y aura 999 menteurs qui affirment ce dont ils ne sont pas capables. Lors de l'arrestation de Jésus, Pierre aurait mis en pièce toute la race des prêtres, si Jésus ne l'avait arrété.

Note: Ne répétons pas comme l'écho d' une caverne, sans analyser ce que nous répétons.

Que propose la Loi, pour donner à tous, le pain quotidien ?

Les rois d'Israël fidèles à l’Alliance perpétuelle, intègres, justes et droits, s’acquittaient du devoir de nourrir le peuple d’Israël au moyen du dixième des prémices, des dîmes et des offrandes prescrites. Voici ce que nous retenons :

    Car Ezéchias roi de Judas avait donné à l’assemblée 1000 taureaux et 7000 brebis, et les chefs lui donnèrent 1000 taureaux et dix milles brebis… (2 Chr 30 : 24) Le roi donna une portion de ses biens pour les holocaustes du matin et du soir, et pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la Loi de l’Eternel. (2 chr 31 : 3) Le Lévite Korè avait l’intendance des dons volontaires faits à Dieu, pour distribuer ce qui était présenté à l’Eternel par élévation et les choses très sainte . D’autres sacrificateurs placés sous sa direction pour faire fidèlement les distributions à leurs frères, grands et petits selon leurs divisions : Aux males enregistrés depuis l’âge de trois ans et au dessus : A tous ceux qui entraient journellement dans la maison de l’Eternel pour faire leur service selon leurs fonctions et selon leurs divisions.(2 Chr 31) Son témoignage : Voila ce que fit Ezéchias : Il fit ce qui est bien et ce qui est droit et juste devant l’Eternel, son Dieu. (2 Chr 31 : 20- 21)

Les saintes lois sociales prescrites par le Créateur, quand elles sont mises en pratique, tous les membres du peuple de l’Alliance participent aux différents sacrifices et la pauvreté fait place à l’abondance. Si un prêtre épargnait secrètement un animal à sacrifier, La plaie de la lèpre le couvrirait, car ce sont des choses très saintes ; Des offrandes consacrées en fonction des prescriptions de la Sainte Alliance. (Lév 22 : 1 -6)

 

Le christianisme d'aujourd'hui : Chrétiens ! Connaissez-vous un plan qui soit meilleure ? Connaissez-vous une institution religieuse qui pourvoie aux besoins de ses adeptes comme le demande la Loi ?

   Connaissez- vous des gestionnaires religieux qui accordent un salaire à tous ceux qui travaillent dans leurs églises et institutions, comme le faisait Ezéchias ? (2 Chr 31)

Hors des religions lucratives : Il y a bien-sur des associations caritatives et des gouvernements socialistes qui distribuent les ressources au delà de leurs moyens. Voyez le socialisme français ; Voyez l’œuvre grandiose et honorable de certaines associations connues.

La cupidité ecclésiale fleurit mais à quel prix ? : D’ après les Saintes écritures, le non respect des choses saintes, aura pour conséquences une éternité de regret, de honte, de tourments, d’angoisses dans l’une des vallées de l’enfer. (Ap 20) Passer sous silence, les ordonnances de l’Alliance, c’est un crime contre ceux qui nous donnent leur confiance. (Mal 2 : 8- 9) L’influence du berger intéressé commercialisant Dieu est identique à un pilote qui décide de se suicider avec tous les passagers d'un gros avion de transport.

Le sang de l’Alliance : Jésus est venu pour inaugurer les Alliances en versant son sang de manière qu’un iota ne soit enlevé des préceptes de la justice. (Mat 5 : 17)

L’église triomphante, (Ap 12 : 1) habillée du Soleil, et la lune sous ses pieds et une couronne de 12 étoiles sur sa tête, sera l’église irrépréhensible dans :

1).    La soumission au calendrier luni-solaire ;  Un cycle lunaire que tous ne reconnaissent pas encore pour un mois divin, détermine : Une nouvelle lune et 4 Sabbats bénis et sanctifiés : 2 avant la plaine Lune et 2 avant la nouvelle lune. Le premier jour du mois est la première apparition de la lune au lendemain de la nouvelle lune. (Voir le livre d’Enoc sur Google)

2).   Les commerçants avides de gain resteront dans le culte d’une des 7 têtes de la Bête à 10 cornes : Le Soleil (1e tête) et Saturne le Moloch (7 tête) de l’armée des cieux sont favorisés et reçoivent l’adoration des peuples évangélisés et leurrés. (Ap 13 : 8)

3). Cette église sera irrépréhensible dans le respect des prémices pour nourrir les adorateurs ; Elle sera appelée "les Prémices", des térébinthes de la justice, vainqueur de la convoitise et de la cupidité.

4). Les 144000 irrépréhensibles, pratiqueront l’aumône qui est une dîme, droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve (Les nécessiteux). (Deut 26 : 11- 19)

    Dans le contrôle de la gestion céleste, le mépris du droit détruit : La sainteté, l’honnêteté, l’intégrité, la pureté, la justice et la droiture. (Ez 18)

5).  L’église triomphante sera une récupération des élus provenant de toutes les religions. Et plusieurs sortiront du commerce religieux que nous connaissons aujourd ’hui dans plusieurs pays. ( Ez 34)

Il est écrit : Je laisserai au milieu de toi un peuple humble et petit, qui trouvera son refuge dans le Nom de l’ Eternel. Les restes d’Israël ne commettront point d’iniquité, ils ne diront point de mensonges et il ne se trouvera pas dans leur bouche une langue trompeuse ; Mais ils paîtront et se reposeront, et personne ne les troublera. Soph 3 : 12-13

Voici un petit commentaire : Humble et petit : Sans grandes assemblées et des institutions au chiffres d’affaires faramineux ;

L’iniquité : Un euro reçu et non transféré selon le vœu du donateur est une escroquerie. Les dons orientés hors des Alliances, considérés comme des acquisitions sont des iniquités. (Deut 27)

Le mensonge : Choisir une des 7 têtes de la Bête, lui attribuant la bénédiction du Créateur est un grave mensonge, qui aura pour conséquences des millions de perdus leurrés. Le produit du mensonge est souvent l'iniquité et la débauche. (Jér 8; Soph 1)

Une langue trompeuse : Certaines croyances non conformes aux prescriptions de la Sainte Alliance sont une tromperie qui rapporte un gros butin. Le profit enregistré au ciel détermine l’audace du trompeur damné, tatoué par le produit de lsa tromperie. (Ez 32 : 27)

Ils paîtront : Les élus de l’église triomphante se nourriront de toute Parole de Dieu citée dans le canon où hors du canon. Le canon est formé par les érudits, les mêmes qui exportent des cargaisons d’argent vers une des filles de Babylone. (Ap 18)

Ils se reposeront : Le cycle lunaire détermine 5 repos mensuels : Une nouvelle lune et 4 Sabbats. Il y a en plus les sept fêtes annuelles et 4 fêtes de saisons. Ce repos est spécialement réservé à quelques uns, libérés par Christ des 7 abominations de Babylone ; (Heb 4)

Personne ne les troublera : Ceux qui recevront le sceau : Fidélité, Intégrité, justice, droiture, nouvelles lunes, fêtes et Sabbat lunaire, s’opposeront à la marque de la Bête à 7 têtes (666) ; Ils traverseront le temps de détresse, (Dan 12 : 1) ; Ils subsisteront lors des épidémies ; (Deut 28 : 1- 14 ; Esa 33 : 13- 16) Ils seront persécutés par le dragon qui règne dans les neurones des perdus ; (1 Pier 4 : 12- 19) Ils seront chassés loin de leurs propriétés ; (Ap 12 : 17) Ils recevront le Seigneur de Gloire, venant du ciel et seront enlevés, habillés, vêtus de fin lin éclatant et pur, couronnés, (1 Cor 15 : 51 : 57 ; Ap 19) et participeront au banquet des 1000 ans. (Ap 20 : 5- 6)

Obscurantisme : Ce serait une souillure de comparer une heure de la vie du vainqueur à tous les trésors de la terre : Or, argent, couronne, chateau, buildings, pétroles, contenus de la sébile, épargnes placées en banques, tours parasismiques, richesses, maisons et voitures luxueuses, toutes les valeurs iniques qui seront carbonisées et fermeront un jour les portes de l’éternité aux matérialistes. (2 Pier 3 : 10)

 

Voir les commentaires

Publié le


Sortez de Babylone

Beaucoup de croyants cherchent la lumière, suite au réveil de la conscience causé par les menaces de pandémies, d’astéroïdes et d’autres catastrophes imprévisibles tels que l’on peu voir sur you tube. La lecture de l’apocalypse de Jean et les différents films qui traitent les évènements éventuels de la fin nous sensibilisent sur l’existence d’une puissance mondiale qui est en guerre contre le Créateur. Puisque les sentences les plus terrifiantes menacent Babylone, la question importante est : Suis-je dans Babylone ? Et mon église ? Et le monde irréligieux ? Et les autres ? Que puis-je faire avant le jour fatal ?

Appel à sortir d’un système : Quand Dieu dit : Avant les fléaux ; Sortez de Babylone (Ap 18), on réalise, qu’il y a une nécessité urgente de compréhension de ce mystère. Aujourd’hui, on pourrait comparer le protestantisme lucratif à Jonas qui dormait dans l’estomac d’un gros poisson. Dans l’estomac de la bête à 7 têtes qui est appelée Babylone, les religions prospèrent, s’enrichissent tout en revendiquant la propriété de toute la vérité révélée. (Ap 3 : 17 ; Ez 28 : 3- 6)

Nécessité d’identification ; Je pense que par honnêteté, nous devons définir ce qu’est Babylone, la Bête à 7 têtes et dix cornes, cité dans Ap 17 et 18. Voici le résumé de la définition historique telle que je la perçois :

Dans Genèse 10, Nemrod était le premier des rois de Babylone, tyran qui se déclarait « dieu » et exigeait la vénération sous peine de mort. Il disait au peuple : Je suis "Baal" ! Dans le livre de Daniel, il y a quelques uns de ses successeurs. Et cette ville fut la capitale du premier des quatre empires universels qui ont succédé sous le calendrier solaire. Les richesses de ces rois sont acquises par la puissance militaire, semant la mort et la servitude sur toute la terre. Les ressources des nations colonisées étaient violemment pillées et exportées vers cette ville. (Voir le livre intitulé : "Les deux babylones" et le livre de "Judith", dans la Bible TOB ou Jérusalem)

L’identification de Babylone est proche de celles-ci : Les autorités royales changent les lois divines ; Elles changent la valeur et la signification des mots tels que : Dieu, jour semaine, mois, année, fêtes, Sabbats, mariage etc ; Les plus forts dépouillent les plus faibles ; Les plus violents exterminent les innocents et s’emparent de tous leurs biens ; Les plus rusés, avec subtilité, s’emparent des ressources de tous les peuples ; Aux survivants, les colonisateurs réclament de lourds tributs pour le « tyran » vorace et insatiable, roi de Babylone ; Par la force, il reçoit ce qu’il impose mais ne possède aucun régime social en faveur des pauvres de son royaume. Son armée qui reçoit un salaire pour tuer et piller; Elle assiège une ville pendant plusieurs années jusqu’à ce que tous les villageois meurent de soif et de faim ; Alors que ces criminels consomment sur place tous les troupeaux et toutes les cultures du pays en massacrant les propriétaires vivant hors des villes… Ex: Si vous portez un bracelet en aluminium peint en jaune, un babylonien vous coupe le bras afin de vous en dépouiller … après, il réalise que ce n’est pas de l’or, et il rit aux éclats. Disons que ces œuvres sont celles des esprits accapareurs, envahisseurs impitoyables qui ont leur siège dans les neurones dégénérés des cupides. (Jér 51 ; Ps 49 ; 2 Tim 3 ; 2 Pier 2);  Acquérir les biens d'autrui à n'importe quel prix.

D’après la sagesse des écritures saintes, après la mort, le corps retourne en poussière, mais l’âme comparait devant le tribunal de Dieu où ses oeuvres déterminent son orientation. Si elles sont mauvaises jusqu'à la tombe, l'âme est portée dans le séjour des morts, où sont les prisons de l'enfer, chargée des acquisitions chiffrées d’une vie, comme le kangourou chargé de ses petits logés dans sa poche ventrale. (Ez 32 ; Esa 14 ; Ez 28 ; Luc 16 : 19- 31) Les crimes et les dépouilles sont immortalisées et portées par l’âme du brigand mort, qui sera torturée et tourmentée jusque au jugement dernier. (Jude 14, 15; Bible Intertestamentaires: Voir le testament d'Abraham, 1655)

Les religieux de la terre qui font cette même œuvre d’acquisition des ressources, par des doctrines et croyances lucratives, sont pénétrés de l’esprit de Babylone. Elles poursuivent l’œuvre des barbares : Piller, dépouiller, emporter, épargner, consommer et exporter. De même qu’un gros poisson péché peut avoir un cadavre dans son estomac, de même, l’évaluation du capital et du patrimoine religieux permettent d’identifier la cupidité des prédicateurs qui utilisent les Saint Noms de Dieu et sa Sainte Parole comme appâts.

Au ciel, des millions d’anges sont consacrés à l’analyse de toutes les acquisitions effrayantes de l’avidité. (Dan 7 : 9- 10) Plusieurs promoteurs de religion peuvent faire cette confession : Nous les érudits, ayant reçu la bénédiction terrestre, nous évoluons dans le capital religieux comme des asticots sur un cadavre d’éléphant. (Esa 14 : 11 ; Ez 28 : 3- 6)

Le mystère de l’iniquité babylonienne peut se concevoir par ces synonymes : Injustice : Gain, profit, épargne, gestion égoïste, acquisitions, exportations, profitassions, exclusion, esclavagisme, usage du bénévolat, oppression, accumulation, chiffres d’affaires, usage de la collecte d’argent, non partage des ressources, non respect des droits prescrits, suppression du droit d’héritage ou de propriété légitime de l'église, perception, produits de la séduction commercialisés, produits de l’avidité exploités, capitalisme corrompu etc. La personne de Dieu est utilisée pour couvrir cette tombe.

Le butin : (argent, terrains, constructions) est une pièce à conviction que le religieux nomme « Bénédiction ». Au grand jour du jugement, évalué jusque aux centimes par les anges chargés des dossiers, il se révèlera: Grande malédiction éternelle. (Ecl 12 : 16)

L’opposé de l’iniquité que propose Jésus est : Justice, équité, droiture, abnégation, bonté, sainteté, pureté, intégrité, honnêteté, transparence, partage des ressources, perfection etc. L’œuvre de Jésus consiste à implanter la pratique de ces vertus dans le caractère des élus qui se convertiront. Les écritures utilisent le verbe « croire » pour la justification, (Jean 3 : 16) et le verbe « pratiquer » pour la sanctification. (1 Jean 2 : 29 ; Ap 22 : 11) Avant la chute des astéroïdes géants, les plaies et les fléaux destinés à punir les adorateurs de l’armée des cieux, éloignons-nous de l’avidité, de l’exportation des ressources des nations pauvres, de l’évangile lucratif et ses constructions parasismiques. (Ap 8 : 6-13)

Identification du Fils de Dieu commercialisé : Si Jésus possède du pain, des poissons, de l’argent, de l’or, des fruits, il partage équitablement tout sans mettre en épargne ou en chambre froide. Les saints apôtres font de même, à l’exception de Judas Iscariote. Le Fils de Dieu ne peut pas partager les mines d’or et de diamants, le pétrole et les métaux, les produits du sol, les produits de la mer, car des tueurs avides s’en sont emparés. Ils amassent avant de comparaître au jugement dernier, chargés de chiffres accablants. (Luc 16: 19-31)

Si le Dieu commercialisé est semblable à un berger, tous les moutons mangent selon leur appétit. Si l’église est un corps, elle alimente ses cellules par toute offrande consacrée. L’opposé appelé épargne, produit la gangrène et la mort. (Jude 11- 13)

Babylone et le choix des ténèbres : Ces rois de Babylone, (ville en ruine aujourd’hui), ont choisi la sorcellerie, la magie, la divination, l’astrologie exposée par le calendrier solaire, et les sciences occultes, pour gouverner le monde. (Dan 2 ; Deut 18 : 9- 14) Et Dieu proposa à Abraham, de se retirer de ce royaume idolâtre et tyrannique pour aller vers le pays qui est aujourd ’hui habité par le peuple d’Israël. (Gen 12 ; Voir sur Google : les livres Apocryphes, « la vie d’Abraham ») La profanation volontaire de chaque jour sacré lunaire est une adhésion aux ténèbres.

Exaltation païenne : Les exaltés se font appeler : Monsieur- le ; De même, d’après les historiens, Nemrod bâtit la tour de Babel, dans l’intention de s’exalter et de placer à son sommet un trône en or, semblable au Soleil, car il se faisait appeler le « dieu Soleil » : Baal, Bel, Horus, le Seigneur de tous, le roi de tous etc. Ce projet le rendrait exalté au plus haut degré devant le peuple. Défiant le Dieu du ciel contre lequel il est en guerre, car, par lui et son calendrier solaire, le camp du mal se dresse contre le camp du bien. (Dan 2 : 1- 2) Les fêtes solaires contre les fêtes lunaires.

Souvenirs d’enfance : Dans les années où j’allais à la messe, la représentation du « Soleil » était un ostensoir en or. L’Ostie du prêtre qui représente également le disque solaire y était enfermée. Lors de son élévation, toute l’assemblée était tenue de s’agenouiller, de baisser la tête, les mains sur le visage en signe d’adoration. Après cette adoration collective, le Prêtre mangeait le grand disque solaire. 

Jamais, un prêtre ne dira à son église : Je vous ordonne d’adorer le  Soleil, élevé et glorifié dans l’ostensoir ! La conscience collective reste, comme hypnotisée par ces rites de Babylone.

Les pillards pillés : Dans l’antiquité, les Romains pillaient les nations. Il y a peu de décennies, quand des pillards, attirés par l’or des églises, se sont mis à l’œuvre, et ont dévalisé plusieurs églises en Europe, à la vue impuissante de la curie romaine, les ostensoirs ont été changés en métal vil, (Aluminium) et l’adoration du soleil en métal vil continue dans les églises du dimanche. (Ap 13 : 1- 8) 


Elévation des mains dans la Bible

Les adorateurs d’une des 7 têtes de la Bête élèvent leurs mains pendant leur service de culte. Cela veut dire peut'être :

1) Nous reconnaissons : Les traits de la main indiquent souvent la lettre « M », Première lettre de Méni (ou mois), qui veut dire compté, nom donné à la lune qui est créée par Dieu pour marquer les mois, les semaines, les saisons et les années. (Esa 65 : 11 ; Ps 104 : 19 )

2) Nous reconnaissons que nos 4 doigts, indiquent les 4 Saints Sabbats bénis et Sanctifiés depuis la Création du monde ; (Gen 1 : 14- 16 ; Nom 10; Ez 46). Le mois lunaire se compose de 4x 7= 28 jours après la nouvelle lune. Deux Sabbats avant la pleine lune (14 jour 3/4 jour) et deux Sabbats avant la nouvelle lune (29 jour 12 heures; Lien: Vérité révélée; le Livre d'Enoch).

3) Nous reconnaissons l’annulaire où est portée l’Alliance de Mariage qui symbolise l’Alliance perpétuelle faite le 14e jour du premier mois de l’année (Nissan; Esther 3:7) Fête inaugurée lors de la sortie d’Egypte. (Ez 45 : 21) Jour sacré et solennité unique, pour la sainte cène suivie de la semaine de pain sans levain dans l’année lunaire. Loi de vie et de mort. (Lév 23)

4) Nous reconnaissons la position du pouce, qui rappelle la fête perpétuelle de la nouvelle lune, succédant aux 4 Sabbats qui se terminent le 28e jour. La nouvelle lune étant le jour Zéro commémorant la création de la planète terre, (Gen 1 : 1-2) avant la création des lois du temps. (Gen 1 : 3) La nouvelle lune est le repère zéro de toutes les dates sacrées.

5) Nous élevons nos mains devant Dieu, la représentation du monument de l’autorité divine où se déterminent les 5 jours de repos bénis et sanctifiés du cycle lunaire.

6) Nous reconnaissons que l 'ennemi de Dieu, au moyen des assassins du temps, a percé les mains de Jésus, car la puissance de ces mains bénies lui rappelait constamment les lois du temps, rejetées par les nations depuis l’origine de la révolte. (Ez 28) Ces lois du temps ont été reniées par les hommes paganisés depuis les conquêtes babyloniennes. Les juifs ne se sont pas montrés dignes de garder les lois du temps et les jours sacrés. (Esa 1; Osée 2: 13) 

Elever ses mains sans identifier les lois du temps est une confusion. C’est l’ivresse que produit le calendrier solaire qui est le vin de la fureur de l’impudicité babylonienne. (Ap 18 : 1-3)

Les nuances de plusieurs langues

Le Soleil : En Français : « Dimanche » Jour du seigneur ... «  Soleil » (En Latin : dies dominicus ; Première tête de la Bête à 7 tête et dix cornes. (Ap 17) Si le mot dimanche n’est pas en rapport avec le soleil, la traduction anglaise est plus significative. En Anglais : « Sunday » Sun= Soleil ; Day= Jour ; Par honnêteté linguistique on devrait dire en Français : Jour du Soleil : Il est le « seigneur » du ciel. C’est aussi l’idole Baal, Bel, Horus, Osiris, suivant la langue où le Soleil est adoré, comme une provocation et un crime contre le Créateur qui seul est Dieu, et seul a droit à l’adoration. (Deut 12 : 29- 32 ; Deut chapitre 13 et 17)

Posez-vous la question : Pourquoi en français, ne dit- on pas : Jour du Soleil, Comme en anglais ? C’est, semble t’il, parce que cette désignation démasquerait l’idolâtrie abominable de Babylone. Voici un autre exemple :

Saturne : En Français « Samedi » 7e tête de la bête appelé le Moloch. 7e abomination mythologique. (Ez 8) En Anglais : « Saturday » Saturn = Saturne, day= jour. Jour de Saturne; Pourquoi en français dit ‘on samedi ? La traduction honnête c’est : jour de Saturne. Mais si en français, c’était : "Jour de Saturne", les francophones se demanderaient : Qui est Saturne ? Et en découvrant que c’est une idole grossière en mortier brut, devant laquelle on brûle des enfants innocents et des prisonniers, ils n’oseraient plus prononcer le nom abominable de ce monstre. (Deut 13)

Les rois d'antan aimaient entendre cette flatterie : Ô roi, vis éternellement ! C’est vrai. Si l'assassinat d’un être humain est punie par un siècle en enfer ; Le total des siècles de châtiment qui résulte des crimes relatifs à la lutte des classes et les massacres dont l’armée se rend coupable par la volonté de la couronne, ces massacres produisent l’éternité en enfer, dans le feu et le soufre. (Ez 32; Esa 14; Dan 3 : 9)

Jésus propose la vie éternelle aux repentants par ces Paroles : Mes brebis entendent ma voix, je les connais et elles me suivent ; Je leur donne la vie éternelle et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main… (Jean 10 : 27- 28)

 

Changement des lois originelles : L’histoire et les écritures nous disent que l'apostasie mondiale a pris naissance à Babylone. (Gen 10 : 6) C'est dans cette ville que 7 astrologues chaldéens ont institué le calendrier solaire qui existe encore aujourd'hui. Les traducteurs de la Bible résume les 7 astres par les mots: Armée des cieux » : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne. Le roi Nemrod publia son nouveau calendrier, et consacra un jour de la semaine à chaque idole. Ainsi, il supplanta, par ses lois astrologiques, le calendrier luni-solaire de la création ; Adam, Seth, Enoch, Noé, Abraham, Isaac et Jacob gardaient les jours sacrés lunaires, les fêtes, les sabbats avec une grande humilité. (Gen 1 ; Nom 10 : 9- 10 ; Dan 7 ; 25)

Pendant la lecture de toute la Bible, le chercheur doit se souvenir que le calendrier de la création fut remplacé par un calendrier solaire qui cause la profanation des jours sacrés lunaires ce qui justifie les catastrophes de tous les âges et celles de la fin des temps. (Jér 8; Sop 1; Zac 14; Ap 14) 

 

Avant les plaies et fléaux, Sortez de Babylone !

 

Contrairement aux causeries des prédicateurs modernes, voici les Paroles de Dieu qui justifient la ruine successive des nations, des religions et des individus en révolte contre Dieu et ses lois du temps:

Je détruirai tout sur la face de la terre, dit l’Eternel. Je détruirai les hommes et les bêtes, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, les objets (acquisitions financières, biens immobiliers, patrimoine) de scandale, et les méchants avec eux ; J’exterminerai les hommes de la face de la terre, dit l’Eternel… Ceux qui se prosternent devant l’armée des cieux… (Soph 1 : 2-5) Cette armée des cieux est constituée des astres proches de la terre, correspondant aux jours babyloniens imposés aux nations pour rendre un culte selon l’ordre des planètes et du soleil ; voici la définition :

 

Le soleil - Dimanche : La majorité des chrétiens offrent à Dieu ce jour qui était à l’origine consacré au culte de Baal ou Bel, principal idole babylonienne, dressée en forme de lion ailé avec une tête d’homme. C’est la personnification de Nemrod, premier roi de Babylone. (Irak)  Le disque solaire était également offert sous forme d’hostie lors des cultes babyloniens.

 

La lune - Lundi : Idole appelée la déesse Astarté, la reine du ciel, La déesse mère, la Madone, la vierge noire et l’enfant, personnifiant la reine Sémiramis ; Elle recevait l’hommage des habitants de la terre sous forme d’idole après sa mort.

 

Mars - Mardi : Appelé idole de la guerre, invoqué avant les batailles, les massacres et les pillages des peuples du monde, inférieurs en puissance militaire ; La planète rouge inspirait des génocides ou une colonisation sanguinaire imposée.

 

Mercure - mercredi : Idole des aventuriers armés qui partent conquérir les régions inconnus afin d’étendre le royaume ;

 

Jupiter – Jeudi : Idole de la sagesse folle des acquéreurs sans âme qui dépouillent les peuples pour en faire des esclaves ;

 

Vénus - vendredi, idole de la sensualité, invoquée pour enflammer les passions pendant les festivités idolâtres nocturnes ;

De vénus invoquée viennent la connaissance des sortilèges, charmes et envoûtements par lesquels Salomon et Samson furent vaincus. C’était des célébrités qui auraient connu une carrière et une fin glorieuse, s’ils n’étaient pas tombés sous cette puissance ensorcelante que pratiquaient les femmes païennes. Sexualité contre nature et Sorcellerie qui déshonore Dieu et provoque la mort des vicieux.

 

Saturne, samedi : Moloch vénéré les samedis de décembre ; Ce jour est consacré aux sacrifices vivants des humains premiers nés, de tous les esclaves malades ou fatigués, des condamnés croupissants dans des prisons infectes, des enfants esclaves achetés pour la circonstance et des résistants à la politique royale. (Deut 12: 31; Ez 20: 26- 30))

 

Le samedi est le dernier jour des semaines occultes babyloniennes. C’est un des  jours profanes, auquel un grand nombre de théologiens attribue à défaut, la bénédiction et la sanctification que le créateur à consacré aux quatre Sabbats qui succèdent la fête solennelle de la nouvelle lune : Le 7 ; 14 ; 21 et 28e de chaque mois lunaire. (Ez 46) Par la suppression de la nouvelle lune, jour de repos mensuel, Babylone a anéantit le repère du vrai Sabbat sanctifié et béni ;  Alors sa profanation irrémédiable est devenue involontaire. La Sanctification rendue impossible, fait place au totalitarisme aristocrate et mensonger.

 

 Le Samedi babylonien est-il le Sabbat ? Cette croyance donne naissance à 50 mensonges contre le Créateur. (Voir www.mara-natha.fr, chapitre 103) Elle transforme le trompeur à l’image des dominateurs babyloniens qui ont imposé cette contrefaçon au monde entier. La sainteté, la pureté, l’abnégation  et la douceur de Jésus sont supplantées par l’agressivité propre aux conquérants babyloniens.  « Ainsi arrive - t’il à tout homme avide de gain ; La cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent ». (Prov 1 : 10-19)

 

Profanation après la mort ; Dieu proclame par le prophète Jérémie chapitre 8 : 1-3 : les cadavres des religieux du solaire qui associent les Noms de Dieu au calendrier de l’armée des cieux, seront déshonorés et profanés : « En ce temps là, dit l’Eternel, on tirera de leurs sépulcres, les os des rois de Juda, les os de ses chefs, les os des sacrificateurs, les os des prophètes, les os des habitants de Jérusalem. On les étendra devant le soleil, devant la lune et devant toute l’armée des cieux, qu’ils ont aimés, qu’ils ont servis, qu’ils ont suivis, qu’ils ont recherchés, et devant lesquels ils se sont prosternés, (Dans leur temple respectif). On ne les recueillera point, on ne les enterrera point, et ils seront comme du fumier sur la terre. (Le roi Salomon, séduit par l’argent du peuple à ouvert la voie à l’idolâtrie babylonienne en bâtissant des temples pour ses femmes paënnes.)

 

Crime contre le Créateur: Si un ordre de lapidation existe dans la loi contre l’Israélite qui participerait à l’une de ces rites occultes ; (Deut 17 : 2-7) C’est parce qu’il n’y a pas d’offense plus grave que celle qui consiste à s’associer au spiritisme en offrant à Dieu un jour profane, affirmant que Dieu a béni et sanctifié une des sept « astres » de Babylone, ou une des sept têtes de la Bête monstrueuse. (Ap 17) Cette sentence est également promulguée contre la profanation du Saint Sabbat et de la nouvelle lune. Pour identifier le démon logé dans les neurones, il suffit de l’inviter au repos de la nouvelle lune et des Sabbats lunaires. De la naissent : la persécution, les menaces, les accusations mensongères, la calomnie, la radiation criminelle, le chantage, l’insulte et toute forme d’agression. (Ap 12: 17; Zac 14: 12)

 

Si, par les fléaux de l’Apocalypse,  Babylone doit être exterminée avec les adorateurs des différentes religions adaptées à ses sept astres, les saturniens seront jugés plus sévèrement, ayant reçu plus de révélations depuis William Miller, mais les a tenues cachées. (Premiers Ecrits : 124)   Ce peuple a offensé Dieu et trompé le monde par des affirmations mensongères qui portent atteinte à la sainteté du Trône de Dieu et aux lois du temps prescrites depuis la création du monde. (Ap 9: 20-21) L'idole faite en plusieurs métaux le libère pas ses victimes.

 

Ainsi parle l’Eternel, ton rédempteur, le saint d’Israël : Moi l’Eternel ton Dieu, je t’instruis pour ton bien. Je te conduis sur la voie que tu dois suivre. Oh ! Si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer… Sortez de Babylone, fuyez du milieu des chaldéens ! Avec une voix d’allégresse, annoncez-le, publiez-le, faites le savoir jusqu’à l’extrémité de la terre, dites : l’Eternel a racheté Jacob. (Esa 48 :17- 22)

 

Les 144000 vainqueurs en Christ sont des prémices irrépréhensibles (Ap 14 :4-5) qui ont pratiqué et partagé équitablement les prémices ; (Lév 7 : 33-38), Se sont appliqués à la bienveillance par le sacrifice d’une droiture (10%) envers les nécessiteux et les affamés ; Ils ont prouvé leur intégrité en sortant de Babylone et en se sanctifiant pour se prosterner devant l’eternel à chaque nouvelle lune (repos mensuel) et à chaque vrai sabbat, ici-bas et continueront ce programme d’adoration sur la nouvelle terre. (Ez 46 ; Esa 1 :27 ; 66 : 22-23)

 

Raisonnons : Aucun être humain, croyant doué de raison ne devrait se laisser hypnotiser par des doctrines au point de profaner les fêtes de l'Eternel, le saint Sabbat hebdomadaire sanctifié et béni et le repos mensuel,  fête solennelle de la nouvelle lune, car les menaces de la fin des temps concernent l’humanité, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer. (Sop 1)

A la résurrection, beaucoup de perdus verront que la religion chérie n'était qu'un filet semblable à ceux qu'utilisent les pécheurs pour faire l'élevage de poissons, avant le jour de livraisons. La fausse religion peut vouloir dire: Perception sans distribution; Recevoir sans donner ; Capitalisation sans régime social ; Croire sans pratiquer etc. (Mat 25: 41- 46)

 

 Pourtant, il y aura des vainqueurs en Christ. Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs ; Je n’effacerai point son nom du livre de vie et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. (Ap 3 : 1-6; Ap 12: 1)

 

Sortez de Babylone avant que les fléaux de la colère de Dieu vous emportent vers une éternité de confusion, d’angoisse et de souffrance, après quoi vient la comparution au tribunal du jugement dernier. (Ap 20 :11-15)

Voir les commentaires

Publié le

Histoire antique

 

    En Egypte d’antan, les esclaves assistaient aux fêtes en l’honneur de telle idole nationale de la semaine astrologique où telle autre correspondant à un des signes du Zodiaque. Tous fêtaient Baal le dieu soleil (dimanche) nommé Osiris ; Astarté la déesse lune (lundi) nommée Isis ; Mars, (mardi) ; Mercure, (mercredi)  Jupiter, (jeudi) ; Vénus, (vendredi) et Saturne le Moloch, ou « Saturne l’Africain » (le samedi).  Saturne est le monstre de la carbonisation, de la part duquel les médiums faisaient promettre la prospérité économique, les pluies de saisons, l’abondance des moissons et le succès à la guerre, à condition qu’on lui offre dans la fournaise placée à ses pieds, des premiers nés vivants. L’espérance de gagner beaucoup d’argent sale et d’obéir aux rois poussait les familles à sacrifier leur premier né, ou même d’acheter un enfant esclave afin de l’offrir comme sacrifice à Saturne le Moloch. (Jér 32 : 34- 35). En temps de guerre, certains rois et gouverneurs brûlaient leurs enfants dans la fournaise de Moloch afin d’avoir du succès. Le comité de famille se réunissait pour décider quel enfant offrir lors des Saturnales. Le premier né est le premier enfant male. Parfois, il y avait les enfants des épouses, ceux des concubines, ceux des esclaves nés à la maison. Le comité de famille avait plusieurs séances et confrontations avant de trouver l’enfant qui sera radié et carbonisé.

 Question : Le désir de s’enrichir neutralise t’il tout sentiment de tendre paternité et toute affection naturelle ?

Selon la justice immuable de la réciprocité, quand Dieu a puni les esclavagistes égyptiens, en faisant mourir leurs premiers nés, l’angoisse nationale leur a rappelée la mort des bébés offert à Saturne ainsi que des bébés males hébreux, jetés dans le Nil sur ordre de Pharaon ainsi que la souffrance des parents dépressifs et impuissants.

 

 

Fêtes nationales en Egypte

   Lors des Fêtes du taureau ailé (Baal) et celle de son fils Apollon, (le veau d’or) plusieurs manifestations nocturnes étaient animées par la musique et des danses. Des femmes aux mœurs déchaînées enflammaient les passions masculines. Dans le tourbillon de ce « carnaval », sans identité et sans pudeur, à la faveur des ténèbres, elles se livraient toutes à la débauche pendant le reste de la nuit. Les hébreux, autorisés pour la circonstance, sans repère et sans connaissance du Dieu d’Abraham, trouvaient ce défoulement utile et très agréable pour oublier un instant la dureté de leur servitude. Les viandes sacrifiées aux idoles, la débauche et l’alcool étant gratuits, tous se livraient au défoulement dansant par ordre du roi. Plus tard, le roi Balak sur le conseil de Balaam a utilisé ce piège immoral, afin de pervertir le peuple juif, et pour pouvoir les attaquer quand le Dieu Saint s’éloignerait d’eux. (Nom 25)

 

23000 exécutés au pied du Sinaï 

   Après leur sortie d’Egypte, pendant que Dieu dictait à Moïse, les lois du Pentateuque,  ce désir de débauche nationale leur est revenu et ils s’y sont vautrés à nouveau. Moïse à donné l’ordre d’exécuter tous les débauchés, de sorte qu’il en tomba 23000 en un seul jour. (1 Cor 10 : 8) Défoulement, danses érotiques, adultères, fornication, idolâtrie, ces crimes non délaissés ont reçu leur sentence : Le salaire du péché c’est la mort. Dans la nouvelle Alliance, fort heureusement, depuis la mort de Jésus, tout pécheur repentant, (décidé à sortir de l’immoralité) est gratuitement justifié par la grâce de Jésus Christ. (Rom 3 : 23- 24) Alors que Dieu indiquait à Moïse le nom des nations qui sacrifient des enfants en les jetant au feu devant Moloch, (des nations impies qu’Israël plus tard, aurait à détruire), à la faveur de l’oisiveté, des agents idolâtres avilissaient les hébreux pour que Dieu se retire du milieu d’eux. (Lév 20 : 1-5 ; Deut 13 et 17) Une lecture générale de la Bible nous permet de savoir que l’idolâtrie n’a pas été vaincue par Israël.

 

Dieu dévoila son plan au peuple d’Israël

 L’Eternel parla à Moïse et dit : Consacre-moi tout premier-né, tout premier-né des enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux : Ils m’appartiendront. (Ex 13)

  Cet objectif était de fournir au peuple saint, des naziréens, (Nom 6 : 13- 21) : Des prophètes dans toutes les familles d’Israël ; Des juges plus puissants et moins sensuels que Samson ; Des hommes remplis du Saint Esprit aussi pures que Samuel, aussi nobles que Daniel, aussi fermes que Moïse ; Des hommes consacrés comme David, capables de mener Israël à la conquête des nations afin que ce peuple saint devienne la première des nations, soumettant la terre entière à l’autorité de Dieu, selon la promesse : L’Eternel fera de toi la tête, et non la queue, tu seras toujours en haut et jamais en bas, lorsque tus obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, que je te prescrit aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique. (Deut 28 : 1-14) La justice, la droiture, la sainteté et la fidélité des premiers nés consacrés seraient une puissance capable de faire capituler les forces occultes de Babylone qui recommandaient les sacrifices humains pendant les Saturnales.  

 

  L’opposition cosmique se lève

 La consécration des premiers-nés à Dieu fit trembler Babylone, puissance opposée qui soumettait le monde par la puissance des armes, l’occultisme et l’astrologie.

  Alors, l’autorité de chaque peuple fut dressée pour exécuter la volonté des rois et gouverneurs, par la statue de Saturne. Selon Wikipédia, (Internet) c’est une forme humaine masculine, ayant parfois une tête de loup, placé devant une fournaise destinée à carboniser des sacrifices vivants. Seuls Schadrack, Méschac, Abed-Négo ont survécu à cette exécution. Ils ont choisi la mort plutôt que de se prosterner devant Saturne, lors des Saturnales, et le Dieu d’Israël a neutralisé le pouvoir du feu de Moloch sur leur personne, leurs vêtements et leurs cheveux. (Dan 3) Sur des centaines de milliers de captifs hébreux, 3 seulement refusaient de rendre hommage à Saturne.

 

 Contre offensive babylonienne

   Afin d’annuler le plan de Dieu, qui ordonnait la présence d’un homme consacré dans chaque famille d’Israël, Babylone a ordonné pour toute la terre, le sacrifice de tous les premiers nés, à jeter vivants dans la fournaise, pendant la fête des Saturnales qui commencent un samedi de décembre mais dure plusieurs jours. (Voir Internet) En plus des premiers nés, les prisonniers politiques, les premiers nés des rois ; Tous ces sacrifices vivants avaient pour but de gagner la faveur des dieux que nous appelons diables, à la lumière des écritures. Ainsi, les futurs héros du Tout Puissants seraient tous carbonisés par leurs propres parents. Et Israël, sans naziréens, sans juges consacrés, ne pourrait plus conquérir les nations, mais resterait asservi aux puissances occultes des rois barbares. Selon l’ordre donné à Moïse, par la réciprocité de la justice divine, la nation qui brûle en sacrifice ses premiers nés doit être détruite. Dans les écritures saintes, Ces crimes sont désignés comme de grandes abominations. (Ez 8) Certaines versions de la Bile traduisent « Passer leurs enfants par le feu », alors qu’il fallait traduire : exterminer l’enfant innocent en le jetant vivant dans la fournaise.

 

Identification des dieux babyloniens

   Saturne le Moloch a également une mythologie monstrueuse où les gouverneurs affectionnent particulièrement la destruction de la vie des êtres sans défense, ex : Pharaon avait donné l’ordre à son armée de jeter tous les enfants males dans le fleuve, afin de faire échouer la prophétie d’un futur libérateur pour Israël. Il n’avait pas la patience d’attendre les Saturnales pour les carboniser. Dieu crée la vie et l’entretien avec une délicatesse perfection ; Le diable commercialise, opprime, excommunie, radie et extermine tout être sans défense.

  Le roi Hérode a ordonné le massacre des nouveau-nés jusqu’à l’âge de deux ans et au dessous qui étaient à Bethlehem, dans l’espoir de faire mourir Jésus, le libérateur promis. Hérode était un saturnien sadique, aussi cruel que les monstres des enfers.

   Le mépris de la vie du plus faible, se retrouvait dans le combat imposé aux gladiateurs, s’il tombe… Tuez-le !

L’excommunication, l’exclusion, le licenciement arbitraire, le rejet de l’autre, la radiation des membres sans défense et la séquestration de leurs libéralités, sont encore l’œuvre inspirée par ce monstre appelé Saturne le Moloch, œuvre machiavélique adaptée à chaque pays et chaque civilisation.

Attention, l’histoire ne se termine pas à la tombe ; Si, après la vie terrestre, les victimes se retrouvent au paradis, et les méchants, en enfer, dans le feu et le soufre, ils y seront pour avoir traité ainsi les créatures de Dieu.

Hélas ! Les sales richesses de la prospérité Babylonienne, tant convoitées par les citoyens qui carbonisaient leurs enfants, provenaient des génocides, des massacres et du pillage des ressources de toutes les nations vaincues.

Les soldats avaient pour mot d’ordre : « Si l’individu a une dent en or, tuons-le et prenons la dent ».

 

Les Saturnales et la chute d’Israël

La Bible dit qu’Israël a souvent reproduit ces fêtes des Saturnales accompagnées des sacrifices de premiers nés : Ils ont bâti des hauts lieux pour brûler leurs fils et leurs filles : (Jér 7 : 31) Je les souillai par leurs offrandes quand ils jetaient dans le feu leurs premiers nés ; (Ez 20 : 26) Ne vous prostituez-vous pas après leurs abominations, en jetant vos enfants dans le feu, vous vous souillez encore aujourd’hui par toutes vos idoles ; (Ez 20 : 30-31) Je  tournerai, moi, ma face contre cet homme qui livre ses enfants à Moloch, et contre tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Saturne le Moloch. (Lév 20 : 1-5) La justice réciproque atteindra tôt ou tard les exterminateurs. (Ap 13 : 10)

Livrer quelqu’un à Moloch, c’est également le faire choisir le jour de Moloch pour rendre son culte. Ces lois astrologiques sont venues à l’existence après le déluge de Noé, lors du règne de Nemrod.

A la fin, Dieu se lèvera contre les radiateurs impitoyables vénérant un des 7 astres de l’armée des cieux. (Sop 1)

 

Le crime abominable contre le Créateur

Attribuer au Créateur l’offrande du Samedi de Saturne, comme saint Sabbat, consiste à rendre le vrai Dieu responsable des sacrifices de millions d’innocents, jetés vivants dans la fournaise, pendant le règne des empires universels. Plusieurs rois ont replacé ce monstre (Saturne) dans la cour du temple de Jérusalem. (2 Chr 33 : 4- 6) Egalement dans les hauts lieux, sur les collines élevées de tout le territoire. Manassé se demandait : Lequel vénérer : Saturne’tan ou Satan’turne ? Il jetait ses fils vivants dans la fournaise de Saturne. (2 Roi 33 : 6) L’hommage du samedi devant le monstre s’accompagnait de ces sacrifices humains. Le roi croyait que les démons saturniens lui donneraient de l’argent et de l’or… Mirage ! Il s’est damné pour rien…

La Bible dit : Si un homme pêche contre un autre homme, Dieu le jugera. S’il pêche contre l’Eternel, qui intercédera pour lui ? (S’il pêche en affirmant que Dieu a béni un des 7 jours astrologiques babyloniens, alors que c’est faux, qui intercédera pour lui ?)

 

Jours d’adoration dans le premier et le deuxième temple de Jérusalem

·         Voici, j’élève une maison au Nom de l’Eternel mon Dieu, pour la lui consacrer… Pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. 2 Chr 2 : 4

·         Salomon offrait ce qui est prescrit par Moïse pour chaque jour, pour les Sabbats, les nouvelles lunes et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. 2 Chr 8 : 13

·         Le roi Ezéchias donna une portion de ses biens pour les holocaustes du matin et du soir, et pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la Loi de l’Eternel. 2 Chr 31 : 3

·         Jours d’adoration dans le deuxième temple : La porte du parvis extérieur sera ouverte le jour du Sabbat, elle sera ouverte le jour de la nouvelle lune… Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes. Ez 46 : 1-3

L’amour de l’argent produit la profanation naturelle des saints jours bénis et sanctifiés qui sont éternellement fixés : Le 7, 14, 21, 28e jour après le repos mensuel de la nouvelle lune. Changer, déplacer, ignorer, mépriser ces jours saints est encore un grand mal. Les portes de l’enfer s’ouvriront pour les avions et les navires qui transportent l’argent du faux Christ, tiré des familles pauvres et exporté vers les grandes villes. (Ap 18 : 11- 24)

Un désir de prospérité, peut ‘il nous rendre indifférents et sourds à l’appel : Sortez de Babylone ! mon peuple ?

Produire le culte du samedi antique, avec les sacrifices de radiations, en y adaptant les saintes écritures et les Noms du Dieu de la vie, est ce que cela consiste à livré à Saturne une multitude qui mépriseront la nouvelle lune et les Sabbats bénis ? N’est-ce pas se charger de corps et d’âmes d’hommes ?  (Ap18 : 13)

 Les enseignants sont responsables devant Dieu des conséquences de leur enseignement. Si leurs adeptes, après la résurrection, ont perdu la vie éternelle qu’ils devraient obtenir par la pratique de la justice révélée dans la Sainte Parole, (de laquelle, ils n’avaient pas à extraire un iota), ils seront détestés par leurs victimes, agressés par une multitude de désespérés en révolte, condamnés par la justice universelle et rejetés par Dieu. (Jér 25 : 34- 38)

Riche, honoré et distingué sur terre, applaudis derrière les pupitres, les voila brusquement sortis du sommeil hypnotique que donnent la prospérité économique et l’éloquence. (Ap 3 : 14- 22)

Les solennités de l’Eternel sont gardées : Quand le Créateur vit la jouissance que tirent les religieux de l’oppression, l’injustice, l’exclusion, la radiation sans restitution, la servitude, l’exploitation et la manipulation des êtres subordonnés sans défense, avec des règlements tels que : (Faisons les rouler sans leur donner de carburant… Faisons-les travailler sans salaire… Nous n’employons que des laïcs bénévoles… S’il tombe radiez-le… Le commerciale mangera sur le bénéfice de ses ventes, s’il réussit à vendre… Ils feront des briques sans paille…)  En retour, un décret éternel est sorti : Je jurai dans ma colère, ils n’entreront pas dans mon repos. (Héb 4)

Une réforme intelligente où la loi retrouve son rôle bienfaisant ouvrira peut être la porte vers le repos pour tous les vainqueurs. Jésus a promis le secours du Saint Esprit à ceux qui aspirent à la justice : Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. (Mat 5 : 6)

 

Voir les commentaires

Publié le

Quand les quatre jeunes hébreux avançaient, enchaînés vers Babylone, ils prirent une ferme résolution de garder les lois de la Sainte Alliance que leur nation avait unanimement rejetées. (Deut 13 et 17 ; Jér 5)

   Quelques années plus tard, devant l’obligation de se prosterner devant une idole en plaquée or de 60 coudées de haut et 6 coudées de large, une grande abomination  représentant Saturne le 7e idole de Babylone, ils ne se laissèrent pas influencer, n'ayant aucune crainte de la mort atroce qui les attendait. (Dan 3)  Les 7 abominations de Babylone sont des astres auxquels la sorcellerie donne une forme humaine et un jour de vénération nationale. La première tête du monstre à 7 têtes et dix cornes est le soleil (Baal)  lune (Astarté) Mars, Mercure, Jupiter, Venus et Saturne. Devant le monstre des Saturnales du samedi, il y a toujours une fournaise ardente destinée à carboniser des sacrifices humains ;  Bien que ce roi soit l’un des plus grands tyrans que la terre ait connu, ils répliquèrent d’un commun accord : « Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes fétiches (abominables), et que nous n’adorerons pas la statue d’or de Saturne  le Moloch que tu as élevée … (Dan 3: 17-18)

   Identification des idoles monstrueuses : Ces monstres appelés "divinités", enrobés d’or, (cargaisons d’or pillées aux nations vaincues et massacrées) ; Ces diables et diablesses appelés du nom de l'astre correspondant, communiquaient au roi de Babylone le pouvoir d’exterminer sans remord ses opposants sur toute la terre et de les dépouiller en emportant leurs richesses, ressources, cheptels et patrimoine. Les tonnes d’or, ramenées du temple de Jérusalem qu’ils ont brulé et dépouillé, confirmaient la prétendue supériorité infernale et l’avidité insatiable des 7 idoles de l’armée des cieux. Tous les produits agricoles, tous les troupeaux volés et consommés sur place, par son armée innombrable, durant un siège de plusieurs années,  ainsi que le butin emporté des différents territoires, vers la « grande ville » nous permet de déduire que ce sont des « monstres » voraces, pillards, voleurs, criminels, capitalistes, ravageurs, qui ne reculent devant ni les cheveux blancs, ni les bébés, ni les écrits des prophètes, qu’ils livraient aux flammes. Des "idoles" d’or qui transforment leurs adeptes en esclavagistes monstrueux, aussi insensibles que des vampires. C'est jusqu'à ce jour, l'oeuvre accomplie par certaines religions qui ramènent de chaque peuple visité, même les plus pauvres des nations, des cargaisons d'argent, vers les filles de Babylone, d'où s'élèvent des constructions "gratte-ciel". (Ap 18)

   Identification du vrai Dieu : La vie de Jésus en tant que Roi des rois nous donne une autre identification opposée où l’on retrouve le respect de la vie et des biens d’autrui, la générosité, la perfection de la bonté par le sacrifice, la sainteté et un désir constant de relèvement des victimes de la méchanceté humaine et démoniaque. Le Christ ne convoitait jamais l’or ou l’argent terrestre ; (Prov 8) Car sa grandeur, sa gloire et sa pureté démontrent que ces choses constituent une peste qui excite la convoitise et l’instinct criminel. Le Christ, Roi des rois n’allumait pas une fournaise pour radier, excommunier et détruire ses adversaires qui ont cherché plusieurs fois à le tuer avant de le faire crucifié. Un seul ange du ciel pourrait exterminer l’humanité entière, mais le Créateur a une grande affection pour toutes ses créatures et même pour ses ennemis qui trompent et pillent la race humaine.

Le vin de la fureur de son impudicité : Les 7 idoles d’or de l’armée des cieux, se sont attribués les noms et patrimoine divin, les transférant sur le jour de la semaine qu’ils ont substitué, afin que l’adoration du jour du Sabbat lunaire, décalé dans un calendrier occulte soit un leurre par lequel l’adorateur rend hommage à une des têtes de la bête à 7 têtes, tout en croyant s’incliner devant le Créateur. Ainsi, Saturne l’idole des enfers, reçoit l’hommage du Créateur le samedi, substitue des vrais Sabbats. Dans chaque cycle lunaire, le vrai Sabbat est fixé le 7, 14, 21, 28e  jour après la nouvelle lune, seul repère universel, qui est également un repos et une fête mensuelle et éternelle. Par conséquent, les adeptes de Saturne qui entrent en adoration le vendredi soir, rendent hommage à Vénus, la déesse de l'orgie sexuelle nationale, vénérée le vendredi, jour où les Babyloniens sortaient pour danser, s'ennivrer et s'accoupler ;  il n'y avait pas d'exception pour les enfants du Pays.

Ainsi voici le vin de Babylone ; Le mot : jour, (Du coucher du Soleil à l'autre est décalé à minuit) ; Semaine, (4 périodes de 7 jours du cycle lunaire, deux dans la croissance de la lune et deux dans sa décroissance, sont décalées, dispersées par la sorcellerie) Le mois, (Un cycle lunaire de 29 jours 12 heures, est travesti par un nombre indéfini de jours hors du cycle lunaire; L'années lunaire, de 12 cycles commençant au printemps, (Esther 3:7) est supplantée par l'année solaire de l'Armée des cieux qui se termine en hiver dans une programmation occulte acceptée par toutes les nations. (Ap 18).

Poursuite du pillage sur toute la planète : Ces idoles d’or de l’armée des cieux se sont attribués les Noms Saints, les vertus du Christ, le patrimoine du Créateur, la Sainte Bible, afin d’en faire une puissance d’extraction financière, supérieure à l’efficacité des armes de guerre, capable de dépouiller en douceur, les individus de toutes les nations, même les plus pauvres. Si Jésus appauvrissait ou dépouillait les pauvres en faveur des riches, son idéologie serait identique ou pire que celle qui a transformé la vie terrestre en fournaise. Jusqu’à aujourd’hui, le butin véhiculé vers les villes, filles de Babylone, donne une identification des statues couvertes d’or mais envoutées par l’argent des peuples. Ces fétiches  envoient des « marchands missionnaires» par toute la terre afin d'exporter leurs monnaies, par des avions gros porteurs vers Babylone et ses filles. (Ap 18 : 11- 16)

Restauration : La révélation du vrai Jésus, sans un judas subtile à ses cotés, et la révélation de ses lois du temps apporteront des changements dans le christianisme triomphant, qui sera un mouvement social en faveur des dépouillés et des misérables. Mouvement conforme aux lois de la Sainte Alliance. (Esa 58, Jér 31 : 33- 36 ; Esa 2 et 56) Mouvement possédant une gestion pure, sans iniquité sur les chiffres transférés au ciel. (Ap 14 : 5; Ap 12: 1)

   Jusque à la fin du monde, les astres de Babylone, qui composent l’armée des cieux inspireront l’acquisition des ressources financières, continueront le pillage des nations, la radiation et l’extermination des opposants. (Ap 13 : 11- 18) Mais ils seront châtiés par le jugement prévu dans les cours célestes. (Ap 18 : 21 et 8 : 10- 13)

  Schadrac, Méschac et Abed-Négo : Sur des dizaines de milliers de juifs amenés en captivité, couchés par terre devant Saturne le Moloch, ces trois jeunes étaient les seuls résistants. Ils furent radiés comme gouverneurs et jetés dans la fournaise ardente, mais, rejoint par le Fils de l’Homme, le feu n’a eu aucun pouvoir sur eux, sur leurs  vêtements, leur cheveux, et même l’odeur du feu ne les a pas atteints. (Dan 3 : 27) C’est un symbole de l’église triomphante, pratiquant la justice et la droiture, subsistant dans la fournaise mondiale des derniers jours. (Ap 12 :1 Esa 33 : 13- 16)

   Aujourd’hui encore, les mêmes démons avides de pillage, qui exerçaient leur cruauté par le caractère impitoyable et tyrannique du roi de Babylone, propose par la prédication mondiale, la vénération d’un des sept idoles de l’armée des cieux, œuvre de la sorcellerie des chaldéens ; Calendrier astrologique responsable de la profanation mondiale des saints jours de repos lunaires, mis à part depuis la fondation du monde. (Ap 13) La marque de la Bête sera la vénération consciente d’un de ses 7 astres du calendrier solaire babylonien.

 

Ami chercheur, si tu désire suivre les traces des 3 hébreux :

·         Choisiras-tu Saturne le Moloch, en célébrant les Saturnales, le samedi de l’armée des cieux ? (Act 7 : 39- 43; Patriarches et Prophètes 294)

 

·         Préfèreras-tu Baal des temps modernes, en célébrant le jour du Soleil, le dimanche ? (Jér 8)

 

·         Choisiras-tu une des 7 idoles de l’armée des cieux, afin de provoquer le Créateur en associant son Nom à ta vénération idolâtre, selon le calendrier occulte de Babylone ? (2 Rois 23 : 4- 5 ; 2 Ch 33)

 

·         Saisiras-tu l’opportunité d’acquérir des biens dans l’armée des cieux, tout en profanant les 5 solennités mensuelles du Créateur, jours bénis et sanctifiés, destinés à l’adoration du vrai Dieu ? Qui sera capable de te protéger des effets destructeurs du feu des derniers jours ? (Esa 43 ; 2 Pier 2 : 10- 13)

·         Rechercheras-tu le luxe et l’esprit d’acquisition que procurent les 7 idoles de Babylone, jusqu'à ce que les fléaux soient versés sur une race religieuse, indocile et idolâtre ? (Soph 1 ; Ap 14 : 6- 12)

·         Te laisseras-tu vaincre par les mensonges théologiques adaptés à l’armée des cieux, qui hypnotisent la conscience des croyants, chercheurs de salut gratuit ? (1 Tim 6 : 9- 16 ; 2 Tim 3 : 1-5 ; Ap 18)

·         Te laisseras-tu décourager par les persécutions et les menaces de radiation des chefs de l’armée des cieux, au point de profaner les 5 solennités mensuelles de l’Eternel ? (1 Pier 4 : 12- 19)

·         Te laisseras-tu gagner par un « Christ moderne » qui développe ton appât du gain, tout en t’éloignant de la pratique de la justice, la droiture, la grâce, la fidélité et la miséricorde ? (Os 2 : 21-22)

·         Si, en tant que prêtre, tu avais vécu du temps d’Ezéchias, et tu avais reçu 1000 taureaux et 7000 brebis pour nourrir le peuple, allais-tu mettre le tout en épargne pour ne point partager ? (2 Chr 30 : 24)

·         Si le repos du 7e, 14e, 21e et 28e jour après la nouvelle lune, fête mensuelle, est réservé à quelques uns, seras-tu de ce petit nombre persécuté mais privilégié des cieux ? (Ap 12: 1; Héb 4)

·         Tes riches pasteurs et ton assemblée, (fut elle grande), de quel secours seront-ils quand les fléaux frapperont les injustes et les profanateurs de la nouvelle lune et des 4 Sabbats mensuels ? (Soph 1)

·         Que feras-tu quand les cavernes d’Ali baba et leurs gardiens voleront en éclat, sous les missiles, comètes, astéroïdes, et les météorites destructeurs ; Quand la marque de la bête et le chiffre d'affaire seront le sceau des damnés de l’éternité ? (Ap 13 : 11- 18 ; Amos 5 : 23-24)

·         Que feras-tu quand viendront les calamités, la désolation et l’angoisse ;  Quand le Saint-Esprit se retirera d’un monde violent, en lamentation, subissant les plaies et fléaux apocalyptiques ? (Dan 12 : 1)

·         Dans quel groupe seras-tu placé au dernier jour : Avec ceux qui ont pratiqué l’abnégation, la justice et la droiture, les prémices irrépréhensibles qui montent à la rencontre du Seigneur dans les airs, ou avec les révoltés qui vivront une angoisse inexprimable, en criant : perdu… perdu… Je suis perdu… Mes orateurs et mes bergers ne m’ont pas dit toute la vérité !

·         Puisque tout est possible à Dieu, pourquoi ne lui remets- tu pas tes inquiétudes, tes profanations et tes dispositions de cœur, afin qu’il te donne la foi nécessaire ainsi que la volonté, pour te classer un jour parmi ses vrais adorateurs qui sortent de Babylone, et qui se prosternent pour adorer Dieu chaque nouvelle lune et chaque Sabbat luni-solaire ?

Jésus dit : Je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra de la Loi un seul iota, ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18.

Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel aux jours de Sabbat (4 repos hebdomadaires dans le cycle lunaire) et aux nouvelles lunes (Repos mensuel, solennité instituée depuis la création du monde) Ez 46 :3

Jésus a eu ses mains clouées parce que, par elles, il rappelait aux hommes et aux démons, l’autorité divine du calendrier luni-solaire : Ses 4 doigts : les 4 Sabbats mensuels de chaque cycle lunaire, et le pouce, symbole de la nouvelle lune.

Après le jugement dernier, le châtiment des adorateurs de l’armée des cieux, est publié en ces termes : « Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi dit l’Eternel, ainsi, subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, et quand on sortira, on verra les cadavres de ceux qui se sont rebellés contre moi, car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 : 22- 24 » (Sur terre, en manifestant la révolte jusqu’à la mort contre les lois du Créateur, ils ont profané, foulé au pied le Sabbat et la nouvelle lune, au profit d’une des idoles de l’armée des cieux. Jér 8)

  Dieu a fait la lune pour marquer les temps : (Semaines, mois lunaire, années de 12 cycles lunaires, les Sabbats et les fêtes, Ps 104 : 19)

  Avant le retour de Jésus, il est écrit qu’une grande étoile ardente tombera du ciel et beaucoup d’hommes mourront par les eaux. (Ap 8 : 10-13) La couche d’ozone trouée, ne pourra plus les repousser ; Les étoiles tomberont du ciel ; (Marc 13 : 22-26) Si, déjà,  les petites météorites enflammées tombent du ciel, ce n’est que le commencement des calamités. (Jér 25 : 32) Ces événements ont pour but de réveiller les consciences endormies. (Mat 24 : 29- 35) Lors de l'apparition de l'astéroïde destructeur, la vie, comptée en minutes s'arrêtera.

Avant l’extermination progressive des civilisations en révolte contre Dieu et les lois morales, (Soph 1) sortiras-tu de l’armée des cieux et entreras-tu dans le vrai repos lunaire ? (Héb 4)

Voir les commentaires

1 2 > >>

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog