Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

 

 

 

Objectifs babyloniens (Ap 13 :7-8)

 

 

     Dieu a ordonné de lapider un homme qui a volontairement violé le vrai Sabbat ! (Nom 15 :30) Voila le type de profanation et sa sentence que Babylone souhaitait pour l’humanité entière. (Ap 18 ; Ex 31 :12-17 ; Héb 10 : 26-31)

 

 

 

     Ainsi, ces puissances antiques des astrologues et devins, voulant séduire le monde, ont pris l’initiative de supprimer le premier jour du mois situé après la nouvelle lune, afin que le cycle des cinq jours de repos, fixés par le Créateur soit  méconnu de tous. Par cet objectif :

 

 

 

1)       Elles éloigneraient les croyants de la bénédiction attachée au Sabbat du septième jour qui n’est plus repérable ;

 

2)       Produiraient une succession de semaines au mépris des (4) sabbats et de la nouvelle lune exigés par le Créateur ;

 

3)       Elles feraient du repos de la nouvelle lune un objet de mépris pour tous les croyants, tout comme avant le déluge ;

 

4)       Bel recevraient finalement l’hommage des adorateurs d’un jour ouvrable quelconque proposé aux nations ;

 

5)       Eduqueraient les croyants pour qu’ils appellent le mal, « bien » (le  jour ouvrable), et le bien « mal », (le jour béni) ;

 

6)       Imposeraient par la violence à l’humanité, le repos d’un jour quelconque identique au sacrifice profane de Caïn ;

 

7)       Plongeraient la race des croyants dans la révolte qui a commencée au paradis céleste, une des causes de la chute ;

 

8)       Gagneraient les enfants d’Abraham qui se livreront souvent sans le savoir à la profanation du jour saint et béni ;

 

9)       Provoqueraient les jugements de Dieu sur les conséquences de cette profanation, c’était le rôle du déluge ;

 

10)    Feraient des Noms divins, un « atout commercial » par lequel les pauvres des nations sont dépouillés ;

 

11)    Etabliraient par stratégie, un transfert mondial des ressources extraites des pays pauvres vers les pays riches ;

 

12)    Produiraient des doctrines de sabbat qui semblent être vraies mais sont fausses, hors du cycle lunaire ;

 

13)    Retireraient du cœur des promoteurs intéressés, les vertus charitables et humaines qui honorent le Créateur ;

 

14)    Feraient de l’iniquité (argent acquis par violation du droit prescrit), une mondiale accumulation des acquis ;

 

15)    Feraient de chaque prédicateur, un propriétaire égoïste qui séquestre et dispose des ressources collectées ;

 

16)    Utiliseraient les images de la famine pour acquérir des fonds, parfois partiellement transmis aux destinataires ;

 

17)    Rendraient impossible une carrière professionnelle hors du cycle babylonien proposé par le calendrier ;

 

18)    Anéantiraient par la violence le cycle lunaire pour que les cinq  repos mensuels soient mondialement profanés ;

 

19)    Garderaient pourtant le respect du cycle lunaire immuable pour certaines professions et activités humaines ;

 

20)    Feraient échouer l’œuvre de Dieu qui désire redonner l’image de son Fils aux croyants désintéressés ;

 

21)    Prépareraient le monde pour une adhésion économique sans laquelle nul ne pourra ni acheter, ni vendre ;

 

22)    Familiariseraient petits et grands à toutes profanations qui conduisent à une culpabilité irrémédiable.

 

 

 

Décision personnelle en toute conscience

 

 

 

    Face à ces initiatives babyloniennes, j’implore le secours divin pour étudier le conflit cosmique, comprendre les conséquences de la désobéissance sur ma vie, mon avenir et mon salut éventuel. Je demande au Sauveur, le pardon de mes profanations et un secours particulier pour me conformer à ses commandements, tant que je vivrai. L’argent, la carrière professionnelle, la religion, la théologie, les dogmes, les persécutions, les menaces d’exclusion, tout ce qui suggère la désobéissance et la profanation du vrai jour de Sabbat béni et sanctifié, constituent des pratiques spirituelles qui  conduisent au jugement dernier. (Ap 20 :11-15) Toute une éternité, après la résurrection, pour regretter de n’avoir pas su choisir entre le bien et le mal, entre l’abnégation et la cupidité, entre l’obéissance hors de Babylone et la profanation avec Babylone ; Une honte éternelle suivit d’une comparution devant un tribunal universel pour haute trahison contre le Créateur et soumission aux lois astrologiques proposées par des sorciers chaldéens.

 

 

 

Lors de l’inquisition en Israël et en Europe, des millions de protestants appelés « hérétiques » soumis aux commandements de Dieu, ont été persécutés, éliminés, beaucoup ont été brûlés vifs,  torturés, condamnés à mourir de faim dans des prisons, des cadavres de protestants ont été livrés aux flammes, par ce qu’ils s’étaient jurés fidélité à Dieu et une insoumission aux puissances rebelles et tyranniques. ( Héb 11 ; Dan 7) Pour le Créateur, la mort n’est qu’un doux sommeil à ne pas craindre. Pour plusieurs, c’est une délivrance salutaire. (Ap 2 :10)

 

 

 

Religion et responsabilité individuelle

 

 

 

    L’obéissance aux lois qui régissent le mois lunaire est une affaire de conscience individuelle. Aucune communauté n’est indispensable pour parvenir à cette conformité. Et cette soumission n’impose nullement que l’on se sépare de son assemblée qui se réunie un jour ouvrable de « l’armée des cieux », mais nous apporte une édification spirituelle ainsi que des épreuves successives pour former notre caractère.

 

 

 

   L’éducation spirituelle est progressive, elle dure jusqu’à la tombe. Par les religions qui utilisent la sainte Parole, Dieu sanctifie le caractère de certains croyants, afin qu’ils deviennent le sel de la terre, améliorant la vie sociale et économique de ceux qui souffrent dans un monde impitoyable.

 

 

 

   Dans une congrégation religieuse, l’enseignement de la Parole Sainte,  la consolation, la miséricorde, l’exercice de l’abnégation,  le tissage des liens qui unissent cette famille, sont grandement profitables pour l’éducation familiale et la connaissance nécessaire pour être utile à la collectivité. Sans ces valeurs, que deviendrait la société ? (Héb 10 : 25-31)

 

 

 

La Foi face à l’impossibilité professionnelle d’obéir à Dieu

 

 

 

    Lorsqu’un des commandements de Dieu inquiète le transgresseur involontaire, il doit faire de cela un sujet de prière persévérante, afin que Dieu lui propose, avec le temps, une sage solution au problème.  (Ps 34 :5-23) Tout est possible à Dieu. (Mat 19 :26)

 

 

 

Conquête mondiale de Babylone avant sa chute finale

 

 

 

    Il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur  toute tribu, tout peuple, toute langue et toute nation. Et tous les habitants de la terre l’adoreront, (aux jours ouvrables imposés), ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’Agneau qui a été immolé. Ap 13 : 7-8

 

Si le Christ, ses prophètes, ses apôtres, les martyrs, les hérétiques ont été livrés, persécutés, exterminés par des religieux,

 

C’est la séduction religieuse qui conduira l’humanité à la mort éternelle. (Ap 13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 50 mensonges de Babylone à vaincre individuellement par les lois du temps

 

      Le grand astrologue, devin, magicien, Cusch, sorcier de Babylone a proposé aux nations le calendrier de l’armée des cieux : (Dimanche, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi). Par ce moyen il est entré en guerre contre la Loi éternelle du temps, (L’une des premières institutions divine ; Genèse 1) ce qui implique une action contre la Bible, contre Dieu, contre les prophètes et leurs messages, contre Jésus, contre le Saint Esprit, et contre la race humaine ;

 

 C’est Dieu qui a donné l’ordre de se prosterner devant le temple de Jérusalem chaque nouvelle lune et chaque sabbat (Ez 46).

 

 Ces mensonges contre le Créateur sont également contre le rôle présidentiel du soleil et de la lune. (Gen 1 : 16 ; Ps 136 : 8-9)

 

     L’écriture dit : Je me réjouis de ta Parole comme celui qui a trouvé un grand butin. Je hais, je déteste le mensonge ; J’aime ta Loi. Ps 119: 162 ; Tu fais périr les menteurs. Ps 5 :7 ; Leurs lèvres profèrent la fausseté.

 

   La racine du mal : Puisque les mots hébreux « hodesh et yèrah » qui se traduisent par le mot « mois » signifient un cycle lunaire, (Gen 7 : 11 ; Esa 66 :23), cycle qui se termine éternellement par la fête solennelle de la nouvelle lune, jour de repos mensuel succédant au quatrième Sabbat de chaque cycle lunaire : Babylone et ses filles, en s’y opposant avec la puissance des armes, les sciences théologiques et le massacre des opposants à travers les millénaires, elles ont produit les conclusions mensongères qui en découlent, ce qui constitue partiellement le vin de la fureur de son impudicité : (Ap 18 :3)

 

Dieu commande de l’adorer chaque samedi du calendrier babylonien !  (Ez 46 : 1-11 ; AP 13 :8)       Mensonge…     

Dieu a sanctifié le samedi institué par Cusch, astrologue, devin, occultiste et magicien (Ap 18 :2-3)  Mensonge…

Les heures du samedi ou du dimanche babylonien sont bénies et sanctifiées ! (Ap 17)                          Mensonge…      

Dieu a béni une des 7 têtes de la bête écarlate, ou une de ses 7 montagnes ! (Ap 17 : 9)                         Mensonge…

Jésus a introduit son peuple dans le calendrier de l’armée des cieux, jadis interdit ! (Dt 17 : 2-7)        Mensonge…

Les religieux soumis à ce calendrier ne seront pas détruits à la fin du monde ! (Soph 1 : 1-5)               Mensonge…

Le samedi ou le dimanche babylonien commence et s’achève au coucher du soleil ! (Ap 13 : 8)          Mensonge…

La semaine est un cycle de 7 jours quelconque décalés hors du cycle lunaire ! (Ps 136 : 8-9)               Mensonge…                     

Le mois biblique est un nombre indéfini de jours, classé hors du cycle lunaire ! (Gen 1 :16-18)           Mensonge…

La nouvelle lune n’est pas la fête perpétuelle de la fin du mois biblique!   (Nom 10 : 10)                             Mensonge…

Jésus a commandé la profanation  systématique du repos solennel de la nouvelle lune ! (Lc 16 :17)            Mensonge…

Jésus a commandé la profanation des 4 Sabbats mensuels, bénis et sanctifiés ! (Mat 5 :17)                   Mensonge…

La mort de Jésus a aboli la Pacques du 2° Sabbat, 14° jour après la nouvelle lune. (Ez 45 : 21)            Mensonge…

L’année biblique n’est pas une division de 13 cycles lunaires, mais 12 mois ! (Dan 7 :25)                    Mensonge…

La justice de Christ pulvérise les lois du temps déterminant le sabbat béni ! (Mat 5 : 17)                       Mensonge…

La profanation des sabbats lunaires et la nouvelle lune, est agréée par Dieu ! (Jac 2 :10)                       Mensonge…

Le temple de Jérusalem, selon la Loi, s’ouvrait seulement les 4 Sabbats lunaires (Ez 46)!                      Mensonge…

Le vendredi consacré à Vénus est le jour de la préparation du saint Sabbat de l’Eternel (Luc 23 :54)  Mensonge…                 

Jésus est mort le vendredi saint romain et non le 13e jour après la nouvelle lune. (Ez 45 :21)               Mensonge…

Jésus était dans la tombe un samedi babylonien et non le 14e jour après la nouvelle lune.                     Mensonge…

Jésus est ressuscité le dimanche de Pâques (inexistant) et non le 15e jour après la nouvelle lune.        Mensonge…

Le nom des jours astrologiques babyloniens ( de lundi à dimanche) est cité dans toutes les Bibles.     Mensonge…

Le Sabbat et la nouvelle lune (Fête solennelle) seront gardés par toutes les religions. (Heb 4 :5-6)      Mensonge…

La semaine des pains sans levain qui succède la Pâques n’est pas en rapport avec le cycle lunaire.     Mensonge…

Offrir à Dieu un jour d’adoration quelconque suffit pour qu’il soit béni et sanctifié. (Ap 13 :8)           Mensonge…

La semaine de la création répétée sans le repos mensuel (N. Lune) perpétue le repos du vrai Sabbat.  Mensonge…

La Bible demande que Dieu soit craint et adoré de samedi en samedi sur toute la terre. (Ap 18)           Mensonge…

La convocation de la nation juive se faisait chaque Sabbat sans la nouvelle lune (Nom 10 : 10)           Mensonge…

La future loi du dimanche américain confirmera la sainteté du samedi babylonien.  (Ap 13)                 Mensonge…

La profanation involontaire du Sabbat et de la nouvelle lune ne sera jamais pardonnée. (Act 17 :30)  Mensonge…

Le samedi devient saint si des millions d’adeptes l’adoptent comme Sabbat. (Rom 3 : 10-17)               Mensonge…

Les juifs étaient libres de répondre aux saintes convocations fixées par Dieu. (Lév 23 :29)                  Mensonge…

Tous les adorateurs sanctifiés qui n’ont pas connu le vrai Sabbat seront perdus (Act 17 :30)                Mensonge…

Dieu n’a pas créé le mois universel qui se termine toujours par le jour de la nouvelle lune. (Ez 46)     Mensonge…

Sortir de Babylone pour le chrétien n’exige pas le respect des 5 solennités mensuelles. (Esa 1 :13)     Mensonge…

L’église de Dieu est déjà sortie de Babylone, de son trafic et de son calendrier astrologique! (Ap 18) Mensonge…

L’église du reste est l’église militante (Laodicée) et non l’église triomphante ! (Sop 3 :13)                    Mensonge…

Babylone  impose pour Dieu, le culte des septièmes jours (Samedis) de l’armée des cieux. (2 Ch 34)  Mensonge…                           

La révélation du vrai sabbat béni et sanctifié n’est pas en rapport avec la lune ! (Ps : 104 : 19) !          Mensonge…

La justice de Jésus annule l’adoration aux jours de Sabbats et nouvelle lune ! (Mat 5 :18)                     Mensonge…

Un caractère agressif et cupide sera sanctifié par Dieu chaque samedi babylonien ! (Jér 23 ; Ez 34)    Mensonge…

Le vrai Sabbat n’aura pas de rapport avec les dîmes prémices à partager aux nécessiteux… (Esa 58)  Mensonge…

La justice et la droiture sociale dans le partage, n’auront pas lieu dans le vrai Sabbat ; (Esa 1 : 27)      Mensonge…

Tous les religieux rebelles entreront librement dans le Vrai Sabbat et la nouvelle lune. (Héb 4 : 5-6)  Mensonge…

Si les esprits mauvais sont dans les neurones, ils réagiront positivement à chaque nouvelle lune.         Mensonge…

Le Saint Esprit affermira les chrétiens qui méprisent les Sabbats lunaires saint et béni. (Ez 20 : 21)     Mensonge…

Les prémices irrépréhensibles le seront par la profanation des fêtes solennelles ! (Esa 1 :13)                Mensonge…

La violence et l’avidité babyloniennes ne se transmettent pas aux saturniens ! (2 Tim 3 ;Jc 5)               Mensonge…

Offrir à Dieu un jour de l’armée des cieux n’est pas identique au sacrifice de Caïn ! (Jude 11)              Mensonge…

Si les fidèles qui parlent de la lune sont radiés et licenciés, Babylone sera vainqueur ! (Ap17:14)        Mensonge…

 

    Il est écrit : Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge ; Afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. (2 Th 2 : 9-12)  

               

    Confusion babylonienne :   Un seul chiffre quelconque tiré d’un nombre, fait de ce dernier un mensonge.

La sanctification et le salut sont annulés par le mensonge doctrinal. La justification est un don gratuit. (Rom 3 :24)

La justification suivie de la désobéissance consciente annule le processus de la rédemption. (Héb 10 : 26-30)

 

   Adoration contre nature : Si Dieu désapprouve les abominations contre nature, (Rom 1 : 18-31 ; Lév 20 :13 ; deut 27 : 21) Nous nous y retrouvons bien dans le cycle babylonien : 1) De samedi en samedi jusqu’au réveil de la conscience, à la deuxième résurrection, suivie du jugement dernier et jusqu'à la mort éternelle pour adoration contre nature dans la semaine de l’armée des cieux ; 2) Profanation des Sabbats lunaires ; 3) Mépris de la fête solennelle de nouvelle lune. (Deut 17, soph 1) ; 4) Endurcissement du cœur contre l’appel à l’obéissance légale. (Héb 3 et 4) Commercialisation frauduleuse de la vérité. (Ap 18 : 9-24) Refus catégorique de toute réforme publiée par l’ange d’Ap : 18 et Esa 58.

 

  Dieu dit : A chaque Sabbat (4 Sabbats mensuels) et à chaque Nouvelle lune, (fête solennelle de fin du mois) Le vrai peuple d’Israël, sorti de Babylone, doit se prosterner devant l’Eternel. Ez 46 ; Esa 48 :17-22)

 

C’est ici le test par lequel sera éprouvée la pureté de la conscience des adorateurs qui se préparent pour le scellement. (Ap 7)

 

Les défenseurs de Babylone prétendent que : N’importe quelle doctrine ou lien professionnel, croyance religieuse, salaire misérable, poste honorifique à l’église, persécution des proches,  peuvent neutraliser ces lois, hypnotiser la conscience et faire triompher le mensonge accompagné de son butin qui se chiffre en millions d’euros. (Ap 12 : 7-12) Les élus de Dieu avant les temps de détresse, sortiront de Babylone où Dieu n’est qu’une marchandise. (Ap 18 : 11-24)

 

Dieu appelle tous les chrétiens à la victoire finale  contre les mensonges, la tromperie et l’avidité financière  de Babylone (Esa 48 : 17-20)

 

La persécution finale est ainsi prophétisée : Ils combattront contre l’Agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Ap. 17 :14. Le calendrier lunaire en application produit la division entre les membres d’une même famille, d’une église ou d’une collectivité. Dieu respecte la liberté de pensée et d’action de chacun, car il y aura un jugement dernier pour rendre compte, chacun sera jugé selon ses œuvres.(Ap 20 :11-15)

 

Par la fidélité, la justice, la droiture, la grâce  et la miséricorde,  Dieu sortira ses élus de Babylone. (Ap 12: 11-12 ; Osée 2 : 21-22)

 

La colère, l’exclusion, la radiation criminelle sans restitution, la violence contre ceux qui pratiquent ces Lois de l’adoration, permettent d’identifier le dragon qui se manifeste contre les vrais adorateurs. (Ap 12 : 17)

 

 Les vrais adorateurs, de la fin des temps, adoreront le Père en esprit et en vérité selon les lois du temps et non selon une doctrine propre à un groupe quelconque: (Jean 4:23)

 

Identification des méchants : Si le doux Jésus pratiquait l’exclusion avant les temps du jugement dernier, comment serait-il appelé le Sauveur ? Dans le cratère d’une des sept montagnes, se trouvent : l’esprit de compétition, l’aristocratie, l’exclusion, la calomnie, la médisance, le capitalisme, l’avidité, l’oppression, le rejet de toute justice et le reniement de la droiture sociale etc.

 

Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez de Babylone, mon peuple ! Afin que vous ne participiez point à ses péchés (profanation des lois du temps et acquisitions destinées à la grande ville) et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Ap 18 :4 ; Ap 14 :9-12 et Ap 16.

 

 

Schadrac, Méschac et Abed-Négo, face à un des sept fétiches de Babylone (Daniel 3)

 

 

 

   Quand les quatre jeunes hébreux avançaient, enchaînés vers Babylone, ils prirent une ferme résolution de garder les lois de la Sainte Alliance que leur nation avait unanimement rejetées. (Deut 13 et 17 ; Jér 5)

 

   Quelques années plus tard, devant l’obligation de se prosterner devant une idole représentant un des 7 dieux de Babylone soleil (Baal)  lune (Astarté) Mars, Mercure, Jupiter, Venus et Saturne, ou d’être jetés dans une fournaise ardente ;  Bien que ce roi soit l’un des plus grands tyrans que la terre ait connu, ils répliquèrent d’un commun accord : « Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée… (Qu’elle se nomme : Saturne, Apollon, Baal, Moloch ou une des autres idoles des enfers).

 

 

 

   Identification : Ces idoles, enrobés d’or, cargaisons d’or pillées aux nations vaincues et massacrées ; Ils communiquaient au roi de Babylone le pouvoir d’exterminer ses opposants sur toute la terre et de les dépouiller en emportant leurs richesses, ressources et patrimoine. Les tonnes d’or, ramenées du temple de Jérusalem qu’ils ont brulé et dépouillé, confirmaient la supériorité infernale et l’avidité insatiable des 7 idoles del’armée des cieux. Tous les produits agricoles, tous les troupeaux volés et consommés sur place, par son armée innombrable, durant un siège de plusieurs années,  ainsi que le butin emporté des différents territoires, vers la « grande ville » nous permet de déduire que ce sont des « dieux » voraces, pillards, voleurs, criminels, capitalistes, ravageurs, qui ne reculent devant ni les cheveux blancs, ni les bébés, ni les écrits des prophètes, qu’ils livraient aux flammes. Des idoles d’or qui transforment leurs adeptes en esclavagistes monstrueux, aussi insensibles que des vampires.

 

 

 

   Identification : La vie de Jésus en tant que Roi des rois nous donne une autre identification opposée où l’on retrouve le respect de la vie et des biens d’autrui, la générosité, la perfection de la bonté par le sacrifice, la sainteté et un désir constant de relèvement des victimes de la méchanceté humaine et démoniaque. Le Christ ne convoitait jamais l’or ou l’argent terrestre ; (Prov 8) Car sa grandeur, sa gloire et sa pureté démontrent que ces choses constituent une peste qui excite la convoitise et l’instinct criminel. Le Christ, Roi des rois n’allumait pas une fournaise pour radier, excommunier et détruire ses adversaires qui ont cherché plusieurs fois à le tuer avant de l’avoir crucifié. Un seul ange du ciel pourrait exterminer l’humanité entière, mais le Créateur a une grande affection pour toutes ses créatures et ses ennemis qui trompent et pillent la race humaine.

 

 

 

Le vin de la fureur de son impudicité : Les 7 astres en fétiches d’or de l’armée des cieux, se sont attribués les noms et patrimoine divin, les transférant sur le jour de la semaine qu’ils ont substitué, afin que l’adoration du jour saint décalé soit un leurre par lequel l’adorateur rend hommage à une des têtes de la bête à 7 têtes, tout en croyant s’incliner devant le Créateur. Ainsi, Saturne l’idole des enfers, reçoit l’hommage du Créateur le samedi, substitue des vrais Sabbats du 7, 14, 21, 28e  jour après la nouvelle lune, seul repère universel, qui est également un repos et une fête mensuelle et éternelle. Les mots : jour, semaine, mois, années, sont usurpés, décalés et pervertis dans une débauche des valeurs du temps attribuées à chaque durée par le Créateur.

 

 

 

Poursuite du pillage sur toute la planète : Ces fétiches d’or de l’armée des cieux se sont attribués les Noms Saint, les vertus du Christ, et le patrimoine du Créateur, (La Sainte Bible) afin d’en faire une puissance d’extraction financière, supérieure à l’efficacité des armes de guerre, capable de dépouiller en douceur, les individus de toutes les nations, même les plus pauvres. Si Jésus appauvrissait ou dépouillait les pauvres en faveur des riches, Son idéologie serait identique ou pire que celle qui a transformé la vie terrestre en fournaise. Jusqu’à aujourd’hui, le butin véhiculé vers les villes, filles de Babylone, donne une identification des idoles couvertes d’or mais envoutées par l’argent des peuples, qui envoient des « marchands » par toute la terre afin de charger de monnaie en retour, des avions gros porteurs vers Babylone et ses filles. (Ap 18 : 11- 16)

 

 

 

Restauration : La révélation du vrai Jésus, sans un judas subtile à ses cotés, et la révélation de ses lois du temps apporteront des changements dans le christianisme triomphant, qui sera un mouvement social en faveur des dépouillés et des misérables. Mouvement conforme aux lois de la Sainte Alliance. (Esa 58, Jér 31 : 33- 36 ; Esa 2 et 56) Mouvement possédant une gestion pure, sans iniquité sur les chiffres transférés au ciel. (Ap 14 : 5)

 

 

 

   Jusqu’à la fin du monde, les idoles de Babylone, qui composent l’armée des cieux inspireront l’acquisition des ressources financières, continueront le pillage des nations, la radiation et l’extermination des opposants. (Ap 13 : 11- 18) Mais ils seront châtiés par le jugement prévu dans les cours célestes. (Ap 18 : 21 et 8 : 10- 13)

 

 

 

  Schadrac, Méschac et Abed-Négo : Sur des dizaines de milliers de juifs amenés en captivité, couchés par terre devant Saturne le Moloch, ces trois jeunes étaient les seuls résistants. Ils furent radiés comme gouverneurs et jetés dans la fournaise ardente, mais, rejoint par le Fils de l’Homme, le feu n’a eu aucun pouvoir sur eux, sur leurs  vêtements, leur cheveux, et même l’odeur du feu ne les a pas atteints. (Dan 3 : 27) C’est un symbole de l’église triomphante, pratiquant la justice et la droiture, subsistant dans la fournaise mondiale des derniers jours. (Ap 12 :1 Esa 33 : 13- 16)

 

 

 

   Aujourd’hui encore, les mêmes démons avides de pillage, qui exerçaient leur cruauté par le caractère impitoyable et tyrannique du roi de Babylone, propose par la prédication mondiale, la vénération d’une des sept idoles de l’armée des cieux, œuvre de la sorcellerie des chaldéens ; Calendrier astrologique responsable de la profanation mondiale des saints jours de repos, mis à part depuis la fondation du monde. (Ap 13) La marque de la Bête sera la vénération consciente d’un de ses 7 astres de l'armée des cieux.

 

 

 

Ami chercheur, si tu désire suivre les traces des 3 hébreux :

 

·         Choisiras-tu Saturne le Moloch, en célébrant les Saturnales, le samedi de l’armée des cieux ? (Act 7 : 39- 43)

 

·         Préfèreras-tu Baal des temps modernes, en célébrant le jour du Soleil, le dimanche ? (Jér 8)

 

·         Choisiras-tu une des 7 idoles de l’armée des cieux, afin de provoquer le Créateur en associant son Nom à ta vénération idolâtre, selon le calendrier occulte de Babylone ? (2 Rois 23 : 4- 5 ; 2 Ch 33)

 

·         Saisiras-tu l’opportunité d’acquérir des biens dans l’armée des cieux, tout en profanant les 5 solennités mensuelles du Créateur, jours bénis et sanctifiés, destinés à l’adoration du vrai Dieu ? Qui sera capable de te protéger des effets destructeurs du feu des derniers jours ? (Esa 43 ; 2 Pier 2 : 10- 13)

 

·         Rechercheras-tu le luxe et l’esprit d’acquisition que procurent les 7 idoles de Babylone, jusqu'à ce que les fléaux soient versés sur une race religieuse, indocile et idolâtre ? (Soph 1 ; Ap 14 : 6- 12)

 

·         Te laisseras-tu vaincre par les mensonges théologiques adaptés à l’armée des cieux, qui hypnotisent la conscience des croyants, chercheurs de salut gratuit ? (1 Tim 6 : 9- 16 ; 2 Tim 3 : 1-5 ; Ap 18)

 

·         Te laisseras-tu décourager par les persécutions et les menaces de radiation des chefs de l’armée des cieux, au point de profaner les 5 solennités mensuelles de l’Eternel ? (1 Pier 4 : 12- 19)

 

·         Te laisseras-tu gagner par un « Christ moderne » qui développe ton appât du gain, tout en t’éloignant de la pratique de la justice, la droiture, la grâce, la fidélité et la miséricorde ? (Os 2 : 21-22)

 

·         Si, en tant que prêtre, tu avais vécu du temps d’Ezéchias, et tu avais reçu 1000 taureaux et 7000 brebis pour nourrir le peuple, allais-tu mettre le tout en épargne pour ne point partager ? (2 Chr 30 : 24)

 

·         Si le repos du 7e, 14e, 21e et 28e jour après la nouvelle lune, fête mensuelle, est réservé à quelques uns, seras-tu de ce petit nombre persécuté mais privilégié des cieux ? (Ap 12: 1; Héb 4)

 

·         Tes riches pasteurs et ton assemblée, (fut elle grande), de quel secours seront-ils quand les fléaux frapperont les injustes et les profanateurs de la nouvelle lune et des 4 Sabbats mensuels ? (Soph 1)

 

·         Que feras-tu quand les cavernes d’Ali baba et leurs gardiens voleront en éclat, sous les missiles et les météorites destructeurs ; Quand la marque de la bête sera le sceau des damnés de l’éternité ? (Ap 13 : 11- 18 ; Amos 5 : 23-24)

 

·         Que feras-tu quand viendront les calamités, la désolation et l’angoisse ;  Quand le Saint-Esprit se retirera d’un monde violent, en lamentation, subissant les plaies et fléaux apocalyptiques ? (Dan 12 : 1)

 

·         Dans quel groupe seras-tu placé au dernier jour : Avec ceux qui ont pratiqué l’abnégation, la justice et la droiture, les prémices irrépréhensibles qui montent à la rencontre du Seigneur dans les airs, ou avec les révoltés qui vivront une angoisse inexprimable, en criant : perdu… perdu… Je suis perdu… Mes orateurs et mes bergers ne m’ont pas dit toute la vérité !

 

·         Puisque tout est possible à Dieu, pourquoi ne lui remets- tu pas tes inquiétudes, tes profanations et tes dispositions de cœur, afin qu’il te donne la foi nécessaire ainsi que la volonté, pour te classer un jour parmi ses vrais adorateurs qui sortent de Babylone, et qui se prosternent pour adorer Dieu chaque nouvelle lune et chaque Sabbat luni-solaire ?

 

 

 

Jésus dit : Je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra de la Loi un seul iota, ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18.

 

 

 

Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel aux jours de Sabbat (4 repos hebdomadaires dans le cycle lunaire) et aux nouvelles lunes (Repos mensuel, solennité instituée depuis la création du monde) Ez 46 :3 Il faut ajouter aux jours de fêtes annuelles et aux fêtes de saisons. (Lév 23)

 

 

 

Jésus a eu ses mains clouées parce que, par elles, il rappelait aux hommes et aux démons, l’autorité divine du calendrier luni-solaire : Ses 4 doigts : les 4 Sabbats mensuels de chaque cycle lunaire, et le pouce, symbole de la nouvelle lune.

 

 

 

Après le jugement dernier, le châtiment des adorateurs de l’armée des cieux, est publié en ces termes : « Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi dit l’Eternel, ainsi, subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, et quand on sortira, on verra les cadavres de ceux qui se sont rebellés contre moi, car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 : 22- 24 » (Sur terre, en manifestant la révolte jusqu’à la mort contre les lois du Créateur, ils ont profané, foulé au pied le Sabbat lunaire et la nouvelle lune, au profit d’une des idoles de l’armée des cieux. Jér 8) Dimanche pour adorer l'Ostensoir, samedi pour adorer Saturne le Moloch.

 

 

 

  Dieu a fait la lune pour marquer les temps : (Semaines, mois lunaire, années de 13 cycles lunaires, les Sabbats et les fêtes, Ps 104 : 19)

 

 

 

  Avant le retour de Jésus, il est écrit qu’une grande étoile ardente tombera du ciel et beaucoup d’hommes mourront par les eaux. (Ap 8 : 10-13) La couche d’ozone trouée, ne pourra plus les repousser ; Les étoiles tomberont du ciel ; (Marc 13 : 22-26) Si, déjà,  les petites météorites enflammées tombent du ciel, ce n’est que le commencement des calamités. (Jér 25 : 32) Ces événements ont pour but de réveiller les consciences endormies. (Mat 24 : 29- 35)

 

 

 

Avant l’extermination progressive des civilisations en révolte contre Dieu et les lois morales, (Soph 1) sortiras-tu de l’armée des cieux et entreras-tu dans le vrai repos ? (Héb 4)

 

 

 

Radiation familiale et carbonisation des premiers nés

 

 

 

 

 

 

 

Histoire antique

 

 

 

    En Egypte d’antan, les esclaves assistaient aux fêtes en l’honneur de telle idole nationale de la semaine astrologique où telle autre correspondant à un des signes du Zodiaque. Tous fêtaient Baal le dieu soleil (dimanche) nommé Osiris ; Astarté la déesse lune (lundi) nommée Isis ; Mars, (mardi) ; Mercure, (mercredi)  Jupiter, (jeudi) ; Vénus, (vendredi) et Saturne le Moloch, ou « Saturne l’Africain » (le samedi).  Saturne est le monstre de la carbonisation, de la part duquel les médiums faisaient promettre la prospérité économique, les pluies de saisons, l’abondance des moissons et le succès à la guerre, à condition qu’on lui offre dans la fournaise placée à ses pieds, des premiers nés vivants. L’espérance de gagner beaucoup d’argent sale et d’obéir aux rois poussait les familles à sacrifier leur premier né, ou même d’acheter un enfant esclave afin de l’offrir comme sacrifice à Saturne le Moloch. (Jér 32 : 34- 35). En temps de guerre, certains rois et gouverneurs brûlaient leurs enfants dans la fournaise de Moloch afin d’avoir du succès. Le comité de famille se réunissait pour décider quel enfant offrir lors des Saturnales. Le premier né est le premier enfant male. Parfois, il y avait les enfants des épouses, ceux des concubines, ceux des esclaves nés à la maison. Le comité de famille avait plusieurs séances et confrontations avant de trouver l’enfant qui sera radié et carbonisé.

 

 

 

 Question : Le désir de s’enrichir neutralise t’il tout sentiment de tendre paternité et toute affection naturelle ?

 

Selon la justice immuable de la réciprocité, quand Dieu a puni les esclavagistes égyptiens, en faisant mourir leurs premiers nés, l’angoisse nationale leur a rappelée la mort des bébés offert à Saturne ainsi que des bébés males hébreux, jetés dans le Nil sur ordre de Pharaon ainsi que la souffrance des parents dépressifs et impuissants.

 

 

 

Fêtes nationales en Egypte

 

 

 

   Lors des Fêtes du taureau ailé (Baal) et celle de Saturne, 7e abomination de Babylone (le veau d’or; Voir Patriarches et prophètes, page 294) plusieurs manifestations nocturnes des Saturnales du samedi étaient animées par la musique et des danses. Des femmes aux mœurs déchaînées enflammaient les passions masculines. Dans le tourbillon de ce « carnaval », sans identité et sans pudeur, à la faveur des ténèbres, elles se livraient toutes à la débauche pendant le reste de la nuit. Les hébreux, en Egypte, autorisés pour la circonstance, sans repère et sans connaissance du Dieu d’Abraham, trouvaient ce défoulement utile et très agréable pour oublier un instant la dureté de leur servitude. Les viandes sacrifiées aux idoles, la débauche et l’alcool étant gratuits, tous se livraient au défoulement dansant par ordre du roi. Plus tard, le roi Balak sur le conseil de Balaam a utilisé ce piège immoral, afin de pervertir le peuple juif, et pour pouvoir les attaquer quand le Dieu Saint s’éloignerait d’eux. (Nom 25)

Jéroboam a fait deux veaux d'or, représentations de Saturne, afin de détourner les 10 tribus d'Israël de l'adoration qui se faisait à Jérusalem, chaque nouvelle lune, chaque Sabbat lunaire et chaque fête annuelle. L'adoration de Saturne se fait le samedi au lieu du Sabbat. (1 Rois 12: 25...)

 

 

 

3000 exécutés au pied du Sinaï, plus tard 625000 moururent dans le désert 

 

 

 

   Après leur sortie d’Egypte, pendant que Dieu dictait à Moïse, les lois du Pentateuque,  ce désir de débauche nationale leur est revenu et ils s’y sont vautrés à nouveau. Moïse à donné l’ordre d’exécuter tous les débauchés, de sorte qu’il en tomba 3000 en un seul jour, et par la suite, 625000. (1 Cor 10 : 8) Défoulement, danses érotiques, adultères, fornication, idolâtrie, ces crimes non délaissés ont reçu leur sentence : Le salaire du péché c’est la mort. Dans la nouvelle Alliance, fort heureusement, depuis la mort de Jésus, tout pécheur repentant, (décidé à sortir de l’immoralité) est gratuitement justifié par la grâce de Jésus Christ. (Rom 3 : 23- 24) Alors que Dieu indiquait à Moïse le nom des nations qui sacrifient des enfants en les jetant au feu devant Moloch, (des nations impies qu’Israël plus tard, aurait à détruire), à la faveur de l’oisiveté, des agents idolâtres avilissaient les hébreux pour que Dieu se retire du milieu d’eux. (Lév 20 : 1-5 ; Deut 13 et 17) Une lecture générale de la Bible nous permet de savoir que l’idolâtrie n’a pas été vaincue par Israël.

 

 

 

Dieu dévoila son plan au peuple d’Israël

 

 

 

 L’Eternel parla à Moïse et dit : Consacre-moi tout premier-né, tout premier-né des enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux : Ils m’appartiendront. (Ex 13)

 

  Cet objectif était de fournir au peuple saint, des naziréens, (Nom 6 : 13- 21) : Des prophètes dans toutes les familles d’Israël ; Des juges plus puissants et moins sensuels que Samson ; Des hommes remplis du Saint Esprit aussi pures que Samuel, aussi nobles que Daniel, aussi fermes que Moïse ; Des hommes consacrés comme David, capables de mener Israël à la conquête des nations afin que ce peuple saint devienne la première des nations, soumettant la terre entière à l’autorité de Dieu, selon la promesse : L’Eternel fera de toi la tête, et non la queue, tu seras toujours en haut et jamais en bas, lorsque tus obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, que je te prescrit aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique. (Deut 28 : 1-14) La justice, la droiture, la sainteté et la fidélité des premiers nés consacrés seraient une puissance capable de faire capituler les forces occultes de Babylone qui recommandaient les sacrifices humains pendant les Saturnales.  

 

 

 

  L’opposition cosmique se lève

 

 

 

 La consécration des premiers-nés à Dieu fit trembler Babylone, puissance opposée qui soumettait le monde par la puissance des armes, l’occultisme et l’astrologie.

 

  Alors, l’autorité de chaque peuple fut dressée pour exécuter la volonté des rois et gouverneurs, par la statue de Saturne. Selon Wikipédia, (Internet) c’est une forme humaine masculine, ayant parfois une tête de loup, placé devant une fournaise destinée à carboniser des sacrifices vivants. Seuls Schadrack, Méschac, Abed-Négo ont survécu à cette exécution. Ils ont choisi la mort plutôt que de se prosterner devant Saturne, lors des Saturnales du samedi, et le Dieu d’Israël a neutralisé le pouvoir du feu de Moloch sur leur personne, leurs vêtements et leurs cheveux. (Dan 3) Sur des centaines de milliers de captifs hébreux, 3 seulement refusaient de rendre hommage à Saturne le monstre adoré le samedi.

 

 

 

 Contre offensive babylonienne

 

 

 

   Afin d’annuler le plan de Dieu, qui ordonnait la présence d’un homme consacré dans chaque famille d’Israël, Babylone a ordonné pour toute la terre, le sacrifice de tous les premiers nés, à jeter vivants dans la fournaise, pendant la fête des Saturnales qui commencent un samedi de décembre mais dure plusieurs jours. (Voir Internet) En plus des premiers nés, les prisonniers politiques, les premiers nés des rois ; Tous ces sacrifices vivants avaient pour but de gagner la faveur des dieux que nous appelons diables, à la lumière des écritures. Ainsi, les futurs héros du Tout Puissants seraient tous carbonisés par leurs propres parents. Et Israël, sans naziréens, sans juges consacrés, ne pourrait plus conquérir les nations, mais resterait asservi aux puissances occultes des rois barbares. Selon l’ordre donné à Moïse, par la réciprocité de la justice divine, la nation qui brûle en sacrifice ses premiers nés doit être détruite. Dans les écritures saintes, Ces crimes sont désignés comme de grandes abominations. (Ez 8) Certaines versions de la Bile traduisent « Passer leurs enfants par le feu », alors qu’il fallait traduire : exterminer l’enfant innocent en le jetant vivant dans la fournaise.

 

 

 

Identification des dieux babyloniens

 

 

 

   Saturne le Moloch a également une mythologie monstrueuse où les gouverneurs affectionnent particulièrement la destruction de la vie des êtres sans défense, ex : Pharaon avait donné l’ordre à son armée de jeter tous les enfants males dans le fleuve, afin de faire échouer la prophétie d’un futur libérateur pour Israël. Il n’avait pas la patience d’attendre les Saturnales pour les carboniser. Dieu crée la vie et l’entretien avec une délicatesse perfection ; Le diable commercialise, opprime, excommunie, radie et extermine tout être sans défense.

 

  Le roi Hérode a ordonné le massacre des nouveau-nés jusqu’à l’âge de deux ans et au dessous qui étaient à Bethlehem, dans l’espoir de faire mourir Jésus, le libérateur promis. Hérode était un saturnien sadique, aussi cruel que les monstres des enfers.

 

   Le mépris de la vie du plus faible, se retrouvait dans le combat imposé aux gladiateurs, s’il tombe… Tuez-le !

 

L’excommunication, l’exclusion, le licenciement arbitraire, le rejet de l’autre, la radiation des membres sans défense et la séquestration de leurs libéralités, sont encore l’œuvre inspirée par ce monstre appelé Saturne le Moloch, œuvre machiavélique adaptée à chaque pays et chaque civilisation.

 

Attention, l’histoire ne se termine pas à la tombe ; Si, après la vie terrestre, les victimes se retrouvent au paradis, et les méchants, en enfer, dans le feu et le soufre, ils y seront pour avoir traité ainsi les créatures de Dieu.

 

Hélas ! Les sales richesses de la prospérité Babylonienne, tant convoitées par les citoyens qui carbonisaient leurs enfants, provenaient des génocides, des massacres et du pillage des ressources de toutes les nations vaincues.

 

Les soldats avaient pour mot d’ordre : « Si l’individu a une dent en or, tuons-le et prenons la dent ».

 

 

 

Les Saturnales et la chute d’Israël

 

 

 

La Bible dit qu’Israël a souvent reproduit ces fêtes des Saturnales accompagnées des sacrifices de premiers nés : Ils ont bâti des hauts lieux pour brûler leurs fils et leurs filles : (Jér 7 : 31) Je les souillai par leurs offrandes quand ils jetaient dans le feu leurs premiers nés ; (Ez 20 : 26) Ne vous prostituez-vous pas après leurs abominations, en jetant vos enfants dans le feu, vous vous souillez encore aujourd’hui par toutes vos idoles ; (Ez 20 : 30-31) Je  tournerai, moi, ma face contre cet homme qui livre ses enfants à Moloch, et contre tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Saturne le Moloch. (Lév 20 : 1-5) La justice réciproque atteindra tôt ou tard les exterminateurs. (Ap 13 : 10)

 

Livrer quelqu’un à Moloch, c’est également le faire choisir le jour de Moloch pour rendre son culte. Ces lois astrologiques sont venues à l’existence après le déluge de Noé, lors du règne de Nemrod.

 

A la fin, Dieu se lèvera contre les radiateurs impitoyables vénérant un des 7 astres de l’armée des cieux. (Sop 1)

 

 

 

Le crime abominable contre le Créateur

 

 

 

Attribuer au Créateur l’offrande du Samedi de Saturne, comme saint Sabbat, consiste à rendre le vrai Dieu responsable des sacrifices de millions d’innocents, jetés vivants dans la fournaise, pendant le règne des empires universels. Plusieurs rois ont replacé ce monstre (Saturne) dans la cour du temple de Jérusalem. (2 Chr 33 : 4- 6) Egalement dans les hauts lieux, sur les collines élevées de tout le territoire. Manassé se demandait : Lequel vénérer : Saturne’tan ou Satan’turne ? Il jetait ses fils vivants dans la fournaise de Saturne. (2 Roi 33 : 6) L’hommage du samedi devant le monstre s’accompagnait de ces sacrifices humains. Le roi croyait que les démons saturniens lui donneraient de l’argent et de l’or… Mirage ! Il s’est damné pour rien…

 

 

 

La Bible dit : Si un homme pêche contre un autre homme, Dieu le jugera. S’il pêche contre l’Eternel, qui intercédera pour lui ? (S’il pêche en affirmant que Dieu a béni un des 7 jours astrologiques babyloniens, alors que c’est faux, qui intercédera pour lui ?)

 

 

 

 

 

Jours d’adoration dans le premier et le deuxième temple de Jérusalem

 

 

 

·         Voici, j’élève une maison au Nom de l’Eternel mon Dieu, pour la lui consacrer… Pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. 2 Chr 2 : 4

 

·         Salomon offrait ce qui est prescrit par Moïse pour chaque jour, pour les Sabbats, les nouvelles lunes et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. 2 Chr 8 : 13

 

·         Le roi Ezéchias donna une portion de ses biens pour les holocaustes du matin et du soir, et pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la Loi de l’Eternel. 2 Chr 31 : 3

 

·         Jours d’adoration dans le deuxième temple : La porte du parvis extérieur sera ouverte le jour du Sabbat, elle sera ouverte le jour de la nouvelle lune… Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes. Ez 46 : 1-3

 

 

 

L’amour de l’argent produit la profanation naturelle des saints jours bénis et sanctifiés qui sont éternellement fixés : Le 7, 14, 21, 28e jour après le repos mensuel de la nouvelle lune. Changer, déplacer, ignorer, mépriser ces jours saints est encore un grand mal. Les portes de l’enfer s’ouvriront pour les avions et les navires qui transportent l’argent du faux Christ, tiré des familles pauvres et exporté vers les grandes villes. (Ap 18 : 11- 24)

 

 

 

Un désir de prospérité, peut ‘il nous rendre indifférents et sourds à l’appel : Sortez de Babylone ! mon peuple ?

 

Produire le culte du samedi antique, avec les sacrifices de radiations, en y adaptant les saintes écritures et les Noms du Dieu de la vie, est ce que cela consiste à livré à Saturne une multitude qui mépriseront la nouvelle lune et les Sabbats bénis ? N’est-ce pas se charger de corps et d’âmes d’hommes ?  (Ap18 : 13)

 

 

 

 Les enseignants sont responsables devant Dieu des conséquences de leur enseignement. Si leurs adeptes, après la résurrection, ont perdu la vie éternelle qu’ils devraient obtenir par la pratique de la justice révélée dans la Sainte Parole, (de laquelle, ils n’avaient pas à extraire un iota), ils seront détestés par leurs victimes, agressés par une multitude de désespérés en révolte, condamnés par la justice universelle et rejetés par Dieu. (Jér 25 : 34- 38)

 

Riche, honoré et distingué sur terre, applaudis derrière les pupitres, les voila brusquement sortis du sommeil hypnotique que donnent la prospérité économique et l’éloquence. (Ap 3 : 14- 22)

 

 

 

Les solennités de l’Eternel sont gardées : Quand le Créateur vit la jouissance que tirent les religieux de l’oppression, l’injustice, l’exclusion, la radiation sans restitution, la servitude, l’exploitation et la manipulation des êtres subordonnés sans défense, avec des règlements tels que : (Faisons les rouler sans leur donner de carburant… Faisons-les travailler sans salaire… Nous n’employons que des laïcs bénévoles… S’il tombe radiez-le… Le commerciale mangera sur le bénéfice de ses ventes, s’il réussit à vendre… Ils feront des briques sans paille…)  En retour, un décret éternel est sorti : Je jurai dans ma colère, ils n’entreront pas dans mon repos. (Héb 4)

 

Une réforme intelligente où la loi retrouve son rôle bienfaisant ouvrira peut être la porte vers le repos pour tous les vainqueurs. Jésus a promis le secours du Saint Esprit à ceux qui aspirent à la justice : Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. (Mat 5 : 6)

 

 

Commenter cet article

mira 20/08/2012 11:36


Bonjour,


Question sur le sabat , quelle est le vrai jour de repos ? Jesus a dit le sabat m'appartient , n'est ce pas le sabat qui viens du coeur le plus important .


Y a t il un jour dans la semaine?

cesaireadolphe@hotmail.fr 25/08/2012 02:01



Salut Mira!


Bien que nous devons être tolérant et respecter les convictions, je pense qu'il est de mon devoir de dire que les lois du temps sont les premières de la création. Si l'école existe sans aucune
durée d'instruction, ses effets sont nuls. C'est la direction qui fixe les heures pour les étudiants. Les étrangers ne sont pas contraints de se présenter. Le service du temple de Jérusalem,
chaque Sabbat et chaque nouvelle lune constituait des convocations solennelles des plus agréables, en rapport avec la vie et la mort éternelle. Le sabbat et la nouvelle lune, choisis par
Jésus sont des rendez-vous de 24 heures entre Dieu et sa créature que le Saint-Esprit a pour mission de régénérer en vu de la perfection. Pour la suite, voir les autres sujets du blog,
et faites de cela un sujet de prières. Dieu te répondra.  jean 



Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog