Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 143 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le

Un père de famille avait reçu de son épouse trois filles dont il en était fier.

Après chaque journée passée loin d’elles dans son activité de missionnaire,

Il cherchait une agréable surprise à leur offrir en plus de la joie de se retrouver.

C’était souvent des fruits succulents reçus ça et là, ou choisis sur le marché.

Leur maison située au sommet d’une colline, dominait la route nationale,

De sorte que les enfants percevaient de loin, par le son, le véhicule familial.

Quand l’une d’elles donnait le signal : Voici papa ! Toutes accouraient,

L’ainée en tête, la cadette et la dernière, suivies de maman qui les succédait,

Tout en répétant afin de participer à leur joie : Voici papa !  Voici papa !

Papa les prenant en voiture, les étreintes et les baisers ne manquaient pas.

Dans ce foyer, il y avait l’harmonie et le bonheur de vivre ensemble,

Le pardon après une faute était la règle d’or qui ne se faisait pas attendre.

Point de châtiment, point de cris, point de colère troublant la douce paix ;

Le père qui, seul s’est autorisé à châtier, de préférence, priait et les éduquait.

Parfois, quand le partage des friandises, se faisait en l’absence du père aimé,

Le soir, une petite apportait : Papa voici ta part, que maman t’a réservée.

La joie de ce dernier n’était pas de dévorer son lot, mais de le redistribuer.

Ainsi, le partage équitable nécessitait que certains fruits soient comptés.

Le respect des parts, réservées aux absents prouvait la bonne conscience,

Et nul ne se sentait lésé après une répartition égale en toute transparence.

Il y a, par contre, des foyers, où le premier arrivé se sert comme un loup,

Dévore selon son appétit vorace  sans considérer le partage entre tous.

Après son passage, c’est la déception et l’amertume causées par son avidité ;

Incorrigible, glouton et grognard, il ne supporte pas d’être réprimandé.

S’il n’y a pas un père éducateur présent, un dompteur pour l’amener à la raison,

Il invectivera hardiment tout le monde, faisant régner la détresse à la maison.

Hélas ! Il sèmera ce que produira plus tard, dit-on : une série de malchances.

Dieu dit : je hais ceux qui pratiquent l’iniquité. Ils n’ont pas d’intelligence. (Ps 5 :6)

Leur violence s’exerce contre le partage équitable dans leur petite communauté.

Après avoir été gloutons dans leur famille, ils le seront dans toute comptabilité,

Ignorant les droits du prochain, afin d’épargner quelques sous sur les rétributions,

Leur gestion produit : favoritisme, mensonges, licenciements abusifs et exclusions.

Si dans l’école du foyer, ils se montraient intègres dans la loi du partage équitable,

Leur formation se poursuivrait dans l’entreprise où ils auraient une gestion louable,

Mais hélas, leur destin sera un fiasco, avec des échecs causés par leur gloutonnerie.

C’est ainsi que Salomon a dilapidé le droit social du peuple, réservé par David. (Mal 2 :10-12)

Pour tous ceux qui ont souffert sous le joug des gloutons, il y a de l’espérance :

Jésus propose son programme : La justice et l’équité sont la base de son trône.

La justice selon Dieu est le don permanant de ce que le Créateur a de plus précieux ;

Comme un fleuve se donne entièrement à la mer, Dieu donne l’abondance des cieux.

Pour Jésus, la justice c’est le don de son existence pour le relèvement des pécheurs,

Depuis le jardin d’Eden, il n’a cessé d’agir dans toute la création criblée de malheurs.

Pour le Saint Esprit, la justice, c’est de refaire l’éducation salutaire d’une race condamnée.

Par sa Parole, par la réflexion, par des songes et des visions, il influence les âmes bien nées.

Pour les enfants d’Abraham, la justice inclue le sacrifice des prémices en l’honneur de Christ ;

Se traduit par le don d’une partie de nos biens pour un juste partage afin que tous soient nourris.

Pour le sacerdoce, la justice inclue le droit perpétuel au tiers des offrandes données selon la loi,

Afin que les familles de missionnaires subsistent, pendant qu’ils enseignent le droit. (Lév 7 :34-38)

L’équité est le partage secret d’un dixième de nos possessions avec nos proches nécessiteux.

C’est le droit social prescrit par lequel le glouton, jadis égoïste peut retrouver son humanité.

Celui qui détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière est une abomination. (Pro 28 :9)

Bientôt, les religieux qui trafiquent la Parole seront étonnés devant le profit total de leur vocation.

Abominable, sera l’idée d’avoir réussi des chiffres d’affaires par la vente du patrimoine céleste.

Dieu dit : Mon fruit est meilleur que l’or pur, et mon produit est préférable à l’argent (sale).

Je marche dans le chemin de la justice, au milieu des sentiers de la droiture (sociale),

Pour donner des biens (éternels) à ceux qui m’aiment, pour remplir leurs trésors. (Pro 8 :19-21)

L’adoration par les psaumes aux jours sacrés lunaires, arche du salut.

Le peuple juif, sorti d’Egypte ne deviendrait jamais le peuple de Dieu, sans un programme précis d’adoration déterminé par le calendrier lunaire ; CE calendrier luni-solaire, publié par William Miller entre 1830 et 1844. Il a servi pour l’étude des prophéties Adventistes : (2300 soirs et matins, le sanctuaire et le retour de Jésus.) Ce calendrier lunaire a été rejeté, ses fêtes et ses Sabbats par toutes les religions qui se sont formées lors de la grande déception de 1844. Les pasteurs on apostasié par le choix du calendrier solaire grégorien.

603500 morts dans le désert : Par ignorance et coutume Egyptienne, pendant l’absence de Moïse, les juifs fabriquèrent un veau d’or représentant Saturne. Ils fêtèrent la fête des Saturnales selon le calendrier solaire qui régissait la vie religieuse des Egyptiens idolâtres. (Patriarches et Prophètes 294) Ils sacrifièrent leurs enfants en les jetant dans le feu de résine placé devant le veau d’or. (Ez 20 ; Jér 8 ; Deut 17) Tous ceux qui ont regardé le veau d’or, sont morts dans le désert, à l’exception de Caleb et Josué. Moïse a été enlevé au ciel.  (Jude 9)

Calendrier solaire : Le jour de Saturne, (Saturday) est le samedi du calendrier solaire de Babylone, composé de 7 jours destinés à l’adoration de 7 astres qui sont : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne. (Saturne est appelé le Molock ou le veau d’or) C’est le calendrier grégorien actuel, le monument de l’astrologie qui régit l’existence de toutes les sciences occultes. Les sentences de la justice s’exerceront contre le calendrier solaire grégorien par les : Plaies ; Virus ; Pestes mondiales ; guerres ; astéroïdes ; Chutes d’étoiles géantes ; destruction de la race humaine attachée au calendrier solaire ; Il y aura une exception pour ceux qui ont le sceau de Dieu. (Ap 9 : 4 ; Ez 9 ; Ap 7) ; Le sceau de Dieu : Intégrité, fidélité, justice, droiture et sainteté. (Osé 2)

Dieu a proposé au peuple, par Moïse, l’adoration aux jours sacrés comme arme de destruction des royaumes solaires (39 royaumes) consacrés aux démons, guidés par des sorciers et occultistes les plus puissants de Canaan. (No. 10) Le peuple en adoration lunaire s’unit aux anges qui adorent Dieu dans les  cieux. (Ap 14)

L’adoration était la convocation solennelle au son des trompettes : Chaque nouvelle lune, chaque Sabbat lunaire (le 7, 14, 21, 28) ; chaque fête annuelle et chaque fête de saison. No 10 : 9-10 ; Ez 45 et 46 ; 2 Chr 31..

Tous les psaumes de la Bible, (avant leur adaptation au calendrier solaire)  étaient des hymnes, exécutés par les adorateurs à Jérusalem, et par la nation qui exprime son adoration par des louanges accompagnées des instruments, aux jours sacrés destinés à l’adoration à Jérusalem. Les évêques, prélats du calendrier solaire grégorien ont altéré la traduction de l’hébreu avant de publier les Bibles commercialisées, de manière que les lecteurs utilisent les saintes écritures et les psaumes tout en restant soumis au calendrier solaire du démon. (Jér 8 ; Ap 18 ; Sop 1)

Israël invincible sera, la dernière église habillée du soleil, (Le soleil fixe le début des heures saintes), la lune sous ses pieds (comme calendrier perpétuel) et une couronne de 12 étoiles sur sa tête ; (l’abnégation des apôtres ; Ap 12 : 1) Cette église triomphante de la fin des temps sera enlevée lors de la grande tribulation.

L’éternité commence aujourd’hui par la volonté de se soumettre à l’adoration qui doit avoir lieu pendant les heures saintes des jours sacrés du calendrier lunaire. Dieu dit : Craignez Dieu et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue, et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer et les sources d’eau. (Ap 14 : 6-12) Dieu fera connaître les jours sacrés à tous les croyants élus du christianisme mondial. (Ap 18, voir le lien : Vérité révélée) Les perdus du solaire s’y opposeront jusque à la fin. Les promoteurs de Saturne, (l’astre de plusieurs métaux vu par Nébucanetzar) ne se repentiront pas. (Ap 9 : 20-21) Ne se détacheront pas du profit financier que rapporte la fausse adoration.

 

L’adoration aux jours sacrés lunaires distingue les élus ; Ce qui provoque la colère du dragon présent dans les neurones des perdus ; Le dragon est identifiable par ses œuvres meurtrières : Persécutions, insultes, lapidations, massacres, menaces de toute sortes, prison, incendie des églises, terrorisme, accusation de folie, divorce, assassinats etc.

La profanation de jours sacrés distingue les impies destinés aux plaies, fléaux, feu et aux vers, dans l’éternité. (Esa 66 : 22-24 ; Sop 1 ; Jér 8 ; Ap 14 ; Zac 14) La profanation des jours sacrés de la fête des tabernacles aura pour sentence les 10 plaies. (Zac 14) Bientôt, dans le solaire aucune prière ne sera exaucée. (Esa 65 : 11…)

    La profanation du jour sacré du grand pardon (Yom Kippour) donne aux démons le pouvoir d’exterminer les pèlerins dans la mosquée. Les 4 lunes rouges indiquent la profanation de la pacques, 14 du mois Nissan.

 

 Sortez de Babylone, mon peuple= Sortez du calendrier solaire grégorien= Cessez de fêter les Saturnales.  (Ap 18) Cessez de tirer profit de l’adoration. Un euro de prémices et un euro d’aumône non distribués aux pauvres, se gravent sur l’âme et l’a propulse en enfer dans le département des voleurs. (Ps : 7 : 15-17 ; Jér 17 ; Jér 5 : 27)

 

Le premier mois de l’année est Nissan (Esther 3 : 7) December veut dire 10e mois ; September =7e mois ; October,=  8e mois ; November= ; 9e mois. Jules César avait adapté son calendrier au calendrier lunaire juif.

Un mois est éternellement un cycle lunaire (Méni, moon, hadesh, yèra = Lunaison)

L’adoration aux jours sacrés lunaires précède l’enlèvement des élus ; (Ap 12 : 1) Jésus revient bientôt. (Ap 22)

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog