Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Il semble que les prophètes n’ont pas trouvés le langage et les mots capables de décrire la condition horrifiante des pécheurs entêtés qui ressuscitent pour comparaître en jugement et qui devront souffrir les atrocités qui précèdent la seconde mort. (Ap 14 :9-11) Si cette période est plus longue que la première vie, quelle souffrance ?

   Dieu dit qu’ils ont particulièrement refusé de se reposer et d’adorer le Créateur le jour de la nouvelle lune, des quatre Sabbats lunaires qui se comptent après la nouvelle lune, des 4 fêtes de saisons et de 7 fêtes annuelles, selon le calendrier de la création (Ez 46 : Esa 66 :22-24). Cette profanation volontaire et consciente des saints jours de repos révélait leur révolte contre le Créateur de l’univers.

 

Par le prophète Jérémie, (8 :1-2) Dieu dit qu’ils ont adapté leur cultes et activités selon le calendrier produit par la sorcellerie babylonienne qui a institué les sept jours de l’armée des cieux en imposant un faux sabbat appelé (samedi, jour consacré à la vénération du faux dieu Saturne, Substitue du prince des ténèbres).

 

Le créateur reproche aux perdus leur rébellions contre les lois du temps, en ces termes :

  • Ils ont aimé (Ce calendrier babylonien occulte : Les pasteurs le recommandent, s’y adaptent et causent la profanation des jours saints et bénis, des sabbats situés le 7,14, 21, 28e jour après chaque nouvelle lune) ;  (Ap 18)
  • Ils ont servi un des sept astres du calendrier solaire : (Servir Saturne consiste à contribuer financièrement et par ses talents au développement de toutes doctrines adaptées au 7e jour de l’armée des cieux) ; (Deut 17)
  • Ils ont suivi : (Suivre ce calendrier consiste à respecter ses fêtes profanes, à produire des programmes d’adoration falsifiés en  imposant au Créateur un jour ouvrable qu’il n’a pas béni et sanctifié depuis la fondation du monde)
  • Ils ont recherché : (Ils s’y sont référer pour chaque rencontre en rendant hommage à l’idole Saturne, à l'année solaire qui se termine en décembre, 10e mois) ;
  • Ils se sont prosternés : (En s’agenouillant dans les temples pour adorer le jour consacré à l’astre, Saturne (le samedi) ou le Soleil, (dimanche), on rend hommage aux démons babyloniens qui est à l’origine de ce calendrier occulte. En ce faisant, on profane le vrai Saint Sabbat, la nouvelle lune, les fêtes annuelles, les fêtes de saisons. (Nom 10)
  • Ils seront comme du fumier sur la terre : Quand, après la guerre, il y a plusieurs milliers de cadavres sur le sol, les êtres vivants s’éloignent de cette région. Les blessés pourrissent avant de mourir. Les cadavres des religieux seront exposés devant les astres du solaire qui recevaient leur adoration.

La vue de ces rebus des enfers sera si repoussant que Dieu dit qu’ils seront pour toute chair un objet d’horreur. (Esa 66)

Leur ver ne mourra point : Ce seront des êtres vivants couverts d’asticots et vers géants, dévorant leur chair brûlée ; (Voir You Tube)

Leur feu ne s’éteindra point : Les flammes les brûleront sans leur donner la mort, ce sera un tourment indescriptible, difficile à imaginer pour des vivants qui ne meurent point avant leur temps. (Esa 66 : 22-24)

.

Voici la plaie qui frappera ceux qui ont combattu contre les lois et le calendrier de Jérusalem ; (Zac 14 :12)

  • Leur chair tombera en pourriture tandis qu’ils seront sur leur pied ; (Le jour de la nouvelle lune est foulé au pied par des moqueurs arrogants ; Les fêtes sacrées sont profanées; Les Sabbats luni-solaires sont ignorés et méprisés par des prédicateurs, pasteurs, salariés, et par les victimes de la grande séduction évangélique mondiale)
  • Leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites ; (De nos yeux, nous avons vu les lois, mais nous choisissons les croyances lucratives, mensongères, par lesquelles nous séduisons les cœurs des auditeurs contre les lois immuables de Dieu, au point de les faire mépriser la nouvelle lune et le Sabbat)
  • Leurs langue tombera en pourriture dans leur bouche ; (Trompé soi-même, nous trompons ceux qui nous écoutent, et nous les détournons de leur devoir prioritaire, telle que la justice à pratiquer ; (Justice confirmée par la loi des prémices, et concrétisée par la répartition équitable des valeurs, réalisée à la sainte cène) Nous présentons un Jésus colonialiste adapté aux cœurs égoïstes. La médisance et la calomnie sont utilisées pour noircir la réputation du prochain ; Avec la langue, nous commercialisons le patrimoine céleste de sorte que Dieu est une source de gain produisant une montagne d’iniquités.

 

Le plus grand mal que l’on peut faire contre le Créateur, contre Jésus et ceux qui nous écoutent

 

  • Kusch et 6 autres astrologues ont fait un grand mal, en imposant le calendrier des enfers à Babylone et à ses colonies, excepté à Israël pendant un certain temps, jusque à la conquête de Nabuchodonosor. (Dan 1-3)

 

  • Manassé, roi d’Israël a choisi les lois et les idoles de l’Armée des cieux. Il vénérait Saturne dans le temple de Dieu. Sa captivité et sa repentance sont pour nous un exemple de la miséricorde de Dieu envers ceux qui s’égarent et égarent les autres. (2 Rois 21) Aujourd’ hui le Saint-Esprit désire restaurer l’âme de tous les croyants. (Ap 18)

Le plus grand mal que l’on peut faire contre Dieu et la race humaine est de recommander un des sept jours du calendrier de l’armée des cieux, qui est le vin de la fureur de son impudicité. (Ap 14 ; 15 ; 16)

Samedi n’est pas le saint Sabbat s’il n’est un des 7e jours après la nouvelle lune, repère et repos mensuel. Ces solennités sont éternelles (Ez 46)

Le plus grand bien que l’on peut faire aux humains, c’est de leur enseigner comment sortir de Babylone. (Ap 18) et comment adorer Dieu, le vrai Sabbat, celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau. (Ap 14) Les vainqueurs, 144000 prémices irrépréhensibles seront bientôt scellés par la fidélité, l'intégrité, la justice et la droiture. (Esa 1 :27)

A celui qui vaincra, Je donnerai à manger de l’arbre de Vie qui est dans le paradis de Dieu. Ap 2 : 7.

 

 

Saturne (Mythologie) wikipédia (Plus un commentaire)

 

TEMPLE : A Rome, le temple de ce dieu « idole » était sur le penchant du capitole, lieu qui fut dépositaire  du trésor public. La raison est que du temps de Saturne, c'est-à-dire l’âge d’or, il ne se commettait aucun vol.

LOIS DU TEMPS : Saturne tenait un faux à la main pour marquer qu’il préside les lois du temps. (Fermant la semaine occulte babylonienne)

RITUELS A CARTHAGE : Les carthaginois offraient au dieu « Ba’al Hammon, appelé « Saturne l’Africain  ou le Moloch» des sacrifices humains lors des fêtes. Le jeu des flutes et des tympanons faisaient un si grand bruit que les cris des enfants immolés ne pouvaient être entendus, ni celui des parents impuissants. (Dan 3)

 

RECHERCHES SUR INTERNET : Cette statue a, tantôt en forme humaine dans sa nudité masculine impudique, ou une tête animale et les bras tendus au dessus de la fournaise placée devant elle. Elle recevait, lors des Saturnales qui ont lieu le samedi, des milliers d’enfants innocents, ou des prisonniers, jetés vivants afin d’être carbonisés, comme sacrifices, dans le but d’obtenir des vœux. Les rois du moyen âge utilisaient la fournaise de Saturne pour carboniser l’opposition par une radiation accompagnée du pillage des biens. Pour que le pillage soit total, ils faisaient brûler également la famille du condamné. Les chefs offraient leur premier né.

  Les Saturnales, fêtées dans les différentes régions et colonies babylonienne, plus tard, de la Perse, la Grèce, la Rome antique, chez les cananéens, et aussi en Israël, (Jér 32 : 35, 2 Roi 23) car toutes les nations étaient colonisées et pratiquaient les Saturnales comme religion d’Etat. Les rois attribuaient leur prospérité à ces abominables sculptures qui inspiraient l’effroi et recevaient des sacrifices humains à chaque convocation nationale. Israël depuis le désert, n’a cessé de carboniser ses premiers nés, les offrant à Saturne. (Ez 20 : 26 )

   Les nations perpétuaient devant Saturne les cruautés les plus inhumaines, et les formes d’exécutions les plus impitoyables que l’on retrouve dans l’histoire. Tous attribuaient à cet abominable idole : la fertilité du sol, les pluies de saisons, la prospérité par tous les moyens, y compris par le sacrifice des vies humaines, les victoires militaires, l’abondance des récoltes, la fécondité des femmes et la soumission de tous par la terreur nationale.

 

   Certains chefs de familles achetaient des enfants sur le marché des esclaves prisonniers, afin de les offrir en sacrifice par le feu. Tous citoyens qui faisaient preuve d’insoumission aux ordres des rois tyranniques étaient jetés dans la fournaise de Saturne. Nabuchodonosor en fit une démonstration pour soumettre et terroriser ses dizaines de milliers de prisonniers parmi lesquels il y avait les captifs d’Israël devenu idolâtre. (Dan 3)

Schadrac, Méschac et Abed Négo furent, bien qu’ils étaient gouverneurs, jetés dans l’une de ces fournaises, parce qu’ils refusaient de se prosterner devant Saturne, le Moloch d’environ 30 m De haut. (Voir wikipédia)

 Aujourd’hui encore, lors des Saturnales, les prédicateurs procèdent, avec leur comité, aux radiations criminelles sans restitution, après quoi ils se réunissent avec une grande ferveur saturnienne pour prendre la sainte cène homéopathique, au Nom du Seigneur… lequel ? A Dieu sont attribués les crimes d’exclusions et le pillage.

 

Religions : De même que l’on identifie les monstres babyloniens par la destruction de la vie humaine, on retrouve cette identification chez les théologiens qui trouvent leur jouissance dans la radiation sans restitution. C’est la loi du plus fort qui exploite et extermine le plus faible, après l’avoir dépouillé au Nom de Jésus. (Jac 5)

 

Le samedi consacré à Saturne, septième idole de l’armée des cieux (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne), mais offert ou imposé au Créateur comme saint Sabbat, est l’une des plus subtiles séductions et l’une des plus grandes abominations dont les promoteurs du christianisme se soient rendus coupables. Jér 8 ; Sop 1 ; Act 7 : 42-43 ; Ez 20 ; Ap 14 ; 16 ; 18. Les 7 têtes sont les 7 astres en forme de monstres demi-humains. (Ap 17)

Toutes les nations ont bu le vin de la fureur de son impudicité et se sont enrichis par la puissance envoutante de son luxe. (Ap 18) Le jour de Saturne a été la plus grande des malédictions pour la race humaine et pour Israël.

 

Le Créateur dit : Sortez du milieu d’elle mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu se souvient de ses acquisitions iniques. A cause de cela, en un même jour, ses fléaux arriveront : la mort, le deuil, la famine, et elle sera consumée par le feu, car il est puissant, le Seigneur Dieu qui l’a jugée… (Ap 18 : 8)

Ainsi parle l’Eternel : Observez ce qui est droit (10% d’aumône secrète Deut 26 : 12- 19) Pratiquez ce qui est juste : Pratique et répartition équitable des prémices. (Dt 26 ) Car mon salut ne tardera pas à venir… (Esa 56 )

A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant l’Eternel. Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi, (contre la nouvelle lune et contre les 4 Sabbats du cycle lunaire). Car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. (Esa 66 : 22-24) Sortez de l’armée des cieux ! Sortez de la tente (Samedi) de Moloch ! (Act 7 : 43). Sortez de Babylone ! (Ap 18) La fin de toute chose est proche ! (1 Pier 4)

Les romains disaient : Bonnes Saturnales ; Les chrétiens disent : Bon sabbat pour défier le Créateur. (Ez 20 :31)

La nouvelle lune est le repos mensuel ; Le Sabbat : Le 7, 14, 21, 28e jour, compté après la nouvelle lune. (Ez 46) Hors du cycle lunaire, la profanation systématique des solennités prouve que la race humaine est en guerre contre son Créateur. (Ap 13 et 14) 

 Quel que soit le nombre de jours qu'il nous reste à vivre, faisons la paix avec Dieu par une obéissance inconditionnelle aux lois du temps. 

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog