Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le


Sortez de Babylone

Beaucoup de croyants cherchent la lumière, suite au réveil de la conscience causé par les menaces de pandémies, d’astéroïdes et d’autres catastrophes imprévisibles tels que l’on peu voir sur you tube. La lecture de l’apocalypse de Jean et les différents films qui traitent les évènements éventuels de la fin nous sensibilisent sur l’existence d’une puissance mondiale qui est en guerre contre le Créateur. Puisque les sentences les plus terrifiantes menacent Babylone, la question importante est : Suis-je dans Babylone ? Et mon église ? Et le monde irréligieux ? Et les autres ? Que puis-je faire avant le jour fatal ?

Appel à sortir d’un système : Quand Dieu dit : Avant les fléaux ; Sortez de Babylone (Ap 18), on réalise, qu’il y a une nécessité urgente de compréhension de ce mystère. Aujourd’hui, on pourrait comparer le protestantisme lucratif à Jonas qui dormait dans l’estomac d’un gros poisson. Dans l’estomac de la bête à 7 têtes qui est appelée Babylone, les religions prospèrent, s’enrichissent tout en revendiquant la propriété de toute la vérité révélée. (Ap 3 : 17 ; Ez 28 : 3- 6)

Nécessité d’identification ; Je pense que par honnêteté, nous devons définir ce qu’est Babylone, la Bête à 7 têtes et dix cornes, cité dans Ap 17 et 18. Voici le résumé de la définition historique telle que je la perçois :

Dans Genèse 10, Nemrod était le premier des rois de Babylone, tyran qui se déclarait « dieu » et exigeait la vénération sous peine de mort. Il disait au peuple : Je suis "Baal" ! Dans le livre de Daniel, il y a quelques uns de ses successeurs. Et cette ville fut la capitale du premier des quatre empires universels qui ont succédé sous le calendrier solaire. Les richesses de ces rois sont acquises par la puissance militaire, semant la mort et la servitude sur toute la terre. Les ressources des nations colonisées étaient violemment pillées et exportées vers cette ville. (Voir le livre intitulé : "Les deux babylones" et le livre de "Judith", dans la Bible TOB ou Jérusalem)

L’identification de Babylone est proche de celles-ci : Les autorités royales changent les lois divines ; Elles changent la valeur et la signification des mots tels que : Dieu, jour semaine, mois, année, fêtes, Sabbats, mariage etc ; Les plus forts dépouillent les plus faibles ; Les plus violents exterminent les innocents et s’emparent de tous leurs biens ; Les plus rusés, avec subtilité, s’emparent des ressources de tous les peuples ; Aux survivants, les colonisateurs réclament de lourds tributs pour le « tyran » vorace et insatiable, roi de Babylone ; Par la force, il reçoit ce qu’il impose mais ne possède aucun régime social en faveur des pauvres de son royaume. Son armée qui reçoit un salaire pour tuer et piller; Elle assiège une ville pendant plusieurs années jusqu’à ce que tous les villageois meurent de soif et de faim ; Alors que ces criminels consomment sur place tous les troupeaux et toutes les cultures du pays en massacrant les propriétaires vivant hors des villes… Ex: Si vous portez un bracelet en aluminium peint en jaune, un babylonien vous coupe le bras afin de vous en dépouiller … après, il réalise que ce n’est pas de l’or, et il rit aux éclats. Disons que ces œuvres sont celles des esprits accapareurs, envahisseurs impitoyables qui ont leur siège dans les neurones dégénérés des cupides. (Jér 51 ; Ps 49 ; 2 Tim 3 ; 2 Pier 2);  Acquérir les biens d'autrui à n'importe quel prix.

D’après la sagesse des écritures saintes, après la mort, le corps retourne en poussière, mais l’âme comparait devant le tribunal de Dieu où ses oeuvres déterminent son orientation. Si elles sont mauvaises jusqu'à la tombe, l'âme est portée dans le séjour des morts, où sont les prisons de l'enfer, chargée des acquisitions chiffrées d’une vie, comme le kangourou chargé de ses petits logés dans sa poche ventrale. (Ez 32 ; Esa 14 ; Ez 28 ; Luc 16 : 19- 31) Les crimes et les dépouilles sont immortalisées et portées par l’âme du brigand mort, qui sera torturée et tourmentée jusque au jugement dernier. (Jude 14, 15; Bible Intertestamentaires: Voir le testament d'Abraham, 1655)

Les religieux de la terre qui font cette même œuvre d’acquisition des ressources, par des doctrines et croyances lucratives, sont pénétrés de l’esprit de Babylone. Elles poursuivent l’œuvre des barbares : Piller, dépouiller, emporter, épargner, consommer et exporter. De même qu’un gros poisson péché peut avoir un cadavre dans son estomac, de même, l’évaluation du capital et du patrimoine religieux permettent d’identifier la cupidité des prédicateurs qui utilisent les Saint Noms de Dieu et sa Sainte Parole comme appâts.

Au ciel, des millions d’anges sont consacrés à l’analyse de toutes les acquisitions effrayantes de l’avidité. (Dan 7 : 9- 10) Plusieurs promoteurs de religion peuvent faire cette confession : Nous les érudits, ayant reçu la bénédiction terrestre, nous évoluons dans le capital religieux comme des asticots sur un cadavre d’éléphant. (Esa 14 : 11 ; Ez 28 : 3- 6)

Le mystère de l’iniquité babylonienne peut se concevoir par ces synonymes : Injustice : Gain, profit, épargne, gestion égoïste, acquisitions, exportations, profitassions, exclusion, esclavagisme, usage du bénévolat, oppression, accumulation, chiffres d’affaires, usage de la collecte d’argent, non partage des ressources, non respect des droits prescrits, suppression du droit d’héritage ou de propriété légitime de l'église, perception, produits de la séduction commercialisés, produits de l’avidité exploités, capitalisme corrompu etc. La personne de Dieu est utilisée pour couvrir cette tombe.

Le butin : (argent, terrains, constructions) est une pièce à conviction que le religieux nomme « Bénédiction ». Au grand jour du jugement, évalué jusque aux centimes par les anges chargés des dossiers, il se révèlera: Grande malédiction éternelle. (Ecl 12 : 16)

L’opposé de l’iniquité que propose Jésus est : Justice, équité, droiture, abnégation, bonté, sainteté, pureté, intégrité, honnêteté, transparence, partage des ressources, perfection etc. L’œuvre de Jésus consiste à implanter la pratique de ces vertus dans le caractère des élus qui se convertiront. Les écritures utilisent le verbe « croire » pour la justification, (Jean 3 : 16) et le verbe « pratiquer » pour la sanctification. (1 Jean 2 : 29 ; Ap 22 : 11) Avant la chute des astéroïdes géants, les plaies et les fléaux destinés à punir les adorateurs de l’armée des cieux, éloignons-nous de l’avidité, de l’exportation des ressources des nations pauvres, de l’évangile lucratif et ses constructions parasismiques. (Ap 8 : 6-13)

Identification du Fils de Dieu commercialisé : Si Jésus possède du pain, des poissons, de l’argent, de l’or, des fruits, il partage équitablement tout sans mettre en épargne ou en chambre froide. Les saints apôtres font de même, à l’exception de Judas Iscariote. Le Fils de Dieu ne peut pas partager les mines d’or et de diamants, le pétrole et les métaux, les produits du sol, les produits de la mer, car des tueurs avides s’en sont emparés. Ils amassent avant de comparaître au jugement dernier, chargés de chiffres accablants. (Luc 16: 19-31)

Si le Dieu commercialisé est semblable à un berger, tous les moutons mangent selon leur appétit. Si l’église est un corps, elle alimente ses cellules par toute offrande consacrée. L’opposé appelé épargne, produit la gangrène et la mort. (Jude 11- 13)

Babylone et le choix des ténèbres : Ces rois de Babylone, (ville en ruine aujourd’hui), ont choisi la sorcellerie, la magie, la divination, l’astrologie exposée par le calendrier solaire, et les sciences occultes, pour gouverner le monde. (Dan 2 ; Deut 18 : 9- 14) Et Dieu proposa à Abraham, de se retirer de ce royaume idolâtre et tyrannique pour aller vers le pays qui est aujourd ’hui habité par le peuple d’Israël. (Gen 12 ; Voir sur Google : les livres Apocryphes, « la vie d’Abraham ») La profanation volontaire de chaque jour sacré lunaire est une adhésion aux ténèbres.

Exaltation païenne : Les exaltés se font appeler : Monsieur- le ; De même, d’après les historiens, Nemrod bâtit la tour de Babel, dans l’intention de s’exalter et de placer à son sommet un trône en or, semblable au Soleil, car il se faisait appeler le « dieu Soleil » : Baal, Bel, Horus, le Seigneur de tous, le roi de tous etc. Ce projet le rendrait exalté au plus haut degré devant le peuple. Défiant le Dieu du ciel contre lequel il est en guerre, car, par lui et son calendrier solaire, le camp du mal se dresse contre le camp du bien. (Dan 2 : 1- 2) Les fêtes solaires contre les fêtes lunaires.

Souvenirs d’enfance : Dans les années où j’allais à la messe, la représentation du « Soleil » était un ostensoir en or. L’Ostie du prêtre qui représente également le disque solaire y était enfermée. Lors de son élévation, toute l’assemblée était tenue de s’agenouiller, de baisser la tête, les mains sur le visage en signe d’adoration. Après cette adoration collective, le Prêtre mangeait le grand disque solaire. 

Jamais, un prêtre ne dira à son église : Je vous ordonne d’adorer le  Soleil, élevé et glorifié dans l’ostensoir ! La conscience collective reste, comme hypnotisée par ces rites de Babylone.

Les pillards pillés : Dans l’antiquité, les Romains pillaient les nations. Il y a peu de décennies, quand des pillards, attirés par l’or des églises, se sont mis à l’œuvre, et ont dévalisé plusieurs églises en Europe, à la vue impuissante de la curie romaine, les ostensoirs ont été changés en métal vil, (Aluminium) et l’adoration du soleil en métal vil continue dans les églises du dimanche. (Ap 13 : 1- 8) 


Elévation des mains dans la Bible

Les adorateurs d’une des 7 têtes de la Bête élèvent leurs mains pendant leur service de culte. Cela veut dire peut'être :

1) Nous reconnaissons : Les traits de la main indiquent souvent la lettre « M », Première lettre de Méni (ou mois), qui veut dire compté, nom donné à la lune qui est créée par Dieu pour marquer les mois, les semaines, les saisons et les années. (Esa 65 : 11 ; Ps 104 : 19 )

2) Nous reconnaissons que nos 4 doigts, indiquent les 4 Saints Sabbats bénis et Sanctifiés depuis la Création du monde ; (Gen 1 : 14- 16 ; Nom 10; Ez 46). Le mois lunaire se compose de 4x 7= 28 jours après la nouvelle lune. Deux Sabbats avant la pleine lune (14 jour 3/4 jour) et deux Sabbats avant la nouvelle lune (29 jour 12 heures; Lien: Vérité révélée; le Livre d'Enoch).

3) Nous reconnaissons l’annulaire où est portée l’Alliance de Mariage qui symbolise l’Alliance perpétuelle faite le 14e jour du premier mois de l’année (Nissan; Esther 3:7) Fête inaugurée lors de la sortie d’Egypte. (Ez 45 : 21) Jour sacré et solennité unique, pour la sainte cène suivie de la semaine de pain sans levain dans l’année lunaire. Loi de vie et de mort. (Lév 23)

4) Nous reconnaissons la position du pouce, qui rappelle la fête perpétuelle de la nouvelle lune, succédant aux 4 Sabbats qui se terminent le 28e jour. La nouvelle lune étant le jour Zéro commémorant la création de la planète terre, (Gen 1 : 1-2) avant la création des lois du temps. (Gen 1 : 3) La nouvelle lune est le repère zéro de toutes les dates sacrées.

5) Nous élevons nos mains devant Dieu, la représentation du monument de l’autorité divine où se déterminent les 5 jours de repos bénis et sanctifiés du cycle lunaire.

6) Nous reconnaissons que l 'ennemi de Dieu, au moyen des assassins du temps, a percé les mains de Jésus, car la puissance de ces mains bénies lui rappelait constamment les lois du temps, rejetées par les nations depuis l’origine de la révolte. (Ez 28) Ces lois du temps ont été reniées par les hommes paganisés depuis les conquêtes babyloniennes. Les juifs ne se sont pas montrés dignes de garder les lois du temps et les jours sacrés. (Esa 1; Osée 2: 13) 

Elever ses mains sans identifier les lois du temps est une confusion. C’est l’ivresse que produit le calendrier solaire qui est le vin de la fureur de l’impudicité babylonienne. (Ap 18 : 1-3)

Les nuances de plusieurs langues

Le Soleil : En Français : « Dimanche » Jour du seigneur ... «  Soleil » (En Latin : dies dominicus ; Première tête de la Bête à 7 tête et dix cornes. (Ap 17) Si le mot dimanche n’est pas en rapport avec le soleil, la traduction anglaise est plus significative. En Anglais : « Sunday » Sun= Soleil ; Day= Jour ; Par honnêteté linguistique on devrait dire en Français : Jour du Soleil : Il est le « seigneur » du ciel. C’est aussi l’idole Baal, Bel, Horus, Osiris, suivant la langue où le Soleil est adoré, comme une provocation et un crime contre le Créateur qui seul est Dieu, et seul a droit à l’adoration. (Deut 12 : 29- 32 ; Deut chapitre 13 et 17)

Posez-vous la question : Pourquoi en français, ne dit- on pas : Jour du Soleil, Comme en anglais ? C’est, semble t’il, parce que cette désignation démasquerait l’idolâtrie abominable de Babylone. Voici un autre exemple :

Saturne : En Français « Samedi » 7e tête de la bête appelé le Moloch. 7e abomination mythologique. (Ez 8) En Anglais : « Saturday » Saturn = Saturne, day= jour. Jour de Saturne; Pourquoi en français dit ‘on samedi ? La traduction honnête c’est : jour de Saturne. Mais si en français, c’était : "Jour de Saturne", les francophones se demanderaient : Qui est Saturne ? Et en découvrant que c’est une idole grossière en mortier brut, devant laquelle on brûle des enfants innocents et des prisonniers, ils n’oseraient plus prononcer le nom abominable de ce monstre. (Deut 13)

Les rois d'antan aimaient entendre cette flatterie : Ô roi, vis éternellement ! C’est vrai. Si l'assassinat d’un être humain est punie par un siècle en enfer ; Le total des siècles de châtiment qui résulte des crimes relatifs à la lutte des classes et les massacres dont l’armée se rend coupable par la volonté de la couronne, ces massacres produisent l’éternité en enfer, dans le feu et le soufre. (Ez 32; Esa 14; Dan 3 : 9)

Jésus propose la vie éternelle aux repentants par ces Paroles : Mes brebis entendent ma voix, je les connais et elles me suivent ; Je leur donne la vie éternelle et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main… (Jean 10 : 27- 28)

 

Changement des lois originelles : L’histoire et les écritures nous disent que l'apostasie mondiale a pris naissance à Babylone. (Gen 10 : 6) C'est dans cette ville que 7 astrologues chaldéens ont institué le calendrier solaire qui existe encore aujourd'hui. Les traducteurs de la Bible résume les 7 astres par les mots: Armée des cieux » : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne. Le roi Nemrod publia son nouveau calendrier, et consacra un jour de la semaine à chaque idole. Ainsi, il supplanta, par ses lois astrologiques, le calendrier luni-solaire de la création ; Adam, Seth, Enoch, Noé, Abraham, Isaac et Jacob gardaient les jours sacrés lunaires, les fêtes, les sabbats avec une grande humilité. (Gen 1 ; Nom 10 : 9- 10 ; Dan 7 ; 25)

Pendant la lecture de toute la Bible, le chercheur doit se souvenir que le calendrier de la création fut remplacé par un calendrier solaire qui cause la profanation des jours sacrés lunaires ce qui justifie les catastrophes de tous les âges et celles de la fin des temps. (Jér 8; Sop 1; Zac 14; Ap 14) 

 

Avant les plaies et fléaux, Sortez de Babylone !

 

Contrairement aux causeries des prédicateurs modernes, voici les Paroles de Dieu qui justifient la ruine successive des nations, des religions et des individus en révolte contre Dieu et ses lois du temps:

Je détruirai tout sur la face de la terre, dit l’Eternel. Je détruirai les hommes et les bêtes, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, les objets (acquisitions financières, biens immobiliers, patrimoine) de scandale, et les méchants avec eux ; J’exterminerai les hommes de la face de la terre, dit l’Eternel… Ceux qui se prosternent devant l’armée des cieux… (Soph 1 : 2-5) Cette armée des cieux est constituée des astres proches de la terre, correspondant aux jours babyloniens imposés aux nations pour rendre un culte selon l’ordre des planètes et du soleil ; voici la définition :

 

Le soleil - Dimanche : La majorité des chrétiens offrent à Dieu ce jour qui était à l’origine consacré au culte de Baal ou Bel, principal idole babylonienne, dressée en forme de lion ailé avec une tête d’homme. C’est la personnification de Nemrod, premier roi de Babylone. (Irak)  Le disque solaire était également offert sous forme d’hostie lors des cultes babyloniens.

 

La lune - Lundi : Idole appelée la déesse Astarté, la reine du ciel, La déesse mère, la Madone, la vierge noire et l’enfant, personnifiant la reine Sémiramis ; Elle recevait l’hommage des habitants de la terre sous forme d’idole après sa mort.

 

Mars - Mardi : Appelé idole de la guerre, invoqué avant les batailles, les massacres et les pillages des peuples du monde, inférieurs en puissance militaire ; La planète rouge inspirait des génocides ou une colonisation sanguinaire imposée.

 

Mercure - mercredi : Idole des aventuriers armés qui partent conquérir les régions inconnus afin d’étendre le royaume ;

 

Jupiter – Jeudi : Idole de la sagesse folle des acquéreurs sans âme qui dépouillent les peuples pour en faire des esclaves ;

 

Vénus - vendredi, idole de la sensualité, invoquée pour enflammer les passions pendant les festivités idolâtres nocturnes ;

De vénus invoquée viennent la connaissance des sortilèges, charmes et envoûtements par lesquels Salomon et Samson furent vaincus. C’était des célébrités qui auraient connu une carrière et une fin glorieuse, s’ils n’étaient pas tombés sous cette puissance ensorcelante que pratiquaient les femmes païennes. Sexualité contre nature et Sorcellerie qui déshonore Dieu et provoque la mort des vicieux.

 

Saturne, samedi : Moloch vénéré les samedis de décembre ; Ce jour est consacré aux sacrifices vivants des humains premiers nés, de tous les esclaves malades ou fatigués, des condamnés croupissants dans des prisons infectes, des enfants esclaves achetés pour la circonstance et des résistants à la politique royale. (Deut 12: 31; Ez 20: 26- 30))

 

Le samedi est le dernier jour des semaines occultes babyloniennes. C’est un des  jours profanes, auquel un grand nombre de théologiens attribue à défaut, la bénédiction et la sanctification que le créateur à consacré aux quatre Sabbats qui succèdent la fête solennelle de la nouvelle lune : Le 7 ; 14 ; 21 et 28e de chaque mois lunaire. (Ez 46) Par la suppression de la nouvelle lune, jour de repos mensuel, Babylone a anéantit le repère du vrai Sabbat sanctifié et béni ;  Alors sa profanation irrémédiable est devenue involontaire. La Sanctification rendue impossible, fait place au totalitarisme aristocrate et mensonger.

 

 Le Samedi babylonien est-il le Sabbat ? Cette croyance donne naissance à 50 mensonges contre le Créateur. (Voir www.mara-natha.fr, chapitre 103) Elle transforme le trompeur à l’image des dominateurs babyloniens qui ont imposé cette contrefaçon au monde entier. La sainteté, la pureté, l’abnégation  et la douceur de Jésus sont supplantées par l’agressivité propre aux conquérants babyloniens.  « Ainsi arrive - t’il à tout homme avide de gain ; La cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent ». (Prov 1 : 10-19)

 

Profanation après la mort ; Dieu proclame par le prophète Jérémie chapitre 8 : 1-3 : les cadavres des religieux du solaire qui associent les Noms de Dieu au calendrier de l’armée des cieux, seront déshonorés et profanés : « En ce temps là, dit l’Eternel, on tirera de leurs sépulcres, les os des rois de Juda, les os de ses chefs, les os des sacrificateurs, les os des prophètes, les os des habitants de Jérusalem. On les étendra devant le soleil, devant la lune et devant toute l’armée des cieux, qu’ils ont aimés, qu’ils ont servis, qu’ils ont suivis, qu’ils ont recherchés, et devant lesquels ils se sont prosternés, (Dans leur temple respectif). On ne les recueillera point, on ne les enterrera point, et ils seront comme du fumier sur la terre. (Le roi Salomon, séduit par l’argent du peuple à ouvert la voie à l’idolâtrie babylonienne en bâtissant des temples pour ses femmes paënnes.)

 

Crime contre le Créateur: Si un ordre de lapidation existe dans la loi contre l’Israélite qui participerait à l’une de ces rites occultes ; (Deut 17 : 2-7) C’est parce qu’il n’y a pas d’offense plus grave que celle qui consiste à s’associer au spiritisme en offrant à Dieu un jour profane, affirmant que Dieu a béni et sanctifié une des sept « astres » de Babylone, ou une des sept têtes de la Bête monstrueuse. (Ap 17) Cette sentence est également promulguée contre la profanation du Saint Sabbat et de la nouvelle lune. Pour identifier le démon logé dans les neurones, il suffit de l’inviter au repos de la nouvelle lune et des Sabbats lunaires. De la naissent : la persécution, les menaces, les accusations mensongères, la calomnie, la radiation criminelle, le chantage, l’insulte et toute forme d’agression. (Ap 12: 17; Zac 14: 12)

 

Si, par les fléaux de l’Apocalypse,  Babylone doit être exterminée avec les adorateurs des différentes religions adaptées à ses sept astres, les saturniens seront jugés plus sévèrement, ayant reçu plus de révélations depuis William Miller, mais les a tenues cachées. (Premiers Ecrits : 124)   Ce peuple a offensé Dieu et trompé le monde par des affirmations mensongères qui portent atteinte à la sainteté du Trône de Dieu et aux lois du temps prescrites depuis la création du monde. (Ap 9: 20-21) L'idole faite en plusieurs métaux le libère pas ses victimes.

 

Ainsi parle l’Eternel, ton rédempteur, le saint d’Israël : Moi l’Eternel ton Dieu, je t’instruis pour ton bien. Je te conduis sur la voie que tu dois suivre. Oh ! Si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer… Sortez de Babylone, fuyez du milieu des chaldéens ! Avec une voix d’allégresse, annoncez-le, publiez-le, faites le savoir jusqu’à l’extrémité de la terre, dites : l’Eternel a racheté Jacob. (Esa 48 :17- 22)

 

Les 144000 vainqueurs en Christ sont des prémices irrépréhensibles (Ap 14 :4-5) qui ont pratiqué et partagé équitablement les prémices ; (Lév 7 : 33-38), Se sont appliqués à la bienveillance par le sacrifice d’une droiture (10%) envers les nécessiteux et les affamés ; Ils ont prouvé leur intégrité en sortant de Babylone et en se sanctifiant pour se prosterner devant l’eternel à chaque nouvelle lune (repos mensuel) et à chaque vrai sabbat, ici-bas et continueront ce programme d’adoration sur la nouvelle terre. (Ez 46 ; Esa 1 :27 ; 66 : 22-23)

 

Raisonnons : Aucun être humain, croyant doué de raison ne devrait se laisser hypnotiser par des doctrines au point de profaner les fêtes de l'Eternel, le saint Sabbat hebdomadaire sanctifié et béni et le repos mensuel,  fête solennelle de la nouvelle lune, car les menaces de la fin des temps concernent l’humanité, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer. (Sop 1)

A la résurrection, beaucoup de perdus verront que la religion chérie n'était qu'un filet semblable à ceux qu'utilisent les pécheurs pour faire l'élevage de poissons, avant le jour de livraisons. La fausse religion peut vouloir dire: Perception sans distribution; Recevoir sans donner ; Capitalisation sans régime social ; Croire sans pratiquer etc. (Mat 25: 41- 46)

 

 Pourtant, il y aura des vainqueurs en Christ. Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs ; Je n’effacerai point son nom du livre de vie et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. (Ap 3 : 1-6; Ap 12: 1)

 

Sortez de Babylone avant que les fléaux de la colère de Dieu vous emportent vers une éternité de confusion, d’angoisse et de souffrance, après quoi vient la comparution au tribunal du jugement dernier. (Ap 20 :11-15)

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog