Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Avez-vous vu « l’inquisiteur  impitoyable », caractérisé par une cruauté et une avidité de vampire ?

Pour la honte de son église, même à un âge avancé, il fait exterminer les chrétiens, avant de mourir.

Leurs biens sont livrés au pillage et leurs descendants n’ont pas de cours de justice pour les secourir.

Ce radiateur au visage cadavérique  méconnait les lois divines de restitution régissant le divin empire ;

Mais, cette cruauté et son sale butin permettent d’identifier ceux qui font du croyant, un martyr.

Dans l’histoire : Le processus de pillage des juifs prisonniers laisse les  plus douloureux souvenirs :

Vêtements, bijoux, argent, même leurs dents en or étaient arrachées avant de les faire mourir.

Si c’est au nom de la justice que le pillage est fait, est-il juste de garder ce que ces voleurs ont pu ravir ?

Souvent, un roi tyrannique séquestre les biens des peuples et nations éliminées dans le but de s’enrichir,

Et la malédiction acquise transforme en désert l’emplacement de ce qui était de puissants empires.

En religion, l’inquisiteur s’arroge le droit de vous dépouiller avant, publiquement de vous maudire :

Pourtant, la Bible dénonce plusieurs exemples de lâcheté que la justice éternelle devra bannir :

Abimélec, cruel fils de Gédéon, il radia à mort 70 de ses frères avant de s’introniser, grand vizir ;

Son destin macabre, prophétisé par Jotham, fut fixé par celui dont la prophétie ne peut mentir :

Une femme lui écrasa le crane avant qu’il ne se suicide  lâchement afin d’éviter la honte à subir.

Josué a fait lapider Acan avec l’or et l’argent volés dans lesquels ce dernier avait mis son plaisir.

Judas s’est pendu après s’être débarrassés des trente pièces d’argent qu’il n’a pas su blanchir ;

Balaam a épargné les sacs d’argent de Balack, en dévoilant contre Israël,  une stratégie pour les avilir ;

Aaron n’est pas mort vêtu en dignité nationale, car Dieu gardait la souillure du veau d’or en souvenir.

Si vous êtes gardien d’une association religieuse, que faire du personnage que vous désirez punir ?

Radiez-le ! Mais, rendez-lui les générosités qu’il fit à votre institution  pour vous soutenir ; (Ez 18)

Sans restitution, si vous gardez ses dons…  Ses gémissements immortels s’élèvent pour vous maudire ;

Des pièces d’argent séquestrées, voila le passeport authentique pour la deuxième résurrection à venir ;

Si nos mains sont plaines de sang, de salaire et du droit refusé aux employés que nous faisions souffrir,

Si notre mission a été l’extraction de ressources de peuples pauvres à destination des avions et navires,

Notre seule couronne sera la joie de parcourir la terre en croisière avec ceux qui affectionnent le plaisir.

Le vêtement de fin lin éclatant et pur n’est pas conçu pour l’usurpateur que la justice devra punir ;

Car des chiffres d’affaires acquis par vocation d’orateur produiront bientôt gémissements et soupirs...

Accablés, tous comprendront pourquoi Jésus s’était fait l’un des plus pauvres afin de nous enrichir ;

Voila l’identification du vrai Sauveur, loin de dépouiller les humains, il choisissait de s’appauvrir,

Acceptant de porter un seul vêtement,  sans bourse, sans épargne pour assurer aux siens un avenir,

Errant de lieux en lieux, évitant les prêtres préoccupés par la gestion, sans lieu permanant pour dormir,

Des anges de Dieu en forme humaine leur apportaient de quoi éviter les préoccupations et les soupirs.

Ces treize guerriers du renoncement dépendaient chaque jour de la providence pour se nourrir ;

Jusqu'à la mort, le Christ remit le seul bien gardé, le vêtement arraché et livré à des soldats vampires.

Les méchants s’identifient par l’appât du gain, le pillage, la rapine par laquelle ils peuvent s’assouvir.

Ils se disent à leur conseil : S’il est en faute, radions-le car il est pauvre et ne pourra pas nous nuire !

Toute sa générosité était pour notre dieu, et notre dieu a tout placé en épargne afin de nous enrichir...

Où sont les gestionnaires qui ont des mains pures dans la distribution des biens qu’ils ont pu obtenir ?

Choisir des êtres, avides collecteurs pour bergers,  voilà l’imprudence des âmes assoiffées de repentir ;

Ces orateurs sans honte reçoivent des dons sacrés, épargne secrète qu’il leur est interdit de répartir,

Car, une loi du faux christianisme est celle de la grotte qui absorbe les rivières qui y viennent s’engloutir.

Par le socialisme, plusieurs gouvernements s’endettent face à la multitude de ses pauvres à nourrir ;

Des expert comptables travaillent pour trouver le rééquilibre des budgets déficitaires à recouvrir.

Mais il semble que plusieurs institutions religieuses soient exemptes de cette responsabilité de secourir;

Idéologie qui a été crucifiée pour faire place au capitalisme contre lequel la justice de Dieu devra sévir.

L’enfer ici-bas est le résultat de la voracité de ceux qui reçoivent au Nom de Dieu sans jamais répartir.

L’enfer à venir est la fournaise dans laquelle on se souviendra des stratégies consenties pour réussir ;

Déjà, la vision de la vallée de feu s’ouvre, (Internet) invitant tous les oppresseurs capitalistes à réagir.

Supposons des plaintes désespérées des perdus ressuscités qui se lamentent et s’angoissent à en mourir :

Jamais, plus grand malheur ne frappera les distingués religieux, perdus, qui n’ont plus rien pour se vêtir :

Comment avons-nous pu être, sur terre, des gestionnaires avares au point de recevoir et tout retenir ?

N’y avait-il personne pour nous mettre en garde contre nos doctrines lucratives et nous avertir ?

Comment avons-nous pu être des mains poilues dépouillant ceux qui avaient du mal à se nourrir,

Convaincus jusqu’à la fin que c’était pour le Dieu redoutable que nous prenions ce malin plaisir ?

Comment des croyances intéressées et des dogmes lucratifs ont pu à ce point nous étourdir ?

Les idiots qui sont dans le ciel ont semé et nous avons moissonné sans leur donner de quoi se nourrir…

Nous étions propriétaires des biens terrestres que d’autres misérables ont peinés pour acquérir…

C’était en toute confiance que nous faisions preuve d’éloquence pour attirer, persuader et convertir !

Dans l’abondance des générosités, nous nous sommes éloignés de la modestie des prophètes et des martyrs.

N’avions-nous pas une conscience capable de nous reprocher le colossal profit qui a pour rôle d’asservir ?

La Madone, assise dans sa barque a reçu plus d’or que nous, mais en forme d’idole, elle ne pouvait en jouir !

La sainteté des dons reçus par la prédication a corrompu nos âmes avides au point de nous en pervertir…

Hélas ! Hélas ! Cette monnaie était une peste du cerveau dont les virus ont pour ultime  but d’endurcir…

La restitution de cet argent nous aurait permis d’éviter la destinée terrifiante des méchants et des vampires ;

Si les pluies de bombes sur les villes n’avaient pas brûlé les coffres forts  qui ne cessaient de se remplir,

Nous aurions peut-être le temps de restituer les restes aux nécessiteux indigents au lieu de les appauvrir …

Maintenant, c’est trop tard pour réparer ou restituer… C’est même vraiment trop tard pour gémir,

Car le tribunal du jugement dernier redéfinira l’extraction d’une vie et les cargaisons qui nous feront pâlir…

Il est écrit ; Malheur à celui qui fait travailler « un esclave bénévole » sans lui donner un salaire. (Jér 22 :13)

Regrets : Si les laïcs devaient chercher leurs repas dans la mendicité… Les diaconesses dans la prostitution…

Les commerciaux missionnaires dans les associations caritatives… Les jeunes religieux dans la drogue…

Les épouses de missionnaires bénévoles chez leur concubin ! Les enfants affamés chez les voisins…

Ces films terrestres alimenteront les flammes éternelles où le corps et l’âme souffriront. Il est écrit :

Et le diable qui les séduisait fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la Bête et le faux prophète.

Et ils (cupides et gagnants) seront tourmentés jour et nuit, au siècle des siècles. Ap 20 :10 ; Il est écrit :

S’il rend le gage, s’il restitue ce qu’il a ravi (par endoctrinement), s’il suit des préceptes qui donnent la vie,

Sans commettre l’iniquité (la fraude ou l’injustice),  il vivra et ne mourra pas. Ez 33 : 15 ; Il vivra toujours…

Sur son front sera apposé le sceau des héros : Intégrité, justice, droiture, grâce  et miséricorde. (Os 2 : 21-23)

Bientôt les fléaux précéderont la fin des temps… Tous les hommes chargés d’argent seront exterminés. Soph 1 : 11

Si un soldat pénètre dans l’incendie avec sa cartouchière, ses dynamites et ses grenades, survivra t-il ?

Les prémices irrépréhensibles traverseront la fournaise comme Schadrack, Méschac et Abed-Négo ; (Dan 3)

Le feu n’aura aucun pouvoir sur les élus qui ont pratiqué la justice et l’équité enseignées par la sainte scène :

Le partage équitable des valeurs locales qui constituent le patrimoine sacré de l’église du reste. (Sop 3 : 12-13)

De plus, le don systématique d’une générosité destinée aux affamés, aux dépouillés et aux souffrants,

Attestera une sainte droiture répondant aux exigences du Christ dans la personne des pauvres. (Mat 25 : 31-40)

Ce vainqueur en Christ se prosternera et adorera Dieu, à chaque nouvelle lune et chaque Sabbat ; (Ez 46)

La fête solennelle de la nouvelle lune et des Sabbats lunaires créent la violence chez les âmes perdues.

Pour les gagnants, leur part sera dans l’étang  ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. Ap 21 :8)

Heureux (Les croyants qui restituent les biens d’autrui) qui lavent leur robe, afin d’avoir droit à l’arbre de vie,

Et d’entrer par les portes de la ville. ( Ap 22 : 14) Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec ceux qui restituent.

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog