Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Dans une grande entreprise de pétrole, une très belle secrétaire  a conçu un plan de conquête. Sur le nombre de directeurs et de gros salariés, elle s’est fixé un objectif de séduction stratégique. De condition modeste, au départ elle a pu obtenir, grâce à l’art cultivé, tout ce qu’une femme désire : Villa, piscine, voiture coûteuse, servantes, serviteurs, train de vie supérieur etc.

En remontant ses souvenirs, au moyen de son album de photos, elle montrait à une ancienne collègue :

« Ce beau séducteur, j’ai failli l’aimer, il m’a donné tant de choses pendant l’année où nous sortions ensemble ! Quand j’ai compris qu’il m’avait trop donné, je me suis fais voir avec cet autre distingué que tout le monde appelle « monsieur le directeur» ; Dès nos premiers contacts, il s’est engagé à me rendre heureuse… J’ai tant reçu de lui que j’ai jugé bien de changer… Et elle continu la longue liste, en disant : Sans le renouvellement de mes « amours » et sans mes petits sortilèges, je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui. Avec mes rides naissantes, je me nourris du souvenir de mes aventures… Mais je me sens encore capable de dépouiller une grosse tête du troisième âge… Ce sont des chercheurs de plaisir et d’aventures… Il suffit de savoir leur donner ce dont leurs épouses les privent. Mes compliments leur font perdre la tête… Mes boissons les rendent passionnés… Quand ils m’ont tout donné, je les change… Le riche Salomon et le fort Samson se sont bien laisser prendre par de belles étrangères.

   

Voila une similitude avec l’évangélisation des peuples noirs, telle que certains théologiens le conçoivent ; Toutes les contrées évangélisées fournissent un butin comme fruit de la manipulation mentale, dont les chiffres dépassent ce que peut concevoir l’esprit humain. Le principe fondamental de l’extraction est celui-ci :

 

·         Tous les peuples de la terre, mais surtout les gens de couleur, ont soif de salut et veulent tout savoir sur l’amour divin ; Si nous les persuadons du grand amour gratuit de Dieu, (pardon gratuit, justification gratuite, enlèvement au ciel gratuit, vie éternelle gratuite) leur générosité se manifestera d’une manière extraordinaire et nos acquisitions nous ouvriront toutes les portes du paradis « terrestre ». Le verbe donner pour eux sera sous entendu pour nous, le verbe recevoir. Nous les persuaderons qu’en donnant tout ce dont ils peuvent, ils deviendront riches en bonnes œuvres… Et nos avions seront prêts pour l’exportation des ressources.

·         Il nous suffit de dire aux adeptes qui sont des salariés qu’en donnant les deux dîmes à « Dieu », plus les offrandes pour différents projets et ils seront heureux de se dépouiller pour assurer l’évangélisation mondiale. De toute façon, nous avons reçu de notre « dieu » la mission de mettre tout en épargne, pour nous, nos enfants et nos collègues qui sont dans les grandes villes de Babylone. Dieu dit qu’il donne l’abondance à quiconque saura manipuler les langues et l’éloquence. Tout est possible avec la Parole de Dieu, ce sont les meilleurs arguments pour persuader et récolter les ressources des peuples. Il suffit de savoir choisir les promesses stimulantes qui sont en faveur de nos croyances, il y en a tant !

·         Et puisque ça ne va pas durer, la maladie, la mort et l’apostasie les écarteront, nous ferons en sorte qu’en renouvelant les adeptes au fil des ans, nous garderons notre chiffre d’affaire, car nos supérieurs grogneraient s’ils reçoivent moins que la somme fixée en convention… Dans chaque district, l’extraction doit évoluer, mais ne jamais diminuer. Les gouvernements ne nous reprocheront pas la réussite financière et l’acquisition des propriétés acquises par les négriers au prix de grands sacrifices ; car nous donneront le plus valu.

·         Nous pasteurs devons posséder de gros véhicules et nous vêtir comme des gens riches, de manière à influencer nos adeptes, car ils admirent les aristocrates, les riches, les chefs d’Etat, les ministres et tous ceux qui réussissent sur terre. Le Jésus juif qui marchait sans chaussures et cherchait sa nourriture dans les arbres n’attirerait personne à lui en ce siècle difficile, car les gens ont honte de la pauvreté et son cortège de privations. Le très saint père le Papes est adoré de tous parce qu’il est très riche ; Le fauteuil des Césars sur lequel il s’assied est en or ; Il bénit de sa main parce qu’il a des perles enchâssées dans ses bagues en or pur, des valeurs qui seraient suffisantes pour nourrir une nation pauvre pendant une année. Il réussit, même en vendant de petits flacons d’eau non potable, mais mystérieuse et bénie. La quantité vendue n’est jamais suffisante pour noyer un petit démon ou même éloigner un invisible esprit de cupidité. Avec sa sagesse lucrative il a même fait de Jésus, jadis pauvre, un crucifix en or massif perché au sommet de sa canne. Jésus bénéficie de son abondance, car cet or tiré des peuples dépouillés ne sera pas refondu avant la fin du monde. La gloire de l’empire Romain se trouvait dans la puissance de l’or et l’argent emportés après le massacre des peuples résistants.

Nous, bergers, nous sommes beaucoup plus avancés que Dieu dans la réussite de ce que les érudits appellent "Bénédiction". Sa Parole propose des ordonnances sacrificielles en faveur du peuple. Nous, nous changeons l'orientation des fonds reçus et nous atteingnons le paradis perdu avec son luxe, son confort, son épargne à couper le soufle, sa noblesse par laquelle nous aurons un cercueil de valeur et une tombe carrelée, couverte de bougies. Si Jésus ne nous aidait pas, les banques s'enflammeraient, les avions transportant le magot trimestriel tomberaient au fond des océans, les tours parasismiques s'effondreraient, et tout l'argent du bon dieu serait perdu... Perdu... Perdu...  Mais heureusement, notre dieu est un papa doudou, il aime voir notre "bénédiction".

·         Nous avons à nous mettre en garde contre nos jeunes théologiens, avec leur compétence tout feu toute flamme. Ils pensent qu’ils ont pour mission de dénoncer la fraude religieuse au nom de la justice ; Mais s’ils prennent ce risque, ils ne seront jamais salariés dans notre institution. Si quelqu’un donne une interprétation autre que ce qui est inclus dans nos doctrines infaillibles ou nos croyances immuables, nous devons l’écarter par radiation, licenciement ou le chasser du milieu de nous… Car c’est au moyen de ces dogmes intéressés que nous sommes parvenus à la prospérité concurrentielle mondiale. « On ne change pas une équipe qui gagne » les ressources des nations négrières pauvres et illettrées.

·         Le seul sujet préoccupant est celui du bilan d’une vie de service, publié au jugement dernier, car il paraît que les chiffres du profit tiré de chaque territoire évangélisé seront : comptés, pesés et publiés. La belle secrétaire mourra dans son luxe, témoignage d’une débauche stratégique qui, après le jugement dernier, l’enrobera de feu et de vers géants, dévorant sa chair corrompue. Elle ne conçoit pas vivre ou mourir hors de ses acquisitions impures. Comme une reine, elle expirera dans la prospérité.

·         Les chefs religieux ne changeront pas de stratégie pour servir à la manière du Christ, pauvrement vêtu, sans chéquier, sans dépôt bancaire, sans patrimoine, sans carrosseries luxueuses, sans pignon sur rue. Sa mission était le don parfait de sa personne en faveur des victimes de la classe dominante. En contre partie, le patrimoine acquis chez les nègres confère une certaine distinction à l’étiquètte. Cette jouissance dans l’abondance des dieux nous fait oublier pour un instant, les flammes de l’enfer que nous amplifions pour persuader les résistants qui nous écoutent. Le proverbe dit : Mieux vaut être roi sur terre que mendiant au ciel. Le roi terrestre est celui qui empoche, libre à lui d’en disposer…

 

Questions importantes à se poser avant le scellement : 

 

·         Si la conquête pour Dieu a pour fin la croissance d’un capital illégitime, quel sera le destin des promoteurs ?

·         Si le butin d’une carrière de prédication et cure d’âmes témoigne contre l’avidité des promoteurs, comment s’en dégager avant la fin du monde ?

·         Si le chiffre d’affaire atteste que Dieu était la marchandise, comment se blanchir face à cette trahison ?

·         Si notre appartenance à une religion fait de nous une main poilue par laquelle les manipulateurs réussissent l’extraction des ressources d’un peuple pauvre et nécessiteux, comment s’en dégager ?

·         Si la religion nous place dans une spirale où nous déplorons notre descente aux enfers, chargés de sacs d’argent, comment nous éjecter ?

·         Si nous avons exploité la bonne volonté des bénévoles, diacres et laïcs, sans jamais leur donner un pain pour leur service, puis ils sont morts dans un dénuement extrêmes, comment y remédier ?

·         Si notre religion bannit la réception et le partage équitable des prémices, selon les besoins des membres nécessiteux, comment réparer cette avidité afin d’être du nombre des prémices de la fin ?

·         Si les super volcans en éruption ou les missiles mettent fin au transport aérien des ressources vers Babylone, que ferons-nous avec cette accumulation de richesses ?

·         Si notre religion méconnait la dîme sociale sous forme d’aumône secrète et nous prépare à entendre la sentence de Jésus couronné Roi des rois qui nous reprochera en ces termes : J’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger, comment nous affranchir de ce formatage égocentrique ?

·         Si la justice et la droiture sont étrangères aux doctrines qui nous semblaient véridiques, comment rectifier notre gestion céleste, afin que les anges ne pleurent sur notre cupidité ?

·         Si le pire des monstres en forme de statue, Saturne le Moloch vénéré le samedi, devant lequel les rois et leurs peuples brûlaient vifs leurs fils et leurs filles ; Si ce Moloch réclame encore la vénération du samedi des Saturnales, et pire encore, nous impose d’offrir au créateur ce 7e jour comme substitue du vrai Sabbat, comment sortir de l’hommage rendu à l’armée des cieux ?

·         Si les élus qui seront dans la ville sainte ont adoré Dieu sur terre chaque nouvelle lune et chaque Sabbat lunaire, le 7,14, 21, 28e jour de chaque cycle lunaire, comment puis-je être de leur nombre ?

 

La religion : D’après l’histoire Sainte, la religion se révèle l’ennemi des prophètes, l’ennemi des apôtres, l’ennemi de Jésus, l’ennemi des protestants libres, appelés hérétiques, condamnés par la religion dominante, l’ennemi de la vérité ; Et jusqu'à la fin du monde, la religion se chargera de sortir les habitants de la terre de la vérité et de la justice sociale afin que chaque individu soit un égoïste et profanateur professionnel des solennités divines.

Pour l'identification des idolâtres damnés de la planète, la sainte Parole déclare: Leurs idoles sont de l'argent et de l'or... Ps 115: 4; Tous ceux qui trafiquent sont détruits, Tous les hommes chargés d'argent sont exterminés. Sop 1: 11.

La Bible ne dit pas que Jésus réclamait de l'argent après ses oeuvres extraordinaires et ses journées de bienfaisance. Il reconaissait la responsabilité de l'oeuvre sociale dont les prêtres étaient chargés. L'église triomphante recevra et distribuera les dons reçus, conformément aux ordonnances de la Loi, (Ap 12: 1; Deut. Chapitres 26 à 28; Mat 6 ), sans détourner ou épargner une seule pièce par tromperie ou à des fin égoïstes. Jésus est Très Saint, sa sainteté est symbolisée par toute offrande religieuse. Le contrôle de toute gestion terrestre se fait au ciel. (Ap 22: 11-12)

 

Le message universel est défini dans l’Apocalypse, chapitre 18 ; Extraits : « Je vis descendre du ciel un autre ange qui avait une grande autorité, et la terre fut éclairée de sa gloire. Il cria d’une voix forte, disant :

Elle est tombée, elle est tombée Babylone la grande, elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux. Parce que toutes les nations ont bu le vin de la fureur des sa débauche… Babylone a proposé 2 substituts : Le jour de Baal et le jour consacré à Saturne le Moloch, 1e et 7e idole de la semaine occulte de l’armée des cieux. Nous les impudiques avons bu ce vin, et une fois ivres, nous avons changé les solennités du Créateur : La Nouvelle lune, (repos mensuel) et le Saint Sabbat luni-solaire contre le samedi de Saturne le Moloch. Dieu propose la nouvelle lune comme repère pour compter les jours ; Babylone propose ses substituts et entraine la race humaine dans une profanation irrémédiable.

La justice de la comtemplation : Qui vénère Baal sera changé à son image. Qui vénère Moloch, sera changé à son image impitoyable et inhumaine. (Ez 8)

Sortez du milieu d’elle mon peuple ! Sortez de l’armée des cieux ! Sortez de Babylone ! Jésus revient !

La vérité masquée par le mensonge www.mara-natha.fr

Le diable régnant à Babylone décide contre nous : Si les lois du temps (No 10) expriment la volonté du Créateur et déterminent ses jours sacrés d’adoration et les jours profanes pour l’exercice du travail, nous changerons les temps et la Loi. (Dan 7 : 25 ; lien : vérité révélée) Ceci, par notre calendrier solaire grégorien.

Les agents des ténèbres décident la mort de la race humaine: Si la profanation de ces jours sacrés lunaires produit sur les enfants d’Adam et d’Eve : la mort du corps, la désapprobation divine, la condamnation de l’âme en jugement et le rejet de l’âme en enfer pour le châtiment éternel, nous changerons ces lois en utilisant les mêmes mots que le Créateur et ils ne sauront pas distinguer la vérité du mensonge ; Voici notre stratégie pour que toute l’humanité soit rejetée par Dieu pour profanation  des heures saintes et nous rejoigne en enfer :

La vérité dit : Le jour originel est composé d’une nuit et d’une journée, du coucher du soleil à l’autre. Les heures sacrées commencent et s’achèvent au coucher du soleil, première loi du Créateur (Gen 1 et 2)

Le mensonge dit : Un jour est composé d’un « soir » : de midi à minuit et d’un « matin » : de minuit à midi. Nous ferons disparaître le repère des heures sacrées dont la profanation produit la mort éternelle.

La vérité dit : Le mois est éternellement un cycle lunaire de 29 jours 12 h comportant 4 sabbats et une nouvelle lune, repos mensuel, fête sociale, repère unique des jours sacrés du Créateur pour l’univers et l’adoration ;

Le mensonge dit : Le mois pour nous est une durée hors du cycle lunaire  variable entre 28 et 31 jours. Nous utiliserons la même appellation pour chaque durée et personne ne nous échappera sur terre.

La vérité dit : La semaine est une durée de 7 jours comptés après la nouvelle lune. Il y a 4 semaines dans chaque cycle lunaires, 4 Sabbats, 2 dans la lune croissante et 2 dans la décroissante ; (lien : le livre d’Enoch)

Le mensonge dit : Une semaine pour nous sera 7 jours successifs placés hors du cycle lunaire et nous proposerons le jour de Saturne comme substitut du Sabbat, et Saturne recevra l’adoration lors des Saturnales.

La vérité dit : Le trimestre est composé de 3 cycles lunaires, durée d’une saison. L’année commence avec la lunaison du printemps au mois Nissan ou Abib (Esther 3 : 7) Le premier jour de chaque saison est une fête.

Le mensonge dit : Un trimestre sera 3 périodes similaires mais décalés  dans le temps. Les saisons ne commenceront plus au lendemain de la nouvelle lune ; ils profaneront les saisons et le Créateur les vomira.

La vérité dit : L’année immuable est de 354 jours, ce qui représente 12 rotations de la lune autour de la terre.

Le mensonge dit : L’année solaire pour nous est de 365 jours et nous ne dirons jamais « année solaire ». Alors, les habitants de la terre ne sauront pas la différence, ils seront rejetés en profanant toutes les fêtes sacrées.

La vérité dit : Les fêtes de l’Eternel seront : la nouvelle lune, les 4 Sabbats du cycle lunaire, les 7 fêtes annuelles et les 4 fêtes de saisons. La profanation d’un des jours sacrés produit la révolte contre le Créateur, le péché d’orgueil et d’arrogance, la 1e mort, le jugement, la 2e mort  et le châtiment en enfer avec les démons.

Le mensonge dit : Nous auront des fêtes ayant les mêmes appellations, un calendrier solaire identique à celui du Créateur ; Par ce moyen nous supprimerons les jours sacrés lunaires et la race humaine sera rejetée comme nous l’avons été depuis l’Eden. Le Créateur fera disparaître ces idolâtres par des fléaux, des catastrophes, des étoiles géantes en chute, des astéroïdes, des comètes, des armes de destructions massives et nous lâcherons des virus, des pestes, des poisons dans les médicaments, l’air, l’eau et l’alimentation, afin d’éliminer la race humaine qui profane les jours sacrés et conçoivent des mariages contre nature. Nous les aurons tous en enfer.

La vérité dit : Si le méchant revient de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra et ne mourra pas. Toutes les transgressions qu’il a commises seront oubliées, il

vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée. (Ez 18)

Le mensonge dit : Si la droiture est une dîme aumône destinée aux pauvres, nous aurons des pasteurs chargés de recevoir cet argent qui sera vite placé en banque. Le donateur et le pasteur seront des voleurs associés.

La vérité dit. Honore l’Eternel avec les prémices de ton revenu (Deut 26 ; Mat 6 ; Pr 3 : 9) Tes prémices sont 10% de ton revenu que Jésus te demande de donner à ses frères affamés. (Mat 25 : 31…)

Le mensonge dit : Nous aurons des pasteurs, des trésoriers, des comptables sans scrupule pour recevoir cet argent et le placer en banque dans nos maudits coffres forts, avant de le consommer et d’exporter le trop plein vers Babylone. Si les pauvres ne reçoivent rien, pasteurs et membres seront associés à notre œuvre de malfaisance mondiale. Ils auront, sur leur âme ces chiffres d’acquisitions religieuses qui authentifient la commercialisation de Dieu, de son évangile et du Saint Nom de son Fils.

Nous supprimerons par nos règlements, la bienfaisance que le Créateur recommande et les cupides périront.

 

Le mensonge dit à propos des promoteurs du 7e jour du calendrier solaire grégorien: Nos fidèles adorateurs qui vénèrent notre idole à plusieurs métaux, vue en songe par Nébucanetzar, Saturne (Saturday) 7e astre de l’armée des cieux qui sont : (Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch ou le veau d’or, ne se repentiront pas de leurs œuvres lucratives. (Ap 9 : 20-21) Nous les unirons à notre religion mondiale œcuménique et ils œuvreront avec nous pour réalise l’église mondiale, recevront notre puce par notre monnaie. Ce sera le nouveau protestantisme « pour tous ».

Dieu dit : Sortez du milieu d’elle, mon peuple afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n’ayez point de part à ses  fléaux, (Ap 18).

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog