Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

 En écoutant les propos d’une protestante qui relate (sur Internet) des visions qu’elle eues de l’enfer,  ce sujet éveillait ma curiosité, jusqu’à ce que je la retrouve dans un autre reportage où elle impose les mains aux adeptes qui répondent à son appel pour être guéris des maux qu’elle spécifie. Murmurant des invocations secrètes elle les fait tomber à la renverse, sans se soucier de ses victimes hypnotisées, étendues face en l’air comme les accidentés qui sont morts sur la route.  A mon avis, elle devrait s’assurer que les pasteurs installent des relaxes  pour cette multitude de malades qui se donnent corps et âme aux « dieux anesthésistes ».   

                 

   Placés sous contrôle : Je me dis encore : Si ce « dieu karatéka » qui propose la guérison de l’âme et du corps est capable de mettre K.O. les misérables qui souhaitent recevoir une guérison gratuite, pourquoi n’est il pas capable de les allonger en douceur sur le carrelage glacé sans qu’ils se fracturent quelques membres ? C’est un dieu qui vous fait tomber comme une carafe d’argile, sans s’occuper des morceaux. C’est cruel et déshonorant de provoquer leur chute, au risque de provoquer des troubles  multiples suivant la corpulence du malade et la violence de la chute hypnotique. Fort heureusement, il y a des individus robustes qui ont pour mission secrète d’amortir les chutes. Si au réveil, ils sont tous hébétés, et placés sous le contrôle d’une voix qui supplante leur intelligence et leur volonté, si certains ont le parkinson, où est l’avantage de l’hypnose ?

 

Raisonnons : Si le vrai Jésus et ses Saints Apôtres mettaient K.O. les auditeurs, lors de son arrestation, Pilate, Hérode et les prêtres juifs sanguinaires seraient jetés dans un mystérieux sommeil hypnotique, et Jésus passerait au milieu des corps allongés pour aller au calvaire sans s’inquiéter… Après, ses bourreaux se lèveraient tous avec des fractures ainsi que des contusions à la tête ; Admirez Pilate avec le nez cassé ! Les prêtres et les soldats avec les yeux au beurre noir !

 Si Jean le baptiste mettait K.O. les néophytes, ils allaient tous se noyer avant de naître de nouveau.

 

Je retiens  toutefois un point positif,  en rapport avec les possibilités de réforme qui existent pour les chercheurs, tandis que certains croyants se préparent à comparaître devant le tribunal universel. (Ecc 12 : 16 ; Ap 20 : 7-15 ; Mat 25 : 31-46). La Bible dit qu’il nous faut tous comparaître devant ce tribunal redoutable pour rendre compte des péchés de notre vie.

 

    L’enfer : Cette dame dit que l’enfer avec ses neuf degrés de tourments, se trouve dans les profondeurs de la planète, et serait une grotte  vaste comme un continent, ayant la forme d’un être humain ; Les membres seraient de grandes avenues le long desquelles il y a des portes, derrière lesquelles se situent d’immenses cavernes, vastes comme un grand pays, où l’on trouve des millions d’âmes pécheresses perdues, conscientes, prisonnières dans des cavités enflammées, subissant une peine indescriptible pour les péchés non pardonnés par refus de la rédemption que le Christ offre à tous. Ce séjour des morts est  confirmé dans Ezéchiel, chapitres 31 et 32 ; Luc 16 : 19- 31.

 

  Vrai ou faux : Mon objectif n’est pas de dire que c’est vrai ou faux, car la Parole de Dieu est vraie, mais son interprétation peut-être fausse. Les écritures parlent du séjour des morts, lieu de tourments en opposition au paradis situé dans la partie supérieure des abîmes, lieu de repos et de réjouissance pour les âmes des justes qui attendent la résurrection glorieuse qui aura lieu à la fin du monde ; Ce que Jésus déclare dans Luc 16 : 19-31 n’est pas une parabole. C’est une réalité confirmée par beaucoup d’autres passages des écritures, tels que (Prov 15 : 24 ; Esa 14 ;  Ez, chapitres 31 et 32 ; Ap 1 : 18 ; 20 etc ; Voir une concordance biblique). Les séducteurs religieux neutralisent ces vérités salutaires, car l’existence des âmes après la mort dans une prison enflammée est suffisante pour ramener sur la voie de l’obéissance ceux qui s’égaraient dans le péché et les passions de toute sorte. Oh Seigneur ! Quel redoutable destin succède à la mort ?

 

    Confessions sincères et désespérées. Elle dit également que le tourment causé par les flammes arrache des confessions répétées à l’infini, car tous les péchés de la vie reviennent dans la conscience de l’âme et s’expriment sous forme de hurlements effroyables révélant des fautes jamais avouées pendant toute une vie.  L’âme torturée n’a plus d’orgueil, d’arrogance et de retenu.

 

La répétition éternelle : Essayons d’imaginer les fautes, les péchés et les crimes les plus mentionnés dans les confessions des damnés qui énumèrent sans pudeur les fautes commises et les crimes jamais avoués. Je suis un grand pécheur, mais cela ne m’empêche pas de faire des suppositions à partir desquelles je peux tirer des leçons :

 

Visite fictive de la caverne où sont les âmes des rois : Ceux qui se sont exaltés, ont pratiqué la tyrannie et sont morts dans leurs péchés ;  Des milliers de Rois hurlent en confessant leurs crimes, comme des dinosaures dans une forêt en flammes ; Avouant des fautes similaires telles que :

 

Juge de l’univers, pardon ! Pardon ! Pardon !   Avec ma puissance militaire, J’ai tiré profit des nations plus faibles en armement… Je les ai dépouilléesExterminées …  L’écho de la caverne reprend : Tiré profit de x, y, z … Dépouillées … Dépouillées… Dépouillées … Exterminées … Exterminées … Exterminées …

 

Ils ajoutent : Seigneur pardon pour ce que les anges ont filmé, publié à la barre par projections : La débauche de ma vie secrète ; Mes crimes ; Mes guerres ; La monnaie rapportée jusqu’aux centimes ; L’argent très sale dérobé, compté en totalité ; Les viols filmés commis par mes soldats, tous totalisés ; L’assassinat des peuples sans armes, compté jusqu’aux bébés dans le sein maternel ; La colonisation des pays après le massacre des propriétaires impuissants ; Le chiffre d’affaire des généraux qui se sont emparés de la dépouille des exterminés ... Et ils continuent à l’infini .

 

Seigneur pardon ! Pardon ! Pardon ! Je disais sur mon trône que je dois développer mon royaume à n’importe quel prix … Faire du profit, tuer,  piller, voler, massacrer, rapporter du butin : argent sale et poussières d’or, de cuivre, de plomb, d’acier, des vaillants pour l’esclavage à vie,  mais je ne savais pas que les anges de Dieu filmaient tout …

J’ai tiré profit de tous les dieux et leurs adeptes ont été dépouillés ! Dépouillé ! Dépouillé ! Dépouillé !

J’ai tiré profit de tous les lieux fréquentés pour des exercices spirituels ! Seigneur pardon ! Pardon !  J’ai détesté la nouvelle lune et le Sabbat lunaire, j’ai persécutés ceux qui y adhéraient; (Esa 66 : 22-24 ; Ap 12 : 17 ; 13 : 11-18) J’ai évolué dans l’armée des cieux ; Seigneur pardon !

Isaïe avait écrit sur le feu et les vers dévorant l’âme qui méprise la nouvelle lune et le sabbat lunaire, mais je méprisais ce calendrier juif ! Seigneur ! Pardon ! Pardon !

J’ai adoré d’après le programme de la science occulte que proposaient les sorciers des sept idoles astrologiques de Babylone … Je croyais aux pronostiques du Zodiaque … Seigneur,  pardon ! Pardon ! Pardon ! Mon dieu, J’aimais l’acquisition des biens d’autrui, les chiffres d’affaires sont gravés sur mon âme…  Seigneur, pardon !

 

Visite fictive de la caverne des prédicateurs consacrés au développement lucratif  de leurs institutions. Etablissons une similitude :

 

    Des millions de damnés hurlent leurs remords et leurs déceptions. Le Christ avait dit « Il y aurait des pleurs et grincements de dents ». Considérons particulièrement ceux ont célébré les Saturnales ; (Le 7e jour babylonien appartient à Saturne, il est la 7e tête de la bête écarlate, 7e idole de l’armée des cieux : (Soleil, Lune, Mars Mercure, Jupiter, Vénus, Saturne) ; Le samedi du veau d’or fabriqué par Aaron et de la statue plaqué or que Schadrac, Meschac et Abed-Négo ont refusé d’adorer. Le jour du Moloch est le faux sabbat imposé aux chercheurs du monde entier.

Quelles sont les expressions qui nous sont profitables aujourd’hui, avant  de rendre l’âme ? Ce sont des erreurs en rapport avec l’avidité par laquelle les commandements de Dieu ont été dénaturés ; Examinons les points communs des éventuelles confessions désespérées :

 

« Roi des rois, Seigneur, Juge Suprême… Pardon ! Pardon ! Pardon ! J’ai prêché toute ma vie … Que sert-il à un homme de gagner « l’argent sale du monde », s’il perd son âme ? Et pourtant, j’ai exploité les talents des bénévoles, j’ai vendu le patrimoine du peuple ; J’ai tiré profit :

  •  Des Saints Noms de Dieu … Avec le crédit des Noms j’ai gagné beaucoup d’argent très sale ; Des territoires les plus pauvres, je recevais un butin annuel à couper le souffle ; j’ai pris possession des temples du peuple et j’ai séquestré l’argent des adeptes ;
  •   J’ai tiré profit des prédications vendues, des collectes sollicitées, des livres d’édification, des brochures, des imprimés, j’en ai fait un butin colossal ;  J’ai profané les choses très saintes, sans le savoir. J’étais influencé par l’enseignement doctrinale des supérieurs inconnus à l’esprit cupide, vorace et matérialiste, de vrais aristocrates corrompus ;
  •   Suivant l’exemple d’Aaron j’ai tiré profit des générosités des adeptes et je formais un veau d’or (épargne) pour Saturne, (Idole vénérée le samedi), pour le Soleil, (Idole vénérée le dimanche), et plaçais en banque toutes mes collectes impures ; L’argent est la peste qui me motivait lors des Saturnales ;  (Patriarches et Prophètes, page 294) Par mes doctrines traditionnelles j’ai imité Judas Iscariote, et pourtant je savais que c’était mal … Les adeptes ? Je les ai dépouillés …L’écho reprend : Dépouillés … Dépouillés … Dépouillés !
  •   Nous avons tiré profit et nous nous sommes emparés de l’offrande « prémices » destinées à la nourriture du peuple convoqué et par ce précepte divin séquestré nous avons atteint la richesse que les anges ont eu du mal à totaliser ;  Cette dépouille a fait de nous des agents de la haute trahison contre le Tout-Puissant ; Profaner les choses très saintes, consacrées par la Loi divine est une abomination démentielle ; Nous vendions même les photos du Seigneur, le beau petit Jésus et sa maman, ses louanges ;  Seigneur pardon ! Pardon ! Pardon !
  • Nous avons tiré profit du droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve : (La dîme aumône), et notre cupidité l’a séquestrée dans le monde entier… Ce sont des avions qui transportaient les ressources des pauvres d’esprit vers Babylone. Même les mendiants ont été dépouillés … Et les anges ont tout noté, jusqu’aux centimes ; Nous étions de subtils voleurs ; Les pauvres affamés n’ont pas reçu un pain ou une bouteille d’eau… Les enfants mourants n’ont pas reçu une boite de lait …  Seigneur, pardon ! Pardon ! Pardon !
  • Nous avons sollicité des générosités pour les petits nègres mourant dans la famine ; Nous    avons tiré profit des réponses financières en transférant une infime partie de l’argent reçu ; Nous avons dépouillé les adeptes de la bienfaisance, et les anges ont comptabilisé ces chiffres comme un crime abominable fait au Nom du Dieu Saint » ; Seigneur pardon ! Pardon ! Donne-moi une heure à revivre sur terre et renoncerai à la monnaie maudite !
  • Nous avons reçu des mains des petits, la pièce que les parents leur confiaient, sachant qu’elles ne seraient jamais parvenues à destination, là où ont été prises les photos ! seigneur, pardon ! pardon ! Pardon !

 

Sagesse : Aujourd’hui, n’étant pas exposé au châtiment éternel, notre langage se fait flatteur et doux afin de séduire tous ceux qui nous écoutent, mais quand le feu dévorera les révoltés, les confessions seront des hurlements de désespoir qui ne trouveront pas l’oreille d’un Sauveur attentif pour être entendues. Le temps de grâce ayant pris fin, le tribunal du jugement dernier a fixé éternellement la destinée de chacun. (Mat 25 : 31-46 ; Ap 20 : 11-15 )

                                                                                                                                                                                                                                                                      

   Opportunité : Il nous est possible, aujourd’hui, de sortir du capitalisme corrompu, en admettant que la loi des acquisitions religieuses est une peste éternelle, vecteur de l’iniquité, qui produira après la mort, des souffrances indescriptibles : Vivre dans un cachot enflammé avec des chiffres d’affaires, des salaires retenus de laïcs et bénévoles, des bénéfices de l’oppression, des acquisitions injustes d’une vie gravés sur le front … Quel enfer ! Quel tourment ! Quelle honte ! En s’exaltant, ils disaient derrière les pupitres : Je suis sauvé ! Je suis sauvé ! Nous sommes tous sauvés ! Seigneur… Pardon pour un si grand mensonge !

 

La cupidité carbonisée : Et le diable qui les séduisait fut jeté dans l’étant de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète, (Religions lucratives) et ils seront tourmentés jour et nuit au siècle des siècles. Ap 20 : 10 Seigneur ! Tu es juste, nous avons menti pour gagner l’argent sale.

 

L’église militante dit : Au Nom de Jésus … Je suis riche, je me suis enrichi… Et tu ne sais pas que tu es misérable, pauvre, aveugle et nuJe reprends et je châtie celui que j’aime, Aie donc du zèle et repens-toi !  Celui qui vaincra, Je le ferai asseoir sur mon Trône, comme moi j’ai vaincu et je me suis assis avec mon Père sur son Trône ; (Ap 3 : 14 - )

 

Tirer profit d’un être humain au Nom du Dieu saint ou par cupidité incurable consiste à maltraiter un des fils du « Père céleste»,  son Créateur ; Son Sauveur vengera ses angoisses ; (Mat 25 : 31-46) Sans le profit et la dépouille des misérables, les prédicateurs fidèles seraient brillants comme des étoiles ; (Dan 12 : 3) ; Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu, O Israël ! Am 4 : 12 ; Arrête ton commerce ! Le gagnant se prépare pour la combustion de son âme.

 

Prudence salutaire  - Soldat du Roi des rois, Déposons nos grenades avant d’aller combattre l’incendie ; Sinon, le feu éternel nous fera comprendre trop tard cette loi de cause à effets: « L’argent consacré des pauvres religieux,  injustement acquis,  égoïstement dépensé, sera pire qu’une grenade dégoupillée …Elle ne va pas tarder à semer la détresse dans l’âme des gagnants » ; (Jac 5 : 1- 6.)

 


Autres confessions fictives dans la géhenne se rapportant aux lois du temps (Patriarches et Prophètes, page 324 et 294)

 

Après avoir examiné plusieurs sites et blogs traitant le sujet: « Lunar Sabbat et Sabbat lunaire », mais notamment : www.The lunar sabbath and the SDA church. php, 4 angels publications.com : articles, ou avec la traduction : « Le lunar Sabbat et l’Eglise Adventiste » voila ce que je propose comme réflexions nécessaires en vu d’une réforme individuelle ; Il est écrit: Celui qui avoue ses transgressions et les délaisse obtient miséricorde : Pro 28 : 13

Imaginons deux fondateurs de religion dans une des prisons de la géhenne ; L’un fait des aveux en rapport avec les lois du temps qui déterminent le calendrier luni-solaire de la création régissant les : 4 saisons, jours profanes, jours sacrés, fêtes solennelles, semaines, mois, années. (Gen 1 : 14- 16 ; Ez 32 : 21 ; Esa 66 : 22- 24)

L’un, jadis grand pasteur distingué, membres des comités supérieurs, exprime ouvertement ses regrets et ses angoisses ainsi :

Au commencement, nous avions utilisé le calendrier luni-solaire pour trouver la bonne interprétation prophétique des dates bibliques, ce qui n’est pas possible avec le calendrier solaire de Babylone mais, nous avions choisi la 7e tête de la Bête à 10 cornes (Ap 17) : Saturne le Moloch, parce que, avec Saturne, notre religion naissante connaissait une progression fulgurante ; Nous avions déjà récolté plus que les générosités réclamées ; Nous avions compris que le calendrier luni-solaire de la création nous aurait fait perdre beaucoup d’argent … Et pour éviter cela, jusqu’à la fin de ma carrière j’ai milité pour le calendrier solaire et pour les Saturnales ; Aujourd’hui, je regrette d’avoir pris naissance sur terre. Si je n’avais pas existé, je ne me serais pas rendu coupable d’un si grand crime contre dieu ;

Nous avions choisi la 7e abomination de l’armée des cieux; (Deut 17 ; Jér 8 ; Sop 1) Malgré la sentence des Alliances et avertissements des prophètes, car l’armée des cieux dominait les nations ; Et si nous voulions avoir l’agrément des gouvernements étrangers, il nous fallait fonctionner avec Saturne, le 7e jour de leurs législations babyloniennes. Notre adhésion à la sorcellerie chaldéenne, c’était pour aider Jésus à conquérir les nations païennes. C’était un petit péché mignon ;

Nous avions choisi malheureusement l’idole de la prospérité, du luxe et de l’aristocratie ; (Ap 18 : 7) Car, dès le début de l’œuvre, cette adaptation nous distinguait des autres institutions ; Déjà, en peu de temps, nous avions la puissante « bénédiction terrestre » : Un hôpital, une université, une maison d’éditions, des salaires confortables et des moyens de développement considérables. Nous pouvions passer des années dans des comités, sans faire autre chose ; Si un pasteur, un prophète ou une prophétesse nous désapprouvait, et refusait les Saturnales du samedi, nous avions le pouvoir de l’exclure par radiation, ou l’envoyer en Sibérie ou en Australie. Nous avions le pouvoir de corriger, modifier et adapter tous les écrits de celle qui avait des visions, avant leurs publications ; Nous étions puissants comme Dieu par nos comités, car tous nos pasteurs disaient : Voici enfin le gouvernement de Dieu sur terre … C’est dommage ;

Nous avions choisi la 7e tête de la Bête écarlate qui porte l’église prostituée, chargée de richesses : (Ap 3 : 17 ; Ez 28) ; Car sans la richesse nous ne serions pas capables de conquérir les nations pour « Jésus » ; Et ce mensonge était nécessaire pour nous afin de percevoir et d’importer leurs abondantes ressources ; A cette fin nous réclamions à l’église mondiale, le droit des lévites de percevoir les dîmes et générosités, mais sans redistribution aux peuples évangélisés ou aux affamés ; (Ez 34) Car l’argent est trop précieux pour être redistribué selon la Loi. La vérité sans l’argent sale des générosités ne triomphe pas sur terre ;

Nous avions choisi le 7e Astre de la semaine Babylonienne, substitut du vrai Sabbat lunaire et avions supprimé la fête de la nouvelle lune ; (Nom 10 : 9-10 ; Ap 12 : 1) Car les futurs adeptes ignorants et généreux ne sauraient rien. Seuls les étudiants de langues étrangères le sauraient, peut être, mais ne seraient pas autorisés à en parler. Avec les menaces d’exclusion nous leur mettions un mors à la bouche. La preuve est que, les simples d’esprit de plusieurs nations ont accepté le samedi de Saturne (Saturday) comme vrai Sabbat et ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient à leur église locale et mondiale : argent, biens, temps, temples, talents, pour nous aider à réussir économiquement ; Notre bilan économique et foncier, contrôlé par les anges était des plus crapuleux et gigantesques, digne de répression par les flammes de l’enfer. C’est seulement ici, dans ces grottes en feu que l’on peut comprendre ces choses ; Les observateurs, voyant nos chiffres d’affaires dans les journaux se demandaient : Comment font ‘ils ? C’est irréparable … Irréparable … Irréparable ;

Nous avions choisi la 7e Idole, Saturne le Moloch pour lequel les rois brûlaient leurs enfants premiers nés et des prisonniers politiques lors des Saturnales de décembre ; (Deut 12 : 31) Nous n’avions brûlé personne au jour des Saturnales, mais, les indésirables de toutes les nations ont été dépouillés et radiés sans restitution. Ceux qui restaient craignaient les exclusions spectaculaires votées chaque samedi. Ce faux sabbat nous a rapporté tant de générosités au point que nous étions parmi les premières puissances économiques religieuses du monde ; Même les banques ont eu du mal à contenir nos acquisitions. Si les avions ne les déchargeaient pas par l’exportation vers l’Amérique, leurs ordinateurs seraient incompétents. La prédication accompagnée de radiation et mensonges ont rapporté gros, pour notre ruine ;

Je cris … Je pleure … Je hurle ma détresse, et l’écho de la grotte infecte répète à l’infini mes hurlements ;

Nous avions choisi la 7e idole abominable, placée derrière une fournaise ardente. Schadrack, Meschac et Abed Négo ont refusé de se prosterner devant Saturne le Moloch du samedi, et ils ont été jetés vivants dans la résine en feu ; (Dan 3) Nous racontions souvent leur histoire avec émotion, mais sans dénoncer les Saturnales du samedi, car cela leur mettrait la puce à l’oreille et ils finiraient par se demander le rapport qu’il y a entre le Moloch et le samedi, et nous perdrions beaucoup d’argent sale ; C’est l’amour de l’argent qui nous a placé dans cette grotte en feu. Maudit soit le jour où je suis né sur terre ; (Luc 16 : 19- 31)

Nous avions choisi le 7e jour consacré à Saturne ; Car les familles juives également, pendant les temps d’apostasie, offraient les radiés de la famille, leurs enfants premiers-nés en les jetant vivants dans la fournaise ; (Ez 20 : 26 ; Jér 7 : 31; Act 7 : 43) Les sorciers disaient que le Moloch donne beaucoup d’argent aux parents qui brûlent leurs enfants ; (Deut 12 : 31) De notre coté, nous avons atteint la richesse sans sacrifier des enfants à Saturne, à part les radiations criminelles des adultes ; Il est certain que les hurlements de douleur que j’entends viennent des âmes prisonnières qui sont restées attachées aux Saturnales après l’appel à en sortir. Nos publications et nos successeurs les ont enchaînées au pied du Moloch du samedi pour leur ruine. (Ap 18) ;

Nous avions choisi la 7e idole en forme de veau d’or, dont l’un a été fabriqué par Aaron au pied du mont Sinaï ; (Patriarches et Prophètes, page 294) Les idolâtres étaient appelés par Moïse à s’éloigner de Saturne ; Environ 3000 hommes restés attachés à Saturne et au samedi des Saturnales ont été exécutés sur ordre de Moïse. (Ex 32) Mais, la bonne idée d’Aaron a été de solliciter les générosités. Nous nous sommes consultés aux comités, en disant : Si nous pouvions faire cela dans toutes les nations, les avions mêmes ne pourraient porter toutes les ressources des peuples évangélisés vers nos « tours parasismiques ». Les enfants de Cham étaient très généreux dans tous les territoires où ils sont dispersés. C’était là le piège, l’argent des misérables … C’est du charbon ardent ; L’argent d’hier produit des flammes atomiques dans les abymes et ici nous ne pouvons pas acheter un extincteur … C’est horrible !

Nous avions choisi la 7e puissance religieuse, car, si nous n’étions pas solidaires avec les six autres têtes de la Bête, nous serions persécutés et nos institutions disparaîtraient. (Apocalypse chapitres 13 : 11-18 ; Chapitres 16 et 17) ; Nous nous sommes mis d’accord : Si nous ne révélions pas l’existence du calendrier luni-solaire éternel, personne ne le saurait sur toute la terre, car ils ne lisent pas l’Hébreu et le Grec … Si cela a été révélé, cela ne vient pas de nos pasteurs ; D' ici, je voudrais crier à toute la création qui est au dessus des abymes, à des années lumière, de ne pas s’adapter à la sorcellerie babylonienne de l’armée des cieux : (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le veau d’or) ... C’est la terreur permanant, et les tourments choisis par un Dieu vengeur de sa Loi ;

Nous avions choisi la 7e Puissance qui propose la prospérité en commercialisant Dieu et ses saints ; (Ap 18 : 9- 24) Car, sur terre, nous ne savions pas qui est Dieu, comment se manifeste sa justice, sa sévérité contre la tromperie et le mensonge, ni les terreurs de la géhenne qui nous dévorent aujourd’hui les entrailles. Mais, avec le crédit, la puissance et l’attraction des Noms de Dieu, nous étions certains de réussir dans un monde difficile, ce qui est malheureusement prouvé par le bilan de l’exercice de nos acquisitions religieuses mondiales. Heureusement! William Miller ne nous a pas suivi. Je demande à Dieu pardon pour cette haute trahison, car les saints apôtres n’avaient pas le droit de toucher à l’argent ou aux biens de quiconque. Ils sont restés purs et irréprochables jusqu’au martyr. Mais nous pasteurs, nous sommes dans l’embrasement de l’argent des peuples ; Nos acquisitions pour Jésus se transforment en feu dévorant …

Nous avions choisi le 7e jour de l’armée des cieux, (Samedi) adopté par des millions de juifs dispersés en Europe ; Il est vrai que les cadavres de plusieurs millions furent exposés au soleil et à Saturne après les massacres du peuple par les Romains, ainsi que dans les prisons de Hitler ; (Jér 8 :1-3) Mais, notre choix était le fait que nous savions que ce faux sabbat était facilement accessible a tous les salariés ainsi que toutes les classes de la société. Grâce à ce jour profane de la sorcellerie babylonienne, nous eûmes comme adeptes beaucoup de gros salariés et les chercheurs croyants du monde entier. Les gens croyaient à tout ce que nous leur disions, au point de profaner volontairement la nouvelle lune, les 4 Sabbats lunaires et les fêtes annuelles. Notre culpabilité est irrémédiable …

Nous avions choisi le 7e jour hors du cycle lunaire, car c’était le vin agréable de la fureur de l’impudicité babylonienne ; Avec un gros salaire et la possibilité de voyager de pays en pays, je me disais : Ce n’est pas tellement grave que nous devenions profanateurs des lois du temps qui sont pourtant immuables ; (Ap 18 : 3 ; Jér 31 : 33 -36 ; Soph 1). Car sur terre, « un tien vaut mieux que deux tu l’auras ». Et d’ailleurs, les érudits nous ont enseigné que la géhenne n’existait pas. Jéroboam a fait plus que nous, car il a fait deux veaux d’or pour que les Saturnales du samedi supplantent les Sabbats lunaires de Jérusalem. (1 Rois 12 : 25 … ) C’est peut être les cris des millions d’idolâtres qui l’ont suivit que nous entendons jour et nuit dans les grottes enflammées de la géhenne ;

Nous avions choisi le 7e jour de Saturne, parce que nous pensions, dans les conseils supérieurs de l’église que Dieu nous pardonnerait, puisque Jésus est mort pour les mensonges du monde et leurs sales butins. Ici nous réalisons que tout ce que nous croyions en matière de doctrines et de gratuité, n’était que mensonge et manipulation mentale.

Rater l’éternité pour avoir sacrifié sa vie à la cause religieuse est très éprouvant ... Très angoissant … Mourir dans l’explosion d’une bombe serait préférable à cette grande déception. (Ap 14 : 9-11). Mourir dans une maison en feu serait plus agréable que notre condition actuelle, emprisonnés et couchés dans le feu … (Ez 32 : 17- 32)

Je hurle, je cris, je pleure ! Même si c’est trop tard, dans mes tourments, je me repens, je demande pardon à Dieu, car :

• Les envoutés de la monnaie m’ont enseigné comment mépriser la présidence de la lune et l’autorité du soleil sur les lois du temps. (Esa 24 : 21-23)

• Combattant pour les ténèbres du capitalisme corrompu, J’ai préféré les propositions de l’occultisme babylonien à celles du calendrier luni-solaire. (Esa 66 : 22- 24)

• Subissant l’influence pastorale, J’ai blasphémé contre les livres apocryphes qui définissent les lois du temps et la supériorité des Alliances. (Rom 3 : 10- 18 ; Voir le livre d’Enoch, sur Google)

• Quand je recevais l’argent de la sébile à transférer aux pauvres, je devenais fou, heureux, sauvé, béni, glorifié, rêvant d’une vie en toute option. (2 Pier 2)

• Quand les adeptes donnaient les prémices, je me faisais Lévite pour tout recevoir, comptabiliser et vite placer en épargne bancaire. (Ap 18 : 11-12

• Quand c’était l’aumône, je devenais : l’étranger affamé, l’orphelin nécessiteux et la veuve misérable ; Je gardais tout par cupidité. (2 Pier 2 : 3)

• Je disais derrière les pupitres : Donnez à Dieu le 1/4 du jour de Vénus et les 3/4 du jour de Saturne ; C’est à prendre ou à laisser. (Ap 18 : 1-3)

• Ma voix s’élevais contre la nouvelle lune et le vrai Sabbat lunaire, car on n’était pas payé pour dire la vérité à qui que ce soit. (Zac 14 : 12)

• Des millions d'âmes ont cru aux mensonges lucratifs ; Nous sommes presque tous dans les cachots enflammés de la géhenne. (Ez 32 ; Luc 16 : 19-31)

• La mort est préférable à la 2e vie pour nous, car nous avons couvert la lune de honte et le soleil de confusion. (Esa 24 : 21- 23 ; Esa 66 : 22-24 )

• Si nous ne cherchions pas le salut dans l’une des religions confortables, nous serions moins coupables et moins tourmentés en enfer ; (Mat 7 : 13)

• Nous sommes tombés dans le même piège que Jéroboam qui a fait 2 veaux d’or pour le samedi au lieu du Sabbat lunaire de Jérusalem, afin d’envoyer Israël en enfer ; (1 Roi 14)

• Nous prédicateurs, nous étions comme la reine qui conduit son essaim dans une maison en flammes, sans s’inquiéter de la suite ; (Luc 20 : 9- 19) Notre salaire était notre peste ;

• Nous avons prêché sur la repentance pendant toute notre carrière, sans jamais la mettre en relation avec les ordonnances sociales ; (Jude 11)

• Nous étions convaincus que l’enfer n’existait pas, les grottes, le feu, l’odeur du soufre, la pourriture, les vers voraces, les cris désespérés ; (Ez 32)

• Si nous pouvions revivre après nos tourments, nous ne tomberions pas dans cette criminalité qui a l’argent comme mobile ; (Luc 16 : 19- 31)

• Dieu aurait pu nous faire visiter la géhenne avant de nous faire naître sur terre, ça nous éviterait d’être dans le camp de Mammon, dans une lave incandescente ; (Mat 23 : 14)

• Je demanderai pardon au Seigneur de la justice, à son fils unique, à ses juges jusqu’à mon dernier souffle … Quelle tromperie funeste ; (Mat 23 : 16- 17)

• L’argent du peuple était maudit… Maudit… Maudit … Les acquisitions étaient maudites… Maudites … Maudites … La vérité n’existait nulle part … (Mat 10 : 9)

    Nous n'avions pas le droit de prononcer certains mots dangereux comme: La nouvelle lune, le sabbat lunaire, l'intégrité, la justice à pratiquer, la droiture à distribuer etc;

• Mammon et ses démons nous ont eus … Seigneur, pardon … Pardon … Saturne nous a leurrés … La 7e tête  de la Bête était le monstre « avidité ». (Ap 14 : 9- 11)

 

Il n’y avait sur terre personne pour nous contraindre de dire la vérité.

Vénérables pasteurs sur terre, nous avons aujourd’hui la souffrance éternelle et le châtiment perpétuel à subir. Voici notre « vie éternelle » :

• Si un mensonge au Nom de Jésus a pour punition : un siècle en enfer dans des tourments sans répit … Plusieurs mensonges multiplient les siècles ; (Mat 23)

• Si la perte du Salut de quelqu’un qui a été leurré par la prédication mensongère a pour punition, plus de dix siècles dans la géhenne, il y a encore une multiplication à l'infini … (Deut 27 : 18)

• Si l’assassinat ou la torture d’un être humain pour une raison quelconque vaut un millénaire dans la géhenne, la multiplication est effrayante … (Zac 14 : 12)

• Si l’argent reçu des adeptes et non distribué en œuvres sociales détermine une durée en fonction de la somme détournée, la durée risque d’être éternelle … (Ez 28)

• Si le mépris de la nouvelle lune et des Sabbats lunaires fait de nous des maudits révoltés en pourriture couverts de feu et de vermines, quelle horrible destinée … (Esa 66 : 22- 24)

• Si toute méchanceté et persécution contre un être humain qui croit en Jésus est puni par des siècles de tourments, la seconde mort n’est pas proche dans le temps … (Mat 18 : 6- 9)

Nous ne sortirons jamais de cette grotte en feu … Nos vers ne mourront point, notre feu ne s’éteindra point, et nous serons pour toute chair, un objet d’horreur. (Esa 66 : 22- 24 ; Ap 14 : 8- 11)

Pensée à retenir : Si le chirurgien ampute le corps du membre gangréné, sa vie n’est plus menacée. Il est écrit : Sion sera sauvée par la droiture (sociale pratiquée) et ceux qui s’y convertiront seront sauvés par la justice (pratiquée) Esa 1 : 27

La publication autorisée des livres Apocryphes de l’Ancien et du Nouveau testament nous indique que Dieu désire nous faire connaitre toute la vérité salutaire cachée, par laquelle Jésus développera son église triomphante, habillée du Soleil, (Chargé de fixer les limites du jour), la Lune sous ses pieds comme calendrier éternel et portant une couronne de 12 étoiles, car les élus de la dernière église expérimenteront l’abnégation des saints Apôtres de l’Agneau.

Ils ne recevront pas d’argent à mettre en épargne en échange de leurs prédications, sinon un juste salaire pour celui qui travaille dans la vigne, (Mat 20 : 1- 16) ; Ils ne vendront pas la grâce de Dieu, ni le produit de leurs talents et seront intègres, irrépréhensibles, justes et droits, (Ap 14 : 1-5)

Cette église pure adore le Créateur chaque nouvelle lune et chaque Sabbat lunaire. (Ap 12 : 1 ; Ez 46 ; Siracide 43 : 6- 8) Alors, il y aura un seul Pasteur : Jésus- Christ et un seul troupeau, (Ez 34 : 11- 31) Tous les pasteurs de la terre et tous les croyants de toutes les institutions religieuses sont invités à faire parti de cette église où se retrouveront les térébinthes de la justice, une plantation de l’Eternel pour servir à sa Gloire ; (Esa 61) Sortez de Babylone, mon peuple ! (Ap 18)

 

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog