Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Je profite de la liberté d’expression que me donne Internet pour faire connaître aux lecteurs curieux ma radiation de l’église adventiste.

 

 

 

 Voici le résumé historique et la succession des faits :

 

·          J’ai été un membre actif à l’église Adventiste depuis le 19 juillet 1970. Très zélé pour mes convictions doctrinales, j’ai commencé la prédication publique en 1972, par ce que l’on appelait la « voix des jeunes ». En 1976, j’ai quitté ma profession de Moniteur d’auto Ecole pour me consacrer au développement de la religion par la vente des livres Adventistes et simultanément, l’activité missionnaire. Trois ans plus tard, ayant été le champion des ventes, j’ai été appelé à assumer la fonction de directeur adjoint des publications, fonction que j’ai assurée jusqu’à mon licenciement en 1997, avec toute l’équipe des missionnaires appelés « colporteurs ». Tous ont été licenciés pour « raison économique » ; Ce qui était une stratégie pour abolir cette entreprise de placement des livres pour les Editions Vie et Santé. Ce choc a été très éprouvant pour tous ceux qui se consacraient nuit et jour à l’activité missionnaire et à la diffusion des livres religieux.

 

A partir de cette épreuve, je suis resté chômeur et missionnaire bénévole, œuvrant dans quelques églises, suivant la demande.

 

·          En Décembre 2011, j’ai prié pour que Dieu me fasse connaître si le samedi du calendrier actuel est le jour du Sabbat sanctifié et béni depuis la Création. Cette question est sur le livre : Préparation pour la Crise finale P 199.

 

·          Alors, une semaine plus tard, Dieu à ouvert mon esprit sur l’existence du calendrier biblique, différent de celui de « l’armée des cieux » que je suivais jusque là en toute confiance. J’ai alors compris que je rendais hommage à Dieu, le samedi, jour de Saturne le Moloch, selon ce qui m’a été enseigné depuis 42 ans. (Deut 17 :2-3 ; Jér 8 : 1-3) En moins d’une heure de temps, pendant un service funèbre tenu par le président de la Fédération ( J. J. C.) au Morne des Esses, j’ai, par inspiration de nouvelles pensées, écrit la définition exacte du calendrier biblique et comment reconnaître le vrai Sabbat, tel qu’on le trouve intégralement sur mon blog au numéro 101. De retour à la maison, j’ai retrouvé le calendrier hébreu de la création dans un de tiroirs de mon bureau ; il y a quelques années que je l’avais classé sans comprendre sa définition. J’ai, alors contrôlé mes nouveaux écrits qui y concordaient parfaitement. En retapant ces écrits, j’ai ajouté les références bibliques. A ce moment, j’ai découvert des vérités logiques que j’ignorais jusque là, puisque je n’ai pas étudié la théologie, ni les langues étrangères. Après la publication sur mon blog, de cette réflexion, j’ai reçu une succession de compléments qui se rapportent au sujet principal. je les ai développés successivement, de 101 à 109, pendant les premiers mois de la nouvelle année babylonienne. J’ai découvert à ma grande surprise que le mois biblique est un cycle lunaire, se terminant à la nouvelle lune et l’année biblique, composée de 12 cycles lunaires, commence au lendemain de la nouvelle lune de Mars. Par conséquent, la Pâques annuelle, suivie de la semaine de pain sans levain, se situe 14 jours après la nouvelle lune de Mars, mais pas n’importe quel jour de l’année, choisi par un comité quelconque. (Ez 45 : 21)

 

En Janvier 2012, les 3 premiers samedis du mois de Janvier de l’armée des cieux, (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch),  correspondaient au cycle des sept jours de la Création, savoir le 7, 14, 21, 28e jours succédant à la nouvelle lune de samedi 24 décembre 2011. Je me suis mis à pratiquer l’adoration, selon ce nouveau calendrier, avec une de mes filles, car bien avant moi, elle a fait de cela un sujet de prière et Dieu lui a confirmé cette évidence par des songes ainsi que l’étude de la Bible et des recherches sur Internet. (Nouvelle lune et fêtes juives ; Calendrier juif, ou sur le livre édité par « Vie et Santé » : Préparation pour la Crise finale, page 206 etc)

 

D’après les échos qui me sont parvenus, sur l’initiative secrète de la Fédération Adventiste

 

·          Quand « monsieur le pasteur, président de la Fédération Adventiste » responsable de l’église qu’elle fréquente avec son mari et leur fille, a su qu’elle sanctifie le vrai Sabbat et le repos de la nouvelle lune en plus du samedi dédié à Saturne le Moloch, il a réuni son comité disciplinaire et à voté son exclusion de son poste de directrice des enfants.

 

·          J’ai publié le compte rendu au chapitre 107 de mon blog. Le pasteur, inquisiteur impitoyable a pour devoir de faire une dernière visite aux exclus de l’église, ou de leur faire parvenir un courrier funeste.

 

·          Pendant cette visite, au mois de mai, j’ai présenté mes écrits à ce pasteur des pasteurs, concernant le calendrier biblique, et il m’a promis d’en faire une étude et de me faire une réponse écrite. Ce qui n’a pas été fait jusqu'à ce jour. Dans son mécontentement il m’a menacé de retirer un complément de retraite que je perçois pour 21 ans et demi de service. Je lui ai rappelé que depuis mon licenciement stratégique injustifié en 1997, ses prédécesseurs m’ont refusé 6 mois de salaire qui représentaient la moitié de ma prime d’ancienneté, selon le code du travail. J’ai, depuis 16 ans, produit des réclamations écrites qui sont restées sans réponse jusqu'à ce jour. Au dessus des tribunaux d’Etat, il y a le tribunal divin qui tranchera ces cas semblables à ceux des esclaves qui sont jetés aux crocodiles après une vie de service dévoué dans la construction des pyramides. Tel a été spirituellement mon sort et celui de tous les commerciaux missionnaires, appelés « colporteurs ».

 

·          Loin de me faire une réponse, le président a fait afficher à l’église une lettre circulaire dans laquelle il souligne que la nouvelle lune et le Sabbat luni-solaire (le 7,14, 21, et 28e jour après la nouvelle lune, repos mensuel, ne sont pas bibliques). Bien que la Bible, version Louis Segond mentionne 25 fois, la nouvelle lune, repos mensuel et le Sabbat, repos hebdomadaire. Si un iota ne doit pas être supprimé de la Loi, c’est le fondement même des lois du temps qui est anéanti par des hommes audacieux qui n’ont aucune crainte d’affronter la lettre de la Loi.

 

·          J’ai eu des échos, plus tard, qu’il a donné l’ordre au pasteur stagiaire, (Y. M. R.) responsable de l’assemblée que je fréquente,  de me radier le plus tôt que possible ; Et au mois de juin, le stagiaire et son comité d’exclusion ont voté ma radiation pour infidélité à la doctrine infaillible du samedi de l’armée des cieux ; Ce qui est faux, car jusque là je gardait respectueusement le samedi, tout en sanctifiant le jour de la nouvelle lune et le vrai Sabbat. (Quand les trois compagnons de Daniel ont refusé de se prosterner devant Saturne le Moloch, lors des Saturnales du samedi, ils ont été radiés et jetés dans une fournaise ardente, placée devant la statue d’or.)

 

·          Bien qu’il y ait plusieurs comités à huis clos, où les inquisiteurs impitoyables se sont consultés, ces différentes délibérations sont  restées, pour moi strictement secrètes jusqu’en novembre 2012.

 

·          En fin octobre 2012, j’ai participé avec mon épouse à une semaine de retraite spirituelle, qui a eu lieu à Sainte Lucie. Bien sur avec plusieurs des membres de ces comités qui avaient, depuis juin, voté ma radiation.  Jamais, aucun d’eux ne m’a révélé leur plan machiavélique, mais ont continué à collaborer joyeusement avec moi en toute fraternité, comme des virus d’une maladie incurable en incubation.

 

·          En octobre, une proche m’a confié ce que lui a dit le pasteur stagiaire : « Le président de la Fédération m’a demandé de le radier, mais je ne trouve pas de faute en lui »… La cause supposée ? (Il a publié sur Internet la révélation cachée du mystère du vrai Sabbat de la création et il continue à rendre hommage à Saturne le Moloch le samedi avec son épouse, c’est ce qu’on lui reproche)… Je sais que, lors des Saturnales, la liberté de penser et de s’exprimer conduit à la radiation et à l’extermination dans la fournaise placée devant Saturne le Moloch. Un des pasteurs Adventistes m’avait averti en ces termes : Tu dois savoir ce qu’est appelé à souffrir tout réformateur.

 

·          En fin novembre, j’ai été convoqué à une réunion d’affaire disciplinaire où le pasteur stagiaire, assisté de son supérieur, « aumônier à la prison de Ducos » allaient présenter leur dessein d’exclusion criminelle à l’église. Tout ce monde, me saluant avec le terme «Frère x… Frère bien aimé » ;  je me dis : C’est vraiment la cruelle hypocrisie des parents qui couvraient de baisers leur premier né avant de le jeter vivant dans la fournaise devant Saturne, lors de la cérémonie des Saturnales, le samedi. (Jér 7 : 31)  En jugeant de la sorte, quelqu’un qui dévoile sur son blog, ce que Dieu révèle comme fruit de ses recherches, est-ce que cela ne consiste pas à entrer en guerre, non contre l’individu, mais contre Dieu qui lui dévoile successivement ce qu’est la vérité par rapport aux mensonges ? (Voir le n° 103 de mon blog). Plusieurs croyances doctrinales font de nos pensées, des mensonges, qui ne seront pas dévoilés avant l’anéantissement des religions colonialistes. En éliminant l’opposition intellectuelle, certains chefs d’Etat totalitaires confortent leur suprématie. Les radiateurs spirituels, dans ces cas, sont appelés des « tontons macoutes de Jésus ». La religion n’est pas menacée par des réflexions nouvelles, mais elle est appelée à s’adapter par l’analyse des arguments avancés, afin de ne pas reproduire l’expérience des nations du temps de Noé ainsi que du temps de Sodome.

 

·          Avant de me présenter, j’ai fait parvenir aux membres du comité d’exclusion, un courrier mentionnant les 17 raisons pour lesquelles je ne souhaite plus faire partie de l’église Adventiste qui s’est révélée l’église du faux septième jour, afin qu’ils ne se glorifient pas de leur radiation criminelle.  J’ai déclaré que 7 radiateurs font pires que 70 vampires pour détruire une assemblée. L’idéologie du Moloch dans la mythologie est celle qui, lors des Saturnales du samedi, réclame des êtres en sacrifices vivants qui connaîtront une carbonisation des plus terrifiantes. Ce désir d’éliminer ceux qui sont sans défense, se transmet aux théologiens qui se font inquisiteurs impitoyable. Ils disent derrière les pupitres: « Notre église mondiale est la seule église du Seigneur sur la terre, nous avons pour devoir de la purifier des membres faillibles, des pécheurs et de toute nouvelle lumière ».

 

·          Je me suis rendu à la réunion d’affaire au temple du Gros-Morne et j’ai exposé les deux péchés qui me sont reprochés :

 

 Voici le premier :      Mon exclusion du nombre des « anciens » prédicateurs, en 2002, parce que j’avais prouvé par la Bible et l’esprit de Prophétie que la droiture est une dîme secrète ordonnée pour l’œuvre individuelle de la bienfaisance, ayant pour synonymes : Droiture, droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve, aumône, générosité, fidélité, bien, bienveillance, libéralité, charité, miséricorde etc. Les anciens et pasteurs, gardiens des  doctrines infaillibles, se sont réuni en comité d’exclusion urgente et ont voté ma radiation de la liste des prédicateurs, en disant que cela n’est pas dans les 27 doctrines adventistes ; C’est une nouvelle lumière, formellement interdite à l’église mondiale.

 

 

 

Deuxième péché : Publication sur mon blog, de la révélation des deux calendriers, celui qui est éternel, rappelé dans Ezéchiel 45-46 et celui de Babylone (Le calendrier d’aujourd’hui cité comme le programme de l’armée des cieux) qui est formellement déconseillé par Dieu 21 fois dans la Bible, car c’est le produit de l’astrologie associée à l’occultisme. Voici quelques références : Deut. chap13 et 17 ; 2 Roi 17 : 16- 17 ; 2 Roi 21 ; Jér 7 et 8 ; Soph 1 ; Ez 8 : 5- 18 etc. (Voir une concordance pour les autres versets).

 

 

 

Après le vote où à peu près six personnes ont levé leur main sacrilège, je les ai avertis des sentences de Zac. 14 : 12 et Esaïe 66 : 22-24. A savoir, ceux qui violent dans cette vie la nouvelle lune et le Sabbat luni-solaire seront, après le jugement dernier, enrobés de feu et dévorés par des asticots géants affamés.

 

   J’ai vu que les deux pasteurs, avec leur sourire moqueur, échangent des regards de complicité. J’imagine leurs pensées ; l’un dira du regard : « Cette radiation nous fait gagner 42 ans de dîmes ; L’autre, sans doute rectifiera : 42 ans de dîmes au pluriel, car il était très généreux et très actif, entièrement dévoué à toute sollicitation. Avec sa générosité et le bénéfice de ses services, nous bâtirons du parasismique avant la chute des astéroïdes ou des missiles. Hélas ! Nous resterons attachés à Moloch, comme il le dit si bien, et Saturne nous sera favorable car c’est là que nous pouvons garder un salaire confortable. Que le samedi de l’armée des cieux soit un substitut du vrai sabbat, ce n’est pas important, nous avons d’autres chats à fouetter ».

 

 

 

·             Bien que imparfait, je ne me sens coupable d’aucune faute contre l’église, car même en m’adaptant au calendrier biblique et en adorant Dieu et en le sanctifiant chaque nouvelle lune et chaque Sabbat, je me rendais au temple avec mon épouse dans le respect de cette église selon notre coutume dans la vénération du jour de saturne le Moloch.

 

 

 

 

 

Bilan négatif d’une carrière religieuse :

 

 

 

 En m’intégrant dans cette religion, je pensais acquérir et trouver chez les cadres, une aspiration à atteindre le caractère de Jésus : Saint, parfait, miséricordieux, juste et droit ; Mais il semble que l’influence qui se dégage de la vénération du jour consacré à Saturne le Moloch, a produit exactement le contraire. Voici quelques exemples des compétences que je désapprouve :

 

 

 

·          Honoré dans cette congrégation religieuse, par ma nouvelle éducation je suis capable de :

 

 Raconter des histoires invraisemblables, pourvu qu’elles me permettent de faire rire les auditeurs ;

 

·          De recevoir de l’argent régulièrement, sommes qui souvent, ne parviendront que partiellement à destination ;

 

·          D’affirmer au monde entier que le samedi de Saturne le Moloch est le Sabbat béni et sanctifié depuis la création, même si la connaissance de l’Hébreu prouve le contraire ; Les esprits de Saturne le Moloch rient aux éclats ;

 

·          De neutraliser la loi des prémices et la distribution légale du produit de cette ordonnance entre tous ;

 

·          De radier celui qui revendique le respect du droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve ; Je n’accepte aucune libéralité à partager, ni aumône, ni droiture, ni libéralité, ni droit social pour secourir les défavorisés car ces ordonnances ne sont pas dans mes doctrines infaillibles ;

 

·          De recueillir des calomnies sur la vie privée des membres d’églises afin de les discipliner ou les radier de mes registres, mais sans jamais chercher à savoir leurs difficultés économiques ou le montant des factures qu’ils n’ont pas pu payer ; Les conséquences de la discipline sur leur vie émotionnelle ne troublent pas mon salaire ;

 

·          De prendre la place de Dieu sur le Trône céleste et prononcer un jugement impitoyable contre toute brebis blessée, accidentée, fécondée ou malade ; Je juge et je purifie l’hôpital en chassant et en tuant les malades ;

 

·          De me déplacer avec mon ordinateur portable super luxe, sur lequel j’ai une liste de noms en rouge, à jeter dans la fournaise émotionnelle de Saturne. Je les poursuis pendant des années s’il le faut, avant de les chasser ;

 

·          De prier pieusement, lors de mes visites, avec les pauvres qui ont faim, mais non de leur apporter des courses ;

 

·          De réclamer plusieurs dîmes aux membres afin de charger l’avion qui partira en direction des grandes villes d’Amérique ; Il faut leur confier cet argent avant la tombée des missiles annoncés par les prophètes ;

 

·          De faire rouler les laïcs zélés en mission, sur des millions de kilomètres sans leur donner un litre de carburant ou même de l’eau pour rafraîchir leur moteur… Rien pour eux… Ils se sont fait laïcs, esclaves bénévoles ;

 

·          D’envoyer un missionnaire commerciale (colporteur), travailler sans salaire ; S’il vend, il mangera sur le bénéfice,  et paiera ses charges patronales et sociales ; S’il ne vend pas, il n’a qu’à prêter de l’argent pour manger et nourrir sa famille ; S’il ne peut payer les charges, il n’aura pas de retraite ou pension dans sa vieillesse ; Je me réjouis de savoir qu’ils ne seront pas nombreux dans ce travail, et je ne permettrai pas à mon épouse ou mes enfants de s’engager dans cette galère où s’enchaînent les misérables par des contrats inhumains ;

 

·          D’employer des misérables diacres et diaconesses, pour travailler au service des temples, jour après jour, année après année, sans salaire, sans jamais leur donner un pain pour leurs enfants ou un centime pour payer le taxi ;

 

·          De confondre l’opposition en les écrasant par le moyen de mes prédications spécialement adaptées ;

 

·          De mépriser le repos de la nouvelle lune et des Sabbats luni-solaires par respect pour Saturne le Moloch ;

 

·          Je suis tout puissant avec mes comités d’exclusion et mon assemblée est souveraine pour voter contre ceux que je dénonce publiquement ; Il suffit de les présenter comme anathèmes, et nous serons tranquilles dans les Saturnales.

 

·          Je suis capable de faire Dieu approuver mes desseins funestes par le choix et la sélection de sa propre Parole adaptée à l’état d’esprit des supérieurs qui ont écrit le « manuel d’église ou plutôt manuel de liquidation ».

 

·          D’ignorer les primes d’ancienneté des missionnaires salariés que je place en exclusion, ou le droit à la retraite des missionnaires âgées, fatigués et dépouillés ;

 

·          D’ignorer les personnes âgées qui ont été employés à mi-temps pendant leur carrière dans l’institution ;

 

·          Je suis capable de réussir économiquement dans ce monde en crise, même si je dois opprimer Dieu, vendre Dieu, exploiter Dieu, exclure Dieu, radier Dieu, réduire Dieu au silence en la personne de ses envoyés.

 

 

 

Vêtement blanc ou noir ? Si chaque imperfection susmentionnée constitue un des fils du vêtement de l’âme, ce tissu sera aussi noir que ces mauvaises œuvres, qui pourtant peuvent être vaincues par un réveil de la conscience et par la sanctification victorieuse. (Ap 3 : 17 : 22) Chaque fil noir peut être lavé par le sang de Christ, si le chercheur aspire à une réforme générale afin d’être, à la fin, vêtu du vêtement blanc phosphorescent, dont les deux pièces sont la justice et la droiture. (Ap 7 : 13- 14 ; Esa 1 : 27 ; Osée 2 : 21- 22 ; Ap 19 : 8 ; Job 29 : 14).

 

 

 

Le vrai Jésus est juste et droit, miséricordieux et compatissant : Quand le gestionnaire honoré est semblable à Jésus, si un missionnaire parcoure des kilomètres pour la mission, il lui paye au moins le carburant consommé. Quand le gestionnaire est semblable à Jésus, si un pauvre travaille au temple (Dorcas, diacre, diaconesse) il recevra un juste salaire horaire, car Dieu dit : Chaque peine mérite son salaire. ( Mal 3 : 5 ; Luc 10 : 7 ; Jér 22 : 13 ; Jac 5 : 1-5 ; Hab 2 : 5-14)

 

 

 

La vraie sanctification fait du disciple, un saint, juste, droit et miséricordieux comme son Maître Jésus-Christ. Il n’affectionne pas la monnaie, mais la justice dans les rétributions. (Ap 22 : 11-12)

 

 

 

Comment expliquer tout le mal dont souffrent les exclus et les opprimés religieux ? En examinant les effets désastreux de l’armée des cieux dans toute la Bible, on se rend compte que la cause première est souvent l’influence de Saturne le Moloch qui endurcit le cœur avide des gestionnaires. Même dans le désert, Israël brulait ses fils premier nés, c’est une radiation crapuleuse, une pratique infernale… Raison pour laquelle ceux qui sont sorti d’Egypte ne sont pas entré en Canaan, à l’exception de Deux : Caleb et Josué. (Ez 20)

 

   La bonté et la sanctification ne peuvent être le produit du mensonge, surtout lorsque ce mensonge est publié contre le Créateur et contre le salut par la vérité et la justice que beaucoup d’hommes recherchent. (Mal 2 : 8- 9 ; Act 7 : 43 ; 2 Thes 2 : 9- 12 ; Ap 18 : 23- 24)

 

 

 

Le crime spirituel : Cette révélation que j’ai reçu en décembre 2011, du calendrier luni-solaire, opposé au calendrier de l’armée des cieux, me place devant une réalité inquiétante que voici : En acceptant des croyances religieuses qui semblaient véridiques, je me rends compte que mes 41 ans de militantisme, d’écoute attentive et d’étude, m’ont rendu coupable de la profanation inconsciente de 2132 vrais Sabbats et  533 nouvelles lune…                        Sous l’Ancienne Alliance, il est écrit que la profanation consciente d’une seule solennité est passible de mort par lapidation. (Nom 15 : 30- 36) Séduire et tromper ceux qui nous font confiance en affirmant que Dieu à béni le samedi de l’armée des cieux institué par Babylone, jour consacré à Saturne le Moloch, devant lequel des millions de premiers nés étaient carbonisés à travers les âges, c’est un crime contre le créateur et ceux qui nous écoutent.         N’importe quel jour de l’armée des cieux reste pour Dieu une abomination.  L’histoire sainte nous définit cette affirmation comme le plus grand des crimes par ses conséquences terrestres et éternelles. (Jér 7 et 8 ; Soph 1 ; Ap 14 : 6- 13) Enivrer l’esprit des gens en leur faisant boire du vin de la fureur de l’impudicité babylonienne : (Saturne est représenté par une forme masculine nue portant souvent une tête de loup) ; Inviter l’esprit du chercheur à lui rendre hommage le samedi, comme l’a fait le roi impie Manassé, est plus grave que la destruction du corps. (Ap 18)  L’hommage hebdomadaire à l’une des sept idoles de l’armée des cieux rend possible annuellement : 12 profanations du repos mensuel de la nouvelle lune, et 52 profanations des Sabbats bénis et sanctifiés par le Créateur. Voici l’impudicité dont se rend coupable celui qui se fait instruire par les promoteurs d’une religion. Si une épouse s’attache à son amant, et trompe ouvertement son mari 65 fois dans l’année, comment peut-elle lui parler de : fidélité, amour, soumission et harmonie conjugale ?  Un faux enseignement astrologique produit la dégénérescence du caractère, l’intolérance  et l’avidité dans les acquisitions malhonnêtes.

 

   La vérité sanctifiante est d’abord le repos recommandé pour le service d’adoration des deux temples de Jérusalem : A chaque nouvelle lune, repos mensuel et chaque Sabbat, 4 repos hebdomadaires dans chaque cycle lunaire. Quatre fêtes de saison et 7 fêtes annuelles. C’est le calendrier éternel du Tout Puissant. (2 Chr 1 : 4 et 8 :13 ; 31 : 3 ; Néh 10 : 33 ; Ez 46) Face à ces lois du temps, fondées avant la race humaine, les moqueurs deviennent des combustibles. (Mal 4) Les plaies et fléaux sont le salaire de la profanation mondiale des jours sacrés.

 

 

 

  L’œuvre finale : La prophétie dit que Dieu appellerait son peuple hors de Babylone. (Ap 18) Hors de la vénération de saturne le Moloch, à qui appartient le samedi de Zéro heure à minuit. (Act 7 : 43) Dieu accomplira toute sa Parole, et ce n’est aucune puissance terrestre  qui troublera éternellement l’accomplissement des prophéties. (Jude 8- 15)  Voici le test : Ceux qui s’opposent à la sanctification du jour de la nouvelle lune, repos mensuel, ainsi que les 4 Sabbats sanctifiés et bénis qui la succèdent, qu’ils sachent que c’est contre le Créateur qu’ils entrent en guerre. Il y a suffisamment d’exemples bibliques pour avertir ceux qui s’opposent à toute nouvelle lumière ; (Prov 1 :23-27). La profanation des jours bénis et sanctifiés depuis la création du monde cessera certainement dans la vie des vainqueurs en Christ. (Esa 58 : 12- 14)

 

 

 

Victoire en Christ : Parmi ces militants qui répareront la brèche faite à la loi de Dieu, il y aura des pasteurs qui ont retrouvé leur humanité, des gens de toutes les classes de la société, surtout des défavorisés et de petits enfants qui feront entendre l’avertissement final, avant l’arrivée des fléaux cités dans l’Apocalypse. La radiation criminelle, sans restitution disparaîtra avec les méchants et leur butin non restitué. (Hab 2 : 12-14) Où mène le profit ? Pierre lui dit : Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent. Act 8 : 20

 

 

 

Radiation criminelle : Si votre chien est malade, vous lui payé un séjour chez le vétérinaire, avec ce que cela coûte. L’idée ne vous vient pas de l’abandonner dans une forêt sans nourriture.

 

Si votre fils, gros salarier, offre une maison à celle qui l’a séduit, après quoi il se fait chasser par un concurrent vicieux et méchant, approuverez-vous sa copine radiatrice ?

 

Si vous vous associer pour faire l’acquisition d’un bateau, et après des années de traite, votre associé vous radie sur le contrat d’acquisition, vous ignore et disparait avec le bateau, serez-vous content de votre sort ?

 

Si vous séduisez les gens en leur exigeant des versements de dîmes salariales, après quoi vous les radiez sans rien restituer, n’est-ce pas criminel ?

 

Depuis que le monde est monde, les hommes et les femmes qui recherchent la fidélité envers Dieu sont, radiés, condamnés, sciés, brûlés, torturés, pourchassés, parce que la liberté qu’ils ont prise réveille la fureur du dragon qui trouve une jouissance dans l’extermination des élus de Dieu. (Héb 11 : 37- 40) Si un iota ne disparaîtra de la Loi (Le pentateuque), avant la fin du monde, (Luc 5 : 18) ; Et supposons que la lune au sens figuré, soit le iota éternelle de la terre, l’adhésion aux institutions religieuses qui suppriment sa présidence des lois du temps comporte des conséquences éternelles. (Esa 66 : 22-24) Sortez du milieu d’elle, mon peuple ! (Ap 18) Ne profanez pas une solennité divine sciemment en disant que vous ne serez pas châtié par le Créateur, juge des vivants et des morts. Ainsi parle l’Eternel : J’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés. 1 Sam 2 : 30

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog