Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

1er Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.

(Gardes-toi de la vénération babylonienne de l’armée des cieux : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus, Saturne,  (Deut, chap. : 13 et 17 ; Jér 8 ; Sop 1 ; 2 Rois 21 ; Act 7 : 41-42) Le jour de la semaine consacré à l’idole est un leurre qui produit la profanation des lois du temps, la profanation des jours sacrés du Créateur et la mort éternelle, (Lév 23) car il correspond également à une marque de la Bête à 7 têtes et à une soumission de l'intelligence à un calendrier solaire conçu pour la perte de la race humaine.  (Ap 17 ).

 

2ème Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en bas sur la terre, et qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; Car moi l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusque à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusque en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.

 

(Gardes- toi des images de personnes ou d'animaux, sculptures, idoles fabriquées, talismans, médailles, crucifix, et des statues abominables des autres nations; Le vrai Dieu est invisible, toujours présent. Esa 44. Gardes-toi de gagner de l’argent inique par le commerce des valeurs spirituelles ; Les frères de Joseph l’ont vendu contre de l’argent. Ils ont, eux et leurs descendants, récolté plus de 4 siècles d’esclavage ; Judas a vendu Jésus ; Balaam à vendu Israël ; Laodicée a vendu sa couronne glorieuse contre l’acquisition d’une sale monnaie. Ap 3 : 14- 22)

 

3ème Tu ne prendras point le nom de l’Eternel, ton Dieu, en vain ; car l’Eternel ne laisseras pas impuni celui qui prendra son nom en vain.

(Gardes-toi de tirer un profit quelconque de la religion, de profaner le saint Nom de Dieu, de tromper tes auditeurs par des croyances mensongères, de fausses doctrines adaptées au calendrier solaire, ou de plaisanter avec les noms de Dieu. Si tes adeptes ne sont pas admis au ciel, au dernier jour, ce sera pour toi un grand malheur; (Ap 21: 7-8)

 

4ème Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras 6 jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais le 7ème jour est le jour du sabbat de l’Eternel, ton Dieu : Tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui est contenu, et il s’est reposé le 7ème jour : c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour de repos et l’a sanctifié.

(Dans le cycle lunaire d’un mois biblique, (Moon, méni, yèra, shodesh), il y a 4 Sabbats et une nouvelle lune. Les Sabbats bénis sont fixés le 7, 14, 21, 28e jour, compté après la nouvelle lune. No 10; Ez 45 et 46 ; Gardes-toi de profaner un de ces jours bénis et sanctifiés : Le Sabbat est le repos hebdomadaire ; La Nouvelle lune est le repos mensuel ; Il y a des fêtes annuelles sacrés et des fêtes de saisons destinées au repos et à l'adoration du vrai Dieu. Repos détestés par  partisans du calendrier solaire de Babylone.)

 

5ème Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.

(Gardes- toi de déshonorer tes parents par le crime, la violence, le pillage, la drogue, la débauche, l’insoumission et une mauvaise conduite.)

 

6ème Tu ne tueras point.

(Gardes-toi de verser le sang de ton prochain, ou de le tuer par un autre moyen, car Dieu le jugera pour sa méchanceté. Le châtiment des assassins et des meurtriers, après la mort est épouvantable. Voir les vidéos de You Tube)

7ème Tu ne commettras point d’adultère.

(Gardes-toi d’avoir des relations sexuelles hors du mariage, ou des relations sexuelles contre nature. Rom 1 : 18-32 ; Lév 18 et 20 ; Lév 20 : 13 ; 18 : 22)

 

8ème Tu ne déroberas point.

(Gardes-toi de désirer, de voler, d’obtenir par séduction ou par violence, ce qui appartient à ton prochain. Ez 34 : 1-10)

 

9ème Tu ne porteras point de faux témoignages contre ton prochain.

(Gardes-toi de nuire à ton prochain par des accusations mensongères, par la médisance et la calomnie. Ps 15 et 50)

 

10ème Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

(Le destin des perdus révélera au jugement dernier, que presque toutes les pièces à convictions provenaient de la convoitise, du désir d’acquisition des biens d’autrui ainsi que l’obsession de la cupidité et de la débauche. Gal 5 : 16-21) Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu et Dieu demeure en lui. 1 Jean 3 : 24

Repentance et pardon: Après avoir commis des péchés et des fautes graves, Jacob est retourné à l’Eternel avec des promesses de fidélité qu’il s’est efforcé de garder. Dieu l’a reçu avec compassion et a fait de lui : Israël, le Père des pécheurs restaurés, le coupable pardonné, et racheté, l’héritier de la promesse, l’élu du Dieu Très Haut. (Esa 58)

Il est écrit: Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché. Faites vous un coeur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël?

Salut par la repentance et les bonnes oeuvres: Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur l'Eternel. Convertissez-vous donc et vivez. (Ez 18: 31-32) Si le méchant revient de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe toutes mes lois et pratique la droiture (Aumône) et la justice, (Prémices) il vivra et ne mourra pas. (Ez 18: 21)

L' expérience de Jacob et de plusieurs autres saints de la Bible, peut être la notre. Celui qui est en Christ est une nouvelle créature. 2 Cor 5 :17.

 

 

Les deux plus grands commandements

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée.

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

De ces deux commandements dépendent toute la loi (Le pentateuque) et les prophètes. Mat 22 : 37- 40.

Depuis la chute en Eden, l’avidité est entrée dans les neurones, de sorte que cette loi sociale d’abnégation et d’équité est modifiée, évitée, passée sous silence, vidée de sa valeur divine.

 

Valeur sociale répulsive

Aimer Dieu est confirmé par la pratique de la loi des prémices pour nourrir le peuple : (Deut 26 : 1- 11 ; 2 Chr 30 et 31) C’est la justice, de reconnaître Dieu comme propriétaire de toute chose, pourvoyeur suprême du repas collectif. (Prov 3 : 1-10) Tous les rois justes d'Israël s'acquittaient de ce devoir. Jésus pourvoyait aux besoins de ses disciples pendant les trois ans et demi de son ministère. Quand c'était nécessaire, il créait des pains et des poissons pour le peuple, afin de s’acquitter du devoir des prémices. L'apôtre Jean écrit: Quiconque ne pratique pas la justice, n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère. 1 Jean 3 : 10. L’appât du gain s’oppose à la pratique et au partage équitable des prémices. (Jér 6 : 13). Subtilisés, ces dons sont placés en épargne, servent à la réalisation de constructions diverses, ce qui cause le dépérissement des misérables et la culpabilité des gestionnaires. (Hab 2: 5-20)

L’iniquité est déterminée par le chiffre du profit injuste dans la gestion expertisée au ciel par les lois de l’Alliance. (Lév 7 : 28-38) L’offrande des prémices est très sainte, consacrée à l’Eternel afin qu’il y ait de la nourriture dans sa maison, pour son peuple, s’en emparer est un subtil crime. (1 Sam 2 : 29 ; Mal 3 : 7-12)

 

Aimer son prochain est confirmé par la pratique de l’aumône, qui est le droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve ; Les nécessiteux, les pauvres et les dépouillés qui sont les disciples de Jésus. (Mat 6 : 1- 4) C’est la droiture ou : l’équité, la charité, la générosité, la bienveillance, la miséricorde, la fidélité, la dîme, le droit etc. Zachée, le méprisé, consacrait 50% de son revenu aux pauvres.(Luc 19) ; Le centenier Corneille pratiquait fidèlement l’aumône, sans être intégré dans le judaïsme. (Act 10) L’appât du gain s’oppose également à la pratique de l'aumône avec droiture. (Jér 8 : 10).

Vu du ciel, l’aumônier ou le chrétien qui ne donne pas son aumône ou ne partage pas l’aumône reçue est un voleur. (Jean 10 : 7-15)

L’iniquité est déterminée par les chiffres du pourcentage à consacrer aux pauvres, mais gardée par tradition doctrinale ou cupidité. (Jac 2 : 14) La loi détermine la gestion individuelle et collective. Violer la loi pour placer les offrandes saintes en épargne, consiste à fonder une association de malfaiteurs, tous coupables de capitalisme. (2 Pier 2)

Transfert: Ne pas transférer une pièce reçue après sollicitation en faveur des pauvres ou des victimes de catastrophes, est une escroquerie et un crime abominable. (Mat 18 : 6)

Aimer Dieu, consiste à garder ses commandements et ses commandements ne sont pas pénibles. (1 Jean 5 :1-5)

Victoire: Parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, et la victoire qui triomphe du monde c’est notre foi.

Réforme et réveil : Celui qui a commencé cette bonne œuvre en vous, la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. Phil 1 : 6. Le verbe pratiquer retrouvera sa place, car le verbe croire, puissant séducteur, l’avait éclipsé.

Le plan divin est de refaçonner en nous l’image parfaite de Jésus Christ afin d’être reçus triomphalement comme des prémices fidèles, pratiquant une droiture irrépréhensibles. (Eph 4 : 13 ; Ap 14 : 1- 5 ; Esa 28 : 17)

L’adoration du vrai Dieu, invitation qui sera adressée au monde entier ; Ap 14 et 18

L’adoration en perspective est en quelque sorte semblable à « l’Arche de Noé » où les vrais croyants doivent se réfugier avant les conquêtes de la Bête (Ap 13 : 11-18) et le déluge de feu annoncé dans l’Apocalypse pour les temps de la fin ; (Ap 14 : 6-12). C’est un acte de soumission de la volonté humaine qui s’incline devant l’ordre donné par le Créateur, afin d’affronter l’éventualité d’une réconciliation avec le Grand Juge des nations. Les deux camps se formeront : D’un côté, ceux qui reçoivent la marque de la Bête dans la vénération de l’armée des cieux (Soph 1 ; Ap 16) et de l’autre, les élus du ciel, prémices justes, pratiquant une droiture irrépréhensible, (Ap 14 : 1-5) qui reçoivent le sceau de Dieu, avant le temps de détresse. (Ap 7) La préparation pour l’éternité et ses réjouissances, c’est aujourd’hui. (Héb 4)

L’adoration attaquée par les forces cosmiques

Quand Babylone, royaume universel, a colonisé les nations, son rôle premier a été de soumettre tous les peuples au programme de l’armée des cieux afin que les cultes s’adaptent aux divinités païennes qui sont : Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch. (Ap 18 : 1-3) Dans la fournaise placée devant l’idole monstrueuse de Saturne, les familles de la terre jetaient leurs fils et leurs filles comme sacrifices vivants, pendant les Saturnales d’un samedi du mois de décembre. Vu le nombre d’enfants à radier et à brûler pour avoir la faveur des idoles impitoyables des enfers, la fête des Saturnales duraient plusieurs jours ; (Voir les Saturnales sur Internet)

Les enfants d’Israël en captivité en Egypte, participaient à ces cérémonies idolâtres où la vie des êtres sans défense est cruellement sacrifiée. Ces cruautés sont dénoncées par Dieu dans l’ancien testament comme de grandes abominations. (Ez 20 ; Deut 13 et 17, Jér 7 et 8 ; Ez 8) Ce ne sont pas des combattants qui s’affrontent à armes égales, mais le plus fort qui extermine le plus faible innocent et impuissant, en le jetant vivant dans une fournaise. Jésus homme a connu une autre forme d’extermination qui est encore pire. Depuis, sa croix, ses œuvres et ses paroles rapportent beaucoup d’argent à ceux qui les commercialisent. Un seul mobile animait les meurtriers : « Les sorciers de Babylone ont dit que Saturne le Moloch donne prospérité et argent sale à ceux qui lui offrent un sacrifice vivant ». Ainsi, pendant la captivité des juifs en Egypte, l’adoration du vrai Dieu avait disparue de la terre.

Renaissance de l’adoration nationale

Quand Moïse à reçu la loi (Le pentateuque), sur la montagne de Sinaï, il a reçu de Dieu l’ordre de convoquer le peuple pour l’adoration du vrai Dieu au son des trompètes d’argent ; Il est écrit : Les fils d’Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes. Ce sera une loi perpétuelle pour vous et vos descendants… Dans vos jours de Joie, vos Sabbats,(Hebdomadaires) vos fêtes et vos nouvelles lunes.(repos mensuel) Vous sonnerez des trompettes en offrant vos holocaustes et vos sacrifices d’action de grâce, et elles vous mettront en souvenir devant votre Dieu. Je suis l’Eternel votre Dieu. Nombres 10 : 1-10

 

Adoration dans le premier temple fait par Salomon

Voici, j’élève une maison au nom de l’Eternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement devant lui les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour tout Israël. 2 Chr 2 : 4

Salomon offrait ce qui était prescrit par Moïse, chaque jour pour les Sabbats, pour les nouvelles lunes, et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, des semaines et des tabernacles. 2 Chr 8 : 13

L’exemple d’Ezéchias, le Roi fidèle

Le Roi donna une portion de ses biens pour les holocaustes… Pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la loi de l’Eternel. 2 Chr 31 : 3

 L’adoration avant la reconstruction du deuxième temple

Après cela ils offrirent l’holocauste perpétuel, les holocaustes des nouvelles lunes et de toutes les solennités consacrées à l’Eternel. Esdras 3 : 5 Nous nous imposâmes aussi des ordonnances qui nous obligeaient à donner un tiers de cycle par année pour le service de la maison de notre Dieu… Pour l’holocauste perpétuel des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, pour les choses consacrées, pour les sacrifices d’expiation en faveur d’Israël… Néh 10 : 33

 

 L’adoration dans le nouveau temple reconstruit

Extraits de : Ez 46 : 1, 3, 6, 11. Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : La porte du parvis intérieur, du coté de l’orient, restera fermée les six jours ouvrables ; Mais elle sera ouverte le jour du sabbat, et elle sera aussi ouverte le jour de la nouvelle lune.

Le peuple du pays se prosternera à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes.

Le jour de la nouvelle lune, il offrira un jeune taureau sans défaut, six agneaux et un bélier qui sera sans défaut.

Le prince entrera parmi eux quand ils entreront, et sortira quand ils sortiront... Aux fêtes et aux solennités…

Si tous les sacrifices d’animaux préfiguraient le sacrifice de Jésus, dont bénéficient les croyants du monde entier, pour la rémission des péchés, reconnaissons que les lois du temps (Nouvelles lunes et Sabbats luni-solaires), ainsi que certaines fêtes sont des solennités qui doivent durer à perpétuité.

Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la Loi un seul iota ou un seul trait de lettre jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18

Séduction mondiale

Les Saintes écritures nous enseignent que des anges rebelles, dans le ciel ont méprisé ces lois du Créateur. (Ap 12 :7-18) Nous les appelons : des vampires, des zombis, des diables, des esprits méchants, des monstres, des loups garous, des génies du mal, des démons, tous sous la juridiction de Mammon ; En un mot des profanateurs des lois divines qui trouvent leur jouissance dans la radiation criminelle sans restitution et la destruction de la vie des êtres sans défense. Si ces esprits maléfiques se logent dans un cerveau humain, la victime manifestera le même mépris à l’égard : de ces lois du temps, des lois d’amour, de justice, d’abnégation, de pureté et de transparence, de respect du droit prescrit, de restitution et au respect de la vie d’autrui.

Des théologiens connaissant l’Hébreu et le Grec omettent volontairement d’enseigner que chaque mois biblique est un cycle lunaire, 4 Sabbats bénis et sanctifiés, situés le 7, 14, 21, 28e jour après la nouvelle lune. Par conséquent, plusieurs religions feront tout ce qui est en leur pouvoir pour que Saturne le Moloch et Baal soient vénérés à la place du Créateur. La subtilité de la tromperie se trouve dans la prédication où des idoles de l’armée des cieux séquestrent les noms, les promesses et le patrimoine du Très Haut pour séduire l’humanité. Cette audacieuse initiative est appelée l’impudicité de Babylone. (Ap 17)

Les juifs en quittant l’Egypte ont été démasqués comme portant la tente de Moloch. Ils continuaient à vénérer secrètement Saturne le samedi et à lui offrir leurs premiers nés, comme sacrifices vivants. (Ez 20 ; Act 7 : 43)

Mais on identifie les idolâtres par la passion pour des acquisitions, le capitalisme égocentrique, et l’insensibilité face à la souffrance des opprimés, des sans salaires, des laïcs appelés bénévoles, des vieux sans retraite, des missionnaires à plein temps, dont leurs supérieurs refusent de payer des charges sociales, des prémices jamais partagés entre tous, la dîme sociale prescrite mais, méprisée par tous, des milliers de kilomètres parcourus pour la cause, sans recevoir un litre de carburant en retour etc.

 

Ainsi en est ‘il encore aujourd’hui : Plusieurs qui portent la Parole aux multitudes, ne donnent pas un pain ni une bouteille d’eau aux nécessiteux. Les associations caritatives font l’œuvre que des religieux devraient accomplir. La venue de la lumière promise fera connaître les arbres sans fruits. Le grand pays qui pille les nations par la religion sera exterminé, d’après les paroles des prophètes. (Esa 33)

 

Aujourd’hui, par la prédication de l’évangile,(Sur Internet), des morts ressuscitent et des malades sont guéris. Ce spectacle est beau, mais ne fait pas du spectateur un adorateur du vrai Dieu. Jésus faisait autant, mais après avoir terminé le stage de formation, 11 sont devenus parfaits et un est devenu un parfait voleur, puis il s’est pendu. Les Romains spectateurs sont devenus plus avides et plus sanguinaires ; Les juifs du temps se sont réjouis de fêter l’anniversaire de la mort du Messie par un carnaval où le Christ est sur une perche et les diables rouges sont tous masqués, se dirigeant vers le calvaire.

La fournaise du moloch est aujourd’hui en quelque sorte, le feu de l’exclusion, la discipline qui frappe celui qui tombe, l’épreuve de celui qui a donné plusieurs dîmes et qui, plus tard, chômeur, plongé dans les dettes ne reçoit pas de secours religieux ; Les femmes abusées et abandonnées, souillées et rejetées ; Le vieux missionnaire privé de retraite des vieux travailleurs. S’il meure, ses parents ne reçoivent pas un cercueil ; Ne peut on pas dire que les mutuels et les banques sont plus saints que les dieux du christianisme ? Quand la nécessité se fait sentir, ils rendent l’épargne ou payent les frais convenus.

 

Appel à l’adoration destiné au monde entier :

L’ordre est pressant : Entrez dans « l’arche Adoration » avant les fléaux ; Entrez par les voies de la justice, la droiture, la grâce, la miséricorde et la fidélité. Osée 2 : 21-22 ; Bientôt, il y aura la grande détresse sur toute la terre ! Dan 12 : 1 ; Jér 25 : 15-38 ; Mat 25 ; Luc 17 : 22-37.

Adorer Dieu n’est pas participer à une cérémonie.

Quand Jésus se reposait dans la tombe, le 14e jour après la nouvelle lune de Mars, Sabbat de Pacques, la nation juive continuait ses cérémonies et ses sacrifices d’animaux comme si rien ne s’était passé.

Adorer Dieu serait plutôt se reposer aux jours sacrés lunaires, étudier la vie de Jésus et éprouver face à ses oeuvres une grande admiration pour :

• Sa pureté, (Il ne trompe personne, ne convoite pas, ne ment pas et ne vole pas, ses paroles sont pures)

• Sa sainteté, (Toute sa conduite est honorable, il ne tente pas et ne souille pas les femmes qui le servent)

• Sa bonté, (Comme il partage les emblèmes de la sainte cène, il partage l’argent et les produits reçus en se servant le dernier, après avoir vérifié si tout le monde est servi) ;

• Sa miséricorde ; (Il ne juge personne, mais supporte les imperfections de ceux qui l’entourent ; Il cherche constamment ce qu’il peut accorder à ceux qui souffrent, qui sont dans la misère, dépouillés par les loups prédateurs)

Adorer Dieu, consiste à chercher à lui ressembler par notre caractère obéissant, par la pratique de ses commandements, et en sanctifiant son Nom chaque nouvelle lune et chaque Sabbat, chaque fête annuelle et chaque fête de saison, comme il l’a ordonné depuis la création du monde, par une loi perpétuelle. Par le prophète Esaïe, Dieu dit que le Sabbat lunaire et la nouvelle lune, repos mensuel, sont des solennités éternelles. (Esa 66 : 22-24)

Le samedi de Saturne le Moloch cessera bientôt d’être appelé Sabbat de l’Eternel. (Ap 18)

Pour le vrai adorateur, qui imite Jésus dans la pratique de la justice et la droiture, la mort involontaire est une délivrance d’un monde injuste et impitoyable. Vainqueur sur terre, il ira vivre au ciel éternellement. (Ap 20)

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog