Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 144 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le

 

 

 

Objectifs babyloniens (Ap 13 :7-8)

 

 

     Dieu a ordonné de lapider un homme qui a volontairement violé le vrai Sabbat ! (Nom 15 :30) Voila le type de profanation et sa sentence que Babylone souhaitait pour l’humanité entière. (Ap 18 ; Ex 31 :12-17 ; Héb 10 : 26-31)

 

 

 

     Ainsi, ces puissances antiques des astrologues et devins, voulant séduire le monde, ont pris l’initiative de supprimer le premier jour du mois situé après la nouvelle lune, afin que le cycle des cinq jours de repos, fixés par le Créateur soit  méconnu de tous. Par cet objectif :

 

 

 

1)       Elles éloigneraient les croyants de la bénédiction attachée au Sabbat du septième jour qui n’est plus repérable ;

 

2)       Produiraient une succession de semaines au mépris des (4) sabbats et de la nouvelle lune exigés par le Créateur ;

 

3)       Elles feraient du repos de la nouvelle lune un objet de mépris pour tous les croyants, tout comme avant le déluge ;

 

4)       Bel recevraient finalement l’hommage des adorateurs d’un jour ouvrable quelconque proposé aux nations ;

 

5)       Eduqueraient les croyants pour qu’ils appellent le mal, « bien » (le  jour ouvrable), et le bien « mal », (le jour béni) ;

 

6)       Imposeraient par la violence à l’humanité, le repos d’un jour quelconque identique au sacrifice profane de Caïn ;

 

7)       Plongeraient la race des croyants dans la révolte qui a commencée au paradis céleste, une des causes de la chute ;

 

8)       Gagneraient les enfants d’Abraham qui se livreront souvent sans le savoir à la profanation du jour saint et béni ;

 

9)       Provoqueraient les jugements de Dieu sur les conséquences de cette profanation, c’était le rôle du déluge ;

 

10)    Feraient des Noms divins, un « atout commercial » par lequel les pauvres des nations sont dépouillés ;

 

11)    Etabliraient par stratégie, un transfert mondial des ressources extraites des pays pauvres vers les pays riches ;

 

12)    Produiraient des doctrines de sabbat qui semblent être vraies mais sont fausses, hors du cycle lunaire ;

 

13)    Retireraient du cœur des promoteurs intéressés, les vertus charitables et humaines qui honorent le Créateur ;

 

14)    Feraient de l’iniquité (argent acquis par violation du droit prescrit), une mondiale accumulation des acquis ;

 

15)    Feraient de chaque prédicateur, un propriétaire égoïste qui séquestre et dispose des ressources collectées ;

 

16)    Utiliseraient les images de la famine pour acquérir des fonds, parfois partiellement transmis aux destinataires ;

 

17)    Rendraient impossible une carrière professionnelle hors du cycle babylonien proposé par le calendrier ;

 

18)    Anéantiraient par la violence le cycle lunaire pour que les cinq  repos mensuels soient mondialement profanés ;

 

19)    Garderaient pourtant le respect du cycle lunaire immuable pour certaines professions et activités humaines ;

 

20)    Feraient échouer l’œuvre de Dieu qui désire redonner l’image de son Fils aux croyants désintéressés ;

 

21)    Prépareraient le monde pour une adhésion économique sans laquelle nul ne pourra ni acheter, ni vendre ;

 

22)    Familiariseraient petits et grands à toutes profanations qui conduisent à une culpabilité irrémédiable.

 

 

 

Décision personnelle en toute conscience

 

 

 

    Face à ces initiatives babyloniennes, j’implore le secours divin pour étudier le conflit cosmique, comprendre les conséquences de la désobéissance sur ma vie, mon avenir et mon salut éventuel. Je demande au Sauveur, le pardon de mes profanations et un secours particulier pour me conformer à ses commandements, tant que je vivrai. L’argent, la carrière professionnelle, la religion, la théologie, les dogmes, les persécutions, les menaces d’exclusion, tout ce qui suggère la désobéissance et la profanation du vrai jour de Sabbat béni et sanctifié, constituent des pratiques spirituelles qui  conduisent au jugement dernier. (Ap 20 :11-15) Toute une éternité, après la résurrection, pour regretter de n’avoir pas su choisir entre le bien et le mal, entre l’abnégation et la cupidité, entre l’obéissance hors de Babylone et la profanation avec Babylone ; Une honte éternelle suivit d’une comparution devant un tribunal universel pour haute trahison contre le Créateur et soumission aux lois astrologiques proposées par des sorciers chaldéens.

 

 

 

Lors de l’inquisition en Israël et en Europe, des millions de protestants appelés « hérétiques » soumis aux commandements de Dieu, ont été persécutés, éliminés, beaucoup ont été brûlés vifs,  torturés, condamnés à mourir de faim dans des prisons, des cadavres de protestants ont été livrés aux flammes, par ce qu’ils s’étaient jurés fidélité à Dieu et une insoumission aux puissances rebelles et tyranniques. ( Héb 11 ; Dan 7) Pour le Créateur, la mort n’est qu’un doux sommeil à ne pas craindre. Pour plusieurs, c’est une délivrance salutaire. (Ap 2 :10)

 

 

 

Religion et responsabilité individuelle

 

 

 

    L’obéissance aux lois qui régissent le mois lunaire est une affaire de conscience individuelle. Aucune communauté n’est indispensable pour parvenir à cette conformité. Et cette soumission n’impose nullement que l’on se sépare de son assemblée qui se réunie un jour ouvrable de « l’armée des cieux », mais nous apporte une édification spirituelle ainsi que des épreuves successives pour former notre caractère.

 

 

 

   L’éducation spirituelle est progressive, elle dure jusqu’à la tombe. Par les religions qui utilisent la sainte Parole, Dieu sanctifie le caractère de certains croyants, afin qu’ils deviennent le sel de la terre, améliorant la vie sociale et économique de ceux qui souffrent dans un monde impitoyable.

 

 

 

   Dans une congrégation religieuse, l’enseignement de la Parole Sainte,  la consolation, la miséricorde, l’exercice de l’abnégation,  le tissage des liens qui unissent cette famille, sont grandement profitables pour l’éducation familiale et la connaissance nécessaire pour être utile à la collectivité. Sans ces valeurs, que deviendrait la société ? (Héb 10 : 25-31)

 

 

 

La Foi face à l’impossibilité professionnelle d’obéir à Dieu

 

 

 

    Lorsqu’un des commandements de Dieu inquiète le transgresseur involontaire, il doit faire de cela un sujet de prière persévérante, afin que Dieu lui propose, avec le temps, une sage solution au problème.  (Ps 34 :5-23) Tout est possible à Dieu. (Mat 19 :26)

 

 

 

Conquête mondiale de Babylone avant sa chute finale

 

 

 

    Il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur  toute tribu, tout peuple, toute langue et toute nation. Et tous les habitants de la terre l’adoreront, (aux jours ouvrables imposés), ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’Agneau qui a été immolé. Ap 13 : 7-8

 

Si le Christ, ses prophètes, ses apôtres, les martyrs, les hérétiques ont été livrés, persécutés, exterminés par des religieux,

 

C’est la séduction religieuse qui conduira l’humanité à la mort éternelle. (Ap 13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 50 mensonges de Babylone à vaincre individuellement par les lois du temps

 

      Le grand astrologue, devin, magicien, Cusch, sorcier de Babylone a proposé aux nations le calendrier de l’armée des cieux : (Dimanche, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi). Par ce moyen il est entré en guerre contre la Loi éternelle du temps, (L’une des premières institutions divine ; Genèse 1) ce qui implique une action contre la Bible, contre Dieu, contre les prophètes et leurs messages, contre Jésus, contre le Saint Esprit, et contre la race humaine ;

 

 C’est Dieu qui a donné l’ordre de se prosterner devant le temple de Jérusalem chaque nouvelle lune et chaque sabbat (Ez 46).

 

 Ces mensonges contre le Créateur sont également contre le rôle présidentiel du soleil et de la lune. (Gen 1 : 16 ; Ps 136 : 8-9)

 

     L’écriture dit : Je me réjouis de ta Parole comme celui qui a trouvé un grand butin. Je hais, je déteste le mensonge ; J’aime ta Loi. Ps 119: 162 ; Tu fais périr les menteurs. Ps 5 :7 ; Leurs lèvres profèrent la fausseté.

 

   La racine du mal : Puisque les mots hébreux « hodesh et yèrah » qui se traduisent par le mot « mois » signifient un cycle lunaire, (Gen 7 : 11 ; Esa 66 :23), cycle qui se termine éternellement par la fête solennelle de la nouvelle lune, jour de repos mensuel succédant au quatrième Sabbat de chaque cycle lunaire : Babylone et ses filles, en s’y opposant avec la puissance des armes, les sciences théologiques et le massacre des opposants à travers les millénaires, elles ont produit les conclusions mensongères qui en découlent, ce qui constitue partiellement le vin de la fureur de son impudicité : (Ap 18 :3)

 

Dieu commande de l’adorer chaque samedi du calendrier babylonien !  (Ez 46 : 1-11 ; AP 13 :8)       Mensonge…     

Dieu a sanctifié le samedi institué par Cusch, astrologue, devin, occultiste et magicien (Ap 18 :2-3)  Mensonge…

Les heures du samedi ou du dimanche babylonien sont bénies et sanctifiées ! (Ap 17)                          Mensonge…      

Dieu a béni une des 7 têtes de la bête écarlate, ou une de ses 7 montagnes ! (Ap 17 : 9)                         Mensonge…

Jésus a introduit son peuple dans le calendrier de l’armée des cieux, jadis interdit ! (Dt 17 : 2-7)        Mensonge…

Les religieux soumis à ce calendrier ne seront pas détruits à la fin du monde ! (Soph 1 : 1-5)               Mensonge…

Le samedi ou le dimanche babylonien commence et s’achève au coucher du soleil ! (Ap 13 : 8)          Mensonge…

La semaine est un cycle de 7 jours quelconque décalés hors du cycle lunaire ! (Ps 136 : 8-9)               Mensonge…                     

Le mois biblique est un nombre indéfini de jours, classé hors du cycle lunaire ! (Gen 1 :16-18)           Mensonge…

La nouvelle lune n’est pas la fête perpétuelle de la fin du mois biblique!   (Nom 10 : 10)                             Mensonge…

Jésus a commandé la profanation  systématique du repos solennel de la nouvelle lune ! (Lc 16 :17)            Mensonge…

Jésus a commandé la profanation des 4 Sabbats mensuels, bénis et sanctifiés ! (Mat 5 :17)                   Mensonge…

La mort de Jésus a aboli la Pacques du 2° Sabbat, 14° jour après la nouvelle lune. (Ez 45 : 21)            Mensonge…

L’année biblique n’est pas une division de 13 cycles lunaires, mais 12 mois ! (Dan 7 :25)                    Mensonge…

La justice de Christ pulvérise les lois du temps déterminant le sabbat béni ! (Mat 5 : 17)                       Mensonge…

La profanation des sabbats lunaires et la nouvelle lune, est agréée par Dieu ! (Jac 2 :10)                       Mensonge…

Le temple de Jérusalem, selon la Loi, s’ouvrait seulement les 4 Sabbats lunaires (Ez 46)!                      Mensonge…

Le vendredi consacré à Vénus est le jour de la préparation du saint Sabbat de l’Eternel (Luc 23 :54)  Mensonge…                 

Jésus est mort le vendredi saint romain et non le 13e jour après la nouvelle lune. (Ez 45 :21)               Mensonge…

Jésus était dans la tombe un samedi babylonien et non le 14e jour après la nouvelle lune.                     Mensonge…

Jésus est ressuscité le dimanche de Pâques (inexistant) et non le 15e jour après la nouvelle lune.        Mensonge…

Le nom des jours astrologiques babyloniens ( de lundi à dimanche) est cité dans toutes les Bibles.     Mensonge…

Le Sabbat et la nouvelle lune (Fête solennelle) seront gardés par toutes les religions. (Heb 4 :5-6)      Mensonge…

La semaine des pains sans levain qui succède la Pâques n’est pas en rapport avec le cycle lunaire.     Mensonge…

Offrir à Dieu un jour d’adoration quelconque suffit pour qu’il soit béni et sanctifié. (Ap 13 :8)           Mensonge…

La semaine de la création répétée sans le repos mensuel (N. Lune) perpétue le repos du vrai Sabbat.  Mensonge…

La Bible demande que Dieu soit craint et adoré de samedi en samedi sur toute la terre. (Ap 18)           Mensonge…

La convocation de la nation juive se faisait chaque Sabbat sans la nouvelle lune (Nom 10 : 10)           Mensonge…

La future loi du dimanche américain confirmera la sainteté du samedi babylonien.  (Ap 13)                 Mensonge…

La profanation involontaire du Sabbat et de la nouvelle lune ne sera jamais pardonnée. (Act 17 :30)  Mensonge…

Le samedi devient saint si des millions d’adeptes l’adoptent comme Sabbat. (Rom 3 : 10-17)               Mensonge…

Les juifs étaient libres de répondre aux saintes convocations fixées par Dieu. (Lév 23 :29)                  Mensonge…

Tous les adorateurs sanctifiés qui n’ont pas connu le vrai Sabbat seront perdus (Act 17 :30)                Mensonge…

Dieu n’a pas créé le mois universel qui se termine toujours par le jour de la nouvelle lune. (Ez 46)     Mensonge…

Sortir de Babylone pour le chrétien n’exige pas le respect des 5 solennités mensuelles. (Esa 1 :13)     Mensonge…

L’église de Dieu est déjà sortie de Babylone, de son trafic et de son calendrier astrologique! (Ap 18) Mensonge…

L’église du reste est l’église militante (Laodicée) et non l’église triomphante ! (Sop 3 :13)                    Mensonge…

Babylone  impose pour Dieu, le culte des septièmes jours (Samedis) de l’armée des cieux. (2 Ch 34)  Mensonge…                           

La révélation du vrai sabbat béni et sanctifié n’est pas en rapport avec la lune ! (Ps : 104 : 19) !          Mensonge…

La justice de Jésus annule l’adoration aux jours de Sabbats et nouvelle lune ! (Mat 5 :18)                     Mensonge…

Un caractère agressif et cupide sera sanctifié par Dieu chaque samedi babylonien ! (Jér 23 ; Ez 34)    Mensonge…

Le vrai Sabbat n’aura pas de rapport avec les dîmes prémices à partager aux nécessiteux… (Esa 58)  Mensonge…

La justice et la droiture sociale dans le partage, n’auront pas lieu dans le vrai Sabbat ; (Esa 1 : 27)      Mensonge…

Tous les religieux rebelles entreront librement dans le Vrai Sabbat et la nouvelle lune. (Héb 4 : 5-6)  Mensonge…

Si les esprits mauvais sont dans les neurones, ils réagiront positivement à chaque nouvelle lune.         Mensonge…

Le Saint Esprit affermira les chrétiens qui méprisent les Sabbats lunaires saint et béni. (Ez 20 : 21)     Mensonge…

Les prémices irrépréhensibles le seront par la profanation des fêtes solennelles ! (Esa 1 :13)                Mensonge…

La violence et l’avidité babyloniennes ne se transmettent pas aux saturniens ! (2 Tim 3 ;Jc 5)               Mensonge…

Offrir à Dieu un jour de l’armée des cieux n’est pas identique au sacrifice de Caïn ! (Jude 11)              Mensonge…

Si les fidèles qui parlent de la lune sont radiés et licenciés, Babylone sera vainqueur ! (Ap17:14)        Mensonge…

 

    Il est écrit : Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge ; Afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. (2 Th 2 : 9-12)  

               

    Confusion babylonienne :   Un seul chiffre quelconque tiré d’un nombre, fait de ce dernier un mensonge.

La sanctification et le salut sont annulés par le mensonge doctrinal. La justification est un don gratuit. (Rom 3 :24)

La justification suivie de la désobéissance consciente annule le processus de la rédemption. (Héb 10 : 26-30)

 

   Adoration contre nature : Si Dieu désapprouve les abominations contre nature, (Rom 1 : 18-31 ; Lév 20 :13 ; deut 27 : 21) Nous nous y retrouvons bien dans le cycle babylonien : 1) De samedi en samedi jusqu’au réveil de la conscience, à la deuxième résurrection, suivie du jugement dernier et jusqu'à la mort éternelle pour adoration contre nature dans la semaine de l’armée des cieux ; 2) Profanation des Sabbats lunaires ; 3) Mépris de la fête solennelle de nouvelle lune. (Deut 17, soph 1) ; 4) Endurcissement du cœur contre l’appel à l’obéissance légale. (Héb 3 et 4) Commercialisation frauduleuse de la vérité. (Ap 18 : 9-24) Refus catégorique de toute réforme publiée par l’ange d’Ap : 18 et Esa 58.

 

  Dieu dit : A chaque Sabbat (4 Sabbats mensuels) et à chaque Nouvelle lune, (fête solennelle de fin du mois) Le vrai peuple d’Israël, sorti de Babylone, doit se prosterner devant l’Eternel. Ez 46 ; Esa 48 :17-22)

 

C’est ici le test par lequel sera éprouvée la pureté de la conscience des adorateurs qui se préparent pour le scellement. (Ap 7)

 

Les défenseurs de Babylone prétendent que : N’importe quelle doctrine ou lien professionnel, croyance religieuse, salaire misérable, poste honorifique à l’église, persécution des proches,  peuvent neutraliser ces lois, hypnotiser la conscience et faire triompher le mensonge accompagné de son butin qui se chiffre en millions d’euros. (Ap 12 : 7-12) Les élus de Dieu avant les temps de détresse, sortiront de Babylone où Dieu n’est qu’une marchandise. (Ap 18 : 11-24)

 

Dieu appelle tous les chrétiens à la victoire finale  contre les mensonges, la tromperie et l’avidité financière  de Babylone (Esa 48 : 17-20)

 

La persécution finale est ainsi prophétisée : Ils combattront contre l’Agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Ap. 17 :14. Le calendrier lunaire en application produit la division entre les membres d’une même famille, d’une église ou d’une collectivité. Dieu respecte la liberté de pensée et d’action de chacun, car il y aura un jugement dernier pour rendre compte, chacun sera jugé selon ses œuvres.(Ap 20 :11-15)

 

Par la fidélité, la justice, la droiture, la grâce  et la miséricorde,  Dieu sortira ses élus de Babylone. (Ap 12: 11-12 ; Osée 2 : 21-22)

 

La colère, l’exclusion, la radiation criminelle sans restitution, la violence contre ceux qui pratiquent ces Lois de l’adoration, permettent d’identifier le dragon qui se manifeste contre les vrais adorateurs. (Ap 12 : 17)

 

 Les vrais adorateurs, de la fin des temps, adoreront le Père en esprit et en vérité selon les lois du temps et non selon une doctrine propre à un groupe quelconque: (Jean 4:23)

 

Identification des méchants : Si le doux Jésus pratiquait l’exclusion avant les temps du jugement dernier, comment serait-il appelé le Sauveur ? Dans le cratère d’une des sept montagnes, se trouvent : l’esprit de compétition, l’aristocratie, l’exclusion, la calomnie, la médisance, le capitalisme, l’avidité, l’oppression, le rejet de toute justice et le reniement de la droiture sociale etc.

 

Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez de Babylone, mon peuple ! Afin que vous ne participiez point à ses péchés (profanation des lois du temps et acquisitions destinées à la grande ville) et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Ap 18 :4 ; Ap 14 :9-12 et Ap 16.

 

 

Schadrac, Méschac et Abed-Négo, face à un des sept fétiches de Babylone (Daniel 3)

 

 

 

   Quand les quatre jeunes hébreux avançaient, enchaînés vers Babylone, ils prirent une ferme résolution de garder les lois de la Sainte Alliance que leur nation avait unanimement rejetées. (Deut 13 et 17 ; Jér 5)

 

   Quelques années plus tard, devant l’obligation de se prosterner devant une idole représentant un des 7 dieux de Babylone soleil (Baal)  lune (Astarté) Mars, Mercure, Jupiter, Venus et Saturne, ou d’être jetés dans une fournaise ardente ;  Bien que ce roi soit l’un des plus grands tyrans que la terre ait connu, ils répliquèrent d’un commun accord : « Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée… (Qu’elle se nomme : Saturne, Apollon, Baal, Moloch ou une des autres idoles des enfers).

 

 

 

   Identification : Ces idoles, enrobés d’or, cargaisons d’or pillées aux nations vaincues et massacrées ; Ils communiquaient au roi de Babylone le pouvoir d’exterminer ses opposants sur toute la terre et de les dépouiller en emportant leurs richesses, ressources et patrimoine. Les tonnes d’or, ramenées du temple de Jérusalem qu’ils ont brulé et dépouillé, confirmaient la supériorité infernale et l’avidité insatiable des 7 idoles del’armée des cieux. Tous les produits agricoles, tous les troupeaux volés et consommés sur place, par son armée innombrable, durant un siège de plusieurs années,  ainsi que le butin emporté des différents territoires, vers la « grande ville » nous permet de déduire que ce sont des « dieux » voraces, pillards, voleurs, criminels, capitalistes, ravageurs, qui ne reculent devant ni les cheveux blancs, ni les bébés, ni les écrits des prophètes, qu’ils livraient aux flammes. Des idoles d’or qui transforment leurs adeptes en esclavagistes monstrueux, aussi insensibles que des vampires.

 

 

 

   Identification : La vie de Jésus en tant que Roi des rois nous donne une autre identification opposée où l’on retrouve le respect de la vie et des biens d’autrui, la générosité, la perfection de la bonté par le sacrifice, la sainteté et un désir constant de relèvement des victimes de la méchanceté humaine et démoniaque. Le Christ ne convoitait jamais l’or ou l’argent terrestre ; (Prov 8) Car sa grandeur, sa gloire et sa pureté démontrent que ces choses constituent une peste qui excite la convoitise et l’instinct criminel. Le Christ, Roi des rois n’allumait pas une fournaise pour radier, excommunier et détruire ses adversaires qui ont cherché plusieurs fois à le tuer avant de l’avoir crucifié. Un seul ange du ciel pourrait exterminer l’humanité entière, mais le Créateur a une grande affection pour toutes ses créatures et ses ennemis qui trompent et pillent la race humaine.

 

 

 

Le vin de la fureur de son impudicité : Les 7 astres en fétiches d’or de l’armée des cieux, se sont attribués les noms et patrimoine divin, les transférant sur le jour de la semaine qu’ils ont substitué, afin que l’adoration du jour saint décalé soit un leurre par lequel l’adorateur rend hommage à une des têtes de la bête à 7 têtes, tout en croyant s’incliner devant le Créateur. Ainsi, Saturne l’idole des enfers, reçoit l’hommage du Créateur le samedi, substitue des vrais Sabbats du 7, 14, 21, 28e  jour après la nouvelle lune, seul repère universel, qui est également un repos et une fête mensuelle et éternelle. Les mots : jour, semaine, mois, années, sont usurpés, décalés et pervertis dans une débauche des valeurs du temps attribuées à chaque durée par le Créateur.

 

 

 

Poursuite du pillage sur toute la planète : Ces fétiches d’or de l’armée des cieux se sont attribués les Noms Saint, les vertus du Christ, et le patrimoine du Créateur, (La Sainte Bible) afin d’en faire une puissance d’extraction financière, supérieure à l’efficacité des armes de guerre, capable de dépouiller en douceur, les individus de toutes les nations, même les plus pauvres. Si Jésus appauvrissait ou dépouillait les pauvres en faveur des riches, Son idéologie serait identique ou pire que celle qui a transformé la vie terrestre en fournaise. Jusqu’à aujourd’hui, le butin véhiculé vers les villes, filles de Babylone, donne une identification des idoles couvertes d’or mais envoutées par l’argent des peuples, qui envoient des « marchands » par toute la terre afin de charger de monnaie en retour, des avions gros porteurs vers Babylone et ses filles. (Ap 18 : 11- 16)

 

 

 

Restauration : La révélation du vrai Jésus, sans un judas subtile à ses cotés, et la révélation de ses lois du temps apporteront des changements dans le christianisme triomphant, qui sera un mouvement social en faveur des dépouillés et des misérables. Mouvement conforme aux lois de la Sainte Alliance. (Esa 58, Jér 31 : 33- 36 ; Esa 2 et 56) Mouvement possédant une gestion pure, sans iniquité sur les chiffres transférés au ciel. (Ap 14 : 5)

 

 

 

   Jusqu’à la fin du monde, les idoles de Babylone, qui composent l’armée des cieux inspireront l’acquisition des ressources financières, continueront le pillage des nations, la radiation et l’extermination des opposants. (Ap 13 : 11- 18) Mais ils seront châtiés par le jugement prévu dans les cours célestes. (Ap 18 : 21 et 8 : 10- 13)

 

 

 

  Schadrac, Méschac et Abed-Négo : Sur des dizaines de milliers de juifs amenés en captivité, couchés par terre devant Saturne le Moloch, ces trois jeunes étaient les seuls résistants. Ils furent radiés comme gouverneurs et jetés dans la fournaise ardente, mais, rejoint par le Fils de l’Homme, le feu n’a eu aucun pouvoir sur eux, sur leurs  vêtements, leur cheveux, et même l’odeur du feu ne les a pas atteints. (Dan 3 : 27) C’est un symbole de l’église triomphante, pratiquant la justice et la droiture, subsistant dans la fournaise mondiale des derniers jours. (Ap 12 :1 Esa 33 : 13- 16)

 

 

 

   Aujourd’hui encore, les mêmes démons avides de pillage, qui exerçaient leur cruauté par le caractère impitoyable et tyrannique du roi de Babylone, propose par la prédication mondiale, la vénération d’une des sept idoles de l’armée des cieux, œuvre de la sorcellerie des chaldéens ; Calendrier astrologique responsable de la profanation mondiale des saints jours de repos, mis à part depuis la fondation du monde. (Ap 13) La marque de la Bête sera la vénération consciente d’un de ses 7 astres de l'armée des cieux.

 

 

 

Ami chercheur, si tu désire suivre les traces des 3 hébreux :

 

·         Choisiras-tu Saturne le Moloch, en célébrant les Saturnales, le samedi de l’armée des cieux ? (Act 7 : 39- 43)

 

·         Préfèreras-tu Baal des temps modernes, en célébrant le jour du Soleil, le dimanche ? (Jér 8)

 

·         Choisiras-tu une des 7 idoles de l’armée des cieux, afin de provoquer le Créateur en associant son Nom à ta vénération idolâtre, selon le calendrier occulte de Babylone ? (2 Rois 23 : 4- 5 ; 2 Ch 33)

 

·         Saisiras-tu l’opportunité d’acquérir des biens dans l’armée des cieux, tout en profanant les 5 solennités mensuelles du Créateur, jours bénis et sanctifiés, destinés à l’adoration du vrai Dieu ? Qui sera capable de te protéger des effets destructeurs du feu des derniers jours ? (Esa 43 ; 2 Pier 2 : 10- 13)

 

·         Rechercheras-tu le luxe et l’esprit d’acquisition que procurent les 7 idoles de Babylone, jusqu'à ce que les fléaux soient versés sur une race religieuse, indocile et idolâtre ? (Soph 1 ; Ap 14 : 6- 12)

 

·         Te laisseras-tu vaincre par les mensonges théologiques adaptés à l’armée des cieux, qui hypnotisent la conscience des croyants, chercheurs de salut gratuit ? (1 Tim 6 : 9- 16 ; 2 Tim 3 : 1-5 ; Ap 18)

 

·         Te laisseras-tu décourager par les persécutions et les menaces de radiation des chefs de l’armée des cieux, au point de profaner les 5 solennités mensuelles de l’Eternel ? (1 Pier 4 : 12- 19)

 

·         Te laisseras-tu gagner par un « Christ moderne » qui développe ton appât du gain, tout en t’éloignant de la pratique de la justice, la droiture, la grâce, la fidélité et la miséricorde ? (Os 2 : 21-22)

 

·         Si, en tant que prêtre, tu avais vécu du temps d’Ezéchias, et tu avais reçu 1000 taureaux et 7000 brebis pour nourrir le peuple, allais-tu mettre le tout en épargne pour ne point partager ? (2 Chr 30 : 24)

 

·         Si le repos du 7e, 14e, 21e et 28e jour après la nouvelle lune, fête mensuelle, est réservé à quelques uns, seras-tu de ce petit nombre persécuté mais privilégié des cieux ? (Ap 12: 1; Héb 4)

 

·         Tes riches pasteurs et ton assemblée, (fut elle grande), de quel secours seront-ils quand les fléaux frapperont les injustes et les profanateurs de la nouvelle lune et des 4 Sabbats mensuels ? (Soph 1)

 

·         Que feras-tu quand les cavernes d’Ali baba et leurs gardiens voleront en éclat, sous les missiles et les météorites destructeurs ; Quand la marque de la bête sera le sceau des damnés de l’éternité ? (Ap 13 : 11- 18 ; Amos 5 : 23-24)

 

·         Que feras-tu quand viendront les calamités, la désolation et l’angoisse ;  Quand le Saint-Esprit se retirera d’un monde violent, en lamentation, subissant les plaies et fléaux apocalyptiques ? (Dan 12 : 1)

 

·         Dans quel groupe seras-tu placé au dernier jour : Avec ceux qui ont pratiqué l’abnégation, la justice et la droiture, les prémices irrépréhensibles qui montent à la rencontre du Seigneur dans les airs, ou avec les révoltés qui vivront une angoisse inexprimable, en criant : perdu… perdu… Je suis perdu… Mes orateurs et mes bergers ne m’ont pas dit toute la vérité !

 

·         Puisque tout est possible à Dieu, pourquoi ne lui remets- tu pas tes inquiétudes, tes profanations et tes dispositions de cœur, afin qu’il te donne la foi nécessaire ainsi que la volonté, pour te classer un jour parmi ses vrais adorateurs qui sortent de Babylone, et qui se prosternent pour adorer Dieu chaque nouvelle lune et chaque Sabbat luni-solaire ?

 

 

 

Jésus dit : Je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra de la Loi un seul iota, ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18.

 

 

 

Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel aux jours de Sabbat (4 repos hebdomadaires dans le cycle lunaire) et aux nouvelles lunes (Repos mensuel, solennité instituée depuis la création du monde) Ez 46 :3 Il faut ajouter aux jours de fêtes annuelles et aux fêtes de saisons. (Lév 23)

 

 

 

Jésus a eu ses mains clouées parce que, par elles, il rappelait aux hommes et aux démons, l’autorité divine du calendrier luni-solaire : Ses 4 doigts : les 4 Sabbats mensuels de chaque cycle lunaire, et le pouce, symbole de la nouvelle lune.

 

 

 

Après le jugement dernier, le châtiment des adorateurs de l’armée des cieux, est publié en ces termes : « Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi dit l’Eternel, ainsi, subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, et quand on sortira, on verra les cadavres de ceux qui se sont rebellés contre moi, car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 : 22- 24 » (Sur terre, en manifestant la révolte jusqu’à la mort contre les lois du Créateur, ils ont profané, foulé au pied le Sabbat lunaire et la nouvelle lune, au profit d’une des idoles de l’armée des cieux. Jér 8) Dimanche pour adorer l'Ostensoir, samedi pour adorer Saturne le Moloch.

 

 

 

  Dieu a fait la lune pour marquer les temps : (Semaines, mois lunaire, années de 13 cycles lunaires, les Sabbats et les fêtes, Ps 104 : 19)

 

 

 

  Avant le retour de Jésus, il est écrit qu’une grande étoile ardente tombera du ciel et beaucoup d’hommes mourront par les eaux. (Ap 8 : 10-13) La couche d’ozone trouée, ne pourra plus les repousser ; Les étoiles tomberont du ciel ; (Marc 13 : 22-26) Si, déjà,  les petites météorites enflammées tombent du ciel, ce n’est que le commencement des calamités. (Jér 25 : 32) Ces événements ont pour but de réveiller les consciences endormies. (Mat 24 : 29- 35)

 

 

 

Avant l’extermination progressive des civilisations en révolte contre Dieu et les lois morales, (Soph 1) sortiras-tu de l’armée des cieux et entreras-tu dans le vrai repos ? (Héb 4)

 

 

 

Radiation familiale et carbonisation des premiers nés

 

 

 

 

 

 

 

Histoire antique

 

 

 

    En Egypte d’antan, les esclaves assistaient aux fêtes en l’honneur de telle idole nationale de la semaine astrologique où telle autre correspondant à un des signes du Zodiaque. Tous fêtaient Baal le dieu soleil (dimanche) nommé Osiris ; Astarté la déesse lune (lundi) nommée Isis ; Mars, (mardi) ; Mercure, (mercredi)  Jupiter, (jeudi) ; Vénus, (vendredi) et Saturne le Moloch, ou « Saturne l’Africain » (le samedi).  Saturne est le monstre de la carbonisation, de la part duquel les médiums faisaient promettre la prospérité économique, les pluies de saisons, l’abondance des moissons et le succès à la guerre, à condition qu’on lui offre dans la fournaise placée à ses pieds, des premiers nés vivants. L’espérance de gagner beaucoup d’argent sale et d’obéir aux rois poussait les familles à sacrifier leur premier né, ou même d’acheter un enfant esclave afin de l’offrir comme sacrifice à Saturne le Moloch. (Jér 32 : 34- 35). En temps de guerre, certains rois et gouverneurs brûlaient leurs enfants dans la fournaise de Moloch afin d’avoir du succès. Le comité de famille se réunissait pour décider quel enfant offrir lors des Saturnales. Le premier né est le premier enfant male. Parfois, il y avait les enfants des épouses, ceux des concubines, ceux des esclaves nés à la maison. Le comité de famille avait plusieurs séances et confrontations avant de trouver l’enfant qui sera radié et carbonisé.

 

 

 

 Question : Le désir de s’enrichir neutralise t’il tout sentiment de tendre paternité et toute affection naturelle ?

 

Selon la justice immuable de la réciprocité, quand Dieu a puni les esclavagistes égyptiens, en faisant mourir leurs premiers nés, l’angoisse nationale leur a rappelée la mort des bébés offert à Saturne ainsi que des bébés males hébreux, jetés dans le Nil sur ordre de Pharaon ainsi que la souffrance des parents dépressifs et impuissants.

 

 

 

Fêtes nationales en Egypte

 

 

 

   Lors des Fêtes du taureau ailé (Baal) et celle de Saturne, 7e abomination de Babylone (le veau d’or; Voir Patriarches et prophètes, page 294) plusieurs manifestations nocturnes des Saturnales du samedi étaient animées par la musique et des danses. Des femmes aux mœurs déchaînées enflammaient les passions masculines. Dans le tourbillon de ce « carnaval », sans identité et sans pudeur, à la faveur des ténèbres, elles se livraient toutes à la débauche pendant le reste de la nuit. Les hébreux, en Egypte, autorisés pour la circonstance, sans repère et sans connaissance du Dieu d’Abraham, trouvaient ce défoulement utile et très agréable pour oublier un instant la dureté de leur servitude. Les viandes sacrifiées aux idoles, la débauche et l’alcool étant gratuits, tous se livraient au défoulement dansant par ordre du roi. Plus tard, le roi Balak sur le conseil de Balaam a utilisé ce piège immoral, afin de pervertir le peuple juif, et pour pouvoir les attaquer quand le Dieu Saint s’éloignerait d’eux. (Nom 25)

Jéroboam a fait deux veaux d'or, représentations de Saturne, afin de détourner les 10 tribus d'Israël de l'adoration qui se faisait à Jérusalem, chaque nouvelle lune, chaque Sabbat lunaire et chaque fête annuelle. L'adoration de Saturne se fait le samedi au lieu du Sabbat. (1 Rois 12: 25...)

 

 

 

3000 exécutés au pied du Sinaï, plus tard 625000 moururent dans le désert 

 

 

 

   Après leur sortie d’Egypte, pendant que Dieu dictait à Moïse, les lois du Pentateuque,  ce désir de débauche nationale leur est revenu et ils s’y sont vautrés à nouveau. Moïse à donné l’ordre d’exécuter tous les débauchés, de sorte qu’il en tomba 3000 en un seul jour, et par la suite, 625000. (1 Cor 10 : 8) Défoulement, danses érotiques, adultères, fornication, idolâtrie, ces crimes non délaissés ont reçu leur sentence : Le salaire du péché c’est la mort. Dans la nouvelle Alliance, fort heureusement, depuis la mort de Jésus, tout pécheur repentant, (décidé à sortir de l’immoralité) est gratuitement justifié par la grâce de Jésus Christ. (Rom 3 : 23- 24) Alors que Dieu indiquait à Moïse le nom des nations qui sacrifient des enfants en les jetant au feu devant Moloch, (des nations impies qu’Israël plus tard, aurait à détruire), à la faveur de l’oisiveté, des agents idolâtres avilissaient les hébreux pour que Dieu se retire du milieu d’eux. (Lév 20 : 1-5 ; Deut 13 et 17) Une lecture générale de la Bible nous permet de savoir que l’idolâtrie n’a pas été vaincue par Israël.

 

 

 

Dieu dévoila son plan au peuple d’Israël

 

 

 

 L’Eternel parla à Moïse et dit : Consacre-moi tout premier-né, tout premier-né des enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux : Ils m’appartiendront. (Ex 13)

 

  Cet objectif était de fournir au peuple saint, des naziréens, (Nom 6 : 13- 21) : Des prophètes dans toutes les familles d’Israël ; Des juges plus puissants et moins sensuels que Samson ; Des hommes remplis du Saint Esprit aussi pures que Samuel, aussi nobles que Daniel, aussi fermes que Moïse ; Des hommes consacrés comme David, capables de mener Israël à la conquête des nations afin que ce peuple saint devienne la première des nations, soumettant la terre entière à l’autorité de Dieu, selon la promesse : L’Eternel fera de toi la tête, et non la queue, tu seras toujours en haut et jamais en bas, lorsque tus obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, que je te prescrit aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique. (Deut 28 : 1-14) La justice, la droiture, la sainteté et la fidélité des premiers nés consacrés seraient une puissance capable de faire capituler les forces occultes de Babylone qui recommandaient les sacrifices humains pendant les Saturnales.  

 

 

 

  L’opposition cosmique se lève

 

 

 

 La consécration des premiers-nés à Dieu fit trembler Babylone, puissance opposée qui soumettait le monde par la puissance des armes, l’occultisme et l’astrologie.

 

  Alors, l’autorité de chaque peuple fut dressée pour exécuter la volonté des rois et gouverneurs, par la statue de Saturne. Selon Wikipédia, (Internet) c’est une forme humaine masculine, ayant parfois une tête de loup, placé devant une fournaise destinée à carboniser des sacrifices vivants. Seuls Schadrack, Méschac, Abed-Négo ont survécu à cette exécution. Ils ont choisi la mort plutôt que de se prosterner devant Saturne, lors des Saturnales du samedi, et le Dieu d’Israël a neutralisé le pouvoir du feu de Moloch sur leur personne, leurs vêtements et leurs cheveux. (Dan 3) Sur des centaines de milliers de captifs hébreux, 3 seulement refusaient de rendre hommage à Saturne le monstre adoré le samedi.

 

 

 

 Contre offensive babylonienne

 

 

 

   Afin d’annuler le plan de Dieu, qui ordonnait la présence d’un homme consacré dans chaque famille d’Israël, Babylone a ordonné pour toute la terre, le sacrifice de tous les premiers nés, à jeter vivants dans la fournaise, pendant la fête des Saturnales qui commencent un samedi de décembre mais dure plusieurs jours. (Voir Internet) En plus des premiers nés, les prisonniers politiques, les premiers nés des rois ; Tous ces sacrifices vivants avaient pour but de gagner la faveur des dieux que nous appelons diables, à la lumière des écritures. Ainsi, les futurs héros du Tout Puissants seraient tous carbonisés par leurs propres parents. Et Israël, sans naziréens, sans juges consacrés, ne pourrait plus conquérir les nations, mais resterait asservi aux puissances occultes des rois barbares. Selon l’ordre donné à Moïse, par la réciprocité de la justice divine, la nation qui brûle en sacrifice ses premiers nés doit être détruite. Dans les écritures saintes, Ces crimes sont désignés comme de grandes abominations. (Ez 8) Certaines versions de la Bile traduisent « Passer leurs enfants par le feu », alors qu’il fallait traduire : exterminer l’enfant innocent en le jetant vivant dans la fournaise.

 

 

 

Identification des dieux babyloniens

 

 

 

   Saturne le Moloch a également une mythologie monstrueuse où les gouverneurs affectionnent particulièrement la destruction de la vie des êtres sans défense, ex : Pharaon avait donné l’ordre à son armée de jeter tous les enfants males dans le fleuve, afin de faire échouer la prophétie d’un futur libérateur pour Israël. Il n’avait pas la patience d’attendre les Saturnales pour les carboniser. Dieu crée la vie et l’entretien avec une délicatesse perfection ; Le diable commercialise, opprime, excommunie, radie et extermine tout être sans défense.

 

  Le roi Hérode a ordonné le massacre des nouveau-nés jusqu’à l’âge de deux ans et au dessous qui étaient à Bethlehem, dans l’espoir de faire mourir Jésus, le libérateur promis. Hérode était un saturnien sadique, aussi cruel que les monstres des enfers.

 

   Le mépris de la vie du plus faible, se retrouvait dans le combat imposé aux gladiateurs, s’il tombe… Tuez-le !

 

L’excommunication, l’exclusion, le licenciement arbitraire, le rejet de l’autre, la radiation des membres sans défense et la séquestration de leurs libéralités, sont encore l’œuvre inspirée par ce monstre appelé Saturne le Moloch, œuvre machiavélique adaptée à chaque pays et chaque civilisation.

 

Attention, l’histoire ne se termine pas à la tombe ; Si, après la vie terrestre, les victimes se retrouvent au paradis, et les méchants, en enfer, dans le feu et le soufre, ils y seront pour avoir traité ainsi les créatures de Dieu.

 

Hélas ! Les sales richesses de la prospérité Babylonienne, tant convoitées par les citoyens qui carbonisaient leurs enfants, provenaient des génocides, des massacres et du pillage des ressources de toutes les nations vaincues.

 

Les soldats avaient pour mot d’ordre : « Si l’individu a une dent en or, tuons-le et prenons la dent ».

 

 

 

Les Saturnales et la chute d’Israël

 

 

 

La Bible dit qu’Israël a souvent reproduit ces fêtes des Saturnales accompagnées des sacrifices de premiers nés : Ils ont bâti des hauts lieux pour brûler leurs fils et leurs filles : (Jér 7 : 31) Je les souillai par leurs offrandes quand ils jetaient dans le feu leurs premiers nés ; (Ez 20 : 26) Ne vous prostituez-vous pas après leurs abominations, en jetant vos enfants dans le feu, vous vous souillez encore aujourd’hui par toutes vos idoles ; (Ez 20 : 30-31) Je  tournerai, moi, ma face contre cet homme qui livre ses enfants à Moloch, et contre tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Saturne le Moloch. (Lév 20 : 1-5) La justice réciproque atteindra tôt ou tard les exterminateurs. (Ap 13 : 10)

 

Livrer quelqu’un à Moloch, c’est également le faire choisir le jour de Moloch pour rendre son culte. Ces lois astrologiques sont venues à l’existence après le déluge de Noé, lors du règne de Nemrod.

 

A la fin, Dieu se lèvera contre les radiateurs impitoyables vénérant un des 7 astres de l’armée des cieux. (Sop 1)

 

 

 

Le crime abominable contre le Créateur

 

 

 

Attribuer au Créateur l’offrande du Samedi de Saturne, comme saint Sabbat, consiste à rendre le vrai Dieu responsable des sacrifices de millions d’innocents, jetés vivants dans la fournaise, pendant le règne des empires universels. Plusieurs rois ont replacé ce monstre (Saturne) dans la cour du temple de Jérusalem. (2 Chr 33 : 4- 6) Egalement dans les hauts lieux, sur les collines élevées de tout le territoire. Manassé se demandait : Lequel vénérer : Saturne’tan ou Satan’turne ? Il jetait ses fils vivants dans la fournaise de Saturne. (2 Roi 33 : 6) L’hommage du samedi devant le monstre s’accompagnait de ces sacrifices humains. Le roi croyait que les démons saturniens lui donneraient de l’argent et de l’or… Mirage ! Il s’est damné pour rien…

 

 

 

La Bible dit : Si un homme pêche contre un autre homme, Dieu le jugera. S’il pêche contre l’Eternel, qui intercédera pour lui ? (S’il pêche en affirmant que Dieu a béni un des 7 jours astrologiques babyloniens, alors que c’est faux, qui intercédera pour lui ?)

 

 

 

 

 

Jours d’adoration dans le premier et le deuxième temple de Jérusalem

 

 

 

·         Voici, j’élève une maison au Nom de l’Eternel mon Dieu, pour la lui consacrer… Pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. 2 Chr 2 : 4

 

·         Salomon offrait ce qui est prescrit par Moïse pour chaque jour, pour les Sabbats, les nouvelles lunes et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. 2 Chr 8 : 13

 

·         Le roi Ezéchias donna une portion de ses biens pour les holocaustes du matin et du soir, et pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la Loi de l’Eternel. 2 Chr 31 : 3

 

·         Jours d’adoration dans le deuxième temple : La porte du parvis extérieur sera ouverte le jour du Sabbat, elle sera ouverte le jour de la nouvelle lune… Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes. Ez 46 : 1-3

 

 

 

L’amour de l’argent produit la profanation naturelle des saints jours bénis et sanctifiés qui sont éternellement fixés : Le 7, 14, 21, 28e jour après le repos mensuel de la nouvelle lune. Changer, déplacer, ignorer, mépriser ces jours saints est encore un grand mal. Les portes de l’enfer s’ouvriront pour les avions et les navires qui transportent l’argent du faux Christ, tiré des familles pauvres et exporté vers les grandes villes. (Ap 18 : 11- 24)

 

 

 

Un désir de prospérité, peut ‘il nous rendre indifférents et sourds à l’appel : Sortez de Babylone ! mon peuple ?

 

Produire le culte du samedi antique, avec les sacrifices de radiations, en y adaptant les saintes écritures et les Noms du Dieu de la vie, est ce que cela consiste à livré à Saturne une multitude qui mépriseront la nouvelle lune et les Sabbats bénis ? N’est-ce pas se charger de corps et d’âmes d’hommes ?  (Ap18 : 13)

 

 

 

 Les enseignants sont responsables devant Dieu des conséquences de leur enseignement. Si leurs adeptes, après la résurrection, ont perdu la vie éternelle qu’ils devraient obtenir par la pratique de la justice révélée dans la Sainte Parole, (de laquelle, ils n’avaient pas à extraire un iota), ils seront détestés par leurs victimes, agressés par une multitude de désespérés en révolte, condamnés par la justice universelle et rejetés par Dieu. (Jér 25 : 34- 38)

 

Riche, honoré et distingué sur terre, applaudis derrière les pupitres, les voila brusquement sortis du sommeil hypnotique que donnent la prospérité économique et l’éloquence. (Ap 3 : 14- 22)

 

 

 

Les solennités de l’Eternel sont gardées : Quand le Créateur vit la jouissance que tirent les religieux de l’oppression, l’injustice, l’exclusion, la radiation sans restitution, la servitude, l’exploitation et la manipulation des êtres subordonnés sans défense, avec des règlements tels que : (Faisons les rouler sans leur donner de carburant… Faisons-les travailler sans salaire… Nous n’employons que des laïcs bénévoles… S’il tombe radiez-le… Le commerciale mangera sur le bénéfice de ses ventes, s’il réussit à vendre… Ils feront des briques sans paille…)  En retour, un décret éternel est sorti : Je jurai dans ma colère, ils n’entreront pas dans mon repos. (Héb 4)

 

Une réforme intelligente où la loi retrouve son rôle bienfaisant ouvrira peut être la porte vers le repos pour tous les vainqueurs. Jésus a promis le secours du Saint Esprit à ceux qui aspirent à la justice : Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. (Mat 5 : 6)

 

 

Voir les commentaires

Publié le

Israël se trouvait régit par le calendrier lunaire du temps de Jésus et des apôtres. (Luc 23 : 44) Cette liberté a été donnée par Cyrus, roi de Perse. (Voir Néhémie)

Le jour de la nouvelle lune, dernier jour du mois lunaire n’est pas appelé sabbat, (voir une concordance) mais mentionné comme fête solennelle. (Ez 46)

Bien qu’il soit un jour de repos béni et sanctifié, identique par l’inactivité servile et le service religieux. (Ez 46) C'est le repos religieux,  social et récréatif pendant lequel tout est offert gratuitement. (Esa 55) Le peuple reçoit les prémices des richesses du pays, et l'étranger l'orphelin et la veuve reçoivent le dixième du droit social. (Dt 26)

Dans le mois lunaire il y a quatre sabbats qui donnent un total de Vingt huit jours, plus le jour de la nouvelle lune. De même que pour les doigts d'une main, le pouce ferme le nombre.

Par conséquent, il y a trois premiers jours de semaines qui succèdent aux Sabbats hebdomadaires. Le premier jour du mois succède au jour de la nouvelle lune.
        
  Le 15 du mois  se situent, par conséquent un des jours mentionné par saint Luc, jour de la résurrection. (Luc 24) C'était la semaine des pains sans levain qui succède à la Paques, située 14 jours après la nouvelle lune. ( Ez 45: 21) Le premier mois de l'année lunaire choisi par Dieu se situe entre Mars et Avril, mais n'est repérable que dans le cycle lunaire. (Ez 45: 18) Ces lunaisons n'étant pas prises en compte par le calendrier astrologique de l'armée des cieux,  adopté par les romains, toute conclusion sur le jour de la mort de Jésus peut être fausse. Le premier jour du premier mois se situe au lendemain de la nouvelle lune de cette période.

Puisque tous les mois possèdent le même cycle de 4 fois 7 jours ; Les premiers jours de semaine sont :  Le 1,  8, 15, 22,  du mois lunaire. 

Le mois lunaire dure 29 jours, 12 heures ; De sorte qu’un jour ouvrable est ajouté quelques fois, car deux fois 12 h donne un jour de 24 h.
     Intercalé entre le dernier Sabbat et la nouvelle lune : Voir un calendrier portant les lunes et compter les jours. (1 Sam 20: 27, 34)

Constat : Sur les calendriers des nations, les lois immuables déterminées par la lune comme repère divin sont écartées par la puissance babylonienne. (Jér 51 :7)A

Afin de faire de la crucifixion un atout commercial et une séduction mondiale dans ses colonies enfermées dans le paganisme, Un empereur Romains a fixé ce jour le vendredi appelé « saint » et la résurrection le dimanche. (2 Th 2 :7) Mais les deux calendriers ne s'adaptent nullement.
    
 Notons: ni la mort de Jésus, ni sa résurrection, ne change la nature d’un jour non sanctifié par Dieu à la création.
     Ces deux évènements sont accrédités aux croyants par la repentance et le baptême d’eau. (Rom 6)

Par décret divin, cinq jours mensuels sont saints, bénis et sanctifiés quatre Sabbat et la nouvelle lune. Choisir un sabbat quelconque (un multiple du chiffre 7) et ignorer la nouvelle lune consiste à prendre part à l'apostasie mondiale ou la confusion écarte le vrai Sabbat béni et sanctifié qui sera délibérément foulé au pied.

Par conséquent, le premier jour de la semaine, (mentionné pour la résurrection) n’est pas un dimanche, (jour du soleil), inexistant en Israël.
Jésus n’est pas mort un vendredi (de vénus), et ne s’est pas reposé dans la tombe le jour de saturne, car cette succession  est décalé dans le calendrier Romain, mais n'est repérable que dans le mois lunaire. Le 13e jour après la nouvelle lune : crucifixion, le 14: repos dans la tombe, le 15: résurrection.

Par ces évènements reclassés sur le calendrier romain, le mensonge,  le spiritisme et l'idolâtrie s’unissent contre le Christ et les lois divines, afin de causer une profanation mondiale. (Ap 13: 8 )

Que Dieu soit reconnu pour vrai et tout homme pour menteur (pervertissant les lois immuables du temps. (Rm 3 :10-20)

Si le vin de Babylone (endoctrinement astrologique) et le produit de la profanation du Saint Sabbat ont produit la rébellion mondiale, le vrai Sabbat restauré dans la conscience, reproduira dans les 144000, l’image du sauveur. (Ap 14) Il y aura à la fin deux types d'adorateurs: ceux du vrai Sabbat lunaire et ceux qui adorent sur une des 7 montagnes de babylone, recevant un héritage d'agressivité contre leurs semblables.

Les chercheurs de Laodicée qui ont fondé leurs dogmes en se basant sur le calendrier Babylonien, ont trouvé un samedi profane qui semblait être le vrai et l’ont adopté comme jour d’adoration. (Ap 17 et 18 )

Ils avaient sans doute des mobiles purs, sans douter qu’il puisse y avoir d’erreur dans l’interprétation ;  Mais, le Sabbat saint et béni du cycle lunaire transféré au samedi profane, placé hors du septième jour est une agression contre la justice universelle et contre le Créateur de l'univers. (Jac 1 :17)
Publier dans le monde, le samedi de babylone comme jour saint et béni est également une profanation audacieuse de la loi divine. (Zac 11)

Avant la fin du monde, Il ne disparaîtra de la loi (Pentateuque) un seul iota ou un seul trait de lettre.(Mt 5 :18)

Si Dieu ne tient pas compte des temps d’ignorance, il invite tous les croyants en ces termes : (Act 17 :30)
     Sortez « du calendrier » de Babylone, mon peuple afin que vous ne participez point à ses péchés,  et que vous n’ayez point de part à ses fléaux ; (Ap 18).




Quelques erreurs à corriger par la réforme qui doit précéder le réveil spirituel :

Profanation : --- 1) Du Saint Sabbat lunaire ;  ---2) Pn. des noms sacrés par la réalisation des chiffres d’affaires ;  --- 3) Pn des nouvelles lunes, repos déterminant la fin des mois du calendrier divin ;  --- 4) ; Pn de la foi biblique par alliance avec le protestantisme,  (œcuménisme) ;   ---5) Pn des dix livres du deuxième canon par une exclusivité totalitaire  et blasphématoire ; (Zac 14 :12) ; --- 6) Pn de l’alliance individuelle par le baptême en imposant la radiation des êtres faillibles, (Mat 23 :35) ; --- 7) Pn de la droiture sociale destinée à la nourriture des nécessiteux du peuple ; (Esa 59 : 9-21) –- 8) Pn de la loi des prémices à partager avec le peuple qui est le droit de Christ seul héritier de la planète. (Lév 7 :28-38) ; --- 9) Pn de l’équité dans la répartition des salaires : Les esclaves bénévoles (Laïcs, diacres, missionnaires non employés, colporteurs ne reçoivent rien. (Jér 22 :13) --- 10) Pn des circuits de distribution des saints livres destinés à l’éducation sociale et spirituelle des familles, (2 Pier 2) ; --- 11) Pn de l’autorité souveraine de Christ comme seul juge, par la pratique de l’exclusion.  Le calomniateur (médire de quelqu’un)  et le "radiateur" sont des fer-de-lances dans le troupeau du Seigneur (Mt 23) Un berger soigne les brebis de son Maître.




Le réveil spirituel promis n’aura pas lieu tant que le mensonge doctrinal domine les croyants. (Zac 13) Le Saint Esprit déteste le mensonge. (Ps 119: 104, 128)

Ces pratiques religieuses babyloniennes attireront la désapprobation divine ainsi que les fléaux. (Ap 16)

Mais avant l’arrivée des fléaux, tout chercheur sincère peut apporter une réforme dans ses croyances.

Profession : Les lois prescrites pour produire des prémices irrépréhensibles, appelés à une existance éternelle ne devraient pas être supplantées, par une priorité lucrative ou professionnelle ; Ce serait choisir la mort éternelle plutôt que la vie. (Ex 31 :12-17)

Jésus sera avec les élus intègres, persécutés par des prédicateurs, mais qui gardent ses lois et observent tout ce qu’il a prescrit. Il est écrit :
     Oh ! Si tu étais attentif à mes commandements, ton bien être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer. Ton nom ne serait point effacé devant moi. Sortez de Babylone, mon peuple !

Avec une voix d’allégresse annoncez-le, publiez-le… « Par tous les moyens, y compris internet » (Esa 48 :17)

Offrir à Dieu les samedis profanes , à la place du saint Sabbat lunaire est une abomination, souvent un péché involontaire. (Ap 18 ) Cette erreur dégrade le caractère de l'adorateur au point de trouver une jouissance à mépriser la sainte loi, le repos de la nouvelle lune et l'autorité même du Créateur. (2 Thes 2: 1-12) Le dragon en colère se manifeste dans des opposants courroucés contre le calendrier lunaire. (Ap 12: 17)

Babylone offre des richesses, ainsi que la gloire de l'estrade, identiques à la « silicone cancérigène ». Les seins seront lourds à porter quand tout sera mis en lumière. (Esa 33)

Mon peuple soit attentif, car la loi sortira de moi, et j’établirai ma loi pour être la lumière des peuples. (Esa 51)

Il est écrit des vrais adorateurs : Les rachetés de l’Eternel retourneront à Sion avec des chants de triomphe,  Et une joie éternelle couronnera leur tête. L’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les gémissement  s’enfuiront. C’est moi qui vous console. Qui es-tu pour avoir peur de l’homme mortel, (Persécuteur respirant l'exclusion) ? (Esa 51)

A celui qui vaincra (Babylone, sa cupidité incurable et ses profanations Jér 51: 13), Je lui donnerai l’Etoile du matin.
     Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux églises. (Ap 2 :18-29)

 

 

Se classer avant les fléaux apocalyptiques 

 

Contrairement aux théologies des prédicateurs modernes, voici les Paroles de Dieu qui justifient la ruine successive des nations, des religions et des individus en révolte contre Dieu et ses lois du temps.

Je détruirai tout sur la face de la terre, dit l’Eternel. Je détruirai les hommes et les bêtes, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, les objets (acquisitions financières, biens immobiliers, patrimoine) de scandale, et les méchants avec eux ; J’exterminerai les hommes de la face de la terre, dit l’Eternel… Ceux qui se prosternent devant l’armée des cieux… (Soph 1 : 2-5) Cette armée des cieux est constituée des astres proches de la terre, correspondant aux jours babyloniens imposés aux nations pour rendre un culte selon l’ordre des planètes et du soleil ; voici la définition :

Le soleil - Dimanche : La majorité des chrétiens offrent à Dieu ce jour qui était à l’origine consacré au culte de Baal ou Bel, principal idole babylonienne, dressée en forme de lion ailé avec une tête d’homme. C’est la personnification de Nemrod premier roi de Babylone. (Irak)  Le disque solaire est également offert sous forme d’hostie lors des cultes babyloniens.

La lune - Lundi : Idole appelée la déesse Astarté, la reine du ciel, La déesse mère, la Madone, la vierge noire et l’enfant, personnifiant la reine Sémiramis ; Elle recevait l’hommage des habitants de la terre sous forme d’idole après sa mort.

Mars - Mardi : Appelé dieu de la guerre, invoqué avant les batailles, les massacres et les pillages des peuples du monde, inférieurs en puissance militaire ; La planète rouge inspirait des génocides ou une colonisation imposée.

Mercure - mercredi : Idole des aventuriers qui partent conquérir les régions inconnus afin d’étendre le royaume de Babylone ;

Jupiter – Jeudi : Idole de la sagesse infernale des acquéreurs sans âme qui dépouillent les peuples en emportant leurs richesses et gardant les prisonniers pour en faire des esclaves ;

Vénus - vendredi :  Idole de la sensualité, invoquée pour enflammer les passions pendant les festivités idolâtres nocturnes ;   c'est  d'elle que viennent les sortilèges.

Saturne, samedi : 7e idole vénérée pendant les Saturnales, les samedis de décembre ; Ces jours étaient consacrés aux sacrifices humains. D'après les écrits des prophètes, les nations païennes offraient leurs premiers nés pendant les Saturnales. Les victimes étaient jetées vivantes dans la fournaise placée devant Saturne , Appelé le Moloch. Schadrack, Meschac et Abed Négo ont refusé de se prosterner devant cette statue et ont été jetés dans la fournaise ardante ; Mais Jésus a neutralisé la puissance du feu sur leur personne.  Le peuple juif pratiquait également ces cruelles abominations: Jér 7: 31; Ez 20: 31

Le samedi est le septième jour des semaines occultes babyloniennes. C’est un des  jours profanes, auquel un grand nombre de théologiens attribue à défaut, la bénédiction et la sanctification que le créateur à consacré aux quatre Sabbats qui succèdent la fête solennelle de la nouvelle lune : Le 7 ; 14 ; 21 et 28 de chaque mois lunaire. (Ez 46) Par la suppression de la nouvelle lune, jour de repos mensuel, solennité éternelle, Babylone a anéantit le repère du vrai Sabbat sanctifié et béni ;  Alors sa profanation irrémédiable est devenue involontaire. La Sanctification rendue impossible, fait place au capitalisme sauvage, au totalitarisme religieux et à la violence des radiations inhumaines.

     Samedi de Saturne le Moloch :  C'est le jour de l'histoire le plus chargé de crimes abominables. Les rois et gouverneurs utilisaient la fournaise et les sacrifices humains pour se faire craindre par leurs sujets. Leurs propres enfants étaient sélectionnés pour être carbonisés aux yeux du peuple. (Voir les sites qui définissent les Saturnales)

Le samedi du Moloch est le Sabbat: Un tel mensonge contre le Créateur transforme le trompeur à l’image des dominateurs babyloniens qui ont imposé cette contrefaçon au monde entier. La sainteté, la tolérance et la douceur de Jésus sont supplantées par l’agressivité   et  l’avidité propre aux conquérants babyloniens. Cette contrefaçon produit un disir d'accéder à l’aristocratie des princes fonctionnaires. « Ainsi arrive - t’il à tout homme avide de gain ; La cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent ». (Prov 1 : 10-19)

Si un ordre de lapidation existe dans la loi contre l’Israélite qui participerait à l’une de ces rites occultes ; (Deut 17 : 2-7) C’est parce qu’il n’y a pas d’offense plus grave que celle qui consiste à s’associer au spiritisme en offrant à Dieu un jour profane, affirmant que Dieu a béni et sanctifié une des sept « montagnes » de Babylone, ou une des sept têtes de la Bête monstrueuse. (Ap 17) Cette sentence est également promulguée contre la profanation du Saint Sabbat et de la nouvelle lune.

Si, par les fléaux de l’Apocalypse,  Babylone doit être exterminée avec les adorateurs adaptés à ses sept montagnes, les saturniens seront jugés plus sévèrement, ayant reçu plus de révélations que certains autres religieux. (Premiers Ecrits : 124)

Ainsi parle l’Eternel, ton rédempteur, le saint d’Israël : Moi l’Eternel ton Dieu, je t’instruis pour ton bien. Je te conduis sur la voie que tu dois suivre. Oh ! Si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer… Sortez de Babylone, fuyez du milieu des chaldéens ! Avec une voix d’allégresse, annoncez-le, publiez-le, faites le savoir jusqu’à l’extrémité de la terre, dites : l’Eternel a racheté Jacob. (Esa 48 :17- 22)

Les 144000 vainqueurs en Christ sont des prémices irrépréhensibles qui ont pratiqué et partagé équitablement les prémices ; (Lév 7 : 33-38) Se sont appliqués à la bienveillance par le sacrifice d’une droiture (10%) envers les nécessiteux ; Ont prouvé leur intégrité en sortant de Babylone et en se sanctifiant pour se prosterner devant l’eternel à chaque nouvelle lune et à chaque vrai sabbat, ici-bas et sur la nouvelle terre. (Ez 46 ; Esa 1 :27 ; 66)

Aucun être humain, croyant doué de raison ne devrait se laisser hypnotiser par des doctrines au point de profaner le saint Sabbat hebdomadaire sanctifié et béni et le repos mensuel,  fête solennelle de la nouvelle lune, car les menaces de la fin des temps concernent l’humanité, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer. (Soph 1) Pourtant, il y aura des vainqueurs en Christ. Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs ; Je n’effacerai point son nom du livre de vie et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. (Ap 3 : 1-6)

 

 

La radiation religieuse commentée par un opposant

 

   Notre principe théologique de radiation est simple : Comme toutes les institutions religieuses, la notre a sélectionné un ensemble de doctrines qui la distingue des autres. Dans les siècles où l’inquisition exterminait les protestants, le mot « excommunication » était en vigueur, mais, pour adoucir un peu la cruauté de cette initiative infernale, nos ainés ont choisi le mot « radiation », afin de continuer cette élimination satanique des indésirables. Celui, parmi les nôtres, qui se rend coupable d’un péché, d’une faute ou qui apporte une nouvelle lumière qui n’est pas incluse dans nos doctrines infaillibles, doit être radié ou licencié, ainsi que tous ceux qui évoluent avec lui dans l’interprétation du point controversé. Sans la justice du gouvernement, nous détruirions émotionnellement les radiés qui sortent du cadre lucratif que nos supérieurs hiérarchiques ont fondé. Hors des Saturnales qui constituent notre patrimoine, (le faux 7e jour de l’armée des cieux), nous jetterons les opposants.

 

Le mal imperceptible, l’iniquité dans la radiation ?   

 

    Si l’on tue un ours pour s’emparer de sa fourrure, à proposer aux industries du vêtement, la justice dira que c’est cruel pour l’espèce qui finira par disparaître en échange de quelques euros. De même, la radiation sans restitution a fait disparaître de grandes églises et a miné l’existence de beaucoup d’assemblées.

   Quand il y a un crime sans que le coupable soit découvert, les enquêteurs chargés de rechercher le vrai coupable, se posent cette question fondamentale : A qui profite le crime ? Le profit permet de retrouver le vrai criminel, retranché derrière la complexité de l’exécution du plan. Dans certains cas difficiles, (comme on le voit dans certains films), le commissaire envoie un subordonné chez plusieurs médiums pour interroger les démons, afin de trouver des pistes qui permettront à la justice de mettre la main sur le coupable profiteur. Souvent, c’est le notaire qui dévoile le butin acquis, et en remontant la rivière, ils arrivent à sa source.

  Dans les siècles où siégeait le tribunal de l’inquisition romaine, Les familles arrêtées, voyaient tous leurs biens livrés au pillage par : une population furieuse et avide de pillage, par le clergé insatiable et la police opportuniste du moyen âge; Chacun cherchait à profiter même d’une poule pour un repas. Le clergé emportait l’or et l’argent trouvé dans les maisons ; Ils disaient : Ces trésors sont pour notre très saint père le pape.

   Le profit ne serait pas un mal empesté s’il n’était réalisé au détriment du prochain persécuté. Jésus, sur terre a-t’il dépouillé quelqu’un en échange d’un miracle ou d’une prédication ? Combien en a-t-il excommunié ?

   Convaincre les chercheurs de vérité par la psychologie jusqu’à ce qu’ils vous donnent leurs ressources sous forme de générosités multiformes, après quoi vous les excommuniez sans restitution d’un centime, est-ce bien ?

  Lors d’un divorce, la justice attribue à chaque partenaire, 50% de l’évaluation des biens acquis pendant la vie conjugale. Mais combien de concubines, ayant tout investi sur le patrimoine commun, doivent plus tard, se retirer face aux menaces de l’homme devenu infidèle, menaçant et monstrueux, sans pouvoir rien emporter ?

   Pour la radiation d’un membre d’église, la justice universelle céleste attribuera un jour, aux initiateurs, la vengeance des générosités soutirées par endoctrinement, psychologie et lavage de cerveau. (Ez 18 et 34)

Comme les déchets que rejette l’usine après avoir broyé la canne à sucre pour extraire son jus, les radiés sont dépouillés et rejetés par des inquisiteurs impitoyables qui se font tantôt séducteurs, (prédicateurs charmants) tantôt juges suprêmes, approuvés par les méchants qui collaborent avec eux dans le même esprit d’exclusion.

Sans restitution, cette générosité totalisée au ciel, est définie par Dieu en ces termes : Sous toi, est une couche devers, et les vers sont ta couverture. (Esa 14 : 11) Après le jugement dernier, les acquisitions injustes des profiteurs seront des vers affamés, dévorant ces excommunicateurs impitoyables.

 

Notre mot d’ordre théologique secret

 

   En tant que théologiens, nous concevons la discipline ainsi : S’il a consacré sa vie professionnelle et ses ressources pour le développement de « notre église », nous garderons la totalité des finances versées sous forme de dîmes, offrandes, générosités, sacrifices, fonds de placement, fonds des missions etc… Car notre prospérité financière dépend de ce que nous avons reçu. Sans aucune restitution, ils seront dépouillés et livrés aux enfers comme les esclaves qui sont exécutés après la construction de la pyramide. Ce qui importe, ce n’est pas l’empoisonnement des éléphants, (radiation) mais c’est l’ivoire ; Nous les convaincrons de donner généreusement et nous garderont les ressources de tous les misérables radiés. Nous ne craignons pas le jugement dernier pour cette séquestration de la monnaie des pauvres… Pour notre « dieu » nous les dépouillerons.

 Dans la vénération de Saturne, nous avons la puissance en notre Christ pour dépouiller les mendiants.

 

Nous sommes gagnants en toute chose

 

    Nous avons tout à gagner, car en radiant les membres les plus généreux, à leur mort nous n’aurons pas de gerbe à offrir. Le service funèbre leur sera refusé dans notre « saint temple » qu’ils ont érigé au prix de grands sacrifices de temps et d’argent.    D’ailleurs, Dieu parle de notre œuvre par les écrits du prophète Ezéchiel 28 : 4-5 ; verset 18 : Par ta sagesse et par ton intelligence, tu t’es acquis des richesses, tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors ; Par ta grande sagesse et par ton commerce, tu as accru tes richessesPar la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires Sortir gagnant de toute initiative est la devise de notre race conquise par le malin depuis l’Eden. Que l’enjeu se nomme Dieu, Jésus, le Saint-Esprit ou les saintes écritures, peu importe... Au jugement dernier nous saurons le bilan total.

Héritiers des inquisiteurs qui liquidaient les biens des hérétiques, notre grandeur ne sera que bassesse.

 

Repas homéopathique

 

   Les radiés ont reçu tout ce que nous pouvions donner : En plus de la prédication traditionnelle, ils avaient le repas homéopathique de la sainte cène ; Et si on y avait pensé on leur donnerait une cuillerée à café de jus de raisin et un petit comprimé de pain sans levain, car le vrai repas de Jésus deviendra un petit symbole peu cher qu’ils accepteront par endoctrinement. Notre église est l’une des plus riches de la planète pour notre « seigneur », accroupi dans les coffres forts, attendant le butin. Fermons les sorties et ouvrons les entrées.

 

Liberté religieuse inexistante

 

   Il faut que nos membres sachent que la liberté de penser par eux même et la liberté d’expression, hors de nos croyances, seront punies avec la sévérité de l’exclusion qui est tolérée par la justice du pays évangélisé. Chaque mot prononcé doit être pesé par nos comités en séances calomniatrices. Nous interdirons la libre circulation des dix livres du deuxième canon (Apocryphes), et quiconque s’y référera devra affronter la fureur des pasteurs et anciens. Nous aurons un comité à tous les niveaux pour examiner les pensées développées par ceux qui enseignent. Nous ne pouvons conquérir le monde et ses ressources sans nos doctrines infaillibles et le contrôle des esprits. Nos dogmes sont sacrés par les menaces d’exclusion qui veillent sur leur infaillibilité.

 

Nos croyances dogmatiques et l’Alliance

 

   Nous avons choisi dans le pentateuque, les dix commandements et le nouveau testament. S’il y a une loi des prémices et un partage des produits entre tous, selon les besoins de chacun, (Act 2 : 45) nous ne cautionnons pas une telle loi. S’il y a une droiture sous forme d’aumônes secrètes envers les nécessiteux, (Mat 6) nous ne reconnaissons pas cette générosité qui diminuerait nos rentrées d’argent, car c’est l’ensemble des dons qui constitue notre garantie salariale, l’avenir de nos enfants et la possibilité d’enrichir l’Amérique capitaliste.

 

Le vrai Sabbat et la nouvelle lune

 

   Si le Dieu de la création, a choisi son Sabbat, septième jour après la fête solennelle de sa nouvelle lune, fête mensuelle qui clôture son mois, (Ez 46), nous, nous choisissons pour l’astre babylonien, le samedi de l’armée des cieux, dédié particulièrement à Saturne, car Babylone nous offre une captivité prospère et féconde. Le monde des chercheurs acceptera plus facilement le confort des Saturnales comme sabbat, même si elles n’ont jamais été bénies et sanctifiées, ou mentionnées dans une Bible quelconque. Seront radiés tous ceux qui adorent Dieu le Sabbat béni et sanctifié de la création, et le jour de la nouvelle lune que détestent le dragon et nous.

 

L’année Biblique de 13 cycles lunaires

 

  Bien que l’année biblique 2013 commence le 12 mars, après la nouvelle lune, d’après le commandement de Dieu, (Ex 12 :1-2). Bien que ces lois existent avant Adam et Eve. (Gen 1 et 2), nous avons choisi l’année astrologique babylonienne, œuvre de la sorcellerie de Kusch qui commence après la naissance d’Apollon, en décembre (Ap 9 :11) et nous théologiens, adressons nos vœux à tous ceux qui adaptent leur culte à l’armée des cieux, comme l’a souligné Jérémie au chapitre 8 : 1-2. Si quelqu’un des nôtres s’adapte au Sabbat de la création, (Ez 46) qui se déplace sans cesse dans la semaine babylonienne, il sera radié sans restitution car il sort de l’armée des cieux et ne rendra plus son culte à Saturne, qui est l’étoile de la prospérité, et une tête non négligeable du monstre à sept têtes et dix cornes. (Ap 17) Les radiés sortirons du magma de Saturne.

 

La terreur entretenue, un frein

 

  Nous tiendrons une liste permanente des membres à excommunier chaque mois ou chaque trimestre, selon la quantité révélée par les différents comités. Nous pasteurs, serons tenus de rendre au moins une visite éventuelle aux pécheurs à exclure, après que sont nom soit porté sur notre liste rouge. Ainsi, tous nos membres restants seront tenus dans la crainte de l’exclusion et ne pourront s’exprimer librement sans risque. Nous, inquisiteurs de     Saturne honoreront les officiers de l’armée des cieux qui veillent sur l’exclusion des faillibles éclairés. (Soph 1)

Pour conquérir le monde, il nous faux des lois aussi fermes que celles de l’Islam qui exécute ceux des leurs qui se font chrétiens. Le paradis colonial, leurre commercialisé, sera pour les officiers radiateurs, les excommunicateurs et les inquisiteurs impitoyables qui ont vidé les églises du faux sabbat. (Samedi)

Si le bon Dieu s’exprime contre nous, notre assemblée souveraine sera autorisée à le radier lui et ses envoyés.

 

  Par la parabole des vignerons Jésus reconnait que les gardiens sont maîtres de la vigne du seigneur : Mat 21 : 33

Ainsi, nous trouvons l’accomplissement de cette Parole : Les méchants rendent le mal pour le bien.

 

La cupidité sera pourtant vaincue par les vrais adorateurs (2 Chr 30 et 31)

 

Ezéchias avait donné à l’assemblée, 1000 taureaux et 7000 brebis, (prémices et dîme sociale) tirés de ses troupeaux. (Ch : 3O : 24) Il organisa la distribution nationale à leurs frères grands et petits, aux mâles enregistrés, depuis l’âge de 3 ans et au dessus. A tous ceux qui servaient dans le temple ; (Appelés de nos jours : Diacres, diaconesses, prédicateurs laïques, colporteurs, missionnaires etc) A chacun un lot : produits et argent.

Les 144000 vainqueurs suivront la voie juste et droite de l’abnégation sans une sale cupidité. (Ap 21 :27)

 

 

 

 

 

Vrai adorateur en formation et faux adorateur 

 

 

 

     La Bible cite très peu de vrais adorateurs, mais beaucoup de religieux participent à différentes formes de services d’adoration. La Bible dit : Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus ; Un petit reste sera sauvé : 8 lors du déluge ; 3 de Sodome et Gomorrhe ; 3 après la traversée du désert ; Une centaine avec Jésus ; 144000 après les temps de détresse qui précèdent la fin du monde. (Ap 14 : 1- 5)

 

 

 

     Le témoignage positif d’un sacrificateur nommé Zacharie et sa femme Elysabeth, est donné en ces termes : Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur. (Luc 1 : 5- 6) Ce couple n’était pas de simples croyants, mais pratiquait les lois de la Sainte Alliance en rapport avec leur devoir dans le judaïsme.

 

Sous la Nouvelle Alliance, plusieurs religions s’appliquent à neutraliser la Loi (le pentateuque) par des croyances. Le chercheur par conséquent, doit sonder par lui-même les écritures avec un mobile désintéressé, car la récompense éternelle n’est pas comparable avec tout l’argent sale que l’on peut acquérir par l’évangélisation au Nom de Jésus.

 

 

 

     Le faux adorateur : Nous déduisons qu’un faux adorateur, examiné par les autorités célestes,  n’est pas juste devant Dieu, et n’observe pas d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du seigneur. C’est un croyant endoctriné qui trompe Dieu et son prochain, car il tient à gagner et à tirer un maximum de profit en toute chose ; Il ne partage pas son pain avec celui qui a faim, peut être par cupidité. 2 P. 2

 

Comme l’Est est opposé à l’Ouest, la cupidité s’oppose à l’équité. Même Dieu peut être commercialisé.

 

 

 

   Jésus dit à la femme samaritaine : L’heure vient et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Jean 3 : 23

 

 

 

   Adorer Dieu en esprit et selon la vérité : L’esprit humain à la faculté de croire ce qui lui est enseigné, sans chercher à éprouver les messages par ce qui est écrit dans la Bible : Jésus dit : Le salut vient des juifs Jean 4 : 22.

 

 

 

   Ex : 1) Ainsi, plusieurs millions d’adeptes vont à un pèlerinage au moins une fois de leur vie, afin de satisfaire la demande des orateurs qui promettent le paradis à cette condition. Sont ’ils tous de vrais adorateurs ?

 

   2) Plusieurs millions vont se laver dans un fleuve, (le Gange) croyant que cette eau purifie de tout péché, et permet de mourir en paix avec Dieu… Convaincus de ce qu’ils ont reçu comme enseignement, plusieurs vieillards et parfois des malades vont se noyer pour accéder au « paradis » défini par des orateurs influents.

 

 

 

    Dans plus d’un millier de religions du christianisme, les croyances se contredisent, les doctrines s’opposent et tous les chrétiens d’un même groupe affirment qu’ils sont les seuls dans la vérité : Sauvés, justifiés, sanctifiés. Où est la vérité ? Par la prédication, l’enseignement et la publication des doctrines que leurs supérieurs décédés ont choisies, les promoteurs atteignent et dépassent leurs chiffres d’affaires.

 

  L’acquisition d’argent, des biens et des richesses par rapport à l’absence d’œuvres sociales, fait parti certainement de la honte éternelle, dont le bilan sera dévoilé au jugement dernier. Les prédicateurs, déjà salariés,  qui tirent et accumulent un profit égoïste de l’adoration, sont ‘il de vrais adorateurs ?

 

Des milliards d’anges et des juges célestes examinent le profit individuel et collectif des religions. (Dan 7 : 9-10)

 

 

 

Quand Israël a rompu l’Alliance par la vénération des idoles de l’armée des cieux, (Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne ; Ce dernier étant le Moloch vénéré le samedi), Dieu est intervenu contre leur service d’adoration et les a avertis par le prophète Esaïe 1 : 13-15 : Cessez d’apporter de vaines offrandes ; J’ai en horreur, l’encens, les nouvelles lunes (repos mensuel), les Sabbats (repos hebdomadaire) et les assemblées ; Je ne puis voir le crime s’associer aux solennités.

 

 

 

 Voici les avertissements par le prophète Osée : Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses Sabbats et toutes ses solennités ? Osée 2 : 13. Israël avait 4 Sabbats, le, 7, 14, 21, 28e jour après la fête de la nouvelle lune, repos mensuel. N’ayant pas gardé sa dignité en s’abstenant de l’idolâtrie, Dieu leur a retiré ses solennités et les a livrés à la ruine nationale, à l’épée des babyloniens et à l’esclavage.

 

 

 

L’objectif de Dieu pour notre temps, former de vrais adorateurs à partir des grands pécheurs que nous sommes.Le Christ a réussi avec Jacob, Les apôtres, (onze sur douze), Saul de Tarse et beaucoup d’inconnus à travers les âges du christianisme.

 

 

 

Selon les écrits du prophète Osée, Le vrai adorateur est la fiancée de l’Agneau qui remplit les conditions exigées par le futur époux, avant que les anges passent pour apposer le sceau des fiançailles ; (Ap 7)  Ce jour  est inconnu, mais l’objectif fixé est celui-ci : Osée 2 : 21-22

 

Je serai ton fiancé pour toujours ; (Jésus introduira sa fiancée dans la Jérusalem pour 1000 ans ; Ap 20 : 5-6)

 

Je serai ton fiancé par la justice ; (La pratique des prémices confirme la justice ; Son partage équitable en faveur du peuple, comme lors de la sainte cène, constitue la justice et non une croyance. (2 Chr 31 : 11-16 )

 

La droiture ; (Le droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve, disons : tous les affamés du peuple de Dieu, Ce droit constitue une dîme sociale, aumône secrète, par laquelle le vrai adorateur exerce sa libéralité ; Mat 6 : 1- 4).

 

La grâce, (La grâce est la prise en charge par l’Esprit Saint, afin de communiquer progressivement la nouvelle éducation qui conduit vers la perfection du caractère, jadis égoïste et mondain, mais renouvelé par l’influence de Jésus-Christ. La grâce présentée dans sa « gratuité » est un appât qui hypnotise et neutralise le progrès.

 

 Et la miséricorde ; ( La racine du mot est : aumône accordée aux misérables ; C’est également la vertu de celui qui pardonne, ne juge pas ses semblables et ne participe pas aux radiations criminelles sans restitution. Ce dernier ne calomnie pas et ne parle pas dans le but de nuire à son prochain. Il n’accuse personne.(Ps 24)

 

Je serai ton fiancé par la fidélité, (Par fidélité, schadrac, méschac et Abed-Négo refusèrent de se prosterner devant la statue de Saturne le Moloch, où les rois, un samedi de décembre carbonisaient leurs prisonniers, et les peuples offraient sur presque toute la terre, des millions de premier nés, jetés dans la fournaise, afin que les démons leur donnent la prospérité. En sortant d’Egypte, Israël n’a cessé de carboniser ses premiers nés. Ez 20 : 26, 31) Depuis, le samedi de Saturne est resté le jour où les sorciers réunis font venir Satan au milieu d’eux.

 

Et tu reconnaîtras l’Eternel. (Si vous m’aimez, gardez mes commandements, et moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir… Mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous et il sera en vous. Jean 14 ; 15- 21.

 

 

 

Un vrai adorateur deviendra : juste, droit, miséricordieux, fidèle, par sa grâce ; Il adorera Dieu chaque Sabbat luni-solaire et chaque nouvelle lune, repos mensuel : (2 Chr 2 : 4 ; 8 : 13 ; 31 : 3 ; Esd 3 : 5 ; Néh 10 : 33 ; Ez 46 ; Esa 66 : 22- 24 )

 

 

 

  Conclusion : Le vrai adorateur recevra des Bénédictions au centuple (excepté une sale monnaie qui est un passeport pour la géhenne) des persécutions et la vie éternelle ; Ceux qui incarnent les mauvais anges qui règnent dans le mensonge et le mépris des lois de la vie, le persécuteront, et il sera traité de fou, d’égaré, de possédé, de chrétien dangereux. Dans les pays où l’intolérance religieuse est autorisée par la loi, ils seront mis à mort. Le Christ qui est l’initiateur, (avec son Père) de la résurrection de tous les morts, déclare : « Soit fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai (après la résurrection des justes) la couronne de vie. (Ap 2 :10)

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le

 

En fin 2011, une question m'est venue à l'esprit: Le samedi, est-il le jour de repos béni et sanctifié depuis la création? J'ai fait de cela un sujet de prière, et cette succession de pensées est venu à mon esprit. Je publie, non dans le but de nuire, mais par devoir de conscience. (Ez 33)

icon_eek.gif 

Après le déluge, les rois de Babylone et le dragon « Bel » se fixèrent l’objectif de conquérir les nations, et de leur imposer un calendrier solaire astrologique pour effacer les lois divines immuables de la création.

Ainsi, malgré une multitude de religions, les lois définies en genèse resteraient inconnues des hommes qui boivent le vin de Babylone sous forme de croyances idolâtres.

Concernant le conflit des âges, le prophète Daniel, a transcrit les desseins de bel contre Dieu (Jér 50 et 51)

   Il opprimera les saints du très Haut et il espérera changer les temps et la loi. Dan 7 :25

Selon les lois divines régissant le temps, chaque jour commence et s’achève au coucher du soleil (Gen, chap : 1 et 2)

La nuit se divise en quatre veilles de trois heures variables selon les saisons. (Mat 14 :25 ; Marc 6 :48)

La journée se divise en plusieurs heures définies par l’ombre sur le cadran solaire. (2 Rois 20 :9-11)

Le premier jour du mois qui l'est également de la première semaine, commence au lendemain de la nouvelle lune. (Esaïe 66 : 22-24; Ez 45 -46; Nom 10: 1-10). C'est le premier croissant. Le mot Hébreu (Hodesh) qui se traduit par le mot "Mois" est éternellement un cycle lunaire ou une lunaison. Le 7e jour est le 7e croissant; Le 14e jour, 14e croissant, pleine lune; Le 15e jour, 15e décroissant.

Les quatre Sabbats mensuels se situent chaque septième jour, compté à partir de la nouvelle lune (Gen 1 :14) 4 fois 7 jours donnent 28 jours; 2 Sabbats de la lune croissante (14 jours) et deux de la lune décroissante. (Voir le livre d'Enoch sur Google)

Le jour de la nouvelle lune est la dernière fête mensuelle qui termine le mois lunaire. (Nom 10 :10) Elle est également la tête du nouveau cycle (Ge. 1) Elle est équivalente aux repos hebdomadaires pour l'inactivité (Ez 46:3) La nouvelle lune est le jour de commémoration de la création de la planète, avant l'institution des lois du temps; Gen 1: 1-2; Les lois du temps commencent à partir du verset trois de la Genèse.

Le mois  de 29 jours 12 heures correspond au cycle lunaire allant d’une nouvelle lune à l’autre. (Ez 46 : 1-6) Voir plus loin le calendrier biblique. Le mois est gravé dans le creux de la main par la lettre "M" : Le pouce= la nouvelle lune; L'auriculaire, le 1er Sabbat, 7e jour, 7e croissant, premier quartier. L'annulaire, porte son nom: Doigt de l'Alliance, 14e jour du cycle, 2e Sabbat, consacré au repas de la Pâques à Nissan. Le Majeur, 3e Sabbat du 21 décroissant, fin de la semaine de pain sans levain représentant la pureté du Sauveur. L'index, le 28e jour, 4e Sabbat du cycle; 28e décroissant. Combattre contre Jérusalem (Zac. 14: 12), consiste à neutraliser par des arguments, toute cette institution du calendrier divin, conçu avant la race humaine. (Jé. 8; Ap. 14). Les nations, en rejetant ces lois du temps ont causé le déluge, pendant lequel la seule famille fidèle se reposait dans l'arche en observant la lune pour célébrer les jours de repos: Nouvelle lune, 4 Sabbats correspondant aux quartiers lunaires les fêtes annuelles et les fêtes de saison.

L’année légale de 12 mois, (354 jours),  est définie par 12 lunaisons et une révolution de la terre autour du soleil. (Gen 1 :14) Le repère indispensable est le jour de la nouvelle lune situé après l'équinoxe du printemps qui se situe aux environs du 20 Mars: Nouvelle lune, Tête de Nissan (Esther 3: 7). Les âges bibliques sont des multiples des années lunaires de 354 jours.  Souvent, les vœux de la fausse année ont causé des fléaux destructeurs (Ap. 18): Tsunamis, tremblements de terre, incendies, grêlons, tempêtes, inondations etc.

Les lois du temps seront gravées dans le cœur des élus, à la fin des temps; (Ap. 12: 1 ; Jér 31: 33-35) Et les puissances de l'enfer se réveilleront pour la persécution (Ap. 12: 17; 17: 14)


Comment distinguer les faux jours d’adoration du vrai Sabbat béni et sanctifié par Dieu ?


Si le Saint jour du Sabbat consacré, à la fin de la première semaine de la création, (Gen 2 :1-3) se situe, le 7e jour, de chaque mois lunaire, compté après la nouvelle lune portée en point noir sur les calendriers solaires d’aujourd’hui ’huis, les samedis de ce dernier ne correspondent nullement au Sabbat, béni et sanctifié. (Dan 7 :25); La nouvelle lune étant le repère zéro de toutes les dates, son décalage produit une confusion où la fidélité à une date sacrée devient impossible. En supprimant un chiffre, tout nombre est faux.

La lune est l’horloge infaillible que Dieu a créée pour compter les jours sacrés, les semaines de 7 jours 4 fois incluses dans le cycle,  les mois de 29 jours 12 heures, les saisons de 3 cycles et les années de 354 jours.

Faux Sabbats: Si l’objectif de Bel est de neutraliser les lois établies par Dieu pour gérer le temps, (Ap 18 :1-4)   Toutes les références à ses samedis du calendrier solaire comme repères hors du mois lunaire sont fausses. (Ap 12 :9). L'objectif de Babylone est d'imposer: Vénus (Vendredi), Saturne (Samedi) et le Soleil, (Dimanche).

Objectif mondial de Babylone: Si la bénédiction divine des jours sacrés pour le repos reste inconnue, Bel atteint son objectif qui est d'effacer sur toute la terre les lois du Tout-Puissant. (Jér 50 et 51)

Colonialisme: Plusieurs religieux utilisent ces faux sabbats (samedis) comme atout commercial aux profits effrayants, (2 Tim. 3; 1 Tim. 6; Jac 5 :1-6);  Cela prouve que influence des astres du solaire communique la cruauté, l’avidité, le pillage doctrinal, l'acquisition des richesses dans chaque pays, toute une gestion abominable opposées à l’image et l'abnégation du Sauveur qui prescrit: Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement tous dons reçus: Dîmes, offrandes, aumônes, terrains, temples etc. (Mt. 10: 7-9)

L'Obéissance conduit à la vie éternelle: Mais, de l’obéissance au commandement du vrai Sabbat et des jours sacrés du Créateur dépendent la vie et la mort éternelle. (Exo 31 :12-18) La fidélité est le bouclier des saints (Ps. 89); L'infidélité est l'une des causes du déluge (Ez. 14)

Sentence contre les nations infidèles: Si un ordre de lapidation menaçait l’israélite qui participe à l’adoration du soleil (Bel) le dimanche,  La lune (Astarté) le lundi, Mars, mercure, Jupiter, Vénus et saturne, imposée par Babylone, (Deut 17 :2-7)
     Cette même rébellion mondiale provoquera  bientôt les fléaux destructeurs contre les nations qui se sont adaptées au calendrier de l'armée des cieux. (Jér 25 :15-38; Soph 1); La profanation des jours de la fête des huttes provoquera la venue des dix plaies d’Égypte  (Zac. 14: 16...)

Avertissement: Il importe, pour chaque croyant d’examiner la nature de l’influence babylonienne avant le jour de la colère, des plaies et fléaux  (2 Thes 2 :9-12). Beaucoup sont morts en dansant près de la crèche et en chantant: "Joyeux Noël".

Profanation volontaire: La sanctification et le salut sont annulés par une profanation volontaire du sabbat béni et sanctifié, des fêtes annuelles, des fêtes de saisons et des nouvelles lunes : (Heb 10 :26-30 ; Ex 31)

Échecs historiques: Par la lecture de la Bible, on apprends: De là vient l’échec historique d’Israël  quand le pays était assujetti aux idoles de l'armée des cieux, aux lois babyloniennes. Le pays fut dépouillé de tout. (Esa 42 : 21-25). Les veaux ne protègent pas leurs adorateurs... Les astres non plus (Os. 8 : 5 ; Ez. 8 ; 14).


Dieu dit : Toutes les nations ont bu le vin de la fureur de son impudicité idolâtre et astrologique. (Ap 18)

Appel à la fidélité: Sortir le monde entier du saint Sabbat lunaire, trouvé à partir de la nouvelle lune, tel a été l’objectif de Babylone. (Esa 65 :11) Dieu dit que le premier jour du cycle lunaire est signalé par la première apparition de la lune, au lendemain de la nouvelle lune. Sabbat veut dire: 7e lumière du soleil, transmise par la lune à la terre. (Voir le livre d’Hénoch sur Google). La brèche sera réparée (Esa. 58)

Recherches nécessaires: Dans les calendriers solaires actuels,  les nouvelles lunes (annulées à dessein) sont dispersées contre le repère lunaire fixés dès la création; Les autres jours sacrés destinés aux fêtes sont pratiquement inconnus, déplacés ou ignorés volontairement.

Ainsi, certains croyants adorent d’après un dessein occulte hors du Sabbat déterminé par la lune, mais utilisant un samedi profane, (7e jour consacré à Saturne le Moloch) proposé par Babylone, en guerre contre Dieu et ses lois. (Ap 18 :1-4) La réparation sera faite. (Esa 58)

Jésus Christ, par sa nouvelle église triomphante fera tomber Babylone et toute fausse adoration. (Ap 17 :14; et 12: 1)  Les 7 têtes de la bête ne recevront plus l'adoration des élus libérés de Babylone (Ap. 18)

Victoire en Christ: Dieu aura 144000 prémices arrachées à l’obscurantisme que produit l'astrologie et l’amour des richesses. (Ap 14) Un marchand de salut qui reçoit et garde l'argent reçu, (Prémices, dîmes offrandes etc) n'est pas un vrai berger, mais un loup prédateur. (Mat 7: 15)

Toutefois, pour les rebelles, la condamnation à mort contre la fausse adoration et le profit aura lieu après la mort ; Il est écrit :

   « Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer, subsisteront devant moi, Dit l’Eternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Éternel. Et quand on sortira, on verra les cadavres de ceux  (Faux adorateurs) qui se sont rebellés contre moi, car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ;
Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 :22-24. Je suis l’Éternel, je ne change pas. (Mal 3 :6)

Restauration: Le vrai Sabbat de la création sera le signe visible d’une restauration spirituelle de l’église triomphante. (Héb 4 :1-13; Ap 12:1) Le mobile de la dernière persécution. (Ap 12: 17)

Division familiale: Le Sabbat lunaire nécessite une soumission et une adoration impossibles sans l’intervention miséricordieuse du Roi des rois. (Jean 3) Les religieux (dans la famille et dans l'église) qui ne reçoivent pas ce changement providentiel envisageront cela avec une grande colère, et persécuteront les vrais adorateurs. (Esa. 66: 15-24)
    
 Réforme: Le vrai Sabbat publié sera la future conquête du Fils de Dieu et de ses élus qui mènent la lutte contre Babylone et ses filles, la Bête à 7 têtes. (Ap 14 et 17)

Quand le profit économique (Profession et chiffres d'affaires) sont fonction d'une adaptation de l’astrologie, (Saturne ou le Soleil) pervertissant les lois, la difficulté semble grande.

Il est écrit : Je leur donnai mes lois et leur fit connaître mes ordonnances que l’homme doit mettre en pratique,  afin de vivre par elles. Je leur donnai mes sabbats comme un signe entre moi et eux, pour qu’ils connussent  que je suis l’Éternel qui les sanctifie. Et la maison d’Israël se révoltât contre moi dans le désert. (Ez 20)  

La restauration de 4 Sabbats et de la fête mensuelle (Nouvelle lune), des fêtes annuelles et des fêtes de saisons, sera bientôt, pour les élus, le relèvement des fondements antiques. (Esa 58 :12)

Ainsi parle l’Éternel qui a fait le soleil pour éclairer le jour, (fixer le début des heures sacrées), qui a destiné la lune pour marquer les temps (semaines, mois, années) et éclairer la nuit.
Si ces lois (qui régissent le temps) viennent à cesser devant moi, dit l’Éternel, la race d’Israël aussi cessera pour toujours  d’être une nation devant moi (Jér 31 :35-36) J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. (L'obéissance produit la vie Deut 28)

Choisis la vie afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel ton Dieu, pour obéir à sa voix. Deut 30 :15

 

Voici des chants nouveaux par lesquels j'explique le message reçu: Le Sabbat est prémices de la semaine; La nouvelle lune prémices du mois; Le premier croissant de Nisan, (Printemps) prémices de l'année etc

 

Par tous les saints glorifiés (Lien :  Convention chrétienne des Cévennes- 2004)

 

  1.  Jésus est prémices du Père, l’Offrande céleste universelle

Christ ramène à lui notre cœur                (1 Cor 15 : 22-23)

 

Chœur : Gloire à l’Agneau, Gloire à l’Agneau, Gloire à l’Agneau sacrifié

 

  1. Heureux les prémices rachetés, un jour ils quitteront la terre

S’élèveront tous vers les cieux.                          (1 Th 4 : 13-18)

 

  1. Les prémices sont l’adoration, un temps pour aimer notre Père

Dieu le Fils et le Saint Esprit.                                     (Ap 14 : 6-12)

 

  1. Par les prémices d’une journée, la première heure est la dévotion

Puis viennent les louanges du soir.                         (Mat 26 : 40-41)

 

  1. Les prémices de chaque semaine, c’est le Sabbat béni sanctifié

Précédant les quartiers lunaires.                                   (Ps 81 : 4)

 

  1. Les prémices d’un cycle lunaire, c’est la fête de la nouvelle lune

La vie sociale en Israël ;                      (1 Sam 20 : 5, 18, 24, 27, 34)

 

  1. Les prémices des quatre saisons, premiers croissant de chaque trimestre

L’adoration  précède les temps ;                                                      (Lév 23)

 

  1. Les prémices de l’année lunaire, c’est le premier croissant de Nisan

Qui inaugure le printemps ;                                  (Est 3 : 7 ; Ex 12 : 2)

 

  1. Les prémices de nos possessions sont une dîme pour les pauvres

C’est la justice du Créateur ;                                  (Deut 26 : 12- 19)

 

  1. Un euros tiré des prémices est une frustration malfaisante

Le profit cause le châtiment ;                            (Esa 33 : 1-5)

 

  1. Les prémices amour du prochain, c’est une dîme aumône pour la faim

C’est la droiture dans la gestion ;                                        (Mat 6 : 1-4)

 

  1. Un euro volé de l’aumône anéantira la couronne

Le vêtement et l’intégrité ;        (Tobit 12 : 7-10 ; 4 : 6-10)

 

  1. Des heures pour Jésus sans salaire créent un profit abominable

L’enfer reçoit les oppresseurs ;                        (Jér 22 : 13 ; Esa 33 :1-5)

 

  1.  Ezéchias le roi juste et droit offrait ses prémices et l’aumône

1000 taureaux et 7000 brebis ;                   (2 Ch 30 : 24 et 31 : 15-16)

 

  1.  Les Apôtre prémices du Père distribuaient l’offrande à l’église

Sans garder l’épargne de l’enfer ;       (Mat 10 : 7-10 ; Ac 2 : 44-45)

 

  1. Les prémices de la création sont les rachetés de la terre

Couronnés, vêtus de fin lin                            (Ap 19 : 1-9)

 

  1. En Christ je veux être prémices, un cœur que Jésus renouvelle

Participer à sa victoire.      (1 Cor 15 : 22-28 ; Ap 14 : 1-5 ; 7 : 9-17)

 

 

 

2    oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo   2

Par ce chemin solitaire... (Hymnes et Louanges 248) Complément : Jésus dit : De Deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé. (Mt. 24 : 40). Veillez-donc... (42) ; Ex : Si un des deux consacre ses soirées du 14 au 21 Nissan, (Est. 3 : 7 ; Ex. 12), anniversaire de la Pâques, prémices et pain sans levain, fête de l'Alliance ; Les veilles sont consacrées à la dévotion ; C'est un acte de fidélité. Si l'enlèvement a lieu pendant une des fêtes, les fidèles monteront et les infidèles, moqueurs resteront (Mt. 24 : 36-51 ; 1 Th. 4 : 13-18). Il en est de même pour toutes les fêtes sacrées, reniées dans le christianisme ( Sop. 1 ; Jé. 8 ; 2 Pi. 3). La fête des tentes profanée ? (Zac. 14 : 16-19)

 

1) Par ce chemin solitaire... Voie étroite et resserrée, (Mt. 7: 13-14 ; Tob. 13)

Saul de Tarse, un adversaire, par Jésus fut transféré ; (Ac. 8 ; 9 ; Ez. 18)

Suite au baptême de la grâce, dans le groupe il prit sa place ; (Ac. 9 : 18)

[En s'humiliant Christ efface les crimes, ces vilaines taches] (Bis) (1 Jn. 1 : 9)

 

  1. Devenu un solitaire, Paul s'applique à partager ; (Ep. 4: 17-32 ; 2 Th. 3)

Prêcher sans toucher une pièce comme Christ lui a enseigné ; (Mt. 10 : 7-9)

Soutenant l'église naissante, leur envoyant des finances, (2 Co. 8 et 9)

[Christ approuve sa bienfaisance, le partage des dons reçus] (Bis) (Ac. 2 : 45)

 

3) Sur ce chemin solitaire, Christ supprime l'avidité ; (Ap. 7 : 13-17 ; Sir. 35)

Paul reçoit un caractère, comme Tobie, plein de bonté ; (Tobit)

Lui qui lapidait des frères, tombe sous des jets de pierres ; (2 Co. 11 : 25)

[Quand on le croit mort par terre, ses assassins se retirent]. (Bis) (Ac. 14 : 19)

 

4) Par coutume, il célèbre le repos de nouvelle lune ; (No. 10 : 9-10)

Tous les prophètes exigèrent le respect des dates connues. (No. 15 : 30-36)

Les jours saints du peuple Hébreu révoltent l'impie coléreux ; (Ap. 16)

[Les martyrs furent des fidèles qui gardaient la Loi des cieux] (Bis) (Ap. 6 : 9...)

 

5) La Pâques fixée en pleine lune, le quartier prouve le Sabbat (Ez. 45: 17-25)

Deux dans la lune croissante et deux autres en décroissant; (Ps. 104 : 19)

C'est le repos millénaire pour Hénoch, scribe missionnaire, (Livre d'Hénoch)

[Ses écrits dévoilent au monde le calendrier lunaire] (Bis). (Sir. 43 : 6-8)

 

  1. Entendez la voix céleste : Sortez tous du milieu d'elle ! (Ap. 18)

Babylone change les fêtes, ses fléaux seront cruels ; (Ez. 14 ; Ap. 17)

Des villes seront introuvables suite aux fléaux redoutables ; (Am. 8 ; 2 Pi. 3)

[Quand l'orgie domine la fête, la mer vient contre les crèches] (Bis). (Noël 2004)

 

  1. Nul ne sanctifie son Maître par le placement des dîmes, (Sir. 34: 24-27)

Ce butin va disparaître, l'épargnant va aux abîmes. (Ez. 32: 17-32 ; Lu. 16: 19...)

Le roi, en pillant le temple eu la démence pour sentence ; (Da. 4 ; 1 Tim. 6 : 9...)

[ Acquisitions et raquettes accableront Guéhazi ] (Bis) (2 R. 5 : 20-27)

 

  1. Par ce chemin solitaire, plusieurs voudront l'emprunter ; (Lu. 13 : 24)

La dernière église du Reste donne tout avec équité. (Sop. 3 : 9-20 ; Ez. 34)

Prépare-toi pour l'outrage, la haine à travers les âges, (Mt. 5: 10-12 ; Ap. 13)

[ En a fait bien des ravages parmi tous les vierges sages] (Bis) (Maccabées)

 

9) Les martyrs du Christ glorifié, triomphent d'une mort cruelle ; (Hé. 11 : 30)

Dieu les place dans la gloire, leurs bourreaux dans une fournaise. (Lu. 16 : 19)

Paul habillé sur le Trône, suite à la sentence de Rome ; (Ph. 2: 17 ; Ap. 2: 10)

[Ce fut un héro sur terre, œuvrant sans chiffres d'affaires] (Bis) (2 Tim. 4 : 6-8)

Voir les commentaires

Publié le

Jésus a choisi onze disciples et un volontaire pour leur offrir une éducation céleste.

 

Sélectionnés par Dieu, ils étaient appelés à devenir après le stage, un petit « reste ».

Ils auraient à choisir entre les biens de cette vie contre ceux du monde à venir,

En permanence, ils avaient à rester auprès du Maître choisi pour les instruire,

Mais surtout, les purger des erreurs dogmatiques et des interprétations intéressées,

Tirées des écrits que manipulaient les scribes d’après leurs doctrines sélectionnées.

Par la généalogie, les prêtres lévites pensaient être des « sauvés », favoris du ciel ;

La formation de la prêtrise leur attribuait : orgueil national et éloquence cérémonielle,

Développant une prestance par laquelle ils se pavanaient comme nobles prédicateurs…

Jésus interdit aux siens d’entrer dans cette vaniteuse carapace propre aux orateurs.

Il se classait, pauvre avec les pauvres, opprimé auprès des opprimés, partageant son pain ;

Pourtant, ses œuvres les plus pures sont exploitées par des érudits costumés qui en font du butin.

L’appel résumé : craignez Dieu et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue !

Et adorez celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau. (Ap 14 et 18 ; Ex 20 :8-11)

Suivi de : Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin de ne point participer à ses péchés et que vous n'ayez point part à ses fléaux... (Ap 18)

Constituent des messages solennels qui seront proclamés à la fin des temps par la puissance du Très Haut.

    Supposons un dialogue entre les apôtres  qui se remémorent les Paroles de Jésus.

Assis en cercle, à la lumière des torches, tous attentionnés, ils écoutent, interrogent et commentent :

Jésus leur a dit: Quiconque d'entre vous ne renonce pas à tout ce qu'il possède ne peut être mon disciple ; (Luc 14 :33)

Le prophète Esaïe transmettait un message d'espérance aux découragés qui vivraient les temps messianiques. (Esa 35)

Le prophète dit également que le Messie fera une nouvelle création (Esa 65 :17)

Jean Baptiste a dit que le Messie viendrait pour ôter les péchés du monde. (Mat 3)

Le Maître a dit que nous les apôtres choisis, nous aurons à porter son message jusqu'aux extrémités de la terre. (Act 1 :8)

    Un disciple demande au groupe: Est-ce que tous les humains pratiquent le péché et l’iniquité ? (Ps 14)

Ces exemples sont connus des poètes du temps: L’araignée piège les mouches, et suce le sang de celles qui restent dans ses fils ;

Le serpent dépose ses petits en fuyant, puis, revient et avale quelques uns encore fragiles;

Certains adultes commissionnaires s’arrangent pour épargner quelques pièces par habileté ;

L’homme convoite une belle fille, lui propose un marché et fait d’elle une mère prostituée ;

Plusieurs femmes nécessiteuses se vendent afin d’acheter des provisions pour leur maisonnée ;

Le prêtre intéressé achète des bêtes et les revend plusieurs fois le prix d’achat, avant même de les payer ;

Plusieurs se font des trésors souillés lors du service d'adoration. La nouvelle lune est pour eux une opportunité ;

Certaines épouses insatiables, dépouillent leur mari et se montrent inconsolables à l’enterrement ;

Plusieurs rois donnent un salaire aux soldats, s’ils vont tuer et piller des peuples non violents ;

Les lois qui gouvernent l’esprit des humains sont semblables à celles des crocodiles géants ;

Constamment affamés, ils dévorent même leurs petits qui s’aventurent dans leur étang.

   Mais, Les lois des temps à venir, quand le Messie sera sur le trône de David  seront semblables à celles qui régissent la vie des colombes ;

Les anges de Dieu sont très heureux de vivre et de servir… Et nous le serons de même, si nous persévérons… (Ap 19)

Toi Pierre, Si le Maître te dit: demain tu iras sur la route, tu attendras et le centenier Corneille à cheval, il te donnera sa bourse... Que feras-tu?

J'irai, s'il me dit: es-tu le disciple du Maître... Je dirai, oui : Je n'ai plus peur de mourir. Je lui dirai: Le Seigneur sait que tu lui as apporté l’aumône pour les courses.

-     Toi judas... Si le Maître te dit de prendre la bourse et tu donneras quatre pièces à deux veuves en larmes sur un banc, que fais-tu?.

J' achèterai d'abord des vivres pour nos repas du jour, le reste sera remis aux mendiants.

Conseils d'amis: Les portes de l’éternité s’ouvriront pour récompenser l’intégrité, nous nous appliquerons à bien faire. Même si le Maître n'est pas présent, il arrive à tout savoir, même nos secrètes pensées ...

   Un sage du groupe dit: Depuis Moïse, la générosité est semblable aux jeunes crocodiles à la chair encore tendre,

Elle excite l’appétit des dominateurs qui sont prêts à exclure pour le plaisir qu’elle engendre.

Nous avons compris que nous devons dépendre du Maître pour toute chose nécessaire. Nous devons bannir l'inquiétude de nos coeurs.  (Mat 6 :24-34)

La justice, la droiture, la fidélité, la sainteté et l’abnégation de cœur, c'est ce qui doit caractériser nos démarches en tout temps, jusqu'à la mort. (Ez 18)

Compliments d'amis: Matthieu à reçu du boulanger cinq sacs de pains (Un propriétaire lui a offert ses prémices) pour notre groupe ;

Il avait faim, il se faisait tard, mais il n’a pas grignoté un seul avant de les partager entre tous.

Pierre et jean ont porté soixante kilos de raisin, (un vigneron leur a donné son aumône), ils n’en ont pas goutté en route ;

Nathanaiel faisant griller le poisson, a attendu notre arrivée avant de se servir, en dernier.

Nous nous sommes montrés également purs, dans le partage de l’aumône aux pauvres des quartiers, quand le Maître nous a envoyés.

Conseil de poète : Celui qui croit tromper les hommes et les anges du Dieu Saint et jaloux,

Finira sa vie, accroché comme un fruit à une branche, car il a choisi la ruse et l’avidité des loups.

Les lévites et les Romains qui subtilisent les dons reçus au temple auront à la résurrection, un fardeau chiffré très lourd, gravé sur leurs âmes pour l'éternité. (Ps 7: 15-17)

Quelqu'un dit: Ecoutez... J'ai compris: Nous irons jusqu'aux extrémités de la terre pour rendre témoignage, mais nous ne devons jamais empocher, ni argent, ni or, car le désir d'acquérir ce que nous voyons nous transformerait en tyran, pires que les gouverneurs Romains, loups rapaces et cruels. (Mat 10: 7-10)

Voici notre devise: Il est écrit : Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ;

J’écrirai sur lui le Nom de mon Dieu, et le nom de la ville De mon Dieu, de la Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon Nom nouveau. Ap 3 :12

Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés ; Les méchants feront le mal (du profit)… (Dan 12 :10) Et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront.

(Note: C'est le désir d'acquérir de l'argent qui introduit les neurones sous les pieds du dragon.)

Ainsi, les derniers seront les premiers (en abnégation à l’image du Maître de la vie). (Mat 20:16)

Voir les commentaires

Publié le

 

L’Apocalypse dit : Craignez Dieu et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venu.
Pour nous les humains modernisés, craindre Dieu n’est pas une aptitude facile à acquérir,
Car à la vue de la malfaisance, de l’injustice et des profitassions, nous ne le voyons pas sévir.
L’érosion et les fossiles qui nous rappellent le déluge où la mer couvrait les montagnes,
Ne semblent pas nous impressionner, car ce jugement, les médias et les âges l’éloignent.
Il nous reste seulement la lecture de la Bible où est définie la ruine finale des méchants,
Et le destin heureux des élus qui ont atteint : perfection, justice et droiture en persévérant.
L’ange dit également : Adorez celui qui a fait le ciel, la terre la mer et les sources d’eau.
La première expérience d’Adam en Eden, créé au sixième jour, a été celle de l’adoration :
Ce sabbat où, regardant son créateur dans les yeux, il disait merci pour la belle création ; (Gen 2)
Merci pour ces millions de créatures qui adressaient des louanges au Créateur visible ;
Merci pour cette filiale tendresse qui le liait à Dieu par une affection indescriptible ; (Job 38 :4-8)
Merci pour la royauté et la domination reçue afin d’administrer un monde si merveilleux.
Aujourd’hui, éloignés de cette béatitude, il nous reste au moins à rendre hommage à Dieu,
Pour son infinie patience envers les profiteurs que nous voyons agir comme des damnés.
Entre le début des travaux de l’arche de Noé et le déluge, il y a eu cent vingt années ;
Longue période qui devrait servir à des recherches sur l’éventualité de ses prédictions. (2 Pier3 :7)
Placés dans une situation similaire, avant le futur déluge de feu, nous optons pour une réaction :
Car, de même que le jugement par lequel était engloutie l’armée esclavagiste de Pharaon,
Produisit sur les esclaves juifs en fuite, des cris d’allégresse et une profonde émotion, (Ex 15)
Celui de la fin des temps apportera aux vainqueurs de la terre une identique réjouissance.
Ce sera la fin de toute forme d’oppression et la libération mondiale de toute maltraitance.
Quand l’armée de Pharaon s’engageât dans la mer, des chefs, sans doute hurlaient :
Ramenez-les, morts ou vivants, enchaînés et dépouillés de toutes leurs possessions !
Sans ces esclaves bénévoles, il n’y aura  plus de construction, de semailles et de moisson !
Echouer serait perdre notre prospérité monétaire et l’or pour décorer nos coûteuses carrosseries !
Avec notre dieu qui a une gueule de loup et sa queue en argent nous en ferons une boucherie !
Engagez-vous tous, la confrontation aura lieu sur l’autre rive, massacrez tous les résistants !
Depuis plus de trois siècles, ces prisonniers remplissaient le ciel de plaintes et de gémissements ;
Le joug infernal des dominateurs faisait jaillir des cris de détresse dans la localité de Götzen;
Ces esclaves sans salaire semaient, après quoi les dominateurs sans scrupules moissonnaient ;
Plusieurs filles d’Israël étaient des servantes gratuites traitées sans pitié, violées et insultées,
Des femmes en grossesse consacrées aux travaux des champs étaient souvent fouettées ;
Les soldats emportaient les bébés males et les jetaient dans le Nil par un décret militaire,
Au grand désespoir de toutes les familles impuissantes qui se roulaient dans la poussière.
L’Egypte se glorifiât de prospérer par la main d’œuvre gratuite des bénévoles « sans salaire ».
Plusieurs constructions de temples, de palais s’érigeaient par la violence des légionnaires ;
Des hommes âgés portaient les cicatrices des châtiments corporels, infligés contre la fatigue ;
Les cruautés les plus inhumaines imposées aux « bénévoles » produisaient des éclats de rire ;
Enfin, Gloire à Dieu ! Ces fuyards voyaient la mer se refermer sur ces effrayants montres armés ;
Engloutissant chevaux et salariés sans âme, qui les ont fait vivre dans un enfer tant d’années.
Oui ! Dieu est et sera adorable dans son jugement contre tous les profiteurs sans scrupule ;
Ils exploitent, méprisent le droit salarial des travailleurs, et abusent des servantes crédules.
Dieu écrasera ceux qui s’enrichissent du travail des misérables, assujettis à de pires contrats.
Certains malfaiteurs faisaient travailler les juifs, sans leur donner un pain ou même de l’eau à boire.
Dieu est adorable, car son jugement vient désapprouver l’accumulation des injustes bénéfices.
Les puissances de la nature : feu, eau, vent, séismes et atomes viendront venger la justice. (Esa 51 :6)
De tes yeux seulement, tu regarderas et tu verras la rétribution des profiteurs esclavagistes. (Ps 91 :8)
  Le jugement, serait il favorable aux gestionnaires et économes ? Oui, si la justice s’impose : (Ap 21 :7-8)
Le salaire minimum de trois repas est une tyrannie qui produit des gémissements immortels ; (Ex 6)
Le bénéfice tiré des heures sans salaire est un pharaonisme qui atteste l’avidité du caractère ;
Toute activité qui rapporte des finances, nécessite un partage équitable du profit avec le personnel ;
Les biens acquis par l’oppression constituent un capital corrompu qui excitera la divine colère.
Les onze fils de Jacob ont reçu la réciprocité de leur cruauté envers Joseph et leur père. (Ex 20 :5)
Trois siècles d’esclavage pour leur apprendre l’obéissance, se sont soldés par l’échec dès le départ ;
Le Créateur fut remplacé par un veau d’or, où la libéralité occasionna la mort de milliers de fêtards ;
Toute privation des droits prescrits, provoque par réciprocité la privation de l’approbation divine ;
Les prémices et la droiture méprisées sont des pièces à conviction d’un irrémédiable égoïsme ;
L’ange expert-comptable est à l’œuvre, l’univers approuvera toute gestion irréprochable. (Luc 16 :10-12)
Toute acquisition exempte du sceau « justice et droiture » sera le butin de l’éloquence esclavagiste. (Ez 18)
Il est dit des vainqueurs de la fin des temps : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation (terrestre) ;
Ils ont lavé leurs robes, (caractères) et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. (Ap 7 :14-17)

Quand je regarde les vidéos sur le Net, où les flammes de l'enfer paraissent concrètes et réelles, j'éprouve un désir de craindre Dieu, de garder ses commandements, de connaître une bonne repentance, afin d'éviter ce châtiment indescriptible des méchants.

Voir les commentaires

Publié le

1er Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.

(Gardes-toi de la vénération babylonienne de l’armée des cieux : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus, Saturne,  (Deut, chap. : 13 et 17 ; Jér 8 ; Sop 1 ; 2 Rois 21 ; Act 7 : 41-42) Le jour de la semaine consacré à l’idole est un leurre qui produit la profanation des lois du temps, la profanation des jours sacrés du Créateur et la mort éternelle, (Lév 23) car il correspond également à une marque de la Bête à 7 têtes et à une soumission de l'intelligence à un calendrier solaire conçu pour la perte de la race humaine.  (Ap 17 ).

 

2ème Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en bas sur la terre, et qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; Car moi l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusque à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusque en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.

 

(Gardes- toi des images de personnes ou d'animaux, sculptures, idoles fabriquées, talismans, médailles, crucifix, et des statues abominables des autres nations; Le vrai Dieu est invisible, toujours présent. Esa 44. Gardes-toi de gagner de l’argent inique par le commerce des valeurs spirituelles ; Les frères de Joseph l’ont vendu contre de l’argent. Ils ont, eux et leurs descendants, récolté plus de 4 siècles d’esclavage ; Judas a vendu Jésus ; Balaam à vendu Israël ; Laodicée a vendu sa couronne glorieuse contre l’acquisition d’une sale monnaie. Ap 3 : 14- 22)

 

3ème Tu ne prendras point le nom de l’Eternel, ton Dieu, en vain ; car l’Eternel ne laisseras pas impuni celui qui prendra son nom en vain.

(Gardes-toi de tirer un profit quelconque de la religion, de profaner le saint Nom de Dieu, de tromper tes auditeurs par des croyances mensongères, de fausses doctrines adaptées au calendrier solaire, ou de plaisanter avec les noms de Dieu. Si tes adeptes ne sont pas admis au ciel, au dernier jour, ce sera pour toi un grand malheur; (Ap 21: 7-8)

 

4ème Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras 6 jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais le 7ème jour est le jour du sabbat de l’Eternel, ton Dieu : Tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui est contenu, et il s’est reposé le 7ème jour : c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour de repos et l’a sanctifié.

(Dans le cycle lunaire d’un mois biblique, (Moon, méni, yèra, shodesh), il y a 4 Sabbats et une nouvelle lune. Les Sabbats bénis sont fixés le 7, 14, 21, 28e jour, compté après la nouvelle lune. No 10; Ez 45 et 46 ; Gardes-toi de profaner un de ces jours bénis et sanctifiés : Le Sabbat est le repos hebdomadaire ; La Nouvelle lune est le repos mensuel ; Il y a des fêtes annuelles sacrés et des fêtes de saisons destinées au repos et à l'adoration du vrai Dieu. Repos détestés par  partisans du calendrier solaire de Babylone.)

 

5ème Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.

(Gardes- toi de déshonorer tes parents par le crime, la violence, le pillage, la drogue, la débauche, l’insoumission et une mauvaise conduite.)

 

6ème Tu ne tueras point.

(Gardes-toi de verser le sang de ton prochain, ou de le tuer par un autre moyen, car Dieu le jugera pour sa méchanceté. Le châtiment des assassins et des meurtriers, après la mort est épouvantable. Voir les vidéos de You Tube)

7ème Tu ne commettras point d’adultère.

(Gardes-toi d’avoir des relations sexuelles hors du mariage, ou des relations sexuelles contre nature. Rom 1 : 18-32 ; Lév 18 et 20 ; Lév 20 : 13 ; 18 : 22)

 

8ème Tu ne déroberas point.

(Gardes-toi de désirer, de voler, d’obtenir par séduction ou par violence, ce qui appartient à ton prochain. Ez 34 : 1-10)

 

9ème Tu ne porteras point de faux témoignages contre ton prochain.

(Gardes-toi de nuire à ton prochain par des accusations mensongères, par la médisance et la calomnie. Ps 15 et 50)

 

10ème Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

(Le destin des perdus révélera au jugement dernier, que presque toutes les pièces à convictions provenaient de la convoitise, du désir d’acquisition des biens d’autrui ainsi que l’obsession de la cupidité et de la débauche. Gal 5 : 16-21) Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu et Dieu demeure en lui. 1 Jean 3 : 24

Repentance et pardon: Après avoir commis des péchés et des fautes graves, Jacob est retourné à l’Eternel avec des promesses de fidélité qu’il s’est efforcé de garder. Dieu l’a reçu avec compassion et a fait de lui : Israël, le Père des pécheurs restaurés, le coupable pardonné, et racheté, l’héritier de la promesse, l’élu du Dieu Très Haut. (Esa 58)

Il est écrit: Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché. Faites vous un coeur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël?

Salut par la repentance et les bonnes oeuvres: Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur l'Eternel. Convertissez-vous donc et vivez. (Ez 18: 31-32) Si le méchant revient de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe toutes mes lois et pratique la droiture (Aumône) et la justice, (Prémices) il vivra et ne mourra pas. (Ez 18: 21)

L' expérience de Jacob et de plusieurs autres saints de la Bible, peut être la notre. Celui qui est en Christ est une nouvelle créature. 2 Cor 5 :17.

 

 

Les deux plus grands commandements

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée.

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

De ces deux commandements dépendent toute la loi (Le pentateuque) et les prophètes. Mat 22 : 37- 40.

Depuis la chute en Eden, l’avidité est entrée dans les neurones, de sorte que cette loi sociale d’abnégation et d’équité est modifiée, évitée, passée sous silence, vidée de sa valeur divine.

 

Valeur sociale répulsive

Aimer Dieu est confirmé par la pratique de la loi des prémices pour nourrir le peuple : (Deut 26 : 1- 11 ; 2 Chr 30 et 31) C’est la justice, de reconnaître Dieu comme propriétaire de toute chose, pourvoyeur suprême du repas collectif. (Prov 3 : 1-10) Tous les rois justes d'Israël s'acquittaient de ce devoir. Jésus pourvoyait aux besoins de ses disciples pendant les trois ans et demi de son ministère. Quand c'était nécessaire, il créait des pains et des poissons pour le peuple, afin de s’acquitter du devoir des prémices. L'apôtre Jean écrit: Quiconque ne pratique pas la justice, n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère. 1 Jean 3 : 10. L’appât du gain s’oppose à la pratique et au partage équitable des prémices. (Jér 6 : 13). Subtilisés, ces dons sont placés en épargne, servent à la réalisation de constructions diverses, ce qui cause le dépérissement des misérables et la culpabilité des gestionnaires. (Hab 2: 5-20)

L’iniquité est déterminée par le chiffre du profit injuste dans la gestion expertisée au ciel par les lois de l’Alliance. (Lév 7 : 28-38) L’offrande des prémices est très sainte, consacrée à l’Eternel afin qu’il y ait de la nourriture dans sa maison, pour son peuple, s’en emparer est un subtil crime. (1 Sam 2 : 29 ; Mal 3 : 7-12)

 

Aimer son prochain est confirmé par la pratique de l’aumône, qui est le droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve ; Les nécessiteux, les pauvres et les dépouillés qui sont les disciples de Jésus. (Mat 6 : 1- 4) C’est la droiture ou : l’équité, la charité, la générosité, la bienveillance, la miséricorde, la fidélité, la dîme, le droit etc. Zachée, le méprisé, consacrait 50% de son revenu aux pauvres.(Luc 19) ; Le centenier Corneille pratiquait fidèlement l’aumône, sans être intégré dans le judaïsme. (Act 10) L’appât du gain s’oppose également à la pratique de l'aumône avec droiture. (Jér 8 : 10).

Vu du ciel, l’aumônier ou le chrétien qui ne donne pas son aumône ou ne partage pas l’aumône reçue est un voleur. (Jean 10 : 7-15)

L’iniquité est déterminée par les chiffres du pourcentage à consacrer aux pauvres, mais gardée par tradition doctrinale ou cupidité. (Jac 2 : 14) La loi détermine la gestion individuelle et collective. Violer la loi pour placer les offrandes saintes en épargne, consiste à fonder une association de malfaiteurs, tous coupables de capitalisme. (2 Pier 2)

Transfert: Ne pas transférer une pièce reçue après sollicitation en faveur des pauvres ou des victimes de catastrophes, est une escroquerie et un crime abominable. (Mat 18 : 6)

Aimer Dieu, consiste à garder ses commandements et ses commandements ne sont pas pénibles. (1 Jean 5 :1-5)

Victoire: Parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, et la victoire qui triomphe du monde c’est notre foi.

Réforme et réveil : Celui qui a commencé cette bonne œuvre en vous, la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. Phil 1 : 6. Le verbe pratiquer retrouvera sa place, car le verbe croire, puissant séducteur, l’avait éclipsé.

Le plan divin est de refaçonner en nous l’image parfaite de Jésus Christ afin d’être reçus triomphalement comme des prémices fidèles, pratiquant une droiture irrépréhensibles. (Eph 4 : 13 ; Ap 14 : 1- 5 ; Esa 28 : 17)

L’adoration du vrai Dieu, invitation qui sera adressée au monde entier ; Ap 14 et 18

L’adoration en perspective est en quelque sorte semblable à « l’Arche de Noé » où les vrais croyants doivent se réfugier avant les conquêtes de la Bête (Ap 13 : 11-18) et le déluge de feu annoncé dans l’Apocalypse pour les temps de la fin ; (Ap 14 : 6-12). C’est un acte de soumission de la volonté humaine qui s’incline devant l’ordre donné par le Créateur, afin d’affronter l’éventualité d’une réconciliation avec le Grand Juge des nations. Les deux camps se formeront : D’un côté, ceux qui reçoivent la marque de la Bête dans la vénération de l’armée des cieux (Soph 1 ; Ap 16) et de l’autre, les élus du ciel, prémices justes, pratiquant une droiture irrépréhensible, (Ap 14 : 1-5) qui reçoivent le sceau de Dieu, avant le temps de détresse. (Ap 7) La préparation pour l’éternité et ses réjouissances, c’est aujourd’hui. (Héb 4)

L’adoration attaquée par les forces cosmiques

Quand Babylone, royaume universel, a colonisé les nations, son rôle premier a été de soumettre tous les peuples au programme de l’armée des cieux afin que les cultes s’adaptent aux divinités païennes qui sont : Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch. (Ap 18 : 1-3) Dans la fournaise placée devant l’idole monstrueuse de Saturne, les familles de la terre jetaient leurs fils et leurs filles comme sacrifices vivants, pendant les Saturnales d’un samedi du mois de décembre. Vu le nombre d’enfants à radier et à brûler pour avoir la faveur des idoles impitoyables des enfers, la fête des Saturnales duraient plusieurs jours ; (Voir les Saturnales sur Internet)

Les enfants d’Israël en captivité en Egypte, participaient à ces cérémonies idolâtres où la vie des êtres sans défense est cruellement sacrifiée. Ces cruautés sont dénoncées par Dieu dans l’ancien testament comme de grandes abominations. (Ez 20 ; Deut 13 et 17, Jér 7 et 8 ; Ez 8) Ce ne sont pas des combattants qui s’affrontent à armes égales, mais le plus fort qui extermine le plus faible innocent et impuissant, en le jetant vivant dans une fournaise. Jésus homme a connu une autre forme d’extermination qui est encore pire. Depuis, sa croix, ses œuvres et ses paroles rapportent beaucoup d’argent à ceux qui les commercialisent. Un seul mobile animait les meurtriers : « Les sorciers de Babylone ont dit que Saturne le Moloch donne prospérité et argent sale à ceux qui lui offrent un sacrifice vivant ». Ainsi, pendant la captivité des juifs en Egypte, l’adoration du vrai Dieu avait disparue de la terre.

Renaissance de l’adoration nationale

Quand Moïse à reçu la loi (Le pentateuque), sur la montagne de Sinaï, il a reçu de Dieu l’ordre de convoquer le peuple pour l’adoration du vrai Dieu au son des trompètes d’argent ; Il est écrit : Les fils d’Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes. Ce sera une loi perpétuelle pour vous et vos descendants… Dans vos jours de Joie, vos Sabbats,(Hebdomadaires) vos fêtes et vos nouvelles lunes.(repos mensuel) Vous sonnerez des trompettes en offrant vos holocaustes et vos sacrifices d’action de grâce, et elles vous mettront en souvenir devant votre Dieu. Je suis l’Eternel votre Dieu. Nombres 10 : 1-10

 

Adoration dans le premier temple fait par Salomon

Voici, j’élève une maison au nom de l’Eternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement devant lui les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour tout Israël. 2 Chr 2 : 4

Salomon offrait ce qui était prescrit par Moïse, chaque jour pour les Sabbats, pour les nouvelles lunes, et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, des semaines et des tabernacles. 2 Chr 8 : 13

L’exemple d’Ezéchias, le Roi fidèle

Le Roi donna une portion de ses biens pour les holocaustes… Pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la loi de l’Eternel. 2 Chr 31 : 3

 L’adoration avant la reconstruction du deuxième temple

Après cela ils offrirent l’holocauste perpétuel, les holocaustes des nouvelles lunes et de toutes les solennités consacrées à l’Eternel. Esdras 3 : 5 Nous nous imposâmes aussi des ordonnances qui nous obligeaient à donner un tiers de cycle par année pour le service de la maison de notre Dieu… Pour l’holocauste perpétuel des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, pour les choses consacrées, pour les sacrifices d’expiation en faveur d’Israël… Néh 10 : 33

 

 L’adoration dans le nouveau temple reconstruit

Extraits de : Ez 46 : 1, 3, 6, 11. Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : La porte du parvis intérieur, du coté de l’orient, restera fermée les six jours ouvrables ; Mais elle sera ouverte le jour du sabbat, et elle sera aussi ouverte le jour de la nouvelle lune.

Le peuple du pays se prosternera à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes.

Le jour de la nouvelle lune, il offrira un jeune taureau sans défaut, six agneaux et un bélier qui sera sans défaut.

Le prince entrera parmi eux quand ils entreront, et sortira quand ils sortiront... Aux fêtes et aux solennités…

Si tous les sacrifices d’animaux préfiguraient le sacrifice de Jésus, dont bénéficient les croyants du monde entier, pour la rémission des péchés, reconnaissons que les lois du temps (Nouvelles lunes et Sabbats luni-solaires), ainsi que certaines fêtes sont des solennités qui doivent durer à perpétuité.

Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la Loi un seul iota ou un seul trait de lettre jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18

Séduction mondiale

Les Saintes écritures nous enseignent que des anges rebelles, dans le ciel ont méprisé ces lois du Créateur. (Ap 12 :7-18) Nous les appelons : des vampires, des zombis, des diables, des esprits méchants, des monstres, des loups garous, des génies du mal, des démons, tous sous la juridiction de Mammon ; En un mot des profanateurs des lois divines qui trouvent leur jouissance dans la radiation criminelle sans restitution et la destruction de la vie des êtres sans défense. Si ces esprits maléfiques se logent dans un cerveau humain, la victime manifestera le même mépris à l’égard : de ces lois du temps, des lois d’amour, de justice, d’abnégation, de pureté et de transparence, de respect du droit prescrit, de restitution et au respect de la vie d’autrui.

Des théologiens connaissant l’Hébreu et le Grec omettent volontairement d’enseigner que chaque mois biblique est un cycle lunaire, 4 Sabbats bénis et sanctifiés, situés le 7, 14, 21, 28e jour après la nouvelle lune. Par conséquent, plusieurs religions feront tout ce qui est en leur pouvoir pour que Saturne le Moloch et Baal soient vénérés à la place du Créateur. La subtilité de la tromperie se trouve dans la prédication où des idoles de l’armée des cieux séquestrent les noms, les promesses et le patrimoine du Très Haut pour séduire l’humanité. Cette audacieuse initiative est appelée l’impudicité de Babylone. (Ap 17)

Les juifs en quittant l’Egypte ont été démasqués comme portant la tente de Moloch. Ils continuaient à vénérer secrètement Saturne le samedi et à lui offrir leurs premiers nés, comme sacrifices vivants. (Ez 20 ; Act 7 : 43)

Mais on identifie les idolâtres par la passion pour des acquisitions, le capitalisme égocentrique, et l’insensibilité face à la souffrance des opprimés, des sans salaires, des laïcs appelés bénévoles, des vieux sans retraite, des missionnaires à plein temps, dont leurs supérieurs refusent de payer des charges sociales, des prémices jamais partagés entre tous, la dîme sociale prescrite mais, méprisée par tous, des milliers de kilomètres parcourus pour la cause, sans recevoir un litre de carburant en retour etc.

 

Ainsi en est ‘il encore aujourd’hui : Plusieurs qui portent la Parole aux multitudes, ne donnent pas un pain ni une bouteille d’eau aux nécessiteux. Les associations caritatives font l’œuvre que des religieux devraient accomplir. La venue de la lumière promise fera connaître les arbres sans fruits. Le grand pays qui pille les nations par la religion sera exterminé, d’après les paroles des prophètes. (Esa 33)

 

Aujourd’hui, par la prédication de l’évangile,(Sur Internet), des morts ressuscitent et des malades sont guéris. Ce spectacle est beau, mais ne fait pas du spectateur un adorateur du vrai Dieu. Jésus faisait autant, mais après avoir terminé le stage de formation, 11 sont devenus parfaits et un est devenu un parfait voleur, puis il s’est pendu. Les Romains spectateurs sont devenus plus avides et plus sanguinaires ; Les juifs du temps se sont réjouis de fêter l’anniversaire de la mort du Messie par un carnaval où le Christ est sur une perche et les diables rouges sont tous masqués, se dirigeant vers le calvaire.

La fournaise du moloch est aujourd’hui en quelque sorte, le feu de l’exclusion, la discipline qui frappe celui qui tombe, l’épreuve de celui qui a donné plusieurs dîmes et qui, plus tard, chômeur, plongé dans les dettes ne reçoit pas de secours religieux ; Les femmes abusées et abandonnées, souillées et rejetées ; Le vieux missionnaire privé de retraite des vieux travailleurs. S’il meure, ses parents ne reçoivent pas un cercueil ; Ne peut on pas dire que les mutuels et les banques sont plus saints que les dieux du christianisme ? Quand la nécessité se fait sentir, ils rendent l’épargne ou payent les frais convenus.

 

Appel à l’adoration destiné au monde entier :

L’ordre est pressant : Entrez dans « l’arche Adoration » avant les fléaux ; Entrez par les voies de la justice, la droiture, la grâce, la miséricorde et la fidélité. Osée 2 : 21-22 ; Bientôt, il y aura la grande détresse sur toute la terre ! Dan 12 : 1 ; Jér 25 : 15-38 ; Mat 25 ; Luc 17 : 22-37.

Adorer Dieu n’est pas participer à une cérémonie.

Quand Jésus se reposait dans la tombe, le 14e jour après la nouvelle lune de Mars, Sabbat de Pacques, la nation juive continuait ses cérémonies et ses sacrifices d’animaux comme si rien ne s’était passé.

Adorer Dieu serait plutôt se reposer aux jours sacrés lunaires, étudier la vie de Jésus et éprouver face à ses oeuvres une grande admiration pour :

• Sa pureté, (Il ne trompe personne, ne convoite pas, ne ment pas et ne vole pas, ses paroles sont pures)

• Sa sainteté, (Toute sa conduite est honorable, il ne tente pas et ne souille pas les femmes qui le servent)

• Sa bonté, (Comme il partage les emblèmes de la sainte cène, il partage l’argent et les produits reçus en se servant le dernier, après avoir vérifié si tout le monde est servi) ;

• Sa miséricorde ; (Il ne juge personne, mais supporte les imperfections de ceux qui l’entourent ; Il cherche constamment ce qu’il peut accorder à ceux qui souffrent, qui sont dans la misère, dépouillés par les loups prédateurs)

Adorer Dieu, consiste à chercher à lui ressembler par notre caractère obéissant, par la pratique de ses commandements, et en sanctifiant son Nom chaque nouvelle lune et chaque Sabbat, chaque fête annuelle et chaque fête de saison, comme il l’a ordonné depuis la création du monde, par une loi perpétuelle. Par le prophète Esaïe, Dieu dit que le Sabbat lunaire et la nouvelle lune, repos mensuel, sont des solennités éternelles. (Esa 66 : 22-24)

Le samedi de Saturne le Moloch cessera bientôt d’être appelé Sabbat de l’Eternel. (Ap 18)

Pour le vrai adorateur, qui imite Jésus dans la pratique de la justice et la droiture, la mort involontaire est une délivrance d’un monde injuste et impitoyable. Vainqueur sur terre, il ira vivre au ciel éternellement. (Ap 20)

 

Voir les commentaires

Publié le

Jésus a défini l’expérience du christianisme de la fin des temps par une parabole :

Alors, le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes,

Allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles et cinq sages.

Lorsque l’on annonça l’arrivée de l’époux vers minuit, elles se réveillèrent,

Les sages alimentèrent leurs lampes avec l’huile qu’elles avaient en réserve.

Les folles s’aperçurent qu’elles n’avaient pas prévu ce retard de l’époux.

Le cri de minuit sera, semble t’il, ce réveil qui se fera lors du dernier rendez-vous.

Cette période d’examen individuel que personne ne connait se fera secrètement ; (Mat 25 :13)

Des anges de Dieu s’approcheront des chrétiens pour réaliser leur scellement. (Ap 7 :1-4)

Ceux qui ont pratiqué la justice et la droiture dans leur gestion, seront scellés ; (Ez 18)

Tandis que les supposés « sauvés » du christianisme, restés injustes, seront ignorés.

Ce scellement doit avoir lieu avant que les anges qui contrôlent la colère des nations,

Ne se retirent, libérant les puissances destructrices de la guerre d’Harmaguédon ; (Ap 16)

Alors, le monde entier sera dans un temps de détresse jamais connu jusque là, (Dan 12 :1)

Car cette guerre atteindra les nations qui se sont corrompues en défiant la sainte loi.

Les armes et virus accumulées pendant des siècles sèmeront la mort et la maladie,

La radioactivité dans : Les airs, la végétation et les mers, polluera les sources de la vie.

Les scellés qui ont pratiqué la droiture dans les temps de paix, seront nourris par les anges,

Alors que les injustes, ennemis de la droiture seront face à une justice qui se venge. (Pro 21 :13)

Car il y a un temps marqué, pour récolter la souffrance imposée aux subordonnés. (Ap 22 :12)

Il n’y aura plus de doctrine ou de dogme, capables de protéger les injustes fortunés.

Le cri de minuit, hélas, n’est pas un appel à la réforme, lancé dans le christianisme,

Mais, plutôt un fatal constat de gestion et une classification entre abnégation et égoïsme.

Supposons le groupe de vierges folles en larmes et en colère sur la route du retour,

Le portier n’a pas reçu l’ordre d’ouvrir après minuit pour ceux qui rodent aux alentours ;

Un inconnu sur la colline, hurle dans la nuit : Vous pleurez… Vous vous lamentez !

Mais vos « dieux » se réjouissent, car en les cachant dans des sacs, ils se sont accouplés,

Et ils ont enfanté une multitude d’idoles, de pièces, de billets réunis en liasses épinglées…

En privant vos bénévoles de salaire, vos dieux se multipliaient à un rythme infernal, (Jér 22 :13)

Au point que les comptables célestes en regardant cette iniquité s’en sont trouvés mal,

Car ils trouvent les Noms très Saints, associés à cette prolifération financière des dieux, (Jér 26-30)

Dont le seul objectif est la ruine des pauvres, laïcs et colporteurs, par des manuels audacieux.

Vos dieux cachés se réjouissent d’avoir atteint des chiffres secrets difficiles à acquérir ;

Des trésors qui provoquent la mort, l’oppression, l’exclusion et le meurtre pour grossir ;

Vos dieux se réjouissent d’avoir fait du Créateur, une marchandise pour les perdus…

Un moyen subtil de dépouiller les crédules et les simples, zélés au service du salut…

Pendant les années où l’armée de Nébucadnetsar assiégeait la ville de Jérusalem,

Dieu fut ému de compassion pour ce peuple rebelle qui allait être livré à une colère extrême. (Jér 4 :19-22)

Des anges furent envoyés pour examiner les assiégés, affamés et prisonniers des murs ;

Tous furent pesés sur la balance de la justice prescrite et la sociale droiture ; (Jér 22 :1-5)

Si les anges avaient trouvé un seul circoncis dans la ville, en règle avec la sainte loi, (Ez 9)

Dieu promettait, par les prophètes, de renvoyer l’armée sanguinaire et pillarde de cet impitoyable roi.

Un seul juif juste et droit, puis, Dieu sauverait des milliers de la mort et de la déportation ;

Mais hélas ! Les anges n’ont pas trouvé un seul, même pas parmi les prêtres à vocation. (Jér 5)

Le cri de minuit retentissait pour ce peuple, ce qui était un constat négatif de la gestion. (Ez 9)

Car, quand les prédicateurs s’opposent au respect de l’Alliance, ils causent l’extermination. (Esa 3 :12)

Le jeune, la prière, la louange, la mortification et le faux sabbat ne remplacent pas l’obéissance. (Esa 1 :10-15)

Gérer des biens sans considération pour les lois de l’Alliance est une forme de démence.

Depuis toujours, lors du réveil de la conscience, c’est le péché d’omission par avidité qui sonne le trépas.

J’ai eu faim… J’ai eu soif… J’étais nu… J’étais en prison… J’étais étranger… Et vous n’aviez pas… (Mat 25 :41 :46)

Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, tous sont avides de gain, l’envoutante iniquité. (Jér 8 :10)

Le prochain cri de minuit, sera le décret le plus redoutable, jamais prononcé contre l’ivraie invitée ;

C’est la fermeture définitive de la porte de l’éternité pour les chrétiens avides de monnaie et de gratuité.

Christ dira : J’ai honoré celui qui m’a honoré ; Le militant qui m’a méprisé est méprisé. (1 Sam 2 :30)

Il nous reste quelques jours, pour agir avec justice et droiture avant le dernier cri de minuit. (Mat 24 :42-44)

Voir les commentaires

Publié le

Un père de famille avait reçu de son épouse trois filles dont il en était fier.

Après chaque journée passée loin d’elles dans son activité de missionnaire,

Il cherchait une agréable surprise à leur offrir en plus de la joie de se retrouver.

C’était souvent des fruits succulents reçus ça et là, ou choisis sur le marché.

Leur maison située au sommet d’une colline, dominait la route nationale,

De sorte que les enfants percevaient de loin, par le son, le véhicule familial.

Quand l’une d’elles donnait le signal : Voici papa ! Toutes accouraient,

L’ainée en tête, la cadette et la dernière, suivies de maman qui les succédait,

Tout en répétant afin de participer à leur joie : Voici papa !  Voici papa !

Papa les prenant en voiture, les étreintes et les baisers ne manquaient pas.

Dans ce foyer, il y avait l’harmonie et le bonheur de vivre ensemble,

Le pardon après une faute était la règle d’or qui ne se faisait pas attendre.

Point de châtiment, point de cris, point de colère troublant la douce paix ;

Le père qui, seul s’est autorisé à châtier, de préférence, priait et les éduquait.

Parfois, quand le partage des friandises, se faisait en l’absence du père aimé,

Le soir, une petite apportait : Papa voici ta part, que maman t’a réservée.

La joie de ce dernier n’était pas de dévorer son lot, mais de le redistribuer.

Ainsi, le partage équitable nécessitait que certains fruits soient comptés.

Le respect des parts, réservées aux absents prouvait la bonne conscience,

Et nul ne se sentait lésé après une répartition égale en toute transparence.

Il y a, par contre, des foyers, où le premier arrivé se sert comme un loup,

Dévore selon son appétit vorace  sans considérer le partage entre tous.

Après son passage, c’est la déception et l’amertume causées par son avidité ;

Incorrigible, glouton et grognard, il ne supporte pas d’être réprimandé.

S’il n’y a pas un père éducateur présent, un dompteur pour l’amener à la raison,

Il invectivera hardiment tout le monde, faisant régner la détresse à la maison.

Hélas ! Il sèmera ce que produira plus tard, dit-on : une série de malchances.

Dieu dit : je hais ceux qui pratiquent l’iniquité. Ils n’ont pas d’intelligence. (Ps 5 :6)

Leur violence s’exerce contre le partage équitable dans leur petite communauté.

Après avoir été gloutons dans leur famille, ils le seront dans toute comptabilité,

Ignorant les droits du prochain, afin d’épargner quelques sous sur les rétributions,

Leur gestion produit : favoritisme, mensonges, licenciements abusifs et exclusions.

Si dans l’école du foyer, ils se montraient intègres dans la loi du partage équitable,

Leur formation se poursuivrait dans l’entreprise où ils auraient une gestion louable,

Mais hélas, leur destin sera un fiasco, avec des échecs causés par leur gloutonnerie.

C’est ainsi que Salomon a dilapidé le droit social du peuple, réservé par David. (Mal 2 :10-12)

Pour tous ceux qui ont souffert sous le joug des gloutons, il y a de l’espérance :

Jésus propose son programme : La justice et l’équité sont la base de son trône.

La justice selon Dieu est le don permanant de ce que le Créateur a de plus précieux ;

Comme un fleuve se donne entièrement à la mer, Dieu donne l’abondance des cieux.

Pour Jésus, la justice c’est le don de son existence pour le relèvement des pécheurs,

Depuis le jardin d’Eden, il n’a cessé d’agir dans toute la création criblée de malheurs.

Pour le Saint Esprit, la justice, c’est de refaire l’éducation salutaire d’une race condamnée.

Par sa Parole, par la réflexion, par des songes et des visions, il influence les âmes bien nées.

Pour les enfants d’Abraham, la justice inclue le sacrifice des prémices en l’honneur de Christ ;

Se traduit par le don d’une partie de nos biens pour un juste partage afin que tous soient nourris.

Pour le sacerdoce, la justice inclue le droit perpétuel au tiers des offrandes données selon la loi,

Afin que les familles de missionnaires subsistent, pendant qu’ils enseignent le droit. (Lév 7 :34-38)

L’équité est le partage secret d’un dixième de nos possessions avec nos proches nécessiteux.

C’est le droit social prescrit par lequel le glouton, jadis égoïste peut retrouver son humanité.

Celui qui détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière est une abomination. (Pro 28 :9)

Bientôt, les religieux qui trafiquent la Parole seront étonnés devant le profit total de leur vocation.

Abominable, sera l’idée d’avoir réussi des chiffres d’affaires par la vente du patrimoine céleste.

Dieu dit : Mon fruit est meilleur que l’or pur, et mon produit est préférable à l’argent (sale).

Je marche dans le chemin de la justice, au milieu des sentiers de la droiture (sociale),

Pour donner des biens (éternels) à ceux qui m’aiment, pour remplir leurs trésors. (Pro 8 :19-21)

L’adoration par les psaumes aux jours sacrés lunaires, arche du salut.

Le peuple juif, sorti d’Egypte ne deviendrait jamais le peuple de Dieu, sans un programme précis d’adoration déterminé par le calendrier lunaire ; CE calendrier luni-solaire, publié par William Miller entre 1830 et 1844. Il a servi pour l’étude des prophéties Adventistes : (2300 soirs et matins, le sanctuaire et le retour de Jésus.) Ce calendrier lunaire a été rejeté, ses fêtes et ses Sabbats par toutes les religions qui se sont formées lors de la grande déception de 1844. Les pasteurs on apostasié par le choix du calendrier solaire grégorien.

603500 morts dans le désert : Par ignorance et coutume Egyptienne, pendant l’absence de Moïse, les juifs fabriquèrent un veau d’or représentant Saturne. Ils fêtèrent la fête des Saturnales selon le calendrier solaire qui régissait la vie religieuse des Egyptiens idolâtres. (Patriarches et Prophètes 294) Ils sacrifièrent leurs enfants en les jetant dans le feu de résine placé devant le veau d’or. (Ez 20 ; Jér 8 ; Deut 17) Tous ceux qui ont regardé le veau d’or, sont morts dans le désert, à l’exception de Caleb et Josué. Moïse a été enlevé au ciel.  (Jude 9)

Calendrier solaire : Le jour de Saturne, (Saturday) est le samedi du calendrier solaire de Babylone, composé de 7 jours destinés à l’adoration de 7 astres qui sont : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne. (Saturne est appelé le Molock ou le veau d’or) C’est le calendrier grégorien actuel, le monument de l’astrologie qui régit l’existence de toutes les sciences occultes. Les sentences de la justice s’exerceront contre le calendrier solaire grégorien par les : Plaies ; Virus ; Pestes mondiales ; guerres ; astéroïdes ; Chutes d’étoiles géantes ; destruction de la race humaine attachée au calendrier solaire ; Il y aura une exception pour ceux qui ont le sceau de Dieu. (Ap 9 : 4 ; Ez 9 ; Ap 7) ; Le sceau de Dieu : Intégrité, fidélité, justice, droiture et sainteté. (Osé 2)

Dieu a proposé au peuple, par Moïse, l’adoration aux jours sacrés comme arme de destruction des royaumes solaires (39 royaumes) consacrés aux démons, guidés par des sorciers et occultistes les plus puissants de Canaan. (No. 10) Le peuple en adoration lunaire s’unit aux anges qui adorent Dieu dans les  cieux. (Ap 14)

L’adoration était la convocation solennelle au son des trompettes : Chaque nouvelle lune, chaque Sabbat lunaire (le 7, 14, 21, 28) ; chaque fête annuelle et chaque fête de saison. No 10 : 9-10 ; Ez 45 et 46 ; 2 Chr 31..

Tous les psaumes de la Bible, (avant leur adaptation au calendrier solaire)  étaient des hymnes, exécutés par les adorateurs à Jérusalem, et par la nation qui exprime son adoration par des louanges accompagnées des instruments, aux jours sacrés destinés à l’adoration à Jérusalem. Les évêques, prélats du calendrier solaire grégorien ont altéré la traduction de l’hébreu avant de publier les Bibles commercialisées, de manière que les lecteurs utilisent les saintes écritures et les psaumes tout en restant soumis au calendrier solaire du démon. (Jér 8 ; Ap 18 ; Sop 1)

Israël invincible sera, la dernière église habillée du soleil, (Le soleil fixe le début des heures saintes), la lune sous ses pieds (comme calendrier perpétuel) et une couronne de 12 étoiles sur sa tête ; (l’abnégation des apôtres ; Ap 12 : 1) Cette église triomphante de la fin des temps sera enlevée lors de la grande tribulation.

L’éternité commence aujourd’hui par la volonté de se soumettre à l’adoration qui doit avoir lieu pendant les heures saintes des jours sacrés du calendrier lunaire. Dieu dit : Craignez Dieu et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue, et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer et les sources d’eau. (Ap 14 : 6-12) Dieu fera connaître les jours sacrés à tous les croyants élus du christianisme mondial. (Ap 18, voir le lien : Vérité révélée) Les perdus du solaire s’y opposeront jusque à la fin. Les promoteurs de Saturne, (l’astre de plusieurs métaux vu par Nébucanetzar) ne se repentiront pas. (Ap 9 : 20-21) Ne se détacheront pas du profit financier que rapporte la fausse adoration.

 

L’adoration aux jours sacrés lunaires distingue les élus ; Ce qui provoque la colère du dragon présent dans les neurones des perdus ; Le dragon est identifiable par ses œuvres meurtrières : Persécutions, insultes, lapidations, massacres, menaces de toute sortes, prison, incendie des églises, terrorisme, accusation de folie, divorce, assassinats etc.

La profanation de jours sacrés distingue les impies destinés aux plaies, fléaux, feu et aux vers, dans l’éternité. (Esa 66 : 22-24 ; Sop 1 ; Jér 8 ; Ap 14 ; Zac 14) La profanation des jours sacrés de la fête des tabernacles aura pour sentence les 10 plaies. (Zac 14) Bientôt, dans le solaire aucune prière ne sera exaucée. (Esa 65 : 11…)

    La profanation du jour sacré du grand pardon (Yom Kippour) donne aux démons le pouvoir d’exterminer les pèlerins dans la mosquée. Les 4 lunes rouges indiquent la profanation de la pacques, 14 du mois Nissan.

 

 Sortez de Babylone, mon peuple= Sortez du calendrier solaire grégorien= Cessez de fêter les Saturnales.  (Ap 18) Cessez de tirer profit de l’adoration. Un euro de prémices et un euro d’aumône non distribués aux pauvres, se gravent sur l’âme et l’a propulse en enfer dans le département des voleurs. (Ps : 7 : 15-17 ; Jér 17 ; Jér 5 : 27)

 

Le premier mois de l’année est Nissan (Esther 3 : 7) December veut dire 10e mois ; September =7e mois ; October,=  8e mois ; November= ; 9e mois. Jules César avait adapté son calendrier au calendrier lunaire juif.

Un mois est éternellement un cycle lunaire (Méni, moon, hadesh, yèra = Lunaison)

L’adoration aux jours sacrés lunaires précède l’enlèvement des élus ; (Ap 12 : 1) Jésus revient bientôt. (Ap 22)

 

Voir les commentaires

Publié le

La Bible dit qu’un jour pour Dieu est comparable, pour nous les humains, à mille ans.

Voici les nations sont comme une goutte d’un sceau, comme une poussière sur

Une balance ; Voici, les îles sont comme une fine poussière qui s’envole. (Esa 40 : 15)

Et pourtant, Le grand Dieu, voyait un de ses prophètes découragé, fuyant Jézabel ;

Endormi sous un genet, fatigué et affamé, Elie avait demandé la mort à l’Eternel.

Menacé et condamné par une reine impie, il a pris la fuite pour sauver sa vie.

Il éprouvait une grande crainte face au roi inique et sa puissance militaire tyrannique,

Coupable du sang de tous les vrais prophètes, qui ont été voués à l’extermination.

C’est alors que Dieu est venu le visiter, l’encourager et lui confier une dernière mission :

Retourner à son poste, oindre un successeur, un roi pour Israël et un pour la Syrie.

En œuvrant à l’ombre de la menace d’une reine qui n’avait pour lui que du mépris,

Le Saint-Esprit a publié cette nouvelle, que le prophète Elie serait bientôt enlevé au ciel.

Tandis que dans les écoles de prophètes, tous s’entretenaient sur ce futur enlèvement,

Elysée, serviteur de l’homme de Dieu s’attachait à ses pas afin de vivre cet événement.

Au jour fixé, un char de feu, attelé à des chevaux descendit du ciel, et Elie y prit place ;

Ensuite le char s’éleva, au dessus d’Elisée, les chevaux de feu galopant dans l’espace.

Supposons la suite du voyage : Avant que le char n’accède à une cohorte d’anges sur les nues ;

Elie jette son manteau à Elysée, et il reçoit de Dieu une blanche et phosphorescente tenue.

Les anges montrent au prophète les grandes surprises de son voyage interplanétaire,

L’identification des astres qui jalonnent le trajet spatiale, de la porte d’Orion à la terre.

L’homme de Dieu est émerveillé à la vue de ces millions de perles géantes en rotation,

Réfléchissant toute la lumière multicolore de millions de soleils en combustion.

En dehors d’Hénoch et Moïse, aucun humain n’avait contemplé ces perles célestes. (Gen 5 :24)

Immunisé dans son corps immortel, Elie, dans la cohorte, passe près des créations gigantesques,

Semblable à une comète lumineuse qui déchire l’espace, côtoyant les galaxies des voies lactées,

Le prophète se voit comme une petite sauterelle blanche dans cette indescriptible immensité ;

Il se demande, pourquoi tant de bienveillance pour un misérable, jadis seul contre tous,

Souvent exilé, affamé, condamné, recherché par les soldats impitoyables qui vont partout…

Il se rappelle des rois d’Israël qui palpaient les miettes d’or ramenées de chaque bataille,

Et les petits sacs de billets très sales pour lesquels l’armée avait transpercé tant d’entrailles ;

Des milliers de vies humaines massacrées pour rendre possible le pillage d’un misérable butin…

Ensuite, la cour se soûlait avec des liqueurs volées, des boissons fortes et des tonneaux de vin.

Ce souvenir, Elie le ramène de la terre où son âme intègre juste et droite, était dégoutée,

Egalement lors des cérémonies religieuses par lesquelles les consciences sont hypnotisées.

Maintenant, il se sent en sécurité parmi ces anges géants à l’aspect divin qui lui parlent,

Le rassurent, le conseillent, l’instruisent, le fortifient et épongent ses larmes.

Arrivée à la nébuleuse d’Orion, la cohorte pénètre dans ce vaste couloir éblouissant,

Où la lumière de millions de soleils se fusionne, formant un feu d’artifice permanant.

Après avoir franchi les portes de perles sous les acclamations des chérubins et séraphins,

La cohorte s’engage sur la voie sainte en direction de Jérusalem pour le grand festin. (Ps 24 :7-10)

Voici sur son trône, le fils de Dieu, Elie miniaturisé se prosterne et lui rend hommage,

Plusieurs milliards d’anges harmonisent leurs instruments, leurs voix et leurs harpes,

Rendant gloire au Roi des rois qui a arraché de la planète dangereuse, ce vainqueur.

Elie le pauvre, s’est attaché à Dieu, sans se laisser séduire par la monnaie et ses valeurs.

Dieu a trouvé en lui, un homme de confiance, un serviteur fidèle, dévoué et vaillant.

Il reçoit une couronne éclatante, garnie d’étoiles vivantes en tant que conquérant. (Ap 3 :11-12)

Dieu a été satisfait de l’œuvre de sa vie et de la mission nationale dont il était chargé.

Pour Elie, une allégresse éternelle commence, ses milliards d’années ne seront plus comptées.

Il ne se souviendra plus des oppressions de son âme effrayée au moindre bruit. (Esa 65 :17)

Bientôt, Jésus et ses anges reviendront par cette même route à travers l’espace infini.

Dieu te demande de te préparer pour ce voyage incomparable réservé à ses élus. (Mat 24 :30)

Christ viendra lui-même, dans sa gloire pour ressusciter les saints, dépouillés de tous les âges,

Et pour offrir aux prémices un corps immortel, un vêtement de fin lin pour un tel voyage. (Ap 14 :4)

La pratique de la justice et la droiture sont ces vêtements tissés sur les métiers du ciel, (Ap 19 :8)

Tissu fragile qui s’évapore en présence de l’argent très sale des dominateurs cruels. (Ap 21 :7-8)

Alors se révèlera la pestilence mystérieuse de la cupidité « épargnes et chiffres d’affaires ». (1tim 6 :9)

Jamais il n’existera une angoisse plus profonde chez le prêcheur avare qui se disait missionnaire.

Qui est semblable à l’Eternel, notre Dieu ? Il a sa demeure en haut, il abaisse les regards ; (Ps 113)

De la poussière il retire le pauvre,  du fumier il relève l’indigent pour le faire asseoir avec les grands.

Hélas ! Ce sont des choses extraordinaires qui ne sont point montées au cœur de l’homme,

La splendeur glorieuse des événements que Dieu a préparés pour ceux qui l’aiment. (1 Cor 2 :9)

Voir les commentaires

Publié le

 

Le mépris du taximètre au « Nom de Jésus »

 

Un homme, après avoir dévalisé une bijouterie, a choisi un taxi de passage ;

Portant sa précieuse valise, il imposa la direction en gardant son bagage.

Après avoir quitté la ville, ils s’engagèrent sur l’autoroute à vive allure ;

Son révolver au point, il cherchait une zone où il se perdrait dans la nature.

Le propriétaire de l’entreprise entre temps signala la disparition de ce chauffeur,

Comme pour un avion qui a perdu le contact avec la tour où sont les aiguilleurs.

Les hélicoptères de la police alertés, survolaient les routes sans les repérer ;

Après quelques centaines de kilomètres, juste avant un filtrage routier,

Le chauffeur profita pour réaliser quelques tonneaux sur le bas coté de la route ;

Après de grands fracas, la voiture s’immobilisa, ce qui alerta les agents du groupe.

Entourés d’hommes en armes, les deux passagers sortirent meurtris de la carcasse,

Mais le chauffeur « sauvé » dénonça son agresseur qui l’avait tenu sous sa menace.

Après leur arrestation, les policiers, emportèrent le décompte, le révolver et la valise.

Placé en garde à vue, le cambrioleur fut emprisonné, récupéré avec sa marchandise.

Après chaque cambriolage il disait « je suis sauvé », je ferai le tour du monde,

Et stockait dans sa cave les objets volés à des centaines de kilomètres à la ronde.

Son épouse était une des plus distinguées et ses deux fils étudiants en faculté.

Deux ans plus tard, il eu à comparaître pour plusieurs crimes et des bijoux volés ;

Les objets trouvés chez lui permirent à la justice d’identifier ses autres agressions.

Au grand étonnement des siens qui le vénéraient comme un père plein d’abnégation ;

Un ange dans sa contrée, courtois et plein d’humour, dévoué quand c’est nécessaire,

Il se faisait vampire, un tueur cagoulé sans scrupule qui emportait l’or des propriétaires.

Chargé, sourd au clic clac du taximètre, il ne tenait pas compte du droit des chauffeurs :

Salaire, consommation, risques de la profession, fatigue et stress de ce type de labeur.

Il s’appuyait sur son arme chargée pour les renvoyer à vide, sans parler de sa dette ;

Hors, la définition du droit des chauffeurs est surtout précisée par le taximètre.

Tout honnête citoyen voyageant reconnait ce droit, et s’en acquitte sans murmurer.

Un grabataire aveugle reconnait le droit des travailleurs qui viennent le soigner,

Et leur demande une déclaration légale des heures effectuées afin de les rémunérer.

Les chiens de garde reçoivent de la nourriture à satiété, sans obligation d’aboyer.

    Il existe cependant, des chefs religieux qui affirment être « nés de nouveau », (2 Tim 3)

Ils clament très fort que leur obédience et leur message viennent du Dieu Très Haut,

Mais ne tiennent compte pour les bénévoles ni : des heures, des charges familiales,

Des kilomètres parcourus pour la cause, des privations de celui qui est en chômage,

Des obligations des époux et épouses chargés de pourvoir aux besoins de leur foyer,

De l’usure des véhicules personnels consacrés au transport divers, et aux intéressés.

Tout est arbitrairement accepté sous l’influence de cette arme : « le Saint Nom de Jésus »

Si une carrière religieuse est un parcours de A à Z, le divin taximètre fixera les sommes dues.

Si le Christ colonial que proclament ces orateurs, leur permet de violer le droit du travailleur,

Arrivés au poste de contrôle, ces « sauvés » avec leur  butin seront face à un Dieu vengeur,

Qui dira : Malheur à celui qui a fait travailler son prochain sans lui donner de salaire. (Jér 22 :13)

Le vrai Seigneur, défenseurs des frustrés, celui qui est juste et droit, fera pour tous, l’inventaire ;

Il révélera le contenu de la valise, de la cave, et des coffres forts dissimulés sous la dalle. (Ez 28 :3-5)

Si la prédication du Nom de Jésus rapporte plus que le fouet des meurtriers sur le dos des esclaves,

C’est que : Stratégies, psychologie et théologie, s’associent pour réaliser des chiffres d’affaires.

Mais, le Dieu qui a créé l’homme et son cerveau, ne chiffrera t-il pas son avidité téméraire ?

Le taximètre des ordinateurs célestes, affichera devant la cours le total des profits malhonnêtes.

    Si depuis  l’Eden, le Nom de Dieu est associé aux meurtres et à toutes formes d’oppressions,

C’est par convoitise, fruit du mépris collectif du droit prescrit, comme obligatoire rémunération.

L’amour du prochain « bénévole » ne sera jamais une justice inférieure au principe du taximètre.

Le croyant juste est celui qui reconnait le droit, et dans la pratique se montre intègre. (Job 29 :14)

L’ordre divin à publier: Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme une trompette,

Et annonce à mon peuple ses iniquités… (Argent et biens obtenus par violation du droit), (Esa 58)

A la maison de Jacob ses péchés… (Car étant séduits, ils changeront les temps et la loi). (Dan 7 :25)

Si la justice et l’aumône sont la base de son trône, le profit injuste fera perdre la couronne. (2 Pier 2)

 

 

La justice et l’équité, un objectif céleste (Ps 97 : 2)

 

Jésus a invité des hommes intelligents à le suivre et vivre avec lui, trois ans et demi.

Certains, après le contact, auraient pu lui dire au revoir, retourner chez eux à tout moment,

Mettre fin à leur attachement pour reprendre leur liberté, leur profession,

La chaleur de leur vie familiale et religieuse, animée par des fêtes saisonnières.

Mais impossible, ils trouvaient en Jésus les perfections, disparues de la race humaine :

Son regard, ses paroles n’étaient pas des flatteries, mais la vérité agréable.

Chaque jour, les mystères et les interrogations de leur esprit étaient révélés.

Pierre pouvait retourner vers son épouse, apporter des vivres pour les siens,

Après quoi il retrouvait le groupe, heureux de continuer son stage et ses études.

Ils étaient convaincus, dès les premiers jours que Jésus lisait la pensée de tous les hommes,

Connaissait tout le mystère des émotions secrètes, et pouvait tout examiner et clarifier.

Sans aucun bien ni aucune richesse ou épargne, Jésus subvenait à leur besoin journalier.

La veille, il pouvait leur dire : Demain, mon père nous enverra de la nourriture…

A telle heure, vous recevrez le chargement du bourricot conduit par l’étranger…

Le passé et l’avenir étaient pour Jésus, un film connu sur des millions d’années.

Les Paroles prononcées par des prophètes depuis quatre mille ans, inconnues de tous,

Trouvaient leur accomplissement dans la programmation de son emploi de temps.

Jésus démasquait les ruses et les vols de Judas, sans toutefois le dévoiler publiquement.

Judas aimait Jésus pour sa confidentialité, mais il ne renonçait pas à sa secrète cupidité ;

Judas parvenait à la conclusion qu’il sort gagnant par l’augmentation de son épargne.

Pour les autres disciples, la responsabilité de gestionnaire du groupe confiée à Judas,

Lui attribuait une classification distinctive, une supériorité pastorale incomparable.

Par rapport à judas, ce trésorier comptable, tous se sentaient inférieurs... Hélas !

Mais la Grandeur et la gloire de Jésus se manifestaient par le principe de la sainte scène.

A chaque partage : repas, poisson, viande, fruits, argent, Jésus introduisait ce principe :

La répartition équitable vérifiée, avant de se servir en dernier, sans favoritisme.

Pour Jésus, son indignation se manifestait contre la gloutonnerie et les profitassions.

Une sainte équité et l’abnégation caractérisaient ses pensées, ses paroles et ses actes.

La puissance ensorcelante des libéralités financières n’avait aucun effet sur son esprit.

Par générosité, Dieu le Père fait don de son Fils en proposant ce modèle aux croyants.

Jésus dit : Je vous ai donné un exemple afin que vous fassiez comme moi j’ai fait.

Quelle puissance ? Transformer notre caractère de prédateur à l’image de son Fils !

De sorte que bientôt, le sceau du partage équitable soit apposé sur ceux qui croient.

Les religions avec leurs cargaisons de biens terrestres et leurs comptes bancaires,

Ont déshonoré le Nom de celui qui s’était fait homme pour donner, et non pour épargner ;

Au point que ceux qui prêchent se sentent obligés de dénoncer et renier toute obédience.

Ce qu’il faut à notre race perdue, c’est la justice dans le partage et l’équité dans la pensée.

Un Judas trésorier est une peste qui infecte toute doctrine ayant pour fin, l’épargne,

Alors que des millions d’êtres humains et leurs enfants meurent chaque jour de faim.

Il nous faut un Sauveur différent, capable de nous arracher de notre servitude amère,

Où des riches costumés déploient leur éloquence tout en exploitant les pauvres.

Il nous faut un Sauveur qui n’affute pas notre avidité de monnaie et des dons célestes,

Mais qui nous donne une équité dans la justice des rémunérations et dans le partage des biens.

Par la justice, si le bénévole a fait une heure d’activité, donnez lui de quoi acheter à manger…

Si le riche est heureux d’avoir trois repas, le bénévole soupire après du pain et de l’eau.

Celui qui est en Christ,(le vrai) est une nouvelle créature capable de pratiquer l’équité.

Les choses anciennes sont passées… La passion d’acquérir fait place à l’abnégation.

Le croyant reçoit le don de l’Esprit Saint pour administrer les biens, l’argent et les libéralités,

Comme le ferait son Maître qui, avant la croix a laissé son vêtement, seul bien aux romains,

Les violents pillards de la planète qui trouvaient leur jouissance dans la dépouille des peuples.

A la seconde résurrection, leur honte sera un gros butin, porté comme le petit d’un Kangourou.

Aujourd’hui, nous pouvons aspirer à cette justice dans les rémunérations des ouvriers de la vigne,

Cette équité salariale qui distingue le Dieu éternelle des gestionnaires avides de la terre.

Si le ciel ne peut apposer le sceau : « Justice et équité » sur chacune de nos acquisitions,

Notre vie chrétienne sera un rêve qui tourne au cauchemar des plus éprouvants.

Epargne- moi Seigneur, l’envoutement et la passion infernale de l’épargne !

A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, je me prosternerai devant toi,

Recherchant le courage de vaincre les multiples tentations de la vie présente.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Lire mon livre gratuit

Hébergé par Overblog