Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 143 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le


Sortez de Babylone

Beaucoup de croyants cherchent la lumière, suite au réveil de la conscience causé par les menaces de pandémies, d’astéroïdes et d’autres catastrophes imprévisibles tels que l’on peu voir sur you tube. La lecture de l’apocalypse de Jean et les différents films qui traitent les évènements éventuels de la fin nous sensibilisent sur l’existence d’une puissance mondiale qui est en guerre contre le Créateur. Puisque les sentences les plus terrifiantes menacent Babylone, la question importante est : Suis-je dans Babylone ? Et mon église ? Et le monde irréligieux ? Et les autres ? Que puis-je faire avant le jour fatal ?

Appel à sortir d’un système : Quand Dieu dit : Avant les fléaux ; Sortez de Babylone (Ap 18), on réalise, qu’il y a une nécessité urgente de compréhension de ce mystère. Aujourd’hui, on pourrait comparer le protestantisme lucratif à Jonas qui dormait dans l’estomac d’un gros poisson. Dans l’estomac de la bête à 7 têtes qui est appelée Babylone, les religions prospèrent, s’enrichissent tout en revendiquant la propriété de toute la vérité révélée. (Ap 3 : 17 ; Ez 28 : 3- 6)

Nécessité d’identification ; Je pense que par honnêteté, nous devons définir ce qu’est Babylone, la Bête à 7 têtes et dix cornes, cité dans Ap 17 et 18. Voici le résumé de la définition historique telle que je la perçois :

Dans Genèse 10, Nemrod était le premier des rois de Babylone, tyran qui se déclarait « dieu » et exigeait la vénération sous peine de mort. Il disait au peuple : Je suis "Baal" ! Dans le livre de Daniel, il y a quelques uns de ses successeurs. Et cette ville fut la capitale du premier des quatre empires universels qui ont succédé sous le calendrier solaire. Les richesses de ces rois sont acquises par la puissance militaire, semant la mort et la servitude sur toute la terre. Les ressources des nations colonisées étaient violemment pillées et exportées vers cette ville. (Voir le livre intitulé : "Les deux babylones" et le livre de "Judith", dans la Bible TOB ou Jérusalem)

L’identification de Babylone est proche de celles-ci : Les autorités royales changent les lois divines ; Elles changent la valeur et la signification des mots tels que : Dieu, jour semaine, mois, année, fêtes, Sabbats, mariage etc ; Les plus forts dépouillent les plus faibles ; Les plus violents exterminent les innocents et s’emparent de tous leurs biens ; Les plus rusés, avec subtilité, s’emparent des ressources de tous les peuples ; Aux survivants, les colonisateurs réclament de lourds tributs pour le « tyran » vorace et insatiable, roi de Babylone ; Par la force, il reçoit ce qu’il impose mais ne possède aucun régime social en faveur des pauvres de son royaume. Son armée qui reçoit un salaire pour tuer et piller; Elle assiège une ville pendant plusieurs années jusqu’à ce que tous les villageois meurent de soif et de faim ; Alors que ces criminels consomment sur place tous les troupeaux et toutes les cultures du pays en massacrant les propriétaires vivant hors des villes… Ex: Si vous portez un bracelet en aluminium peint en jaune, un babylonien vous coupe le bras afin de vous en dépouiller … après, il réalise que ce n’est pas de l’or, et il rit aux éclats. Disons que ces œuvres sont celles des esprits accapareurs, envahisseurs impitoyables qui ont leur siège dans les neurones dégénérés des cupides. (Jér 51 ; Ps 49 ; 2 Tim 3 ; 2 Pier 2);  Acquérir les biens d'autrui à n'importe quel prix.

D’après la sagesse des écritures saintes, après la mort, le corps retourne en poussière, mais l’âme comparait devant le tribunal de Dieu où ses oeuvres déterminent son orientation. Si elles sont mauvaises jusqu'à la tombe, l'âme est portée dans le séjour des morts, où sont les prisons de l'enfer, chargée des acquisitions chiffrées d’une vie, comme le kangourou chargé de ses petits logés dans sa poche ventrale. (Ez 32 ; Esa 14 ; Ez 28 ; Luc 16 : 19- 31) Les crimes et les dépouilles sont immortalisées et portées par l’âme du brigand mort, qui sera torturée et tourmentée jusque au jugement dernier. (Jude 14, 15; Bible Intertestamentaires: Voir le testament d'Abraham, 1655)

Les religieux de la terre qui font cette même œuvre d’acquisition des ressources, par des doctrines et croyances lucratives, sont pénétrés de l’esprit de Babylone. Elles poursuivent l’œuvre des barbares : Piller, dépouiller, emporter, épargner, consommer et exporter. De même qu’un gros poisson péché peut avoir un cadavre dans son estomac, de même, l’évaluation du capital et du patrimoine religieux permettent d’identifier la cupidité des prédicateurs qui utilisent les Saint Noms de Dieu et sa Sainte Parole comme appâts.

Au ciel, des millions d’anges sont consacrés à l’analyse de toutes les acquisitions effrayantes de l’avidité. (Dan 7 : 9- 10) Plusieurs promoteurs de religion peuvent faire cette confession : Nous les érudits, ayant reçu la bénédiction terrestre, nous évoluons dans le capital religieux comme des asticots sur un cadavre d’éléphant. (Esa 14 : 11 ; Ez 28 : 3- 6)

Le mystère de l’iniquité babylonienne peut se concevoir par ces synonymes : Injustice : Gain, profit, épargne, gestion égoïste, acquisitions, exportations, profitassions, exclusion, esclavagisme, usage du bénévolat, oppression, accumulation, chiffres d’affaires, usage de la collecte d’argent, non partage des ressources, non respect des droits prescrits, suppression du droit d’héritage ou de propriété légitime de l'église, perception, produits de la séduction commercialisés, produits de l’avidité exploités, capitalisme corrompu etc. La personne de Dieu est utilisée pour couvrir cette tombe.

Le butin : (argent, terrains, constructions) est une pièce à conviction que le religieux nomme « Bénédiction ». Au grand jour du jugement, évalué jusque aux centimes par les anges chargés des dossiers, il se révèlera: Grande malédiction éternelle. (Ecl 12 : 16)

L’opposé de l’iniquité que propose Jésus est : Justice, équité, droiture, abnégation, bonté, sainteté, pureté, intégrité, honnêteté, transparence, partage des ressources, perfection etc. L’œuvre de Jésus consiste à implanter la pratique de ces vertus dans le caractère des élus qui se convertiront. Les écritures utilisent le verbe « croire » pour la justification, (Jean 3 : 16) et le verbe « pratiquer » pour la sanctification. (1 Jean 2 : 29 ; Ap 22 : 11) Avant la chute des astéroïdes géants, les plaies et les fléaux destinés à punir les adorateurs de l’armée des cieux, éloignons-nous de l’avidité, de l’exportation des ressources des nations pauvres, de l’évangile lucratif et ses constructions parasismiques. (Ap 8 : 6-13)

Identification du Fils de Dieu commercialisé : Si Jésus possède du pain, des poissons, de l’argent, de l’or, des fruits, il partage équitablement tout sans mettre en épargne ou en chambre froide. Les saints apôtres font de même, à l’exception de Judas Iscariote. Le Fils de Dieu ne peut pas partager les mines d’or et de diamants, le pétrole et les métaux, les produits du sol, les produits de la mer, car des tueurs avides s’en sont emparés. Ils amassent avant de comparaître au jugement dernier, chargés de chiffres accablants. (Luc 16: 19-31)

Si le Dieu commercialisé est semblable à un berger, tous les moutons mangent selon leur appétit. Si l’église est un corps, elle alimente ses cellules par toute offrande consacrée. L’opposé appelé épargne, produit la gangrène et la mort. (Jude 11- 13)

Babylone et le choix des ténèbres : Ces rois de Babylone, (ville en ruine aujourd’hui), ont choisi la sorcellerie, la magie, la divination, l’astrologie exposée par le calendrier solaire, et les sciences occultes, pour gouverner le monde. (Dan 2 ; Deut 18 : 9- 14) Et Dieu proposa à Abraham, de se retirer de ce royaume idolâtre et tyrannique pour aller vers le pays qui est aujourd ’hui habité par le peuple d’Israël. (Gen 12 ; Voir sur Google : les livres Apocryphes, « la vie d’Abraham ») La profanation volontaire de chaque jour sacré lunaire est une adhésion aux ténèbres.

Exaltation païenne : Les exaltés se font appeler : Monsieur- le ; De même, d’après les historiens, Nemrod bâtit la tour de Babel, dans l’intention de s’exalter et de placer à son sommet un trône en or, semblable au Soleil, car il se faisait appeler le « dieu Soleil » : Baal, Bel, Horus, le Seigneur de tous, le roi de tous etc. Ce projet le rendrait exalté au plus haut degré devant le peuple. Défiant le Dieu du ciel contre lequel il est en guerre, car, par lui et son calendrier solaire, le camp du mal se dresse contre le camp du bien. (Dan 2 : 1- 2) Les fêtes solaires contre les fêtes lunaires.

Souvenirs d’enfance : Dans les années où j’allais à la messe, la représentation du « Soleil » était un ostensoir en or. L’Ostie du prêtre qui représente également le disque solaire y était enfermée. Lors de son élévation, toute l’assemblée était tenue de s’agenouiller, de baisser la tête, les mains sur le visage en signe d’adoration. Après cette adoration collective, le Prêtre mangeait le grand disque solaire. 

Jamais, un prêtre ne dira à son église : Je vous ordonne d’adorer le  Soleil, élevé et glorifié dans l’ostensoir ! La conscience collective reste, comme hypnotisée par ces rites de Babylone.

Les pillards pillés : Dans l’antiquité, les Romains pillaient les nations. Il y a peu de décennies, quand des pillards, attirés par l’or des églises, se sont mis à l’œuvre, et ont dévalisé plusieurs églises en Europe, à la vue impuissante de la curie romaine, les ostensoirs ont été changés en métal vil, (Aluminium) et l’adoration du soleil en métal vil continue dans les églises du dimanche. (Ap 13 : 1- 8) 


Elévation des mains dans la Bible

Les adorateurs d’une des 7 têtes de la Bête élèvent leurs mains pendant leur service de culte. Cela veut dire peut'être :

1) Nous reconnaissons : Les traits de la main indiquent souvent la lettre « M », Première lettre de Méni (ou mois), qui veut dire compté, nom donné à la lune qui est créée par Dieu pour marquer les mois, les semaines, les saisons et les années. (Esa 65 : 11 ; Ps 104 : 19 )

2) Nous reconnaissons que nos 4 doigts, indiquent les 4 Saints Sabbats bénis et Sanctifiés depuis la Création du monde ; (Gen 1 : 14- 16 ; Nom 10; Ez 46). Le mois lunaire se compose de 4x 7= 28 jours après la nouvelle lune. Deux Sabbats avant la pleine lune (14 jour 3/4 jour) et deux Sabbats avant la nouvelle lune (29 jour 12 heures; Lien: Vérité révélée; le Livre d'Enoch).

3) Nous reconnaissons l’annulaire où est portée l’Alliance de Mariage qui symbolise l’Alliance perpétuelle faite le 14e jour du premier mois de l’année (Nissan; Esther 3:7) Fête inaugurée lors de la sortie d’Egypte. (Ez 45 : 21) Jour sacré et solennité unique, pour la sainte cène suivie de la semaine de pain sans levain dans l’année lunaire. Loi de vie et de mort. (Lév 23)

4) Nous reconnaissons la position du pouce, qui rappelle la fête perpétuelle de la nouvelle lune, succédant aux 4 Sabbats qui se terminent le 28e jour. La nouvelle lune étant le jour Zéro commémorant la création de la planète terre, (Gen 1 : 1-2) avant la création des lois du temps. (Gen 1 : 3) La nouvelle lune est le repère zéro de toutes les dates sacrées.

5) Nous élevons nos mains devant Dieu, la représentation du monument de l’autorité divine où se déterminent les 5 jours de repos bénis et sanctifiés du cycle lunaire.

6) Nous reconnaissons que l 'ennemi de Dieu, au moyen des assassins du temps, a percé les mains de Jésus, car la puissance de ces mains bénies lui rappelait constamment les lois du temps, rejetées par les nations depuis l’origine de la révolte. (Ez 28) Ces lois du temps ont été reniées par les hommes paganisés depuis les conquêtes babyloniennes. Les juifs ne se sont pas montrés dignes de garder les lois du temps et les jours sacrés. (Esa 1; Osée 2: 13) 

Elever ses mains sans identifier les lois du temps est une confusion. C’est l’ivresse que produit le calendrier solaire qui est le vin de la fureur de l’impudicité babylonienne. (Ap 18 : 1-3)

Les nuances de plusieurs langues

Le Soleil : En Français : « Dimanche » Jour du seigneur ... «  Soleil » (En Latin : dies dominicus ; Première tête de la Bête à 7 tête et dix cornes. (Ap 17) Si le mot dimanche n’est pas en rapport avec le soleil, la traduction anglaise est plus significative. En Anglais : « Sunday » Sun= Soleil ; Day= Jour ; Par honnêteté linguistique on devrait dire en Français : Jour du Soleil : Il est le « seigneur » du ciel. C’est aussi l’idole Baal, Bel, Horus, Osiris, suivant la langue où le Soleil est adoré, comme une provocation et un crime contre le Créateur qui seul est Dieu, et seul a droit à l’adoration. (Deut 12 : 29- 32 ; Deut chapitre 13 et 17)

Posez-vous la question : Pourquoi en français, ne dit- on pas : Jour du Soleil, Comme en anglais ? C’est, semble t’il, parce que cette désignation démasquerait l’idolâtrie abominable de Babylone. Voici un autre exemple :

Saturne : En Français « Samedi » 7e tête de la bête appelé le Moloch. 7e abomination mythologique. (Ez 8) En Anglais : « Saturday » Saturn = Saturne, day= jour. Jour de Saturne; Pourquoi en français dit ‘on samedi ? La traduction honnête c’est : jour de Saturne. Mais si en français, c’était : "Jour de Saturne", les francophones se demanderaient : Qui est Saturne ? Et en découvrant que c’est une idole grossière en mortier brut, devant laquelle on brûle des enfants innocents et des prisonniers, ils n’oseraient plus prononcer le nom abominable de ce monstre. (Deut 13)

Les rois d'antan aimaient entendre cette flatterie : Ô roi, vis éternellement ! C’est vrai. Si l'assassinat d’un être humain est punie par un siècle en enfer ; Le total des siècles de châtiment qui résulte des crimes relatifs à la lutte des classes et les massacres dont l’armée se rend coupable par la volonté de la couronne, ces massacres produisent l’éternité en enfer, dans le feu et le soufre. (Ez 32; Esa 14; Dan 3 : 9)

Jésus propose la vie éternelle aux repentants par ces Paroles : Mes brebis entendent ma voix, je les connais et elles me suivent ; Je leur donne la vie éternelle et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main… (Jean 10 : 27- 28)

 

Changement des lois originelles : L’histoire et les écritures nous disent que l'apostasie mondiale a pris naissance à Babylone. (Gen 10 : 6) C'est dans cette ville que 7 astrologues chaldéens ont institué le calendrier solaire qui existe encore aujourd'hui. Les traducteurs de la Bible résume les 7 astres par les mots: Armée des cieux » : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne. Le roi Nemrod publia son nouveau calendrier, et consacra un jour de la semaine à chaque idole. Ainsi, il supplanta, par ses lois astrologiques, le calendrier luni-solaire de la création ; Adam, Seth, Enoch, Noé, Abraham, Isaac et Jacob gardaient les jours sacrés lunaires, les fêtes, les sabbats avec une grande humilité. (Gen 1 ; Nom 10 : 9- 10 ; Dan 7 ; 25)

Pendant la lecture de toute la Bible, le chercheur doit se souvenir que le calendrier de la création fut remplacé par un calendrier solaire qui cause la profanation des jours sacrés lunaires ce qui justifie les catastrophes de tous les âges et celles de la fin des temps. (Jér 8; Sop 1; Zac 14; Ap 14) 

 

Avant les plaies et fléaux, Sortez de Babylone !

 

Contrairement aux causeries des prédicateurs modernes, voici les Paroles de Dieu qui justifient la ruine successive des nations, des religions et des individus en révolte contre Dieu et ses lois du temps:

Je détruirai tout sur la face de la terre, dit l’Eternel. Je détruirai les hommes et les bêtes, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, les objets (acquisitions financières, biens immobiliers, patrimoine) de scandale, et les méchants avec eux ; J’exterminerai les hommes de la face de la terre, dit l’Eternel… Ceux qui se prosternent devant l’armée des cieux… (Soph 1 : 2-5) Cette armée des cieux est constituée des astres proches de la terre, correspondant aux jours babyloniens imposés aux nations pour rendre un culte selon l’ordre des planètes et du soleil ; voici la définition :

 

Le soleil - Dimanche : La majorité des chrétiens offrent à Dieu ce jour qui était à l’origine consacré au culte de Baal ou Bel, principal idole babylonienne, dressée en forme de lion ailé avec une tête d’homme. C’est la personnification de Nemrod, premier roi de Babylone. (Irak)  Le disque solaire était également offert sous forme d’hostie lors des cultes babyloniens.

 

La lune - Lundi : Idole appelée la déesse Astarté, la reine du ciel, La déesse mère, la Madone, la vierge noire et l’enfant, personnifiant la reine Sémiramis ; Elle recevait l’hommage des habitants de la terre sous forme d’idole après sa mort.

 

Mars - Mardi : Appelé idole de la guerre, invoqué avant les batailles, les massacres et les pillages des peuples du monde, inférieurs en puissance militaire ; La planète rouge inspirait des génocides ou une colonisation sanguinaire imposée.

 

Mercure - mercredi : Idole des aventuriers armés qui partent conquérir les régions inconnus afin d’étendre le royaume ;

 

Jupiter – Jeudi : Idole de la sagesse folle des acquéreurs sans âme qui dépouillent les peuples pour en faire des esclaves ;

 

Vénus - vendredi, idole de la sensualité, invoquée pour enflammer les passions pendant les festivités idolâtres nocturnes ;

De vénus invoquée viennent la connaissance des sortilèges, charmes et envoûtements par lesquels Salomon et Samson furent vaincus. C’était des célébrités qui auraient connu une carrière et une fin glorieuse, s’ils n’étaient pas tombés sous cette puissance ensorcelante que pratiquaient les femmes païennes. Sexualité contre nature et Sorcellerie qui déshonore Dieu et provoque la mort des vicieux.

 

Saturne, samedi : Moloch vénéré les samedis de décembre ; Ce jour est consacré aux sacrifices vivants des humains premiers nés, de tous les esclaves malades ou fatigués, des condamnés croupissants dans des prisons infectes, des enfants esclaves achetés pour la circonstance et des résistants à la politique royale. (Deut 12: 31; Ez 20: 26- 30))

 

Le samedi est le dernier jour des semaines occultes babyloniennes. C’est un des  jours profanes, auquel un grand nombre de théologiens attribue à défaut, la bénédiction et la sanctification que le créateur à consacré aux quatre Sabbats qui succèdent la fête solennelle de la nouvelle lune : Le 7 ; 14 ; 21 et 28e de chaque mois lunaire. (Ez 46) Par la suppression de la nouvelle lune, jour de repos mensuel, Babylone a anéantit le repère du vrai Sabbat sanctifié et béni ;  Alors sa profanation irrémédiable est devenue involontaire. La Sanctification rendue impossible, fait place au totalitarisme aristocrate et mensonger.

 

 Le Samedi babylonien est-il le Sabbat ? Cette croyance donne naissance à 50 mensonges contre le Créateur. (Voir www.mara-natha.fr, chapitre 103) Elle transforme le trompeur à l’image des dominateurs babyloniens qui ont imposé cette contrefaçon au monde entier. La sainteté, la pureté, l’abnégation  et la douceur de Jésus sont supplantées par l’agressivité propre aux conquérants babyloniens.  « Ainsi arrive - t’il à tout homme avide de gain ; La cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent ». (Prov 1 : 10-19)

 

Profanation après la mort ; Dieu proclame par le prophète Jérémie chapitre 8 : 1-3 : les cadavres des religieux du solaire qui associent les Noms de Dieu au calendrier de l’armée des cieux, seront déshonorés et profanés : « En ce temps là, dit l’Eternel, on tirera de leurs sépulcres, les os des rois de Juda, les os de ses chefs, les os des sacrificateurs, les os des prophètes, les os des habitants de Jérusalem. On les étendra devant le soleil, devant la lune et devant toute l’armée des cieux, qu’ils ont aimés, qu’ils ont servis, qu’ils ont suivis, qu’ils ont recherchés, et devant lesquels ils se sont prosternés, (Dans leur temple respectif). On ne les recueillera point, on ne les enterrera point, et ils seront comme du fumier sur la terre. (Le roi Salomon, séduit par l’argent du peuple à ouvert la voie à l’idolâtrie babylonienne en bâtissant des temples pour ses femmes paënnes.)

 

Crime contre le Créateur: Si un ordre de lapidation existe dans la loi contre l’Israélite qui participerait à l’une de ces rites occultes ; (Deut 17 : 2-7) C’est parce qu’il n’y a pas d’offense plus grave que celle qui consiste à s’associer au spiritisme en offrant à Dieu un jour profane, affirmant que Dieu a béni et sanctifié une des sept « astres » de Babylone, ou une des sept têtes de la Bête monstrueuse. (Ap 17) Cette sentence est également promulguée contre la profanation du Saint Sabbat et de la nouvelle lune. Pour identifier le démon logé dans les neurones, il suffit de l’inviter au repos de la nouvelle lune et des Sabbats lunaires. De la naissent : la persécution, les menaces, les accusations mensongères, la calomnie, la radiation criminelle, le chantage, l’insulte et toute forme d’agression. (Ap 12: 17; Zac 14: 12)

 

Si, par les fléaux de l’Apocalypse,  Babylone doit être exterminée avec les adorateurs des différentes religions adaptées à ses sept astres, les saturniens seront jugés plus sévèrement, ayant reçu plus de révélations depuis William Miller, mais les a tenues cachées. (Premiers Ecrits : 124)   Ce peuple a offensé Dieu et trompé le monde par des affirmations mensongères qui portent atteinte à la sainteté du Trône de Dieu et aux lois du temps prescrites depuis la création du monde. (Ap 9: 20-21) L'idole faite en plusieurs métaux le libère pas ses victimes.

 

Ainsi parle l’Eternel, ton rédempteur, le saint d’Israël : Moi l’Eternel ton Dieu, je t’instruis pour ton bien. Je te conduis sur la voie que tu dois suivre. Oh ! Si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer… Sortez de Babylone, fuyez du milieu des chaldéens ! Avec une voix d’allégresse, annoncez-le, publiez-le, faites le savoir jusqu’à l’extrémité de la terre, dites : l’Eternel a racheté Jacob. (Esa 48 :17- 22)

 

Les 144000 vainqueurs en Christ sont des prémices irrépréhensibles (Ap 14 :4-5) qui ont pratiqué et partagé équitablement les prémices ; (Lév 7 : 33-38), Se sont appliqués à la bienveillance par le sacrifice d’une droiture (10%) envers les nécessiteux et les affamés ; Ils ont prouvé leur intégrité en sortant de Babylone et en se sanctifiant pour se prosterner devant l’eternel à chaque nouvelle lune (repos mensuel) et à chaque vrai sabbat, ici-bas et continueront ce programme d’adoration sur la nouvelle terre. (Ez 46 ; Esa 1 :27 ; 66 : 22-23)

 

Raisonnons : Aucun être humain, croyant doué de raison ne devrait se laisser hypnotiser par des doctrines au point de profaner les fêtes de l'Eternel, le saint Sabbat hebdomadaire sanctifié et béni et le repos mensuel,  fête solennelle de la nouvelle lune, car les menaces de la fin des temps concernent l’humanité, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer. (Sop 1)

A la résurrection, beaucoup de perdus verront que la religion chérie n'était qu'un filet semblable à ceux qu'utilisent les pécheurs pour faire l'élevage de poissons, avant le jour de livraisons. La fausse religion peut vouloir dire: Perception sans distribution; Recevoir sans donner ; Capitalisation sans régime social ; Croire sans pratiquer etc. (Mat 25: 41- 46)

 

 Pourtant, il y aura des vainqueurs en Christ. Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs ; Je n’effacerai point son nom du livre de vie et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. (Ap 3 : 1-6; Ap 12: 1)

 

Sortez de Babylone avant que les fléaux de la colère de Dieu vous emportent vers une éternité de confusion, d’angoisse et de souffrance, après quoi vient la comparution au tribunal du jugement dernier. (Ap 20 :11-15)

Voir les commentaires

Publié le

Histoire antique

 

    En Egypte d’antan, les esclaves assistaient aux fêtes en l’honneur de telle idole nationale de la semaine astrologique où telle autre correspondant à un des signes du Zodiaque. Tous fêtaient Baal le dieu soleil (dimanche) nommé Osiris ; Astarté la déesse lune (lundi) nommée Isis ; Mars, (mardi) ; Mercure, (mercredi)  Jupiter, (jeudi) ; Vénus, (vendredi) et Saturne le Moloch, ou « Saturne l’Africain » (le samedi).  Saturne est le monstre de la carbonisation, de la part duquel les médiums faisaient promettre la prospérité économique, les pluies de saisons, l’abondance des moissons et le succès à la guerre, à condition qu’on lui offre dans la fournaise placée à ses pieds, des premiers nés vivants. L’espérance de gagner beaucoup d’argent sale et d’obéir aux rois poussait les familles à sacrifier leur premier né, ou même d’acheter un enfant esclave afin de l’offrir comme sacrifice à Saturne le Moloch. (Jér 32 : 34- 35). En temps de guerre, certains rois et gouverneurs brûlaient leurs enfants dans la fournaise de Moloch afin d’avoir du succès. Le comité de famille se réunissait pour décider quel enfant offrir lors des Saturnales. Le premier né est le premier enfant male. Parfois, il y avait les enfants des épouses, ceux des concubines, ceux des esclaves nés à la maison. Le comité de famille avait plusieurs séances et confrontations avant de trouver l’enfant qui sera radié et carbonisé.

 Question : Le désir de s’enrichir neutralise t’il tout sentiment de tendre paternité et toute affection naturelle ?

Selon la justice immuable de la réciprocité, quand Dieu a puni les esclavagistes égyptiens, en faisant mourir leurs premiers nés, l’angoisse nationale leur a rappelée la mort des bébés offert à Saturne ainsi que des bébés males hébreux, jetés dans le Nil sur ordre de Pharaon ainsi que la souffrance des parents dépressifs et impuissants.

 

 

Fêtes nationales en Egypte

   Lors des Fêtes du taureau ailé (Baal) et celle de son fils Apollon, (le veau d’or) plusieurs manifestations nocturnes étaient animées par la musique et des danses. Des femmes aux mœurs déchaînées enflammaient les passions masculines. Dans le tourbillon de ce « carnaval », sans identité et sans pudeur, à la faveur des ténèbres, elles se livraient toutes à la débauche pendant le reste de la nuit. Les hébreux, autorisés pour la circonstance, sans repère et sans connaissance du Dieu d’Abraham, trouvaient ce défoulement utile et très agréable pour oublier un instant la dureté de leur servitude. Les viandes sacrifiées aux idoles, la débauche et l’alcool étant gratuits, tous se livraient au défoulement dansant par ordre du roi. Plus tard, le roi Balak sur le conseil de Balaam a utilisé ce piège immoral, afin de pervertir le peuple juif, et pour pouvoir les attaquer quand le Dieu Saint s’éloignerait d’eux. (Nom 25)

 

23000 exécutés au pied du Sinaï 

   Après leur sortie d’Egypte, pendant que Dieu dictait à Moïse, les lois du Pentateuque,  ce désir de débauche nationale leur est revenu et ils s’y sont vautrés à nouveau. Moïse à donné l’ordre d’exécuter tous les débauchés, de sorte qu’il en tomba 23000 en un seul jour. (1 Cor 10 : 8) Défoulement, danses érotiques, adultères, fornication, idolâtrie, ces crimes non délaissés ont reçu leur sentence : Le salaire du péché c’est la mort. Dans la nouvelle Alliance, fort heureusement, depuis la mort de Jésus, tout pécheur repentant, (décidé à sortir de l’immoralité) est gratuitement justifié par la grâce de Jésus Christ. (Rom 3 : 23- 24) Alors que Dieu indiquait à Moïse le nom des nations qui sacrifient des enfants en les jetant au feu devant Moloch, (des nations impies qu’Israël plus tard, aurait à détruire), à la faveur de l’oisiveté, des agents idolâtres avilissaient les hébreux pour que Dieu se retire du milieu d’eux. (Lév 20 : 1-5 ; Deut 13 et 17) Une lecture générale de la Bible nous permet de savoir que l’idolâtrie n’a pas été vaincue par Israël.

 

Dieu dévoila son plan au peuple d’Israël

 L’Eternel parla à Moïse et dit : Consacre-moi tout premier-né, tout premier-né des enfants d’Israël, tant des hommes que des animaux : Ils m’appartiendront. (Ex 13)

  Cet objectif était de fournir au peuple saint, des naziréens, (Nom 6 : 13- 21) : Des prophètes dans toutes les familles d’Israël ; Des juges plus puissants et moins sensuels que Samson ; Des hommes remplis du Saint Esprit aussi pures que Samuel, aussi nobles que Daniel, aussi fermes que Moïse ; Des hommes consacrés comme David, capables de mener Israël à la conquête des nations afin que ce peuple saint devienne la première des nations, soumettant la terre entière à l’autorité de Dieu, selon la promesse : L’Eternel fera de toi la tête, et non la queue, tu seras toujours en haut et jamais en bas, lorsque tus obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, que je te prescrit aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique. (Deut 28 : 1-14) La justice, la droiture, la sainteté et la fidélité des premiers nés consacrés seraient une puissance capable de faire capituler les forces occultes de Babylone qui recommandaient les sacrifices humains pendant les Saturnales.  

 

  L’opposition cosmique se lève

 La consécration des premiers-nés à Dieu fit trembler Babylone, puissance opposée qui soumettait le monde par la puissance des armes, l’occultisme et l’astrologie.

  Alors, l’autorité de chaque peuple fut dressée pour exécuter la volonté des rois et gouverneurs, par la statue de Saturne. Selon Wikipédia, (Internet) c’est une forme humaine masculine, ayant parfois une tête de loup, placé devant une fournaise destinée à carboniser des sacrifices vivants. Seuls Schadrack, Méschac, Abed-Négo ont survécu à cette exécution. Ils ont choisi la mort plutôt que de se prosterner devant Saturne, lors des Saturnales, et le Dieu d’Israël a neutralisé le pouvoir du feu de Moloch sur leur personne, leurs vêtements et leurs cheveux. (Dan 3) Sur des centaines de milliers de captifs hébreux, 3 seulement refusaient de rendre hommage à Saturne.

 

 Contre offensive babylonienne

   Afin d’annuler le plan de Dieu, qui ordonnait la présence d’un homme consacré dans chaque famille d’Israël, Babylone a ordonné pour toute la terre, le sacrifice de tous les premiers nés, à jeter vivants dans la fournaise, pendant la fête des Saturnales qui commencent un samedi de décembre mais dure plusieurs jours. (Voir Internet) En plus des premiers nés, les prisonniers politiques, les premiers nés des rois ; Tous ces sacrifices vivants avaient pour but de gagner la faveur des dieux que nous appelons diables, à la lumière des écritures. Ainsi, les futurs héros du Tout Puissants seraient tous carbonisés par leurs propres parents. Et Israël, sans naziréens, sans juges consacrés, ne pourrait plus conquérir les nations, mais resterait asservi aux puissances occultes des rois barbares. Selon l’ordre donné à Moïse, par la réciprocité de la justice divine, la nation qui brûle en sacrifice ses premiers nés doit être détruite. Dans les écritures saintes, Ces crimes sont désignés comme de grandes abominations. (Ez 8) Certaines versions de la Bile traduisent « Passer leurs enfants par le feu », alors qu’il fallait traduire : exterminer l’enfant innocent en le jetant vivant dans la fournaise.

 

Identification des dieux babyloniens

   Saturne le Moloch a également une mythologie monstrueuse où les gouverneurs affectionnent particulièrement la destruction de la vie des êtres sans défense, ex : Pharaon avait donné l’ordre à son armée de jeter tous les enfants males dans le fleuve, afin de faire échouer la prophétie d’un futur libérateur pour Israël. Il n’avait pas la patience d’attendre les Saturnales pour les carboniser. Dieu crée la vie et l’entretien avec une délicatesse perfection ; Le diable commercialise, opprime, excommunie, radie et extermine tout être sans défense.

  Le roi Hérode a ordonné le massacre des nouveau-nés jusqu’à l’âge de deux ans et au dessous qui étaient à Bethlehem, dans l’espoir de faire mourir Jésus, le libérateur promis. Hérode était un saturnien sadique, aussi cruel que les monstres des enfers.

   Le mépris de la vie du plus faible, se retrouvait dans le combat imposé aux gladiateurs, s’il tombe… Tuez-le !

L’excommunication, l’exclusion, le licenciement arbitraire, le rejet de l’autre, la radiation des membres sans défense et la séquestration de leurs libéralités, sont encore l’œuvre inspirée par ce monstre appelé Saturne le Moloch, œuvre machiavélique adaptée à chaque pays et chaque civilisation.

Attention, l’histoire ne se termine pas à la tombe ; Si, après la vie terrestre, les victimes se retrouvent au paradis, et les méchants, en enfer, dans le feu et le soufre, ils y seront pour avoir traité ainsi les créatures de Dieu.

Hélas ! Les sales richesses de la prospérité Babylonienne, tant convoitées par les citoyens qui carbonisaient leurs enfants, provenaient des génocides, des massacres et du pillage des ressources de toutes les nations vaincues.

Les soldats avaient pour mot d’ordre : « Si l’individu a une dent en or, tuons-le et prenons la dent ».

 

Les Saturnales et la chute d’Israël

La Bible dit qu’Israël a souvent reproduit ces fêtes des Saturnales accompagnées des sacrifices de premiers nés : Ils ont bâti des hauts lieux pour brûler leurs fils et leurs filles : (Jér 7 : 31) Je les souillai par leurs offrandes quand ils jetaient dans le feu leurs premiers nés ; (Ez 20 : 26) Ne vous prostituez-vous pas après leurs abominations, en jetant vos enfants dans le feu, vous vous souillez encore aujourd’hui par toutes vos idoles ; (Ez 20 : 30-31) Je  tournerai, moi, ma face contre cet homme qui livre ses enfants à Moloch, et contre tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Saturne le Moloch. (Lév 20 : 1-5) La justice réciproque atteindra tôt ou tard les exterminateurs. (Ap 13 : 10)

Livrer quelqu’un à Moloch, c’est également le faire choisir le jour de Moloch pour rendre son culte. Ces lois astrologiques sont venues à l’existence après le déluge de Noé, lors du règne de Nemrod.

A la fin, Dieu se lèvera contre les radiateurs impitoyables vénérant un des 7 astres de l’armée des cieux. (Sop 1)

 

Le crime abominable contre le Créateur

Attribuer au Créateur l’offrande du Samedi de Saturne, comme saint Sabbat, consiste à rendre le vrai Dieu responsable des sacrifices de millions d’innocents, jetés vivants dans la fournaise, pendant le règne des empires universels. Plusieurs rois ont replacé ce monstre (Saturne) dans la cour du temple de Jérusalem. (2 Chr 33 : 4- 6) Egalement dans les hauts lieux, sur les collines élevées de tout le territoire. Manassé se demandait : Lequel vénérer : Saturne’tan ou Satan’turne ? Il jetait ses fils vivants dans la fournaise de Saturne. (2 Roi 33 : 6) L’hommage du samedi devant le monstre s’accompagnait de ces sacrifices humains. Le roi croyait que les démons saturniens lui donneraient de l’argent et de l’or… Mirage ! Il s’est damné pour rien…

La Bible dit : Si un homme pêche contre un autre homme, Dieu le jugera. S’il pêche contre l’Eternel, qui intercédera pour lui ? (S’il pêche en affirmant que Dieu a béni un des 7 jours astrologiques babyloniens, alors que c’est faux, qui intercédera pour lui ?)

 

Jours d’adoration dans le premier et le deuxième temple de Jérusalem

·         Voici, j’élève une maison au Nom de l’Eternel mon Dieu, pour la lui consacrer… Pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. 2 Chr 2 : 4

·         Salomon offrait ce qui est prescrit par Moïse pour chaque jour, pour les Sabbats, les nouvelles lunes et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. 2 Chr 8 : 13

·         Le roi Ezéchias donna une portion de ses biens pour les holocaustes du matin et du soir, et pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la Loi de l’Eternel. 2 Chr 31 : 3

·         Jours d’adoration dans le deuxième temple : La porte du parvis extérieur sera ouverte le jour du Sabbat, elle sera ouverte le jour de la nouvelle lune… Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes. Ez 46 : 1-3

L’amour de l’argent produit la profanation naturelle des saints jours bénis et sanctifiés qui sont éternellement fixés : Le 7, 14, 21, 28e jour après le repos mensuel de la nouvelle lune. Changer, déplacer, ignorer, mépriser ces jours saints est encore un grand mal. Les portes de l’enfer s’ouvriront pour les avions et les navires qui transportent l’argent du faux Christ, tiré des familles pauvres et exporté vers les grandes villes. (Ap 18 : 11- 24)

Un désir de prospérité, peut ‘il nous rendre indifférents et sourds à l’appel : Sortez de Babylone ! mon peuple ?

Produire le culte du samedi antique, avec les sacrifices de radiations, en y adaptant les saintes écritures et les Noms du Dieu de la vie, est ce que cela consiste à livré à Saturne une multitude qui mépriseront la nouvelle lune et les Sabbats bénis ? N’est-ce pas se charger de corps et d’âmes d’hommes ?  (Ap18 : 13)

 Les enseignants sont responsables devant Dieu des conséquences de leur enseignement. Si leurs adeptes, après la résurrection, ont perdu la vie éternelle qu’ils devraient obtenir par la pratique de la justice révélée dans la Sainte Parole, (de laquelle, ils n’avaient pas à extraire un iota), ils seront détestés par leurs victimes, agressés par une multitude de désespérés en révolte, condamnés par la justice universelle et rejetés par Dieu. (Jér 25 : 34- 38)

Riche, honoré et distingué sur terre, applaudis derrière les pupitres, les voila brusquement sortis du sommeil hypnotique que donnent la prospérité économique et l’éloquence. (Ap 3 : 14- 22)

Les solennités de l’Eternel sont gardées : Quand le Créateur vit la jouissance que tirent les religieux de l’oppression, l’injustice, l’exclusion, la radiation sans restitution, la servitude, l’exploitation et la manipulation des êtres subordonnés sans défense, avec des règlements tels que : (Faisons les rouler sans leur donner de carburant… Faisons-les travailler sans salaire… Nous n’employons que des laïcs bénévoles… S’il tombe radiez-le… Le commerciale mangera sur le bénéfice de ses ventes, s’il réussit à vendre… Ils feront des briques sans paille…)  En retour, un décret éternel est sorti : Je jurai dans ma colère, ils n’entreront pas dans mon repos. (Héb 4)

Une réforme intelligente où la loi retrouve son rôle bienfaisant ouvrira peut être la porte vers le repos pour tous les vainqueurs. Jésus a promis le secours du Saint Esprit à ceux qui aspirent à la justice : Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. (Mat 5 : 6)

 

Voir les commentaires

Publié le

Quand les quatre jeunes hébreux avançaient, enchaînés vers Babylone, ils prirent une ferme résolution de garder les lois de la Sainte Alliance que leur nation avait unanimement rejetées. (Deut 13 et 17 ; Jér 5)

   Quelques années plus tard, devant l’obligation de se prosterner devant une idole en plaquée or de 60 coudées de haut et 6 coudées de large, une grande abomination  représentant Saturne le 7e idole de Babylone, ils ne se laissèrent pas influencer, n'ayant aucune crainte de la mort atroce qui les attendait. (Dan 3)  Les 7 abominations de Babylone sont des astres auxquels la sorcellerie donne une forme humaine et un jour de vénération nationale. La première tête du monstre à 7 têtes et dix cornes est le soleil (Baal)  lune (Astarté) Mars, Mercure, Jupiter, Venus et Saturne. Devant le monstre des Saturnales du samedi, il y a toujours une fournaise ardente destinée à carboniser des sacrifices humains ;  Bien que ce roi soit l’un des plus grands tyrans que la terre ait connu, ils répliquèrent d’un commun accord : « Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes fétiches (abominables), et que nous n’adorerons pas la statue d’or de Saturne  le Moloch que tu as élevée … (Dan 3: 17-18)

   Identification des idoles monstrueuses : Ces monstres appelés "divinités", enrobés d’or, (cargaisons d’or pillées aux nations vaincues et massacrées) ; Ces diables et diablesses appelés du nom de l'astre correspondant, communiquaient au roi de Babylone le pouvoir d’exterminer sans remord ses opposants sur toute la terre et de les dépouiller en emportant leurs richesses, ressources, cheptels et patrimoine. Les tonnes d’or, ramenées du temple de Jérusalem qu’ils ont brulé et dépouillé, confirmaient la prétendue supériorité infernale et l’avidité insatiable des 7 idoles de l’armée des cieux. Tous les produits agricoles, tous les troupeaux volés et consommés sur place, par son armée innombrable, durant un siège de plusieurs années,  ainsi que le butin emporté des différents territoires, vers la « grande ville » nous permet de déduire que ce sont des « monstres » voraces, pillards, voleurs, criminels, capitalistes, ravageurs, qui ne reculent devant ni les cheveux blancs, ni les bébés, ni les écrits des prophètes, qu’ils livraient aux flammes. Des "idoles" d’or qui transforment leurs adeptes en esclavagistes monstrueux, aussi insensibles que des vampires. C'est jusqu'à ce jour, l'oeuvre accomplie par certaines religions qui ramènent de chaque peuple visité, même les plus pauvres des nations, des cargaisons d'argent, vers les filles de Babylone, d'où s'élèvent des constructions "gratte-ciel". (Ap 18)

   Identification du vrai Dieu : La vie de Jésus en tant que Roi des rois nous donne une autre identification opposée où l’on retrouve le respect de la vie et des biens d’autrui, la générosité, la perfection de la bonté par le sacrifice, la sainteté et un désir constant de relèvement des victimes de la méchanceté humaine et démoniaque. Le Christ ne convoitait jamais l’or ou l’argent terrestre ; (Prov 8) Car sa grandeur, sa gloire et sa pureté démontrent que ces choses constituent une peste qui excite la convoitise et l’instinct criminel. Le Christ, Roi des rois n’allumait pas une fournaise pour radier, excommunier et détruire ses adversaires qui ont cherché plusieurs fois à le tuer avant de le faire crucifié. Un seul ange du ciel pourrait exterminer l’humanité entière, mais le Créateur a une grande affection pour toutes ses créatures et même pour ses ennemis qui trompent et pillent la race humaine.

Le vin de la fureur de son impudicité : Les 7 idoles d’or de l’armée des cieux, se sont attribués les noms et patrimoine divin, les transférant sur le jour de la semaine qu’ils ont substitué, afin que l’adoration du jour du Sabbat lunaire, décalé dans un calendrier occulte soit un leurre par lequel l’adorateur rend hommage à une des têtes de la bête à 7 têtes, tout en croyant s’incliner devant le Créateur. Ainsi, Saturne l’idole des enfers, reçoit l’hommage du Créateur le samedi, substitue des vrais Sabbats. Dans chaque cycle lunaire, le vrai Sabbat est fixé le 7, 14, 21, 28e  jour après la nouvelle lune, seul repère universel, qui est également un repos et une fête mensuelle et éternelle. Par conséquent, les adeptes de Saturne qui entrent en adoration le vendredi soir, rendent hommage à Vénus, la déesse de l'orgie sexuelle nationale, vénérée le vendredi, jour où les Babyloniens sortaient pour danser, s'ennivrer et s'accoupler ;  il n'y avait pas d'exception pour les enfants du Pays.

Ainsi voici le vin de Babylone ; Le mot : jour, (Du coucher du Soleil à l'autre est décalé à minuit) ; Semaine, (4 périodes de 7 jours du cycle lunaire, deux dans la croissance de la lune et deux dans sa décroissance, sont décalées, dispersées par la sorcellerie) Le mois, (Un cycle lunaire de 29 jours 12 heures, est travesti par un nombre indéfini de jours hors du cycle lunaire; L'années lunaire, de 12 cycles commençant au printemps, (Esther 3:7) est supplantée par l'année solaire de l'Armée des cieux qui se termine en hiver dans une programmation occulte acceptée par toutes les nations. (Ap 18).

Poursuite du pillage sur toute la planète : Ces idoles d’or de l’armée des cieux se sont attribués les Noms Saints, les vertus du Christ, le patrimoine du Créateur, la Sainte Bible, afin d’en faire une puissance d’extraction financière, supérieure à l’efficacité des armes de guerre, capable de dépouiller en douceur, les individus de toutes les nations, même les plus pauvres. Si Jésus appauvrissait ou dépouillait les pauvres en faveur des riches, son idéologie serait identique ou pire que celle qui a transformé la vie terrestre en fournaise. Jusqu’à aujourd’hui, le butin véhiculé vers les villes, filles de Babylone, donne une identification des statues couvertes d’or mais envoutées par l’argent des peuples. Ces fétiches  envoient des « marchands missionnaires» par toute la terre afin d'exporter leurs monnaies, par des avions gros porteurs vers Babylone et ses filles. (Ap 18 : 11- 16)

Restauration : La révélation du vrai Jésus, sans un judas subtile à ses cotés, et la révélation de ses lois du temps apporteront des changements dans le christianisme triomphant, qui sera un mouvement social en faveur des dépouillés et des misérables. Mouvement conforme aux lois de la Sainte Alliance. (Esa 58, Jér 31 : 33- 36 ; Esa 2 et 56) Mouvement possédant une gestion pure, sans iniquité sur les chiffres transférés au ciel. (Ap 14 : 5; Ap 12: 1)

   Jusque à la fin du monde, les astres de Babylone, qui composent l’armée des cieux inspireront l’acquisition des ressources financières, continueront le pillage des nations, la radiation et l’extermination des opposants. (Ap 13 : 11- 18) Mais ils seront châtiés par le jugement prévu dans les cours célestes. (Ap 18 : 21 et 8 : 10- 13)

  Schadrac, Méschac et Abed-Négo : Sur des dizaines de milliers de juifs amenés en captivité, couchés par terre devant Saturne le Moloch, ces trois jeunes étaient les seuls résistants. Ils furent radiés comme gouverneurs et jetés dans la fournaise ardente, mais, rejoint par le Fils de l’Homme, le feu n’a eu aucun pouvoir sur eux, sur leurs  vêtements, leur cheveux, et même l’odeur du feu ne les a pas atteints. (Dan 3 : 27) C’est un symbole de l’église triomphante, pratiquant la justice et la droiture, subsistant dans la fournaise mondiale des derniers jours. (Ap 12 :1 Esa 33 : 13- 16)

   Aujourd’hui encore, les mêmes démons avides de pillage, qui exerçaient leur cruauté par le caractère impitoyable et tyrannique du roi de Babylone, propose par la prédication mondiale, la vénération d’un des sept idoles de l’armée des cieux, œuvre de la sorcellerie des chaldéens ; Calendrier astrologique responsable de la profanation mondiale des saints jours de repos lunaires, mis à part depuis la fondation du monde. (Ap 13) La marque de la Bête sera la vénération consciente d’un de ses 7 astres du calendrier solaire babylonien.

 

Ami chercheur, si tu désire suivre les traces des 3 hébreux :

·         Choisiras-tu Saturne le Moloch, en célébrant les Saturnales, le samedi de l’armée des cieux ? (Act 7 : 39- 43; Patriarches et Prophètes 294)

 

·         Préfèreras-tu Baal des temps modernes, en célébrant le jour du Soleil, le dimanche ? (Jér 8)

 

·         Choisiras-tu une des 7 idoles de l’armée des cieux, afin de provoquer le Créateur en associant son Nom à ta vénération idolâtre, selon le calendrier occulte de Babylone ? (2 Rois 23 : 4- 5 ; 2 Ch 33)

 

·         Saisiras-tu l’opportunité d’acquérir des biens dans l’armée des cieux, tout en profanant les 5 solennités mensuelles du Créateur, jours bénis et sanctifiés, destinés à l’adoration du vrai Dieu ? Qui sera capable de te protéger des effets destructeurs du feu des derniers jours ? (Esa 43 ; 2 Pier 2 : 10- 13)

·         Rechercheras-tu le luxe et l’esprit d’acquisition que procurent les 7 idoles de Babylone, jusqu'à ce que les fléaux soient versés sur une race religieuse, indocile et idolâtre ? (Soph 1 ; Ap 14 : 6- 12)

·         Te laisseras-tu vaincre par les mensonges théologiques adaptés à l’armée des cieux, qui hypnotisent la conscience des croyants, chercheurs de salut gratuit ? (1 Tim 6 : 9- 16 ; 2 Tim 3 : 1-5 ; Ap 18)

·         Te laisseras-tu décourager par les persécutions et les menaces de radiation des chefs de l’armée des cieux, au point de profaner les 5 solennités mensuelles de l’Eternel ? (1 Pier 4 : 12- 19)

·         Te laisseras-tu gagner par un « Christ moderne » qui développe ton appât du gain, tout en t’éloignant de la pratique de la justice, la droiture, la grâce, la fidélité et la miséricorde ? (Os 2 : 21-22)

·         Si, en tant que prêtre, tu avais vécu du temps d’Ezéchias, et tu avais reçu 1000 taureaux et 7000 brebis pour nourrir le peuple, allais-tu mettre le tout en épargne pour ne point partager ? (2 Chr 30 : 24)

·         Si le repos du 7e, 14e, 21e et 28e jour après la nouvelle lune, fête mensuelle, est réservé à quelques uns, seras-tu de ce petit nombre persécuté mais privilégié des cieux ? (Ap 12: 1; Héb 4)

·         Tes riches pasteurs et ton assemblée, (fut elle grande), de quel secours seront-ils quand les fléaux frapperont les injustes et les profanateurs de la nouvelle lune et des 4 Sabbats mensuels ? (Soph 1)

·         Que feras-tu quand les cavernes d’Ali baba et leurs gardiens voleront en éclat, sous les missiles, comètes, astéroïdes, et les météorites destructeurs ; Quand la marque de la bête et le chiffre d'affaire seront le sceau des damnés de l’éternité ? (Ap 13 : 11- 18 ; Amos 5 : 23-24)

·         Que feras-tu quand viendront les calamités, la désolation et l’angoisse ;  Quand le Saint-Esprit se retirera d’un monde violent, en lamentation, subissant les plaies et fléaux apocalyptiques ? (Dan 12 : 1)

·         Dans quel groupe seras-tu placé au dernier jour : Avec ceux qui ont pratiqué l’abnégation, la justice et la droiture, les prémices irrépréhensibles qui montent à la rencontre du Seigneur dans les airs, ou avec les révoltés qui vivront une angoisse inexprimable, en criant : perdu… perdu… Je suis perdu… Mes orateurs et mes bergers ne m’ont pas dit toute la vérité !

·         Puisque tout est possible à Dieu, pourquoi ne lui remets- tu pas tes inquiétudes, tes profanations et tes dispositions de cœur, afin qu’il te donne la foi nécessaire ainsi que la volonté, pour te classer un jour parmi ses vrais adorateurs qui sortent de Babylone, et qui se prosternent pour adorer Dieu chaque nouvelle lune et chaque Sabbat luni-solaire ?

Jésus dit : Je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra de la Loi un seul iota, ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18.

Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel aux jours de Sabbat (4 repos hebdomadaires dans le cycle lunaire) et aux nouvelles lunes (Repos mensuel, solennité instituée depuis la création du monde) Ez 46 :3

Jésus a eu ses mains clouées parce que, par elles, il rappelait aux hommes et aux démons, l’autorité divine du calendrier luni-solaire : Ses 4 doigts : les 4 Sabbats mensuels de chaque cycle lunaire, et le pouce, symbole de la nouvelle lune.

Après le jugement dernier, le châtiment des adorateurs de l’armée des cieux, est publié en ces termes : « Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi dit l’Eternel, ainsi, subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque Sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, et quand on sortira, on verra les cadavres de ceux qui se sont rebellés contre moi, car leur ver ne mourra point et leur feu ne s’éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d’horreur. Esa 66 : 22- 24 » (Sur terre, en manifestant la révolte jusqu’à la mort contre les lois du Créateur, ils ont profané, foulé au pied le Sabbat et la nouvelle lune, au profit d’une des idoles de l’armée des cieux. Jér 8)

  Dieu a fait la lune pour marquer les temps : (Semaines, mois lunaire, années de 12 cycles lunaires, les Sabbats et les fêtes, Ps 104 : 19)

  Avant le retour de Jésus, il est écrit qu’une grande étoile ardente tombera du ciel et beaucoup d’hommes mourront par les eaux. (Ap 8 : 10-13) La couche d’ozone trouée, ne pourra plus les repousser ; Les étoiles tomberont du ciel ; (Marc 13 : 22-26) Si, déjà,  les petites météorites enflammées tombent du ciel, ce n’est que le commencement des calamités. (Jér 25 : 32) Ces événements ont pour but de réveiller les consciences endormies. (Mat 24 : 29- 35) Lors de l'apparition de l'astéroïde destructeur, la vie, comptée en minutes s'arrêtera.

Avant l’extermination progressive des civilisations en révolte contre Dieu et les lois morales, (Soph 1) sortiras-tu de l’armée des cieux et entreras-tu dans le vrai repos lunaire ? (Héb 4)

Voir les commentaires

Publié le

  Le grand astrologue, devin, magicien, Cusch et six sorciers de Babylone ont proposé aux nations le calendrier solaire de l’armée des cieux : (Dimanche, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi). Par ce moyen ils sont entrés en guerre contre la Loi éternelle du temps, (L’une des premières institutions divine ; Genèse 1) ce qui implique une action contre la Bible, contre Dieu, contre les prophètes et leurs messages, contre Jésus, contre le Saint Esprit, et contre la race humaine ; (Bible Intertestamentaires 1304)

 

 C’est Dieu qui a donné l’ordre de se prosterner devant le temple de Jérusalem chaque nouvelle lune, chaque sabbat et chaque jour sacré du calendrier lunaire de la création (Ez 46). L'auteur a omis volontairement les autres solennités mentionnées dans le chapitre 45: 17: Fêtes annuelles et fêtes de saison (Lév 23)

 

 Ces mensonges contre le Créateur sont également contre le rôle présidentiel du soleil et de la lune. (Gen 1 : 16 ; Ps 136 : 8-9) l'unique calendrier de la création combattu par le dragon (Ap 18) qui revendique la domination de la planète terre pour l'opposition et la perdition éternelle.

 

     L’écriture dit : Je me réjouis de ta Parole comme celui qui a trouvé un grand butin. Je hais, je déteste le mensonge ; J’aime ta Loi. Ps 119: 162 ; Tu fais périr les menteurs. Ps 5 :7 ; Leurs lèvres profèrent la fausseté. Toutes les fêtes solaires constituent une révolte contre Dieu.

 

   La racine du mal : Puisque les mots hébreux « hodesh et yèrah » qui se traduisent par le mot « mois, méni, moon » signifient un cycle lunaire, (Gen 7 : 11 ; Esa 66 :23), cycle qui se termine éternellement par la fête solennelle de la nouvelle lune, jour de repos mensuel succédant au quatrième Sabbat de chaque cycle lunaire : Babylone et ses filles, en s’y opposant avec la puissance des armes, les sciences théologiques et le massacre des opposants à travers les millénaires, elles ont produit les conclusions mensongères qui en découlent, ce qui constitue partiellement le vin de la fureur de son impudicité : (Ap 18 :3) C'est comme une épouse qui dirait: Vendredi, j'adore Vénus; Samedi, j'adore Saturne le Moloch; Dimanche, j'adore le soleil dans l'Ostensoir; Lundi, j'adore la lune, la vierge noire); Mardi, j'adore Mars; Mercredi, j'adore Mercure et Jeudi, j'adore Jupiter ... Etant enraciné dans le solaire, je n'ai pas de jour pour le Créateur, pour ses Sabbats, ses Fêtes annuelles, ses nouvelles lunes, ni ses fêtes de saisons. (Ap 13)

 

Mensonges qui en découlent proclamés par les religions

Dieu commande de l’adorer chaque samedi du calendrier babylonien !  (Ez 46 : 1-11 ; AP 13 :8)       Mensonge…     

Dieu a sanctifié le samedi institué par Cusch, astrologue, devin, occultiste et magicien et 6 autres sorciers cananéens (Ap 18 :2-3)  Mensonge…

Les heures du samedi de Saturne ou du dimanche babylonien consacrées au Soleil sont bénies et sanctifiées ! (Ap 17)                          Mensonge…      

Dieu a béni une des 7 têtes de la bête monstrueuse, ou une de ses 7 astres en forme de fétiches abominables ! (Ap 17 : 9)                         Mensonge…

Jésus a introduit son peuple dans le respect des fêtes solaires du calendrier de l’armée des cieux, jadis interdit chez les juifs ! (Dt 17 : 2-7)        Mensonge…

Les religieux soumis à ce calendrier solaire de l'armée des cieux ne seront pas détruits à la fin du monde ! (Soph 1 : 1-5)               Mensonge…

Le samedi de Saturne le veau d'or ou le dimanche, jour babylonien du soleil commence et s’achève au coucher du soleil ! (Ap 13 : 8)          Mensonge…

La semaine est un cycle de 7 jours quelconque décalés hors du cycle lunaire ! (Ps 136 : 8-9)               Mensonge…                     

Le mois biblique est un nombre indéfini de jours, tantôt 28, tantôt 31, classé hors du cycle lunaire ! (Gen 1 :16-18)           Mensonge…

La nouvelle lune n’est pas la fête perpétuelle de la fin du mois biblique!   (Nom 10 : 10)                             Mensonge…

Jésus a commandé la profanation  systématique du repos solennel de la nouvelle lune, des sabbats lunaires, des fêtes annuelles et des fêtes de saison  ! (Lc 16 :17)            Mensonge…

Jésus a commandé la profanation des 4 Sabbats mensuels du cycle lunaire, bénis et sanctifiés au profit du jour de Saturne le Moloch ! (Mat 5 :17)                   Mensonge…

La mort de Jésus, le 13 du mois nissan a aboli la Pacques du 2° Sabbat, 14° jour après la nouvelle lune de Adar. (Ez 45 : 21; Esther 3: 7)            Mensonge…

L’année biblique n’est pas une division de 12 cycles lunaires, commençant au printemps, mais 12 mois solaires grégoriens ! (Dan 7 :25)                    Mensonge…

La justice de Christ pulvérise les lois du temps déterminant les sabbats bénis, les nouvelles lunes, les fêtes annuelles et de saison ! (Mat 5 : 17)                       Mensonge…

La profanation des sabbats lunaires et la nouvelle lune au profit du calendrier solaire, est agréée par Dieu ! (Jac 2 :10; Lév 23)                       Mensonge…

Le temple de Jérusalem, selon la Loi, s’ouvrait seulement les 4 Sabbats lunaires, et restait fermé lors des autres fêtes (Ez 45 et 46)                      Mensonge…

Le vendredi consacré à Vénus du calendrier solaire est le jour de la préparation du saint Sabbat de l’Eternel (Luc 23 :54)  Mensonge…                 

Jésus est mort le vendredi saint romain selon leur calendrier solaire et non le 13e jour après la nouvelle lune de Adar, dans le mois Nissan. (Ez 45 :21)               Mensonge…

Jésus était dans la tombe un samedi babylonien (dit gloria par les grégoriens), et non le 14e jour après la nouvelle lune de Adar qui correspond à la Pâques.                     Mensonge…

Jésus est ressuscité le dimanche de Pâques consacré à l'adoration du soleil (inexistant dans le calendrier de la création) et non le 15e jour après la nouvelle lune.        Mensonge…

Le nom des jours astrologiques babyloniens: de lundi à dimanche se rapportant à un astre en forme de fétiche abominable, est cité dans toutes les Bibles.     Mensonge…

Le saint Sabbat, la nouvelle lune et les fêtes du calendrier lunaire (Fêtes très solennelles) seront gardés par toutes les religions. (Heb 4 :5-6)      Mensonge…

La semaine des pains sans levain qui succède la Pâques est abolie et n’est pas en rapport avec le cycle lunaire.   (Lév 23)  Mensonge…

Offrir à Dieu un jour d’adoration quelconque, tel que le 1e ou le 7e jour du calendrier solaire de l'armée des cieux suffit pour qu’il soit béni et sanctifié. (Ap 13 :8; Jér 8)           Mensonge…

La semaine de la création selon le calendrier solaire, répétée sans le repos mensuel de la nouvelle lune perpétue le repos du vrai Sabbat. (Ap 17) Mensonge…

La Bible demande que Dieu soit craint et adoré de samedi en samedi ou de dimanche en dimanche  selon le programme solaire de Babylone. (Ap 18)           Mensonge…

La convocation de la nation juive se faisait chaque Sabbat solaire, sans la nouvelle lune et les fêtes perpétuelles (Nom 10 : 10)           Mensonge…

La future initiative européenne et leur calendrier confirmeront la sainteté des fêtes babyloniennes consacrées aux astres.  (Ap 13)                 Mensonge…

La profanation involontaire du Sabbat, de la nouvelle lune et des fêtes ne sera jamais pardonnée. (Act 17 :30)  Mensonge…

Le samedi de Saturne, fête des Saturnales, devient saint si des millions d’adeptes l’adoptent comme Sabbat. (Rom 3 : 10-17)               Mensonge…

Les juifs étaient libres de répondre aux saintes convocations fixées par Dieu car il est miséricordieux. (Lév 23 :29)                  Mensonge…

Tous les adorateurs sanctifiés qui n’ont pas connu le vrai Sabbat du calendrier lunaire seront perdus (Act 17 :30)                Mensonge…

Dieu n’a pas créé le mois universel qui se termine toujours par le jour de la nouvelle lune. (Ez 46)     Mensonge…

Sortir de Babylone pour le chrétien n’exige pas le respect des 5 solennités mensuelles et des fêtes perpétuelles. (Esa 1 :13)     Mensonge…

L’église de Dieu est déjà sortie de Babylone, de son avidité financière et de son calendrier astrologique solaire! (Ap 18) Mensonge…

L’église du reste est l’église militante (Laodicée) et non l’église triomphante ! (Sop 3 :13)                    Mensonge…

Babylone  impose pour Dieu et pour Jésus, le culte des septièmes jours (Samedis des Saturnales) de l’armée des cieux. (2 Ch 34)  Mensonge…                           

La révélation du vrai sabbat béni, sanctifié, ainsi que des fêtes de l'Eternel n’est pas en rapport avec la lune ! (Ps : 104 : 19) !          Mensonge…

La justice de Jésus annule totalement l’adoration aux jours de Sabbat, de nouvelle lune et des fêtes solennelles ! (Mat 5 :18)                     Mensonge…

Un caractère agressif et cupide sera sanctifié par Dieu chaque samedi babylonien par l'adoration de l'idole Saturne à plusieurs métaux ! (Ap 9: 20-21; Jér 23 ; Ez 34)    Mensonge…

La vraie adoration n’aura pas de rapport avec les "dîmes aumônes" et prémices à partager aux nécessiteux… (Esa 58; 2 Chr 31)  Mensonge…

La justice confirmée par les prémices et la droiture sociale confirmée par l'aumône aux nécessiteux, n’auront pas lieu dans le vrai Sabbat et les fêtes ; (Esa 1 : 27)      Mensonge…

Tous les religieux rebelles à l'Alliance entreront librement dans le Vrai Sabbat et la nouvelle lune. (Héb 4 : 5-6)  Mensonge…

Si les esprits mauvais dominent les neurones du cerveau, ils réagiront positivement à chaque nouvelle lune, chaque Sabbat lunaire et chaque fête solennelle.         Mensonge…

Le Saint Esprit affermira sur toute la terre les chrétiens qui croient en Jésus qui méprisent les saints Sabbats lunaires,  bénis et les jours sacrés de l'Eternel. (Ez 20 : 21)     Mensonge…

Les prémices irrépréhensibles de la dernière église le seront par la profanation des fêtes solennelles ! (Esa 1 :13; Ap 14)                Mensonge…

La violence théologique et l’avidité financière babyloniennes ne se transmettent pas aux saturniens ! (2 Tim 3 ;Jc 5)               Mensonge…

Offrir à Dieu un jour de l’armée des cieux (grégorien) n’est pas identique au sacrifice de Caïn ! (Jude 11)              Mensonge…

Si les fidèles qui parlent favorablement du calendrier lunaire sur le Net sont radiés de leur église et licenciés de l'entreprise évangélique, Babylone sera vainqueur ! (Ap17:14)        Mensonge…

 

    Il est écrit : Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge ; Afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. (2 Th 2 : 9-12)  

               

    Confusion babylonienne :   Un seul chiffre quelconque tiré d’un nombre, fait de ce dernier un mensonge. Le jour zéro de la nouvelle lune annulé par l'occultisme babylonien produit un décalage stratégique qui annule tous les jours sacrés du Créateur. C'est le but de l'existance du calendrier solaire afin que les nations soumises participent aux chatiments de la géhenne. 

La sanctification et le salut sont également annulés par le mensonge doctrinal qui produit la profanation des jours sacrés. 

La justification est un don gratuit qui s'obtient par la repentance et la disposition à mettre en pratique les lois du Créateur. (Rom 3 :24)

La justification suivie de la désobéissance consciente volontaire annule le processus de la rédemption. (Héb 10 : 26-30)

 

   Adoration contre nature : Si Dieu désapprouve les abominations contre nature, (Rom 1 : 18-31 ; Lév 20 :13 ; deut 27 : 21) Nous nous y retrouvons bien dans le cycle babylonien :

1) Adoration de Saturne de samedi en samedi jusque au réveil de la conscience, après la mort, suivi du jugement dernier où sera publiée la profanation volontaire des jours sacrés et pour adoration contre nature dans la semaine de l’armée des cieux ;

2) Profanation des Sabbats lunaires et des jours sacrés lunaires ;

3) Mépris de la fête solennelle de nouvelle lune pour raisons économiques. (Deut 17, soph 1) 

 4) Endurcissement du cœur contre l’appel à l’obéissance légale. (Héb 3 et 4)

5) Commercialisation frauduleuse de la vérité. Le bilan est publié. (Ap 18 : 9-24)

6) Refus catégorique de toute réforme publiée par l’ange d’Apocalypse : 18 et Esa 58.

 

  Dieu dit : A chaque Sabbat (4 Sabbats du cycle lunaire) et à chaque Nouvelle lune, (fête solennelle de fin du mois et fêtes sacrées) Le vrai peuple d’Israël, sorti de Babylone, (église des derniers temps) doit se prosterner devant l’Eternel .( Ez 46 ; Esa 48 :17-22)

 

C’est ici le test de fidélité par lequel sera éprouvée la pureté de la conscience des adorateurs qui se préparent pour le scellement. (Ap 7) Adorer Dieu ou la Bête.

 

Les défenseurs théologiques qui se sont adaptés à Babylone prétendent que : N’importe quelle doctrine ou lien professionnel, croyance religieuse, salaire misérable, poste honorifique à l’église, persécution des proches,  peuvent neutraliser ces lois, hypnotiser la conscience et faire triompher le mensonge accompagné de son butin qui se chiffre en millions d’euros. (Ap 12 : 7-12) L'idolâtrie et la cupidité seront vaincues... Les élus de Dieu avant les temps de détresse, sortiront de Babylone où Dieu n’est qu’une marchandise. (Ap 18 : 11-24) 

 

Dieu appelle tous les pasteurs et les chrétiens à la victoire finale  contre les mensonges, la tromperie et l’avidité financière  de Babylone (Esa 48 : 17-20)

 La persécution finale est ainsi prophétisée : Ils combattront contre l’Agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Ap. 17 :14. Le calendrier lunaire en application produit la division entre les membres d’une même famille, d’une église ou d’une collectivité. Dieu respecte la liberté de pensée et d’action de chacun, car il y aura un jugement dernier pour rendre compte, chacun sera jugé selon ses œuvres.(Ap 20 :11-15)

 

Par la fidélité, la justice, la droiture, la grâce  et la miséricorde,  Dieu sortira ses élus de Babylone. (Ap 12: 11-12 ; Osée 2 : 21-22)

 

Persécution: La colère, l’exclusion, la radiation criminelle sans restitution, le divorce, la violence contre ceux qui pratiquent ces Lois de l’adoration céleste, permettent d’identifier le dragon qui se manifeste contre les vrais adorateurs. (Ap 12 : 17)

 

 Les vrais adorateurs, de la fin des temps, adoreront le Père en esprit et en vérité selon les lois du temps lunaire et non selon une doctrine propre à un groupe quelconque: (Jean 4:23)

 

Identification des méchants : Si le doux Jésus pratiquait l’exclusion avant les temps du jugement dernier, comment serait-il appelé le Sauveur ? Dans le cratère d’une des sept montagnes appelé Babylone, se trouvent : l’esprit de compétition, l’aristocratie, l’exclusion, l'inquisition, l'excommunication, la calomnie, la médisance, le capitalisme, l’avidité, l’oppression, le rejet de toute justice et le reniement de la droiture sociale etc.

 

Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez de Babylone, mon peuple ! Afin que vous ne participiez point à ses péchés (profanation des lois du temps et acquisitions destinées à la grande ville) et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. Ap 18 :4 ; Ap 14 :9-12 et Ap 16.

La vérité masquée par le mensonge

Le diable régnant à Babylone décide contre nous : Si les lois du temps (No 10) expriment la volonté du Créateur et déterminent ses jours sacrés d’adoration et les jours profanes pour l’exercice du travail, nous changerons les temps et la Loi. (Dan 7 : 25 ; lien : vérité révélée) Ceci, par notre calendrier solaire grégorien.

Les agents des ténèbres décident la mort de la race humaine: Si la profanation de ces jours sacrés lunaires produit sur les enfants d’Adam et d’Eve : la mort du corps, la désapprobation divine, la condamnation de l’âme en jugement et le rejet de l’âme en enfer pour le châtiment éternel, nous changerons ces lois en utilisant les mêmes mots que le Créateur et ils ne sauront pas distinguer la vérité du mensonge ; Voici notre stratégie pour que toute l’humanité soit rejetée par Dieu pour profanation des heures saintes et nous rejoigne en enfer :

La vérité dit : Le jour originel est composé d’une nuit et d’une journée, du coucher du soleil à l’autre. Les heures sacrées commencent et s’achèvent au coucher du soleil, première loi du Créateur (Gen 1 et 2)

Le mensonge dit : Un jour est composé d’un « soir » : de midi à minuit et d’un « matin » : de minuit à midi. Nous ferons disparaître le repère des heures sacrées dont la profanation produit la mort éternelle.

La vérité dit : Le mois est éternellement un cycle lunaire de 29 jours 12 h comportant 4 sabbats et une nouvelle lune, repos mensuel, fête sociale, repère unique des jours sacrés du Créateur pour l’univers et l’adoration ;

Le mensonge dit : Le mois pour nous est une durée hors du cycle lunaire variable entre 28 et 31 jours. Nous utiliserons la même appellation pour chaque durée et personne ne nous échappera sur terre.

La vérité dit : La semaine est une durée de 7 jours comptés après la nouvelle lune. Il y a 4 semaines dans chaque cycle lunaires, 4 Sabbats, 2 dans la lune croissante et 2 dans la décroissante ; (lien : le livre d’Enoch)

Le mensonge dit : Une semaine pour nous sera 7 jours successifs placés hors du cycle lunaire et nous proposerons le jour de Saturne comme substitut du Sabbat, et Saturne recevra l’adoration lors des Saturnales.

La vérité dit : Le trimestre est composé de 3 cycles lunaires, durée d’une saison. L’année commence avec la lunaison du printemps au mois Nissan ou Abib (Esther 3 : 7) Le premier jour de chaque saison est une fête.

Le mensonge dit : Un trimestre sera 3 périodes similaires mais décalés dans le temps. Les saisons ne commenceront plus au lendemain de la nouvelle lune ; ils profaneront les saisons et le Créateur les vomira.

La vérité dit : L’année immuable est de 354 jours, ce qui représente 12 rotations de la lune autour de la terre.

Le mensonge dit : L’année solaire pour nous est de 365 jours et nous ne dirons jamais « année solaire ». Alors, les habitants de la terre ne sauront pas la différence, ils seront rejetés en profanant toutes les fêtes sacrées.

La vérité dit : Les fêtes de l’Eternel seront : la nouvelle lune, les 4 Sabbats du cycle lunaire, les 7 fêtes annuelles et les 4 fêtes de saisons. La profanation d’un des jours sacrés produit la révolte contre le Créateur, le péché d’orgueil et d’arrogance, la 1e mort, le jugement, la 2e mort et le châtiment en enfer avec les démons.

Le mensonge dit : Nous auront des fêtes ayant les mêmes appellations, un calendrier solaire identique à celui du Créateur ; Par ce moyen nous supprimerons les jours sacrés lunaires et la race humaine sera rejetée comme nous l’avons été depuis l’Eden. Le Créateur fera disparaître ces idolâtres par des fléaux, des catastrophes, des étoiles géantes en chute, des astéroïdes, des comètes, des armes de destructions massives et nous lâcherons des virus, des pestes, des poisons dans les médicaments, l’air, l’eau et l’alimentation, afin d’éliminer la race humaine qui profane les jours sacrés et conçoivent des mariages contre nature. Nous les aurons tous en enfer.

La vérité dit : Si le méchant revient de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra et ne mourra pas. Toutes les transgressions qu’il a commises seront oubliées, il vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée. (Ez 18)

Le mensonge dit : Si la droiture est une dîme aumône destinée aux pauvres, nous aurons des pasteurs chargés de recevoir cet argent qui sera vite placé en banque. Les donateurs et les pasteurs seront des voleurs associés avec un gros butin.

La vérité dit. Honore l’Eternel avec les prémices de ton revenu (Deut 26 ; Mat 6 ; Pr 3 : 9) Tes prémices sont 10% de ton revenu que Jésus te demande de donner à ses frères affamés, en retour de sa justice gratuite. (Mat 25 : 31…)

Le mensonge dit : Nous aurons des pasteurs, des trésoriers, des comptables sans scrupule pour recevoir cet argent et le placer en banque dans nos maudits coffres forts, avant de le consommer et d’exporter le trop plein vers Babylone. Si les pauvres ne reçoivent rien, pasteurs et membres seront associés à notre œuvre de malfaisance mondiale. Ils auront, sur leur âme ces chiffres d’acquisitions religieuses qui authentifient la commercialisation de Dieu, de son évangile et du Saint Nom de son Fils. Nous supprimerons par nos règlements, la bienfaisance que le Créateur recommande et les cupides périront.

 

Le mensonge dit à propos des promoteurs du 7e jour du calendrier solaire grégorien: Nos fidèles adorateurs qui vénèrent notre idole à plusieurs métaux, vue en songe par Nébucanetzar, Saturne (Saturday) 7e astre de l’armée des cieux qui sont : (Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch ou le veau d’or, ne se repentiront pas de leurs œuvres trop lucratives. (Ap 9 : 20-21 ; Patriarches et Prophètes 294) Nous les unirons à notre religion mondiale œcuménique et ils œuvreront avec nous pour réaliser l’église mondiale. Ils recevront notre puce par notre monnaie et leur adoration idolâtre d’une des 7 têtes de la Bête. Ce sera le nouveau protestantisme « pour tous ».

Dieu dit : Sortez du milieu d’elle, mon peuple afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n’ayez point de part à ses fléaux, (Ap 18). Sortez du calendrier solaire grégorien, de Vénus le vendredi et Saturne le samedi. (Jér 8)

La vérité dit : Fidélité aux jours sacrés du calendrier lunaire ; La justice et la droiture pour les bonnes œuvres. (Ap 22 : 12)

Voir les commentaires

Publié le

 La Bible cite très peu de vrais adorateurs, mais beaucoup de religieux participent à différentes formes de services d’adoration. La Bible dit : Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus ; Un petit reste sera sauvé : 8 lors du déluge ; 3 de Sodome et Gomorrhe ; 3 après la traversée du désert ; Une centaine avec Jésus ; 144000 après les temps de détresse qui précèdent la fin du monde. (Ap 14 : 1- 5)

     Le témoignage positif d’un sacrificateur nommé Zacharie et sa femme Elysabeth, est donné en ces termes : Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur. (Luc 1 : 5- 6) Ce couple n’était pas de simples croyants, mais pratiquait les lois de la Sainte Alliance en rapport avec leur devoir dans le judaïsme.

Sous la Nouvelle Alliance, plusieurs religions s’appliquent à neutraliser la Loi (le pentateuque) par des croyances. Le chercheur par conséquent, doit sonder par lui-même les écritures avec un mobile désintéressé, car la récompense éternelle n’est pas comparable avec tout l’argent sale que l’on peut acquérir par l’évangélisation du monde au Nom de Jésus.

     Le faux adorateur : Nous déduisons qu’un faux adorateur, examiné par les autorités célestes,  n’est pas juste devant Dieu, et n’observe pas d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du seigneur. C’est un croyant endoctriné qui trompe Dieu et son prochain, car il tient à gagner et à tirer un maximum de profit en toute chose ; Il ne partage pas son pain avec celui qui a faim, en pratiquant l'aumône et le don des prémices avec fidélité et persévérance. 2 P. 2

Dieu commercialisé: Comme l’Est est opposé à l’Ouest, la cupidité s’oppose à l’équité. Même Dieu peut être commercialisé par des marchands audacieux qui s'occupent de leurs chiffres d'affaires. (Ap 18) La bassesse de leur théologie comporte : Epargnes, acquisitions au Nom de jésus, érections, placements bancaires, exportations des ressources excédentaires, comptabilité permanente, train de vie confortable, réalisations de constructions identiques aux machines à sous des boites de nuit etc.

Fausseté du solaire: Parmi les faux adorateurs, certains rendent un culte aux fétiches des astres solaires grégoriens: (Jér 8; Ap 14) Le soleil adoré le dimanche dans l'Ostensoir; La lune, le lundi; Mars, mardi; Mercure, mercredi; Jupiter, jeudi; Vénus, vendredi et Saturne le samedi, fête des Saturnales, sacrifices des radiés, adoration de la 7e tête de la bête, hommage au 7e jour du calendrier solaire de la Bête à 7 têtes. Source de toutes profanations.

Profanation des jours sacrés:  Réfléchissons: Si mille milliards de croyants se rendent coupables de profanation volontaire d'un jour sacré, (solennités qui régissaient le service du temple de Jérusalem du temps de David, roi d'Israël, Ez 45 et 46)... Quel que soit le nombre de révoltés, la profanation volontaire: d'une nouvelle lune, d'un des 4 sabbats du cycle lunaire, d'une des fêtes annuelles ou d'une fête de saison, cela constitue une infidélité aux lois du temps. Ces lois lunaires ont été créées par Dieu pour déterminer l'adoration universelle des anges fidèles, des êtres humains qui font parti des pécheurs rachetés de leurs péchés par le sang de l'Agneau.

   Jésus dit à la femme samaritaine : L’heure vient et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Jean 3 : 23 Dieu parle par Moïse et dit ce qu'est la vérité: No 10: 9-10)

   Adorer Dieu en esprit et selon la vérité : L’esprit humain à la faculté de croire ce qui lui est enseigné, sans chercher à éprouver les messages par ce qui est écrit dans la Bible : Jésus dit : Le salut vient des juifs Jean 4 : 22. Le service du temple, du temps où Israël ne possédait que les lois lunaires, rappelait les jours sacrés. Dans chaque religion, il y a un ensemble de croyances qui peuvent être éloignées de la vérité, ex:

   Ex : 1) Ainsi, plusieurs millions d’adeptes vont à un pèlerinage au moins une fois de leur vie, afin de satisfaire la demande des orateurs qui promettent le paradis à cette condition. Sont ’ils tous de vrais adorateurs ?

   2) Plusieurs millions vont se laver dans un fleuve, (le Gange) croyant que cette eau purifie de tout péché, et permet de mourir en paix avec Dieu… Convaincus de ce qu’ils ont reçu comme enseignement, plusieurs vieillards et parfois des malades vont se noyer pour accéder au « paradis » défini par des orateurs influents.

    3) Christianisme solaire: Dans plus d’un millier de religions du christianisme, les croyances se contredisent, les doctrines s’opposent et tous les chrétiens d’un même groupe affirment qu’ils sont les seuls dans la vérité : Sauvés, justifiés, sanctifiés. Où est la vérité ? Par la prédication, l’enseignement et la publication des doctrines que leurs supérieurs décédés ont choisies, les promoteurs atteignent et dépassent leurs chiffres d’affaires.

  L’acquisition d’argent, des biens et des richesses par rapport à l’absence d’œuvres sociales, fait parti certainement de la honte éternelle, dont le bilan sera dévoilé au jugement dernier. Les prédicateurs qui tirent avantages et accumulent un profit égoïste de l’adoration, sont ‘ils de vrais adorateurs ? Babylone transforme tout ce qui est divin en marchandises.

Expertises célestes: Des milliards d’anges et des juges célestes examinent le profit individuel et collectif des religions. (Dan 7 : 9-10)

Quand Israël a rompu l’Alliance par la vénération des idoles de l’armée des cieux, introduites par le roi Salomon, Dieu est intervenu contre leur service d’adoration et les a avertis par le prophète Esaïe 1 : 13-15 : Cessez d’apporter de vaines offrandes ; J’ai en horreur, l’encens, les nouvelles lunes (repos mensuel), les Sabbats (repos hebdomadaire) et les assemblées ; Je ne puis voir le crime s’associer aux solennités.

 Voici les avertissements divins transmis par le prophète Osée : Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses Sabbats et toutes ses solennités ? Osée 2 : 13. Israël avait 4 Sabbats, le, 7, 14, 21, 28e jour après la fête de la nouvelle lune, repos mensuel. N’ayant pas gardé sa dignité en s’abstenant de l’idolâtrie, Dieu leur a retiré ses solennités et les a livrés à la ruine nationale, à l’épée des babyloniens et à l’esclavage dans un royaume solaire.

L’objectif de Dieu pour notre temps, former de vrais adorateurs à partir des grands pécheurs que nous sommes.Le Christ a réussi avec Jacob, Les apôtres, (onze sur douze), Saul de Tarse et beaucoup d’inconnus à travers les âges du christianisme.

Selon les écrits du prophète Osée, Le vrai adorateur est la fiancée de l’Agneau qui remplit les conditions exigées par le futur époux, avant que les anges passent pour apposer le sceau des fiançailles ; (Ap 7)  Ce jour  est inconnu, mais l’objectif fixé est celui-ci : Osée 2 : 21-22

Je serai ton fiancé pour toujours ; (Jésus introduira sa fiancée (Les adorateurs lunaires) pour les noces de l'Agneau dans la Jérusalem céleste pour 1000 ans ; Ap 20 : 5-6)

Je serai ton fiancé par la justice ; (La pratique des prémices confirme la justice reçue ; Son partage équitable en faveur du peuple nécessiteux, (Mat 24) comme lors de la sainte cène, constitue la justice et non une croyance. (2 Chr 31 : 11-16 )

La droiture ; (Le droit de l’étranger, l’orphelin et la veuve, disons : tous les affamés du peuple de Dieu, Ce droit constitue une dîme sociale, aumône secrète, par laquelle le vrai adorateur exerce sa libéralité ; Mat 6 : 1- 4). Sion sera sauvé par la droiture et ceux qui s'y convertiront seront sauvés par la justice. (Esa 1: 27)

La grâce, (La grâce est la prise en charge par l’Esprit Saint, à partir du baptême de repentance, afin de communiquer progressivement la nouvelle éducation qui conduit vers la perfection du caractère, jadis égoïste et mondain, mais renouvelé par l’influence de Jésus-Christ. Dans sa stratégie contre la vérité, la Bête présente une grâce dans sa « gratuité », ce qui est un appât qui hypnotise et neutralise tout progrès spirituel. (2 Pier 2)

 Et la miséricorde ; ( La racine du mot est : aumône accordée aux misérables ; C’est également la vertu de celui qui pardonne, ne juge pas ses semblables et ne participe pas aux radiations criminelles sans restitution. Ce dernier ne calomnie pas et ne parle pas dans le but de nuire à son prochain. Il n’accuse personne.(Ps 24) Le miséricordieux cherche comment satisfaire le besoins du nécessiteux, sans le juger. (Jac 4: 11-12)

Je serai ton fiancé par la fidélité, (La fidélité est en rapport avec l'adoration du vrai Dieu aux jours sacrés du calendrier lunaire du Très-Haut. (No 10: 9-10) Par fidélité, schadrac, méschac et Abed-Négo refusèrent de se prosterner devant la statue de Saturne le Moloch, où les rois, un samedi de décembre carbonisaient leurs prisonniers, et les peuples offraient sur presque toute la terre, des millions de premier nés, jetés dans la fournaise, afin que les démons leur donnent la prospérité. En sortant d’Egypte, Israël n’a cessé de carboniser ses premiers nés. Ez 20 : 26, 31) Depuis, le samedi de Saturne est resté le jour où les sorciers réunis font venir les esprits méchants au milieu d’eux. La fidélité qui n'est pas confirmée par le respect et le repos lors des jours sacrés lunaires, est une infidélité aux conséquences éternelles. (Ap 14)

Et tu reconnaîtras l’Eternel. (Si vous m’aimez, gardez mes commandements, et moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir… Mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous et il sera en vous. Jean 14 ; 15- 21.

La vraie adoration:  Devant le temple de Jérusalem, des millions d'adorateurs se réunissaient à chaque nouvelle lune (repos mensuel) à chaque Sabbat, à chaque fête annuelle et à chaque fête de saison. L'adoration se faisait par l'exécution des chants des psaumes accompagnés par les instruments de musique du temple. Les psaumes ont été donnés aux prophètes afin d'exprimer par un langage inspiré, son adoration. Un seul croyant, peut expérimenter une vraie adoration par le moyen des psaumes. Ce n'est pas une prédication appelée culte ou une exortation quelconque, mais des louanges collectives. 

Quand les évêques prélats ont réécrit la traduction de l'hébreu pour la commercialisation des Bibles, ils ont adapté les Paroles des Psaumes, de manière que les lecteurs restent attachés au calendrier solaire grégorien et ne discernent point les jours sacrés du calendrier lunaire de Jérusalem. Ainsi, les psaumes ont été adaptés à toutes fausses adorations idolâtres. Ce qui est appelé dans la Bible: Le vin de la fureur de son impudicité. (Ap 18)

Un vrai adorateur lunaire deviendra : juste, droit, miséricordieux, fidèle, par sa grâce ; Il adorera Dieu chaque jour sacré, chaque fête, chaque Sabbat luni-solaire et chaque nouvelle lune, repos mensuel : (2 Chr 2 : 4 ; 8 : 13 ; 31 : 3 ; Esd 3 : 5 ; Néh 10 : 33 ; Ez 46 ; Esa 66 : 22- 24 )

  Conclusion : Le vrai adorateur qui respectent les jours sacrés lunaires recevra des Bénédictions, des persécutions et la vie éternelle ; Ceux qui incarnent les mauvais anges qui règnent dans le mensonge et le mépris des lois de la vie, le persécuteront, et il sera traité de fou, d’égaré, de possédé, de chrétien dangereux. Dans les pays où l’intolérance religieuse est autorisée par la loi, ils seront mis à mort. Le Christ qui est l’initiateur, (avec son Père) de la résurrection de tous les morts, déclare : « Soit fidèle jusque à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. (Ap 2 :10) 

Voir les commentaires

Publié le

 Notre principe théologique de radiation est simple :

Comme toutes les institutions religieuses, la notre a sélectionné un ensemble de doctrines adaptées au calendrier solaire que dénonçait William Miller vers 1844, ce qui nous distingue des autres organisations protestantes. Dans les siècles où l’inquisition exterminait les protestants, le mot « excommunication » était en vigueur, mais, pour adoucir un peu la cruauté de cette initiative infernale, nos aînés ont choisi le mot « radiation », afin de continuer cette élimination satanique des indésirables. Celui, parmi les nôtres, qui se rend coupable d’un péché, d’une faute ou qui apporte une nouvelle lumière qui n’est pas incluse dans nos doctrines infaillibles, doit être radié ou licencié, ainsi que tous ceux qui évoluent avec lui dans l’interprétation du point controversé. Sans la justice du gouvernement, nous détruirions émotionnellement et physiquement les radiés qui sortent du cadre lucratif que nos supérieurs hiérarchiques ont fondé. Hors des Saturnales du samedi qui constituent notre patrimoine, (le faux 7e jour de l’armée des cieux, 7e jour grégorien), nous jetterons les opposants qui ont des jours sacrés lunaires et d'autres qui sont soupçonnés de fautes charnelles.

 

Le mal imperceptible, l’iniquité dans la radiation ?   

 

    Tuons l'éléphant et prenons son ivoire: Si l’on tue un ours pour s’emparer de sa fourrure, à proposer aux industries du vêtement, la justice dira que c’est cruel pour l’espèce qui finira par disparaître en échange de quelques euros. De même, la radiation sans restitution nous a permis d'éliminer des adeptes faillibles et nous avons fait disparaître de grandes églises sans perdre de l'argent. Nous avons miné l’existence de beaucoup d’assemblées qui sont aujourd'hui, moribondes. Les terreurs que causent les radiations confirment notre autorité ecclésiastique.

   La source du fleuve de la mort: Quand il y a un crime sans que le coupable soit découvert, les enquêteurs chargés de rechercher le vrai coupable, se posent cette question fondamentale : A qui profite le crime ? Le profit permet de retrouver le vrai criminel, retranché derrière la complexité de l’exécution du plan. Dans certains cas difficiles, (comme on le voit dans certains films), le commissaire envoie un subordonné chez plusieurs médiums pour interroger les esprits voyants, afin de trouver des pistes qui permettront à la justice de mettre la main sur le coupable profiteur. Souvent, c’est le notaire qui dévoile le butin acquis, et en remontant la rivière, ils arrivent à sa source.

  Barbarisme pendant 1260 années: Dans les siècles où siégeait le tribunal de l’inquisition romaine dans plusieurs pays d'Europe, Les familles arrêtées, voyaient tous leurs biens livrés au pillage par : une population furieuse et avide de pillage, par le clergé insatiable et la police opportuniste du moyen âge; Chacun cherchait à profiter même d’une poule pour un repas. Le clergé livrait toute la propriété, emportait l’or et l’argent trouvé dans les maisons ; Ils disaient : Ces trésors hérétiques sont pour notre très saint père le pape.

  Le butin permet d'identifier le voleur: Le profit abominable se réalisait par ordre des papes, au détriment des protestants persécutés. Jésus, sur terre a-t’il dépouillé quelques uns qui refusaient de le suivre? A t'il réclamé de l'argent en échange d’un miracle ou d’une prédication ? Combien en a-t-il excommunié parmi ses bourreaux de la prêtrise ?

   Séduction psychologique: Convaincre les chercheurs de salut par la psychologie jusqu’à ce qu’ils vous donnent leurs ressources sous forme de dîmes et générosités multiformes, après quoi vous les excommuniez sans restitution d’un centime, est-ce bien ?

  La raison du plus fort: Lors d’un divorce, la justice attribue à chaque partenaire 50% de l’évaluation des biens acquis pendant la vie conjugale. Mais combien de concubines, ayant tout investi sur le patrimoine commun, doivent plus tard, se retirer face aux menaces de l’homme devenu infidèle, menaçant et monstrueux, sans pouvoir rien emporter ?

   Profit immortel: Pour la radiation d’un membre d’église, la justice universelle céleste attribuera lors du grand jugement final, aux initiateurs, la vengeance des générosités soutirées par endoctrinement, psychologie et lavage de cerveau. (Ez 18 et 34)

Destin de martyr: Comme les déchets que rejette l’usine après avoir broyé la canne à sucre pour extraire son jus, les radiés des églises sont dépouillés et rejetés par des inquisiteurs impitoyables qui se font tantôt séducteurs, (prédicateurs charmants, toujours costumés) tantôt juges suprêmes dressé contre les misérables, approuvés par les méchants pasteurs et anciens qui collaborent avec eux dans le même esprit d’exclusion.

Placements bancaires et fonciers: Sans restitution, cette générosité totalisée au ciel, est définie par Dieu en ces termes : Sous toi, est une couche de vers, et les vers sont ta couverture. (Esa 14 : 11) Après le jugement dernier, les acquisitions injustes des profiteurs seront des vers affamés, dévorant ces excommunicateurs impitoyables.

 

Notre mot d’ordre théologique secret

 

   Manuel d'église: En tant que théologiens, nous concevons la discipline ainsi : S’il a consacré sa vie professionnelle et ses ressources pour le développement de « notre église », nous garderons la totalité des finances versées sous forme de dîmes, offrandes, générosités, sacrifices, fonds de placement, fonds des missions etc… Car notre prospérité financière dépend de ce que nous avons reçu. Sans aucune restitution, ils seront dépouillés et livrés aux enfers comme les esclaves qui sont exécutés après la construction de la pyramide. Ce qui importe, ce n’est pas l’empoisonnement des éléphants, (radiation) mais c’est l’ivoire ; Nous les convaincrons de donner généreusement et nous garderont les ressources de tous les misérables radiés. Nous pasteurs ne craignons pas le jugement dernier pour cette séquestration de la monnaie des pauvres… Pour notre « dieu Saturne» nous les dépouillerons. Dans la vénération de Saturne, nous avons la puissance en notre Christ pour dépouiller les mendiants.

 

Nous sommes gagnants en toute chose

 

    Nous avons tout à gagner, car en radiant les membres les plus généreux, à leur mort nous n’aurons pas de gerbe à offrir. Le service funèbre leur sera refusé dans notre « saint temple » qu’ils ont érigé au prix de grands sacrifices de temps et d’argent.    D’ailleurs, Dieu parle de notre œuvre par les écrits du prophète Ezéchiel 28 : 4-5 ; verset 18 : Par ta sagesse et par ton intelligence, tu t’es acquis des richesses, tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors ; Par ta grande sagesse et par ton commerce, tu as accru tes richessesPar la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires Sortir gagnant de toute initiative est la devise de notre race conquise par le malin depuis l’Eden. Que l’enjeu se nomme Dieu, Jésus, le Saint-Esprit ou les saintes écritures, peu importe... Au jugement dernier nous saurons le bilan total et nous serons sauvés.

Au jugement dernier la lumière se fait connaître: Héritiers des inquisiteurs qui liquidaient les biens des hérétiques, notre grandeur ne sera que bassesse. (Ap 20)

 

Repas homéopathique

 

   Fermons les sorties: Les radiés ont reçu tout ce que nous pouvions donner : En plus de la prédication traditionnelle, ils avaient le repas homéopathique de la sainte cène ; Et si on y avait pensé on leur donnerait une cuillerée à café de jus de raisin et un petit comprimé de pain sans levain, car le vrai repas de Jésus deviendra un petit symbole peu cher qu’ils accepteront par endoctrinement. Notre église est l’une des plus riches de la planète pour notre « seigneur », sans doute, accroupi dans les coffres forts, attendant le butin. Fermons les sorties et ouvrons les entrées.

 

Liberté religieuse inexistante

 

   Il faut que nos membres sachent que la liberté de penser par eux même et la liberté d’expression, hors de nos croyances, seront punies avec la sévérité de l’exclusion qui est tolérée par la justice du pays évangélisé. Chaque mot prononcé doit être pesé par nos comités en séances calomniatrices. Nous interdirons la libre circulation des dix livres du deuxième canon (Apocryphes) de la Bible "Jérusalem ou TOB"; la Bible Inter testamentaires, Ecrits Apocryphes chrétiens, tome 1 et 2; et quiconque s’y référera devra affronter la fureur des pasteurs et anciens. Nous aurons un comité à tous les niveaux pour examiner les pensées développées par ceux qui enseignent. Nous ne pouvons conquérir le monde et ses ressources sans nos doctrines infaillibles et le contrôle des esprits. Nos dogmes sont sacrés par les menaces d’exclusion qui veillent sur leur infaillibilité.

 

Nos croyances dogmatiques et l’Alliance

 

   Nous avons choisi dans le pentateuque, les dix commandements et le nouveau testament adaptés au calendrier solaire de la Bête. (Jér 8) S’il y a une loi des prémices et un partage des produits entre tous, selon les besoins de chacun, (Act 2 : 45) nous ne cautionnons pas une telle loi. S’il y a une droiture sous forme d’aumônes secrètes envers les nécessiteux, (Mat 6) nous ne reconnaissons pas cette générosité qui diminuerait nos rentrées d’argent, car c’est l’ensemble des dons qui constitue notre garantie salariale, l’avenir de nos enfants fils de pasteurs et la possibilité d’enrichir l’Amérique capitaliste.

 

Le vrai Sabbat et la nouvelle lune

 

   Si le Dieu de la création, a choisi son Sabbat, septième jour après la fête solennelle de sa nouvelle lune, fête mensuelle qui clôture son mois, (Ez 46), nous, nous choisissons pour l’astre babylonien, le samedi de l’armée des cieux, dédié particulièrement à Saturne, car Babylone nous offre une captivité prospère et féconde. Le monde des chercheurs acceptera plus facilement le confort des Saturnales comme sabbat, même si elles n’ont jamais été bénies et sanctifiées, mentionnées comme substitut destiné à Moloch. (Lév 20) Selon nos règlements internes, seront radiés tous ceux qui adorent Dieu le Sabbat béni et sanctifié, 7, 14, 21, 28e jour après la nouvelle lune, repos mensuel, chaque fête annuelle et chaque fête de saisons.  Nous les grégoriens, nous n'acceptons pas ce calendrier lunaire juif.

 

L’année Biblique de 12 cycles lunaires

 

  Bien que l’année biblique 2013 commence le 12 mars, après la nouvelle lune, d’après le commandement de Dieu, (Esther 3: 7; Ex 12 :1-2). Bien que ces lois existent avant Adam et Eve. (Gen 1 et 2), nous avons choisi l’année astrologique babylonienne, œuvre de la sorcellerie qui commence après la naissance d’Apollon, en décembre (Ap 9 :11) et nous théologiens, adressons nos vœux à tous ceux qui adaptent leur culte à l’armée des cieux, comme l’a souligné Jérémie au chapitre 8 : 1-2. Si quelqu’un des nôtres s’adapte au Sabbat lunaire de la création, (Ez 46) qui se déplace sans cesse dans la semaine babylonienne, il sera radié sans restitution car il sort du programme solaire de l’armée des cieux et ne rendra plus son culte à Saturne le Moloch. Ce monstre est l’étoile de la prospérité, et une tête non négligeable du monstre à sept têtes et dix cornes. (Ap 17) Les radiés sortirons des nôtres pour la tranquilité de notre conscience. Le feu de l'enfer n'est rien à coté de la sauvegarde des finances publiques provenant des Saturnales.

 

La terreur entretenue, un frein

 

  Nous tiendrons une liste permanente des membres à excommunier chaque samedi de Saturne, chaque mois ou chaque trimestre, selon la quantité révélée par les différents comités. Nous pasteurs, serons tenus de rendre au moins une visite éventuelle aux pécheurs à exclure, après que sont nom soit porté sur notre liste rouge. Ainsi, tous nos membres restants seront tenus dans la crainte de l’exclusion et ne pourront s’exprimer librement sans risque. Nous, inquisiteurs de     Saturne honoreront verbalement les officiers de l’armée des cieux qui veillent sur l’exclusion des faillibles éclairés. (Soph 1)

Pour conquérir le monde et ses finances, il nous faux des lois aussi fermes que celles de l’Islam qui exécute ceux des leurs qui se font chrétiens. Le paradis terrestre colonial, leurre des dieux commercialisés, sera la récompense des officiers radiateurs, et des inquisiteurs impitoyables qui ont vidé les églises du faux sabbat. (Samedi) Que l'on se dise: Un homme costumé dans le christianisme n'est pas n'importe qui !

Si le bon Dieu s’exprime contre nous pasteurs et nos finances, notre assemblée souveraine sera autorisée à le radier lui et ses envoyés. (Héb 11)

   Par la parabole des vignerons Jésus reconnait que les gardiens sont maîtres de la vigne du seigneur... Et propriétaires du magot.: Mat 21 : 33

Ainsi, dans la relation pasteur et membre, nous trouvons l’accomplissement de cette Parole : Les méchants rendent le mal pour le bien. (Ps 22) Le profit est le fruit de la criminalité.

 La cupidité dominante sera pourtant vaincue par les vrais adorateurs (2 Chr 30 et 31; Ap 14; Sop 3: 13; Ap 12: 1)

 Voici un exemple de justice et droiture:

Ezéchias avait donné à l’assemblée, 1000 taureaux et 7000 brebis, (prémices, dîme sociale et offrandes) tirés de ses troupeaux. (Ch : 3O : 24) Il organisa la distribution nationale à leurs frères grands et petits, aux mâles enregistrés, depuis l’âge de 3 ans et au dessus. A tous ceux qui servaient dans le temple ; (Appelés de nos jours : Diacres, diaconesses, prédicateurs laïques, colporteurs, missionnaires etc) A chacun un lot : produits et argent. Ezéchias va au ciel sans une pièce de la sébile caché dans son sous vêtement. 

Les 144000 vainqueurs suivront la voie intègre, fidèle juste et droite de l’abnégation. (Ap 21 :27)

Voir les commentaires

Publié le

Contrairement aux théologies des prédicateurs modernes, voici les Paroles de Dieu qui justifient la ruine successive des nations, des religions du calendrier solaire et des individus en révolte contre Dieu et ses lois du temps.

Je détruirai tout sur la face de la terre, dit l’ Eternel. Je détruirai les hommes et les bêtes, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, les objets (acquisitions financières, biens immobiliers, patrimoine) de scandale, et les méchants avec eux ; J’exterminerai les hommes de la face de la terre, dit l’Eternel… Ceux qui se prosternent devant l’armée des cieux… (Soph 1 : 2-5) Cette armée des cieux est constituée des astres proches de la terre, correspondant aux jours babyloniens imposés aux nations pour rendre un culte selon l’ordre des planètes et du soleil ; voici la définition :

Le soleil - Dimanche : La majorité des chrétiens offrent à Dieu ce jour qui était à l’origine consacré au culte de Baal ou Bel, principal idole babylonienne, dressée en forme de lion ailé avec une tête d’homme. C’est la personnification de Nemrod premier roi de Babylone. (Irak)  Le disque solaire est également offert sous forme d’hostie lors des cultes babyloniens.

La lune - Lundi : Idole appelée la déesse Astarté, la reine du ciel, La déesse mère, la Madone, la vierge noire et l’enfant, personnifiant la reine Sémiramis ; Elle recevait l’hommage des habitants de la terre sous forme d’idole après sa mort.

Mars - Mardi : Appelé l'esprit méchant de la guerre, invoqué avant les batailles, les massacres et les pillages des peuples du monde, inférieurs en puissance militaire ; La planète rouge inspirait des génocides ou une colonisation imposée avec des impôts de 50%.

Mercure - mercredi : Idole des aventuriers qui partent conquérir les régions inconnus afin d’étendre le royaume de Babylone vers toutes les nations y compris l'Afrique;

Jupiter – Jeudi : Idole de la sagesse infernale des acquéreurs sans âme qui dépouillent les peuples en emportant leurs richesses et gardant les prisonniers pour en faire des esclaves ;

Vénus - vendredi :  Idole de la sensualité, invoquée pour enflammer les passions pendant les festivités idolâtres ;   c'est  d'elle que viennent les sortilèges par lesquels sont tombés des Rois d'Israël.

Saturne, son jour de vénération est le samedi : 7e idole vénérée pendant les Saturnales, les samedis de décembre ; Ces jours étaient consacrés aux sacrifices humains. D'après les écrits des prophètes, les nations païennes offraient leurs premiers nés pendant les Saturnales. Les victimes étaient jetées vivantes dans la fournaise placée devant Saturne , appelé le Moloch. Schadrack, Meschac et Abed Négo ont refusé de se prosterner devant cette statue et ont été jetés dans la fournaise ardante ; Mais Jésus a neutralisé la puissance du feu sur leur personne.  Le peuple juif pendant certaines périodes pratiquait également ces cruelles abominations : sacrifices d'enfants innocents, de prisonniers, d'esclaves etc; Jér 7: 31; Ez 20: 31

Le samedi est le septième jour des semaines babyloniennes. C’est un des  jours profanes, auquel un grand nombre de théologiens attribue à défaut, la bénédiction et la sanctification que le créateur à consacré aux quatre Sabbats qui succèdent la fête solennelle de la nouvelle lune : Le 7 ; 14 ; 21 et 28 de chaque mois lunaire. (Ez 46) Par la suppression de la nouvelle lune, jour de repos mensuel, solennité éternelle, Babylone a anéantit le repère du vrai Sabbat sanctifié et béni ;  Alors sa profanation irrémédiable est devenue souvent involontaire. La Sanctification rendue impossible, fait place au capitalisme sauvage, au totalitarisme religieux et à la violence des radiations inhumaines. Le calendrier lunaire publié par William Miller est à la poubelle depuis 1844. La recommandation du 7e jour du calendrier solaire met en profanation tous les jours sacrés du calendrier lunaire; Des lois de vie et de mort éternelle. (Lév 23; Ex 31)

     Samedi de Saturne le Moloch :  C'est le jour de l'histoire le plus chargé de crimes abominables. Les rois et gouverneurs impies utilisaient la fournaise et les sacrifices humains pour se faire craindre par leurs sujets. Leurs propres enfants étaient sélectionnés pour être carbonisés aux yeux du peuple. (Voir les sites qui définissent les Saturnales)

Le samedi du Moloch est le Sabbat: Un tel mensonge contre le Créateur transforme le trompeur à l’image des dominateurs babyloniens qui ont imposé cette contrefaçon au monde entier. La sainteté, la tolérance et la douceur de Jésus sont supplantées par l’agressivité   et  l’avidité propre aux conquérants babyloniens. Cette contrefaçon produit un désir d'accéder à l’aristocratie des princes fonctionnaires. « Ainsi arrive - t’il à tout homme avide de gain ; La cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent ». (Prov 1 : 10-19)

Si un ordre de lapidation existe dans la loi contre l’Israélite qui participerait à l’une de ces rites solaires ; (Deut 17 : 2-7) C’est parce qu’il n’y a pas d’offense plus grave que celle qui consiste à s’associer au spiritisme en offrant à Dieu un jour profane, affirmant que Dieu a béni et sanctifié un des sept « astres » de Babylone, ou une des sept têtes de la Bête monstrueuse. (Ap 17) Cette sentence de mort éternelle est également promulguée, au jugement dernier, contre la profanation terrestre du Saint Sabbat et de la nouvelle lune. (Esa 66: 22-24; Ap 14)

Si, par les fléaux de l’Apocalypse,  Babylone doit être exterminée avec les adorateurs adaptés à ses sept astres, les saturniens seront jugés plus sévèrement, ayant rejeté plus de révélations que certains autres religieux. (Premiers Ecrits : 124) Les promoteurs de l'idole conçue de plusieurs métaux vue par Nébuchodonozor ne se repentiront pas. (Ap 9: 20-21)

Appel paternel: Ainsi parle l’Eternel, ton rédempteur, le saint d’Israël : Moi l’Eternel ton Dieu, je t’instruis pour ton bien. Je te conduis sur la voie que tu dois suivre. Oh ! Si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer… Sortez de Babylone, fuyez du milieu des chaldéens (de leur calendrier solaire) ! Avec une voix d’allégresse, annoncez-le, publiez-le, faites le savoir jusque à l’extrémité de la terre, dites : l’Eternel a racheté Jacob. (Esa 48 :17- 22)

De nombreux vainqueurs briseront les chaînes de la captivité solaire; Les 144000 vainqueurs en Christ sont des prémices irrépréhensibles qui ont pratiqué et partagé équitablement les prémices ; (Deut 26; Lév 7 : 33-38; Ap 14). Ils se sont appliqués à la bienveillance par le sacrifice d’une droiture, aumône de (10%) envers les nécessiteux (Mat 6) ; Ils ont prouvé leur fidélité en sortant de Babylone et en se sanctifiant pour se prosterner devant l’Eternel à chaque jour sacré: Nouvelle lune, à chaque vrai sabbat, à chaque fête annuelle et chaque fête de saison. (Ap 12: 1) Cette adoration ici-bas, face à la colère du dragon se poursuivra ensuite sur la nouvelle terre. (Ez 46 ; Esa 1 :27 ; 66: 22-24)

Le Christianisme n'est pas un asile de fou: Aucun être humain, croyant, doué de raison ne devrait se laisser hypnotiser par des doctrines du solaire, au point de profaner les jours sacrés de l'Eternel, le saint Sabbat hebdomadaire sanctifié et béni et le repos mensuel,  fête solennelle de la nouvelle lune, les fêtes annuelles à leur dates précises, les fêtes de saisons, le premier jour de chaque saison, car les menaces de la fin des temps concernent l’humanité, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer. (Soph 1)

Pourtant, il y aura de nombreux vainqueurs en Christ. Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs ; Je n’effacerai point son nom du livre de vie et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. (Ap 3 : 1-6)

Voir les commentaires

Publié le

 L’adoration en perspective est en quelque sorte semblable à « l’Arche de Noé » où les vrais croyants doivent se réfugier avant les conquêtes de la Bête (Ap 13 : 11-18) et le déluge de feu annoncé dans l’Apocalypse pour les temps de la fin ; (Ap 14 : 6-12).  C’est un acte de soumission de la volonté humaine qui s’incline devant l’ordre donné par le Créateur, afin d’affronter l’éventualité d’une réconciliation avec le Grand Juge des nations. Les deux camps se formeront : D’ un côté, ceux qui reçoivent la marque de la Bête dans la vénération solaire de l’armée des cieux (Ap 13; Soph 1 ; Ap 16) et de l’autre, les élus du ciel, prémices justes, pratiquant une droiture irrépréhensible, (Ap 14 : 1-5; Osée 2: 21-22) qui reçoivent le sceau de Dieu, avant le temps de détresse. (Ap 7) La préparation pour l’éternité et ses réjouissances, c’est aujourd ’hui. (Héb 4) Ce texte de Hébreux 4 exclue la possibilité d'entrer dans le repos lunaire à ceux qui n'ont pas la foi conforme à la justice et la droiture. (Esa 1)

 

L’adoration attaquée par les forces cosmiques 

 

   L'origine du mal cosmique. Quand Babylone, royaume universel, a colonisé les nations, son rôle premier a été de soumettre tous les peuples au programme solaire de l’armée des cieux afin que les cultes s’adaptent aux divinités païennes qui sont : Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch. (Ap 18 : 1-3) Dans la fournaise placée devant l’idole monstrueuse de Saturne, les familles de la terre jetaient leurs fils et leurs filles comme sacrifices vivants, pendant les Saturnales d’un samedi du mois de décembre. Vu le nombre d’enfants à radier et à brûler pour avoir la faveur des idoles impitoyables des enfers, la fête des Saturnales duraient plusieurs jours ; (Voir les Saturnales sur Internet)

  Pratiques Egyptiennes: Les enfants d’Israël en captivité en Egypte, participaient à ces cérémonies idolâtres où la vie des êtres sans défense est cruellement sacrifiée. Ces cruautés sont dénoncées par Dieu dans l’ancien testament comme de grandes abominations. (Ez 20 ; Deut 13 et 17, Jér 7 et 8 ; Ez 8) Ce ne sont pas des combattants qui s’affrontent à armes égales, mais le plus fort qui extermine le plus faible innocent et impuissant, en le jetant vivant dans une fournaise en résine et charbon embrasés.

Pour quelles raisons méprisez-vous Jésus? Jésus homme a connu une autre forme de persécution et d’extermination qui est encore pire: Une vie de fuite et il s'est livré aux zombies. Voici encore pire: Depuis sa crucifixion, ses œuvres et ses paroles rapportent beaucoup d’argent à ceux qui les commercialisent. Un seul mobile animait les meurtriers : « Les sorciers de Babylone ont dit que Saturne le Moloch donne prospérité et beaucoup d'argent sale à ceux qui lui offrent un sacrifice vivant ». Ainsi, pendant la captivité des juifs en Egypte, à Babylone, en Europe, l’adoration lunaire du vrai Dieu avait disparue de la terre. 

 

    Renaissance de l’adoration nationale 

 

   Quand Moïse à reçu la loi (Le pentateuque), sur la montagne de Sinaï, il a reçu de Dieu l’ordre de convoquer le peuple  pour l’adoration du vrai Dieu au son des trompettes d’argent ; Il est écrit :

 Les fils d’Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes. Ce sera une loi perpétuelle pour vous et vos descendants… Lorsque, dans votre pays vous irez à la guerre contre l'ennemi qui vous combattra, vous sonnerez des trompettes avec éclat, et vous serez présent (aux jours d'adoration) en souvenir de l'Eternel votre Dieu, et vous serez délivrés de vos ennemis.

Dans vos jours sacrés, vos Sabbats, (Hebdomadaires) vos fêtes (annuelles) et vos nouvelles lunes.(repos mensuel). Vous sonnerez des trompettes en offrant vos holocaustes et vos sacrifices d’action de grâce, et elles vous mettront en souvenir devant votre Dieu. Je suis l’Eternel votre Dieu. (Nombres 10 : 9-10) L'appel à l'adoration est proposé à Israël pour faire face à plus de 39 Royaumes solaires super puissants.

 

   Adoration dans le premier temple fait par Salomon

 

   Voici, j’élève une maison au nom de l’Eternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement devant lui les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des Sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour tout Israël. 2 Chr 2 : 4

   Salomon offrait ce qui était prescrit par Moïse, chaque jour pour les Sabbats, pour les nouvelles lunes, et pour les fêtes trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, des semaines et des tabernacles. 2 Chr 8 : 13 Le calendrier solaire n'était pas encore imposé en Israël du temps de Salomon. Son successeur Jéroboam a introduit le calendrier solaire et le veau d'or pour les Saturnales. (Patriarches et Prophètes 294)

 

   L’exemple d’Ezéchias, le Roi fidèle, intègre, juste et droit

 

Le Roi donna une portion de ses biens pour les holocaustes… Pour les holocaustes des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, comme il est écrit dans la loi de l’Eternel. (2 Chr 31 : 3)  L'église du reste suivra l'exemple de ce roi, héro de la fidélité.

 

   L’adoration avant la reconstruction du deuxième temple

 

   Après cela ils offrirent l’holocauste perpétuel, les holocaustes des nouvelles lunes, des jours sacrés et de toutes les solennités consacrées à l’Eternel. Esdras 3 : 5

Nous nous imposâmes aussi des ordonnances qui nous obligeaient à donner un tiers de cycle par année pour le service de la maison de notre Dieu… Pour l’holocauste perpétuel des Sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, pour les choses consacrées, pour les sacrifices d’expiation en faveur d’Israël… Néh 10 : 33

 

   L’adoration dans le nouveau temple reconstruit

 

  Extraits de : Ez 46 : 1, 3, 6, 11. Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : La porte du parvis intérieur, du coté de l’orient, restera fermée les six jours ouvrables ; Mais elle sera ouverte le jour du sabbat, et elle sera aussi ouverte le jour de la nouvelle lune. (Le traducteur solaire passe sous silence les autres solennités du calendrier lunaire) Ez 45: 17

   Le peuple du pays se prosternera à l’entrée de cette porte, aux jours de Sabbat et aux nouvelles lunes. (Les 6 jours profanes se trouvent entre le jour de la nouvelle lune et le premier Sabbat saint et béni: Le 7; 14, 21, 28 de chaque cycle lunaire).

Le jour de la nouvelle lune, il offrira un jeune taureau sans défaut, six agneaux et un bélier qui sera sans défaut.

Le prince entrera parmi eux quand ils entreront, et sortira quand ils sortiront...  Aux fêtes et aux solennités

 

Le sacrifice du calvaire préfiguré: Si tous les sacrifices d’animaux préfiguraient le sacrifice de Jésus, dont bénéficient les croyants du monde entier, pour la rémission des péchés, reconnaissons que les lois du temps (Nouvelles lunes et Sabbats luni-solaires), ainsi que certaines fêtes sont des solennités qui doivent durer à perpétuité. (Lév 23)

Jésus dit: Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la Loi un seul iota ou un seul trait de lettre jusqu'à ce que tout soit arrivé. Mat 5 : 18

 

    Séduction mondiale

 

      Les Saintes écritures nous enseignent que des anges rebelles, ont méprisé ces lois du Créateur. (Ap 12 :7-18) Nous les appelons : des vampires, des zombis, des diables, des esprits méchants, des monstres, des loups garous, des génies du mal, des démons, tous sous la juridiction de Mammon ; En un mot des profanateurs des lois divines qui trouvent leur jouissance dans la radiation criminelle sans restitution et la destruction de la vie des êtres sans défense. Si ces esprits maléfiques se logent dans un cerveau humain, la victime manifestera le même mépris à l’égard : de ces lois du temps, des lois d’amour, de justice, d’abnégation, de pureté et de transparence, de respect du droit prescrit, de restitution et au respect de la vie d’autrui.

 

    Apostasie générale: Des théologiens connaissant l’Hébreu et le Grec omettent volontairement d’enseigner que chaque mois biblique est un cycle lunaire, 4 Sabbats bénis et sanctifiés, situés le 7, 14, 21, 28e jour après la nouvelle lune. Par conséquent, plusieurs religions feront tout ce qui est en leur pouvoir pour que Saturne le Moloch et Baal soient vénérés à la place du Créateur. La subtilité de la tromperie se trouve dans la prédication où des idoles de l’armée des cieux séquestrent les noms, les promesses et le patrimoine du Très Haut pour séduire l’humanité. Cette audacieuse initiative est appelée l’impudicité de Babylone. (Ap 17)

 

   Les juifs en quittant l’Egypte ont été démasqués comme portant la tente de Moloch. Ils continuaient à vénérer secrètement Saturne le samedi et à lui offrir leurs premiers nés, comme sacrifices vivants. (Ez 20 ; Act 7 : 43)

 

   Mais on  identifie les idolâtres par la passion pour des acquisitions, le capitalisme égocentrique, et l’insensibilité face à la souffrance des opprimés, des sans salaires, des laïcs appelés bénévoles, des vieux sans retraite, des missionnaires à plein temps, dont leurs supérieurs refusent de payer des charges sociales, des prémices jamais partagés entre tous, la dîme sociale prescrite mais, méprisée par tous, des milliers de kilomètres parcourus pour la cause, sans recevoir un litre de carburant en retour  etc.

 

    Ainsi en est ‘il encore aujourd’hui : Plusieurs qui portent la Parole aux multitudes, ne donnent pas un pain ni une bouteille d’eau aux nécessiteux. Les associations caritatives font l’œuvre que des religieux devraient accomplir. La venue de la lumière promise fera connaître les arbres sans fruits. Le grand pays qui pille les nations par la religion sera exterminé, d’après les paroles des prophètes. (Esa 33)

 

Aujourd’hui, par la prédication de l’évangile,(Sur Internet), des morts ressuscitent et des malades sont guéris. Ce spectacle est beau, mais ne fait pas du spectateur un adorateur du vrai Dieu. Jésus faisait autant, mais après avoir terminé le stage de formation, 11 sont devenus parfaits et un est devenu un parfait voleur, puis il s’est pendu. Les Romains spectateurs sont devenus plus avides et plus sanguinaires ; Les juifs du temps se sont réjouis de fêter l’anniversaire de la mort du Messie par un carnaval où le Christ est sur une perche et les diables rouges sont tous masqués, se dirigeant vers le calvaire.

 

    La fournaise du moloch est aujourd’hui en quelque sorte, le feu de l’exclusion, la discipline qui frappe celui qui tombe, l’épreuve de celui qui a donné plusieurs dîmes et qui, plus tard, chômeur, plongé dans les dettes ne reçoit pas de secours religieux ; Les femmes abusées et abandonnées, souillées et rejetées ; Le vieux missionnaire privé de retraite des vieux travailleurs. S’il meure, ses parents ne reçoivent pas un cercueil ; Ne peut on pas dire que les mutuels et les banques sont plus saints que les dieux du christianisme ? Quand la nécessité se fait sentir, ils rendent l’épargne ou payent les frais convenus.

 

Appel à l’adoration destiné au monde entier :

 

 L’ordre est pressant : Entrez dans « l’arche  Adoration » avant les fléaux ; Entrez par les voies de la justice, la droiture, la grâce, la miséricorde et la fidélité. Osée 2 : 21-22 ; Bientôt, il y aura la grande détresse sur toute la terre ! Dan 12 : 1 ; Jér 25 : 15-38 ; Mat 25 ; Luc 17 : 22-37.

 

Adorer Dieu n’est pas participer à une cérémonie.

 

 Quand Jésus se reposait dans la tombe, le 14e jour après la nouvelle lune de Nissan, Sabbat de Pacques, la nation juive continuait ses cérémonies et ses sacrifices d’animaux comme si rien ne s’était passé.

 Adorer Dieu serait plutôt une soumission inconditionnelle aux lois du temps, avec un saint respect pour la sanctification de tous les jours sacrés du Créateur. Etudier la vie de Jésus et éprouver face au Sauveur une grande admiration pour :

·         Sa pureté, (Il ne trompe personne, ne convoite pas, ne ment pas et ne vole pas, ses paroles sont pures)

·         Sa sainteté, (Toute sa conduite est honorable, il ne tente pas et ne souille pas les femmes qui le servent)

·         Sa bonté, (Comme il partage les emblèmes de la sainte cène, il partage l’argent et les produits reçus en se servant le dernier, après avoir vérifié si tout le monde est servi) ;

·         Sa miséricorde ; (Il ne juge personne, mais supporte les imperfections de ceux qui l’entourent ; Il cherche constamment ce qu’il peut accorder à ceux qui souffrent, qui sont dans la misère, dépouillés par les loups prédateurs)

 

Adorer Dieu, consiste à chercher à lui ressembler par notre caractère obéissant, par la pratique de ses commandements, et en sanctifiant son Nom chaque nouvelle lune et chaque Sabbat, comme il l’a ordonné depuis la création du monde, par une loi perpétuelle. Par le prophète EsaïeDieu dit que le Sabbat lunaire et la nouvelle lune, repos mensuel,  sont des solennités éternelles.  (Esa 66 : 22-24)

Le samedi de Saturne le Moloch cessera bientôt d’être appelé Sabbat de l’Eternel. (Ap 18)

 

Pour le vrai adorateur, qui imite Jésus dans la pratique de la justice et la droiture, la mort involontaire est une délivrance d’un monde injuste et impitoyable. Vainqueur sur terre, il ira vivre au ciel éternellement. (Ap 20)V

Commentaire du Psaume 91, adapté aux lois du temps et à la justice. (1 Jean 1 : 29)

  1. Celui qui pratique la justice et  l’aumône (Ez 18 ; Mat 6),  adore le Créateur aux jours sacrés transmis par Moïse (No 10 ; Néh 10 : 33), est un juste placé sous l’abri du Très-Haut ;

Il  se repose lors des solennités : Nouvelles lune, Sabbats lunaires, fêtes annuelles et fêtes de saisons ; Dans ce repos divin, le disciple du Christ se trouve à l’ombre du Tout Puissant, (Ez 45 : 17).

  1. Je dis à l’Eternel,  tu es mon refuge et ma forteresse, je t’adore en esprit et en vérité selon la Loi des jours sacrés de ton calendrier lunaire universel. (2 Chr 31; 3 ; Ez 46 ; Ap 12 :1)

Tu es mon Dieu en qui je me confie, Sauveur miséricordieux, compatissant et invincible, (Ap 17 : 14).

  1. Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la Bête solaire et de son image, de ses séductions, de la peste et ses ravages,  des virus de l’unité mondiale dans Sodome ; (Ap 1
  2. Dieu te couvrira de ses plumes et tu trouveras un refuge sous ses ailes, à chaque solennité, célébrant Dieu en Jésus-Christ le vainqueur en qui habite la perfection ; (1 Jean 5 : 11-13).

Sa fidélité envers le repos et le respect des jours d’adoration, est un bouclier et une cuirasse (Esa 56)

  1. Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni les assauts nocturnes de l’ennemi ; (Pro 3)

Ni la flèche des méchants qui vole de jour sous mille formes de persécutions. (Jér 8 ; Jude)

  1. Ni la peste qui marche dans les ténèbres grégoriennes de l’armée des cieux. (Zac 14)

Ni la contagion qui frappe en plein midi ceux qui violent la Sainte Alliance. (Deut 28 : 15-68)

  1. Si, en Christ, tu es devenu fidèle, juste et droit comme Noé, que mille ennemis tombent à ton coté et dix milles à ta droite, tu ne seras pas atteint. (Ez 14 : 12-23).
  2. De tes yeux seulement tu regarderas et tu verras la rétribution des méchants, grégoriens, injustes, menteurs, profanateurs, trompeurs et idolâtres, (Rom 1 : 18-32).
  3. Car tu es mon refuge ô Eternel, et je fais du Très Haut, ma retraite aux jours sacrés lunaires, solennités perpétuelles pour les descendants d’Abraham. (2 Chr 31 : 3 ; Ez 45 et 46)
  4. Aucun malheur ne t’arrivera, aucun fléau n’approchera de ta personne ; (Deut 28)
  5. Car il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes les voies de l’Alliance, (Esa 56).
  6. Ils ont porté Christ sur les mains, de peur que son pied ne heurte contre une pierre ; (Héb 1)
  7. Sanctifié en Jésus, tu marcheras sur le lion et sur la vipère aspic ; Au Nom de Jésus tu fouleras le lionceau déchu et le dragon solaire; (Mat 10 : 7-10).
  8. Puisqu’il m’aime, moi son Créateur, Je le protégerai, Je le délivrerai, puisqu’il connaît mon Nom par la pratique de la justice et la droiture, (Jér 22 : 15-16 ; Gen 18-19).
  9. Il m’invoquera et je lui répondrai ; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai des persécuteurs et des épreuves de la vie ; Je le glorifierai dans ma ville Sainte ; (Ap 6- 9-11).
  10. Je le rassasierai des jours heureux de l’éternité et je l’habillerai de fin lin et lui donnerai une couronne glorieuse, impérissable ; (Ap 7 : 9-17)

 

L'adoration, prémices de la vie, prémices du temps, prémices des biens, prémices de Dieu et de l'Agneau. Voici le chant de réforme qui confirme ces lois des prémices.

 

Titre: Par tous les saints glorifiés (Lien :  Convention chrétienne des Cévennes- 2004)

 

Jésus est prémices du Père, l’Offrande céleste universelle

Christ ramène à lui notre cœur                (1 Cor 15 : 22-23)

 

Chœur : Gloire à l’Agneau, Gloire à l’Agneau, Gloire à l’Agneau sacrifié

 

Heureux les prémices rachetés, un jour ils quitteront la terre

S’élèveront tous vers les cieux.                          (1 Th 4 : 13-18)

 

Les prémices sont l’adoration, un temps pour aimer notre Père

Dieu le Fils et le Saint Esprit.                                     (Ap 14 : 6-12)

 

Par les prémices d’une journée, la première heure est la dévotion

Puis viennent les louanges du soir.                         (Mat 26 : 40-41)

 

Les prémices de chaque semaine, c’est le Sabbat béni sanctifié

Précédant les quartiers lunaires.                                   (Ps 81 : 4)

 

Les prémices d’un cycle lunaire, c’est la fête de la nouvelle lune

La vie sociale en Israël ;                      (1 Sam 20 : 5, 18, 24, 27, 34)

 

Les prémices des quatre saisons, premiers croissant de chaque trimestre

L’adoration  précède les temps ;                                                      (Lév 23)

 

Les prémices de l’année lunaire, c’est le premier croissant de Nisan

Qui inaugure le printemps ;                                  (Est 3 : 7 ; Ex 12 : 2)

 

Les prémices de nos possessions sont une dîme pour les pauvres

C’est la justice du Créateur ;                                  (Deut 26 : 12- 19)

 

Un euros tiré des prémices est une frustration malfaisante

Le profit cause le châtiment ;                            (Esa 33 : 1-5)

 

Les prémices amour du prochain, c’est une dîme aumône pour la faim

C’est la droiture dans la gestion ;                                        (Mat 6 : 1-4)

 

Un euro volé de l’aumône anéantira la couronne

Le vêtement et l’intégrité ;        (Tobit 12 : 7-10 ; 4 : 6-10)

 

Ezéchias le roi juste et droit offrait ses prémices et l’aumône

1000 taureaux et 7000 brebis    (2 Ch 30 : 24 et 31 : 15-16)

 

Les Apôtre prémices du Père distribuaient l’offrande à l’église

Sans garder l’épargne de l’enfer ;       (Mat 10 : 7-10 ; Ac 2 : 44-45)

 

Les prémices de la création sont les rachetés de la terre

Couronnés, vêtus de fin lin                            (Ap 19 : 1-9)

 

En Christ je veux être prémices, un cœur que Jésus renouvelle

Participer à sa victoire.      (1 Cor 15 : 22-28 ; Ap 14 : 1-5 ; 7 : 9-17)

Voir les commentaires

Publié le

Des milliers de religieux contre le calendrier du Tout-Puissant (Ap 13, 14 , 16 et 17)

 

   Lors du dernier conflit entre le bien et le mal, Dieu renouvelle l’invitation à l’adoration pour Israël, ainsi que pour l’église triomphante (Ap 12 : 1) selon son calendrier luni-solaire qui détermine les jours d’adoration du vrai Dieu, à chaque Sabbat lunaire, chaque nouvelle lune (repos mensuel), chaque fête annuelle et chaque fête de saison ; Ez 46 ; Nom 10 ; Esa 1 ; 2 Chr 2 : 3;

 

    Tous les prédicateurs qui ont adapté leur culte à l’armée des cieux : (Soleil, lune, Mars, mercure, Jupiter, Vénus et Saturne (Jér 8) décident de proposer l’idolâtrie d’une des 7 têtes de la Bête (Ap 17), ce qui constitue  un programme solaire de désobéissance à l’autorité Suprême.  Voici la stratégie de l'ennemi de Dieu qui s'impose aux habitants de la terre par un calendrier, juste avant les temps de détresse;  L’ordre mystérieux de la révolte proposée et celui-ci : (Pensées fictives)

 

Tu n’as pas besoin de la lune actuelle  pour indiquer les jours sacrés et les fêtes, le Sabbat ou le repos mensuel ; Ps 104 :19 Nous avons un calendrier "Pour tous".

Rends hommage au Soleil (Sunday), ou à Saturne, (Saturday) car ton cœur adore le jour profane et la fortune. Ap 3 : 17. La profanation des jours sacrés est de peu d'importance. 

Pour toi, homme, il est plus avantageux financièrement de te soumettre aux cultes de l’armée des cieux, Jér 8; Ap 13; Sop 1; Pourvu que tu sois dans une unité mondiale majoritaire,

Où l’argent est roi, l’oppression est reine, l’aristocratie des orateurs est souveraine ; Ap 18

Plus besoin de travailler ou de peiner pour recevoir finances et richesses à épargner ; Jac 5; Il te suffit de solliciter par la psychologie et ta bourse se remplie.

Rends  hommage à une des 7 abominations du solaire et tu ne connaîtras point de persécution ; Nul ne peut te reprocher d'être à l'abri sous la Bête.

Ta soumission te donnera la  prospérité, sous la Bête à 7 têtes qui porte la prostituée ; (Ap 17

Un salaire sûre et un esprit conformiste t’affecteront à la congrégation des capitalistes ; Ps 49

Les esprits de l’enfer t’auront en dévotion, te voyant sur la voie confortable de la perdition ;

A ton service seront les 666 démons qui jouissent de la vénération de Mammon ;

Par leur puissance, vous foulerez au pied les solennités : Nouvelle lune, fêtes solennelles et sabbats lunaires. Les juifs ont adopté le calendrier civil solaire sans être punis.

Sur terre tu bâtiras plusieurs temples et palais de ton épargne, témoignages concrets de l’avidité de tes campagnes ; Ton nom sera gravé sur des tours.

La marque interne sera pour toi, surhomme de demain, implantées dans une de tes mains, Ap 13

Et ce vecteur des radiations, introduira des types de cancer dans les cellules en évolution ; Ap 16

L’avidité te conduira aux tourments, par le vin de la colère de Dieu, ce qui est ton châtiment ;

Des ulcères malins et douloureux te dévoreront, et tes os dans tes plaies apparaîtront ; Ap 14

Ta respiration sera pestilentielle, et de plus, les ondes te frapperont de troubles démentiels ; Dt 28

Ni jour, ni nuit tu n’auras de repos, car tu t’es marqué pour te rebeller contre le Très Haut ; Zac 14

Ta prière sera, à chaque seconde : Viens ô mort ! Je te désire pour mettre fin à mes remords ; Ap 9 :6

Le diable et les esprits mauvais feront la fête, car une belle créature s’est laissé prendre la tête.

Avec tes finances véhiculées sur les ondes, tu vas pourrir, dévoré par une peste nauséabonde ; Nul ne pourra t'approcher à moins de 10 mètres.

Cancer de la peau,  vermines dans tes entrailles, tumeurs à la bouche, douleurs qui tenaillent,

Et sortiront de tes oreilles, des asticots voraces, prévus pour châtier les méchants de ta race ;

Tu diras en ce jour : O mort je te désire ! La bête m’a informatisé pour mieux me détruire ;

Ses mille promesses ne verront jamais le jour car les ondes me terrassent pour toujours ; Esa 65

Mes nuits de tourment se succèdent, et les dragons informatisés me harcèlent et me possèdent ;

666 vampires me transpercent de leurs fourches, quand j’essaie de m’assoir sur ma couche.

Mon immatriculation est mon passeport, pour le voyage des damnés qui se trompent de port.

Jamais je n’ai su qu’une marque minuscule pouvait provoquer la destruction de mes cellules ;

Combien de jours dois-je souffrir, couvert de mouches, trompé par une stratégie louches ; Ap 13 :8

Promesses de la science: Le robot disait : Etant marqué tu pourras acheter et vendre, la radioactivité va te détendre ; Ap 13

Le monde sera à tes pieds et d’un seul clic, tu recevras l’objet de tes désirs sans aucun fric à manipuler ;

Plaintes; Hélas ! Les ondes m’ont souillé, m’ont pénétré au point de détruire toute mon immunité.

Le feu et les vers sont les éléments du châtiment, pour ceux qui méprisent l’avertissement ; Esa 66

Les prédicateurs m’ont persuadé sur les avantages, et je me suis dit : D’ accord, je m’engage.

Ils m’ont exposé à une éternité de souffrance, et plus tard, j’attendrai de la justice la vengeance. Ceux qui parlaient de Dieu m'ont présenté un "Jésus", mais il était masqué.

Dieu, avait t’il mit en garde les populations ?

La Parole dit : Craignez Dieu et donnez lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ;

Adorez celui qui a fait le ciel, la terre la mer et les sources d’eau… Ap 14 : 6-12 ; Esa 66 :22-24).

A chaque jour sacré: De nouvelle lune en nouvelle lune et de Sabbat en Sabbat, toute chair se prosternera devant moi, Dit l’Eternel, et quand on sortira on verra le cadavre des hommes qui se sont rebellés contre moi, car leur ver ne mourra point et leur feu ne s'éteindra point, et ils seront pour toute chair un sujet d'horreur; (Esa 66: 22-24)….

Allergie inexplicable: Mais les religieux de toute la terre dont la mission devrait être d'abord l'avertissement à faire entendre, détestent le calendrier lunaire qui comporte les jours sacrés destinés au repos et à l'adoration. Ils imposent aux adeptes, la profanation inconsciente que produit un calendrier solaire.

Le sceau de Dieu est remplacé par un mirage: Les prémices? A empocher; l’intégrité? n'existe plus sur terre;  La droiture? L'aumône est à solliciter et à empocher  : (Esa 59)

Il n’y a pas un faux prophète qui désire pratiquer et publier ces Lois du temps du Très-Haut… Tous se rendent dans Sodome pour réaliser l'église "pour tous".

Mais il y aura des vainqueurs à la fin des temps

La Bible promet qu'il y aura des misérables qui seront des conquérants obéissants, des héros de la foi, disposés à tout perdre. Intègre, juste et droite sera l’église triomphante soumise à son calendrier luni-solaire (Ap 12 : 1) Respectant tous les jours sacrés d'adoration du vrai Dieu.

Affamée, accusée, pourchassée, emprisonnée, suivant les lois de chaque pays, l’église triomphante sera la cible des tyrans marqués,  (Ap 12 :17)

Dans la terreur mondiale causée par les missiles, les astéroïdes et la peste, le Christ enlèvera ses élus du milieu du feu carbonisant la planète. (Esa 33 :14)

Ils se font appeler: Monsieur le... Souviens-toi de Pharaon, de son pays et de son armée, puissants esclavagistes, tous noyés ; Ex 7-15

Souviens-toi de ces villes d’Egypte bâties par des esclaves sans salaire, démolies par les 10 plaies ; Ceux qui profanent les jours sacrés, y compris ceux de la fête des tabernacles, seront châtiés par 10 plaies. (Zac 14; Ap 14 et 16)

Regarde les pays où il y a des ruines de grandes villes bâties par des esclaves appelés bénévoles ; Des sans salaires... (Hab 2)

Toute construction profane ou sacrée qui s’érige par l’oppression sera carbonisée avec les tyrans. (2 Pier 2)

Tout homme qui commercialise Dieu et exploite ses serviteurs boira le vin de son ardente colère. Sop 1 :11

 


Songe

Le 12-11-2013, Suite à la visite d’un collègue prédicateur qui contredisait le calendrier luni-solaire, loi divine qui régit le temps, instituée par Dieu longtemps avant la création d’Adam, (Gen 1 : 14-16 ; Ps 136 : 8 -9 ; Ez 46) J’ai fait part à Dieu de ma déception face à la réaction négative de mon collègue, et Dieu m’a donné un songe, relaté plus bas.

 

Le sujet de notre conversation portait sur le rôle du Soleil, président du ciel, chargé de fixer à son coucher les limites des jours et la lune qui détermine par son cycle :

Les mois de la création se terminant à la nouvelle lune, les 4 semaines qui totalisent 28 jours, 2 fois 7 jours avant la pleine lune du 15e jour et 2 fois 7 jours avant la nouvelle lune, repos mensuel. • Le cycle lunaire détermine les 4 Saints Sabbats lunaires bénis et sanctifiés, ainsi que toutes les dates bibliques par les quelles on repère les fêtes annuelles qui sont des fêtes perpétuelles. •

La fête de la nouvelle lune est une fête éternelle, (Esa 66 : 22-24) grand jour solennel pendant lequel les fidèles d’Israël commémorent l’Alpha (Commencement) de la Création (Gen 1 : 1) • Jour de joie pour prendre le repas collectif, fêter les mariages, fiançailles, réaliser les danses des vierges, partager gratuitement tous les produits des prémices apportées par le peuple ; (2 Chr 31 : 11- 21) • Jour de distribution de la dîme, droit social des pauvres : l’étranger, l’orphelin et la veuve : (Deut 26 : 12- 19 ; 2 Chr 31)

La Nouvelle Lune précède éternellement le premier jour du mois biblique, qui est la première lumière du Soleil, transmise par la lune à la terre. (Voir le livre d’Enoch sur Google) •

Le Sabbat du 7e jour est l’oméga de la création, dont le premier correspond à la 7e lumière du soleil, transmise par la lune à la terre. (Voir le livre d’Enoch sur Google ; Sabbat lunaire ; Lunar Sabbat ; Calendrier lunaire)

L’objection du prédicateur était : Si Ellen White n’en parle pas dans ses écrits, je n’y crois pas. Les écrits de cet auteur font parfois force de loi pour les adeptes, bien que ces écrits soient corrigés, modifiés, remaniés, ajustés, adaptés aux objectifs des érudits qui en font la publication en plusieurs langues.

Suite à cet entretien, j’ai eu un songe que voici : Dans le songe, j’ai reçu deux autres prédicateurs bien connus qui me disaient les mêmes objections : Si Ellen White ne parle pas de la fête de la nouvelle lune et du sabbat lunaire, nous n’y croyons pas…

Dans le rêve, je leur ai fait comme proposition : Cette prophétesse habite à Basse pointe, allons chez elle, et nous lui demanderons. Arrivés chez elle, nous étions encore à coté de notre voiture quand elle se présenta sous sa véranda et nous demanda ce que nous désirions. Un des prédicateurs a dit la raison de notre visite, et elle leur posa cette question :

- Ce qu’il vous a dit, est-ce que c’est écrit dans votre Bible ? Après un instant d’hésitation, il acquiesça et elle fit cette réponse avec solennité : Si c’est écrit dans la Bible, c’est un commandement de Dieu … Au revoir messieurs !

Elle s’est retirée et je suis sorti du sommeil.

Tout est possible à Dieu : Paix à son âme ! Elle est morte en 1915 mais dans le songe, dont Dieu m’a gratifié, elle vivait encore. Si ses écrits avaient gardé leur virginité, ce serait une source d’information fiable pour certains sujets ; Mais, tout écrivain qui livre ses œuvres aux conseils des prêtres, les retrouvera au jugement dernier nouvellement présentées, corrigées, modifiées, atténuées, diluées, modernisées, augmentées, par la puissance lucrative des ténèbres.

Ainsi, à travers les âges, tous les écrits inspirés subissent des altérations, des multiplications d’éditions nouvelles, et corrections adoucissantes pour être adaptés à la rigueur du marché.

Au jugement dernier, tous saurons la gravité et les conséquences de la correction des écrits d’un prophète de Dieu. Cela fait partie des initiatives blasphématoires qui se traduiront par la mort de plusieurs millions de chercheurs. Quand les mots sont remplacés par les synonymes étranges cela modifie la pensée et diminue son pouvoir.

Le lendemain, pendant son heure de lecture, mon épouse a attiré mon attention sur ce passage se rapportant à la fête de Saturne, au pied du mont Sinaï, où Moïse a fait exécuter environ 3000 hommes qui fêtaient les Saturnales et refusaient de se repentir de leur crime idolâtre :

1) Arrivés à proximité du camp, Moïse et Josué voient le peuple chanter et danser autour de son idole. Combien cette Saturnales païenne, imitation des fêtes idolâtres, ressemble peu à la calme solennité des cérémonies consacrées en l’honneur du vrai Dieu… (Patriarches et prophètes, p 294)

(Saturnales, fêtes de la 7e idole de l’armée des cieux, (Soleil, lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch), fête qui a lieu pendant un ou deux samedis de décembre. Pendant les Saturnales, chaque famille jetait un enfant vivant dans la fournaise de Saturne. Après le sacrifice des enfants innocents, les femmes se laissent emporter vers l’extérieur pour se livrer à une orgie sexuelle nationale. (Deut 12 : 29- 32 ; Ez 20 ; Jér 7 ; Act 7 : 42-43)

Le veau d’or également était une reproduction de Saturne, 7e abomination de Babylone ; 7e tête de la Bête à 10 cornes ; 7e astres de l’armée des cieux ; Adoré le 7e jour de la semaine occulte de la sorcellerie chaldéenne ; La vénération de ces idoles monstrueuse est l’impudicité de Babylone. (Ap 18) (Voir les Saturnales sur Google).

Aujourd'hui, Le disciple qui s’adapte à ce calendrier possède les 7 abominations dans son cœur ; (Prov 26 :25) Le 7e jour de Babylone est le jour des radiations criminelles sans restitution dans les églises du samedi, faux sabbat imposé par Babylone. Loin de ressembler à Dieu, les bergers radiateurs agissent comme des démons impitoyables.

• (2) Si Ellen White désapprouve les Saturnales, fête de Saturne le Moloch qui reçoit l’adoration chaque samedi, elle reconnait le calendrier Luni-solaire de la création qui fixe le dernier jour du mois à la fête solennelle de la nouvelle lune, et les 4 Sabbats lunaires : Deux sabbats lors de la lune croissante et Deux lors de la lune décroissante, suivis de la nouvelle lune repos mensuel. C’est le signe de l’église triomphante. (Ap 12 : 1)

Voici ce qu’elle a écrit : Il y a également un rituel pour les Sabbats, les nouvelles lunes et les fêtes annuelles. (Patriarches et prophètes p. 324)

 

Avertissement : Au jugement dernier, nul ne saura affirmer que la responsabilité de sa profanation terrestre qui le place dans le camp des perdus, est à mettre sur le compte d’Hellen White.

La guerre finale entre le bien et le mal : Les adorateurs d’une des idoles de la Bête à 7 têtes : ( Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne) s’uniront par l’œcuménisme et entreront en guerre contre ce calendrier céleste, contre la nouvelle lune, repos mensuel, mais leurs âmes seront carbonisées, couvertes de vers après leur mort. (Esa 66 : 22-24 ; Ap 14 : 6-12 ; Zac 14 : 12 ; Ap 20 : 10 ; Esa 24 : 21-23)

La langue française n’a pas de mots assez forts pour décrire l’atrocité des souffrances et le châtiment de la révolte criminelle des idolâtres. La fin du monde, des poissons et des oiseaux a pour cause les cultes de l’armée des cieux : ( soph 1)

- Schadrack, Meschac et Abed Négo ont refusé de se prosterner devant la statue abominable de Saturne le Moloch du samedi ; Dieu est intervenu et les a préservés de la fournaise du Moloch. (Dan 3)

La Bible ne dit pas combien d’enfants en bas âge ont été sacrifiés, jetés vivants dans la fournaise, ce samedi là. (Voir les Saturnales sur Google ou you tube).

Cette délivrance de la fournaise est une préfiguration de la fournaise mondiale qui exterminera toute vie sur la planète terre. (Esa 33 : 11- 16 ; 2 Pier 3)

- Sortez de Babylone, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés (Idolâtrie, acquisitions, richesses, mensonges, amour du luxe, palais parasismiques) et que vous n’ayez point de part à ses fléaux ; (Astéroïdes, Tsunamis, tremblements de terre dévastateurs, épidémies épouvantables, implantation de la puce 666 avec ses ondes cancérigènes. (Ap 18 et Ap 16).

Dernier message : Les religieux, les libres penseurs, les hommes politiques, les riches et les pauvres, les athées et les prédicateurs qui foulent au pied le calendrier luni-solaire du Créateur, détestent particulièrement : • La nouvelle lune et les 4 Sabbats sanctifiés et bénis : (Nom 10 : 9-10) • Ils violent également les dates fixées par le Créateur pour les fêtes annuelles: (Jude 8- 11 ; Ez 45)

L’intégrité, (Le respect de l’argent et des biens d’autrui ; attribution d’un juste salaire aux travailleurs du temple, furent ils appelés : laïcs, esclaves bénévoles ; Jac 5 : 1-6 ; Jér 22 : 13)

• la justice, (Par le partage des prémices en faveur du peuple convoqué ; 2 Chr 31)

• La droiture sociale ; (Distribution secrète de l’aumône aux croyants pauvres ; 2 Cor , chapitres 8 et 9. ; Mat 6)

Il est écrit : Ils boiront le vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et ils seront tourmentés dans le feu et le soufre devant les saints anges et devant l’Agneau. (Ap 14 : 6-12) Quel destin épouvantable ! Quelle angoisse immortelle ! Se voir rejeté après une vie d’espérance dans l’armée des cieux…

Le plus bas degré qu’atteint un homme religieux, est la convoitise et l’extraction d’une partie du salaire des misérables, des illettrées, des mendiants, des chômeurs, des enfants à la mamelle, des pauvres adeptes des religions exposés à une dure servitude journalière. Le chiffre d’affaire de ces missionnaires qui appauvrissent les peuples misérables sera gravé sur âme et leurs ossements. (Ez 32 : 27)

Premiers écrits, page 275 : Les noms des oppresseurs (au ciel) sont inscrits en lettres de sang, croisés de verges et inondés de larmes brulantes, de souffrance et d’agonie. La colère de Dieu ne cessera pas jusqu’à ce qu’il ait fait boire jusqu’à la lie à ce pays de lumière, la coupe de sa fureur ; Jusqu’à ce qu’il ait puni au double, Babylone. Payez la comme elle a payé et rendez-lui au double, selon ses œuvres. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui au double

L’adoration des vainqueurs ; A chaque nouvelle lune et chaque Sabbat lunaire, toute chair sanctifiée se prosternera devant Dieu. (Esa 66 : 22)

Crime contre l’humanité : Dans une famille, il y a plusieurs personnes qui portent le même nom, mais les prénoms distinguent chaque individu. Par conséquent si chaque traducteur de la Bible originale ajoutait le complément « lunaire » après les mots : Semaine, Sabbat, Mois, Année, afin de se montrer honnête dans la traduction de l’Hébreu et du Grec, car cela ouvrirait l’intelligence des lecteurs sur l’existence des deux calendriers opposés ; Car la fausseté, produit par l’occultisme babylonien est le calendrier Solaire, mais le calendrier du Créateur est luni-solaire. Ainsi, combien de millions de chercheur éviteraient de boire le vin de la fureur de l’impudicité de Babylone (Ap 18 : 1- 3) et beaucoup, par la vérité, parviendraient à l’obéissance et l’immortalité promise.

Il est écrit : Dieu réserve la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité ; Mais l’irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l’injustice (lucrative). Tribulation et angoisse sur toute âme d’homme qui fait le mal… Rom 2 : 9- 10.

Voir les commentaires

Publié le

Avez-vous vu un de ces films de l’antiquité, temps où certains rois croyaient au bonheur d’outre tombe ?

Il y a eu des Pharaons qui bâtissaient une pyramide afin d’avoir après la mort un lieu pour se réjouir.

A cette fin, leur armée ramenait des pays voisins, des nègres enchaînés destinés à l’esclavage jusqu'à la mort.

Ces bâtisseurs, à la moindre résistance causée par la maladie, l’infirmité ou la vieillesse se voyaient radiés,

Fouettés, torturés, enchaînés avant d’être jetés aux crocodiles affamés gardés pour les exécutions.

De cet enfer, nul ne pouvait sortir libre ou vivant… Triste destin pour  des étrangers devenus prisonniers.

Des milliers de vies s’achevaient ainsi, dans une détresse inaccessible à notre imagination d’homme libre.

Ces Pharaons mourants, craignant la solitude, se faisaient accompagner par leurs femmes initiées à la débauche.

Elles devront, en participant à une mort collective, continuer à lui donner un plaisir sensuel encore inconnu.

Redoutant la pauvreté, ils se faisaient inhumer avec tout l’or, l’argent et les bijoux volés lors des guerres, massacres et génocides.

Si le Créateur dit qu’il n’y a aucune jouissance après la mort, sinon l'âme qui est conduite par les anges vers une des cellules enflammées,

Du séjour des morts, situé dans les abimes (les mondes souterrains); voyez Pharaon et son armée d'esclavagistes dans un feu qui ne s'éteind point ! (Ezéchiel Chapitres 31-32; Luc 16 19-31)

Après des millénaires en enfer, ils devront ressusciter pour voir leurs oeuvres publiées devant l'univers et être jetés à nouveau dans la vallée de feu pour d'autres millénaires;

Chacun avec son chiffre d'affaire enflammé sur des plaques métaliques, des salaires non distribués, des acquisitions injustes, des crimes par millions ;

Tant de massacres pour récolter quelques milliers d’esclaves, tant de crimes pour le néant d’un mirage qui se transforme en feu. (Luc 16: 24)

Si un crime ou une cruauté vaut un siècle de tourment en enfer, combien de millénaires devront ils subir?

La vue d’une pyramide devrait nous rappeler la multitude d’esclaves condamnés après le massacre des leurs,

Livrés à une dure servitude, d’exploitation inhumaine, de flagellation, avant une définitive radiation ;

Préfiguration: Cette cruauté préfigurait la servitude que subiraient les laïcs  bénévoles du christianisme qui ne reçoivent pas un pain, pas une bouteille d'eau ;

Ainsi que le traitement des salariés qui reçoivent les miettes de l’injuste capital déjà ciblé par les futurs fléaux et les astéroïdes.

Questions : Quelle dette, les esclaves payent-ils ?  Est-ce leur nationalité qui fixe cette destinée infernale?

Ont-ils eu tord d’opter pour la non violence, le mutisme, en vivant sans arme et sans puissance militaire ?

Leurs dominateurs cruels, n’ont-ils pas une âme… aucune sensibilité humaine face à la souffrance ?

Sont-ils  vidés de tout sentiment au point d’enseigner aux démons une cruauté terrestre supérieure ?

Constat : Certains religieux des temps modernes rivalisent avec ces robots impitoyables de l’antiquité.

Ils séduisent et gagnent la confiance des gens par la psychologie, la théologie, les doctrines et les dogmes.

En retour, vous vous livrez corps et âme à leur service, sacrifiant une bonne partie de vos ressources et de vos talents,

Car ils vous persuadent que c’est pour le bon Dieu du ciel que vous vous enrôlé dans cette galère.

Après une longue carrière de sacrifices et de dévouement motivés par la foi et la bonne volonté, mais hélas…

Etant faillibles, plusieurs sont radiés, dépouillés, méprisés, rejetés, en pâture aux loups de ce monde.

Pas de restitution, car cette loi est inconnue de ces Pharaons et contestée par de nobles aristocrates.

La restitution des dons et biens sacrifiés est une loi qui existe au ciel, dans la Bible, mais non dans l'enfer d'ici-bas ;

Hors, les six milles ans de péchés ont intensifié dans le cœur et l’esprit de plusieurs une avidité chrétienne insatiable ;

Dans leur idéologie se logent les injustes acquisitions, des objets de luxe, les plus couteux du marché,

Et le Nom Saint et honorable de Dieu est associé à ce pillage stratégique, où l'argent est stocké pour le Bon Dieu dans de maudits coffres forts du diable.

Autre vision: Voyez les éléphants, portant leurs défenses ; La vue de l’ivoire excite les empoisonneurs.

Ces bêtes sont fléchés, car avec cet ivoire, les tueurs fabriqueront des dieux au ventre volumineux, souvent à proposer aux touristes.

Ces derniers, à la recherche des idoles de la chance, ne soupçonnent pas la souffrance des éléphants,

Livrés à une longue agonie, pendant que le poison fait son effet dans leurs volumineux corps ;

Les jours se succèdent, et l’animal imposant se voit incapable de se lever… Il souffre… Abandonné de tous ;

Il verse toutes les larmes de son être et aucun secours ne peut venir contre la cruauté des braconniers.

De même, la radiation religieuse a pour fin, la séquestration des dons reçus et le dépérissement souhaité des radiés.

Responsabilité pastorale : Si vous avez un navire transportant des passagers quittant leur pays en disette ;

Arrivé au port, sans escale, vous avez la caisse bien garnie, alors qu’il manque le tiers des passagers...

Le service de Douane se fera un devoir de vous arrêter afin de mener à bien son enquête judiciaire. (Jér 13 :20)

Ils vérifieront d’abord l’enregistrement des noms sur le registre correspondant aux sommes versées.

Vous aurez à justifier l’absence de chaque passager, les survivants étant témoins des disparitions.

Si ce sont des vagues qui les ont emportés, pourquoi argent et bagages sont-ils en votre possession ?

Ainsi, beaucoup se disent « passeur » alors qu’à l’arrivée il y aura un contrôle douanier incorruptible.

Ainsi, les ressuscités radiateurs se présenteront en jugement avec le piètre  butin des misérables radiés.

Quel sale chiffre d’affaire ? Quel lamentable fardeau ? Quelle peste immortelle? Des dons non restitués.

Des années de services non rétribuées… Des millions de kilomètres sans carburant… des droits refusés ; (Jac 5: 1-6)

Le dépérissement systématique de zélés bénévoles, sucés jusque à la dernière goutte de leur sang…

Du temps de Moïse, les adorateurs du veau d’or (Saturne) avaient quelques heures pour choisir entre la vie et la mort. (Patriarches et Prophètes 294)

Aujourd’hui, sous la nouvelle Alliance, nous avons la patience de Dieu et l’opportunité qu’offrent les années.

Devoir : Si la cupidité est une idolâtrie, aucun idolâtre ne peut recevoir une couronne éternelle incorruptible.

La restitution est un agent purificateur pour l’âme qui se lave afin d’être vêtu de fin lin éclatant et pur.

Il n’est pas trop tard pour reconnaître que les passagers ont le droit de récupérer leurs valises à l’arrivée ;

Le locataire partant, qui n’a pas détérioré l’appartement, a le droit de récupérer sa caution placée en dépôt ;

L’assuré social ayant cotisé pendant sa carrière reçoit la restitution sous forme de retraite ou pension ;

Les parents endeuillés reçoivent du mutuel « décès » la restitution d’une somme d’argent convenue ;

L’absence de restitution dans le capital injuste prépare des adhésions au futur monde enflammé des damnés.

Un  être humain égoïste ou avare devient furieux face au devoir de restitution qui s’impose à lui,

Bien qu’il reconnaisse que sa bouche dévore et son tube digestif restitue une partie des nutriments ;

Que la mer reçoit l’eau des fleuves et rivières, mais restitue une bonne partie en évaporation à l’atmosphère ;

Que le ciel reçoit l’eau de la planète et restitue une bonne partie sous forme de rosée, pluie, neige et grêle.

Que la terre bénie reçoit l’eau du ciel et restitue une partie aux sources d’eau, rivières et fleuves.

Que l’agriculteur, après  la moisson, restitue à la terre une partie de la semence pour la future récolte.

Ainsi sont instituées les lois de la vie qui définissent l’équité dans le partage des ressources du peuple.

Une des définitions du péché est la corruption de l’eau des mares qui reçoivent et mettent en épargne.

Hors, le capitalisme sauvage, dans son principe fondamental est la plus haute définition de la corruption interne.

C’est une pyramide dont chaque roche représente la servitude et la mort d’un esclave vaincu par la violence de l'endoctrinement.

Beaucoup de mariages ou d’unions libres sont rompus par la cupidité, l’avarice ou un égoïsme excessif.

Un jour, les vainqueurs du mal, dans la cité recevront au centuple l’allégresse qui compense l’oppression terrestre.

Ils viennent tous de la grande tribulation où laïcs et bénévoles, tous les non salariés sont privés de tout…

Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus, ni deuil, ni cri,

Ni douleur, car les premières choses ont disparu LAp 21 : 1-8) tels que : l’injuste traitement, le bénévolat, la misère, les salaires non payés, l'aumône non distribuée,

La radiation, l’arnaque au Nom de Jésus, la crainte que dégage l’inquisiteur impitoyable, la faim et la pauvreté.

Oui ! Il y a un Dieu qui se lèvera le dernier sur la terre, mettant fin aux injustices du capitalisme oppressif.

Le Christ vainqueur, remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination,

Toute autorité et toute puissance oppressive. Le dernier ennemi qui sera vaincu, c’est la mort. (1 Cor 15 : 20-26)

Le rôle du christianisme est de former 144000 prémices irrépréhensibles dans la gestion individuelle et collective. (Ap 14: 1-5)

Bientôt, la bienveillante restitution guérira l’âme de « l’église du reste » qui sera la puissance du Dieu invincible. (Ap 12: 1)

Celui qui a commencé cette bonne œuvre en vous, (Dieu) la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ. (Phil 1 : 6)

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog