Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

 Quand Israël commença la conquête de Canaan, royaumes ayant adopté le calendrier solaire, la terreur s’empara de plusieurs rois idolâtres.

A l’ouïe des miracles accomplis par Dieu en faveur d'Israël, leur proximité semait le désarroi et le désespoir

Les différents peuples idolâtres désignés par Dieu, apprenant leurs exploits perdaient courage.

L’armée invincible d’Israël était comme un tsunami destructeur,  s’approchant des villes et villages.

Dans tous ces royaumes solaires, la pratique des sacrifices humains se faisaient devant l'idole Saturne, le Moloch vénéré le samedi.

Le roi de Moab, nommé Balak, saisi de terreur, fit appel à un des prophètes de Dieu,

Envoya vers lui une prestigieuse délégation portant de l'argent avec ce message et un présent généreux ;

Viens, je te prie, maudit-moi cette nation, car elle est plus puissante que moi ;

C’est un peuple nombreux sorti d’Egypte, il couvre la surface de la terre…

Peut-être ainsi pourrai- je le battre, et le chasserai-je du pays, car je sais que celui

Que tu bénis est béni, et que celui que tu maudis est maudit…

Dieu, dans une vision dit à Balaam : Tu n’iras point avec eux et ne le maudiras point Israël, car il est béni.

Le prophète, aveuglé par l’argent, s’opposait à Dieu et aux anges afin de sortir gagnant.

En désespoir de cause, ne pouvant pas maudire Israël, il invita Balaak à les gagner par le sexe afin de les corrompre,

Afin d’éloigner d'eux le Dieu Saint qui donnait la victoire à son peuple purifié lors de ces sanguinaires rencontres.

Israël, invité à la fête du sexe organisée par Balaak, vingt quatre mille juifs se souillèrent,

Et furent tués par une plaie venant de l’Eternel, tous exécutés par ses anges de la colère.

Lors de la conquête de Moab, Balaam gagné par l'argent offert fut massacré avec les moabites  et les prostitués...

Triste destin pour un prophète de l’Eternel, un voyant réputé qui s’est laissé acheter. (Jude 11)

Ce qu’il n’a pas vu, ce sont les caractéristiques de l’impur trésor d’où venait l’argent :

Chez les tyrans, le trésor royal est souvent imprégné du sang des pauvres gens ;

Parfois, ces liasses sont données par les esprits impurs contre les sacrifices humains,

Ces êtres sans défense, les enfants que l’on offrait à Molock, jetés dans la fournaise de Saturne. (Jér 32 :35)

Chaque billet représente également le sang des familles massacrées par l’armée 

Ce présent est enrobé de gémissements des mourants sauvagement agressés ;

C’est aussi le fruit des crimes du roi qui extermine et s’empare des biens de ses voisins riches.

Hors, le Dieu Saint des prophètes ne cautionne pas les biens souillés de ces royaumes spirites.

Face à la divine justice, ces « liasses appâts » ces sacs d'argent seraient plutôt des laques du diable.

Par sa convoitise, le prophète fit entrer chez lui les liens d’un sort irrémédiable.

Pour ce roi païen, Balaam n’était qu’un des voyants qui invoquent des esprits,

Un médium qui se réjouit de l’argent qu’il peut gagner à n’importe quel prix.

Le drame est que le prophète, par convoitise acceptait cette image de sorcier.

De tout temps, par ses voyants médiums, les esprits ont prouvé leur avidité financière ;

Alors que le Dieu du prophète Elie qui l’a fait refuser le présent de Naaman, (2Rois 5)

Est le généreux Créateur et pourvoyeur qui offre ses ressources gracieusement,

Mais souhaite recevoir l’affection des récipiendaires pour les arracher à la mort.

Le rachat par le Christ, du cœur séparé de Dieu est plus précieux que les mines d’or.

Le salut d'une âme a plus de valeur, devant Dieu que les cadavres puants des trésors accumulés dans des banques.

Le Créateur est saint et pur, il n’échange pas ses promesses et ses faveurs contre une sale monnaie.

La dépouille des misérables entassée en coffres forts, permet d’identifier l’avidité des esprits mauvais.

Si après chaque discours et chaque prière, le prédicateur comptabilise les sous,

En fait une épargne personnelle et ne partage pas selon les besoins de tous,

Il prouve sa collaboration étroite avec les puissances exécrables de l’égoïsme,

Qui font de l’évangile une puissance d’extraction de ressources opposée à celle de l’altruisme.

Quel drame ! Le réveil de la conscience chargé de butin devant le tribunal du jugement dernier!

De célèbres prédicateurs séduits par des offrandes du peuple dont les totaux au jugement seront publiés!

Loin de garder l’épaule et la poitrine de l’holocauste selon l’ordonnance perpétuel,

Ils recevaient et gardaient tout pour un enrichissement personnel. (Lév 7 : 28-38)

Les doctrines lucratives de leur religion étaient favorables au capitalisme injuste et aveugle.

Ils comprennent, hélas trop tard que la plus grosse fortune étaient aussi destinée au peuple.

Quel drame ! Jésus, héritier de la planète, avait droit au partage équitable des prémices et de l'aumône en faveur des adeptes !

Le logiciel céleste est prêt à révéler ce profit de la rétention des prémices et du droit "aumône" consacré au Fils.

Le dixième de la droiture bannie, a fait régner le mal, la pauvreté et la mort sur plusieurs millions de victimes.

Voici les crimes abominables des ressuscités qui regretteront leur terrestre vocation intéressée.

Aujourd’hui… Chrétiens ! Si vous entendez sa voix n’endurcissez pas vos cœurs… (Héb 3)

Car, sans la séduction de cette sale monnaie en sacs, Balaam, en vêtement blanc serait parmi les vainqueurs.

Celui qui vaincra, (Mammon) je le ferai assoir avec moi sur mon Trône, comme moi j'ai vaincu et je me suis assis avec mon Père sur son trône. (Voir Ap 3 :14-22)

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog