Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

 Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit : Voici Seigneur, je donne aux pauvres

la moitié de mes biens, et si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends

le quadruple. Jésus lui dit : Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison,

par ce que celui-ci est aussi un enfant d’Abraham. (Luc 19 :1-10)

Avant le déluge, l’égoïsme avait modifié la race humaine à l’exception de Noé et les siens ;

Après le déluge, alors que l’esprit de conquête animait les pillards du genre humain,

Dieu a cherché et a trouvé un saint homme qui avait gardé l’intégrité de Noé : Abraham.

Sa générosité ne se limitait pas aux prescriptions des lois transmises d’âme à âme...

Prêt à obéir aux ordres et préceptes de Dieu, il ne s’attachait pas aux valeurs acquises,

Même au point d’offrir son fils Isaac sur l’autel, si Dieu maintenait son ordre impératif.

Il avait une foi qui prouvait une soumission totale aux lois et ordonnances du Créateur.

Sa droiture faisait de lui, pour des esclaves vendus par de cupides guerriers, un libérateur ;

Plus d’un millier d’êtres humains libérés recevaient de lui, nourriture, affection et liberté.

Quand Jésus parcourait le pays, il cherchait ceux qui bénéficiaient de cette hérédité ;

Mais hélas, en dehors de rares exceptions, les vertus d’en haut avaient disparues,

En conséquence, une multitude de mendiants réclamaient l’aumône dans les rues.

Jésus se déplaçait de lieux en lieux pour guérir, ressusciter et délier les misérables,

Tout en déplorant l’absence d’humanité chez des chefs religieux peu charitables,

Prêts à le dénoncer aux autorités Romaines ou à le lapider pour ses bonnes œuvres.

Mais, assis sur une branche, Jésus a trouvé les vertus d’Abraham dans ce petit homme ;

Il pouvait affirmer que, chassé du temple, radié du registre, il pratiquait l’aumône.

Sa religion ne consistait pas en cérémonies lucratives, rites et observances légalistes.

De même, Corneille, le centenier Romain qui nourrissait les affamés et les racistes ;

Hors des rites, ils avaient choisi d’être le bras de Dieu, portant le pain aux affamés.

Quand Dieu a espéré que l’histoire écrite de Zachée stimulerait la générosité,

Les érudits en ont fait une homélie par laquelle ils acquièrent : iniquités et prospérité.

Une, deux histoires saintes racontées avec émotion et le chiffre d’affaire est atteint ;

Deux mille ans de diffusion d’histoires et l’on dépouille même ceux qui ont faim.

Transporté en vision au grand jour du jugement, Daniel décrit ce qu’il voit :

Je regardais pendant que l’on plaçait des trônes. Et l’Ancien des jours s’assit.

Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme

De la laine pure ; Son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent.

Un fleuve de feu coulait et sortait devant lui. Mille milliers le servaient et dix mille

Millions se tenaient en sa présence. Les juges s’assirent et les livres furent ouverts. (Dan 7 :9-10)

Les juges de l’univers, visionnent le film de la vie des habitants de la terre,

Produisent un classement mondial, les brebis à droite, les boucs et leur butin à gauche.

Nos paroles immortalisées résonnent aux oreilles de dix mille millions d’anges ;

Nos mensonges et les profits chiffrés suscitent la sévérité du regard des juges.

Une comptabilité sans faille définie ce qu’était l’œuvre de chaque être humain ;

Le bien effectué par le bon samaritain, le méprisé de la religion, n’est pas vain ;

Les œuvres de Zachée, portant secrètement de la nourriture aux mendiants ;

Le chef militaire, Corneille, délégant des soldats pour nourrir les pauvres gens,

Veillant sur la justice de l’Alliance pour s’y conformer afin d’agir avec équité.

Là haut, toute œuvre humanitaire produit une musique en l’honneur du ressuscité.

  Aujourd’hui, nous sommes opprimés, souffrants, trompés, dépouillés et asservis,

Mais dans cette galère, le Christ, Juge des nations, nous propose une nouvelle vie ;

Son jury de dix mille millions d’anges, visionne les tyrannies qui nous assaillent.

Nous perdrons tout jusqu’à la mort, mais ce jury révélera les noirs profits de la bataille.

Dix mille millions nous observent et espèrent que nous répondrons au divin appel,

Car le ciel est la demeure des pauvres qui pratiquent la droiture et la justice éternelle.

Ce jury acclame les vainqueurs, quand des noms sont écrits dans le livre de vie. (Ap 3 :5)

Cet honneur est infiniment supérieur au butin gagné par les tyrans qui nous ont asservis.

L’immortalité sera la récompense des dépouillés qui sont intègres, justes et droits, (Ez 18)

C’est l’objectif du saint Esprit, de nous relever et nous sanctifier par la loi. (Heb 8 :10)

Dix mille millions d’anges visionnent le changement du cœur et applaudissent Jésus-Christ.

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog