Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le


1)      Le jour de Saturne (Saturday) commence à zéro heure et se termine à midi. Déclarer que ce jour solaire grégorien commence et s’achève au coucher du soleil, c’est attribuer à Dieu une collaboration avec le diable ;


2)       C’est faire une adaptation du mensonge à la vérité afin d’en faire un chemin large et spacieux ;


3)        Cela constitue une offrande impure, non sanctifiée, un jour profane  présenté hebdomadairement au Créateur ;


4)        C’est un faux septième jour qui masque et éclipse celui qui est béni et sanctifié éternellement : Le 7, 14, 21, 28, comptés après la nouvelle lune;


5)        Une pierre d’achoppement pour des millions de chercheurs qui ne seront pas bénis et sanctifiés par le Créateur à qui ils offrent un jour ouvrable identique au sacrifice offert à Dieu par Caïn ; (Ap 13 : 8)


6)        Une tromperie théologique par laquelle tous fouleront au pied, les quatre Sabbats mensuels bénis, encore décrits dans le calendrier hébreux, (publié par Internet et par William Miller) ; (Ap 14 : 6- 20)


7)        C’est également un hommage à Babylone qui prive l’adorateur de la vraie sanctification, coupable par la profanation des jours sacrés du Créateur: Sabbats, Fêtes, Nouvelles lunes ; (Ap 3 :17)


8)        C’est aussi une vénération contre nature par rapport au calendrier lunaire qui fixe les sabbats sanctifiés à partir de la nouvelle lune ; Ce jour fait partie des impuretés de sa prostitution. (Ap 17)


9)        C’est une stratégie religieuse intéressée qui fait des promoteurs, des marchands avides au chiffres d'affaires effrayants; (Ap 18 : 5)


10)     Une stratégie qui supprime la fête de la nouvelle lune comme seul repère mensuel pour toutes les autres fêtes solennelles; (ps 104 : 19)

11)     Une initiative qui communique un caractère cruel et impitoyable par l’appât du gain. (Ap 18)


12)     Hors du cycle lunaire, ces faux jours constituent des repaires de tout esprit impur, tout oiseau impur et odieux. Ap 18 :2 ; Ces oiseaux séduisent le monde en publiant la fausseté solaire par les Noms du Dieu Saint.


13)    L’impudicité consiste à revendiquer l’appartenance au vrai Dieu tout en se livrant à la prostitution par une intégration dans le programme astrologique de l’armée des cieux. (2 Rois 23 : 4 – 5)


14)   S’adapter au programme astrologique en choisissant saturne ou le soleil, est un signe de soumission aux astres où le mensonge communique aux cadres : la perversion de la richesse, la recherche du luxe et sa corruption, la suprématie de l’iniquité ; (iniquité= biens acquis par injustice et violation du droit prescrit). Dans ce programme, il y a des avions et des navires qui transportent les ressources des misérables de toute la terre vers la grande ville qui sera visitée par le jugement du Très Haut. (Ap 18 )


15)   Choisir une des sept montagnes sur lesquelles la femme prostituée est assise consiste également à s’incliner devant l’un des sept astres de l’armée des cieux : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne. (Ap 17 : 9) L’invitation à toutes nations : Sortez du milieu d’elle, mon Peuple…


16)   La visite des blogs où s’expriment les victimes des religieux impitoyables, permet de faire un rapprochement avec la nature des tyrans  de la cruauté babylonienne. Offrir au Créateur un des sept jours astrologiques, influence certainement le caractère qui dégénère au point de s’opposer à l’abnégation, la miséricorde, la pureté, la sainteté, la justice et la droiture enseignées et pratiquées par Jésus ?


17)   Enseigner ce qui est contraire à la loi de Dieu (samedi est le sabbat saint et béni) consiste à suivre la voie de Jéroboam qui mit devant Israël une pierre d’achoppement (un veau d’or) et il fit pécher Israël, annulant la sainte convocation au temple de Jérusalem, à chaque Sabbat et chaque nouvelle lune, chaque fête annuelle et chaque fête de saisons.


  Avant les fléaux de la fin des temps, ceux qui constituent le peuple de Dieu, individuellement sortiront de Babylone, selon l’ordre du Créateur. (Ap 18 : 4) Une multitude restera intégrée dans l’armée des cieux, incapable de briser les liens de  l’endoctrinement et se soumettra à la fausse adoration, étant des victimes apeurées, tous enchaînés à des dogmes, dominés par les « marchands » qui vont vers Dieu, chargés de butin, de corps et d’âmes d’hommes séduits. (ap 18 : 13)


  Les enseignements incomplets et les théories vidées de toute la loi divine, se résument : Ils séduiront beaucoup de gens… (Mat 24 : 5) Dans la séduction, les « princes » comptent la monnaie qu’ils appellent « bénédiction ». (Ez 28 : 1-5)


   Mais,  La vérité triomphera,  car le Christ est le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. (Ap 17 : 14) les 144000 prémices (fidèles à la loi des prémices) irrépréhensibles dans la fidélité, la justice et la droiture, triompheront. (Ap 14 ; Ez 18 )


  La vraie piété conduira vers une réforme, car il est écrit : Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés ; Les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui ont de l’intelligence comprendront. (Dan 12 : 10)

 

Question posée par un lecteur: Comment savoir que le sabbat béni et sanctifié se situe à partir de la nouvelle lune?

 

réponse: Revoir la réflexion" 104 Le calendrier biblique"...

 

Révision: Le mot hébreu "yèra" qui est traduit par "mois" " signifie "lunaison"

Le mot hébreu "hodesh" qui désigne un mois, signifie " un cycle lunaire"

hors, un cycle lunaire se termine par le jour de la nouvelle lune que Dieu a prescrit comme fête sollennelle de fin de mois. (Ez 46) 

D'après la signification du mot "mois" d'une durée de 29 jours 12 heures, déterminés par une loi immuable, aucun des cycles mensuels du calendrier babylonnien ne devrait être appelé "mois" de même qu'une semaine est une division mensuelle de sept jours, à partir du lendemain de la nouvelle lune. Par conséquent, 29 ou 30 jours, chevauchant le cycle lunaire est une perversion du mot "mois" .

De même, le samedi qui n'est pas un septième jour ou un multiple de sept à partir de la nouvelle lune, n'est pas le Sabbat béni et sanctifié. C'est une erreur à corriger sans blamer ceux qui se sont trompés, car le temps viendra où ils seront éclairés et plusieurs se réjouiront de la chute de Babylone. (Ap 17 et 18)

 

   La référence biblique se trouve dans la signification du mot "mois".

 

Le prophète Daniel dit (7: 25) : Il espérera changer les temps et la loi.

Le jour

A l'origine, Dieu a attribué le mot "jour" à une durée variable, selon les saisons,

durée qui commence et s'achève au coucher du soleil. Ce même mot attribué par Babylone à une durée qui commence à 0 heure et s'achève à minuit est une violation de la loi genèsiaque et une altération du  sens de ce mot.De minuit à minuit est un jour décalé, donc contrenature 

La semaine

Si une semaine est à l'origine d'une division de sept jour du cycle lunaire, dont les quatre (semaines) précèdent la fête mensuelle de la nouvelle lune, attribuer ce même mot à une division du temps astrologique hors du cycle lunaire est encore une altération du mot; Ceci est destiné à produire une confusion dans l'esprit des chercheurs.

L'année

Si l'année est le produit de 12 cycles lunaires, attribuer ce même mot à une division de 12 périodes  astrologiques indéfinies est encore une usurpation d'un mot que la loi immuable du temps prescrivait aux habitants de la terre. En toute honnêteté linguistique on devrait écrire: L'année astrologique à distinguer de l'année originelle.

Un conflit possible par la théologie préférentielle

Si un groupe de penseurs produit des institutions religieuses à partir du commandement qui dit: "A chaque nouvelle lune toute chair se prosternera devant l'Eternel"...

Un autre groupe choisi l'autre commandement: "A chaque Sabbat, toute chair se prosternera devant l'Eternel" La nouvelle lune n'est pas nécessaire...

Un autre groupe choisi: A chaque samedi, selon notre convenance, nous offrirons à l'Eternel ce repos favorable aux professionnels et aux étudiants.

Ce sera notre sabbat, il sera sanctifié par nos louanges... 

Un autre groupe choisit: A chaque dimance, en vertu de la résurection du Christ, nous offrons ce jour au seigneur...

L'opposition et la guerre théologique existera entre les quatre partis jusqu'à la fin du monde. Et les quatre proclameront: Nous sommes sauvés, justifiés, sanctifiés et glorifiés par le sang du Christ qui nous permet de choisir dans la loi, ce qui nous convient... C'est la foi qui nous sauve...

  Il espérera changer la loi

  Si la "Tora" qui se traduit par "la loi" désigne les cinq livres de Moïse, alors que les enseignants théologiens de plusieurs religions attribuent ce mot aux dix commandements, presque la totalité des préceptes, des ordonnances y compris les deux plus grands commandements (Aimer Dieu et le prochain), s'éclypsent pour faire place à l'obscurantisme qui tient en échec, la justification confirmée par le don et le partage des prémices. (2 Chr 30) 

 Cette justification est justice, si elle elle a une application équitable démontrée par:

 a) Le partage des emblèmes de la sainte cène; b) Par le partage des pains et des poissons créés miraculeusement et offerts par Jésus;  c) Par le salaire égal accordé à tous ceux qui ont travaillé dans la vigne. (Mat 20)

    Cette interprétation tient également en échec la vraie sanctification, oeuvre confirmée par une obéissance inconditionnelle au repos et à l'adoration de Dieu le septième jour ainsi que le jour de fête de la nouvelle lune, selon la loi prescrite pour le service du temple de Jérusalem. Cette sanctification est confirmée par la droiture qui est la pratique du droit prescrit (que Jésus appelle Aumône) dans la gestion de toutes valeurs reçues du ciel. (Mat 6)

Il est écrit:  Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; Mais vous observerez les commandements de l'Eternel votre Dieu, tels que je vous les prescris. Deut 4: 2

 Si le changement des lois divines produit la prospérité que Babylone souhaitait pour les "marchands" dénoncés dans Apocalypse 18: 5, 11- 22. Quelle grand malheur! Une iniquité qui étonne les anges du ciel...

     A la loi (le pentateuque) et au témoignage ! si l'on ne parle pas ainsi; Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. Esaïe 8: 20-22

  Il est encore possible de a) Bâtir sur d'anciennes ruines; b) De relever des fondements antiques; c) De réparer les brêches faites à la loi; d) De restaurer les chemins et rendre le pays habitable; e) De retenir ton pied pendant le Sabbat pour ne pas faire ta volonté en mon Saint jour. (Esaïe 58: 6-14)

 


Parlons de Deux conducteurs religieux qui ont envoyé des millions d’âmes dans la géhenne Ils ont trouvé comment faire le plus de mal à des millions d’Israélites, en les invitant à suivre une festivité qui est une initiative criminelle contre Dieu. (Deut 13)

Est-ce important de connaître leur stratégie ? Les exigences de la vie éternelle nous l’imposent. Il est écrit : Tout ce qui a été écrit d’avance, l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience et par la consolation que donnent les écritures, nous possédions l’espérance. (Rom 15 : 4) Aucune épreuve douloureuse de la vie jusqu’à la mort ne peut être comparée à la succession des tourments qui jalonnent l’existence après la mort. (Luc 16 : 19- 31, voir également : Le livre d’Enoch sur Google ; Les Apocryphes de l’Ancien et du Nouveau testament ; La Bible intertestamentaire etc. )

Etapes de l’existence après la mort : Cette réflexion qui nous concerne tous nécessite que l’on prenne en considération les étapes effroyables de l’existence qui succèdent à la mort des injustes. En jetant un coup d’œil sur les versets du chapitre 20 de l’Apocalypse de Jean : 20 : 6 , 14 ; 21 : 8. Ces versets parlent de la seconde mort, épreuve redoutable, déplorable, et très douloureuse pour quiconque analyse mentalement ces terreurs.

Beaucoup de gens aiment Dieu et ne supporteront pas le choc du rejet après tant d’années d’espérance. Notre perception peut être agrémentée par les blogs des visionnaires de « you tube » concernant l’enfer et le paradis ; Il y a dans les grottes des abymes : Du feu, des ténèbres, de la pourriture, des vers voraces, des tourments, des cris de douleur, des angoisses désespérées, et jamais de Médiateur, de délivrance, de prières entendues par Dieu, de soulagement. (Luc 16 : 19- 31 ; Ap 14 : 10- 11 ; Ez 32 : 17- 32)

Existence heureuse après la mort : Les écritures enseignent qu’après la première mort, le corps retourne à la poussière, mais l’âme du juste est portée dans le paradis (Un des degrés des abymes, au dessus des mondes inférieurs où se trouve l’enfer). Ce pays de délices orné de toute espèce de fleurs et de fruits, est conçu pour les vainqueurs du péché qui parviennent à l’intégrité, la justice sociale et la droiture bienveillante ; (Ez 14 : 12- 23), Beaucoup de misérables, malades à vie, infirmes, mendiants, martyrs, ex- prostituées qui s’attachent à Jésus-Christ, deviennent charitables par une nouvelle compréhension du conflit, tous ceux-là à leur mort, leurs âmes sont portées par les anges dans le paradis où ils sont consolés, éternellement heureux de vivre avec les justes parvenus à la perfection ainsi que des anges de Dieu ; (Rom 2 : 1- 16 ; Luc 16 : 19- 31)

Plus bas, dans de vastes grottes en feu, plus grand que des continents de la terre, sont les prisons pour des milliards de pécheurs non repentants, car seule la repentance et la vraie conversion en Jésus-Christ donnent accès au paradis ; (Gen 18 : 19 ; Pr 15 : 11 ; Rom 2 : 7- 11).

Un destin terrifiant : Pour ceux qui meurent sans repentance et sans conversion, l’âme est portée dans une des prisons de la géhenne. (Luc 16 : 19 – 31 ; Ez 32 : 17- 32 ; Esa 14 : 3-23) Imaginez les rois et tous ceux qui s’exaltent sur la terre, jugent et font mourir qui ils veulent, après leur mort, ils sont couchés dans des cellules enflammées, couverts de vermines, de pourriture, subissant la peine d’un châtiment éternel. (Esa 14) Jésus voyant la somme de souffrance et l’éternité de feu qui allait torturer l’âme de Pilate, désirait le gagner, afin de l’arracher à ce destin effroyable, mais Pilate le criminel ne croyait pas en une existence après la mort. ( Voir comparution de Pilate dans « Ecrits Apocryphes chrétiens » page 322)

Résurrection : Dans un des Livres Apocryphes, il est écrit : Après sa mort, Jésus est descendu dans les abymes pour ressusciter tous les justes qui y étaient depuis Adam ; (Ps 24). Après ces millénaires qui s’écoulent depuis le départ de Jésus jusqu’à son retour, il y aura à nouveau la résurrection et l’enlèvement des justes qui vivent au paradis, mais ceci, seulement à la fin du monde, (Ap 20 : 5- 6 ; 1 Thes 4 : 13- 18). L’angoisse d’un grand bonheur et des larmes de joie saisiront ceux qui seront immortalisés, enlevés à la rencontre du Seigneur de gloire dans les airs, vêtus, couronnés, glorifiés. Les saints apôtres, ayant compris la grandeur de cet avenir, ont désiré la mort, afin d’être libérés de leur corps, pour être portés dans ce paradis ( dont une des régions est Appelée, dans Luc 16, Le Sein d’Abraham) où le bonheur est très grand, surtout pour ceux qui sont intégrés dans la chorale des âmes justes, parvenues à la perfection, des martyrs et des bons anges. (Ap 7)

Je pense que, actuellement, La réponse à toutes nos questions se trouve dans les livres Apocryphes bibliques que les érudits arrogants méprisent et leurs acolytes, les faux bergers interdisent. (Ps 32 : 8- 11, Voir le livre d’Enoch, sur Google)

1000 ans de tourments : Mais, les âmes des injustes qui sont emprisonnées, couchées dans leurs cellules enflammées, (Ez 32 : 28, 30, 32), à la fin du monde, elles resteront encore 1000 ans avant de connaître la Résurrection effroyable des injustes et la comparution épouvantable au Tribunal effrayant qui est aussi vaste que la planète terre. (Ap 20 : 11). Alors, l’univers assistera aux procès en regardant le film de la vie terrestre des coupables. Tout est rendu public, afin que l’univers connaisse les raisons de la condamnation, d’abord des esprits de démon et ensuite, la comparution des pécheurs coupables.

L’Apôtre Jean dit qu’à la fin du monde, il voit tous les démons qui poussent au mal et font tuer les êtres humains, jetés dans l’abyme, enchaînés dans leurs cellules pendant 1000 ans. (Ap 20 : 1-3) ; Leur chef y est enchaîné depuis le déluge de Noé : (Esa 14) Après les comparutions des esprits mauvais et ensuite des pécheurs, vient la punition pour les crimes et péchés d’une vie. Aucun mal ne reste impuni ; le crime, l’assassinat, la cruauté à l’encontre des enfants innocents valent peut être des millénaires dans la géhenne ; Il est écrit : Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé dans le livre de vie, fut jeté dans l’étang de feu. (Ap 20 : 14- 15). Quelle grande terreur ! Il est particulièrement spécifié que Le rejet du Sabbat lunaire et de la fête de la nouvelle lune au profit d’une des 7 têtes de la Bête expose le révolté à subir le courroux de Dieu (Esa 66 : 22-24) Et pourtant c’est un calendrier biblique généralement rejeté.

L’orientation vers la géhenne proposée et imposée

Les deux conducteurs, choisis parmi des centaines ont orienté Israël vers l’idolâtrie et ses fêtes chargées d’abominations, de sorte qu’ils ont fait plus de mal qu’aucun reptile venimeux ne pourrait jamais en faire. Pour les idolâtres, quel grand malheur ! Quelle horrible destinée ! Quel angoissant avenir ! Quand les adjectifs seront amplifiés des millions de fois, ils ne pourront décrire ces, angoisses, ces terreurs et ces tourments réservées aux injustes de l’armée des cieux ; (Ap 14 : 9- 11) Idoles qui sont vénérés pendant l’un des 7 jours du calendrier solaire, astrologique et occulte.

 

 

Premier exemple : (Ex 32 ; Patriarches et prophètes : page 294 ; Auteur : Ellen White)

 

Moïse à collaboré avec Dieu pour retirer les hébreux esclaves de l’enfer Egyptien. Avant qu’il ne descende de la montagne, et n’intervienne avec la Loi pour les sanctifier, Aaron, poussé par la pression des idolâtres, les a souillés au moyen d’un veau d’or représentant Saturne le Moloch, 7e idole de Babylone, 7e monstre placé derrière une fournaise ardente où l’on fait des sacrifices humains, (Lév 20 : 3- 5) ; 7e abomination de l’occultisme chaldéen.

Pendant cette fête, les Saturnales du samedi, dernier jour de la semaine occulte du calendrier de l’Armée des cieux : (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch), toutes sortes de violences contre des enfants innocents et corruptions sont pratiquées. Pendant cette fête de Saturne qui se tient un ou deux samedis, la musique, les danses, la viande grillée, sacrifiée au Moloch, le vin gratuit, le défoulement etc. Tout ce carnaval prédisposait tous les participants à l’orgie sexuelle ainsi que le sacrifice des enfants premiers-nés. Nul ne peut imaginer la bassesse de ces cruautés. (Ez 20 : 26- 31 ; Jér 7 : 31 ; Act 7 : 43)

Fête des Saturnales du samedi babylonien (Liens sur Internet : Les Saturnales ; Sabbat lunaire)

Si environ 3000 hommes restés attachés à Saturne le veau d’or, ont été exécutés sur ordre de Moïse, pour idolâtrie criminelle, débauche et cruauté envers les enfants innocents brulés vifs, les autres, plus de 603 550 hommes au dessus de vingt ans (Nom 1 : 46) ont entendu la sentence prononcée après le rapport négatif des espions, exceptés Caleb et Josué qui ont fait un rapport positif.

Voici l’extrait : L’Eternel parla à Moïse et dit : Jusques à quand laisserai-je cette communauté méchante murmurer contre moi ? J’ai entendu les murmures des fils d’Israël qui murmuraient contre moi. Dis –leur, Je suis vivant ! Oracle de l’Eternel : Je vous traiterai certainement selon ce que vous avez dit à mes oreilles. Vos cadavres tomberont dans ce désert, vous tous que l’on a dénombrés, en vous comptant depuis l’âge de vingt ans et au dessus, et qui avez murmuré contre moi… (Nom 14 : 26- 30)

Succession de terrifiant malheurs : L’initiative d’Aaron les a souillés et exposés à la mort atroce dans le désert, après quoi leurs âmes se retrouveront dans la géhenne, (Ez 31 : 15- 18), avant de comparaître au jugement dernier pour revoir la publication de leur débauche, lors des Saturnales du Moloch et de leur révolte, tous avec de grosses pierres à la main, prêts à lapider Moïse à chaque difficulté du parcours. (Nom 14 : 10 ; Ap 20 : 11- 15)

Après le jugement, tous seront à nouveau jetés en enfer. Ils ont adoré la 7e tête de la Bête ; (Ap 17) Les Saturnales du samedi les ont consacrés à la souillure de l’âme et du corps, de sorte que mentalement, ils étaient devenus les ennemis jurés de Dieu et de Moïse. Celui qui se livre au péché devient esclave du péché.

Aujourd’hui, ce jour chargé d’abomination et de crimes crapuleux est présenté comme le Saint Sabbat béni et sanctifié ! Quelle tromperie criminelle et quel audacieux mensonge. Quelle destiné terrifiante en résultera ?

Calendrier luni-solaire, loi éternelle du temps : A la création du monde, Dieu a choisi le Soleil pour déterminer les limites du jour à son couché, et la lune pour marquer le mois par son cycle, les 4 semaines immuables : Deux avant la pleine lune et deux avant la nouvelle lune ; 4 Saints Sabbats suivis de la fête solennelle de la nouvelle lune. Moïse a reçu l’ordre de convoquer le peuple pour l’adoration à chaque Sabbat, chaque nouvelle lune et chaque fête annuelle ; (Nom 10 : 9- 10)

La réponse du peuple garantirait l’extermination des nations idolâtres. (Ps 91) Les mains percées du crucifié indiquent le calendrier éternel : La lettre «M » qui se dessine dans les deux mains rappelle que le mois (Méni), est constitué de 4 Sabbats, (4 doigts), 4 jours de repos et une fête solennelle à la nouvelle lune, (Le pouce) : Jour Zéro. Le lendemain de la nouvelle lune est le premier jour du mois.

Depuis la création des lois du temps, le jour de la nouvelle lune ne peut jamais tomber un même jour que le vrai Sabbat, puisqu’elle ferme le mois après le Sabbat du 28e jour. Le cycle lunaire fait 29 jours et demi. La profanation de ces lois cause la mort éternelle et l’emprisonnement dans la géhenne. (Esa 24 : 21-23)

Aaron s’est repenti à l’appel de Moïse, et suite à ses directives, il a reconnu sa faute, s’en est détourné et a fait une carrière de grand prêtre fidèle à l’Alliance. (Mal 2 : 4- 7)

Appel à sortir de Babylone : Tous les religieux qui sortent des Saturnales du samedi ou des autres têtes de l’armée des cieux, et leur jour respectif peuvent, comme Aaron, se consacrer avec une nouvelle vision de la sainteté qui consiste à atteindre l’intégrité, la justice sociale et la droiture bienveillante, afin d’éviter les évènements terrifiants qui succèdent à la mort. (Ap 18) C’est pendant la première vie que l’on peut sortir des lois occultes de Babylone, proposées par le calendrier astrologique de l’Armée des cieux. (Deut 17 ; Jér 8 )

Deuxième exemple (1 Rois, chapitres : 12, 13 et 14)

Résumé : Après la mort de Salomon, il y a deux concurrents qui prétendaient à la royauté : Roboam et Jéroboam. Quand les dix tribus se sont retirées de la tyrannie de Roboam, ils ont choisi pour Roi, Jéroboam qui vivait en Egypte depuis que Salomon voulait le faire mourir. Une fois couronné, il décida de son propre chef que les dix tributs n’iraient pas à Jérusalem, de peur que Roboam ne les récupère. Et il fit fabriquer Deux veaux d’or, (deux représentations de Saturne le Moloch du samedi, 7e jour de l’occultisme Babylonien, 7e tête de la Bête, 7e monstre impitoyable de l’armée des cieux. Moloch, l’abomination des fils d’Ammon. (1 Rois 11 : 7)

Jéroboam plaça l’un à Béthel et l’autre à Dan et invita tout Israël à venir rendre un culte à ces deux monstres en plaqué or. De la part de l’Eternel, voici une partie de ce que le Prophète Abiya lui envoya comme message par son épouse :

« Vas, dis a Jéroboam, Ainsi parle l’Eternel le Dieu d’Israël : Je t’ai élevé du milieu du peuple, je t’ai établi conducteur sur mon peuple d’Israël. J’ai arraché le royaume à la maison de David et je te l’ai donné. Mais, tu n’as pas été comme mon serviteur David qui a gardé mes commandements et qui s’est rallié à moi de tout son cœur pour ne faire que ce qui est droit à mes yeux.

Tu as agis plus mal que tous ceux qui ont été avant toi, et es allé te faire d’autres Dieu et des idoles de métal fondu : (Deux veaux d’or représentant Saturne le Moloch) pour m’irriter, et tu m’as rejeté derrière ton dos !

C’est pourquoi je vais faire venir le malheur sur la maison de Jéroboam ; Je retrancherai même le moindre de ceux qui appartiennent à Jéroboam, celui qu’on retient et celui qu’on relâche en Israël, et je balaierai la maison de jéroboam comme on balaie des ordures jusqu'à ce qu’elle ait disparu. Celui de la maison de Jéroboam qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens et celui qui mourra dans la campagne sera mangé par les oiseaux du ciel. Car l’Eternel a parlé.

L’Eternel établira pour lui sur Israël, un roi qui retranchera la famille de Jéroboam, ce jour-là. N’est-ce pas déjà ce qui arrive ? L’Eternel frappera Israël, et il en sera de lui comme du roseau agité par les eaux. Il arrachera Israël de son bon territoire qu’il avait donné à leurs pères, et il les dispersera de l’autre coté du fleuve, parce qu’ils se sont fait des poteaux d’Achéra, en irritant l’Eternel.

Aujourd’hui, plus de 2800 ans après Jéroboam, des prédicateurs audacieux invitent les nations à participer aux Saturnales du Samedi occulte, œuvre de la sorcellerie chaldéenne, auquel ils attribuent la bénédiction des saints Sabbats lunaires de la création. Ils couvrent la lune de honte et le soleil de confusion ; (Esa 24 : 21-23)

Dieu dit : Il y a les cellules des prisons de l’abyme, pour ceux qui méprisent le calendrier éternel dont la présidence est à la charge du Soleil et de la Lune. (Gen 1 : 14- 16 ; Esa 66 : 22- 24 ; Zac 14 : 12)

Par la prédication, la littérature et les médias, Les successeurs de Jéroboam ouvrent les portes de la géhenne pour tous ceux qui s’introduiront dans l’adoration de l’armée des cieux : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne le Moloch. (Jér 8 : 1 -3 ; Deut 17 ; Sop 1) La 7e tête est le faux sabbat du monstre Saturne. Le samedi (Saturday) n’a jamais été depuis la création du monde, et ne sera jamais le vrai Sabbat hors du cycle lunaire. C’est le vin de la fureur de l’impudicité babylonienne. (Ap 18)

Quelle audace ! Quelle grande méchanceté ! Nul ne peut faire plus de mal aux chercheurs de salut.

Quand Dieu dit : Sortez de Babylone ! Ce n’est pas un message contre une religion, mais contre :

• Un spirituel formatage du cerveau qui est identique aux effets de l’hypnotisme ; Je suis sauvé, nous sommes tous sauvés, une fois sauvé nous sommes définitivement sauvé …

Contre une adhésion à l’occultisme babylonien qui a pourtant perverti les lois du temps, et qui a fait disparaître le calendrier luni-solaire de la Création sur toute la terre ;

contre une adaptation subtile aux pratiques lucratives par lesquelles Dieu, son Fils Jésus, le Saint Esprit, et sa Parole sainte sont commercialisés et les pauvres croyants dépouillés ;

Contre une profanation des Sabbats lunaires au profit du veau, saturne le Moloch du samedi ou le Baal du dimanche ; (En anglais : Sunday et Saturday, traduits : Jour du dieu Soleil et jour du monstre Saturne)

Contre une fausse adoration où l’exaltation de l’homme costumé supplante la sainte dignité du Créateur, les éloges et l’éloquence produit l’exaltation du prédicateur : « Monsieur le » ;

Contre l’impudicité de Babylone qui utilisent chaque mot de la sainte Parole et chaque ordonnance de la Loi pour faire du profit au point de publier le mensonge lucratif ;

Contre la profanation systématique des nouvelles lunes, des Sabbats lunaires et des fêtes annuelles ; Fouler au pied volontairement un commandement de Dieu produit la perte du salut éternel ; (Heb 10 : 26- 28 ; Nom 10 : 9- 10)

Contre l’avidité qui inverse le rôle des ordonnances de la vie sociale au profit de l’épargne et du capitalisme sauvage ; Un iota des ordonnances ne doit pas disparaître ; Recevoir de l’argent à thésauriser par la prédication est une profanation des grâces divines ;

• Contre l’endurcissement du cœur que subissent les cadres et les adorateurs du Moloch, ils perpétuent les ravages de l’inquisition romaine, jugent et chassent sans restitution ceux qu’ils ont dépouillés ;

Contre la collecte d’argent à transférer pour les enfants dans la famine, mais qui ne recevront jamais un pain ou un verre d’eau potable ;

Contre le sommeil hypnotique que produisent les doctrines de la gratuité du salut, fausses espérances dans lesquelles on attend passivement le salut comme le résultat d’une tombola ;

Contre l’oppression esclavagiste exercée par ceux qui refusent un juste salaire aux commerciaux, (colporteurs), missionnaires actifs, bénévoles et travailleurs laïcs.

Contre la théologie stratégique, par laquelle le prédicateur n’avoue jamais que son institution a choisi une des 7 têtes de l’armée des cieux : (Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne). Avouez pour quelle tête de la Bête que vous militez …

Voici un fait évident pour les chercheurs de salut : Un million d’arbres coupés une mauvaise lune, se désintègrent et font des mites ; De même, Mille milliards de profanateurs de la nouvelle lune et des Sabbats lunaires, connaîtront les tourments horribles au même titre que les grands pécheurs. (Mat 25 : 41 ; Ap 14 : 8- 11 ; Ez 46 ; voir sur Internet : Sabbat Lunaire)

Supplication du Créateur : Sortez de Babylone, mon peuple ! Afin d’éviter un destin des plus terrifiants et douloureux. (Ap 14 : 9-11) L’écriture dit : C’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu… (1 Pier 4 : 17 ; Ez 9).

Les marchands de salut reçoivent en retour de la Parole, un bilan économique qui indique le scandale, le déshonneur et le blasphème qui sont portés contre le Créateur de l’univers. (Mat 18 : 1- 9 ; Ap 18).

Solution pour la dernière église : Il est écrit : Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures. (Mat 10 : 7- 9)

Les Saints Apôtres ont compris que l’argent reçu au Nom de Jésus, non redistribué selon l’orientation sacrée de chaque offrande, constitue une trahison de leur Maître et une perte de la faveur divine ; (Ez 28 : 1- 10). Ils en ont pris la ferme résolution de refuser toute offrande de reconnaissance en retour des miracles extraordinaires accomplis pendant leur vie.

Ils ont toutefois recommandé aux nouveaux croyants : (Jean 14 : 15- 21)

La loi de la foi : La pratique des prémices est la justice en faveur du peuple convoqué ;( Ez 46 ; Mat 6)

L’aumône est la droiture, un sacrifice en faveur des affamés. (Esa 56)

L’intégrité est la confirmation par les anges du ciel de la justice du bilan de chaque opération. (Ps 119)

L’iniquité est la loi des acquisitions illégales. (Deut 25 : 13- 16 ; Jér 22 : 13) Le sang de Jésus changera cette puissance dans l’église triomphante. (Ap 12 : 1- 11)

L’église du reste possèdera la lune et le soleil comme calendrier éternel. ( Siracide 43 : 6-8)

Dieu désire sortir son église du système astrologique occulte par un grand cri et par une main puissante. (Ap 18) Le Créateur respecte la liberté de choix que possèdent ses créatures. Nous déduisons de la vie des hommes bibliques, ce principe : Jamais, un être humain ne sera violenté pour l’amener à l’obéissance aux lois du Créateur. (Jos 24: 14- 15)

Prions et étudions les livres saints pour que l’amour de Dieu grandisse en nous, et fortifie notre volonté par laquelle nous pourrons collaborer avec Jésus Christ en vu de notre salut: ëtre du nombre des 144000 prémices irrépréhensibles. (Ap 14)

Si la providence divine trouve un seul rescapé de Babylone dans ton pays, intègre, juste et droit, sois celui-là ! (Jér 3 : 27- 30)

 

Commenter cet article

Olivier Cordier 24/04/2012 00:07


J'aimerais connaître SVP la référence biblique selon laquelle le calendrier lunaire fixe les sabbats sanctifiés à partir de la nouvelle lune. Merci

Cesaire Jean 08/10/2015 02:04

Salut Olivier
Le premier mois; (Nissan du calendrier lunaire, premier cycle du Printemps), Le 14e jour du mois, ce sera la Pâque de l'Eternel. Lév 23: 5; La nouvelle lune étant le jour zéro: (Gen 1: 1), Alpha de la Création; Le 14e jour est le 2e Sabbat saint et béni. Voila pourquoi les mariés portent l'Alliance à l'annulaire. Dieu t'aime.

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog