Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

 Pendant l’année où est restée fermée une petite maison de vacances,

Les thermites ont investi les lieux et se sont nourris des meubles en silence…

Le propriétaire retrouva des valeurs antiques, qui ne l’étaient qu’en apparence.

Ce principe infernal qui consiste à consommer simplement sans redevance,

Est le mystère de l’iniquité qui sera révélé à ceux qui recherchent la connaissance.

Quand Jésus a visité les siens dans ce pays religieux choisi pour sa naissance,

Il fut un bébé redouté, vendu par les prêtres chargés d’enseigner ses ordonnances.

Le judaïsme était jadis, une idéologie opposée à Dieu et à ses humaines observances.

La stratégie des ténèbres n’a pas variée, elles changent le bien en mal, associé à la violence.

Depuis, certaines institutions religieuses se sont multipliées et prospèrent hors de l’Alliance.

Plusieurs religions de la fin des temps sont de vraies prisons pour la conscience, (Mt 24 :5)

L’orateur nettoie les dehors de la coupe, mais au-dedans, il y a la rapine et l’intempérance.

En elles se trouvent de subtils dogmes et barbelés doctrinales, défiant le bon sens ;

Elles entretiennent leurs adhérents formatés dans la servitude et l’ignorance, (Mt 23)

Maintenus dans une crainte constante d’exclusion qui les réduit tous au silence.

L’univers regarde des enfants et adultes squelettiques menant une minable existence,

Où la mort sévit dans leur pays par l’appétit des loups qui ravissent leurs pitances.

De l’extérieur on voit la prospérité de leurs prédicateurs qui excellent en éloquence ;

Alors que laïcs, colporteurs et bénévoles n’ont pas droit aux miettes de l’abondance ;

Mais l’observateur attribut à ces philosophies une inhumanité qui produit la répugnance,

Car même en dépouillant, les cadres prétendent leur apporter une grande espérance,

Qui les consolera spirituellement tandis que leur population dépérit par des carences ;

Mais un jour, le Tout Puissant enverra le lion de la tribu de Judas pour la vengeance.

Car la justice universelle, à la fin, se lèvera contre les thermites, la rapine et l’arrogance,

Tous les dieux des thermites seront confondus par l’extraction de leurs sales finances ;

Les chiffres tirés des régions pauvres seront le butin qui prouve la bassesse de leur science.

N’y aura t-il pas une voix satellitaire capable d’appeler les prédicateurs à la repentance ?

Eux qui parlent audacieusement du Dieu Très Saint, comme le Dieu des délivrances,

Capable de briser l’envoûtement de la monnaie, responsable de la nationale déchéance.

La justice tiendra les profiteurs pour des assassins sans vergogne dans leur prestance,

Insensibles face aux maux : pauvreté, malnutrition, chaumage, maladies et souffrances.

Exaltés au dessus du Juge Suprême, ils prononcent des menaces et des sentences, (Jac 4 :12)

Mais dans les foyers en crise où la faim sévit, ils se distinguent par leur impuissance ;

S’ils se présentent ce sera avec de longues prières afin d’endormir les consciences, (Jud 11-19)

Persuadant les défavorisés qu’ils ont accès au divin Trône et peuvent demander audience.

Ici-bas ils appauvrissent, et fixent aux mortels le rendez-vous de la dernière chance,

La future, glorieuse rencontre sur la mer de verre, devant le trône de la Toute Puissance,

Où se retrouveront les dépouillés qui ont été intègres, justes et droit dans leur existence.

   Voici ! Après vingt années d’exercice comme trésorier d’un soussou appelé : « subsistance »,

Ce gestionnaire avait tous ses adhérents, devant la justice, qui réclamaient vengeance.

Il a trouvé la manipulation d’une virgule qui lui permettait de garder une partie des finances.

Mais l’expert comptable, en replaçant la virgule, révéla la malversation de sa gérance ;

En prison, il regrettait surtout que ses meilleurs amis aient dénoncé sa richesse et sa violence.

La destinée fit de ce bienfaiteur honoré de tous, un scélérat, disons : victime de la malchance.

Mes croyances doctrinales sont-elles celles des thermites dans une maison de vacances ?

Le trésorier ne pouvait plus restituer les fonds en vendant les acquisitions de sa jouissance,

Qui faisaient de lui un riche parmi les contribuables, abusés subtilement dans leurs redevances.

Hélas ! Le tribunal liquida ses biens et dédommagea ceux qui lui avaient accordé leur confiance.

    Avant l’étude de notre dossier, nous pouvons rétablir les comptes en toute transparence,

Il est écrit : Ne dépouille pas le pauvre parce qu’il est pauvre, et n’opprime pas le malheureux

A la porte ; Car l’Eternel défendra leur cause, et il ôtera la vie à ceux qui les ont dépouillés. (Pov 22 :22)

Maranatha ! Le Christ revient briser le joug sur les pauvres, dévorés par toute sorte de souffrances.

Les cieux publieront sa justice, contre l’usage des Saint Noms, proposés contre des finances. (Ps 50)

Oui, les ressources des pauvres stockés dans des coffres forts, responsables de la dégénérescence

Apaiseront l’enfer des affamés, quand viendront la droiture et la véritable repentance. (Esa 33 :15-20)

 

 

Métaphore d’un enfer expansif

 

 

 

Un missionnaire en Afrique, fit un séjour parmi les exilés de la sécheresse.

 

Ce sont des tribus qui ont tout perdu et doivent quitter les zones de détresse,

 

Se diriger vers des camps de concentration où la famine fait également rage.

 

De son appareil, le missionnaire photographia des victimes humaines de tout âge ;

 

Un spectacle émouvant, des bêtes mortes, des mourants parmi les vivants exténués.

 

Après son séjour, arrivé dans son district, il en fit une collection de cadres vitrés,

 

Et plaça à côté, un tronc pour les générosités de ceux qui fréquentent ces lieux.

 

Les supérieurs invitaient les enfants à solliciter partout des dons pour le bon Dieu.

 

Devant les photos, les petits donnaient les pièces reçues avec des larmes d’enfants ;

 

Tous animés de la conviction qu’ils offrent : tentes, eau, lait et pain aux mourants.

 

Les adultes émus, manifestaient leur générosité particulière en cette circonstance.

 

Les membres d’église sensibilisés gagnaient d’autres à cette œuvre de bienfaisance.

 

Chacun faisait tout ce qu’il pouvait pour trouver et sacrifier quelques billets ou pièces.

 

Une comptabilité informatique fut mise en place pour totaliser les constantes recettes ;

 

Certains enfants de l’église qui ont vidé leur tirelire priaient avec ferveur en disant ;

 

Seigneur ! J’ai tout donné, tu va les bénir, ils vont enfin pouvoir boire et manger !

 

A l’église, tous chantaient, donnez- donnez ! Donnez- donnez tous vos petits sous…

 

Pour les païens d’Afrique donnez les, Jésus les veux tous… Jésus les veux tous !

 

Ces photos ont touché les croyants et plusieurs ont manifesté une sainte générosité.

 

Mais hélas… Quelques temps plus tard, n’ayant plus de communication avec ce pays,

 

Le missionnaire réalise qu’il ne peut y retourner et acheta une couteuse voiture.

 

Il savait dans son cœur, que ses supérieurs ne le déplaceraient pas avant longtemps,

 

Qu’il n’avait aucun moyen de transmettre ces dons aux éventuelles associations inconnues,

 

Et même, dans ce pays si lointain, il ne chercherait pas à savoir comment faire.

 

Pour calmer sa conscience, il priait :

 

-          Mon seigneur Jésus! Papa doudou… Bon Père d’éternité… De toutes les façons,

 

Les survivants et les mourants ne savent pas que j’ai parlé d’eux à chaque sermon…

 

Ils ignorent que leur détresse m’a permis de recevoir ta grande bénédiction.

 

Depuis longtemps, je désirais avoir une voiture toute option donnée par le Seigneur !

 

Sans ce secours divin, je serais moi-même constamment exposé à tous les besoins !

 

Pour aller de lieu en lieu, vers les malades du secteur, il me fallait une bonne voiture…

 

Je sais que cela peut impressionner favorablement les misérables qui me voient arriver !

 

Seigneur ! Papa doudou ! Tu me pardonneras car tu es mort pour ce petit péché !

 

C’est toi qui m’as aidé à stimuler  la générosité presque inexistante de ce peuple élu !

 

Après tout… Seigneur, tu seras glorifié par le service que je fais nuit et jour pour toi !

 

Si un jour, tu me renvoie en Afrique, J’en ferai  de même avant de partir… Ainsi

 

Je réparerai cette omission involontaire par laquelle tu m’as béni… Ah…men… Ah… men

 

Dieu est bon… Allélu…ïa… Allélu…ïaJ’ai une bonne voiture pour le Seigneur ! Allélu…Ïa ! Allélu…Ïa !

 

Un jour, Seigneur… Je serai intègre… Oui par ta grâce seulement, je serai saint et parfait…

 

Fidèle… honnête comme j’aime à le dire dans mes sermons : Fidèle, juste et saint... Amen !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog