Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Seigneur ! A ma naissance, mes parents m’ont légué une nature égoïste.

Victime de la dégénérescence, j’ai subi l’influence des religieux formalistes.

Pardonnes-moi, l’avidité par laquelle j’ai fait des acquisitions frauduleuses.

Guéris mon cœur, afin que je restitue le produit de mon éloquence trompeuse.

Hérode, en parlant comme un dieu fut frappé à mort, sitôt couvert de vermines.

La restitution n’a pas épargné Judas des fruits de la convoitise qui extermine.

Avec l’éducation ainsi que l’influence des colons prédateurs et barbares,

J’ai développé des traits de caractère subtils et je suis devenu un chrétien avare.

Seigneur, pardonne-moi mon avarice qui m’oppose au sacrifice des prémices.

Il est écrit : Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon, mais je redoute le sacrifice.

Je ne peux accepter que le dixième de mes biens soit consacré « prémices du Seigneur ».

O Dieu ! Guéris-moi afin que je restitue le butin qui prouve que je suis un trompeur.

Seigneur… Les anges qui contrôlent ma gestion proclament que je suis cupide,

Ami de l’argent, obsédé par l’appât du gain, que j’en tire une jouissance morbide.

Oui Seigneur ! Je le reconnais, mais quand je reçois de l’argent, je perds la tête…

J’ignore volontairement l’aumône légale et garde tout comme un faux prophète.

Seigneur, pardonnes-moi. Quand tu dis obéissance, j’entends « obé- finances ».

Je ne peux pas partager avec mes frères pauvres qui meurent faute de pitance.

Je reconnais que je suis tombé au pouvoir du capitalisme, fruit de la corruption.

En voulant sortir du camp des démons, j’ai été séduit par le charmant Mammon.

Il a mélangé mes acquisitions financières à l’argent sale des grands malfaiteurs,

De tous ceux qui égorgent les salariés et plongent les pauvres dans le malheur.

J’ai prêché tes promesses comme les meilleurs produits du marché mondial ;

Mais aujourd’hui, je désire descendre de Latécoère avant son plongeon fatal.

Seigneur, pardon ! J’ai écrasé ton peuple en emportant leurs ressources. (1)

J’ai opprimé ton héritage en croyant aux règlements qui ont gonflé ma bourse.

J’ai égorgé la veuve, l’étranger, l’orphelin en supprimant leur juste droit social ; (2)

J’ai tout déposé à la caverne d’Ali Baba, où les esprits comptables travaillent,

Forment des capitaux, moteurs des tourments qui affectent les pauvres des nations.

Les gains de mon épargne troublent ma conscience par le devoir de restitution. (3)

J’ai porté au canoë de la Madone, des trésors qui étaient pour l’avion, trop lourds ;

J’en ai chargé d’autres du sang des pauvres et ils se sont encastrés dans les tours.

Seigneur, pardon ! J’ai cru aux dieux commercialisés par de distingués colons.

Ils ouvrent toutes les portes du paradis aux pécheurs assoiffés de rédemption,

Mais font pire que ceux qui plaçaient en pyramides les richesses des tribus,

Afin de festoyer dans l’au-delà en compagnie de leurs sirènes corrompues.

Si c’est par cupidité que les mauvais anges ont désiré devenir des propriétaires,

Aide moi à renoncer aux séductions des richesses et libéralités de cette terre.

J’ai utilisé longtemps la fourche à trois dents : L’égoïsme, l’avarice et la cupidité

Afin d’extraire des régions les sous des mendiants qui meurent dans la pauvreté.

Si la porte de la vie éternelle est symbolisée par la croix que l’on franchit sans valise,

Aide-moi à partager l’aumône afin d’éviter la future puce et sa tumeur maligne. (4)

O Dieu ! Guéris mon âme avant que les sept fléaux ne viennent sur les capitalistes. (5)

Sans ton intervention miraculeuse, je ne retrouverai pas l’image du vrai Christ.

Dieu Sauveur ! Je te confie mon égoïsme, mon avarice et ma secrète cupidité.

J’espère en toi comme Jonas qui descendait en apnée, englouti par la marée.

Sauve-moi Seigneur de mon avidité ! Redonne-moi un cœur épuré, blanchi et purifié,

Un cœur capable de renoncement pour participer à la victoire du Christ glorifié. (6)

 

(1) Ez 22 : 29-30;  (2) Ps 94 ;  (3)  Nombre 5 : 5-10 ;   (4) Ap 16 : 1-2 ;   (5) Jac 5 : 1-6 ;   (6) Ap 17 : 14

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog