Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Naboth était un juif pauvre qui ne possédait qu’une vigne.

Cet héritage faisait de lui un gardien fier et digne.

Les grappes colorées excitaient la convoitise des passants.

Le Roi Achab vit que ces raisins semblaient succulents.

Il dit à Naboth : Cède moi ta vigne, je paye à prix d’argent.

Il répondit : Que l’Eternel me garde de te donner l’héritage de mes pères !

Blessé de se voir refuser l’objet de sa royale convoitise,

Il en fit part à Jézabel, la Reine qui calmait toutes ses hantises.

Elle fit contre Naboth une accusation criminelle, et ordonna sa lapidation.

Heureux de l’avoir radié de sa vigne,  ils en prirent possession,

Se mirent à déguster ces raisins avec la cour et ses distingués.

Chaque grappe avait la saveur sanguinaire d’une âme sacrifiée.

Le Prophète Elie, envoyé par Dieu vers ce Roi accapareur,

Lui dit : Ainsi parle l’Eternel, celui qui pèse les actions des profiteurs :

Les chiens qui ont léché le sang de la victime des criminels,

Lècheront ton sang hors de la ville et dévoreront Jézabel.

Peu de temps après, s’accomplirent ces sentences contre la « profitation ».

La loi de la réciprocité que rappelle l’arc en ciel, s’est mise en action.

L’injustice et la méchanceté déterminent de déplorables destinées.

La fin du tyran est souvent identique aux radiations de ses subordonnés.

Dieu, dans sa loi, a donné un droit d’héritage à chaque pauvre ;

Cette libéralité légale est le dixième que Christ appelle l’aumône.

Le respect de cet héritage paternel est la divine bienveillance,

Par laquelle les brebis seraient sensées être dans l’abondance.

Ainsi parle l’Eternel ; Message transmis par le Témoin Fidèle :

Ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel,

Enseigner et séduire mes serviteurs par son impudique cupidité.

Elle radie vignerons et prophètes, puis s’empare de la propriété.

Quelles sont les conséquences à long terme de sa doctrine ?

L’agence mondiale de l’ONU pour l’alimentation (FAO) répond :

923 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde.

75 millions sont nouvellement touchés par la sous-alimentation…

Je ne suis qu’une cellule de cette race, mais solidaire de la rétention.

Avec Achab mon frère et Jézabel ma sœur, nous accumulons…

L’héritage des pauvres assure à nos enfants un brillant avenir.

Moins violent que ces assassins, je ne tue pas, mais je laisse mourir.

Encore un peu de temps et l’enfer atteindra tous ses objectifs,

Car, en alimentant les coffres forts, je suis responsable de leur supplice :

923 millions d’affamés qui remplissent le ciel de gémissements.

Encore un peu d’épargne et je doublerai le nombre des indigents.

923 millions de personnes qui souffrent est la conséquence directe,

Du rejet de la libéralité légale dans une gestion financière incorrecte.

Tout le ciel gémit en recevant les cris d’angoisse des affamés.

Des parents squelettiques font un trou pour  leurs petits décédés.

Ils ont fait cuire des feuilles sans sel, de l’argile en galettes,

Ils ont pleuré, prié, mais leur subside est emporté dans des mallettes.

La famille disparaît, la collectivité dépérit par un jeûne permanant.

Les orateurs du paradis boivent les dernières gouttes de leur sang.

De même que Jézabel dominait son mari par ses sortilèges, 

Mammon réunit les chrétiens et les capitalistes dans un même cortège.

La droiture légale sciemment rejetée est une domination qu’impose l’abîme,

Pour que le Bon Dieu soit accusé de refuser aux pauvres le pain légitime.

La planète terre créée avec pôles nord et sud jouit d’un parfait équilibre.

Le corps humain créé partie droite et gauche, jouit d’une perfection sublime.

La justice sociale et spirituelle produit la vie par la gestion des centimes.

La violation du droit torture l’affamé, et le riche tient Dieu pour responsable.

Le contrôle des acquis, au ciel, distingue les enfants de Dieu de ceux du diable.

Quiconque ne pratique pas la justice, ne l’a pas vu et ne l’a pas connu.

Que le juste pratique encore la justice, car par elle, la mort sera vaincu.

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog