Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? Réflexions d'un religieux

Réforme ??? 143 réflexions d'un religieux de Martinique

Publié le

Les formules négatives du « collyre » de Laodicée et  quelques synonymes du terme «  droit social » (Mat 6 :1-2)

 

Le Christ notre justice, sans la dîme « prémices » est une séduction des faux prophètes.  (Dt. 26 ; Mt 24 : 5 ; 2 tim 3)

Les 144000 qui ont offert la dîme « prémices » sont du nombre des élus de la fin des temps. (Ap 14 :1-5 ; Pr 3 : 9- 10)

La gestion sans l’autre dîme « droiture » cause de grandes tribulations,  l’oppression des pauvres. (Ap 7:13-17)

Les biens, sans cette dîme « équité » sont une iniquité et une injustice envers les pauvres affamés. (Deut 25 : 13-17)

La vie, sans cette dîme « bienveillance » envers les affamés est l’exercice de la violence.  (Am 3: 10 ; 5: 12 ; Gen 6 : 11-13)

Le Christianisme, sans cette dîme secrète « libéralité » est une séduction du capitalisme, un désert aride. (2 Pier 2 ; Ju 11)

La justice est le constat d’une gestion légale ; Elle ne peut se transmettre de Jésus à l’homme resté injuste. (Ap 22 : 11-12)

La foi religieuse, sans cette dîme « charité » est une omission dont les chiffres se totalisent au ciel. (Ap 18 : 1-5 ; 2 Tim 3)

La sainteté, sans cette dîme que Dieu appelle « le bien » est une religieuse hypocrisie.  (Mat 6 : 1-6 ; Esa 1: 16-17 ; Mt 23)

La vie religieuse, sans cette dîme destinée aux « œuvres justes des saints» rend le croyant répréhensible. (Mat 25 : 41-46 )

Laparole théologique sans cette pratique « droiture » déclencha la colère divine contre les amis de Job ; (Job 42 : 7-8)

Le matérialisme avec l’exclusion du  « droit social »  provoquera à la fin une malédiction mondiale; (Deut 27: 17-19)

La certitude du salut, sans la miséricorde (aumône contre la misère) produira une éternelle déception ; (Mat 25 : 41-46)

Bâtir avec l’aumône gardée dans le capital, c’est employer le « sang » des misérables. (Hab 2 :13 ; Esa 1 : 12-15 et 59 :3)

Le rejet volontaire de ce commandement prioritairement cité dans (Esaïe 56 ; Esaïe 1 : 27) est à corriger. (Am 5 : 1-14)

Prêcher les dix commandements, sans justice ni droiture, c’est choisir d’être ni froid, ni bouillant.  (Ap 3 : 15 ; Am 5 )

La protection divine, sansjustice ni droiture est une illusion qui rappelle les chambres à gaz ; (Am 5 : 7-12 ; Ps 25 : 21)

Le Sabbat sans « l’assistance destinée aux saints affamés », sera désapprouvé au dernier jour ; (Am 3 :10 ; Esa 10 : 1-4)

La doctrine « dîme et offrandes », neutralise la justice des prémices et la droiture sociale. (Deut 26 et 27 ; Mat 15 :6-9)

Servir le Créateur sans justice ni droiture c’est se détourner à droite (droiture), et se perdre à gauche (justice).  (Jos 1 : 7)

L’aumône est une dîme destinée aux affamés et nécessiteux qui sont desdisciples du Christ: (Mat 10 : 42 ; 2 Cor 9)

1000 ans après la fin, les perdus découvrent les victimes pauvres qui sont morts à cause de leur avidité. (Ap 20 : 11-15)

Celui qui sait fairele bien « l’aumône » et ne le fait pas, commet un péché ; (Jac 4 :17 ; Esa 1 : 16-17 ; 48 : 1 ; 46 :12)

 

              Ma prière : seigneur! Je suis un pécheur, né égoïste. La gestion m’a rendu avare, mais je ne souhaite pas mourir cupide.  Par ta grâce, change mon cœur et mon esprit pour que j’obéisse à tes commandements en pratiquant la justice et en partageant avec tes disciples nécessiteux et affamés, l ‘aumône des biens que tu me donnes. Amen

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog