Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Un souverain sacrificateur en Israël portait le nom D’Eli ;

Responsable du service du temple, il était aidé par ses fils,

Tous revêtus d’un fin lin blanc,  mais couvrant une âme noire.

Leur vraie nature se révélait lors du sacrifice du matin et du soir.

Le rapport que Dieu fit sur leur conduite coupable se résume ainsi :

Les fils d’Eli étaient des hommes pervers, ils ne connaissaient point l’Eternel.

Quand les adorateurs offraient des sacrifices, ils exigeaient les meilleures portions,

Avant même que la viande soit cuite, contrairement à la loi sur la répartition.

Ces jeunes gens se rendaient coupables, devant l’Eternel, d’un très grand péché,

Parce qu’ils méprisaient les offrandes de l’Eternel, par avidité.

Les réflexions regretables de leur père nous interrogent aujourd’hui :

J’apprends de tout le peuple, vos mauvaises actions…

Vous faites pécher le peuple de l’Eternel… (1 Sam 22-26)

Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu le jugera ;

Mais s’il pèche contre l’Eternel, qui intercédera pour lui ?

Dieu désapprouvait la convoitise à l’origine de leur épargne en ces termes :

D’où vient que tu honores tes fils plus que moi, afin de vous engraisser

Des prémices de toutes les offrandes d’Israël, mon peuple ?

J’honore celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés.

Je lui ai déclaré que je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime

Dont il a connaissance et par lequel ses fils se sont rendus méprisables,

Sans qu’il les ait réprimés. C’est pourquoi je jure à la maison d’Eli que jamais

Le crime de sa maison ne sera expié, ni par des sacrifices, ni par des offrandes. (1 Sam 2 :27-30)

   Lorsqu’un berger a la responsabilité de représenter la sainteté de Dieu,

Sa perfection, son abnégation, son équité et son jugement miséricordieux,

Puis se laisse gagner par la convoitise des prémices en pratiquant le favoritisme,

Il démontre aux anges et aux hommes, sa position en faveur du prince de l’égoïsme.

Il plonge dans la honte et la confusion : Les chercheurs, les anges et le Créateur.

Le Dieu suprême donnerait un denier, salaire journalier à chaque serviteur, (Mat 20)

Mais les fils d’Eli  privaient la majorité de leurs subordonnés de salaire,

Afin de grossir les capitaux constitués des prémices, superbe épargne bancaire.

Quand le cercle des privilégiés touchera plusieurs fois le denier légitime,

Orateurs et semeurs allant de porte à porte ne toucheront pas un centime.

Le favoritisme, est le fruit pourri qui prouve le triomphe de la convoitise ;

Ceci explique la multiplication  des religions et l’impuissance des églises.

L’iniquité produit cette inégalité de répartition qui ferme les cieux aux gagnants.

Il est écrit qu’au dernier jour, il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Mat 8 :12)

Quand le Christ paraîtra comme un millier de soleils dans le firmament,

Des lamentations jailliront des lèvres égoïstes livrées aux tourments.

«  Les pécheurs sont effrayés dans Sion, un tremblement saisit les impies,

En ce jour redoutable, qui de nous pourra rester auprès d’un feu dévorant ?

Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles ?

Celui qui marche dans la justice et qui pratique la droiture sociale,

Qui méprise un gain acquis par extorsion (Par ruse ou séduction) ;

Qui secoue les mains pour ne pas accepter un présent (profits contre la vérité)

Qui ferme l’oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires ;

Et qui se bande les yeux pour ne pas voir le mal. (Esa 33 : 13-16)

Hélas, si toutes pensées, toutes paroles et tous profits possèdent des effets,

Les terreurs du dernier jour exposeront le favoritisme et ses méfaits.

    Ainsi parle l’Eternel des armées : Rendez véritablement la justice ;

Et ayez l’un pour l’autre, de la bonté et de la miséricorde ; (Zac 7 :8-14)

Dieu désire m’aider à pratiquer la justice et l’aumône dans toute valeur, (Mat 6 : 1-4)

Car la gestion des acquisitions démasque celui qui est brigand et voleur. (Jean 10 :7-15)

Quand les terreurs de l’enfer engloutiront les professionnels du favoritisme,

Le fin lin éclatant et pur, œuvres justes des saints, vêtira les adeptes de l’altruisme. (Ap 19 : 7-10)

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog