Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Le Créateur, craint-il le sacerdoce royal ? (1 Samuel)

 

Dieu redoutait l’institution de la royauté humaine en Israël,

Car le sacerdoce royal s’opposerait aux prêtres de l’Eternel.

Ces sacrificateurs étaient dans le camp d’Abel, sans défense.

Ils étaient, par Saül constamment menacés,  réduits au silence ;

Privés de salaire, ils menaient une vie de prophètes persécutés.

Honorant Dieu et sa Loi, ils œuvraient pour publier la vérité,

Partageaient avec les visiteurs de passage leurs maigres rations,

Bien qu’ils soient les favoris du ciel, consacrés  par la divine  onction.

Seulement, leur consécration portait atteinte aux forces du mal,

Car ils avaient choisi le service par une vie d’abnégation totale.

Le sacerdoce royal détenait le tyrannique pouvoir et l’immunité,

Car la gestion des biens collectifs extrayait du cœur toute humanité.

Chargé de sauvegarder les faveurs du trône pour la descendance,

Saül  poursuivait les « Davidiens », misérables privés de pitance, (Héb 11 : 32-38)

Qui fuyaient, se cachaient dans des cavernes et les grottes de la terre ;

Privés de tout, ils étaient vêtus de peaux de brebis et de chèvres,

Ils vivaient à l’ombre de la mort décrétée par le sacerdoce royal,

Tous, gros salariés, se déplaçant en carrosserie couteuse ou à cheval.

Ils payent le dévouement d’un service loyal par l’épée de l’exclusion,

Sans penser au rendez-vous de Guilboa où tombe toute vénération.

      Aujourd’hui, Dans quel camp sommes nous placés ?

Contre qui combattons-nous quand nos intérêts sont menacés ?

Sommes-nous dans ce sacerdoce royal, manipulant le glaive

Contre de misérables missionnaires qui militaient sans trêve ?

Levons-nous nos mains pour amputer nos membres accidentés ?

Et chassons-nous du troupeau les fragiles brebis violentées ?

Devons- nous traquer tous les orateurs qui ont reçu l’onction,

Parce que leur humilité contraste avec  notre lucrative exaltation ?

    Bientôt viendra le temps de détresse, les nations seront en guerre,

Mais le divin glaive de la justice sera l’oméga qui visitera la terre ;

Tourné contre Dieu en la personne des missionnaires et des indigents,

La justice exigera une réciprocité de traitements contre les méchants,

Car ils ont opprimé des serviteurs de l’Eternel par un dur esclavage.

La coupe de gémissements imposée aux autres sera leur amer breuvage.

Il est juste que celui qui exploite ou frustre de leurs droits, ses employés,

Ait un jour à souffrir pour l’avantage inique de la jouissance recherchée.

Le Rois Saül, après avoir programmé le massacre  du groupe exilé,

A vu se retourner l’épée de l’exclusion, dévorant ses fils préférés.

Il avait fait d’eux des généraux solidaires de ses projets tyranniques ;

En réciprocité, ils ont moissonné un triste destin, avec une fin tragique. (Ap 13 : 9-10)

Dieu me pardonne, d’avoir fait allusion à un roi qui a reçu l’onction,

Moi qui suis encore dépendant de la puissance attractive de Mammon.

Attention ! Bien que la réciprocité soit une loi immuable de l’Alliance,

Le Père compatissant nous propose par écrit, une nouvelle chance :

« Si le méchant revient de sa méchanceté et pratique la droiture sociale,

Et la justice, il fera vivre son âme. Il vivra et ne mourra pas.

Toutes les transgressions qu’il a commises seront oubliées.

Il vivra à cause de la justice spirituelle et sociale qu’il a pratiquée,

Dit le Seigneur l’Eternel… Convertissez-vous donc et vivez. » (Ezé 18)

    Dans les ténèbres d’ici-bas, sous quel drapeau combattons-nous ?

Au Nom de Dieu, se sont exercées les plus cruelles des tyrannies :

Tous  reconnaissent la justice imposée par les besoins de leurs véhicules,

Mais beaucoup renient le droit légal des êtres humains  placés sous leur férule.

Si le plus grand mal fait contre Dieu a été de verser le sang de son unique Fils,

Dépouiller ses élus en emportant leurs ressources, reproduit le même supplice.

Telle est la tyrannie du sacerdoce royal qui s’arroge le divin droit d’exclure.

La dernière initiative mondiale, consistera à priver de finance les fidèles créatures. (Ap 13 : 11-18)

    Mais,  il est écrit : « Ils combattront contre l’Agneau et l’Agneau les vaincra,

Parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois,

Et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi ». (Ap 17 : 14)

Au Nom de Jésus, tout genou fléchira dans les cieux, sur la terre et sous la terre. (Phil 2 : 8-11)

 

 

 

 

Le pouvoir du ciel et celui des enfers 

 

  

(Narration après lecture de : Actes de Pilate ; Le livre d’Enoch ; l’Apocryphon de Jean, L’évangile de l’enfance etc. sur Google)

 

 

 

   D’après l’identification biblique, qui est Jésus-Christ ?

 

 

 

     Après avoir été vendu par Judas contre trente pièces d’argent « maudit », les soldats du Saint temple de Jérusalem firent l’arrestation de Jésus, le Christ Béni Eternellement, le Fils Unique de Dieu, le Dieu trois fois Saint, le Parfait, le Fils du Créateur devenu Homme, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, le Sauveur Admirable, le Conseiller venant du Très Haut,  le Tout-Puissant, le Père Eternel, Prince de la Paix, le Miséricordieux, le Dieu Bon, intègre, juste et droit, le Seul Recours pour les opprimés, le Dieu Adorable  qui peut faire disparaître la maladie et la mort, le Grand Juge des esprits et des humains, l’Eternel des Armées, le dernier qui se lèvera contre la méchanceté et l’injustice, Celui qui est capable de châtier éternellement les dominateurs qui font trembler le monde par leur pouvoir tyrannique … (Dan 7 : 13-14 ; Esa 9 : 5-6 ; Ap 1 : 4-18)

 

 

 

Le Pouvoir politique et religieux

 

 

 

   Des hommes sanguinaires avaient le pouvoir  religieux et politique. Les chefs juifs, en délégation  « sainte », tous, semble t’il sous l’empire des esprits de malfaisance,  disaient à Ponce Pilate :

 

Si nous avions reçu de César l’autorisation de tuer, nous l’aurions déjà lapidé plusieurs fois  pour le réduire au silence, car il dit qu’il est le Fils de Dieu… Le grand Je Suis …

 

Il ressuscite les morts après plusieurs jours passés dans la tombe ; (Sous entendu : Si on le laisse faire, le cimetière sera vidé) ;

 

Il fait beaucoup de guérison le jour du Sabbat, ce que notre loi interdit ;

 

Il donne la vue aux aveugles de naissance et guérit les paralytiques ; (Sous entendu : Où il passe, il n’y plus de mendiants) ;

 

Il chasse les démons sur les possédés, et les esprits de l’enfer lui obéissent, de plus il leur interdit de parler ; (Sous entendu : Il les envoie parfois habiter dans les cochons…  Il les met en prison dans les abîmes)

 

Son Nom seulement, (Jésus de Nazareth, ou Jésus Fils de David)  fait trembler les démons qui rendent malade les possédés ;

 

Il guérit toute forme de maladies, (Sous entendu : Si on le laisse faire, il n’y aura bientôt plus de salaire pour les médecins et les charlatans) ;

 

Il reçoit, sans opposition, l’adoration des miraculés et des ressuscités ;

 

Il commande à l’océan déchaîné et la tempête se calme ; Il marche sur la mer comme sur la terre ferme ;

 

Il fait une prière, du pain et des poissons tombent du ciel tout prêt à consommer ; (Sous entendu : Il pourrait nourrir 100.000 personnes par son pouvoir magique)

 

Seulement, nous le détestons car il dit que les hauts dignitaires gardiens de notre religion : Grands prêtres, scribes, lévites, pharisiens, saducéens, membres du sanhédrin, seront jetés, après le jugement, dans un magma incandescent où nous aurons à souffrir pendant l’éternité ;

 

 

 

Nous sommes les héritiers de d’Abraham, dignitaires du saint temple, il nous traite, nous les saints, de voleurs, arnaqueurs, cupides, hypocrites, arrogants, tombeaux blanchis, fils de la géhenne ! (Mat 23)

 

Malheur à vous pharisiens !  Dit- il… Malheur à vous, docteurs de la Loi… Malheur à vous, bergers du peuple  … serpents, race de vipère… Il demande que le sang de tous les martyrs, depuis celui d’Abel jusqu'à celui de Zacharie retombe sur nous. (Mat 23 :35)

 

 

 

   Nous sommes les dignitaires de la religion divine,  reconnue par notre roi Jules César,  et personne ne doit nous juger… Nous ne voulons pas de lui comme Messie … S’il est innocent, que son sang retombe sur nous et nos enfants à perpétuité … (Que les ténèbres enveloppent notre race à jamais) … Combien de prophètes ont commis la même imprudence verbale, et nous les avons radiés, emprisonnés, lapidés, tués, sciés, martyrisés après leurs homélies humiliantes. (Héb 11 :36-38)

 

 

 

 Gouverneur, Ponce Pilate, pour nous, le roi des rois est Jules César ! Nous avons un comité de notre  saint temple qui se réuni jour et nuit, pour sauvegarder notre dignité et celle de César par l’exclusion des orateurs indésirables. Aucune séance ni aucun vote ne se fait sans prière. Par la prière nous cherchons à savoir le mode d’exécution qu’il faut appliquer. Nous jeûnons avant de radier et d’exterminer les adeptes qui se disent prophètes, ou envoyés du ciel...

 

Gouverneur Ponce Pilate, Souverain de notre Etat, Majesté élevée en dignité, -  Nous te supplions de faire mourir ce faiseur de miracle ; Tu as le pouvoir que nous n’avons pas reçu de César, et si tu  n’obtempères pas, nous écrirons à César contre toi. Jules César te mettra en pièces pour avoir laisser vivre un tel Roi concurrent.  (A l’ouïe de ces paroles, Pilate tremble de peur, car César prend plaisir à décapiter ses subordonnés en faute : Rois, gouverneurs, chefs militaires etc)

 

 Choisi parmi tes soldats, les plus cruels, frappe-le de verge jusqu'à ce qu’il en meure, nous viderons les caisses de dîme pour te dédommager…

 

S’il ne meure pas, fait le crucifier et laisse le accroché à la croix, afin qu’il se souvienne qu’on ne maudit pas les saints pasteurs d’Israël…

 

Notre roi Jules César a le pouvoir de faire crucifier quiconque nous condamne au nom de la vérité ;

 

Et d’ailleurs, tous ses partisans, ressuscités, guéris, disciples, parents, doivent être exterminés pour insubordination, par les moyens qu’ordonne Jules César ;

 

Nous savons votre compétence et nous connaissons ce dont vous êtes capables (Sous entendu : En matière de cruauté militaire, et sans cette exercice de supériorité vous ne seriez pas les maître du monde) ;

 

Déjà, à sa naissance nous l’avons dénoncé à Hérode, et ses parents l’ont caché en Egypte. Hérode en revanche a fait massacrer tous les enfants de la région jusqu’à l’âge de deux ans…

 

Quand il est venu prêcher au temple, nous l’avons porté au sommet pour le jeter dans l’espace, mais de son pouvoir magique, il a disparu du milieu de nous ; Il est vraiment dangereux !

 

Faites crucifier ce Christ qui nous trouble (Sous entendu : Mettez un guide touristique journellement sur les lieux du crane pour informer et recevoir la monnaie des visiteurs et adeptes curieux ; Faisons de tous les lieux visités par lui, des pôles d’attraction financières touristiques.  Et nous partagerons avec Rome les recettes mensuelles.

 

  Nous éditerons des livres dans toutes les langues, et la commercialisation de ce Jésus nous rapportera plus que toutes nos industries et nos guerres.

 

  Que nos usines s’activent pour fabriquer et vendre ce personnage comme talisman, fétiches de toutes tailles, images et valeurs commerciales).

 

 

 

Le pouvoir  de torturer et de tuer   

 

 

 

 Pilate dit à Jésus : Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te libérer ou te faire crucifier ?  

 

Jésus répond : Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi si cela ne t’avais été donné d’en haut.

 

 

 

Le Pouvoir de Jésus 

 

 

 

   Jésus aurait, s’il le voulait, d’une seule Parole, transformer Pilate en Mammouth, ses soldats en chimpanzés et les dignitaires juifs en crocodiles géants, et ce tribunal deviendrait un zoo très bruyant.

 

  Mais les lois du Créateur, par lesquelles l’univers  est gouverné, sont des lois d’amour, de justice, de patience et de miséricorde. Jésus est venu pour payer par sa mort, la culpabilité de tous les habitants de la terre qui se sont tournés vers la perfection et d’autres qui se convertiront pour devenir avec l’aide de Dieu: intègres, saints, justes et droits. Dans sa préscience, Jésus voyait plusieurs parmi ces monstres religieux et politiques, qui deviendraient par la suite des héros du christianisme ; Des saints dont plusieurs choisiraient le martyr plutôt que le paganisme romain, sa violence, ses idoles, son avidité criminelle, et certainement l’enfer à venir pour destiné.

 

 

 

Dieu le Créateur a le pouvoir de faire naître, d’entretenir la vie de tous les êtres vivants, visibles et invisibles. Son désir pour la race humaine est de récupérer ce qui est récupérable ; De ressusciter et conduire au paradis céleste tous ses élus. Les martyrs chrétiens seront particulièrement comblés de gloire. (Ap 2 : 10)

 

 

 

La justice divine veut que les coupables irréductibles ressuscitent et soient présentés à son tribunal au jugement dernier ; Qu’ils regardent le film de leur vie, avant d’être condamnés publiquement et jetés dans un magma incandescent où le démon et ses anges mauvais, ainsi que les impies de la terre expérimenteront le juste salaire d’une vie de péché. (Ap 20 :11-15) 

 

 

 

Justes rétributions : Beaucoup de dignitaires religieux capitalistes et des rois cupides seront comme des torches enflammées pour avoir exercé un pouvoir despotique sur leurs subordonnés. Trop orgueilleux et trop vorace pour capituler devant le Seigneur de la rédemption et obéir à ses commandements.

 

 

 

 

 

Identification du pouvoir maléfique

 

 

 

L’expérience de Jésus résumé ici,  nous enseigne plusieurs leçons : Si je reçois de ma religion ou de mon parti, le pouvoir de :

 

 

 

Juger sévèrement, tuer, radier, excommunier, exclure, emprisonner…

 

Dépouiller celui qui a mon amitié ou ceux qui sont les adeptes de ma religion ; Tromper les simples d’esprit en les exploitant ;

 

Réduire l’autre en esclavage en le faisant travailler comme missionnaire sans lui donner un juste salaire ; (Jac 5)

 

Commercialiser mes croyances religieuses : Vente de Livres, CD, DVD ;

 

Publier volontairement le mensonge connu par solidarité dogmatique ;

 

Freiner la publication des livres appelés apocryphes, scellés, écartés, méprisés  par les bergers blasphémateurs, la haute critique et les ennemis du Dieu des prophètes qui ont rendu témoignages ;

 

Passer sous silence toute ordonnance qui diminuerait mon chiffre d’affaire : Aumône, prémices, droiture, intégrité, bonnes œuvres etc ;

 

Présenter faussement la justice céleste comme un cadeau de père Noël ;

 

Profaner et recommander publiquement la profanation des solennités : Sabbats lunaires, nouvelles lune, (Repos mensuel), fêtes annuelles ; (Ez 46 ; Osée 2 : 13 ; Ap 12 :1 ; Esa 1 ; Nom 10 ; 2 Chr 31 : 3))

 

Violer les lois sacrificielles de la justice : Prémices à partager, dîme à distribuer pour l’étranger, l’orphelin et la veuve nécessiteuses ; (2 Chr 31)

 

Pratiquer la sexualité hors des liens du mariage Biblique ;

 

Se souiller par les pratiques de Sodome et Gomorrhe ; (Rom 1)

 

De remplacer les joies du mariage et celles de la famille par le célibat imposé, ce qui expose à la pédophilie, la masturbation et la débauche ;

 

Séquestrer l’argent reçu à transférer  vers les peuples nécessiteux ;

 

Offrir à Dieu un substitut du Sabbat lunaire en choisissant  un jour correspondant à une des 7 têtes de la Bête à dix cornes ; (Ap 17)

 

Exploiter les travailleurs par une sous évaluation injuste des travaux à exécuter ; J’ai le pouvoir de sortir gagnant de toute convention ;

 

Refuser un pain à ceux que je traite de laïcs et d’esclaves bénévoles ;

 

D’ignorer les dettes ou le droit salarial qui doivent être payés etc.

 

Charger des avions gros porteurs de toutes les ressources des nations pauvres, transportées vers les filles de Babylone.

 

D’appauvrir les mendiants, les pauvres, les simples d’esprit, les infirmes, les malades, les nègres, les illettrés et les croyants de toute la terre etc.

 

 

 

      Ce pouvoir et ces exactions sont ceux que certains religieux ont apportés dans notre monde ; Ce qui explique le règne de la souffrance, les plaintes et gémissements qui s’élèvent vers Dieu, et la condamnation de la planète à subir les fléaux prévus pour la fin des temps. (Ap 8 ; 9 et 16)

 

 

 

 Le pouvoir féminin : Combien de femmes ont caressé leur ventre arrondi, disant à l’enfant : Tu ne le sais peut-être pas… La semaine prochaine je t’envoie au ciel…

 

 

 

Où sont les empires universels qui croyaient à la supériorité de la violence ?

 

Qui veut aujourd’hui jouer le rôle crapuleux de : Pilate, de César, Du roi Hérode, de Caïphe et ses dignitaires, de Judas Iscariote ? Et pourtant, le Nom de Jésus rapporte encore beaucoup plus d’argent que trente pièces …

 

 

 

Prière : Seigneur ! Ouvre mes yeux… Aides moi à renoncer à tout pouvoir injuste et oppressif,  à comprendre que Dieu est le Seul Juste Juge. Que mon pouvoir soit celui de la réforme, de la justice, de la droiture, de l’humilité, du bien à accomplir, et de la bonté à manifester envers surtout les affamés et les défavorisés de Christ. (Jac 1 : 27)

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog