Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le


Et le dragon fut irrité contre la femme, (l'église) et il s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. Ap 12 :17. C’est la dernière confrontation entre la vérité et l’erreur. Le vrai Sabbat révélé et accepté provoquera la persécution.

  Heureux serez vous lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez vous et soyez dans l’allégresse car votre récompense sera grande dans les cieux ; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui étaient avant vous. Mat 5 : 11- 12. La persécution confirme la vraie piété lorsqu'elle est vécue avec  la pratique de la justice et la droiture.

  Quand les esprits mauvais réalisent qu’un individu quitte le camp de la rebellion contre Dieu, ils entrent dans une grande dépression, s'emparent de l'esprit des coléreux, et se montrent capables de prononcer des menaces et accusations les plus cruelles. Ainsi, devant le tribunal juif, de faux témoins se dressaient contre Jésus par les paroles incantatoires prophétisées au psaume 109 : 4-20.


Quiconque veut vivre pieusement en Jésus Christ, sera persécuté. 2 Tim 3 :12

    
 Celui qui s'engage sur la voie de l'obéissance doit s’attendre à être traité de : fou, possédé de démon, coléreux, ivrogne, débauché, arrogant, orgueilleux, prétentieux; Il risque d'être chassé de son église, de sa famille, menacé constemment de divorce etc.


 Ne Craignez pas (les religieux) et ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; Mais craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps (des profanateurs) dans la géhenne. Mat 10 : 28.  Depuis Nemrod, jusqu'à la fin du monde, la guerre à lieu contre le 7e jour et le repos de la nouvelle lune, repère divin. (Gen 10; Ez 20; Ap 13)



       Jésus nous avertit en ces termes : Plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Mat 24 : 10


L’apôtre Pierre dit : Si vous êtes outragé pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. (1 Pièr 4 : 12-19) Heureux, ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume est à eux. Mt 5 :10


  Si le vrai chrétien est le temple du Saint – Esprit,  au même titre que le temple de Jérusalem, les portes de l’âme s’ouvriront pour l’adoration, chaque nouvelle lune et chaque sabbat ; (Ez 46) Les quatre sabbats mensuels comptés à partir du lendemain de la nouvelle lune. (Ps 104 : 19) Dieu n’habite pas dans les temples faits de mains d’hommes. (Act 7 : 48) Vous êtes le temple du saint-Esprit. (1 Cor 6: 19)


  La persécution, les menaces d’exclusion, les accusations calomnieuses confirment l’irritation du dragon contre l’église. Mais ne peuvent corrompre celui qui aime le Sauveur et qui saisit l’honneur de se prosterner et d’adorer le Père éternel hors des sept montagnes sur lesquelles la prostituée est assise. (Ap 17 : 9)


 Récompense : Grande sera la récompense éternelle des vainqueurs. Jésus a dit que celui qui renoncera à des valeurs terrestres à cause de la bonne nouvelle, recevra au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des biens avec des persécutions ; et dans le monde à venir, la vie éternelle. (Marc 10 :28-30) La persécution mondiale aura lieu bientôt par le refus de 666. (Ap 13)   Il est écrit : A celui qui vaincra, je donnerai à manger de l’arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu. (Ap 2 : 7)

 

 

     Persécutions récentes (Ap 12 :17)

 

 

 

    Attentats : Nous déplorons le malheur qui a frappé les chrétiens dans certains pays. En sortant du service d’adoration, groupés encore pour fraterniser devant le temple, un terroriste s’introduit avec une voiture chargée d’explosif, actionne son détonateur et produit une destruction collective. Des corps et des parties de  membres voltigent dans l’espace ; Les enfants et les bébés ne sont pas épargnés. Heureux les morts, car les survivants, les amputés et les blessés ne retrouveront jamais une vie équilibrée, étant ébranlés mentalement et physiquement.

 

    Pourquoi des innocents qui n’offensent pas une mouche, qui n’ont fait tord à personne, qui ne s’occupent pas de politique, doivent ils payer si cher pour satisfaire la passion meurtrière de chefs religieux fanatiques et impitoyables ? Ils embauchent des jeunes endoctrinés, pour se suicider en produisant un carnage, mais n’y vont pas se faire sauter eux même, et n’envoient pas une de leurs épouses ou un de leurs enfants.

 

   Exclusion : L’autre méthode de destruction qui mine certaines institutions du protestantisme et s’oppose à leur développement n’est pas aussi violent, mais comporte des effets mille fois plus destructeurs. C’est la puissance infernale de l’exclusion ou plus souvent  la radiation. C’est l’attribution du pouvoir du mal qui transforme le pasteur en sadique. A son tour il gagne des collaborateurs, tous officiers d’église, capables d’éprouver la même jouissance que le roi de Babylone lorsqu’il jetait ses prisonniers dans : la fosse aux lions, dans une fournaise ardente, dans un bassin garni de crocodiles géants ou de serpents très venimeux.

 

  Confrontation fatale : Le chef de district se transforme spirituellement en gladiateur. Il met Chaos le membre présumé coupable en publiant sa culpabilité, les fautes qu’on lui reproche et les secrets de sa vie privée que le théologien a pu obtenir de la calomnie et la médisance. Quand l’assemblée dit « radiez-le »… Les mains des descendants de Caïn  sont levées ! Il enfonce son glaive tiré du manuel, et fait signe à la secrétaire d’église, ce qui veut dire : Effacez moi ce nom… Et les corbeaux emporteront sa dépouille hors de l’arène. Après l’exclusion barbare, il invite l’assemblée à participer à une longue prière telle que : seigneur, tu as fais disparaître ceux qui sont indignes, notre église est purifiée… Nous te présentons ceux qui restent,  ils sont infaillibles en apparence…

 

  Réunions d’affaires : Des listes de noms sont trimestriellement présentées à l’assemblée qui est invitée à approuver l’exclusion des membres dont les fautes sont publiées. Plusieurs lèvent leur main sacrilège sans même connaître l’identité des condamnés et leur capacité d’endurance face aux épreuves de la vie, auxquelles vient s’ajouter le rejet cruel et aveugle d’une collectivité impitoyable. Si Moïse ne se couchait pas devant le sanctuaire, il serait plusieurs fois lapidé par le peuple qu’il aimait. Caïn a levé sa main pour radier son frère Abel.

Les pasteurs lévites ont vendu l’identité prophétique de Jésus au roi Hérode, afin qu’il exécute la radiation du fils de Dieu. Ne l’ayant pas trouvé, il a retourné son glaive sanguinaire sur tous les enfants en dessous de deux ans qui étaient à Bethlehem et dans tout son territoire. (Mat 2)

Le glaive d’Hérode activé par les docteurs de la loi pour la radiation du Messie se retourna contre leurs propres enfants. Depuis, le massacre des innocents est devenue une fête pendant laquelle l’église reçoit des offrandes et recommande d’offrir des cadeaux aux enfants.

 

   Exclusion : Alors, les victimes de la cruauté collective, radiées, voient s’effondrer tous les liens fraternels, les amitiés et toute la confiance tissée pendant toute une vie.

 

    Joseph, le fils préféré de Jacob, avait une grande affection pour ses frères ; Mais, en contre partie, ils le jalousaient et ont programmé sa radiation définitive. Si Dieu n’y était pas intervenu lors de sa radiation injuste et criminelle, ils lui auraient tranché la gorge ou l’auraient laissé mourir de faim au fond du puis sans eau, sans possibilité de revoir le jour. Ces frères étaient des « bergers » jouissant de la confiance de leur père Jacob, responsables du troupeau, au même titre que les « radiateurs » qui portent le surnom de « berger », aujourd’hui. Ayant moissonnés quatre siècles d’esclavage pour leur mensonge et leur crime, leurs descendants, radiateurs héréditaires sont morts dans le désert, après leur libération d’Egypte, sans jamais apprendre l’amour, l’obéissance et le respect de la vie d’autrui.

 

   Celui qui porte en lui le pouvoir d’exclure ses coéquipiers, ses subordonnés, ses coreligionnaires, est identique à un scorpion. Son venin est dans sa queue (Le petit manuel qui fait de lui un inquisiteur impitoyable).

 

   Le prédicateur qui, de Janvier à décembre, derrière le pupitre, exalte la compassion de Dieu, par laquelle il gagne la confiance et obtient les finances de l’assemblée, est le manipulateur qui cesse d’être  un berger affectueux pour revêtir la parure de l’ours qui déchire les brebis et détruit le troupeau. Une atmosphère funèbre règne sur une assemblée qui dévore ses membres.

Lors des services religieux, l’amplification des instruments assourdissants remplace les actions de grâce qui devrait jaillir des cœurs. La terreur que font régner les théologiens quand ils disent : Notre église a des règles pour l’exclusion des pécheurs… Cela fait de l’église qu’ils disent être la porte du ciel, un enfer angoissant pour ceux qui admettent leur faillibilité. Les chefs d’état totalitaires font régner ce climat dans leur peuple. Ils sont tout à la fois : Inquisiteur, avocat, juge, bourreau et corbeau…

 

Un pasteur éduqué dans une école théologique au moyen d’un manuel d’église est transformé à l’image d’un inquisiteur cruel, sans miséricorde. Il devient salarier pour donner la mort aux malades, non pour les soigner.

 

Le coût partiel !

 

    a)       Des parents religieux dépensent la totalité de leurs ressources et de leur compétence en éducation religieuse, afin de voir leurs enfants intégrés dans la religion choisie ; A la moindre faute, ils sont chassés, radiés pour accéder au découragement, à l’incrédulité et à la révolte, au nom de quel dieu ?

b)      Des théologiens et des gestionnaires religieux investissent des sommes fabuleuses pour organiser des campagnes d’évangélisation, dans l’espérance de voir quelques intégrations. Ce sont des néophytes qui seront plus tard, radiés et dispersés par leurs collègues;

c)      Des missionnaires laïcs travaillent nuit et jours pendant plusieurs années pour amener quelques personnes à se joindre à leur église. Négligeant ainsi leur propre devoir d’éducation familiale ; (Souvent, sans rien recevoir en compensation pour subvenir aux besoins de leur foyer).

d)     Des membres, animés d’une générosité exemplaire, soutienne leur église avec une, deux ou trois dîmes de leur salaire, plus des offrandes systématiques pour tous les besoins de l’œuvre dans le monde entier. Sans aucune reconnaissance et aucune restitution, ils sont radiés, et leur fautes publiées, à la honte de leur famille. Ils s’en vont dépouillés, pillés et appauvris. Si le « manuel » qui inspire cette cruauté est la fosse, ceux qui publient les fautes supposées de leur collaborateurs, proposent et votent la radiation sont les crocodiles affamés. Leur nourriture ? Ce sont la médisance et les soupçons.

e)      Des chercheurs valeureux qui examinent les différentes institutions afin de trouver un refuge avant les temps de détresse, ainsi qu’une préparation pour le ciel, découvrent les terreurs de l’exclusion qui menace les adeptes, et se tiennent à distance comme un malade qui redoute ce centre médical militaire où l’on pratique officiellement l’euthanasie.

f)       L’éternité seule est capable de révéler le coût véritable sur plusieurs siècles et millénaires.

 

   Jésus disait aux pharisiens : Vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte, et quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne dix fois plus « cruel inquisiteur et impitoyable radiateur » que vous. Mat 23 : 15

 

  L’œuvre d’une vie détruite : La construction d’un caractère spirituel sanctifié que le Saint Esprit met une vie entière à édifier, est neutralisée après un seul comité d’exclusion entretenu par la fournaise de la calomnie et de la méchanceté ; Seulement quelques minutes et ils détruisent l’œuvre de Dieu.

 

Médisances immortelles : Honte à tous ceux qui parlent de la vie privée des gens, en leur présence ou en leur absence, souvent devant un comité d’exclusion. Vos médisances sont immortalisées dans les enregistrements du ciel où rien ne s’efface.

 

  Le cratère de saturne : Sachez le, membres d’églises, vous qui êtes appelés à voter contre les êtres faillibles : Votre tribunal appelé « comité d’exclusion » s’élève à des kilomètres de hauteur par rapport au Trône de Christ, Seul Juge Suprême établi par Dieu pour sauver et juger l’humanité. (Jac 4 : 12). Vous êtes dans le cratère de Saturne dans un magma incandescent.

 

Si l’ivoire saisie par les douaniers permet de connaitre l’âge et le nombre d’éléphants cruellement empoisonnés,

 

L’exportation de la monnaie inique  atteste l’absence de restitution légale à l’égard des membres radiés.

 

 

   Justice réciproque : D’après l’Alliance de Dieu avec Noé, (Gen 9)  cette loi fut accomplie dans l’expérience de Daniel, jeté dans la fosse aux lions, sorti sans une égratignure, et ses accusateurs qui ont été jetés à leur tour et immédiatement dévorés : Il est juste que celui qui a radié dix personnes baptisées, soit radié au centuple par la justice universelle. Si c’est 100 personnes, il sera radié 1000 fois. Le juge inquisiteur (théologien) qui ne se trouve pas parmi les prémices irrépréhensibles au retour de JESUS se verra radié éternellement, et ce sera plus que 10000 fois.

 

 

     

Voici un cas d’exclusion des plus récents 

 

    Convocation urgente : Nous sommes en avril 2012. Une responsable de la classe enfantine de son église a fait savoir qu’elle croit que les vrais Sabbats bénis et sanctifiés se situent : 7, 14, 21 et 28 jours après la nouvelle lune. Le pasteur des pasteurs qui est responsable de cette communauté, à l’oui de cette nouvelle lumière qui le fait craindre pour son chiffre d’affaire, a réuni son comité d’exclusion formé des anciens et de plusieurs autres personnes ayant des postes importants.

 

    Discrétion éternelle : Le pasteur, utilisant son manuel d’exclusion, « appelé » manuel d’église et la psychologie de l’inquisiteur impitoyable, les a fait promettre qu’aucun propos ou parole prononcée pendant cette séance, ne serait répétée en dehors. Cette imprudence entrainera automatiquement l’exclusion et la radiation de celui qui rapporterait une parole prononcée pendant le comité de malfaisance. Ce principe infernal est rappelé avant chaque comité. Les calomnies et la médisance prononcées dans le but de salir les victimes, doivent rester secrètes, scellées jusqu’au jour où Dieu diffusera les DVD individuels au jugement dernier, à la honte du pécheur en jugement qui utilisait sur terre, sa langue pour nuire. Ce péché collectif ne sera, par la suite, ni confessé, ni pardonné, étant semblable à un cancer du sang, imperceptible.

 

   Tous contre un : Généralement, les victimes qui ont été bannies du groupe, se retirent pour éviter les regards accusateurs chargés de mystères, de soupçons et d’amertume. Dans certaines assemblées il est recommandé de ne pas les saluer, les embrasser, ni fraterniser avec elles.

 

    Le huis clos pour la séance malfaisante : Selon les lois qui régissent l’enfer religieux, les victimes contre lesquelles le pasteur inquisiteur prononce des sentences ne sont jamais informées de leur initiative. Libre à chaque  inquisiteurs de vomir ses amertumes et ses mensonges, ses médisances et ses soupçons, en rapport souvent avec des règlements de comptes, les coups de langue et les : on m’a dit… J’ai appris… Il semble que… Et finalement, quand le membre a été bien noirci par les agents de l’inquisition, le théologien, avec une voix innocente, se faisant défenseur des règlements de l’église mondiale, propose la mesure d’exclusion que préconise le manuel qui constitue la guillotine américaine de la sainte révolution.

    Il dit : « Nous avons le devoir de nous soumettre aux règlements de l’œuvre mondiale et d’écarter ceux qui tombent en faute et ceux qui ne se soumettent pas »… Voici ce que dit notre manuel… L’église est souveraine… Elle supplante le Dieu Souverain. Elle vote l’exclusion de l’individu et « le dieu de notre religion qui est notre serviteur ratifie tout ce que nous votons»

 

     La première et la dernière visite de l’inquisiteur : Puisque la mesure d’exclusion doit être accompagnée d’une visite de la personne concernée pour « l’extrême onction », le pasteur, cette fois s’est porté volontaire pour rendre cette dernière visite avant que la sentence déjà votée par tous les malfaisants ne soit communiquée à la victime.

 

   Présence imprévisible : Lors de cette visite chez la personne concernée, j’étais présent sur invitation de cette dernière qui envisageait cette séance avec appréhension. Il faut dire que les seules occasions où un membre reçoit la visite de son pasteur, c’est lorsqu’il apporte de la part du comité de l’inquisition, le vote de bannissement du membre. Ce dernier ne réalise même pas la gravité de ses propos, tellement l’inquisiteur se présente avec la psychologie et la diplomatie du serpent qui s’adressait à Eve. S’ils sont deux, ils disent : avant notre entretien amicale, nous nous recommanderont au « seigneur » par la prière, inclinons nous et je  prie… Les visités heureux et naïfs, cherchent de quoi boire et manger pour fêter ce moment de fraternité chrétienne… Sans douter qu’ils seront piqués par des basilics, venus pour tuer.

 

   Un ex-inquisiteur : J’ai été personnellement, pendant des années, comme prédicateur, éduqué pour agir comme un sage inquisiteur qui pratique en toute solidarité doctrinale, une exclusion stratégique impeccable, afin de purifier le troupeau en chassant les brebis, surtout celles qui ont été fécondées. (Que Dieu me pardonne d’avoir agit comme un pirate qui précipite les passagers du navire dans l’océan. Que Dieu pardonne également à tout inquisiteur impitoyable, car c’est par un lavage de cerveau qu’on le devient) Après avoir subi cette éducation pour être un juge inquisiteur, on ne se rend pas compte de la bassesse de cette initiative qui exalte le dirigeant d’église au dessus de la compétence de Dieu qui est le seul Juge de l’univers. Dans cette exaltation, on éprouve une jouissance satanique, sans tenir compte de la justice réciproque qui fixe le destin du méchant. (Apoc 13 : 10)

 

    Une cruauté masquée : Ce soir là, je suis arrivé avant l’heure. Le pasteur qui ne connaissait pas l’adresse de sa victime, du se faire diriger par téléphone jusqu’à ce qu’il trouve la maison où il doit déposer son « billet d’enterrement ». Même dans sa mission funèbre, il fallait entendre la courtoisie artificielle de ses propos… Bonsoir ma sœur bien- aimée… Comment va la famille… Comment va ton mari ?

    C’est ainsi que Joab a reçu Abner en toute courtoisie, avant d’enfoncer son épée dans ses entrailles. Joab, après la mort de David a été puni par la justice réciproque. L’épée des envoyés de Salomon l’a transpercé alors qu’il s’accrochait aux cornes de l’autel. Le radiateur traitre et courtois a été sauvagement radié par une décision de justice royale.

 

    Confrontation amicale mais cruelle : Après la prière adressée au « dieu d’en bas » qui est le prince de l’exclusion, l’entretien commença autour d’une table bien garnie. Pendant une heure et demi, le pasteur inquisiteur a fait valoir sa position inflexible et nous avons fait valoir les textes de la Bible qui attestent que le repos de la nouvelle lune est aussi sacré que les quatre sabbats lunaires, et que les deux sont liés, avec l’appui du calendrier hébreux de la création.

 

    L’inquisiteur est menaçant : Ce chef des théologiens, très peu bavard ce soir là, car j’avais posé sur la table, un dictaphone en marche, s’est montré capable de s’irriter, m’a menacé de retirer un petit complément de retraite que je perçois des institutions qui m’ont employé pendant plus de 21 ans. Après cette longue carrière ou j’ai œuvré nuit et jour avec un dévouement exemplaire, les sadiques de la fédération m’ont exclu sans raison, se justifiant derrière ce prétexte mensonger : « raison économique ».

   Donc, la menace d’exclusion qu’il portait contre la directrice des enfants, fut momentanément, oubliée pour diriger contre moi son courroux. Je suis, à mon tour devenu menaçant, et je lui ai dit : « Si tu violes consciemment le vrai Sabbat, fixé à partir de la nouvelle lune, le Saint Esprit t’abandonnera, et tu te montreras sur la route avec tes Pershing et ta cigarette au bec ».

 

     Liberté d’expression inexistante : Il m’a reproché de publier sur mon blog les révélations que Dieu me permet de percevoir, sans les soumettre aux « inquisiteurs climatisés » pour qu’ils m’en donnent la permission. J’ai répliqué que je suis responsable devant Dieu, de rendre publique, toute lumière que je perçois pour le bien de ceux qui cherchent la vérité.

   Dans le judaïsme biblique, des millions de juifs se sont opposés aux prophètes et à Jésus, parce que les prédicateurs de la loi interprétaient faussement, et à leur avantage, les paroles prophétiques destinées au peuple. Il en sera toujours ainsi, ce qui explique le nombre de versions de la Bible ainsi que toutes les religions dont les interprétations théologiques s’opposent. L’œuvre finale des institutions religieuses mondiales est prophétisée : Ils séduiront beaucoup de gens. (Mat 24 : 5, 11)

 

   Ce connaisseur de l’hébreu, théologien laisse croire qu’il ne comprend pas l’hébreu : Après un peu plus d’une heure trente de discutions,  j’ai lui ai remis les imprimés en rapport avec le vrai Sabbat biblique et nous nous sommes séparés après une prière. (Ces différentes réflexions du calendrier biblique sont  publiées sur mon blog du numéro 100 au 108: http://maran-atha.over-blog.fr ou www.maran-atha.fr

 

   Fausse promesse : Le pasteur, avant de se retirer m’a toutefois promis de les étudier afin de me faire une réponse écrite par la suite. Mais je sais que la Bible ne peut se contredire : Si un mois veut dire un cycle lunaire, la nouvelle lune, le jour de la fête mensuelle ; C’est à prendre ou à laisser.  Je sais également que tout sujet théologique doit être envoyé en Amérique d’où il peut être classé parmi les milliers de « non retour ». N’est pas accepté si c’est un point controversé qui affecte l’infaillibilité doctrinale.

 

   Mise en garde immédiate pour le peuple : Quelques jours plus tard, avant que cette réponse ne me parvienne, ce pasteur a fait afficher dans les temples, des lettres circulaires pour mettre en garde contre toute nouvelles lumières susceptibles de les conduire à une réforme.

 

    La directrice qui a été exclue de son poste, a reçu un courrier concrétisant le vote à huis clos du comité dressé pour l’inquisition.

 

    Les éventuelles conséquencesdéplorables de ce processus infernal 

 

  Quelques unes de celles que j’ai constatées : Troubles mentaux ; Dépressions ; Suicides ; Divorces ; Querelles de famille ; Humiliation du radié ; Humiliation d’une mère ou d’un père face à ses enfants ; Rupture des relations amicales qui existaient dans la communauté ; Angoisses ; troubles des nerfs ; Démences ; Révolte légitime contre toute religion ; Victoire de la mondanité et de l’incrédulité chez les émotionnels blessés à mort etc.

 

   Insensibilité du crocodile : Le pasteur, juge inquisiteur impitoyable et le comité qui se distinguent par ses costumes sur mesure, tous sont insensibles aux malheurs de ceux qu’ils bannissent. Plus ils sont spirituellement couverts du sang de leurs victimes, plus ils reçoivent de distinctions dans la hiérarchie, et plus ils clament qu’ils sont sauvés, justifiés, sanctifiés, glorifiés. Même à ceux qui meurent suite aux conséquences de leurs œuvres criminelles, les prédicateurs donnent par leurs sermons, rendez-vous sur la mer de cristal qui est devant le Trône de Dieu ; Quel paradoxe !

 

Élève ta voix comme une trompète (Esa 58)

 

   D’après un reportage télévisé, le 11 septembre, des milliers de gens travaillant dans les tours en Amérique sont morts, alors qu’ils vivraient si une voix leur disait : Au feu… Au feu... Sauvez-vous de ce lieu le plus vite que possible… Beaucoup attendaient l’ordre d’évacuation par l’intervention nationale annoncée par haut parleurs. Alors, les tours s’effondrèrent sur beaucoup qui malheureusement attendaient le signal de départ officiel…

   La triste réalité, c’est que ces milliers de morts n’avaient aucune culpabilité dans les conflits nationaux de leur patrie.

 

   Appel à la raison pour une réforme : Ce que je développe ici, n’est pas pour encourager le tribunal de l’inquisition « dit comité » à atteindre un point de non retour par rapport au salut par la grâce et l’obéissance que l’église du Christ à charge de proclamer ; Mais plutôt pour une prise de conscience (surtout destinée aux pasteurs et aux membres de comités qui se spécialisent dans la calomnie secrète et l’exclusion de ceux qu’ils appellent « bien-aimés ». Ceci en vu d’un changement des dispositions mentales, que l’on pourrait appeler une réforme.

 

   Arrêtez… Sortez de la malfaisance : Cessez de faire jouer la loi du plus fort qui écrase les plus faibles… C’était la loi des empires universels qui labouraient et pillaient la création ; Cessez de radier ceux qui paraissent sans défense… Cessez de combattre contre Dieu en chassant et en réduisant au silence ses instruments… Cessez de croire que vous recevez un salaire pour éliminer quelques uns… Cessez de croire que vos doctrines sont vraies… Seul Dieu possède la vérité. (Esaïe 55 : 8-9) Cessez de croire que ceux qui ne pensent pas comme vous doivent être chassés de l’église ; Cessez d’imiter un juge inquisiteur, car c’est un assassin officiel, un salarié qui a vendu son âme pour éradiquer l’opposition non coupable. Ce n’est pas Jésus qui a fourni la corde à Judas ; Le prince de la cupidité l’a pendu après l’avoir utilisé. Or quelle créature peut dire en toute honnêteté qu’il n’est pas cupide ?

    Ce n’est pas le Fils de Dieu qui aurait confié ce rôle aux pasteurs. Détournez-vous de tout acte qui vous retournera au centuple d’après les lois immuables de la justice réciproque.

 

   Depuis les âges où Dieu s’adresse au peuple par des prophètes, ils sont des êtres sans défense qui subissent la colère des religieux impitoyables. (Héb 11 ; 1 Tim 3)

 

  Ennemi ou ami ? Si, comme vous le prétendez, j’étais votre ennemi, je garderais le silence devant votre inhumanité !

 

Si un missionnaire prédicateur ne possède pas en son esprit : l’intolérance, le complexe de supériorité, le glaive de l’exclusion et le venin de la cupidité, il fera pour Dieu une carrière honorable en soignant spirituellement les membres faillibles.

 

Un comité  est nécessaire pour: rebâtir les baraques des pauvres; Payer les factures non payées des veuves; refaire la toiture des maisons  vêtustes de membres incapables; Payer les heures de diaconat et l'essence consommée; Payer la bourse pour la formation de futurs professionnels; Nourir les affamés; Participer aux dépenses des endeuillés; Soutenir le programme des noces lorsque les parents ont de faibles moyens; Assister financièrement les parents en périodes de maladie; Vêtir ceux qui n'ont pas les moyens; Assister ceux qui sont touchés par des catastrophes naturelles etc.

 Le bénévole ne fait pas partie de ceux qui sont envoyés pour travailler dans la vigne du vrai Maître. (Mat 20) C'est de l'esclavagisme inhumain.

 

Similitudes

 

Si les pas du Messie lui rappelaient la justice et la droiture à pratiquer, (Prov 8: 17-21), ses mains lui rappelaient les lois éternelles du temps prescrites à la création du monde:

 

Le pouce:  La fête sollenelle qui met fin au cycle lunaire: (Ez 46: 1-11) Service religieux le matin; repas sociale pour les communautés; Fiançailles et mariages à fêter; Danses de réjouissance; repos pour tous, y compris les animaux etc.

L'index, le majeur, l'annulaire et l'auriculaire: Les quatre Sabbats bénis et sanctifiés de chaque mois (chaque cycle lunaire).

 Babylone, dans les neuronnes, méprise ces lois de la création, s'y oppose férocement en persécutant les fidèles qui s'y conforment. Mais chacun déclare sous quel drapeau il combat.

 

 

   Le seul recours possible : Cette directrice exclue, n’ayant aucune possibilité de savoir la bassesse des calomnies et la corruptibilité des médisances exposées contre elle en son absence, a produit un moyen de se défendre par écrit. Voici son courrier destiné aux membres du comité  d’exclusion :

 

 

 

 

     

Mme X

Tél.

                       

                                                                                              Commune  y

                                                                                              Le 8 Mai 2012

Objet : Remarques après une mesure d’exclusion

 

 

Au comité d’église de C.

 

     Suite à la réception de votre courrier dans lequel vous spécifiez que le comité d’église du 3 avril 2012 a voté mon exclusion en tant que directrice de la section enfantine, je vous exprime mon étonnement pour plusieurs raisons, je retiens celles-ci :

 

1)          Vous appelez « bien-aimée sœur » celle contre laquelle vous prononcez une mesure d’exclusion criminelle. Cela est identique au baiser de Juda. C’est une cruauté et de l’hypocrisie babylonienne que communique certainement la vénération de saturne, jour de sacrifice de millions de premiers nés, qui étaient au moyen âge, jetés vivants dans la fournaise ardante placée devant Saturne le Moloch. (Voir les liens sur Internet)

 

2)           Vous vous liguez contre moi parce que je suis irréprochable dans le respect du samedi babylonien enseigné par l’église Adventiste, ce qui aura pour fin la mort éternelle de millions d’adeptes à cause d’une profanation du vrai sabbat et de la nouvelle lune (repaire éternel), pendant toute une vie. (Ex 31 :12- 17)  Et d’autre part, une fausse interprétation de l’appel de Dieu adressé au monde religieux (Ap 18) ; L’erreur produit la désobéissance et l’avidité du caractère, mais non la sanctification souhaitée par Dieu qui n’est possible que par une acceptation inconditionnelle de ses commandements. (1 Jean 2 : 4) Et le « dragon », (par le comité des persécuteurs religieux) s’irrite contre moi (Ap 12 :17)  parce que je consacre en plus, une journée de repos et d’adoration  à Dieu qui me commande de l’adorer selon les lois de l’adoration ordonnées pour le service du temple de Jérusalem :

Ainsi parle le seigneur, l’Eternel : la porte du parvis intérieur restera fermée les six jours ouvriers, mais elle sera ouverte le jour du Sabbat, elle sera aussi ouverte le jour de la nouvelle lune.

Le peuple du pays se prosternera devant l’Eternel … Aux jours de sabbat (   Le 7, 14, 21, 28 de chaque mois) et aux nouvelles lunes (Fête Solennelle de fin du mois lunaire ; Esaïe 1 : 13 ; Ez 46 : 1-3)

 

3)      Les êtres mortels qui affirment par la parole ou  l’écriture que le sabbat du septième jour après la nouvelle lune n’est pas biblique, entrent en guerre aux cotés de Nemrod, contre :

a)      Les écritures saintes qui affirment que le mois (en Hébreu) signifie un cycle lunaire se terminant à la nouvelle lune ; Ceux qui ne connaissent pas l’hébreu ne sont pas encore coupables, ignorant la vérité qui ne leur est pas enseignée ;

b)       Contre les lois immuables du temps, que le Créateur qualifie de lois éternelles pour la nouvelle Alliance, justes et infaillibles ; (Jér 31 : 33-36)

c)       Contre les prophètes qui en ont mentionné ces lois 24 fois dans la Bible segond ; (La nouvelle lune et le sabbat ; A vérifier sur une concordance) ;

d)     Contre Dieu qui a prescrit ses lois depuis la création du monde pour l’humanité et la création entière, mais en priorité pour les chercheurs croyants ;

e)      Contre le saint Sabbat du septième jour béni et sanctifié, qui est éternellement fixé 7 jours après la fête mensuelle de la nouvelle lune, dont les 13 mois annuels correspondent aux 13 cycles lunaires ; (Voir le blog : http://maran-atha.over-blog)

f)       Contre la vérité écrite par les prophètes de la part de Dieu ; Vérités bibliques que l’on s’engage devant Dieu à pratiquer, le jour de l’Alliance avant le baptême ;

g)      Contre l’église Adventiste du septième jour que Dieu désire retirer de Babylone, de la vénération de Saturne le Moloch et du faux sabbat appelé samedi depuis la tour de Babel ;

h)      Contre le Saint-Esprit qui révèle progressivement la vérité en opposition avec le mensonge théologique qui est l’apanage des religieux « marchands » ;

i)        Contre le vrai nom d’adventiste du septième jour biblique ; Alors que l’on choisit en opposition, le samedi Babylonien imposé par des chaldéens, occultistes astrologues,  dorlis et sorciers de l’antiquité ;

j)        Contre leur propre vie, celle de leur famille et celle de ceux qui reçoivent leur enseignement ; Car, à la deuxième résurrection,  ils seront comme le sable de la mer, les nations qui sont séduits par de faux sabbats ; (Ap 20 : 7)

 

    Si votre vote de comité secret arrosé de calomnies est approuvé par le ciel, vous serez bénis.(Ps 94)

Si votre mesure d’exclusion est désapprouvée par Dieu, c’est lui qui vous jugera au même titre que ceux qui ont exterminé : Jésus,  les prophètes, les apôtres  et les protestants appelés  « hérétiques », tous radiés à travers les âges. (Ap 16)

 

    Nous serons tenus pour responsables de la lumière qui nous a été communiquée, mais à laquelle nous avons résisté. (Even. de derniers jours, p : 218-219)

 

    A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, et quand on sortira, on verra les cadavres de ceux (de tous les religieux) qui se sont rebellés contre moi, (en m’offrant le samedi non béni et sanctifié) dit le Seigneur. L’Eternel (Esaïe 66 : 23 : 24)

 

    Puisque cette bonne nouvelle du vrai Sabbat (7, 14, 21, 28  jours après la nouvelle lune) doit être publiée dans le monde entier (par Internet) pour servir de témoignage aux nations, pourquoi vous placer du côté des persécuteurs, avant même que les docteurs théologiens des institutions supérieures ne l’examinent et publient leur position, pour ou contre, utilisant des arguments bibliques, s’ils en trouvent, car la Bible est la pure vérité ? Quand des théologiens, comme un nuage de sauterelles s’opposerait à la fête de la nouvelle lune et aux Sabbats bénis et sanctifiés, le « spray » du bon Dieu les exterminera.

 

    Dans tous ses écrits, Hellen White a déclaré que les pasteurs Adventistes s’opposeront fermement à toutes nouvelles lumières, mais surtout contre la révélation du vrai Sabbat, et s’efforceront de persécuter les messagers et retenir leurs membres d’églises dans l’obscurantisme doctrinal, avant de sombrer eux même dans le monde méchant qui est en dessous. (Premiers Ecrits, p : 14-15 ; 245-250 ; Even. des derniers jours p : 211-216)

 

   Voici quelques extraits : N°522. Ceux qui honorent le sabbat biblique (dans le cycle lunaire) seront dénoncés comme des ennemis de la loi et de l’ordre, comme des fauteurs de trouble dans la société, provoquant l’anarchie et la corruption, et appelant les jugements de Dieu sur la terre. Leur intégrité de conscience sera considérée comme de l’obstination, de l’entêtement et du mépris de l’autorité. Ils seront accusés de désaffection à l’égard du gouvernement.

     

N°519 Le même esprit habile qui a comploté contre les hommes de foi dans les temps passés cherche encore à débarrasser la terre de ceux qui craignent Dieu et obéissent à la loi…

     

N°520 La richesse, le génie et l’éducation se prêteront main forte pour les couvrir de mépris. Des responsables les persécuteront. Par la parole et par la plume, la raillerie, les menaces et le ridicule, ils chercheront à anéantir la vérité.

     

N°521 Il viendra un moment où, à cause de notre défense de la vérité biblique, (concernant le vrai sabbat)  nous serons regardés par l’église comme des traitres.

   

     Ne pas reconnaître la folie des arguments qui prédominent certains comités d’exclusion, consiste à fixer sa destinée éternelle du coté de ceux qui combattent Dieu en la personne de ses brebis qui paraissent sans défense. (Ps 83) Avec un manuel d’église en main, le «  radiateur » se transforme en ours affamé dans le troupeau.

 

    La terreur inhumaine que les théologiens font régner sur les églises de Dieu par leurs sermons, leur manuel disciplinaire et leurs comités d’exclusion, ne se retournera t’elle pas un jour contre eux ? Oui, ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera. Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, (par la calomnie et les votes de comités d’exclusion) Dieu le détruira. (1 Cor 3 : 17) Avant de se suicider à Guilboa, Saül a radié et massacré des milliers de lévites.

 

     Le souffle de Dieu, nous a t’il été prêté pour souffler sur les passagers du navire afin de les jeter à l’eau pour les « dents de la mer » ? Il y aura une vague furieuse contre les inquisiteurs inhumains et impitoyables. (Apoc. 16)

 

    Les vampires de l’abyme se réjouissent quand des pasteurs réunissent la cohorte des exterminateurs pour éliminer des membres d’église que le Saint-Esprit se réservait pour la victoire finale. Une église, jadis puissante par son effectif,  ses œuvres, sa générosité et son Zèle, est aujourd’hui, démembrée, languissante et malade comme une vache à lait fiévreuse et privée de soin et de nourriture. Les bergers « dévorent » les brebis privées de soins et de nourriture physique et spirituelle.

 

   Mes regrets : Je reste affectueusement attachée aux membres de notre communauté, une église qui souffre de voir depuis plusieurs années, s’évader sa jeunesse et perdre ceux qui gémissaient sous le joug des enseignants peu charitables. Quand un membre sort de cette communauté pour visiter une autre assemblée, il se sent comme un prisonnier évadé d’une prison où l’on s’entretuait. Jésus a dit : Si l’on vous persécute dans une ville, fuyez dans une autre. Ne résistez pas aux méchants

 

    L’exclusion religieuse est la première loi de l’enfer. C’est le plus bas degré que peut atteindre celui qui, par intolérance, pratique : La lapidation, l’exécution par la gorge tranchée, la radiation, la torture et d’autres cruautés que seuls des théologiens et des gens d’églises peuvent imaginer pour affirmer leur souveraineté criminelle.

   Si Dieu n’arrête pas les inquisiteurs, cette branche du protestantisme disparaîtra, car ce ne sont pas des brebis à soigner que Dieu leur a confiées, mais des bêtes à précipiter du haut des falaises de l’inquisition.

 

       Des millions d’adeptes dans les différents pays où le protestantisme se développe, sont ainsi traités. Il en est de même dans certains pays au régime totalitaire, où les prisonniers n’ont pas droit à la parole, n’ont pas la liberté de penser, ni de se défendre. Ils sont impuissants devant le silence de ceux qui décident à huis clos de leur destinés : Des monstres cravatés au visage froid et dont les traits sont momifiés.

 

    Donnez aux dominateurs un manuel comportant un ordre de destruction pour l’opposition et ils se montreront capables de produire une extermination qui peut durer 1260 années.

 

    Sortez du joug de l’inquisition ! Il est encore possible de retrouver son humanité !

Car voici, le jour viens, ardent comme une fournaise, tous les hautains et tous les méchants (radiateurs) seront comme du chaume ; Le jour qui vient les embrasera, dit l’Eternel des armées… Mal. 4 : 1

 

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog