Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

~~Dans un coin de la forêt où vivent des indiens, Se trouve une réserve pour l’entretien des singes. Les fruits et les restes de nourriture les attirent ; Des colonies s’y précipitent pour se nourrir. Un morceau de noix placé dans un jeune coco, Retiens les plus forts qui viennent satisfaire leur « égo ». Se délectant de la crème avec violence et « profitation », Ils enragent contre les faibles qui cherchent une ration. Lorsque viennent les chasseurs, ils saisissent le morceau, Mais ne peuvent retirer leur main fermée du coco. Bien nourris, ils finiront leur vie en méchouis. Tel est le destin des singes qui font du profit. (1) En partageant la crème avec les défavorisés, Les gros ne seraient pas les premiers prisonniers. Sans lâcher le « butin », ils poussent des cris désespérés ; Puis, sont matraqués, retenus par une main fermée. (2) Comment l’homme, le chef d’oeuvre de la création, Renouvelé par le sang du Fils qui n’est qu’abnégation, Peut-il se faire prisonnier en accumulant le droit ? Et cachant ses iniquités dans les sales coffres des « sans loi » ? Comment ! Le Dieu Eternel, peut il être vendu ? Et le Nom de Jésus, produire des fortunes indues ? Si je n’ouvre pas ma main, j’ai peur de finir en méchoui. Car, le coffre retient ses prisonniers par des chiffres inouïs. Attention… La justice universelle retient le total des acquis. Les méchants resteront enchaînés à leur butin pourri. La spirituelle pandémie, pire que la peste porcine, Est le règne de l’iniquité dans la gestion des centimes. Si le malin enseigne que nous venons des singes, C’est parce qu’il est honoré par l’avidité de nos méninges. Mais, dans la vision de Laodicée en triomphe final, Le collyre est nécessaire avant de faire face au tribunal. (3) Si mon morceau de noix, c’est la droiture sociale Déposée dans les coffres du capitalisme mondial, Je préfèrerais ouvrir ma main et partager mon pain ; Laissant noix et crème à tous ceux qui ont faim. Frères prisonniers, ouvrons nos mains, lâchons le morceau ! Eloignons-nous du coffre ! Les chasseurs arrivent…Il sont 666. Si l’injustice crée la famine et cause plus de souffrance que la guerre, Ceux qui ont le plus ramassé, seront les hauts gradés de l’enfer. Si j’avais la liberté de choisir entre trois destins éventuels : Celui de Naboth, accusé et radié de son héritage paternel, Celui d’une païenne, la riche et insatiable reine Jézabel, Ou d’Achab, le roi accapareur qui déplut à l’Eternel ! (4) Je dirais : Donne-moi Seigneur, le collyre et le secours d’en haut… Afin de recevoir également ton aide, pour lâcher le morceau. Désormais ! J’ouvrirai ma main par une sainte aumône aux affamés. Tout garder comme des singes gloutons, c’est perdre l’éternité. Ce seront mes petites gouttes qui s’ajouteront aux rivières, Formant des eaux qui jailliront partout dans le désert. Ce sera le fin lin éclatant et pur pour les noces du Fils de l’homme. Il n’y a pas de bonheur éternel pour celui qui se refuse à faire l’aumône. (5) La justice et l’équitable aumône sont la base de son trône. (1) Ez 34 ; (2) 1tim 6 :9-10 ; (3) Ap 3 : 14 ; (4) 1 Rois 21 ; (5) Siracide 12 : 3

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog