Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

2

 

Dieu a choisi pour son peuple un roi fier et vaillant.

En stature et beauté il surpassait les plus grands.

De son glaive il imposait le respect aux proches nations.

Saül fut le Roi vengeur qui créait l’admiration.

Assis sous sa couronne, il se voyait comme un dieu.

Après moi, mes enfants seront des princes radieux.

Pour toujours, ma descendance royale sera vénérée.

Israël nous acclamera et sera glorifié.

Mais, sa fonction se limitait à sa tache royale.

Il ne devrait pas se faire prêtre et tuer l’animal.

En guerre, par impatience et arrogance,  il a péché ;

Samuel lui a dit : Dieu t’a retiré la royauté. (1)

Par vengeance contre le jeune David que Dieu fit oindre,

Il décida de tuer les prêtres du service divin.

Doëg le berger salarié qui espérait une augmentation,

Se porta volontaire pour accomplir l’extermination.

Les héros de la guerre, par crainte de perdre leur salaire

Formèrent une unité contre les ministres de la prière.

De leurs épées il tuèrent beaucoup de prêtres de l’Eternel ;

Voyant en eux des héros, futurs honorés d’Israël.

Une ville sacerdotale fut massacrée violemment.

Pour un salaire, il détruisirent des missionnaires innocents.

Quand ceux qui dominent se lèvent contre Dieu et exterminent,

Il n’y a sur terre pas de recours pour les pauvres victimes.

Mais Dieu dit : « Celui qui commence par l’épée, finira par l’épée.

Celui qui verse le sang de l’homme, son sang sera versé,

Car Dieu a fait l’homme à son image ».

Peu après, commença la guerre où le sang serait vengé.

La dernière prière de Saül à son gorille effaré !

Transperce moi ! Je crains d’être tué par des impurs.

Comme il tardait, le Roi se suicida comme une ordure.

L’homme en position d’autorité cherche qui détruire,

Excommunier ou radier ceux qu’il désire exclure.

Mais, l’arme utilisée fixera sa propre destinée.

Dieu veille sur l’accomplissement de sa Parole donnée.

Le mal déplorable que tu infliges à tes subordonnés,

Sera plus tard la moisson de ce que tu avais semé.

Quel sale boulot que de bannir les brebis du ciel.

Les mains levées contre elles, le sont contre l’Eternel.

Liquider les brebis malades et les agneaux blessés,

Est incompatible avec le tempérament d’un berger.

Les héros tomberont sur les sentiers de la vengeance,

Chargés du sang des âmes pures réduites au silence.

Depuis le meurtre d’Abel qui fut attaqué par son frère,

Se perpétue l’exclusion dans un peuple qui dégénère.

« Celui qui commence par l’épée finira par l’épée ». (2)

« Celui qui conduit en captivité, ira en captivité ». (3)

« Celui qui excommunie sera excommunié ».

« Tu seras mesuré avec la mesure que tu choisis pour tes subordonnés ». (4)

« Le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde ». (5)

« Et Dieu dit à Noé : Tel est le signe de l’Alliance que j’établis entre moi

et toute chair qui est sur la terre. C’est une Alliance perpétuelle ». (6)

C’est la Loi de la réciprocité que nous rappelle l’arc en ciel.

 

(1) 1 Sam  22-31   ;   (2) Mt 26. 52   ;   (3) Ap 13. 10   ;   (4) Mt 7.2   ;   (5) Jc  2. 13   ;   (6) Gn  9.1-17

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog