Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

1 

Les trois fils de Noé peuplèrent toutes les nations.

A la tour de Babel, Dieu  fit la mondiale dispersion.

Aux descendants de Sem fut donnée l’Europe vierge.

Ses enfants, la race blanche, devinrent puissants et fiers..

A Japhet furent données les terres de l’Extrême-Orient.

Ses enfants, la race jaune vit une croissance permanente.

La bénédiction de Noé comble la postérité,

Accorde le bien-être à tous les yeux bridés.

Les noirs, fils de Cham, peuplèrent les rives de l’Euphrate.

Ils bâtirent Babylone et vénérèrent le Zodiaque,

L’astrologie, science qui annule toutes les lois perpétuelles. (1)

Par ces sciences spirites, ils se dressèrent contre l’Eternel.

Reniant la division du temps lunaire génésiaque,

Ils imposèrent progressivement aux nations des lois idolâtres : (2)

Le dimanche consacré au roi, appelé « Bel ou le soleil » ; (3)

Lundi à la lune, Astarté nommée :  « Reine du ciel » ; (4)

Mardi à Mars, sanguinaire fétiche représentant des guerriers ;

Mercredi à Mercure, Fétiche favorable aux tyrans aventuriers ;

Jeudi à Jupiter, « Fétiche » de la terrestre sagesse conquérante ;

Vendredi à Vénus, déesse de la vie sensuelle appelée aphrodite ;

Samedi à Saturne, gros monstre des saisons froides.

Dont le ventre est une fournaise pour des sacrifices humains.

Ainsi est née le calendrier solaire, nouvelle apostasie mondiale ; (5)

La domination astrologique du spiritisme par le grégorien ;

La perversion des consciences idolâtres, vouées au paganisme. (6)

Les idoles du solaire imposèrent aux rois l’esprit de conquête

Par lequel ils prirent le contrôle sanguinaire de toute la planète. (7)

Guerres, massacres, pillages, colonisation jusque au bout de la terre,

Les Rois tyranniques se parent de l’or volé lors des guerres.

L'ancienne domination solaire et astrologique de Babylone,

Est celle d'où est sortie la Madone qui pille jusque aux atomes. (8)

La croix utilisée depuis, première lettre de Tammuz, est l’instrument

Par lequel Astarté (Sémiramis) livrait ses opposants aux tourment.

Le nom de chaque jour grégorien est un hommage à un astre,

Ce programme de l’armée des cieux est contre le Sabbat génésiaque.

Dans la coupe solaire de Babylone remplie d’abomination,

L’idolâtrie mondiale met la loi et les jours lunaires en profanation.

Son impudicité est toutes doctrines lucratives mensongères,

Où des poupées sculptées sont des déesses que l’on vénère. (9)

L’astrologie et ses fêtes solaires par laquelle le monde a été vaincu,

Est également la future domination que devront subir les perdus.

Alors, on verra paraître la puce de l’intolérance: (666)

Par laquelle des millions de chrétiens seront privés de finances. (10)

Le Créateur dit: «Sortez de Babylone, mon peuple,

Fuyez ses péchés et vous éviterez ses fléaux…»

«Ses trésors pillés sont comptabilisés jusque au ciel»… (11)

La destruction régnera dans tous royaume solaire.

Sortez du joug de la profanation des fêtes et Sabbats d'Israël,

Où Baal impose un ensemble de jours, semaines profanes.

Sortez du système astrologique de la Madone assise sur la Bête !

Le sabbat lunaire est signe de l’Alliance perpétuelle avec l’Homme.

Sur l’ordre de Dieu, fuyez Babylone comme le fit Abraham,

Et vous trouverez dans l'adoration le repos de vos âmes. (12)

Sortez de Babylone, fuyez du milieu des Chaldéens !

Avec une voix d’allégresse, annoncez le, publiez- le,

Faites le savoir jusque à l’extrémité de la terre. (13)

L’astrologie contre les lois lunaires, c’est l’éternelle guerre.

 

(1)   Ap 18. 1-3   ;   (2) 2 R  23. 5   ;   (3) Dt  17. 2-7   ;   (4) Jr  7. 17-20   ;   (5) Gn 11   ;   (6) Ap 17   ;   (7) Ap  18. 1-3   ;                (8) Jr 50   ;   (9) Ap 18. 1-5   ;   (10) Ap  1 3. 11-18   ;   (11) Jc  5. 1-6   ;   (12) Mt 11. 28. 30   ;   (13) Es.48. 18. 22

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog