Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Avant la fondation du monde, Dieu a défini la justice ;

Puis, il dicta à Moïse les articles pour la vie pratique.

Cette législation destinée aux humains s’appelle l’Alliance.

Les devoirs des croyants se résument surtout par deux observances :

Le premier commandement consiste à aimer son Créateur,

Et le second, à prendre soin de l’affamé, notre frère.

Ces deux commandements prédominants exigent des sacrifices,

Par lesquels la vie terrestre serait comme un rêve magnifique.

Les humains formeraient une seule famille jouissant du bonheur ;

Où les multiples biens partagés honoreraient le Législateur.

Par le dixième des prémices qui symbolise le don du Père Eternel,

L’offrande du pécheur serait comme un parfum sacrificiel (1)

Jésus, « prémices » dans l’infiniment petit, comme loi de l’esprit,

Purifierait le subconscient où le rejet du droit a été inscrit.

Le virus qui a pénétré nos neurones au jardin d’Eden,

Est l’égoïsme naturel, s’incrustant dans la race humaine.

« Honore l’Eternel avec les prémices de tout ton revenu…

Tes greniers seront remplis d’abondance et tes cuves de moût ». (2)

Mais, jusqu’ici, « la justice trébuche sur la place publique »,

Dieu dit que « la droiture équitable ne peut s’approcher » (3)

Par la pratique légale du droit social, les humains s’aideraient,

Constitueraient une famille sans frontière où tous se soutiendraient.

Les anges de Dieu prendraient plaisir à vivre parmi les hommes ;

Des actions de grâce fuseraient vers le ciel, comme fruits de l’aumône.

Les bénédictions du sacrifice retomberaient sur la terre,

Pour donner l’abondance du paradis perdu, depuis l’Eden.

« Oh ! Si tu étais attentif à mes commandements, ton bien être serait

Comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer ». (4)

Hélas ! Les séducteurs modernes, présentent un Christ sans sacrifice,

Comme un appât par lequel on fait un colossal bénéfice.

Si Dieu écrivait sur leurs fronts les acquis de la séduction,

Ils perdraient vite l’éloquence de leur audacieuse dévotion. (5)

La justice, valeur répulsive à l’esprit, penche la balance céleste,

Bientôt elle dénoncera l’origine pernicieuse des acquisitions terrestres.

Sur toute propriété se poseront la règle de la droiture,

Et le niveau de la divine justice, lors de la procédure. (6)

Reconnaître l’intelligence du cerveau des insectes nuisibles,

Et méconnaître dans la gestion financière le droit infaillible,

Telle était la rébellion collective que dénonçait Jean Baptiste.

Il préparait les consciences à la rencontre du Christ incorruptible ;

Jésus, l’adversaire des pillards, mais le Sauveur des dépouillés.

La mer offre son aumône en évaporation à l’atmosphère ;

De son abondance, le ciel verse la sienne sur la terre ;

La terre, généreuse économe, donne sa droiture aux rivières ;

Fleuves et rivières se versent avec générosité dans la mer.

L’être qui fuit les lois sacrificielles de la vie cessera d’exister…

« Si j’étendais ma main vers une nation pour l’exterminer,

Et qu’il s’y trouve un homme juste, il sauverait son âme par sa justice.

Il ne sauverait ni fils, ni fille, mais lui seul serait sauvé ». (7)

« L’Eternel est saint, il remplira Sion de justice et de droiture ». (8)

La libéralité équitable soutiendra les pauvres sans nourriture.

« Ainsi nous parle l’Eternel : Observez le droit « social »…

Pratiquez la justice. « Vous prémices » Car mon salut va paraître,

Et ma justice va se manifester. Heureux l’homme qui pratique cela...(9)

Ton père (Abraham) pratiquait la justice et la droiture, il fut heureux.

N’est-ce pas là, me connaître ? La vie éternelle c’est qu’ils te connaissent (10)

Toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé Jésus-Christ ».

 

  (1, 2) Pr  3. 9   ;     (3) Es  59   ;   (4) Es  48. 18   ;   (5) Jc . 5   ;   (6) Es  28. 17   ;   (7) Ez.14.12-20   ;   (8) Es 1. 27   ;  
(9) Es. 56     ;   (10) Jr. 23. 15-17  -
Jean 17. 3

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog