Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

REFORME ??? Les réflexions d'un retraité de la FEDERATION ADVENTISTE de Martinique

Publié le

Dans la vallée du jugement, tous se livrent à des reproches amères.

Ressuscités, couvrant la surface du globe comme le sable de la mer,

Ils sont tous nus, hommes, femmes et démons dans la honte éternelle.

Plus d’orgueil, plus de grandeur, plus de vêtement sur cette terre déserte,

Des démons fous furieux et des méchants hurlent leur désespoir.

Le ciel reprend les échos de leurs lamentations lugubres et bestiales.

Tous ont les yeux rouges, les cheveux en loques, les visages congestionnés,

Des larmes intarissables marquent la déception d’une vie de péché.

L’épouvante règne partout et des cris désespérés déchirent l’espace.

Des anges rebelles, redoutant le jugement disent des jurons exécrables,

Soulèvent des tempêtes de poussière, lancent des pierres et des imprécations.

L’espace est chargé de malédictions, c’est une nuit de lamentations.

Dans une chaleur infernale, règne une confusion lamentable.

Au regard de tous, la Cité d’or descend comme une perle admirable.

A son sommet est le trône de Dieu, dressé pour le jugement dernier. (1)

Son éclat surpasse celui du soleil, il est conçu pour terrifier.

Les juges se placent :  Il y aura une comparution individuelle. (2)

Chacun sera jugé d’après ses œuvres filmées dans la vie première.

Des dates, des heures sont précisées pour le jour de comparution. (3)

Plusieurs disent : « J’étais pas d’accord avec ces histoires de résurrection…

Je n’ savais pas que cela finirait ainsi. On m’ l’a jamais dit…

Je n’ veux pas que l’univers sache ce que j’ai fait comme interdit.

Si je savais ces choses, je serais sur terre le meilleur des chrétiens.

Si je savais… Je ne serais jamais parmi ces damnés païens.

Mon erreur a été principalement d’ignorer le Créateur ». (4)

Et toi ! qu’as tu fait, Toi prédicateur qui sauvait les pécheurs ?

« Moi ? j’avais beaucoup d’argent, je gérais avec avidité.

Mes adeptes sauvés, m’ont fait tomber par leur libéralité.

Si je savais que les lois de l’enfer consistent à acquérir ,

En contraste avec celles du ciel qui ordonnent de tout répartir, (5)

Je serais dans la sainte cité…  Mais, influencé par des docteurs,

J’ai dépouillé les misérables qui font la gloire du Créateur.

Voilà, Je suis né égoïste, converti avare, puis je suis mort cupide.

J’ai dévalisé des régions pauvres en emportant leurs subsides.

Un diable crie : « Ces damnés orateurs ont caché toute la vérité ;

Ils ont prêché la grâce sans la justice pour atteindre la cité. (6)

Pour s’être enrichis par éloquence... Les voilà tous avec nous !

Leurs bouches étaient pleines de promesses sans loi pour séduire les foules. (7)

Sans justice ni droiture les biens des riches ne sont que vomissure !

Ils comparaîtront tous pour haute trahison lors de la procédure.

Ils ont chassé « Moïse » dans le désert économique, sans eau,

Et ont bu le jus de la vigne de Naboth devant le Très-haut ».

Les réprouvés gémissent :  « Si le bon Dieu nous donnait une nouvelle chance…

Nous étions fous ! Recevoir sans donner, telle était notre compétence…

Telles des abeilles qui transportent le nectar vers leur ruche,

Nous avons ruiné les mendiants  en amassant des pièces pour les riches.

C’est trop tard... Le tribunal nous reprochera la mort des mal nourris…

Nous sommes entrés dans le guet-apens du capitalisme pourri. (8)

L’industrie la plus florissante de la terre était celle des religions ;

L’exploitation de ces trésors nous a rendue noires comme du charbon.  (9)

Notre jouissance terrestre était, un téléphone et un ordinateur ;

Nous avons appelé bénédiction, un chéquier, filet de l’oiseleur ».

       Amis et frères ! Nous n’avons que cette vie pour nous préparer pour l’expertise.

C’est maintenant que le grand salut doit nous pénétrer de sa hantise !

        « Que sert-il à un homme de gagner le monde, s’il perd son âme » ?

        « Que donnerait un homme (au  jugement dernier) en échange de son âme » ?   10)

 

(1) Ap 20.7-15 - 21   ;   (2) Ap 20. 11-12   ;   (3) Ap 20. 13-15   ;   (4) Pr 1. 23-33   ;   (5) Mt. 14. 13. 21   ;   (6) 2 P. 2   ;  
(7) Mt 16. 26   ; 
(8) Jc 2. 1- 13   ;    (9) Mt 23   ;   (10) Mt 24. 4-5

Commenter cet article

Lire mon livre gratuit

Articles récents

Hébergé par Overblog